FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

Chroniques FN-Lutte Chroniques du staff portant sur la lutte

Coffre aux mystères de la lutte : WCW Superbrawl 1996
FN-JOURNAL: Chroniques FN-Lutte

Réponse
 
Outils de la discussion
  #1  
Vieux Chronique de Abba, publiée 02/01/2020, 16h22
Avatar de Abba
Abba Abba est déconnecté
 

Coffre aux mystères de la lutte : WCW Superbrawl 1996



Falls Count Anywhere
Public Enemy vs Nasty Boys



Les débuts en PPV de Public Enemy! Si vous ne les connaissez pas, PE sont Rocco Rock et Johnny Grunge, une équipe mythique de la ECW. Rocco Rock était un lutteur correct, surtout populaire pour ses bumps alors que Johnny Grunge était un gros brawler. Honnêtement, les Public Enemy sont la preuve du talent génial de Paul Heyman pour faire passer des talents ordinaires, pour de talents extraordinaires. La vérité était que dans une grosse fédération, outre quelques moments hardcore, les Public Enemy étaient des lutteurs ordinaires et manquant de charisme, mais leur run à la WCW leur permettra de mettre la main sur les titres et avoir quelques bons brawls. À la WWF par contre… ce sera une autre histoire alors qu’ils refuseront de jobber pour les APA qui vont simplement les défoncer dans un combat qui ne démarrera jamais et il seront foutus à la porte quelques jours après. Contre les Nasty Boys, que j’aime bien, dans ce genre de combat, faut que ça soit court, chaotique et un gros brawl.

Ça faisait très longtemps que je n’avais pas vu un combat des PE et honnêtement, c’était meilleur que dans mes souvenirs. En fait, les styles des deux équipes se ressemblent et le combat n’est qu’un gros garbage brawl, sauf que l’avantage des Public Enemy est le fait que Rocco Rock peut prendre des bumps pas possibles. Le pauvre bougre passe à travers trois tables dans ce combat alors que Grunge reçoit un superbe PILEDRIVER sur une poubelle. J’ai donc aimé ce petit brawl qui a vraiment chauffé le sang de la foule et avec ce genre de performance, les Public Enemy ont montré qu’ils pouvaient aspirer à quelque chose au final. Pas du grand art, mais bien divertissant. Alors que les deux équipes se battent dans le stand de concessions des marchandises, Rocck Rock met Knobbs sur une table et monte dans la foule et tente un SWANTON BOMB du balcon, Knobbs évite et se couche sur son adversaire avec une table pour le compte de trois.


Note : J’ai bien aimé je dois dire, ce genre de combat sans prétention et qui joue avec la force des lutteurs m’a charmé. **¼

WCW Television Championship
Johnny B. Badd © vs Diamond Dallas Page


C’est le troisième combat de PPV en moins de six mois entre ses deux lutteurs, c’est dire combien la WCW avait foi en la chimie de Page et Badd. Ce sera la dernière présence en PPV de Badd avant qu’il quitte pour la WWF, Badd était apparemment très peu à l’aise avec l’angle où lui et Page se battait pour Kimberly Page. En tous les cas, ne boudons pas notre plaisir, ça risque d’être le show stealer de la soirée. En plus d’être pour le titre et pour Kimberly Page, si Badd l’emporte, il gagne la fortune de DDP qui serait élever à 6 millions de dollars. Oulala


Magnifique combat entre les deux midcarders qui montrent une fois de plus l’excellente chimie qu’ils ont ensemble, dommage que ce soit la dernière fois qu’ils s’affrontent. Le combat va vraiment à un excellent rythme avec une multitude de belles prises et de near falls durant la presque totalité du combat. C’est peut-être un de mes combats préférés de Badd, parce que à ce stade, son arsenal de prise est tellement riche qu’il peut terminer un combat d’environ 10 façons et j’exagère à peine. DDP est de son côté absolument génial pour donner une atmosphère au combat avec son travail de heel et ses constantes interventions contre Kimberly, qui lui coûte chaque fois son avantage dans le combat. DDP commence également à avoir des prises de plus en plus spectaculaires qu’il allait garder par la suite comme le Hip Toss DDT ou le TILT A WHIRL SLAM. C’est d’ailleurs cette prise qui causera sa perte alors que Badd va se donner un élan arrière pour soulever DDP et lui faire un TOMBSTONE PILEDRIVER pour la victoire!

