FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

Chroniques FN-Lutte Chroniques du staff portant sur la lutte

Coffre aux mystères de la lutte : WCW Hog Wild 1996
FN-JOURNAL: Chroniques FN-Lutte

Réponse
 
Outils de la discussion
  #1  
Vieux Chronique de Abba, publiée 10/01/2021, 16h31
Avatar de Abba
Abba Abba est déconnecté
 

Coffre aux mystères de la lutte : WCW Hog Wild 1996




C'est l'été, il fait chaud et la WCW a un concept révolutionnaire d'organiser un show de lutte extérieur dans un festival annuel de motos (Eric Bischoff et Hulk Hogan étant deux grands fans de moto). Le résultat? Hog Wild, qui sera renommé Road Wild dès sa deuxième édition. Le champion du monde, le Giant a juré destruction sur la NWO qui de son côté, fait ce qu'elle veut avec tout le monde depuis un mois.

WCW Cruiserweight Championship
Rey Mysterio Jr © vs Ultimo Dragon/ avec Sonny Oono



Est-ce qu’on peut demander mieux que d’avoir Rey Mysterio Jr pour ouvrir un PPV? OUI! Avoir Ultimo Dragon comme adversaire! Comme vous pouvez le remarquer, Mysterio est devenu champion Cruiserweight en battant finalement Dean Malenko durant un Nitro. C’est non-seulement le premier combat en PPV de Ultimo, c’est son tout premier combat à la WCW. Si vous ne connaissez pas Ultimo Dragon, disons seulement qu’il est un des plus grands lutteurs cruiserweight de tous les temps, qu’il alliait un style de luchador à un style de Junior du Japon et qu’il a influencé beaucoup de lutteurs, surtout pour certaines prises, qui sont de sa création. Il était charismatique, très efficace en heel ou face, mais peut-être pas le IT factor pour dépasser un statut de top lutteur d’une division de poids léger. La WCW va beaucoup utilisé Dragon dans le midcard, avant qu’une blessure ne le mette sur le touche pendant près de sept ans, ce qui lui fera faire un retour très peu réussi à la WWE, où Dragon ne connectera simplement jamais avec la foule. On peut s’attendre à un combat splendide cependant, surtout si on regarde les deux dernières performances en PPV de Mysterio.


La séquence de bons combats en PPV de Mysterio se continue avec un autre bel exemple athlétique. Je dois dire que comme j’ai vu ce PPV il y a longtemps, j’avais des souvenirs d’appréciation et dans mon souvenir, ce combat était meilleur. Il n’en demeure pas moins très bons avec d’excellentes séquences, mais la grande majorité du combat est un lutteur dominant l’autre et la beauté des combats de Cruiserweight est souvent dans l’échange d’avantages. Ultimo Dragon montre toute sa belle panoplie de prise et Mysterio est le lutteur parfait pour les recevoirs. Je pense que ça manquait juste d’un peu de structure, puisque on a ici un spotfest assez total, mais on parle ici de mes préférences. Parce que les séquences sont superbes et il y a une fluidité certaine dans toute cette action. Mysterio tente un FRANKENSTEINER, Ultimo s’accroche aux cordes, mais Mysterio atterit sur ses pieds et fait un SPRINGBOARD HURRICARANNA de la troisième corde pour finir le tout et garder le titre.


Note : De la belle lutte, plus spotfest que les derniers combats de Mysterio, mais bien bon quand même. ***¼

Scott Norton vs Ice-Train

Norton et Ice-Train formaient l’équipe Fire and Ice. L’Équipe avait du potentiel, mais la WCW a créé beaucoup d’équipes au style totalement similaire à celui des Steiners durant cette époque avec Fire and Ice et High Voltage. Au final, pourquoi vouloir voir Norton et Train quand les Steiners sont simplement meilleurs à tous les niveaux? Alors, la WCW les as séparés en donnant un heel turn à Norton, qui ne donnera pas grands choses à personne jusqu’à ce que Norton joigne la NWO vers la fin de l’année. J’espère un bon gros combat bourrin avec des bonnes patates! C’est le mieux qu’on peut souhaiter.

Ice-Train avant le combat, a confronté le Giant et s’est fait péter la gueule et blesser au bras. C’est donc l’histoire du combat que Train ne peut se battre qu’avec un bras. Norton passe tout le long du combat à travailler le bras de son adversaire donc. On se retrouve avec quelque chose qui dure 5 minutes et qui n’est pas très excitant. J’aime cependant le travail de Norton, mais Train qui est déjà limité à environ 3 offensives dans le combat. Donc ouais, pas palpitant et pas le festival de la patate que j’attendais. Norton fait REVERSE ARM BAR à Train pour le faire abandonner.

