FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

Chroniques FN-Lutte Chroniques du staff portant sur la lutte

Les 25 plus grands lutteurs de la décennie à la WWE, selon FN'Lutte 3/3
FN-JOURNAL: Chroniques FN-Lutte

Réponse
 
Outils de la discussion
  #1  
Vieux Chronique de Ralgrad, publiée 05/01/2020, 09h26
Avatar de Ralgrad
Ralgrad Ralgrad est actuellement connecté
 

Les 25 plus grands lutteurs de la décennie à la WWE, selon FN'Lutte 3/3




Après les chroniques de Dapratinho, Raf le Warrior et Maximo, je me devais d'attendre quelques jours afin de maintenir de la visibilité sur les récentes chroniques publiées par mes collègues.

Maintenant que les choses peuvent avancer, voici la dernière partie du top 25 voté par FN'Lutte. Dernière chronique avant la publication des FN'Awards 2019 qui arrivent dans quelques jours également.

#10 - The Miz (361 points)




Au tout début des années 2010, le Miz était tout simplement aux portes du main-event, à deux pas d'atteindre le sommet de la WWE. On était beaucoup à voir en lui le futur gros heel de la décennie, il s'était déjà bien amélioré micro en main, son catch manquait certes, de variété dans les mouvements, mais semblait suffisamment efficace pour s'imposer à la WWE. Le fait qu'il s'est positionné de lui-même comme l'homme voulant détrôner John Cena, a beaucoup joué et plusieurs fans se sont mis en tête de le supporter. Jonglant entre un championnat des États-Unis et celui des équipes, puis avec sa mallette du Money In The Bank, le lutteur s'est retrouvé à l'automne 2010 avec le titre mondial. L'année suivante marquera le début d'une longue traversée du désert avec la perte du titre, quelques championnats par-ci par-là, un face-turn complétement raté. Il a fallu attendre 2016 et le retour de Maryse pour redonner un nouvel élan au personnage, des matches de folie, des règnes beaucoup plus convaincant et une assurance retrouvée qui ont fini de convaincre les fans que le Miz était définitivement l'une des plus grosses superstar de ces dix dernières années.

#9 - Bray Wyatt (384 points)




S'il brille actuellement en tant que The Fiend, Bray Wyatt n'est pourtant pas passé loin de l'échec complet du temps de la Wyatt Family où il jouait le rôle d'un gourou de secte. Arrivé courant 2013, le lutteur a pourtant surpris l'Univers de la WWE par ses qualités oratoires et le mystère émanant de son personnage. Tout semblait aller pour le mieux, jusqu'aux défaites contre John Cena à WrestleMania XXX, puis l'Undertaker, l'année suivante. En perte de vitesse et en manque de crédibilité, il lui faudra un programme avec Randy Orton pour renaitre de ses cendres et réussir à choper un titre mondial. Là encore, il n'arrive pas à réellement s'imposer au sommet et enchaîne les disparitions/retours, ainsi que les blessures. L'arrivée du Fiend et la création d'une dualité entre lui et son côté sombre fini par plaire aux fans et a provoqué un réel basculement dans la hiérarchie du roster, Wyatt est définitivement rentré dans la catégorie des "main-eventers".

#8 - Randy Orton (385 points)




Un seul point sépare Bray Wyatt de la légende Randy Orton. Parce que oui, Randy Orton est bel et bien une légende vivante du ring. La logique est respectée, car si on jette un petit coup d'oeil à ce que la Vipère a réalisé, tout au long des dix dernières années, on se rend compte qu'il a tout simplement l'un des meilleurs palmarès de l'histoire. Si les années 2000 ont été marqué par ses débuts, son ascension au main-event et ses sacres, les années 2010 ont montré qu'il pouvait faire face à la nouvelle génération, sans trembler. Un Royal Rumble (2017), quelques championnat mondiaux (2010, 2011, 2013, 2017), un championnat des États-Unis (2018), un Money In The Bank (2013), bref la liste est longue et dites-vous bien qu'il n'a que 39 ans, ce qui est relativement jeune dans cette industrie du catch et son style de lutte peut lui permettre d'être actif pendant un bon bout de temps, de quoi le retrouver dans un futur classement dans dix ans ? Rien n'est impossible pour Randy Orton.

#7 - Roman Reigns (486 points)




Légèrement en retrait aux débuts du Shield, Roman Reigns a monté en puissance par la suite. Considéré comme le visage de la WWE succédant à John Cena, le Big Dog se retrouve naturellement dans ce top 10, à une bonne centaine de points au-dessus de Randy Orton. Outre tous les titres remportés par Reigns, son réel fait d'arme est d'avoir combattu dans le main-event de WrestleMania à 4 reprises et à la suite, seul Hulk Hogan a fait mieux avec cinq main-event à la suite entre 1989 et 1993. Il est d'ailleurs avec Brock Lesnar, le seul à avoir battu l'Undertaker sur la plus grande scène de toutes. Recordman du nombre d'élimination dans un match des Survivor Series (4), il a remporté le Royal Rumble (2015) et tous les titres possibles, faisant de lui un Grand Slam Champion, une ascension jamais vue précédemment en l'espace de huit ans. Il ne fait aucun doute que Roman Reigns sera l'une des stars de la décennie à venir, rien ne semble pouvoir le stopper, pas même la leucémie qui a tenté de l'emporter par deux fois. En ce sens, Roman Reigns est bel et bien un Superman.