Note : Je suis peut-être généreux, mais j’ai beaucoup beaucoup aimé ce combat. Très dynamique, deux lutteurs qui étaient simplement des ingrédients complémentaires. ***½

WCW World Tag Team Championship
Sting et Lex Luger © vs Harlem Heat


Intéressant combat et je dois dire, très intéressante rivalité. En fait, j’aime beaucoup l’utilisation de Lex Luger depuis son retour qui est un parfait tweener, tantôt heel contre Hogan et Savage et tantôt face avec Sting. Les deux sont devenus champions par équipe, mais Luger fait encore partie du Dungeon of Doom et est souvent tiraillé par rapport à ses agissements et Sting demeure toujours très inquiet, sauf que leur succès en équipes font qu’ils continuent d’être ensemble. Le gagnant de ce combat aura une autre défense de titre plus tard dans la soirée, cette fois contre les Road Warriors. Je m’attends ici à un bon combat, probablement bourré de storytelling cependant.

La WCW devrait VRAIMENT arrêter de faire des doubles combat par PPV, puisque ça rend le booking tellement facile à prévoir. Quand j’ai vu Sting donner deux offensives et ensuite resté dans son coin pendant 10 minutes alors que Luger ne faisait que seller, j’ai immédiatement compris qu’ils se gardaient des forces pour le combat contre les Road Warriors plus tard. On se retrouve avec quelque chose de vraiment très peu excitant, qui serait correct dans un format Nitro, mais pas ragoûtant dans un format PPV. Les Harlem Heat font un beau travail de heel, mais on impression qu’ils travaillent tout seuls durant tout le combat. Alors que Booker T veut faire un POWERBOMB à Luger, Animal arrive dans le ring et frappe Booker avec un objet que je n’ai pas vu et Luger fait simplement une roulade pour la victoire. Une fin aussi banale que le match lui-même.



Note : Quelle déception honnêtement, Luger et Sting n’ont simplement rien fait. La fin aussi est franchement nulle. *½

WCW United States Championship
Konnan © vs One Mang Gang


Ohlala, j’ai peur. Bon sont les débuts de Konnan en PPV, qui allait avoir une belle petite carrière à la WCW ensuite. À mon avis, Konnan est un des lutteurs mexicains les plus charismatiques de tous les temps, il était bon au micro, bon avec la foule et avait une coolness qui le distinguait beaucoup des autres mexicains de l’époque. Il a permis d’amener une quantité incroyable de talents mexicains aux USA et de leur donner une importante exposition. Cependant, Konnan était fucking boring dans le ring et je garde cette opinion. Sloppy, manquant d’impact, je n’ai aucun combat mémorable de lui dans sa carrière. Il est devenu champion USA en battant One Mang Gang quelques mois après son arrivée. Du côté du One Man Gang, un brawler correct mais au bout du rouleau et qui a eu un bon petit push à la WCW à ses redébuts. Gang n’a plus de cardio et très peu à donner à cette époque, outre un bon vieux brawl, mais contre Konnan, je ne m’attends à rien. Il quittera la WCW quelques semaines après ce combat.

Wow, c’est vraiment un très mauvais combat! One Man Gang est à son pire ici, incapable de vendre correctement aucune prise de l’arsenal de Konnan alors que le reste du temps, Gang punch leeeennntement Konnan dans un combat avec absolument aucun rythme. La foule d’ailleurs n’en a rien à foutre et je dois dire, moi non plus. Ce genre de combat aurait dû durer 2 minutes et mettre Konnan de l’avant, au final, tout le monde paraît mal et c’est pénible à endurer. Konnan surprend One Man Gang avec un DIVING SOMMERSAULT et Gang tente du mieux qu’il le peut de seller et Konnan garde son titre.

Note : DUD DUD DUD, indigne d’un PPV! Konnan aurait dû affronter quelqu’un pouvant lui donner un bon combat compétitif pour sa première défense de titre. Ex : dans le roster je vois : Dick Slater, Kurosawa, Lord Steven Regal et Chris Benoit, non booké qui aurait certainement donner quelque chose d’intéressant.