Note : ouais bof! Très court et pas excitant! *½

Madusa © vs Bull Nakano /avec Sonny Oono

On a tendance à oublier que la WCW avait une division feminine en emergence dans la milieu de l’année 1996, mais on a eu bien peu de matchs pour mettre le tout en evidence. Avec l’émergence des Cruiserweights, des gros lutteurs hardcore et de la division féminine, le but était d’offrir le produit le plus différent de celui du concurrent. Maintenant faudra attendre Starrcade pour déterminer une première championne qui sera ultimement la seule détentrice du titre. Ici cependant, on met en affrontement la lutteuse face la plus talentueuse contre la lutteur heel la plus talentueuse de la WCW. Bull Nakano est une légende du Joshi et pas n’importe quelle, peut-être une des plus grandes lutteuses heel de tous les temps. Bull Nakano avait d’abord, un look phénoménal, allié à un brawling impeccable, une bonne technique et un selling hors pair. Définitivement un des meilleurs choix d’adversaire pour Madusa pour la rendre top face. Je ne m’attends pas à grands choses, mais sait on jamais!

Ce combat là est tout le contraire de celui précédent, les deux lutteuses ont cinq minutes de combat et font toutes ce qu’elles peuvent pour entrer dans leur argent! Nakano contrôle la majorité du combat et fait bien les choses et Madusa sort quelques prises de voltige pour faire réagir la foule. C’est tout à fait correct, mais c’est bien trop court et la fin du combat est ultra conne. Sonny Oono, qui est le manager de tout lutteur provenant du Japon, frappe la moto de Madusa avec un sledgehammer, ce qui cause une disqualification immédiate et… C’est ça. Je m’attendais à un ptit peu plus disons.

Note : **, trop court, mais bien mené par Nakano.

Dean Malenko vs Chris Benoit/ avec Woman et Miss Elizabeth

Sur papier, on ne peut pas demander mieux! Deux des meilleurs lutteurs du monde dans le ring dans un combat PPV. La feud est une continuité de Benoit vs le Dungeon of Doom, alors que Jimmy Hart a payé Dean Malenko comme mercenaire pour éliminer Benoit. Une excellente excuse pour un excellent match assurément!


30 minutes de lutte splendide, honnêtement, imaginez le meilleur combat possible entre Benoit et Malenko et c’est ce combat. Le problème, c’est que le contexte du PPV ne se prêtait pas à un combat de la sorte. Hog Wild est une PPV à l’extérieur ou la très grande majorité des spectateurs ne sont pas des fans de lutte. Donc, la foule est assez silencieuse dans ce combat, techniquement irréprochable et avec énormément de prises d’impact. Malenko et Benoit bumpent comme des damnés sur plusieurs spots, donc Benoit qui tombe directement sur la derrière de sa tête après un SUPERPLEX et atterit avec toute la force de son saut de la troisième corde avec son DIVING HEADBUTT, directement sur l’épaule de Malenko. C’est un combat d’hommes qui en donne autant sur la technique que la stiffness. Sauf que voilà, la foule n’aime pas! On atteint deux fois le temps limite et deux fois on donne un overtime de cinq minutes ET LA FOULE HUE l’idée même d’un overtime alors que j’en aurais pris pour 30 minutes de plus. Faut voir les magnifiques séquences de CHAIN WRESTLING et les nombreuses tentatives de tombés, les German Suplex hyper stiff et la fluidité de la chose, définitivement un must see. Benoit l’emporte avec un ROLL UP, gracieuseté d’une distraction de Woman. Une fin pas à l’image de la qualité du combat.

Note : Le combat en tant que tel, dépasse les quatre étoiles, mais la foule qui ne répond pas et la fin décevante m’ont un peu frustré je dois dire. ****, à voir illico quand même.

WCW World Tag Team Championship
Harlem Heat (C) /Avec Sherri et le Colonel Parker vs Steiner Brothers


On revoit enfin les Steiner Brothers en PPV alors qu’ils sont un peu passé dans l’oubli dans les derniers mois. La division par équipe de la WCW est dans une excellente passe il faut l’avouer et on voit beaucoup d’excellentes équipes qui tombent sous le radar. Je m’attends à un bon petit match par équipe avec beaucoup de double team move et comme je n’ai pas de souvenir d’un combat entre les Harlem Heat dans leur prime et les Steiners, ça a du potentiel!


