FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

Chroniques FN-Lutte Chroniques du staff portant sur la lutte

Vue d'ensemble sur Summerslam 2020
FN-JOURNAL: Chroniques FN-Lutte

Réponse
 
Outils de la discussion
  #1  
Vieux Chronique de EdgeRulz, publiée 30/08/2020, 16h14
Avatar de EdgeRulz
EdgeRulz EdgeRulz est déconnecté
 

Vue d'ensemble sur Summerslam 2020


Même si on se tape un autre PPV carrément ce soir, j'avais quand même bien envie de longuement m'exprimer sur le plus gros PPV de l'été car il était très spécial.

Spécial

Pour sa durée : 3 heures et des poussières, ça en fait le moins long Summerslam depuis le 2014, facile.

C'est le premier Summerslam sans Lesnar depuis le 2012, et d'autant que Brock avait fait tous les ME depuis le 2014 ça fait qu'on aura pour la 1ère fois en 7 ans un ME sans lui à Summerslam.

Un Surnom "vous ne le verrez pas venir" pas vraiment pertinent puisque bien d'autres Summerslam nous auront fait des trucs choquants et imprévisibles. Entre les cash des MITB, la triste fin de l'édition 2010, divers matchs durant 10 secondes, etc. La moitié des SS (facile) auraient pu utiliser ce slogan.

Sa carte : 7 combats dont 3 féminins. 7 combats dont 2 pour Asuka. Oui, je trouve ça exceptionnel. Cela dit, j'aurais bien aimé qu'on rajoute un petit combat masculin, pourquoi pas Sheamus/Big E ou peut-être le championnat IC qui avait été placé à SD 2 jours avant. Cela aurait sollicité 15-20 minutes supplémentaires au PPV. Encore que, certains passages durant le PPV auraient peut-être même pu être ménagé pour un 8ème match. On a relégué le championnat US en pré-Show, étrange.

Pas mal de rematch aussi. En + du pré-Show, Wyatt/Braun n'est pas tellement inédit tout comme les 2 matchs d'Asuka.

Les débuts : ce PPV marque aussi les débuts à SS de talents comme Asuka, Drew McIntyre (si on omets sa simple présence il y a 2 ans), les Street Profits, Garza/Andrade et les débuts "tout court" de fils de Mysterio.

Ce PPV reçoit aussi l'honneur d'être le 1er à être dans un Thunderdome avec plusieurs fans dans l'arène qui sont montrés via leur téléphone. J'ai eu du mal au début mais c'est sympa au bout d'un moment. Après, ce procédé donne lieu à quelques controverses (comme le "retour" de Benoit). Personne n'avait encore relevé le "Fire Velveteen".

Les 2 matchs d'Asuka

Asuka a donc 2 matchs, je me demande si c'est pas une première pour qq'un à Summerslam (si on omet ceux qui ont subit des cash-in MITB) mais ce qui l'est, c'est quelqu'un qui a l'opportunité d'avoir 2 matchs de championnat dans 2 matchs distinctifs. Un chouette honneur pour elle que j'estime, bien mérité.

Ce qui m'a surpris, c'est que je pensais que le second championnat aurait eu lieu juste après le premier. Et à ma surprise, non : le 1er était l'Opener, le second était le 5ème match de la carte. Je suppose que c'était pour permettre à Asuka d'avoir récupérer l'ensemble de son énergie pour son second championnat.

Niveau intérêt, ces 2 matchs ont déja eu lieu plusieurs fois par le passé, surtout à Raw récemment dont l'objectif pour ces lutteuses, c'est de produire non pas un, mais 2 matchs différents par rapport à ce qu'elles ont montré avant. Je dirais que le tour de force a été réalisé, on a eu au final 2 très bons matchs, sans être mémorables.

J'ai estimé l'Opener plus convaincant, car il était plus fluide dans son rythme. Asuka a pu se faire plaisir en portant ses coups secs et ses souplesses. Le rôle de Bayley est pour le moins difficile à cerner depuis son Heel-Turn mais elle demeure très professionnelle quoi qu'il arrive. On va dire que c'est une Heel hargneuse et arrogante encore que je suis pas sûr mais son style donne lieu à des solides séquences, mention au Knee-Crusher sur le rebord du ring.

Bayley obtient la victoire sur un foutu Roll-Up via l'aide de Sasha. Finish un peu prévisible mais ça fait du sens et cela conclue un très bon Opener. ***1/2 Mais dans l'état fallait le voir venir : dans le duo "role-models" c'est Bayley qui parvient à garder son titre mais pas Sasha, ce à quoi l'issue du second match était encore plus prévisible.

