FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://lutte.fnnation.com
Page d'accueil Les dernières nouvelles du monde de la lutte Chroniques de lutte Forum de discussions sur la lutte Fnlutte.com, en ligne depuis le 1er novembre 2001
Précédent   FNFORUM | Section nouvelles | Nouvelles et rumeurs | Cartes et résultats
S'inscrire FAQ Membres Marquer les forums comme lus


Résultats - WWE SummerSlam 2019
Section: Résultats


 
 
Options
  #1  
Vieux 11/08/2019, 16h07
WWE Résultats - WWE SummerSlam 2019
Nouvelle publiée par schnockelloch


Bonsoir,

Le Prince de vos Nuits est aux taquets ce soir pour le plus gros show de l'été à la WWE. Je ne reviendrai pas sur la carte qui a été récemment modifiée et régulièrement annoncée dans nos nouvelles, je vous rappelle également que pour la première fois depuis longtemps ce show est classé PG-14 ce qui fait qu'on devrait avoir du sang et des larmes.
Nous sommes ce soir à Toronto, plus grande ville du Canada et la quatrième d'Amérique du Nord. Cette ville est aussi réputée pour son côté particulièrement éthnique reflet de l'immigration du Canada, avec plus de 50% de la population issue des minorités visibles et plus de 200 éthnies représentées, avec 160 langues parlées dans cette ville évidemment à majorité anglophone. La communauté francophone représente, elle, environ 60.000 personnes. Il s'agit d'une ville qui a l'image première d'être une ville de business et plutôt sérieuse par rapport à un Montréal plus festif et culturel. Evidemment tout ceci est beaucoup plus complexe. La rivalité s'est toutefois accentuée dans les années 50 et 60 quand beaucoup de grosses entreprises ont déménagé de Montréal à Toronto inquiètes de l'instabilité politique au Québec et de l'incertitude sur l'indépendance de la Belle Province. Ceci a contribué au fait que Toronto est devenue la plus grande ville du Canada seulement dans les années 80, dépassant la métropole Québécoise.

KICKOFF

A noter la présence dans le panel de The Miz au début avec David Otunga, Charly Caruso et Beth Phoenix autour du sémillant Jonathan Coachman. Sam Roberts et JBL interviennent de différents endroits de la salle (pas des chiottes quand même). Bref un gros dispositif de la part de la WWE pour ce pré-show de deux heures. Mick Foley remplace The Miz ensuite, ce dernier ayant sorti un t-shirt "Toronto is Awesome" et semblant profiter de sa soirée de repos.

On a une promo sympa entre les anciens du Bullet Club, le OC et Finn Balor. Le OC disent que Balor sera celui du club qui perdra ce soir, Balor dit qu'il est prêt à jouer avec Wyatt mais Styles demande si Balor a besoin de leur aide pour son combat contre The Fiend. Ils tendent la main pour un too sweet et s'en vont, Balor semble hésiter.

La première heure se termine et on attaque la seconde heure alors que la salle est encore vide à moitié tel un show organisé par Norbert Feuillan et qu'un petit monsieur chauve arrive sur le ring. Twitter m'annonce qu'il s'agit de Oney Lorcan et arrive ensuite le champion petits poids, Drew Gulak.
Cruiserweight Championship
Drew Gulak (c) vs Oney Lorcan

Ca sautille un peu jusqu'à une promo pour le combat Lesnar vs Rollins. De retour on a un combat avec beaucoup plus de frappes que d'habitude chez les Cruiserweights. Gulak porte deux fois le Gu Lock mais Lorcan se dégage en atteignant les cordes, puis par un roll-up avec une nearfall. Suite à un nouvel échange de frappes, la bâche entourant le ring est tirée par Lorcan sur le ring et profitant du fait que l'arbitre ait le dos tourné pour la remettre, Gulak frappe son challenger à la glotte et enchaîne par son finisher.
Gagnant : Drew Gulak

De retour le panel est composé de Coach, Charly Caruso, Jerry "The King" Lawler et Booker T. Drake Maverick vient les interrompre pour distribuer des avis de recherches sur Truth et Carmella qui sont sous la table du panel en train de manger du popcorn. Une fois Maverick parti, Truth dit au panel qu'il va être là ce soir pour assister à NXT Takeover : Toronto (qui était hier soir). Maverick finit par revenir avec un arbitre, Truth et Carmella lancent leur popcorn et une poursuite s'entame autour de la table jusqu'à ce que le champion 24/7 prenne Carmella sur ses épaules et parte.

