FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

Chroniques FN-Lutte Chroniques du staff portant sur la lutte

Les 25 plus grands lutteurs de la décennie à la WWE, selon FN'Lutte 2/3
FN-JOURNAL: Chroniques FN-Lutte

Réponse
 
Outils de la discussion
  #1  
Vieux Chronique de Ralgrad, publiée 22/12/2019, 12h36
Avatar de Ralgrad
Ralgrad Ralgrad est déconnecté
 

Les 25 plus grands lutteurs de la décennie à la WWE, selon FN'Lutte 2/3




La semaine dernière, on entamait le début du classement avec les mentions honorables et les places 25 à 21. Aujourd'hui, on continue ce classement avec les lutteurs classés de la 20e à la 11e place. On démarre sans plus attendre avec un mastodonte.

#20 - Braun Strowman (133 points)



Depuis ses débuts au sein de la Wyatt Family en 2015, Braun Strowman n'a eu de cesse de s'améliorer et de finalement s'imposer comme l'un des meilleurs, si ce n'est le meilleur géant de la WWE sur cette décennie. Si sa progression est indéniable, il a souvent été pointé du doigt comme malheureux dans les matches qui comptent. Le fait qu'il ait perdu tous ses matches comptant pour le titre mondial ou qu'il ait utilisé sa mallette du Money In The Bank sans réellement en profiter, a forcément eu la conséquence de voir certains fans lui tourner le dos. Au final, il reste le seul à pouvoir se targuer d'avoir deux records à son actif, ceux d'ayant éliminé le plus de superstars, aussi bien dans un Elimination Chamber Match (5), qu'un Royal Rumble Match (13).

#19 - Rey Mysterio (135 points)



Le luchador le plus connu de la planète s'est absenté environ trois ans de la WWE. Mais cela n'a pas empêché les votants de l'ériger comme l'une des stars qui ont su briller ces dernières années. Cette décennie a d'ailleurs, très bien commencée pour lui avec un sacre mondial en 2010, un second en 2011 et pour couronner le tout, il vient tout juste de démarrer un nouveau règne national après avoir battu AJ Styles. Mais Rey Mysterio c'est plus qu'un palmarès, c'est avant tout une icône, l'un des lutteurs les plus connus au monde. La WWE peine encore à lui trouver un remplaçant. Après Sin Cara et Kalisto, elle a finalement dû se rendre à l'évidence, il est impossible de le remplacer.

#18 - Sheamus (195 points)



S'il y a un aussi gros écart de point, ça signifie tout simplement qu'on passe un palier et il n'y a personne de mieux placé que Sheamus pour le personnifier. L'irlandais s'est rapidement imposé à la WWE, juste avant les années 2010. Sa combativité l'a amené à des sommets tout au long des années qui suivirent ses débuts. Il s'agit probablement du lutteur européen le plus titré de l'histoire de la WWE, ses championnats se comptent à la pelle, ses matches sont d'une qualité rare pour les lutteurs de son gabarit et son look lui donne cette unicité qu'on ne retrouve chez personne d'autre. Beaucoup l'annonçaient sur la fin, mais il se prépare déjà à revenir, pour mieux triompher ? Le "Guerrier Celtique" aurait pu s'appeler "Champion Celtique", ça n'aurait cette fois-ci en revanche, rien eu d'un surnom.

#17 - Dolph Ziggler (201 points)



Grosse surprise, non ? Je ne pense pas que beaucoup l'attendaient à cette place-là. Il faut dire que Dolph Ziggler fait partie de cette caste de lutteurs victimes de leur talent. Ils sont tellement bons qu'ils doivent mettre à profit leur avantage pour faire paraitre d'autres superstars. Résultat : le Showoff se retrouve souvent en haut de l'affiche pour -presque- toujours perdre. Il a néanmoins eu le temps de choper un ou deux titres ici et là, se créant ainsi un petit héritage, mais n'a jamais réussi à s'imposer dans l'esprit des fans comme la star qu'il se devait d'être. Souffrant également de la comparaison avec Shawn Michaels, Dolph Ziggler est semble-t-il tombé à la mauvaise époque. Comment les fans l'auraient vu s'il était arrivé à la même période que le Heartbreak Kid ? Probablement bien mieux.

#16 - Triple H (231 points)



Considéré comme l'un des tous meilleurs au sortir de l'Attitude Era, Triple H s'est fait plus discret ces dix dernières années. Cela peut paraitre ridicule quand on sait que le Game a quand même gagné un Royal Rumble, un titre mondial, s'est imposé comme la figure d'autorité principale de la WWE. N'empêche que le début de cette décennie marque ses premières grosses absences d'un point de vue scénaristique. Dès lors, seuls des retours ici et là vont le mettre dans le feu de l'action. Le principal intéressé vous dira que c'était ce qu'il y avait de mieux à faire pour les affaires. Visiblement, les votants ont fait leur choix, Triple H a marqué les années 2010 et s'offre une belle place dans ce classement.

