FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

Chroniques FN-Lutte Chroniques du staff portant sur la lutte

Mon top 10 des lutteurs les plus intenses
FN-JOURNAL: Chroniques FN-Lutte

Réponse
 
Outils de la discussion
  #1  
Vieux Chronique de Abba, publiée 31/07/2020, 19h32
Avatar de Abba
Abba Abba est déconnecté
 

Mon top 10 des lutteurs les plus intenses


Qu'est-ce que l'intensité dans la lutte? Beaucoup de choses à mon avis, car l'intensité se déploie de différentes façons dans ce spectacle. Une présence, une offensive, un selling, un rythme, tout peut se rattacher à l'intensité, donc de trouver LE lutteur le plus intense est un sacré défi. Sans avoir la prétention d'avoir la vérité absolu, j'ai fait ma liste personnelle des dix lutteurs que je considère les tops dans le domaine, pour différentes raisons. Voilà cependant des éléments que je considère au moment de faire un analyse.

- L'aura, la présence, l'entrée du lutteur (Ce qui ne touche pas nécessairement au combat)

- Le rythme du lutteur dans le ring

- Les offensives du lutteur

- Le selling du lutteur

Mais d'abord, des mentions honorables

---------------------------------------------------------------

Mentions Honorables


Sid Vicious/Psycho Sid


Sid Vicious est fort probablement le pire lutteur dans cette chronique, mais une chose que Vicious avait plus que pratiquement tout le monde, c’était de la présence. Un charisme naturel venant d’une utilisation parfaite de son corps et de ses expressions faciales. Vicious n’était pas un bon lutteur, mais ses offensives étaient crédibles, chacun de ses coups avait son intensité et son arsenal était efficace pour toujours faire réagir, qu’il aille été face ou heel. En termes de simple présence intimidante et effrayante, Vicious aurait pu se retrouver au sommet de cette liste.

Low Ki


Quand j’avais environ 15 ans, j’ai découvert la ROH et la NWA TNA grâce au tape Trading, Low Ki pour moi était l’athlète le plus hot que je n’avais jamais vu. Ses kicks, ses chops, son style, tout était unique et il avait la gueule de quelqu’un qui pouvait t’en foutre pleine la gueule. Low Ki a une aura qui l’englobe et qui veut dire ‘’ Fous-moi la paix’’ et son style très intense et son cardio débile sont des éléments qui sont toujours restés gravés dans ma mémoire.

Yoshihiro Takayama


Yoshihiro Takayama est un monstre, un monstre qui ne semble vouloir aller dans le ring que pour tabasser ses ennemis. Beaucoup disent que Minoru Suzuki est le lutteur le plus bad ass du Japon, mais à mon avis, c’est une guerre à finir entre Tayakama, Shibata et Tenryu. Takayama n’était pas un lutteur extravagant, mais une grosse brute capable d’en prendre BEAUCOUP, mais d’en donner encore plus. Ses coups de genoux sont parmi les strike les plus over du Puro et ont l’air de faire VRAIMENT, mais VRAIMENT mal. Takayama n’est pas le genre à lutter comme un boulet de canon, il explose au bon moment, mais sa présence et le côté dévastateur de chacun de ses strike en fait un top niveau intensité.

Brock Lesnar (2002-2004)


Quand Brock Lesnar est arrivé à la WWE en 2001, je pense que tout le monde a été complètement épaté par ce qu’il amenait de nouveau. Un Big Man qui avait l’air d’un monstre oui, mais avec une vitesse et une agilité extrêmement surprenante. Je suis du genre à dire que la magie opérait à 75% par l’entrée de Brock Lesnar, qui avait l’air sur de la testostérone de requin lors de ses entrées et qui faisait, ne nous mentons pas, peur à s’en chier dans les pantalons. Parfois l’intensité provient de l’aura que dégage le personnage, Lesnar avait cette particularité, ajouté à un impressionnant in ring.