Apollo Crews fait son entrée dans le calme. Suit ensuite Buddy Murphy dans un calme relatif aussi.
Apollo Crews vs Buddy Murphy
Murphy porte une énorme droite de suite à Crews pour obtenir une nearfall. Sut une domination de l'australien jusqu'à une collision dans le ring et Crews y va à son tour de kicks, d'un flying clothesline, d'un enziguri mais ne peut enchainer par l'Olympic Slam. Murphy tente un crossbody du coin mais Crew l'attrape au vol et enchaîne par un samoan drop et un standing moonsault pour le compte de deux. Les deux sont sur le coin et Murphy parvient à porter une running powerbomb pour une nouvelle nearfall. Après un échange de coups, Murphy conclut par un running knee, Crews le contre et surpasse Murphy en bas du ring, tente un moonsault mais l'australien l'envoie contre l'escalier et porte un suicide dive. Murphy ramène Crews dans le ring quand ... Rowan l'attaque par derrière avec un big boot.
No Contest
Rowan détruit l'ancien champion CruiserWeight contre la barricade puis porte un running shoulder tackle et lui porte une buckle bomb contre le poteau. On voit Bryan qui regarde cela sur un écran en coulisses.


Elias est dans le ring pour une énorme pop. Il se présente et nous joue un peu de guitare avant de demander qui veut marcher avec lui. Il dit qu'il a été là toute la semaine, a rencontré du monde et doit dire que Toronto est ... spécial et a écrit une chanson. Il dit aux gens d'éteindre leur téléphone, de retenir leurs applaudissements (la foule applaudit et il a du mal à ne pas se marrer) et surtout fermer leur gueule (pop).
Il chante qu'à Toronto les gens se croient le centre du monde, qu'il a envie de partir vite alors qu'il n'est là que depuis une semaine, que la seule chose qu'il ne voit pas ici est la Stanley Cup (huées, depuis 1961), que cette salle est pleine contrairement aux matchs des Blue Jays (l'équipe de baseball qui a du mal), qu'il n'a rien à dire de bien sur cette ville et veut partir vite rejoindre son ami Kahwi Leonard à LA (grosse huée le public de Toronto n'a pas apprécié le départ).
La musique de Edge, le Hall of Famer et icône locale retentit et le toit de la salle se soulève sous la clameur. Il s'avance vers le ring et la foule est debout. Il confronte Elias et porte un spear puis sa musique part.
Le rhytme monte puisque Alexa Bliss et Nikki Cross arrivent avec leurs ceintures de championnes par équipes sous une bonne pop. Billie est en minotaure et disent que SummerSlam ne serait rien sans les détentrices du plus long règne de championne par équipes et qu'elles viennent récupérer ce qui leur appartient car elles sont toujours l'avenir qui sera ... iconique (bonne petite pop).
WWE Women Tag Team Championship
Alexa Bliss & Nikki Cross (c) vs The IIconics (Billie Kay & Peyton Royce)

Bliss nous fait des chorégraphies comme si elle avait un laser au poing ce qui surprend Peyton et Nikki fait un bulldog puis un crossbody depuis le coin pour le compte de deux. Billie fait le relais et les australiennes écrasent l'écossaise contre la troisième corde. L'écossaise est longuement isolée et les IIconics crient à la foule. Bliss finit par obtenir le relais mais Billie lui porte un gros Big Boot pour que Cross fasse le sauvetage. Peyton sort Cross et porte un backbreaker pour le compte de deux. L'australienne devient folle ce qui permet à Bliss de récupérer et lui porter une énorme droite. Elle se place pour le Twisted Bliss, Billie Kay essaie d'intervenir mais Cross la fait tomber du tablier et Bliss n'a plus qu'à finir.
Gagnantes : Alexa Bliss & Nikki Cross


Célébration classique des championnes et on part pour les derniers rappels de la carte avant le show principal, c'est le moment de vous préparer un café, une bière où ce que vous voulez, mais faites le bien !



Dernière modification par schnockelloch ; 09/09/2019 à 20h01.
  #2  
Vieux 11/08/2019, 18h03
 
Ajout par schnockelloch


On commence le show principal par une vidéo comme toujours très bien faite, avec la voix de Kofi Kingston. Et on a même de la pyrotechnie pour ouvrir le show dans la Scotia Bank Arena ce qui plait à la foule. On voit Corey Graves, Michael Cole et une autre enfant du pays en blouson de cuir sexy, Renée Young. Et on va ouvrir par le championnat féminin de Raw ce qui nous vaut une autre promo récapitulative de la rivalité entre Natalya et Becky Lynch.