I Respect You Strap Match
Taskmaster vs Brian Pillman


Pour gagner le combat, votre adversaire doit prendre le micro et vous dire qu’il vous respecte. Et il y a une ceinture présente… Parce que voilà. Le Dungeon of Doom et les Four Horsemen ont eu pas mal de dissention et Pillman développait déjà sa gimmick de Loose Canon alors qu’il était membre des Horsemen. Pour Kevin Sullivan, lutteur, mais aussi Booker, Pillman avait un énorme potentiel en tant que vedette et sa gimmick pouvait lui permettre de franchir certaines limites. Ce sera cependant le dernier combat de Pillman à la WCW et Eric Bischoff, le président de la WCW, voulait faire un storyline à la Daniel Bryan où Pillman serait renvoyé, ferait du chaos sur la scène indépendante et reviendrait pour un giga push. Pillman était d’accord, mais a immédiatement utilisé son statut pour négocier un très très lucratif contrat avec la WWF.

Le combat dure environ 25 secondes, ils se battent comme des forcenés et Pillman fonce sur le micro et lui dit ‘’ I RESPECT YOU… BOOKER MAN’’. D’abord, si vous voyez une version commercial du PPV, la partie Booker Man est absente. Ce storyline n’était pas un shoot de Pillman, c’est bien Sullivan qui avait tout mis les pièces avec Pillman. C’est plutôt étrange d’y aller de cette façon alors que personne dans la foule ne savait à l’époque que Sullivan était le booker. En tous les cas, clairement rien à voir ici.

Note : DUD, à la limite c’est pas un combat.

I Respect You Strap Match
Taskmaster vs Arn Anderson


Arn Anderson essaye de comprendre ce qui se passe, arrive dans le ring et Sullivan lui donne un coup de ceinture! Anderson est insulté et j’imagine… qu’on va enfin avoir un strap match. Sur papier, ça peut être un bon petit match, Sullivan est encore capable de faire un combat acceptable avec un bon lutteur devant lui.


C’est un petit brawl qui dure moins de 5 minutes et ça sonne faux de la première à la dernière minute. Les deux essayent que chacun des spots ait rapport avec la ceinture, ce qui fait en sorte qu’ils sont souvent mal positionnés pour certaines séquences. Alors ça se tatanne sans structure et finalement, Ric Flair arrive et dit aux deux lutteurs d’arrêter, car ils doivent mettre leurs efforts pour battre Hogan et Savage ce soir… Hum ok. ÇA MÉRITE UN MATCH DE PPV TOUT ÇA!?

Note : * Ce PPV devient solidement à chier.

WCW World Tag Team Championship
Sting et Lex Luger © vs The Road Warriors


Je n’ai jamais aimé les Road Warriors personnellement et je pense que contre une équipe qui a déjà lutté, ça ne pourra pas être très bon, j’espère seulement que ça sera pas trop long. En tous les cas, ça ne prendrait pas un grand match pour augmenter la qualité de ce PPV médiocre.


Je dois dire, c’est déjà meilleur que le combat contre le Harlem Heat plus tôt, mais c’est quand même vraiment pas du grand art. Désolé de chier sur les Road Warriors encore, mais les pauvres mecs manquent cruellement de timing et de cohésion dans ce combat, on dirait qu’ils ont oublié plusieurs spots, avec Animal en tête de liste pour les botchs. C’est davantage Back and forth, il y a plus de rythme, mais la WCW a vraiment pris le chemin facile avec ce combat, qui après dix minutes se termine simplement avec un double count out avec tout le monde qui se bat. Malgré tout, j’ai bien aimé la façon dont Luger est booké et la dynamique au niveau storyline de son équipe avec Sting. On aurait pu faire un peu plus d’effort pour le combat cependant.

Note : **, bon petit combat par équipe, mais qui manquait de finesse et d’une bonne fin.