#6 - John Cena (491 points)




On l'aurait probablement classé à la première place si on avait fait le classement dix ans plus tôt. Superstar incontestable des années 2000, John Cena se retrouve aujourd'hui au pied du top 5. Ça veut à la fois dire que la WWE a eu du mal à le remplacer, mais aussi qu'il a su se réinventer face à la nouvelle vague de catcheur issus de la NXT et du circuit indépendant. Désormais plus respecté par les fans, la WWE a pu sans créer d'émeute, lui offrir un 16e règne mondial, lui permettant d'égaler Ric Flair. Le palmarès de John Cena est presque identique à celui de son rival Randy Orton, il a ainsi glané un Royal Rumble (2013), une mallette du Money In The Bank (2012) et des titres mondiaux (2010, 2011, 2013, 2014, 2017). Cette décennie a aussi permis de voir un John Cena plus intéressant sur le ring. The Champ semblait plus motivé et concerné à l'occasion des US Open Challenge où il a offert certains des meilleurs matches de l'année 2015, un 5-Star Match avec CM Punk en 2011, ainsi que des confrontations inédites avec le Rock. Bref c'était très très solide comme bilan, il s'est retiré progressivement et il est très peu probable qu'on le voit dans un tel classement à l'avenir, donc encore merci à lui et bravo pour ces dix très bonnes années.

#5 - CM Punk (518 points)




Pas de Royal Rumble, de Money In The Bank, de main-event de WrestleMania, présent seulement quatre années (2010 à 2013), mais pourtant, CM Punk est bel et bien à la cinquième place du classement. Comment me direz-vous ? Et bien c'est simple, il fut l'acteur principal d'une rivalité avec la WWE, Vince McMahon et John Cena. Il eu également l'un des plus longs règne de ces 30 dernières années, consolidant ainsi son héritage. CM Punk, c'était aussi l'homme qui parlait pour le peuple, celui qui faisait passer des messages aux dirigeants qui n'entendaient rien (ou ne voulaient pas entendre) venant du public. C'est comme cela qu'il a pu se faire une place dans le cœur des fans. Le sentiment d'injustice a grandi davantage quand il fut écarté du main-event de WrestleMania 29 pour un nouveau Cena/Rock ou quand il fut bêtement éliminé par Kane au Royal Rumble (début 2014). Le Best In The World restera d'ailleurs, à tout jamais, comme étant le dernier homme ayant offert un gros match à l'Undertaker à WrestleMania. Bref en clair, il a en très peu de temps, marqué une bonne partie des fans de catch et c'est donc tout naturellement qu'il se retrouve à cette 5e place.

#4 - Brock Lesnar (531 points)




Si ça ne tenait qu'à moi, j'aurais placé Brock Lesnar à la première place. Le vote du forum le place au pied du podium, probablement sanctionné pour ses absences à répétition. Quoi qu'il en soit, le bonhomme a des arguments pour se considérer comme le meilleur du monde et de la décennie passée. Le client de Paul Heyman a remporté 3 championnats universel, 2 championnats de la WWE, un Money In The Bank (2019) et participé à deux main-events de WrestleMania. C'est surtout son invincibilité, son aura et le fait qu'il fut le premier homme à battre l'Undertaker à WrestleMania qui le place si haut dans l'esprit des fans de lutte. On ne peut oublier qu'il a démonté John Cena comme jamais ce dernier ne s'était fait battre (SummerSlam 2014), qu'il a offert de très bons combats contre CM Punk, Triple H, AJ Styles et récemment, Daniel Bryan. Au final, peut importe le type d'adversaire qu'il avait en face de lui, Brock Lesnar reste un gars sûr de lui, capable de délivrer la marchandise.

#3 - AJ Styles (541 points)




Son arrivée à la WWE au Royal Rumble 2016 a été l'un des moments forts de la décennie. Alors que beaucoup lui annonçaient l'enfer après une défaite à WrestleMania contre Chris Jericho et deux occasions manquées de gagner le titre mondial appartenant à Roman Reigns, le Phenomenal One a bel et bien terminé sa première année avec le championnat de la WWE, remporté à Backlash face à un Dean Ambrose qui ne pouvait rien faire face au succès de l'ex-lutteur de la NJPW. Outre son palmarès, son gros fait d'armes, c'est de pouvoir offrir à son âge, certains des meilleurs matches de l'histoire de la WWE ou de ces dix dernières années. Allez, de mémoire (je ne triche pas du tout), son année 2016 aura été au-dessus du lot de pas mal de catcheur, Styles nous a ébloui contre Roman Reigns (Payback & Extreme Rules 2016), Chris Jericho (Fastlane & WrestleMania 2016), John Cena (SummerSlam 2016) et Dean Ambrose (TLC 2016). Je pense aussi à la déclaration de Vince McMahon, qui disait regretter ne pas l'avoir recruté dix ans plus tôt, un des meilleurs compliments que puisse recevoir un lutteur.