C'est Becky Lynch qui entre en première et reçoit une bonne pop, avec les panneaux "The Man" brandis par la foule mais quelques huées se mèlent. Une pop "Becky" vient étouffer cela, la foule est dedans mais une autre grosse pop retentit avec l'arrivée de Natalya qui vient avec le drapeau canadien sur les épaules histoire de bien chauffer davantage tout le monde. On nous présente nos amis (on les connait pas mais ce sont nos amis) Agius et Chereau annonceurs allemands et espagnols au bord du ring. Mike Rome devenu blond platine cette semaine nous présente les belligérantes, pop mixte pour les deux, mais importantes, la promo a marché. Les chants "Becky" partent néanmoins.
WWE Raw Women's Championship
Submission Match
Becky Lynch (c) vs Natalya

Les deux femmes se défient dans le ring et l'irlandaise porte une claque, la canadienne répond et Becky se lâche sur Nattie dans le coin et chauffe la foule, elle jouera le heel. Nattie revient sous une pop avec un discus elbow, Becky envoie Nattie dans le coin et reprend le dessus avec le becksploder et une souplesse. Elle tente le dis-arm-her mais Nattie le bloque, fait la transition en triangle et la canadienne essaie de se dégager par une powerbomb. Nattie se sert des cordes pour se redresser (on ne peut briser une prise en touchant les cordes dans ce match), Becky fait une autre transition en STF et les deux femmes tombent en bas et Nattie écrase le dos de Becky sur la barricade puis l'envoie à nouveau par un swing. Elle enchaîne par un coup de genou toujours en bas et frappe la championne qu'elle remonte dans le ring. Nattie attaque le genou de Becky par une souplesse qui l'envoie dans les cordes et reçoit une pop. Nattie domine et parvient à porter un sharpshooter assise sur le coin du ring, Becky refuse de se soumettre et se dégage en se tirant à l'aide du poteau. Sur une jambe parvient à envoyer Natalya contre l'escalier après l'avoir projeté sur la table des annonceurs.
La foule chante pour Becky à la façon de John Cena et Nattie parvient à porter une superplex à l'irlandaise, les deux femmes sont étendues sur le ring. Nattie fait son enchainement classique avec une course sur le dos et un basement dropkick mais Becky contre et porte ... le sharpshooter sous les huées. Nattie souffre mais envoie l'irlandaise contre le coin après un long moment et un chant "this is awesome" part. Becky essaie de capitaliser et sa jambe lâche et Nattie porte ... le dis-arm-her sous une grosse pop. Becky contre mais Nattie parvient à maintenir la prise. Nouveau contre de Lynch mais Nattie se place et porte le sharpshooter sous une énorme pop. Elle ramène méthodiquement Becks au centre mais l'irlandaise essaie d'en sortir. Elle se maintient au tablier mais Nattie doit lâcher avec l'appui des cordes. Elle veut le reporter mais Becky contre en dis-arm-her. Becky lui crie d'abandonner ... ce qu'elle finit par faire.
Gagnante : Becky Lynch
Becky reçoit une bonne pop de la foule qui ne lui en veut pas et quitte le ring en boitant bas sans en rajouter trop dans la célébration.

On retrouve en coulisses Kayla Braxton avec Trish Stratus, présentée comme de Toronto qui a sorti le décolleté. Elle dit qu'elle se sent bien, nerveuse, excitée et rappelle son palmarès ce qui veut dire qu'elle brille encore plus sous la pression. Ce soir elle affronte Charlotte Flair qui répète que les femmes d'aujourd'hui sont meilleures que celles de son époque mais Flair doit sa carrière à des gens comme elle, et ce soir elle va lui rappeler. Si Flair est la reine, Trish est la reine des reines.

On passe à la rivalité qui a mené au combat qui suit, Dolph Ziggler contre Bill Goldberg. Le show off arrive sous une petite pop et on sent que la foule se prépare pour l'entrée de Goldberg. Sa musique s'éteint et il dit que le public regarde la meilleure chose qui puisse arriver à ce show, à la WWE et à la lutte professionnelle. Les légendes viennent et repartent mais lui il est dans ce show, il ne serait pas surpris si Goldberg ne se montrait pas ce soir, car il sait que Goldberg a peur de Ziggler. Mais la musique de Goldberg retentit et la foule peut chanter "Gold-berg" (et vous aussi dans votre salon, j'en suis sur). On frappe à sa porte et il fait sa fameuse entrée avec pyro en prime, c'est luxe ce soir !
Bill Goldberg vs Dolph Ziggler
Gros chant "Gold-berg" une fois la cloche sonnée. Les deux hommes se confrontent dans le ring et Ziggy porte un gros superkick pour le compte de ... un. Goldberg se relève, nouveau superkick et nouveau dégagement. Ziggler se place pour un troisième mais Goldberg le contre en spear.
Un chant "Gold-berg" repart pour accompagner le jackhammer.
Gagnant : Goldberg
On peut chanter un petit coup pendant la célébration, ce match a été exactement ce qu'il devait être et c'était parfait. Ziggy prend le micro toutefois quand Goldberg arrive sur le stage et dit que c'est comme si il avait été frappé par un bébé et qu'il n'a pas le courage de l'affronter en un contre un. Goldberg revient sur le ring tandis que Dolph rampe sur le ring. Du coup Goldberg lui porte un nouveau spear puis s'en va. Ziggy réclame à nouveau le micro alors que Goldberg est parti. Toujours rampant, il dit que chacun peut être chanceux deux fois, mais il sait qu'il n'a pas les couilles de l'affronter en un contre un, c'est pour ça que Ziggler est le meilleur, il ne sera jamais battu ... Du coup Goldberg revient et on peut rechanter un coup. Goldberg monte dans le ring et arrache le micro à Dolph, le relève puis lui tape sur l'épaule et porte un énorme spear en s'aidant des cordes puis repart.