Je suis déçu de ce combat,parceque le potentiel de l’affrontement n’a même pas été éffleuré à mes yeux. D’abord, le Harlem Heat n’a jamais autant bien porté son nom, parce que leur heat avec la foule de motard est énorme. Énorme au point d’en être gênant puisqu’on dépasse le fait de ne pas aimer l’athlète, on les hue simplement parce qu’ils sont noirs. Et quand on regarde la foule, blanche à 100%, on partage le malaise. Donc, Harlem Heat a du heat incroyable, et les Steiners sont ultra over. Au lieu de changer un peu la planning du match pour profiter de cet élément qui aurait pu ajouter à la chose, on garde le combat comme il est et ça donne un wet fart au final. Parce que les Steiners dominent le départ très brièvement avec quelques power moves et ensuite, on se tape 10 minutes de domination du Harlem Heat. Le tout pour mener on l’espère à un incroyable hot tag de Scott, sauf que voilà, ce hot tag dure 30 secondes et ensuite, fin du match et victoire du Harlem Heat. Cette fin de match est RIDICULE parce que les fans auraient du en avoir plus pour ajouter à l’émotion, d’un autre côté, cette bande de putain de racistes ne méritaient peut-être pas tant ce hot tag. Au final, le combat est agréable, mais pas du tout satisfaisant et le booking est déficient. Ça se termine quand Scott évite un lancer de poudre du Colonel qui l’envoi sur Stevie, sauf que Sherri lance la poudre ensuite au visage de Scott et Parker assomme Steiner avec sa canne et Ray fait le tombé pour la victoire.


Note : Dommage, très dommage, autant la foule de rednecks que le dernier cinq minutes. ** à l’arraché.

WCW United States Championship
Ric Flair/ avec Miss Elizabeth et Woman © vs Eddie Guerrero


Un autre combat que j’ai bine hâte de voir, je me demande comment le style de Flair va bien se mélanger à celui très rapide de Guerrero. Flair demeure étonnement à un excellent niveau in ring malgré qu’il vieillit visiblement. La rivalité date quand même depuis plusieurs mois, puisqu’on se rappellera que Arn Anderson avait attaqué Guerrero alors qu’ils étaient partenaires lors du Lethal Lottery. Bien hâte de voir le résultat.

Bien bon match entre les deux lutteurs, le style de Flair se marie bien à Guerrero qui fait moins dans la dentelle. Flair est un pur heel ici, il triche à toutes les occasions comme s’il n’y avait pas de lendemain alors que Guerrero trouve le moyen, avec quelques comebacks de qualité à bien faire réagir une foule pas facile du tout. Le seul problème de ce combat, c’est qu’il n’y a pas ce climax, ce deuxième souffle, puisque le combat garde le même bon rythme soutenu tout du long. Ce que j’ai toujours apprécié de Ric Flair, c’est sa capacité à faire bien paraître un lutteur, même quand il perd et Guerrero a eu l’air d’un mec capable de devenir champion du monde ici (Et il le deviendra… trop tard, mais le deviendra). C’est donc tout à fait agréable, mais pas marquant comme combat et j’en aurais pris 10 minutes de plus personnellement. Flair l’emporte quand Eddie se blesse la jambe après son FROGSPLASH, Flair l’enferme dans le FIGURE FOUR et Woman tient les bras de Flair pour ajouter de la pression, Eddie souffre tellement qu’il se laisse compter le compte de trois alors qu’il était enfermé dans la soumission.


Note : *** ce combat aurait pu aller chercher plus, mais Flair et Guerrero l’ont gardé safe disons le. Excellent rythme, belle psychologie, mais j’aurais aimé quelque chose avec plus de moments marquants, de spots travaillés etc. Malgré tout, on ne boude pas son plaisir, bon match.

The Outsiders (Scott Hall et Kevin Nash) vs Sting et Lex Luger

Hall et Nash sont une équipe mythique de la WCW, mais j’ai toujours eu cette impression qu’ils n’ont jamais vraiment rien donné de bon dans le ring à cette époque comparément à la WWF, mais j’ai bien hâte de voir leur combat ici. Sting et Luger sont encore capables de trucs potables dans le ring, donc si c’est bien monté et avec une bonne longueur, ça pourrait bien être un bon combat efficace et plein d’ambiance!

J’ai apprécié ce combat par équipe, cependant on doit le voir de deux façons. D’abord, c’est le combat pour bien établir Nash et Hall comme des lutteurs capablent de battrent les top faces de la WCW, dont on veut davantage les montrer comme dominant que pour faire le combat du siècle. Deuxièmement, ce combat a une importance en storytelling importante, surtout pour ce qui touche à Nick Patrick, l’arbitre du combat. Donc, c’est pas un combat hyper relevé, mais j’ai trouvé le tout très agréable quand même. Nash et Hall ont une super chimie ensemble et travaille hyper bien la foule. On attend tout le combat le hog tag de Lex Luger, qui entre et détruit tout. La victoire semble dans la poche des face, mais Luger en soulevant Hall pour le TORTURE RACK, frappe Nick Patrick au visage, ce dernier visiblement attaque la jambe de Luger en tombant et Hall tombe sur Luger et Patrick fait un compte éclair. Patrick vend le tout comme si l’impact du coup l’a fait retomber sur Luger. Mais voilà! Personellement, le combat est agréable, bien monté, mais le spot de Patrick vient couper très court le comeback de Luger qui était le gros point d’attente du match. Là-dessus, c’est un excellent moyen d’avoir du heat, mais pas le meilleur pour la qualité du match.