Stan Hansen


Peut-être que certains seront surpris de ne voir Hansen que dans les mentions honorables, mais je vais certainement expliquer ce choix. Hansen avait une présence on ne peut plus intense, il faisait peur et il faisait surtout peur aux foules japonaises, alors qu’il swignait sa corde vers les fans pour les repousser. Son finisher, la LARIAT ou comme nous préférons tous le dire… LA LARIATOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO est peut-être un de mes finishers préférés pour son intensité. Mais j’ai toujours trouvé que les offensives de Hansen n’étaient pas toujours aussi intense que son aura. Il n’en demeurait pas moins un brawler d’exception, un seller absolument sous-estimé et un lutteur légendaire. Hansen était capable de faire des combats de plus de vingt minutes et gardé une excellente intensité malgré son poids élevé et le fait qu’il était pratiquement aveugle. Ses guerres contre certains lutteurs demeurent des classiques : On pense à Misawa, Kobashi et évidemment à ce combat où Hansen a fait sortir l’œil de Vader de son orbite. Un dur de dur, un mec avec une aura incroyable et un lutteur sacrément intense.

--------------

10. Bruiser Brody



Je trouve dommage qu’on parle plus de la façon que Bruiser Brody est mort que du talent exceptionnel qu’il était pour son époque. Brody était le MEILLEUR gros mec baraqué fou DU MONDE dans les années 80 et il terrorisait les foules en Amérique du Nord et au Japon, l’effet était toujours le même. Brody entrait dans un aréna, il avait l’air sortit de l’asile et il tabassait son adversaire sans relâche. Dans le ring, il n’était pas le meilleur, mais il pouvait sortir d’excellents matchs avec de bons lutteurs, mais ce qui marquait toujours la foule, c’était le fait que Brody allait toujours de l’avant pour attaquer d’une façon ou une autre son adversaire. Certains lutteurs ont cette intensité par leur simple présence et je considère que Brody est un des rois dans le domaine. Cette impression de voir un homme des cavernes libérés a marqué une génération au complet.

9. Roddy Piper


Quand Piper arrive au ring, il n’a pas l’air de grands choses, mais quand la cloche sonne, Piper est un chien enragé. Ce n’est pas celui avec des prises d’impact, ni celui avec le meilleur selling, mais Piper est constamment en offensive et a toujours l’air d’être dans un brawl dans un bar. Piper a gardé le même style toute sa carrière et si ce n’est du fait que les coups de Piper n’ont pas l’air de faire particulièrement mal, je l’aurais mis plus haut dans la liste tellement son style se démarque des autres. En tous les cas, quand Piper est dans le ring, on a cette impression que tout son corps est dans ses offensives, son intensité est remarquable

8. Kenta Kobashi (90-95)


Kenta Kobashi est un de mes lutteurs préférés et j’ai adoré toutes les phases de sa carrière. Mais celle que je préfère et de loin est sa période d’ascension dans les années 90. Kobashi avait l’air de sortir d’un canon lors de chaque combat, tellement intense, toujours allant de l’avant. Non seulement ses offensives étaient intenses, son selling d’exception l’était tout autant. Kobashi est considéré par beaucoup comme aillant été le Face ultime, tant son selling intense lui permettait de connecter avec tout le monde dans l’aréna


7. Ultimate Warrior


Ultimate Warrior est le cas le plus intéressant à mon avis. D’un côté, si l’intensité se limitait au simple fait d’entrer dans le ring, il serait en première place à tout jamais! Le package d’une promo du Warrior, suivi de son entrée mémorable pour ensuite un bon petit combat de 10 minutes à marquer pratiquement tous les esprits des enfants qui voyaient une version simplement plus cool que Hulk Hogan. Dans les faits, le Warrior n’avait pas beaucoup de cardio pour faire des combats très intenses, mais dans des combats limités et qui le mettait en évidence, Warrior paraissait comme un surhomme indestructible.