Woods en dreadlocks façon Stevie Wonder, et Big E rejoignent en coulisses Kofi et disent qu'ils vont fêter les victoires dans une ville de champions comme Toronto. Alors ils lui ont amené Drake ... Et c'est Drake Maverick qui arrive et fait un rap en tenue du New Day et t-shirt des Raptors, champions NBA dont Drake (le rappeur) est le plus célèbre fan. Il distribue ses avis de recherches sur R-Truth puis part. Kofi et le New Day partent ensuite dans un cri de motivation.



Dernière modification par schnockelloch ; 11/08/2019 à 18h49.
  #3  
Vieux 11/08/2019, 18h53
 
Ajout par schnockelloch


On assiste à un récapitulatif de la rivalité entre AJ Styles accompagné du OC et Ricochet. Grosse entrée du One and Only, l'homme qui rend le dive cohérent, Ricochet. On nous présente les annonceurs internationaux dont Agius et Chereau, Rougeau et Brassard qui nous rappellent qu'ils sont en direct. Toutefois Carmella et R-Truth sont déguisés en annonceurs japonais et nous souhaitent la bienvenue à la plus grande fête de l'hiver.


WWE United States Championship. Entrée groupée pour le OC, Gallows a ressorti les peintures de guerre.
AJ Styles (c. a/WWE Raw Tag Team Champion Karl Anderson & Luke Gallows) vs Ricochet

Ce combat alléchant entre deux des meilleurs performes actuels commence avec Ricochet qui fait fi des distractions des champions par équipes pour porter un hurricanrana depuis le tablier en prenant de l'élan sur les épaules de Anderson et Gallows.
Styles parvient à revenir et se concentre sur la jambe de Ricochet pendant de longues minutes, notamment avec une torsion à l'aide des cordes. Ricochet parvient toutefois à porter un enziguri pour s'octroyer un peu de répit et la foule l'encourage et il porte un autre hurricanrana, un overhead kick depuis le tablier et un springboard crossbody sur une jambe pour le compte de deux.
Ricochet porte un shooting star pour le compte de deux. Il monte sur le coin, Styles va le chercher mais Ricochet le contre pour un tombé, AJ se dégage et lui frappe la jambe et le renvoit en bas pour enchainer par un baseball slide à travers les cordes. Ricochet évite le Styles Clash mais pas la projection de son cou sur le genou du champion US. Ricochet parvient à contrer Styles mais celui-ci lui porte un big boot et reprend sa domination méthodique jusqu'à un step-up enziguri du challenger pour le compte de deux.
Le genou de Ricochet lâche alors qu'il tentait une souplesse et Styles porte un gros calf crusher. Ricochet se dégage tant bien que mal et porte un anaconda vice au champion. Ricochet porte une northernlight suplex et une énorme twisting suplex pour une nearfall. Ricochet veut monter sur le coin mais Anderson & Gallows s'approchent. Anderson reçoit un coup de pied, Gallows un moonsault depuis le tablier. Cela permet à Styles de faire tomber Ricochet du coin, Ricochet le repousse, repousse Anderson d'un kick mais Styles attrape au vol son Phoenix Splash qu'il transforme en Styles Clash pour la victoire.
Gagnant : AJ Styles
Styles célèbre avec ses amis qui ne peuvent s'empêcher de porter le Magic Killer à Ricochet sous les huées.

Les Street Profits nous font un résumé à leur façon du show dans les coulisses conclu par "we the north !" (la devise des fans des Toronto Raptors, champions NBA). Dawkins nous fait sa déclaration d'amour à Nikki Cross quand arrive Ric Flair. Un gros "wooo" part dans la foule et ils nous font sa présentation en chantant son thème. Flair nous fait un show et on part dans des "woooo".


