FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

Chroniques FN-Lutte Chroniques du staff portant sur la lutte

Vous avez sans doute oublié le passage de ces lutteurs à la TNA
FN-JOURNAL: Chroniques FN-Lutte

Réponse
 
Outils de la discussion
  #1  
Vieux Chronique de Dallas Pride, publiée 19/01/2021, 23h21
Avatar de Dallas Pride
Dallas Pride Dallas Pride est déconnecté
 

Vous avez sans doute oublié le passage de ces lutteurs à la TNA


Si le PPV Hard To Kill a globalement été apprécié par les amateurs de catch professionnel qui ont loué sa qualité sur les réseaux sociaux, aujourd’hui Impact Wrestling ne semble être plus que l’ombre de ce qu’était la TNA il y a encore dix ou quinze ans. Entre 2010 et 2021, la Total Nonstop Action est passée de concurrente principale de la WWE à simple fédération indépendante profitant d’un contrat télévisé. Néanmoins l’idée de cette chronique n’est pas d’accabler Impact Wrestling, c’est même le contraire, car la création de Jeff Jarrett et Jerry Jarrett fait plutôt bien avec le peu qu’elle a !

Pendant plusieurs années on a reproché à la TNA d’être la maison de retraite des ex-WWE et finalement c’était peut-être un petit peu vrai, même si cela a permis à des gars comme Christian, Kurt Angle, Jeff Hardy ou encore les Dudley Boyz de faire quelques excellents combats. Mais il ne faut pas oublier que la compagnie originellement basée à Nashville dans le Tennessee est partie de pas grand chose et qu’au commencement elle avait été obligée d’organiser des Weekly PPV afin de pouvoir jouir d’une diffusion nationale.

Cette stratégie a notamment permis à plusieurs catcheurs de lutter pour la TNA. Et après cette dernière de nouveaux lutteurs ont aussi fait des apparitions éclairs, qui ne sont pas restées mémorables. Qu’il s’agisse d’anciennes gloires du catch ou encore de futures stars de ce business, je vais vous présenter cinq athlètes qui ont fait un passage éclair à l’Asylum ou dans l’Impact Zone.


1 - Curt “Mr. Perfect” Hennig

Les plus vieux d’entre vous se souviennent sans doute du retour exceptionnel de Mr. Perfect au Royal Rumble 2002 ? Un retour d’autant plus marquant que cette véritable légende vivante s’était retrouvée dans le carré final aux côtés de Kurt Angle, Steve Austin et Triple H. Malheureusement le reste de son dernier run à la WWE s’est terminé en eau de boudin avec une série de défaites et plusieurs combats contre des jobbers et des mid carders. Les avaient-ils un projet sur le long terme avec ce vétéran ? Nous le saurons jamais, puisque ce dernier a été licencié seulement quelques mois après son comeback à la suite d’une bagarre avec Brock Lesnar dans un vol qui ramenait les superstars aux USA.

Alcoolique et bourré d’antidouleurs, au mois d’Octobre 2002, Curt Hennig fait ses débuts à la TNA pour faire équipe avec BG James (Road Dogg) et Sean Waltman et affronter le clan de Jeff Jarrett. Dès son premier combat le Hall of Famer pinn le NWA World Champion Ron “The Truth” Killing, gagnant par la même occasion un match de championnat dès la semaine suivante. Un combat digne des heures les plus sombres de la WCW, une piscine de chiasse remplie d'overbooking et d’interventions. C’est finalement Jeff Jarrett qui fait perdre le texan en lui portant un low-blow dans le dos de l’arbitre afin de lancer une feud avec ce dernier. Avant cela et au vu du finish controversé, Hennig obtient une nouvelle chance pour le titre suprême… encore sabotée par l’intervention, non pas de Double J cette fois-ci, mais de Mr. Wrestling III… ha oui la TNA de l’époque c’était vraiment le bal des interventions ! Notons que Mr. Perfect a également eu une opportunité pour gagner les ceintures par équipe de la NWA alors possédés par les Disciples of the New Church (Brian Lee & Slash) avec Road Dogg. Jeff et Curt vont ensuite s’affronter 3 fois en 2002… si leur première opposition se résume à un beatdown de Jarrett sur son rival, les deux suivants sont beaucoup plus intéressants.

Lors de leur dernier combat (un match de championnat), le Vince Russo et son clan de l’époque, le Sports Entertainment eXtreme, vont intervenir et passer à tabac Hennig. Durant ce beatdown, David Flair (oui il a été à la TNA) passe le quadragénaire à tabac avec la manche d’une hache ce qui nous amène au tout dernier match de la carrière de Curt Hennig : un Axe Handle on the Pole Match contre David Flair… une honte qui ne dure que deux minutes et qui est fort heureusement remportée par l’ancien champion Intercontinental.