#15 - Dean Ambrose (247 points)



Après des débuts de folie aux côtés de Seth Rollins et Roman Reigns, celui qui était -par défaut- le leader du Shield a pris son propre chemin courant 2014. Principal acteur d'une des plus grandes rivalités contre Seth Rollins, le Lunatic Fringe a cependant mis deux ans avant de réellement s'établir comme un main-eventer, gagnant le titre mondial aux débuts de la nouvelle séparation des rosters. Malheureusement pour lui, 2016 marque un tournant à la WWE. Il est ainsi envoyé à SmackDown, alors que les "vraies" stars sont à RAW, AJ Styles -rookie à la WWE- lui vole la vedette courant septembre et James Ellsworth viendra empiéter sur ses affaires. Dès lors, Dean Ambrose ne réussit pas vraiment à redécoller et restera cantonné à une belle place dans le mid/up card. Les dirigeants abuseront des reformations du Shield pour créer un intérêt, mais sans réel succès. Le vrai sursaut se réalise au moment où Roman Reigns annonce sa leucémie et qu'Ambrose se retourne contre Rollins. Un sursaut arrivé de manière hasardeuse, le lutteur quittera la WWE par la petite porte à la fin de son contrat.

#14 - Undertaker (250 points)



Il aurait probablement eu une place dans le top 5 si cette chronique était basée sur les années 90, probablement dans le top 10 si on prenait en compte les années 2000. Au final, l'Undertaker est dans le top 15 des plus grands lutteurs de cette décennie. Dix ans pas comme les autres où le Deadman aura connu sa première défaite à WrestleMania en 2014, puis une seconde en 2017, un dernier règne mondial courant 2010 aussi. Mais c'est avant tout les rivalités du monsieur qui vont ponctuer ses récentes années. Le Phenom était engagé aussi bien dans le pire (contre Shane McMahon, John Cena, DX) que dans le meilleur (Triple H, CM Punk, Brock Lesnar). Si cette décennie a montré aux fans que l'Undertaker n'était plus aussi en forme qu'auparavant, le lutteur ne semble pas prêt de ranger ses bottes et pourrait à nouveau combattre en 2020. Une preuve supplémentaire qu'il peut-être bien immortel.

#13 - Chris Jericho (289 points)



Seul lutteur du classement qui est présentement à la All-Elite Wrestling, Chris Jericho s'offre cette 13e place avec pas loin de 300 points. Le canadien a alterné les absences et retours, ces dix dernières années, mais le forum n'a visiblement pas oublié ses nombreux passages. Passé près de remporter le Royal Rumble en 2012 et 2016, l'actuel champion majeur de la AEW a surtout été au cœur d'un arc narratif comprenant aussi Kevin Owens. Celui-ci aurait d'ailleurs pu le conduire à un nouveau titre mondial si Goldberg et Brock Lesnar n'étaient pas le centre de l'attention. Le titre mondial, parlons-en. Chris Jericho l'a détenu courant 2010, l'a conservé contre Edge à WrestleMania avant de le perdre contre Jack Swagger. Pas grand chose à souligner si ce n'est qu'il a offert quelques gros matches du temps de ses rivalités contre CM Punk, Dean Ambrose et donc Kevin Owens récemment.

#12 - Kevin Owens (333 points)



Le hasard fait bien les choses, Kevin Owens est donc le 12e meilleur lutteur de la décennie selon les votants. Arrivé tout droit du circuit indépendant, le canadien a rejoint la NXT avant de facilement grimper au roster principal. Ses débuts resteront à jamais marquants, battant John Cena dans son tout premier match en pay-per-view. Le main-event lui étant destiné, l'ancien pensionnaire de la branche jaune & noire va offrir un des plus gros match de la décennie contre Sami Zayn à Battleground 2016. Quelques mois plus tard, il réussi à prendre le titre universel et devient le nouvel homme fort de Triple H qui renie Seth Rollins. Certains diront que Chris Jericho attirait tous les regards vers lui au moment de leur association, d'autres diront que c'est le manque de charisme d'Owens qui a privé les deux lutteurs de s'affronter pour le titre mondial à WrestleMania, un beau gâchis. Celui qui se faisait appeler Kevin Steen autrefois, compense son faible charisme par une agilité impressionnante pour son physique, sa capacité à s'exprimer au micro est notable, sa technicité et son jeu d'acteur le placent dans les tous meilleurs lutteurs du roster actuel.