La déesse de la guerre fait son entrée et la foule est bien dedans ce soir donc elle a une petite pop. Bayley a une bonne pop mais aussi quelques huées étonnament qui s'arrêtent quand arrivent ses amis gonflables.
WWE SmackDown Women Championship
Bayley (c) vs Ember Moon

Moon domine le début du combat avec ses frappes et se concentre sur le dos de la championne par une soumission avec son genou contre le dos et porte un gros écrasement dans le coin après un saut périlleux.
Bayley contre sous des huées et esquive le moonsault de Moon en enchainant par le running knee et un gros clothesline pour le compte de deux. Elle parvient à ramener la foule qui chante "hey Bayley would you be my girl ?" et place les abdos de Moon sur la troisième corde et enchaîne par une souplesse. La championne continue sa domination depuis le tablier, place Moon la tête en bas sur le coin pour une descente du coude en s'aidant des cordes. Elle enchaîne par une sorte de half crab mais Moon se dégage et l'envoie contre les cordes. Bayley revient avec un back elbow mais la challenger se relève en saut carpé et porte un superkick, Bayley se retire en bas. L'arbitre compte et Bayley contre un suicide dive à travers les cordes, monte sur le coin mais Moon va la chercher pour un hurricanrana et un double knee au visage assez créatif façon codebreaker pour le compte de deux.
Bayley se fait contrer le Belly-to-Bayley et Moon porte un powerbomb. On se retrouve sur le coin et Bayley parvient à contrer Moon pour porter un peu outtanowhere le Belly-to-Bayley depuis le coin.
Gagnante : Bayley
Bayley célèbre dans le ring semblant vouloir prendre des nouvelles de sa challenger et on voit une vidéo à la gloire de Roman Reigns et surtout de son merchandising. (1$ le deuxième t-shirt sur wweshop.com ce soir).

On passe à la vidéo récapitulative pour le match suivant.
HERE COMES THE MONEY !!!
Shane McMahon danse à en faire rougir Jean-Marc Généreux et Greg Hamilton nous fait sa présentation habituelle sous les huées. Une grosse pop "Kevin Owens" part et le membre de la nation est ovationné à son entrée par ses compatriotes, même anglophones. Il a mis un t-shirt avec écrit "Fight Toronto Fight" en prime pour chauffer davantage la foule. Une autre pop "Kevin Owens" part de suite, Shane passe à travers les cordes et demande le micro. Il dit que pour être sur que ce soit un combat loyal, voici l'enforcer spécial pour ce soir... Elias, qui arrive en tenue d'arbitre.
Si Shane McMahon gagne, Kevin Owens doit quitter la WWE
Enforcer Special : Elias
Shane McMahon vs Kevin Owens

Owens confronte Elias de suite et remonte dans le ring, Shane fuit rapidement en bas, une course poursuite s'engage et Elias fait un croche-pied au québécois. Les deux s'engueulent et l'arbitre compte huit et Owens revient, mais Shane l'accueille à coups de poings, rapidement contré par Owens. L'arbitre l'arrête et KO porte une grosse droite et le cannonball puis le fait passer par dessus la troisième corde avec un gros clothesline, mais Elias s'interpose pour le suicide dive. Shane porte un gros coup de poing et en profite pour l'envoyer contre la barricade. Owens revient dans le ring à huit mais McMahon l'accueille de suite avec des coups et la foule chante "Shane you suck!". OWens revient avec des coups de poings mais se heurte aux coups de genou de Shane, russian leg sweep de Shane et sous les "you can't wrestle" il continue à dominer.
Shane esquive une tentative de pop-up powerbomb et porte un DDT pour le compte de deux. Shane veut porter le sharpshooter et Owens contre en pop-up powerbomb mais Elias vient distraire l'arbitre. Shane porte un roll-up pour le compte de deux et Owens enchaîne par un gros clothesline. Owens a une chaise lancée par Elias et Shane lui demande de le frapper, le québécois hésite puis renonce et Shane lui porte une gifle. Owens résiste à la tentation et projette Shane contre Elias, il enchaine par un senton depuis un coin et un frog splash depuis un autre mais Elias retire l'arbitre.
Owens porte un cannonball depuis le tablier mettant les deux officiels au sol. Du coup il remonte dans le ring sous une énorme pop et reprend la chaise. Elias revient encore une fois et Owens le frappe avec la chaise au ventre et sur le dos, plusieurs fois puis l'envoie dans la zone du chronométreur. Il remonte dans le ring avec la chaise mais voit l'arbitre revenir et se retient in extremis et Owens lui donne la chaise. L'arbitre jette la chaise et Owens porte un gros low blow suivi d'un stunner pour la victoire.
Gagnant : Kevin Owens
Grosse pop pour le canadien qui célèbre sur le coin.