6. Goldberg


Certains ont de l’intensité par leur présences, d’autres par le rythme de leur combat et d’autres par l’impact de leurs offensives, Goldberg demeure un cas spécial. L’entrée de Goldberg lui donnait environ 50% de son aura d’intensité et la foule adorait le voir se pointer au ring, affublé de policiers et de feu d’artifice. Goldberg a déjà l’air d’un criminel sur le point de tuer quelqu’un avant même que le combat commence. Ensuite, quand la cloche sonne, les offensives extraordinaires de Goldberg en ont fait le king du squash match. Les combats de Goldberg était court et il était ultra protégé, ce qui faisait qu’on avait droit à quelques offensives de l’adversaire et quelques prises de puissance de Goldberg, qui terminait le tout avec le meilleur du business et un finisher ultra bad ass. Goldberg was the man, mais évidemment pas dans des combats dépassant les dix minutes où il ne pouvait pas garder cette intensité.

5. Terry Gordy


Je trouve que Terry Gordy est un des big men les plus sous-estimés de l’histoire de la lutte. Je l’adorais et je le considère comme un lutteur d’exception et un des plus intense athlète possible dans le ring. S’il avait une belle run aux USA durant les années 80, son arrivée au Japon va permettre de découvrir l’étendue de son potentiel. Gordy arrivait comme une fusée, fonçait constamment vers ses adversaires et les neutralisaient avec des offensives qui avaient toujours énormément d’impact. Quand Bam Bam arrivait dans le ring, tout le monde savait qu’un bon brawl et des suplex dangereuses allaient venir. Gordy avait un cardio hors du commun, capable de tenir de très longues périodes de temps avec la même intensité dans des guerres dans le ring avec les meilleurs lutteurs de la planète. Gordy était un lutteur d’exception, assurément le big man le plus dynamique de cette liste.

4. Buzz Sawyer


Vous ne le connaissez peut-être pas, mais vous devriez. Je considère Buzz Sawyer comme le lutteur Powerhouse le plus intense que je connaisse. Le mec était un monstre. Niveau physique, bonne shape, mais pas un géant, mais au moment que la cloche sonnait, Sawyer devenait un monstre de 8 pieds et de 500 livres. Il était incessant sur ses assauts contre les lutteurs et tous les moyens étaient bons pour prendre l’avantage. Sawyer était comme son surnom le disait ‘’Un Mad Dog’’ qui continuait toujours d’avancer vers l’avant pour faire mal à son adversaire. Définitivement une expérience si vous pouvez le voir maltraiter un jobber. Mais Sawyer était plus qu’intense in ring, son entrée, ses promos, sa véritable personnalité (Sawyer était un être humain absolument dégoûtant) ont créer un énorme aura autour de lui.

3. Katsuyori Shibata


Est-ce qu’il existe ou a existé un striker plus stiff, dangereux et intense que Shibata? Y’a beaucoup de candidats, mais honnêtement, je le considère comme la version complètement Uber de Low Ki. Shibata est un monstre, un monstre que l’on a pris bien du temps à reconnaître et qui malheureusement, s’est blessé au moment où il allait probablement devenir une star majeure de la NJPW. Le moveset de Shibata est simple, toutes ces prises sont souvent de simples prises de base, mais l’intensité qu’il met dans tout ce qu’il fait, amène qu’on a toujours mal. Son look lui-même transpire une grande simplicité, mais c’est le calme tranquille qui fait peur en Shibata, qui n’a besoin de rien pour vous faire mal. Et considérant qu’il peut garder une intensité phénoménale sur des combats de 15 à 30 minutes, Shibata doit être considéré dans une classe à part niveau intensité.

