FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://lutte.fnnation.com
Page d'accueil Les dernières nouvelles du monde de la lutte Chroniques de lutte Forum de discussions sur la lutte Fnlutte.com, en ligne depuis le 1er novembre 2001
Précédent   FNFORUM | Section nouvelles | Nouvelles et rumeurs | Cartes et résultats
S'inscrire FAQ Membres Marquer les forums comme lus


Résultats - AEW Double or Nothing - 30 mai 2021
Section: Résultats


 
 
Options
  #1  
Vieux 31/05/2021, 04h07
AEW Résultats - AEW Double or Nothing - 30 mai 2021
Nouvelle publiée par Retro Rick





Nous y sommes.
Bonsoir à toutes et à tous, en direct de Jacksonville en Floride.
Le Pay-per-view AEW Double or Nothing 2021 marque le retour à la normale du public.





Match pour le titre de championne de la NWA



Gagnante


En pré-show, la Championne Serena Deeb (faisant partie du top 5 des meilleures techniciennes de la division féminine) défend sa ceinture contre Riho (pilier de la division féminine). Non sans rappeler Bret Hart, technicien de légende, Serena Deeb nous a fait une démonstration de ce qu'elle savait faire en la matière. Le public, complétement acquis à sa cause, a assisté à sa victoire par soumission avec son Serenity Lock.



Match d'ouverture de la Soirée



Gagnant


"The Machine" Brian Cage a battu brutalement "Hangman" Adam Page mettant fin à la quête de victoires du Cowboy Millénaire Anxieux notamment ici pour le titre mondial AEW. Cage, insistant sur le fait qu'il concourt seul et sans Taz aux abord du ring, est entré en tenue Terminator tandis que Page est arrivé sous une ovation chaleureuse des fans du Daily's Place.

Gonflé à bloc et porté par l'émotion de la réaction de la foule, Page s'en prend à Cage dès la première sonnerie. Il s'élance à travers les cordes et délivre un tope suicida mais une deuxième tentative de vol le fait atterrir dans les bras de la Machine, qui l'envoie s'écraser en arrière et la tête la première dans le poteau du ring. Cage domine l'action jusqu'à ce que le bourreau contrecarre une tentative de powerbomb sur la corde du haut en un gros hurricanrana sur le tapis en dessous. Le heel s'en remet puis tente un suplex depuis le tablier, mais Page s'échappe et lui envoie un coup d'avant-bras.

Alors que l'action s'intensifie, Cage démonte son adversaire sur la rampe d'entrée, puis le ramène sur le ring, mais ne parviens toujours pas à le mettre hors-jeu. Cage tente avec l'arrogance qui le caractérise son propre Buckshot Lariat, ce à quoi son adversaire répond par un F5 pour le compte de deux. Page tente le Buckshot Lariat mais Cage l'attrape avec une buckle bomb et porte une Liger Bomb pour le compte de deux. Le near-fall fait sortir Hook et Ricky Starks de la Team Taz, ce dernier tente de convaincre Cage d'utiliser le titre FTW comme arme. Cage refuse et encaisse un Buckshot Lariat de Page pour la victoire.



Match pour le titre de champions Tag Team



Gagnants



Jon Moxley et Eddie Kingston entrfent dans l'arène pour le titre AEW world tag team contre les Young Bucks accueillis sous les huées, premières de la soirée. Les challengers ne perdent pas de temps, ils sautent sur les champions avant la cloche et les tabassent autour du ring. Kingston et Nick Jackson sont maintenant sur le ring, l'arbitre Rick Knox sonne la cloche et le match est officiellement lancé. Les heels surmontent l'offensive de leurs adversaires dès le début pour prendre le contrôle et séparer Kingston de Moxley.

Matt Jackson se moque de la dégaine des légendes du catch des années 80 comme Randy Savage et Hulk Hogan mais Moxley le lui fait payer en l'envoyant au sol. L'ancien champion du monde entrait dans le combat légalement, délivrant une paire de piledrivers aux champions avant de passer à l'étranglement bulldog sur Matt. Alors que Moxley est en plein échauffement, Doc Gallows s'interpose, avant d'être attaqué par "Elite Hunter" Frankie Kazarian, qui cherchait à se venger après que les Bucks aient mis un terme à la carrière de SCU. De retour sur le ring, les champions utilisent une bombe aérosol sur Moxley, l'éventrant avant de délivrer le Meltzer Drive sur la rampe d'entrée.