Dernière modification par schnockelloch ; 11/08/2019 à 19h51.
  #4  
Vieux 11/08/2019, 19h52
 
Ajout par schnockelloch


On enchaîne par un récapitulatif des mésaventures survenues au Big Dog, Roman Reigns, ces deux dernières semaines et on revoit Rowan attaquant Murphy dans le préshow.

La musique de Charlotte Flair retentit toutefois et The Queen arrive sous les "wooo" et des huées. Elle demande à l'officiel de lui baisser la corde pour lui faciliter l'entrée et enlève sa robe, hautaine. La musique s'éteint et arrive Trish Stratus sous une grosse pop de sa ville natale, tout sourire.
Charlotte Flair vs Trish Stratus
Les deux femmes se défient du regard à la cloche, un peu de trashtalking et de sourires moqueurs. Charlotte repousse Trish dans le coin. Trish part bien avec un hurricanrana depuis les cordes, Flair tente une prise en quatre mais Trish la contre en la projetant dans le coin sous les "you still got it!" qu'elle accompagne bien par un salut.
Gros kick de The Queen mais Stratus contre la suite en faisant passant Flair à travers les cordes, descend sur le tablier et porte le Air Canada depuis le tablier. Charlotte fait le carryjob mais Trish sait toujours jouer avec la foule. Flair écrase Trish contre l'escalier et remonte paisiblement dans le ring en défiant le public. Elle ramène la hall of famer, la ressort du ring et l'envoie contre la barricade avant de la ramener dans le ring. Flair frappe Trish au sol, lui écrase la tête contre le ring et porte un chinlock, genou dans le dos et même en lui tirant les cheveux. Charlotte porte un exploder, se moque du signe index en avant de Trish et continue sa destruction. Trish parvient à porter un contre mais The Queen la renvoie au sol avec une énorme droite et repart tranquillement demandant au public de la fermer et disant au public "c'est Trisjh Stratus en la frappant au sol". Du coup la canadienne revient et frappe Flair au sol, puis dans le coin, Flair la repousse sur le tablier et lui porte un big boot qui l'envoie en bas. L'arbitre compte mais flair s'amuse à briser le compte en baissant la corde pour Trish. Flair l'agresse à coups de genou à son retour. Elle marche sur Trish (au sens propre) et monte pour le Moonsault mais Stratus n'est plus là et porte un tornado DDT à travers les cordes. Flair se relève en premier mais Trish lui porte une gifle, Flair lui porte un coup de pied à la jambe, Trish porte alors les atemis à la Flair sur celle-ci, puis un gros chop accompagné par la foule. Flair la repousse, monte sur le coin, Trish tente con hurricanrana, Charlotte contre et les deux se battent sur le coin, Stratus monte pour le hurricanrana, Flair se relève mais Trish porte quand même son hurricanrana pour une grosse pop et le compte de deux.
Flair parvient à revenir par un autre big boot mais Trish se relève à deux. Flair s'énerve, se concentre sur le genou de l'ancienne championne et finit par essayer la prise en quatre mais Trish porte un roll-up et parvient même à enchaîner par la prise en quatre sous une grosse pop et même la Figure Eight sous une énorme pop. Flair parvient à atteindre les cordes sous les huées tant bien que mal.
Un chant "this is awesome" part, Flair se prend le poteau et Trish porte le Stratusfaction bulldog ... pour le compte de deux seulement. Les "this is awesome" repartent de plus belle et les deux femmes à genoux s'échangent des chops sous les "wooo". Stratus semble prendre le dessus et tente un jacknife cover, esquive un big boot et porte un chick kick, encore pour le compte de deux. Stratus se relève sous les encouragements mais Flair parvient à porter un big boot et enchaîne par la prise en quatre et la Figure Eight. Trish résiste mais finit par abandonner.
Gagnante : Charlotte Flair
Flair célèbre devant une foule déçue qui avait bien embarqué. Flair quitte ce qui permet à Trish de saluer son public et de se prendre une standing ovation méritée sous les "thank you Trish!".


Seth Rollins est en coulisses même vaguement hué en train de mettre ses bandages quand ce qui reste de Bret Hart sous une bonne pop vient lui souhaiter bonne chance.