#2 - Seth Rollins (543 points)




Un coup aimé, un coup détesté. Les fans ne savent pas vraiment où donner de la tête avec Seth Rollins, mais une chose est sûre, c'est qu'il ne laisse presque personne indifférent. Légèrement en retrait du temps du Shield, The Architect s'impose rapidement comme le heel parfait, le digne successeur d'un Edge ou Randy Orton, après avoir trahi ses deux coéquipiers. Sa rivalité avec Dean Ambrose (2014) va le conduire plus tard au titre mondial, lorsqu'il réalisera l'encaissement du siècle en plein main-event de WrestleMania (2015). Seth Rollins, c'est justement ça, c'est avant-tout des moments forts. Il a été considéré comme le fautif dans la blessure de Sting (2015), mais il est revenu en héros pour débarrasser le public de Roman Reigns (2016). Il sera à nouveau jeté aux flammes lorsque Bálor se blessera en plein match pour établir le premier champion universel, il jouera finalement le héros contre Triple H (2017). Avec lui, les plans se suivent et ne se ressemblent pas toujours. D'ailleurs, le plus important, c'est qu'il a toujours un rôle à jouer, non ?

#1 - Daniel Bryan (661 points)




L'histoire de Daniel Bryan, c'est pratiquement le genre d'histoire qu'on pourrait compter à des enfants en se disant qu'elle est fictive et qu'elle n'a qu'un but, pousser les gens à ne jamais renoncer/abandonner. Après tout, Bryan reste un gars que personne n'imaginait au sommet de la plus grosse compagnie au monde. C'est quand même le mec qui s'est blessé quand il a enfin atteint le sommet de la montagne. C'est le lutteur qui est revenu de blessure avant de triompher à nouveau puis devoir carrément stopper sa carrière après une énième commotion. On lui disait que c'était fini à jamais, mais il s'est battu pour ses rêves et le revoilà encore et toujours présent. Le pire dans tout cela, c'est que c'est pas vraiment une histoire, il y a une grosse part de réalité là-dedans. Outre les championnats remportés, Daniel Bryan a vraiment vécu une vie (une carrière devrais-je dire) où il a repoussé ce qui se dressait en face de lui. C'est en un sens, un véritable champion. Les votants ont choisi de le placer à la première place du classement et c'est amplement mérité.

Je souhaite clôturer cette chronique en remerciant tous les votants. Sans vous, j'aurais publié un top personnel et pas sûr que celui-ci aurait été très intéressant.

À tous ceux qui ont participé mais qui n'ont pas lu les consignes, merci quand même d'avoir montré de l'intérêt. J'ai malgré tout été légèrement embêté (je ne sais pas si c'est votre but) par certains qui ont joué les fan-boys à me proposer des listes entièrement avec des lutteurs de la NJPW comme pour m'indiquer que le produit de la promotion japonaise était meilleur. Outre le fait que vous avez juste perdu votre temps, sachez que j'ai rien contre le puroresu et il m'arrive de regarder quelques matches de la NJPW.

Enfin, pour ceux qui veulent retrouver ce top 25 en intégralités, voici les deux précédentes parties :

part 1 : http://forum.fnnation.com/showthread.php?t=140639
part 2 : http://forum.fnnation.com/showthread.php?t=140794



Vos commentaires
  #2  
Vieux 05/01/2020, 10h47
Jrcthethrill
 
Merci Ralgrad pour ce top 25, très bonne chronique dans son entièreté !

Par contre j’aimerai qu’on m’explique comment Cena peut-il être derrière Rollins et Styles ?
J’adore les 2, mais Cena reste quand même une figure marquante de la décennie avec bien sûr Daniel Bryan et Brock Lesnar. Même Punk passe derrière.
Bien entendu c’est un avis purement personnel mais j’ai vraiment du mal à expliquer leurs places
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 05/01/2020, 11h24
Frofro
 
Merci pour cette fin de classement, je suis aussi un peu surpris par quelques résultats. Bryan et Rollins sur le podium je trouve ça logique. AJ déjà 3e en seulement 3 ans de présence, Wyatt dans le TOP10 juste 1pt derrière Orton, Cena assez en retrait aussi. C'est marrant car finalement, certains comme AJ et Punk n'ont pas pâti du peu de présence qu'ils ont eu sur toute la décennie, et d'autres comme Cena ont clairement pâti de son récent éloignement, comme si tout le reste avait été quelque peu occulté ou rendu moins important que ce qu'ont pu faire ceux qui l'ont précédé dans le classement...
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 05/01/2020, 13h10
dapratinho
 
Tres bonne chronique...tu as style grand public parfait pour ces conneries sur la wwe. Bravo

Surpris de voir cena ou orton aussi loin et de pas voir Lesnar surle podium meme.si perso ça me va très bien.

Tres surpris du classement d aj styles vu que c est sur la decennie
Réponse avec citation
Réponse



Liens sociaux

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT -5. Il est actuellement 17h07.

FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2020
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,06403 seconds with 8 queries