Les heels coupent le ring de Moxley, le travaillant dans leur coin alors que le sang coule sur le front du "renegade competitor". Les Bucks se moquent de la triple bowerbomb du Shield mais Matt encaisse un gros coup de pied au visage tandis que Moxley aplatit Nick comme une crêpe, menant à un hot tag vers Kingston.
Kingston explose durant le match puis s'en prend à ses deux adversaires, détruisant Nick avec un big boot. Le champion s'en remet, délivrant ensuite un Sliced Bread No. 2 assisté avant que Nick ne l'assomme d'un coup de genou courant au visage. Chaque équipe se relaie pour couper le combo de l'autre jusqu'à ce que Matt se retrouve perché sur les épaules de Kingston. Mox s'en sort avec la Nike Dior au visage dans un mouvement mieux appelé le "Dior's Day Device" en référence aux Road Warriors.

Nick casse le pin.

Par la suite, Nick se retrouve dans un Paradigm Shift mais le contre et applique le Sharpshooter. Kingston finit par casser la prise et porte un backdrop driver à Matt. Il encaisse un superkick de Nick, qui était la proie de la Paradigm Shift. Matt, de fil en aiguille, il parvient à briser le pin. Moxley retourne les Bucks par le biais de stereo lariats mais se prend des superkicks en retour. Les Bucks, à leur grande surprise, n'ont pas réussi à garder Moxley à terre plus d'une fois. Des chants de "Moxley" commencent à fuser de part et d'autres des tribunes... jusqu'à une série de stereo superkicks pour refaire tomber l'ambiance comme un soufflet. Mais il aura fallu plusieurs BTE Trigger pour faire pour faire tomber Moxley et conserver leur titre par équipe.




Casino Battle Royal



Gagnant


Le Casino Battle Royal débute avec Christian Cage, Powerhouse Hobbs, Dustin Rhodes, Matt Sydal, et Max Caster de The Acclaimed, ce dernier n'hésitant pas à offenser et insulter copieusement chacun de ses adversaires. Paul Wight rejoint Excalibur, Jim Ross et Tony Schiavone à la table des commentateurs.

L'action commence avec Sydal comme premier compétiteur éliminé suite à un low blow de Caster. La jeune star du tag team est la suivante à partir, atterrissant maladroitement sur la rampe d'entrée et s'agrippant immédiatement à son genou.

Le temps passe et les Diamonds font leur entrée dans le match. "Soudain, Big Money" Matt Hardy entre et tente de sauter sur Pres10 Vance de The Dark Order mais l'homme masqué les repousse, délivrant une powerbomb à Isiah Kassidy. Nick Comorodo de The Factory et Serpentico font ensuite leur entrée.

Vance élimine Serpentico immédiatement avant de s'opposer à l'énorme Comorodo. Vance tente deux cordes à linge mais Comorodo lui assène séchement un spear. Puis, les deux hommes échangent des coups jusqu'aux cordes, où les a tous deux jetés Rhodes qui se mange un Comorodo à base de coups de cloche à vache. Hobbs se débarrasse ensuite de Rhodes pour se chopper dans la foulée un Killswitch de Cage.

Tandis que Christian Cage et Matt Hardy s'affrontent, l'ambiance poppe intensément grâce à une foule très dynamique. Kassidy s'interpose mais cela lui en coûte cash auprès de la foule, décidémment très dynamique, le huant pour ses faits et gestes. Colt Cabana entre en tant que membre des Hearts. Les Varsity Blondes, Anthony Bowens des The Acclaimed et Penta El Zero M complétent enfin le tableau.

Kassidy élimine Cabana et sauve Hardy dans le processus. Bowensest envoyé au sol, tout comme Griff Garrison des Blonds par Hardy. Kassidy vole littéralement au secours de Hardy.

Les Spades entrent ensuite dans le match, avec Jungle Boy en tête de gandole. Aux côtés de la jeune star déjà très populaire, on retrouve l'associé de Hardy, Marq Quen, Aaron Solow de The Factory, Evil Uno de The Dark Order, et "Big Shotty" Lee Johnson.

Private Party élimine Brian Pillman Jr. sous un tonnerre de huées. Les passages de Johnson et Solow sont relativement courts car Hardy les envoie au sol après quelques échauffourées sur le tarmac. Evil Uno couvre de son corps Kassidy, Jungle Boy s'en prend à Hardy et Penta élimine Uno.

Jungle Boy élimine Penta avec un hurricanrana alors que Hobbs et Cage revient après plusieurs minutes au sol. Captain Charisma utilisait l'élan de Hobbs contre lui et le projette au sol.