Après la vidéo récapitulative de leur rivalité, Randy Orton fait son entrée.
OOOOOOOOOOOOH TORONTOOOOOOOOOOOOOOOOOOO !!!
Big E et Woods accompagnent Kofi Kingston sous une grosse pop mais retournent en coulisses une fois celui-ci sur le ring. Greg Hamilton fait les présentations tandis que les deux hommes se défient dans le ring. Pop correcte pour Orton, bonne pop pour Kofi dont les enfants sont au premier rang.
WWE Championship
Kofi Kingston (c) vs Randy Orton

Orton pointe Kofi du doigt au début mais Kofi le repousse et l'arbitre à du mal à séparer les deux hommes dans le coin. La foule chante "Kofi's stupid, Randy sucks" et Kofi intense envoie Randy au sol avec un clothesline. Kofi porte un coup de poing depuis le coin et Orton finit par se dégager des coups de Kofi avec une fourchette dans les yeux. Il retente un Moonsault depuis le coin mais cette fois Orton le pousse en bas jusque contre la barricade. Orton fracasse Kofi contre la table des annonceurs allemands et lui porte sa souplesse envoyant le dos du champion dessus. Suit la domination classique de la vipère, lente et méthodique. De retour en bas Kofi parvient à porter un double ax en s'aidant de l'escalier mais Orton contre un crossbody depuis le coin et reporte sa souplesse qui envoie le dos de Kofi cette fois sur la table des annonceurs américains. Il enchaine par des uppercuts et le remonte pour le compte de deux sur le ring. Orton s'amuse bien sous les chants du public et place Kofi assis sur le coin pour tenter sa superplex. Kofi résiste, les deux hommes se battent sur le coin, Kofi repousse la vipère en bas et porte un tornado DDT pour le compte de deux. Kofi porte un gros chop, un autre sur la poitrine de l'apex predator, un gros dropkick, un flying clothesline et le boom drop. Il crie "stupid", reçoit une pop de la foule et tease le Trouble in Paradise. Orton l'attrape et porte un backbreaker. Kofi parvient à envoyer Orton en bas, lui porte une descente du coin alors que la vipère est en bas puis un crossbody depuis le coin une fois de retour dans le coin. Toutefois Orton arrive à contrer la manoeuvre suivante et porte son DDT avec les jambes de Kofi sur la deuxième corde.
Orton se relève en premier et tranquillement tease le RKO, l'air diabolique sous une bonne pop. Kofi le contre en backslide, Randy esquive le trouble in paradise, Kofi lui porte un overhead kick depuis le tablier et tente une descente du coin mais Randy lui porte un RKO au vol et sourit à moitié sonné dans le ring mais Kofi roule en bas du ring le temps que Randy porte le tombé.
Orton descend tranquillement, la foule chante "Kofi suck" et Orton est devant les enfants de Orton et Orton montre Kofi inanimé devant eux. Toutefois Kofi revient à coups de poing et l'arbitre fait sonner la cloche.
Double count out
Kofi se lache sur Orton en l'écrasant contre l'escalier sous les "bullshit" de la foule. Ceux-ci sont rapidement éteints quand Kofi sort un kendo stick de sous le ring et se lâche sur Orton. L'arbitre essaie de le calmer mais Orton revient dans le ring. Kofi continue son assaut et finit par se calmer. La foule hue et Kofi montre la ceinture avant d'aller voir sa famille.



Dernière modification par schnockelloch ; 11/08/2019 à 20h49.
  #5  
Vieux 11/08/2019, 20h51
 
Ajout par schnockelloch


On revoit des extraits de la Firefly Fun House et la transformation de Bray Wyatt en Fiend.
Finn Balor fait son entrée tout de blanc vêtu, ça vous laisse deux minutes pour vous faire un dernier café et aussi vous pouvez lever les bras tranquillement chez vous, il est 4h du matin, vos voisins sont couchés ils ne vous voient pas. La foule chante "owi mowee". Le générique de la Firefly Fun House part mais musique et lumières s'éteignent, le titantron avec écrit "let me in!" aussi. Une musique façon Marylin Manson retentit sous les "let me in!" (on vous met la vidéo dès qu'elle sort), qui est une nouvelle version de l'ancien thème de Wyatt. The Fiend arrive dans le noir, sous une sorte de lumière stroboscopique que tient Wyatt en forme de tête de Bray Wyatt ancienne version, la foule faisant toujours les lucioles avec ses téléphones. Une grosse pop salue cette entrée réussie et très freaky. Un chant "holy shit" part quand les lumières se rallument d'un coup.