#11 - Kofi Kingston (343 points)



Premier champion de la WWE d'origine africaine, Kofi Kingston a en ce sens, écrit une grosse page de l'histoire, en cette année 2019. Mais n'allez pas croire qu'il s'est retrouvé à cette place uniquement pour son titre mondial (même si ça a du beaucoup compter chez les votants). Actuel membre du New Day avec lequel, il met en lumière, depuis plusieurs années, la capacité de la division par équipe à se sublimer, le ghanéen possède également l'un des plus gros palmarès de l'histoire de la WWE. Championnat des équipes, des États-Unis, Intercontinental, le bonhomme a tout gagné à la WWE. Il a également offert certains des plus mémorables moments du Royal Rumble avec ses sauvetages à la limite du possible, lui donnant une place de choix dans le cœur des fans et du public.

On se quitte donc sur Kofi Kingston, il ne reste plus que dix places pour dix lutteurs, rendez-vous la semaine prochaine pour la dernière partie du classement.

Dernière modification par Ralgrad ; 22/12/2019 à 16h34.



Vos commentaires
  #2  
Vieux 22/12/2019, 13h37
Jrcthethrill
 
Kevin Owens ne remporte pas le titre mondial « un an plus tard » mais bien la même année que sa rivalité avec Zayn donc 2016. Et Jericho passe proche de remporter le Rumble 2017 et pas 2016.
Pour Sheamus : « sa combativité L’A amené » et pas « l’ont » amené.
Je te trouve un peu dur de mettre la « rivalité » avec Cena dans les pires de Taker, c’est pas le mieux mais c’était loin d’être le pire. C’était un super moment à WM

Sinon merci pour ce compte rendu
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 22/12/2019, 14h28
Samoan
 
Et l’Undertaker n’a pas remporté la ceinture mondiale en courant 2010, il était déjà champion du monde au tout début de la décennie (après sa victoire contre CM Punk à HIAC 2009) et n’a plus jamais retouché à la ceinture mondiale après sa défaite à Elimination Chamber 2010.
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 22/12/2019, 15h16
Frofro
 
Braun est pour moi l'intrus de ce classement, Taker ça se discute aussi au vu de son activité....
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 22/12/2019, 15h58
Hero
 
Kevin Owens faible charisme ???? oO
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 22/12/2019, 16h16
Samoan
 
Citation:
Envoyé par Hero Voir le message
Kevin Owens faible charisme ???? oO
Il ne dégage pas énormément de charisme physique au premier abord (c’est typiquement l’employé en surpoids sympathique qui travaille à Walmart). Mais je suis effectivement d’accord qu’il est charismatique grâce à ses capacités d’acting et oratoires.
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 22/12/2019, 16h26
Hero
 
Non mais depuis quand le charisme est forcément lié au physique ? Oui il est gros, mais il a tout ce qu'il faut, très bon au micro, également sur le ring. Du succès en tant que heel, du succès en tant en top face, je vois pas ce qu'on peux lui reprocher si ce n'est à la limite son rôle de trouillard en tant que champion universel, mais cela tient plus du booking que son charisme.
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 22/12/2019, 16h38
Ralgrad
 
Citation:
Envoyé par Jrcthethrill Voir le message
Kevin Owens ne remporte pas le titre mondial « un an plus tard » mais bien la même année que sa rivalité avec Zayn donc 2016.
Corrigé. Je ne me souvenais plus du champion universel en 2017 (et au moment de t'écrire, je ne sais toujours pas qui sait) et je me suis dit que c'était peut-être Kevin Owens.

Citation:
Envoyé par Jrcthethrill Voir le message
Et Jericho passe proche de remporter le Rumble 2017 et pas 2016.
Non, c'est bien à l'édition 2016 que je pensais, il avait tenu plusieurs 50 minutes environ. Après, c'est vrai que l'édition 2017 est aussi à souligner.

Citation:
Envoyé par Jrcthethrill Voir le message
Pour Sheamus : « sa combativité L’A amené » et pas « l’ont » amené.
Corrigé, simple erreur.


Citation:
Envoyé par Jrcthethrill Voir le message
Je te trouve un peu dur de mettre la « rivalité » avec Cena dans les pires de Taker, c’est pas le mieux mais c’était loin d’être le pire. C’était un super moment à WM
Franchement, elle fait tâche en comparaison avec les autres qui étaient plus profondes (longue histoire le liant à Lesnar, grosse rivalité avec HHH, la mort de Bearer qui fut utilisée dans la rivalité avec Punk).