Quelques jours plus tard, déjà rongé par l’alcoolisme et l’addiction, le père de Curtis Axel est retrouvé sans vie dans sa chambre d’hôtel en Floride. S’il a commencé sous les meilleurs auspices, le retour au premier plan de Mr. Perfect, une des plus grosses stars du catch des années 1980 et du début des années 1990, a été entaché par ses démons et s’est terminé sur un squash contre un des pires lutteurs de l’Histoire : David Flair.


2 - Grand Master Sexy

On se souvient surtout de Grand Master Sexay parce qu’aux côtés de Rikishi et Scotty Too Hotty il a été membre d’un des trios les plus célèbres de l’Attitude Era : Too Cool ! Néanmoins on oublie que ce dernier était aussi le fils d’une immense légende du catch : Jerry “The King” Lawler ! David Flair dont on a brièvement parlé plus haut, Garett Bischoff ou encore Wes Brisco peuvent en témoigner : parfois un nom ça fait tout !

Renvoyé de la WWE en mai 2001, Grand Master Sexay, Brian Lawler de son vrai nom, ne tarda pas à rebondir. L’année suivante il participe au Main Event du premier Weekly PPV de la TNA, le fameux Gauntlet Match pour le titre de la NWA. Faisant son entrée assez tôt dans le combat, il fait forte impression et est booké comme un Main Eventer… Il élimine quatre personnes (Chris Harris, Steve Corino, Devon Storm et Gangrel) avant de se faire sortir par Ken Shamrock, qui comme l’histoire l’a retenu, va finalement remporter ce combat et devenir le premier champion de l’Histoire de la TNA.

D’abord présenté comme un Face, Lawler ne va pas tarder à turner Heel en se retournant contre son partenaire Scott Hall et en s’alliant à Jeff Jarrett. Brian va rester deux années à la TNA, durant son run là-bas, feud avec Scott Hall et Syxx Pac et va ensuite être brièvement être associé à David Flair et Erik Watts dans un clan de “Fils de”... et oui Legacy avant l’heure, mais sans le talent ou le charisme ! Il s’agit là de la dernière expérience marquante de Brian Lawler à la TNA…

Brian Lawler a durant son run à Nashville prouvé qu’il avait du talent et n’était pas un Comedy Wrestler, mais même dans une fédération naissante et manquant cruellement de Star Power comme la TNA il est vite passé d’un statut de Main Eventer à celui de simple Midcarder voir Jobber.


3/ Dusty Rhodes

Plus haut j’ai écrit que Next Generation, le clan composé de David Flair, Erik Watts et Brian Lawler était la dernière grosse expérience marquante du fils du “King” à la TNA. Néanmoins j’ai menti… en effet il a également lutté dans un Ladder Match contre… Dusty Rhodes ! Car oui le rêve américain luttait encore en 2003 ! Et pour une compagnie concurrente de la WWF !

En effet en 2003, Dusty Rhodes a fait ses débuts dans la petite fédération du Tennessee pour faire équipe avec Jeff Jarrett et les Road Warriors et affronter Vince Russo et Triple X (Low Ki, Elix Skipper, Christopher Daniels), très vite le Hall Famer va feuder avec le clan Sport Entertainment eXtreme et va même rappeler son vieil ami Nikita Koloff pour réformer les Superpowers, malheureusement il est trahi par le russe qui se retourne contre lui et rejoint ses rivaux. Après cela Rhodes va s’associer à Double-J, mais aussi à Big Van Vader. Il affronte aussi AJ Styles dans un combat pour le titre de la NWA, qui avec ses quinze minutes de durée est le plus de son run à la TNA, les autres ne dépassant pas les dix minutes.

Contrairement à certaines stars d’aujourd’hui, Dusty Rhodes a durant son run à la TNA surtout permis aux jeunes de briller en battant un homme aussi légendaire et populaire que lui. Mais il n’a pas marqué le monde de la lutte par ses prestations, bien que ces dernières n’aient pas été totalement ridicules ! Loin de là même !



4/ Umaga

Qui n’aimait pas Umaga ? Ce dernier a sans doute marqué toute la génération Catch Attack, que ce soit avec son look particulier et ses talents de lutteur. Les plus vieux se souviennent aussi qu’avant sa feud exceptionnelle contre John Cena en 2007, le samoan a été membre des Three Minutes Warning et qu’avec son cousin Rosey ils ont terrorisé le roster de Raw pendant plusieurs mois.