Puis... ô suprise... Lio Rush fait ses débuts (!) en tant que Joker et ne perd pas de temps pour exécuter un poisonrana sur Quen. Il ajoute ensuite un Spanish Fly courant sur Kassidy mais évite l'élimination de Hardy... stunner.


La série explosive n'est que de courte durée car HFO enchaîne sa série de domination. Jungle Boy décalque Hardy avec un lariat, puis rejoint Cage pour éliminer Private Party. Cage feint une alliance avec Hardy avant de le jeter au sol.

Le combat ne se résume maintenant plus qu'à Cage et Jungle Boy alors que la foule s'anime crescendo.

Le jeune Jack Perry s'accroche avec Cage, se montrant tout aussi capable que la légende vivante. Il tente de bloquer la tête de Cage au sol mais Christian s'en sort. Jungle Boy échappe à une tentative de Killswitch, tourne autour du poteau du ring et remontait sur le ring. De là, il porte un back body drop qui envoie Christian au sol et lui donne la victoire.

Luchasaurus et Marko Stunt se précipitent sur le ring pour célébrer avec leur coéquipier avant que Cage ne revienne sur le ring et montre du respect à son adversaire, lui disant d'aller gagner le titre à présent.



Anthony Ogogo vs. Cody Rhodes



Gagnant


Une présentation aux accents patriotiques en l'honneur du Memorial Day aux États-Unis fait place au combat entre Cody Rhodes et l'ancien boxeur olympique médaillé de bronze, Anthony Ogogo.

Go go Ogogo balancent des coups de poing au corps de Cody Rhodes puis réalise un Olympic slam et un German suplex come pour prouver ses progrès en lutte, fait dont les commentateurs ne tarissent pas d'éloges à son égard. Le britannique contrôle la situation jusqu'à ce que The American Dream ne décide de blesser Ogogo à l'oeil droit (l'autre oeil est en incapacité de 70%).

Désormais quasiment presque aveuglé, Ogogo lance instinctivement des coups de poing rafeux qui permettent à Rhodes d'arriver de se défendre et de porter sur lui le Cody Cutter. Rhodes le prépare pour un superplex mais Ogogo assomme momentanément son adversaire avec une droite plutôt dure, l'envoyant s'écraser sur le tapis. Ogogo escalade les cordes et réalise un frog splash parfait. La fraction de seconde qu'il lui a fallu pour faire la reprise après avoir soigné sa blessure aux côtes s'est avérée coûteuse car il n'a obtenu qu'un compte de deux.

Rhodes se reprend et applique le figure four. Ogogo donne un coup à Rhodes, le faisant tomber sur le dos et menant à un near-fall. Ogogo porte un autre coup à la poitrine et assomme le babyface avec un uppercut. La main de Rhodes tombe sous la corde, ce qui ne permet pas de tenter un tombé. Quelques instants plus tard, Rhodes porte le Vertebreaker pour remporter la victoire.



Match pour le titre de Championne du Monde féminin



Gagnante


Le Dr Britt Baker DMD a cherché à accomplir son destin en devenant championne de l'AEW féminine dimanche soir. Pour ce faire, elle doit absolument éliminer la championne, Hikaru Shida, régnant sur la division pendant plus d'un année déjà.

C'est une Shida plus agressive qu'à l'accoutumée auquel le public a droit, marquant néanmoins sa préférence pour Baker. Peut-être pas le meilleur match de la soirée, mais la présence de Rebel et les lutteuses nous font réaliser que tout est loin derrière nous déjà. Juste le temps de vous dire que l'on ne peut qu'être heureux en voyant ce public répondant présent à une soirée à classer dans l'histoire de l'AEW.

Alors que l'action s'intensifie davantage, Baker applique le Lockjaw pour la victoire par soumission et le titre.




Sting x Darby Allin vs. Ethan Page x Scorpio Sky



Gagnants


Darby Allin et Sting ne semblent pas vouloir perdre plus de temps que cela pour venger des mois de tourments aux mains de Scorpio Sky et Ethan Page, le premier se lançant sur All Ego au bord du ring tandis que The Icon s'en prend à Sky. Les diverses escarmouches font place à Sting qui se jette hors du ring et sur la compétition, s'attirant un tonnerre d'applaudissements de la part du public. Les heels absorbent les premiers assauts et parviennent à gérer Allin, le travaillant et l'isolant de son partenaire sous le regard du hall of famer. Darby échappe à une tentative de side suplex de Sky et fait le tag à Sting, qui explose dans le match avec des droites dures sur l'adversaire avant que l'arbitre Aubrey Edwards ne l'informe qu'elle n'avait pas vu le tag, le forçant ainsi à retourner sur le tablier.