L'autre match d'Asuka a également offert son lot de belles séquences, mais à un rythme moindre. Notons le Trash-talk bien présent, ici à l'égard d'un Joshi (car une joshi qui se fait trash-talk constamment, ça me rappelle une tragique récente affaire). Le match lui-même, c'est + pour les rôles que pour l'action (même si on en a), Sasha qui est insolente au possible avec Asuka qui se contente de combattre. Celle-ci finit par remporter le titre après une intervention foirée de Bayley, menant au Finish inévitable via soumission. ***1/4

Ce fut aussi un très bon match de Asuka. Je sais pas si on peut dire si c'est la lutteuse de l'année mais pour sûr, elle fait "du sale" avec pas mal de lutteuses différentes, de bons matchs contre Nia Jax également lors de Backlash. En tout cas, l'idée d'une Joshi qui a 2 chances au titre au sein d'un même PPV, j'ai adoré. Donc SS 2020 aura assuré de ce côté.


Raw Tag-team

C'était pas mauvais, mais j'ai été déçu. Les Street Profits sont champions depuis... ils étaient arrivés à WM avec le titre, un règne qui soit limite remonter au début d'année. C'est un bon règne mais les mexicains avaient besoin à mon sens de prendre le titre tandis que les SP n'avait pas besoin de le conserver. Avant ce match, on a eu une story sur Zelina qui empoisonne Montez mais ce dernier aura mit 2 semaines pour s'en remettre. Le build-up n'aura pas été terrible.

Le match lui-même est relativement bon (vu le niveau des participants, on pouvait pas estimer pire de toute manière), mais rien de différent par rapport à ce qu'on voit de 4 là à Raw. Oui parce qu'à Raw, on s'amuse à les faire s'affronter dans des matchs solo (comme toujours dans les feuds en tag). Donc un match "bon" mais avec un gros air de déja-vu. Je m'attendais à un match long et comme j'ai dis, à un changement de titre, mais non.

Au lieu de ça, on remet une dispute entre les mexicains, parce que That's what WWE does.

D'ailleurs, parlons de la situation au sein des équipes

Garza et Andrade sont pas la seule équipe de mexicains à s'embrouiller, il y a désormais la Lucha House Party. D'ailleurs, l'imagine bien les voir s'affronter. Ce match donnerait davantage lieu à des discussions houleuses qu'à de l'action.

Miz & Morrison auraient pu chasher à l'issue de leur championnat contre Strowman.

Dans Heavy Machinery, l'un des membres détient un truc en solo, le MITB.

MVP qui aura tenté de foutre la merde entre Alexander et Ricochet.

Alexa Bliss qui vient de rompre net avec Nikki en cassant leur tasse (merci le "Fiend").

Sasha et Bayley qui traversent souvent des difficultés.

Leurs challengeuses Nia Jax et Shayna Baszler ont peu de chance de finir l'année ensemble.

Bref, elles vont bien les équipes présentes

Il reste les Vikings, les Profits, les Iiconiques, Riot/Morgan, M&M et Shin/Cesaro d'à peu près stables.

"Hair-match" transformé en "Quit WWE match"

Détail qu'on oublie, cette feud depuis depuis bien longtemps, avant même l'arrivée de Wrestlemania. Et je crois que c'est aussi leur premier et par le fait même, leur seul affrontement 1 vs 1. Cette feud m'emballe pas des masses mais cela a donné lieu à de chouettes trucs, comme les moments avec Otis, le relooking total de Mandy et quelques promos de Sonya.

Puis il y aura l'affaire du stalker de Sonya qui aura tout foutu en l'air, menant à mettre en stand-by la nouvelle coupe de Sonya qui devra attendre novembre. Puis la stipulation "Leave" pour permettre à Deville d'être focusée sur sa triste péripétie.

Le match était pas terrible et la stipulation No DQ semblait inutile. Niveau Hardcore, le truc dont je me souviens le + c'est Mandy qui galère à installer une table. Quelques séquences de frappes et de soumissions par ci par là mais le niveau est bien loin des matchs féminins mentionnés + haut. Rose l'emporte au final via une série de coup de genoux. Un match très très moyen pour être gentil. J'avoue que Deville n'a fait aucun miracle mais Mandy comme lutteuse solo c'est vraiment pas ça.

Ah oui : je parlais d'Asuka qui faisait du très bon catch avec grande variété d'adversaires, incluant Nia Jax mais... pas Mandy Rose. Oui, je me souviens de leur match de Fast Lane 2019 qui était médiocre. Un programme solo face à Mandy, c'est résolument pas ce qu'il y a de mieux pour "bien paraître".