Mais entre ces deux périodes Ekmo ne s’est pas roulé les pousses ! Oh ça non ! Il a sillonné le circuit indépendant et a notamment posé ses pieds à l’Asylum Arena de Nashville le temps de neuf combats ! Ekmo fait donc ses débuts en Octobre 2003 pour aider Sonny Siaki à vaincre D Lo Brown dans un casket match. Après cela, les deux machines de guerre samoanes s’allient et viennent à bout d’une équipe composée de Shark Boy et Crash Holly puis s’associent à Joe E. Legend pour affronter les America’s Most Wanted et Dusty Rhodes, mais ne parviennent pas à les vaincre. Même scénario pour leur confrontation contre les 3 Live Kru (Konan, BG James et Ron Killings).

Après cette parenthèse en Trio, Siaki et Umaga se concentrent sur les Tag Team, ils nous offrent notamment une excellente confrontation (bien que trop courte) face aux légendes de la ECW Danny Doring et Roadkill, puis contre Chris Harris et James Storm. Après ça Edwin Smith Fatu va participer à une bataille royale par équipe pour tenter de décrocher un Title Shot, mais en vain. En 2004, il fait son dernier combat contre Alex Shelley et le perd à cause d’une intervention d’Abyss… Malheureusement nous n’aurons jamais le droit à une confrontation entre ces deux bêtes.

Le Run d’Umaga à la TNA aura pour moi était trop court, mais globalement positif. Il a montré les talents de lutteur de ce dernier et a surtout proposé quelques affiches inédites et une association plus que sympathique avec Sonny Siaki dont je vous ai parlé dans une chronique précédente.


5/ Scorpio Sky

Avant de former le clan SoCal Uncensored aux côtés de Christopher Daniels et Frankie Kazarian en 2017, Scorpio Sky était assez méconnu du grand public. Seuls les connaisseurs de lutte indépendante et les amateurs de voltige pouvaient se targuer de bien le connaître. Pourtant, bien avant de devenir “All Elite” et de remporter les premières ceintures de la fédération floridienne de Cody Rhodes, Scorpio Sky a fait quelques combats à la TNA et il a même lutté trois fois lors d’un même PPV !

Nous sommes en 2012, la TNA est alors dominée par un Bobby Roode au sommet de sa forme. Extrêmement dominant, ce dernier a vaincu Jeff Hardy, Sting et son ancien partenaire James Storm pour conserver son titre de champion du monde. Néanmoins Hogan annonce la création de l’Option C… qui offre au champion de la X-Division la possibilité d’abandonner sa ceinture à la veille du PPV Destination X, pour avoir une chance de remporter le TNA World Championship. Le très talentueux Austin Aries est le tout premier à utiliser cette technique.

Mais en contrepartie du match exceptionnel que vont se livrer Bobby et Austin, la ceinture de la X-Division s’est retrouvée orpheline et pour lui trouver un nouveau propriétaire, il est alors décidé d’organiser un grand tournoi pour désigner quatre gagnants, qui auront l’opportunité unique de s’affronter dans un Ultimate X-Match pour le titre. L’année précédente, la TNA avait déjà organisé un tournoi de ce genre, mais pour un contrat à la TNA et c’était Austin Aries qui en était ressorti victorieux.

C’est donc dans le but de se faire un nom et pourquoi pas de devenir champion de la X-Division, que Scorpio Sky, baptisé Mason Andrews pour l’occasion, fait ses débuts dans l’Impact Zone… Un début raté, puisqu’il va perdre contre Rashad Cameron (BLK Jeez). Néanmoins, lors du PPV Destination X, tous les perdants des matchs de qualifications ont une dernière chance de briller, grâce à un combat de rattrapage ! Lors de celui-ci l’afro-américain saisit sa chance et vient à bout de Rubix (Jigsaw), Lars Only (Johnny Yuma) et Dakota Darsow. Il enchaîne ensuite avec une deuxième victoire, cette fois-ci contre le vétéran Kid Kash avant d’échouer à deux doigts de l’or dans le fameux Ultimate X-Match.

Après cet évènement plutôt sympathique en Juillet 2012, Scorpio Sky ne réapparaît que six mois plus tard, pour affronter Kenny King, Rubix et Zema Ion (Joaqun Wilde), le combat est gagné par King alors très populaire.
Le dernier combat de Mason Andrews à la TNA est contre Petey Williams et Sonjay Dutt, là encore il passe à côté d’un match de championnat en recevant un Canadian Destroyer et en recevant le tomber du canadien Petey Williams.


Cette chronique a été écrite et inspirée par le travail du YouTubeur US Marky123 qui fait des vidéos régulières sur la TNA et notamment sur ceux qui n'ont été que des stars éphémères là-bas. Une deuxième chronique de ce genre va arriver avec cinq nouveaux noms...