Les heels continuent à travailler Allin au corps malgré les tentatives de l'ancien champion du TNT de se défendre et de se libérer de leur attaque oppressante. Il y parvient finalement en portant un stunner et marque le tag sur Sting. L'Icône envoie Sky au sol et porte un Code Rouge à Page pour le compte de deux. Les babyfaces enchaînent des immobilisations en duo mais Edwards les annule aussitôt. Sting se retrouve face à face avec Sky et après un bel échange de coups. Sky tente un springboard cutter, mais The Icon le rattrape et, finalement, porte un Scorpion Death Drop pour la victoire.




Match pour le titre de AEW World Champion



Gagnant


Kenny Omega arrive à Double or Nothing en tant que champion du monde d'Impact, de la TNA, de l'AAA Grand et de l'AEW, mais si Orange Cassidy et Pac parvenaient à leurs fins, The Cleaner quitterait Jacksonville avec un titre en moins après leur match à trois pour le graal de la All Elite Wrestling. Après une série d'échauffourées au sol entre Oméga et Pac, Freshly Squeezed fait son entrée sur le ring avec la nonchalance qu'on lui connaît. Il enchaîne rapidement en se lançant sur Pac avec un tope suicida au sol et un tilt-a-whirl DDT sur Omega. Il est arrêté dans sa course alors qu'il se préparait pour l'Orange Punch, Oméga le coupant et l'envoyant dans le coin.

Pac, qui avait remporté des victoires sur ses deux adversaires dans la courte histoire de l'AEW, envoie Omega au sol puis concentre ses attaques sur Cassidy. Il porte un gros missile dropkick shotgun, pendant ce temps, Don Callis le qualifie de "version plus athlétique du Dynamite Kid". Omega prend le contrôle du match, luttant bien mieux que ses adversaires tandis que Don Callis, enthousiasmé par les frasques de son poulain, le présente comme le meilleur champion de toutes les compagnies. Cassidy tente un retour, engageant le champion dans une série de near-falls qui culminent avec un bridge-up interrompu par le 450 splash de Pac pour un compte de deux.

Omega envoie une série consécutive de snapdragon suplex à Cassidy et ajoute un V-Trigger. Il cherche à en faire un sur Pac mais lThe Bastard le contre par un German suplex. Omega fait tomber Pac et rejoint Cassidy sur les cordes, mimant un super snapdragon suplex. Freshly Squeezed met ses mains dans ses poches en guise de défense mais Pac se précipite dans les cordes et portait une avalanche de German suplex au champion. Les mains dans les poches, Cassidy élimine Pac au sol mais se mange un tiger driver d'Omega. Le champion du monde cherche à rétablir sa domination, délivrant un enchaînement de V-Triggers à Cassidy, qui, à son tour, met définitivement les mains dans ses poches une dernière fois avant de tomber face contre terre sur le ring. Pac choppe Omega à l'aide d'un coup de pied mais le champion répond avec un coup de genou. Cassidy porte ensuite un Michinoku Driver au champion et Pac suivait avec une Falcon Arrow à Freshly Squeezed pour le compte de deux. The Bastard ajoute une autre Flèche Falcon, cette fois-ci du haut de la corde en direction d'Omega. Un Cassidy assez alerte envoie Pac au sol et marque le near-fall le plus spectaculaire du match jusqu'ici. Pac envoie un coup bas à Cassidy pour finir par lui porter un Black Arrow.

Omega brise le pin de justesse.

Omega cherche l'Ange à une aile mais Pac le contre avec le Brutalizer. Cassidy, sorti de nulle part avec Orange Punch, suivi de Beach Break, exécute un autre near-fall complétement à couper le souffle. Un Cassidy décidemment survolté couvre Omega de joutes, appliquant un Orange Punch à Pac et semble même sur le point de remporter une victoire improbable lorsque Callis quitte subitement la table des commentateurs pour... dégager en bonne et due forme l'arbitre du ring.

Pac contre le DDT et applique le Brutalizer. Omega frappe The Bastard avec ses pieds, mais le challenger, déterminé comme jamais, refuse de se défaire de la prise. Au lieu de cela, il délivre un leg drop à l'arbitre. Il frappe Pac à l'aide de l'une des ceintures du Champion, puis une autre, laissant Pac sans défense. Cassidy jaillit de nulle part avec un dernier Orange Punch et l'arbitre féminin Aubrey Edwards se précipite sur le ring. Oméga se sort du tombé et exécute en toute fin un crucifix pin pour la victoire.