Note : **¼, parce que Hall et Nash ont bien fait dans les circonstances. Nul doute que les quatre lutteurs auront des meilleurs combats entre eux dans le futur.

Main Event
WCW World Heavyweight Championship
The Giant © vs Hollywood Hulk Hogan


J’ai l’impression que ça fait une éternité qu’on a pas vu Hogan dans le ring! Hogan et Giant se sont souvent affrontés depuis les débuts de Paul Wight, mais cette fois, avec Hogan en heel, la logique du match change complètement. Il y aura très peu d’interactions entre les deux avant le PPV et la rivalité se résume surtout au Giant qui défi Hogan avec sa trahison de Bash at the Beach. En fait, la WCW plaçait beaucoup plus de cartes avec Sting et la NWO que n’importe quelle rivalité avec le Champion du monde durant les dernières semaines. Je ne m’attends cependant pas à grands choses ici, l’idée de deux heel qui travaillent ensemble n’a rien de très intéressant à la base.

De tous les combats entre les deux, je pense que celui là est de loin le pire. Je suis de ceux qui pensent que le combat principal d’un PPV se DOIT d’être bon et je dois dire, c’est le pire combat de la soirée et CE pour trois raisons majeures. D’abord, la foule présente n’est pas initiée à la lutte, c’est clair. La majorité des motards présents ne regardent probablement pas la lutte, alors évidemment, ils encouragent le lutteurs qu’il connaissent. Qui a l’air d’un heel et qui a l’air d’un face entre Hogan et le Giant? Hogan a beau tout faire pour paraître heel, la foule n’en a rien à battre du Giant. Donc, niveau émotion et foule, on y est pas. Ensuite, le booking est absolument ridicule, d’abord parce que Hogan a tabassé le Giant à maintes reprises et maintenant, en a peur au point de se sauver la majorité du combat. Mais on ose… ON OSE que le Giant HULK UP pour revenir dans le combat dans un moment, ma foi de pur ridicule, faut vraiment pas avoir peur du ridicule pour faire quelque chose de la sorte. Finalement, ce combat est une putain de purge, ça prend déjà 10 minutes à ce que qu’Hogan décide d’entrer dans le ring pour se battre, mais ensuite lui et le Giant se la joue Lou Thez avec des prises de bras qui s’étirent pendant presque un autre 10 minutes. Ensuite c’est long et chiant jusqu’à ce que le Giant renaît de ses cendres comme un con, Hall et Nash veulent intervenir mais reçoivent chacun un CHOKESLAM, mais ça donne le temps à Hogan d’assomer le Giant d’un coup de ceinture pour l’emporter. Merci que ce soit terminé.


Après le combat, le meilleur ami de Hogan, le Booty Man aka Brutus Beefcake arrive avec un gros gâteau et un chandail de la NWO. Lui qui une semaine plus tôt, s’humiliait avec la gimmick d’un mec se battant avec son cul dans des combats déplorables. Il baise le cul de Hogan qui en réponse, demande à Hall et Nash de le tabasser. C’est de loin le meilleur segment avec le Booty Man depuis ses débuts à la WCW, DÉLICIEUX! Pendant ce temps, le monstre de la WCW, celui buildé comme invincible, le Giant est toujours au centre du ring dans le coma depuis 10 minutes après un simple coup de ceinture sur le coconut.

Note : * et je donne cette étoile parce que bordel, ils ont quand même trouvé moyen de ne pas se faire tuer par la foule pour offrir quelque chose d’aussi médiocre. On savait qu’on aurait pas eu le combat du siècle entre les deux, mais on dirait qu’ils ont presque voulu se foutre de la gueule des gens

Note globale : Alors bon, si on oublie ce Main Event tout à fait honteux, Hog Wild se révèle un PPV tout ce qui a de plus agréable, en pleine continuité avec les bons PPV de l’année 1996. Les midcarders permettent de véritablement relever le niveau.


Dernière modification par Abba ; 10/01/2021 à 20h51.



Vos commentaires
Réponse



Liens sociaux

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 18h53.

FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2021, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2020
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,14892 seconds with 9 queries