Randy Orton vs Drew McIntyre pour le titre WWE

Je préfère parler de ce match avant celui de Mysterio. Un truc qui me déçoit sur cette affiche, c'est que Drew - bien que champion - m'a l'air d'être un adversaire bouche-trou pour Orton en attendant le retour d'Edge. Et cela me fait super chier qu'en 2020 Drew passe pour moins important qu'Edge. Cela dit la feud était bonne même s'il y a des passages forcés, comme Drew qui traiter Orton de FDP sur chaque assaut vilain. Ca louange beaucoup Orton mais pas assez Drew qui fait un sérieux travail en tant que champion Face. Je dirais même que c'est le meilleur champion Top-Face quand je vois ceux qui traînent aux alentours (Edwards, Moxley, Rollins l'an dernier, etc). Non, j'estime que c'est carrément un très bon champion du monde en Face. Juste dommage qu'il le soit sans public depuis Wrestlemania. Espérons qu'il ne descende pas dans la carte après la perte de titre à l'instar d'un Kofi et qu'il reste dans le haut de carte même après. Orton a été un très bon challenger cela dit.

On a eu un très bon match typé Old-School, avec des échanges de coups lents mais "à l'ancienne". Des rôles Heels et Faces très bien utilisés de la part des 2 lutteurs. Je déplore juste que le milieu du match était rendu plat mais le rythme est constant toute la durée. Et parlant de durée, le match a fait + de 20 minutes sans qu'un Finisher soit connecté. Le finish était pas mal du tout : Drew esquive une Punt pour capitaliser cash sur un Backslide (ça me rappelle un peu HBK/HHH de SS 2002). La tension était énorme sur les dernières minutes. Une fin "cheap" mais qui permet joyeusement leur feud de se poursuivre. ***3/4 Du catch classique mais très crédible et efficace.

J'estime qu'Orton a eu un meilleur match contre Drew que les 2 contre Edge, y compris celui qui était estampillé "meilleur match de catch de tous les temps", surtout que celui contre McIntyre n'a pas tellement bénéficié de "retouchements et éditions".


Dominick Mysterio contre Seth Rollins

Encore une "first time ever" comme affiche. Aucun enjeu malgré l'ampleur de la feud, pourquoi pas d'ailleurs. J'ai pas trouvé la feud intéressante (les moments fades impliquant Carrillo et Aleister) mais tout le temps et le build-up investi dedans injecte d'office une certaine dose d'intensité mais permet surtout de mettre sur pied de gros rôles pour les 2 compétiteurs.

Bien que Dominick soit le fils d'un Luchador légendaire, ce match n'a aucunement mit l'emphase sur la Lucha-libre, ni même le spectacle, tout était dans le Storytelling. Le genre de match où les moves sont là pour alimenter l'histoire entre les 2 lutteurs et non pour impressionner ou divertir. Egalement le genre de match où le rythme n'a pas tellement d'importance.

Dominick, qui effectue ses débuts in-ring, demande à faire ce match pour l'honneur de sa famille mais n'a pas l'expérience ni le "bagage" pour espérer se venger de Seth par lui-même alors qu'il est handicapé par le fait d'être un gros rookie mais qui compte sur le soutien de ses parents. Rollins de son côté, se présente comme le vilain vétéran sûr de lui et maître de son environnement. Son repackage en tant que messie lui permet de peaufiner et parfaire ce rôle.

Tout cela donne lieu à un match où Dominick est très déterminé à en découdre face à Seth qui est très détendu et qui prend son temps pour faire souffrir son jeune adversaire. Assisté pour bonne mesure par son disciple Murphy. Le truc un peu gênant pour ce match c'est la tenue de fils de Rey qui porte un haut munit d'une capuche pénible. Identique à celle de TJ Perkins... sauf que lui l'enlève pour lutter.

La No-DQ ajoute aussi son cachet puisque idéalement, les armes permettent à Dominick de rattraper un peu son manque de forcé et d'expérience. Sauf que le fourbe Rollins est aussi amené à en profiter et ce dernier saura en profiter le moment venu. Ca fait pour ainsi dire bizarre de voir Rollins dans un tel rôle de vétéran aussi poussé alors qu'il avait + vocation de feuder avec des noms établis et reconnus (Sting, Ziggler, HHH, Rey, Owens, Lesnar, etc).

Cela donne donc lieu à un match où le réalisme passe avant tout, en mettant totalement de côté le moindre mouvement spectaculaire. J'estime aussi que c'est un match sur-mesure pour Dominick et que lui a juste à jouer le fils de légende déterminé, faible mais tenace et prêt à encaisser. J'ai trouvé qu'il a été très bon dans cette fonction et Seth a également été un maître dans ce qu'il faisait. Mention à la fois où Rollins porte joyeusement son attention sur la mère, Dominick profitant du fait que ce passage s'éternise pour tenter de surprendre avec un Roll-Up.