GROSSE ANNONCE : on apprend ensuite par Tony Schiavone que l’ancienne Superstar de la WWE — Mark Henry — rejoignait la All Elite Wrestling, non pas en tant que lutteur mais plutôt en tant que coach et commentateur du show de cet été, AEW Rampage.




Stadium Stampede : Inner Circle vs.The Pinnacle



Gagnants


Le Inner Circle, confronté à la possibilité très réelle de voir que leur parcours se terminer à la fin de cette nuit riche en évènements, ont pris leurs quartiers dans le TIAA Bank Field pour leur Stadium Stampede Match contre le Pinnacle.

Le début du match est principalement centré sur Chris Jericho et MJF, les leaders des factions respectives, et leur bagarre autour du stade. À ce moment précis de la guerre impitoyable que se livrent les deux factions, ils font irruption dans une réunion avec Urban Meyer, l'entraîneur des Jacksonville Jaguars, et se battent à présent dans la salle de réunion de l'équipe.

Jake Hager et Wardlow se jettent à leur tour, finissant par une visite dans un congélateur.

Quelque part on ne sait où, Sammy Guevara paraît très affairé avec "The Chairman" Shawn Spears, faisant des sauts périlleux et utilisant un chariot élévateur comme matériel de gymnastique pour dominer le combat avec Spears. L'artiste anciennement connu sous le nom de Perfect 10 le canalise puis envoit la tête la première dans une porte de garage comme une fléchette à gazon. Il finit par enchaîner Guevara, mais finit par oublier les pinces coupantes laissées tantôt dans la pièce.

Ailleurs, dans un club du stade, Santana et Ortiz affrontent FTR. Un caméo de Konan en tant que DJ est une bonne idée compte tenu de son histoire et de celle des babyfaces lorsqu'ils étaient membres de LAX à Impact Wrestling. Konan rejoint le combat, aidant à égaliser les chances avec Tully Blanchard aux côtés de FTR.

Retour à Hager vs Wardlow, qui voit Hager étrangler Wardlow à travers une palette en bois. Ailleurs, Jéricho et MJF continuent de se livrer à des échanges de coups de part et d'autre allant jusqu'à déborder dans la salle de conférence des Jaguars. Le Champion agrafe ensuite un morceau de papier sur le front de son adversaire (!)

MJF délivre un piledriver sur la table... qui ne cède pas. Jéricho se reprend et assomme MJF à l'aide d'une batte, projetant alors sa victime à travers la fenêtre d'un bureau, tout en veillant à bien le saigner, le blessant au passage. Un Spears apparemment à l'aise dans sa peau appelle Tully, mais rencontre le Inner Circle Motorcycle Club sans les entrailles de l'arène. De retour au Daily's Place, Jericho affronte MJF au beau milieu les fans. Le heel tente de jeter Jericho du pont supérieur dans la foule en contrebas mais Jericho se débat puis délivre une powerbomb à travers une table se trouvant à proximité. Spears revient lui également dans l'arène et se reçoit un coup de pied à l'arrière-train signé Guevara. Il se débarrasse d'un Death Valley Driver, mais vole dans les airs et se retrouve accueilli par Spears.

Le Spanish God résiste fièrement à la douleur causée par la chaise métallique jusque là maîtrisée par Spears mais tournée en faveur du premier administrant un coup de pied envoyant Spears la tête la première dans la chaise en acier pour remporter la victoire ponctuée par un 630 senton de toute beauté.

Par la suite, Jericho, Hager, Santana et Ortiz dans un piteux état boitent jusqu'au ring pour rejoindre Guevara à l'occasion d'une célébration d'après-match, le statut d'Inner Circle comme faction la plus dominante de l'AEW étant resté intact. Le pyro a explose autour du ring puis finalement, le groupe tape la pose en faisant des fucks à la caméra tandis qu'on entend les fans entonner du début à la fin les paroles de "Judas" du groupe de Metal de Chris Jericho, Fozzy.





Dernière modification par Retro Rick ; 13/06/2021 à 22h16.
 


Dernières nouvelles, rumeurs et résultats
Annonces Google
Navigation Rapide
  Fnlutte.com > Section nouvelles > Nouvelles et rumeurs > Cartes et résultats

Outils de la discussion


FNLUTTE est un site indépendant qui vous offre, depuis novembre 2001, des nouvelles, des opinions et des discussions sur le monde de la lutte professionnelle. Nous ne sommes pas associés, affiliés ou liés d'aucune façon avec la World Wrestling Entertainment (WWE), la Total Nonstop Action Wrestling (TNA), ou autre fédérations de lutte/catch/wrestling.


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 03h04.



FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2021, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2020
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,05927 seconds with 8 queries