Vos commentaires
  #2  
Vieux 19/01/2021, 23h35
Thibz
 
Très sympa comme chronique ! J’avais totalement, complètement zappé Dusty Rhodes ! De bons souvenirs d’Umaga également que j’appréciais.
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 19/01/2021, 23h44
Maximo
 
Sympa à lire. La TNA du début des années 2000 doit être une mine d'or pour trouver des mecs qui n'ont fait que 2-3 apparitions puis disparu.

Même s'il n'a pas fait l'objet d'un focus, je ne me souvenais pas que Grangrel était passé à la TNA aussi.
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 20/01/2021, 04h04
VonDerChuck
 
Il est mentionné quelque part dans la chronique : Crash Holly (ou Mad Mikey je crois qu'il s'appelait). Vraiment dommage comment ça a fini pour lui.

Chris Candido aussi aura connu ses derniers jours à la TNA.

Macho Man Randy Savage y a fait son dernier match. J'ai jamais osé le visionner, comme Curt Hennig ses meilleures années étaient derrière lui.

Mr Wrestling 3 c'était Steve Corino ?

Hâte de lire les prochaines!
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 20/01/2021, 12h09
Dallas Pride
 
Citation:
Envoyé par VonDerChuck Voir le message
Il est mentionné quelque part dans la chronique : Crash Holly (ou Mad Mikey je crois qu'il s'appelait). Vraiment dommage comment ça a fini pour lui.

Chris Candido aussi aura connu ses derniers jours à la TNA.

Macho Man Randy Savage y a fait son dernier match. J'ai jamais osé le visionner, comme Curt Hennig ses meilleures années étaient derrière lui.

Mr Wrestling 3 c'était Steve Corino ?

Hâte de lire les prochaines!
Oui Mr. Wrestling III c'était bien Steve Corino. Néanmoins cette Storyline n'a été nulle part.
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 17/03/2021, 16h52
El Gringo
 
c'est dommage d'oublier Vader et les Road Warriros qui font partis de cette superbe époque de la TNA de 2002-2003 (comme Vampiro et Punk d'ailleurs ou Disco Inferno et Gangrel) mais ils seront surement dans les prochains noms
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 21/03/2021, 16h10
EdgeRulz
 
D'autres passages à la TNA qui ne sont certainement pas restés gravés :

- Seiya Sanada, il n'y a pourtant pas si longtemps,
- Viscera, dont j'ai attendu sa mort pour le savoir,
- Paul Bearer,
- Chris Candido aura eu droit à un tournois en son honneur,-
- Teddy Hart,
- Elix Skipper, avec sa team avec Daniels et leur cage-match contre AMW,
- les Nasty Boyrs avec leur feud délirante contre Team 3D,
- Trevor Murdoch, sous le nom de Jertrho Holliday (un truc comme ça),
- Test aura fait un petit passage sous le nom de Punisher.

Et surtout, c'est à la TNA que j'aurais fait connaissance du futur Vance/Lance Archer, sous le nom de Lance Hoyt.
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 21/03/2021, 16h59
Dallas Pride
 
Citation:
Envoyé par EdgeRulz Voir le message
D'autres passages à la TNA qui ne sont certainement pas restés gravés :

- Seiya Sanada, il n'y a pourtant pas si longtemps,
- Viscera, dont j'ai attendu sa mort pour le savoir,
- Paul Bearer,
- Chris Candido aura eu droit à un tournois en son honneur,-
- Teddy Hart,
- Elix Skipper, avec sa team avec Daniels et leur cage-match contre AMW,
- les Nasty Boyrs avec leur feud délirante contre Team 3D,
- Trevor Murdoch, sous le nom de Jertrho Holliday (un truc comme ça),
- Test aura fait un petit passage sous le nom de Punisher.

Et surtout, c'est à la TNA que j'aurais fait connaissance du futur Vance/Lance Archer, sous le nom de Lance Hoyt.
Sanada a quand même était champion X-Division durant son passage à la TNA et il a fait partie du clan de James Storm et Main Eventé Bound For Glory.

Lance Hoyt à passé plusieurs années à la TNA pour moi c'était quand même un Midcarder assez connu là-bas.
Réponse avec citation
  #9  
Vieux 21/03/2021, 18h08
Mister c
 
Xxx est une équipe culte de la TNA notamment avec son match en cage contre américain most wanted. Alors je pense pas que skipper soit "oublié"
Réponse avec citation
Réponse



Liens sociaux

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 12h42.

FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2021, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2020
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,17802 seconds with 11 queries