Citation:
Envoyé par Jrcthethrill Voir le message
Sinon merci pour ce compte rendu
Merci à toi pour ces corrections.
Réponse avec citation
  #9  
Vieux 22/12/2019, 16h42
Ralgrad
 
Citation:
Envoyé par Samoan Voir le message
Et l’Undertaker n’a pas remporté la ceinture mondiale en courant 2010, il était déjà champion du monde au tout début de la décennie (après sa victoire contre CM Punk à HIAC 2009) et n’a plus jamais retouché à la ceinture mondiale après sa défaite à Elimination Chamber 2010.
Oui, je le sais. J'avais en souvenir le fait que Shawn Michaels voulait gagner le Royal Rumble pour justement que ça serve de prétexte pour affronter l'Undertaker qui était champion à ce moment-là.

En faite, le soucis, c'est qu'au lieu de dire "titre", j'aurais du utiliser le terme "règne", ce qui est fait. Merci de l'avoir pointé, je viens de corriger.

Citation:
Envoyé par Hero Voir le message
Kevin Owens faible charisme ???? oO
Je fais partie de ceux qui reconnaissent le talent de Kevin Owens, mais le catcheur parfait n'existe pas et je lui trouve un seul défaut, c'est ce petit manque de charisme. Il est un peu monsieur tout le monde et c'est pas une question de physique, bien évidemment. Je dis d'ailleurs qu'il est très bon sur le ring et au micro, il a un jeu d'acteur supérieur à la moyenne, moi personnellement je l'aime beaucoup.
Réponse avec citation
  #10  
Vieux 22/12/2019, 17h25
Jrcthethrill
 
Citation:
Envoyé par Ralgrad Voir le message
Corrigé. Je ne me souvenais plus du champion universel en 2017 (et au moment de t'écrire, je ne sais toujours pas qui sait) et je me suis dit que c'était peut-être Kevin Owens.

Non, c'est bien à l'édition 2016 que je pensais, il avait tenu plusieurs 50 minutes environ. Après, c'est vrai que l'édition 2017 est aussi à souligner
C’était Lesnar en 2017

Autant pour moi en effet je pensais que tu parlais de ça par rapport au fait qu’en 2017 Jericho était tout indiqué pour l’emporter et affronter Owens à WM pour le titre Universel

Dernière modification par Jrcthethrill ; 22/12/2019 à 17h31.
Réponse avec citation
  #11  
Vieux 22/12/2019, 17h43
Ralgrad
 
Citation:
Envoyé par Jrcthethrill Voir le message
C’était Lesnar en 2017

Autant pour moi en effet je pensais que tu parlais de ça par rapport au fait qu’en 2017 Jericho était tout indiqué pour l’emporter et affronter Owens à WM pour le titre Universel
Ah bah oui, maintenant que tu le dis, c'est vrai que Goldberg prend la ceinture, puis c'est Brock Lesnar, j'avais carrément zappé, c'est dire si ce règne a été marquant.
Réponse avec citation
  #12  
Vieux 22/12/2019, 17h50
Samoan
 
Citation:
Envoyé par Hero Voir le message
Non mais depuis quand le charisme est forcément lié au physique ? Oui il est gros, mais il a tout ce qu'il faut, très bon au micro, également sur le ring. Du succès en tant que heel, du succès en tant en top face, je vois pas ce qu'on peux lui reprocher si ce n'est à la limite son rôle de trouillard en tant que champion universel, mais cela tient plus du booking que son charisme.
Bah, le charisme passe beaucoup par le physique même s’il ne fait effectivement pas tout. Tu as des personnes qui attirent beaucoup plus l’attention que d’autres personnes visuellement.

Et même si j’aime bien Kevin Owens, il n’a pas un physique qui saute à l’œil comme Roman Reigns ou Braun Strowman.
Réponse avec citation
  #13  
Vieux 23/12/2019, 10h42
imed13
 
Je suis un peu surpris de voir Y2J si bas dans le classement je le pensais au moins dans le top 10 vu les moments qu'ils nous a offerts de cette décennie dont les segments avec ko, , les gros matchs qu'ils à réalisés contre owens,,styles,punk je le voyais bien Top 7 vu qu'il ne cesse constamment de se réinventer je pense que le top 10 sera composé de cena, , punk bryan, lesnar, rollins, styles, reigns,the miz,orton.

Dernière modification par imed13 ; 23/12/2019 à 12h58. Motif: ORTHOGRAPHE
Réponse avec citation
Réponse



Liens sociaux

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT -5. Il est actuellement 09h26.

FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2018
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,07865 seconds with 8 queries