2. Chris Benoit


C’est devenu assez touchy de parler de Chris Benoit pour les raisons que nous connaissons, sauf que personne ne pourra jamais lui enlever son immense talent dans le ring. Beaucoup disent que Benoit n’était pas charismatique, mais j’ai tendance à dire que c’était son intensité et sa présence qui lui en donnait. Benoit était un lutteur d’exception, capable de lutter plus de 20 minutes à un rythme effréné et toujours garder une intensité et une agression hors du commun. Plus il allait vieillir et plus il allait se concentrer sur son striking pour ajouter une intensité continuelle à ses combats. Parce qu’aussi, Benoit avait l’air de véritablement FAIRE MAL à son adversaire, toutes ses prises étaient faites avec force et intensité et que ce soit une chop ou une German Suplex, Benoit donnait simplement tout ce qu’il pouvait lors de chacune de ses présences. Je pense qu’il est difficile de trouver un combat où Benoit n’avait pas l’air de donner 200% de lui-même.

1. Ricky Steamboat



De tous les lutteurs de la liste, il n’y a jamais eu vraiment de doute que Ricky Stemboat devait être le premier de cette liste. Steamboat n’était pas le plus stiff, ni le plus intimidant, mais il était l’intensité même dans le ring. Steamboat avait un move set simple, mais appliqué avec une précision, une fougue et un rythme extrêmement soutenu. Il était capable de lutter durant 60 minutes avec la même intensité de la première jusqu’à la dernière minute. Un élément qui le distingue de beaucoup d’autres, c’est que beaucoup de lutteurs étaient intenses en offensives, mais incapable de l’être en défensive, Steamboat était pour beaucoup, encore plus intense que son selling que dans ses attaques, ce qui en a fait le babyface ultime pour beaucoup de gens. L’intensité même de Steamboat racontait l’histoire du combat et il demeure à mon avis le plus intense de tous les temps dans le domaine. Si Benoit avait l'air de donner son 200%, j'ai toujours eu l'impression que Steamboat donnait 200%+1.



Vos commentaires
  #2  
Vieux 31/07/2020, 20h24
Carcajou3
 
J´ai une petites liste lutteurs intenses

1- Ric Flair
2- Kurt Angle
3- Brian Pillman
4- Randy Macho Man Savage
5- Ken Shamrock
6- Hulk Hogan
7- Triple H
8- Mick Foley


J´avoue que j´adorais l´intensité de Sid


Une mention très honorable à Killer Kowalski et George the Animal Steele
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 31/07/2020, 20h44
Samoan
 
J’aimais bien Sid mais je trouvais justement qu’il perdait la majorité de son intensité lorsqu’il entrait dans le ring.

Sinon, le fait que Goldberg soit extrêmement green lui donnait encore plus d’intensité à mes yeux.
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 31/07/2020, 21h04
SilverKeeper
 
J’ai un peu de mal avec un kobashi aussi bas mais ça reste un assez bon top
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 31/07/2020, 22h49
Carcajou3
 
Mankind était intense comme personnage

Réponse avec citation
  #6  
Vieux 31/07/2020, 23h07
Lsinyuan
 
Je ferai ma mauvaise langue en disant que y'a pas que le cardio qui est débile chez Low-Ki.

Pour le reste, les explications que tu donnes au début sont plutôt bien vues... On a souvent du mal à jauger de la présence d'un lutteur sans passer par la notion de "charisme" qui fout toujours la merde, ou à faire inutilement le lien avec les promos.

Par exemple, Shibata et Cena sont deux pôles opposés...
Cena est expressif, éloquent, positivement, communicatif mais trop souvent il ennuie.
Shibata est presque inexpressif, peu causant hors ring, et on est surpris de s'y intéresser.
(et très ironiquement, l'un comme l'autre ont un moveset réduit...)

Parler d'intensité selon ta définition aiderait à situer, ce qui plait chez un lutteur sans retomber sur des travers inutiles...
Le fait de préciser que Goldberg a des entrées intenses plutôt que parler de son "charisme" m'aide à mieux comprendre l'intérêt que d'autres lui portent.
Et à défaut de dire que je l'aime pas, je pourrais dire que j'aime pas son entrée ou que celles d'autres lutteurs me paraît cent fois meilleures...
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 31/07/2020, 23h33
Detox
 
C'est très, très rare que je lis les chroniques ici mais c'était plutôt intéressant. Évidemment ce genre de décompte fera jamais l'unanimité mais je suis content de voir celui dont on ne doit pas prononcer le nom, le Voldemort de la lutte pro, Chris Benoit en 2e. Pour moi il serait numéro 1. Je crois aussi que Lesnar aurait dû être mieux classé.