Alors j'ai lu dans les réactions que ce match était décrit comme trop long et trop lent... j'en suis outré. (surtout quand 24 heures avant, il y avait le ME de Takeover qui représentait parfaitement cela). Dans le genre "trop long et trop lent", je pense à pas mal de matchs NJPW sur ces 5 dernières années aussi. Mais dire cela sur "Rollins/fils de Rey", ça n'a juste pas de cens : ce match ETAIT FAIT pour être long et lent. T'imagines l'affrontement Dom/Seth dans un "fast-paced spectacular action" style 205 Live ? Ca n'aurait zéro sens ! L'histoire de ce match était justement fait sur-mesure pour donner ce qu'on a eu. C'est juste que les 2 lutteurs + les concernés en dehors ont eu à bien faire leur job et j'estime qu'ils l'ont parfaitement fait. **** Dominick n'a pas eu beaucoup de moves de catch à faire, il a dû sortir genres quelques Rana et un Frogplash, mais il s'agissait de les faire uniquement pour attaquer et se venger de Rollins avec des moves dont il se sent capable de connecter à coup sûr.


Championnat universel

Je sais pas si on est beaucoup à le penser, mais j'éprouve quasiment pas d'intérêt pour le Fiend. A par son match contre Bryan au Rumble, il nous sort les pires matchs de l'année. Son Hell in a Cell contre Rollins est inoubliable de ce point de vue. Puis là, contre Braun ? Le pire match de la soirée possiblement. Le Fiend : perso de fête foraine sur-cheaté. Le match en lui-même c'est les 2 gros qui se balancent des coups et des Powermoves en allant même se battre en dehors du ring mais... who cares ? Le finish : Braun passe pour un con ne mettant 3 ans à découper le tapis permettant au Fiend de se régénérer et d'en finir avec une série de Sister Abigail sur le bois. Notons aussi Michael Cole qui appelle un Running Powerslam alors que Braun n'a jamais couru avant de faire ses Powerslam. DUD

Heureusement, ce PPV n'est pas resté sur cette note puisqu'on assiste juste après au retour de Roman Reigns où il fait enfin un Repackage, ça lui aura prit 6 ans pour ça. Une légère modification au niveau de son visage et de sa coiffure. Il agresse les 2 compétiteurs d'une façon vive et agressive. J'adore surtout le fait qu'il ne fasse plus son "houaaaaa" avant le Spear. Manque plus qu'il change son thème merdique du Shield et là, "le gars" sera au enfin au quelqu'un.

Est-ce que Roman représente le "vous le verrez pas venir" ? Heu, oui mais pas forcément dans le bon sens. RR fait partie des gars fragiles et ça m'étonnerait que la pandémie se soit calmé aux States. Donc oui, on n'a pas vraiment vu venir qu'un mec qui a eu la leucémie face son retour triomphant en plein corona. N'empêche, il a démolit le Fiend qui cette fois ne n'est pas relevé, ça m'a fait plaisir. QUID de Braun ? Son règne universel n'était pas glorieux puis ce Finish le laisse sur une intrigue.


Alors, c'était comment ce Summerslam 2020 ?

C'était très bon dans l'ensemble. J'ai apprécié sa courte durée. On a eu 2 merdes, dont l'un sauvé par le Post-match. Mais tous les autres matchs étaient très bons (sauf le décevant Tag). Donc on se retrouve avec 4 très très bons matchs et une fin de Show bien réjouissante. B+ C'est peut-être pas le meilleur Summerslam ever mais cette édition 2020 était de très bonne facture.

Sur ce, préparons-nous pour le Payback de ce soir (avec sa série de rematchs).



Vos commentaires
  #2  
Vieux 14/09/2020, 23h45
RainMakeR
 
Citation:
Envoyé par EdgeRulz Voir le message
Miz & Morrison auraient pu chasher
Pas compris le verbe ?

Tchatcher ?
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 15/09/2020, 11h07
EdgeRulz
 
Citation:
Envoyé par RainMakeR Voir le message
Pas compris le verbe ?

Tchatcher ?
Ils auraient pu entrer en dispute suite à l'histoire du tombé pour devenir champion (en solo), je veux dire dans la mesure ou dispute = clash.

Dernière modification par EdgeRulz ; 15/09/2020 à 14h14.
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 15/09/2020, 14h11
RainMakeR
 
aaaaah (se) clasher alors. Je pense que ton doigt a du ripper

Dernière modification par RainMakeR ; 15/09/2020 à 19h38.
Réponse avec citation
Réponse



Liens sociaux

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 10h46.

FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2020
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,05853 seconds with 8 queries