Finn Balor vs "The Fiend" Bray Wyatt
The Fiend envoie Wyatt au sol, enlève son manteau qu'il avait gardé, porte un gros coup d'épaule et les "Yowee Mowee" partent de plus belle. Balor essaie d'esquiver mais Wyatt fait sa pause d'araignée inversée, Balor résiste mais The Fiend l'envoie rapidement au sol. Un chant "let me in" part et Wyatt tord le coup de l'irlandais, porte un uranage.
Wyatt semble lutter sous son masque contre ses démons et Balor contre par un slingblade, un running dropkick, un autre running dropkick, monte pour le coup de grace et se fait attraper au vol par une mandible claw. Balor s'évanouit pour le tombé.
Gagnant : The Fiend
Les lumières s'éteignent de suite et The Fiend célèbre sous son thème avant que les lumières s'éteignent définitivement, le rire de Wyatt retentit dans la salle puis elles se rallument et le monstre est dans le ring, avant que les lumières ne s'éteignent définitivement. Quand elles se rallument Balor est seul dans le ring, la foule chante "that was awesome" tandis que l'Irlandais récupère plutôt mal que bien.

Après la vidéo récapitulative de la rivalité pour le titre WWE Universal.
BURN IT DOWN !!!!
La foule accompagne Seth qui vend toutefois la douleur.
HERE COMES THE BEAST !!!!
Brock Lesnar arrive accompagné de Paul Heyman sous les huées et sous ... une pyro. Mike Rome présente Seth Rollins qui reçoit même quelques huées et évidemment Heyman lui prend ensuite le micro pour se présenter et présenter Lesnar à sa façon, l'appelant même le briseur des côtes de Seth, et la foule donne une grosse pop mixte au champion.
WWE Universal Championship
Brock Lesnar (c, a/Paul Heyman) vs Seth Rollins

Rollins se précipite sur Lesnar qui le contre facilement et lui porte des coups d'épaule contre le coin. Gros kick de Rollins, qui se réceptionne même sur ses pieds sur une German Suplex et enchaîne par le stomp ... pour le compte de deux. Lesnar file en bas et Rollins lui porte un coup de genou depuis le tablier. On remonte dans le ring, Brock contre un kick et Rollins se réceptionne encore sur ses pieds sur une german et Rollins porte ensuite deux gros kicks mais Lesnar contre par un F5 pour ... le compte de deux.
Lesnar parvient à attraper Rollins par ses bandages et le projette à travers le ring et cette fois il porte ses germans, une, puis une autre, une troisième (la foule compte).
On va en bas et une nouvelle German sur le sol, cinquième German dans le ring et Rollins refile en bas. Brock le suit et Lesnar le place pour un F5 mais Rollins le contre et l'écrase contre le poteau, puis une deuxième fois. Rollins ramène Brock dans le ring, porte un coup de genou en springboard, remonte dans le coin mais Lesnar l'attrape pour une nouvelle german.
La foule part pour un "suplex city, burn it down!", Brock porte une septième souplesse et enchaîne par des coups de pieds au côtes. Rollins résiste à une nouvelle souplesse et Brock lui porte une sorte de bear hug et enchaîne par des coups et un écrasement dans le coin. Toutefois Rollins esquive la charge suivante et Lesnar s'écrase l'épaule contre le poteau. Un dropkick de Rollins envoie Lesnar contre la table des annonceurs, il enchaîne par un suicide dive, un autre mais Lesnar attrape le troisième et fracasse le dos de Rollins contre le poteau, les deux hommes sont au sol en bas du ring. Rollins parvient à envoyer Lesnar d'un gros kick sur la table des annonceurs espagnols et monte sur le coin pour un frog splash à travers la table qu'il porte sous les "holy shit".
On remonte dans le ring, la foule chante "burn it down" et Rollins porte un nouveau frog splash, puis le stomp ... pour le compte de deux et demi, la foule est dedans et Heyman soulagé. Rollins tente de porter un troisième stomp, la foule chante burn it down, Lesnar contre pour le F5, Rollins contre et porte un kick puis le stomp, pour devenir champion.
Gagnant et nouveau WWE Universal Champion : Seth Rollins
La foule explose littéralement pour cette victoire clean. Rollins célèbre en faisant tourner sa ceinture autour de sa tête à sa façon et une pyro part conclure le show.



Dernière modification par schnockelloch ; 11/08/2019 à 21h32.
 


Dernières nouvelles, rumeurs et résultats
Annonces Google
Navigation Rapide
  Fnlutte.com > Section nouvelles > Nouvelles et rumeurs > Cartes et résultats

Outils de la discussion


FNLUTTE est un site indépendant qui vous offre, depuis novembre 2001, des nouvelles, des opinions et des discussions sur le monde de la lutte professionnelle. Nous ne sommes pas associés, affiliés ou liés d'aucune façon avec la World Wrestling Entertainment (WWE), la Total Nonstop Action Wrestling (TNA), ou autre fédérations de lutte/catch/wrestling.


Fuseau horaire GMT -5. Il est actuellement 16h21.



FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2018
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,27484 seconds with 8 queries