Randy Savage entre autres définitivement, Umaga, les Legion of Doom/Road Warriors auraient pu y être aussi et même Kurt Angle dans les derniers droits de sa carrière. Son perso' avait poussé l'intensité beaucoup.
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 01/08/2020, 02h06
Zack
 
Dynamite kid aurait du faire parti de la liste
Réponse avec citation
  #9  
Vieux 01/08/2020, 07h16
FarCry
 
je suis d'accord dynamite kid était intense sur la prise de stéroide
Réponse avec citation
  #10  
Vieux 01/08/2020, 16h50
Abba
 
Citation:
Envoyé par Zack Voir le message
Dynamite kid aurait du faire parti de la liste
Dans ta liste oui, pas la mienne.
Réponse avec citation
  #11  
Vieux 01/08/2020, 17h38
bookerfan1
 
En voyant SHIBATA dans la liste, je me dis que j'aurai ajouté Ishii. C'est d'ailleurs par ces deux là que je me suis mis à la NJPW parce que j'avais entendu que c'était des malades et effectivement, il l'étaient.

Minoru Suzuki fait peur fait partie des lutteurs les plus intenses.

Je mettrai au Macho Man dans cette catégorie.
Réponse avec citation
  #12  
Vieux 01/08/2020, 17h39
Nuts
 
Et je trouve que parler de "l'intensité sur les entrées" c'est assez intéressant à l'heure ou la majorité des lutteurs ont des theme song assez convenues, vite fait en lien avec leurs "personnage" (typiquement la musique un peu dark de aleister black) mais ou il se contente quasiment tous d'avancer vers le ring en faisant vite fait un mouvement signature et pas beaucoup plus

c'est aussi à cause de la real je pense qui fait moins de gros plan, qui est moins qualitative qu'il y'a quelques années (probablement qui a moins de moyen aussi typiquement juste les fireworks )
Réponse avec citation
  #13  
Vieux 19/08/2020, 00h29
RainMakeR
 
C'est koi le souci irl de Buzz Sawyer ?
Réponse avec citation
  #14  
Vieux 19/08/2020, 22h32
Abba
 
Citation:
Envoyé par RainMakeR Voir le message
C'est koi le souci irl de Buzz Sawyer ?
Buzz Sawyer était un cocaînomae notoire, une personne extrêmement désagréable et instable et aussi quelqu'un d'assez dangereux dans le ring, avec les jobbers, mais aussi des lutteurs de son niveau dans l'échelon. Arn Anderson raconte d'ailleurs son altercation avec Sawyer durant sa tenue à la WCW en 90.

Mais Sawyer était aussi un vrai salaud pour ce qu'il a fait à beaucoup de jeunes lutteurs, en leur faisant croire qu'ils allait être entrainés pour que Sawyer parte simplement avec tout le magot ou en ''empruntant'' des bottes à des jeunes lutteurs sans moyen pour ne jamais leur rendre.
Réponse avec citation
  #15  
Vieux 19/08/2020, 23h34
Ralgrad
 
Bonne chronique, toujours intéressant à lire.

Quand on me dit "intensité", le nom de Kurt Angle me vient vite en tête mais sinon je pose la Hulk Hogan quand il transpire à fond et qu'il a l'air au bout du bout et qu'il cherche la foule pour revenir et soulève un mec comme André le Géant, je trouve cela très intense.

Du coup, petite question, as-tu hésité à un moment ou un autre à ajouter Hulk Hogan ou Kurt Angle ?

Ou est-ce-qu'il était déjà acté dans ton esprit qu'il y a avait mieux et que tu n'y a pas spécialement pensé ?
Réponse avec citation
Réponse



Liens sociaux

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 09h54.

FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2020
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,08605 seconds with 8 queries