WCW World Heavyweight Championship
Randy Savage © vs Ric Flair


Vous allez me dire encore? Ils s’affrontent depuis près d’un an! Je dois dire, j’aimerais presque que ça continue encore! Savage et Flair ont une VRAIE rivalité qui a vraiment permis d’oublier les combats de merde de Hogan durant un moment. Dans une cage, avec le bon temps dédié, ça devrait être un bon combat. Petit contexte, Ric Flair a comme Manager dorénavant, Woman, future femme de Chris Benoit, actuellement en couple avec le booker de la WCW, Kevin Sullivan. Savage lui, a maintenant Miss Elizabeth qui s’est joint à lui. Lors du dernier review, Flair a gagné le titre, Savage l’a regagné à Nitro trois semaines plus tard.

Ça commence vraiment lentement avec Flair qui tente de flirter avec Miss Elizabeth, mais quand ça commence, c’est franchement bon. Savage et Flair ont toujours l’air de vouloir se tuer, la chimie entre les deux est excellente. Flair et Savage se permettent quelques bumps vraiment pas mal, mais c’est surtout dans certains moments clés que le combat gagne énormément en puissance, surtout le moment où Flair et Savage s’échangent les Figure Four. Le rythme du combat est cependant très saccadé, l’arbitre prend aussi beaucoup trop de place dans le combat pour aucune raison on dirait et j’ai trouvé étrange le fait de faire deux spots où Flair a le cul à l’air si la caméra ne peut pas lui filmer le popotin découvert. Pas du tout de la qualité de leurs meilleurs combats, mais un bon combat qui donne vraiment l’impression de regarder quelque chose de gros. Miss Elizabeth TRAHIT le pauvre Savage, donne son soulier à Flair, qui va assomer Savage et faire le pin pour remporter le titre… Une fois de plus!


Note : ***, j’ai bien aimé malgré les drôles d’imperfections du combat. Savage et Flair ont bien vendu aux fans que ce combat était une guerre.

Main Event
The Giant vs Hulk Hogan


Bon, je pourrais bien m’attendre à de la merde, mais j’ai pas détesté leur dernier combat de Halloween Havoc. On sent déjà que la hype de Hogan redescend puisque le mec n’a même pas le pop que Savage a eu un peu plus tôt. Je m’attends à un bon petit brawl, rien de plus, rien de moins.


Mouais… C’était pas captivant, défnitivement moins intéressant que le combat de Halloween Havoc. Y’a quelque chose de profondément inintéressant à ce combat, qui semble sur le pilote automatique jusqu’à son dernier 5 minutes. Hogan ne fait également pas beaucoup d’effort, le voir se lancer légèrement contre la cage et faire à semblant d’entrer en contact avec le grillage alors que ses mains sont à 30 centimètres du métal fait peine à voir. Le Giant est jeune, mais semble vouloir et se permet un gros bump de la troisième corde et quelques bon throw contre la cage. C’est juste que ça n’a pas de rythme et c’est mou du début à la fin. Alors que le Giant a survécu à trois LEG DROP, ce dernier rejoint Hogan sur la troisième corde, mais tombe durement sur le dos et Hogan s’en sort. Alors que Hogan veut tabasser le TASKMASTER ensuite, TOUT LE DUNGEON OF DOOM arrive, on parle de 7 gros lutteurs QUI SE FONT TOUS HUMILIER par Hogan dans le ring et tout le monde bat en retraite, sauf un gros lard nommé Loch Ness qui veut entrer dans le ring, mais est retenu par tout le monde.
Note : *½ je me suis fait chier je dois dire. J’aurais aimé quelque chose avec un peu plus de vie, j’ai trouvé le manque d’audace et de magie flagrante ici.

Note finale : Superbrawl 1996 est un PPV pauvre, par son booking bourré de moments foireux et pour les drôles de décisions de mettre certains combats sur la carte. On pourra avoir quelques moments sympathiques par-çi par là, mais ça n’en demeure pas moins un PPV qui montre l’essouflement et la perte de vitesse de beaucoup de lutteurs de la compagnie.




Vos commentaires
  #2  
Vieux 03/01/2020, 01h21
darkside
 
On voit déjà à cette époque les "vieux" talents qu'avaient la WCW et à quel point elle ne misait que sur eux. Puis les matchs restent vraiment médiocre dans l'ensemble.
Réponse avec citation
Réponse



Liens sociaux

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT -5. Il est actuellement 12h12.

FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2018
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,06682 seconds with 8 queries