FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

Chroniques FN-Lutte Chroniques du staff portant sur la lutte

Bilan 2018 des pay-per-views de la WWE 2/2
FN-JOURNAL: Chroniques FN-Lutte

Réponse
 
Outils de la discussion
  #1  
Vieux Chronique de Ralgrad, publiée 30/12/2018, 08h42
Avatar de Ralgrad
Ralgrad Ralgrad est déconnecté
 

Bilan 2018 des pay-per-views de la WWE 2/2




Après une première partie postée il y a une semaine, voici la seconde partie de cette chronique.

Pour rappel, le but est de choisir un seul moment par pay-per-view, le plus marquant et continuer ainsi tout au long de l'année, de manière chronologique. L'objectif étant d'avoir une vue globale de ce qui s'est passé cette année.

On s'était arrêté sur Braun Strowman gagnant la mallette destinée aux hommes à Money In The Bank, on reprend donc avec Extreme Rules, le show le plus extrême de l'année.


Extreme Rules : Le titre intercontinental dans le main-event


Une des choses qui a fait le plus parler, c'était le choix de la WWE de placer le match de championnat intercontinental en main-event, alors que Roman Reigns et Bobby Lashley étaient pressentis pour prendre le spot final du pay-per-view. Alors qu'on était beaucoup à saluer cette confiance placée en Seth Rollins et Dolph Ziggler, le public a pris d'assaut le match en lançant quelques huées, quelques chants négatifs et s'est amusé à faire le décompte à chaque fin de minute, il s'agissait pour rappel, d'un Iron Man Match de 30 minutes. Résultat : Un main-event sali et qui a probablement enterré les espoirs de revoir ce titre en main-event. À titre de comparaison, l'an passé, c'était aussi le main-event qui avait fait parler avec les main-eventers de RAW tentant de décrocher un billet pour affronter Brock Lesnar.


SummerSlam : Becky Lynch pète un câble


Il s'en est passé des choses au SummerSlam, il y a eu The Demon qui a détruit Baron Corbin, le sacre de Ronda Rousey, l'échec de Braun Strowman dans sa tentative d'utiliser sa mallette du Money In The Bank, sans oublier la victoire de Roman Reigns sur Brock Lesnar, pour le titre universel. Mais le gros moment du show selon moi, reste le heel-turn de Becky Lynch. Cette dernière avait une voie royale pour gagner le titre qui appartenait toujours à Carmella, mais l'ajout de Charlotte Flair a relancé les dés et l'irlandaise est passée à côté de la victoire, encore une fois. Sauf que c'était la fois de trop. Énervée, The Irish Lass Kicker s'en est prise à sa meilleure amie, Charlotte Flair, fraîchement victorieuse du match féminin. La suite, on la connait. En 2017, le moment retenu était la division par équipe dans son ensemble qui avait offert deux très bons matches, lors du plus gros show de l'été.


Hell In A Cell : Le bon vieux Randy


Oui, Becky Lynch a gagné le titre féminin de SmackDown. Oui, Braun Strowman a échoué -encore une fois- dans sa tentative de gagner le titre universel. Mais le moment que j'ai retenu, c'est le match entre Randy Orton et Jeff Hardy. Un combat en cage qui était bien à la hauteur des espérances, extrême comme on aime et cette impression de revoir le Randy Orton sadique et redouté, d'il y a presque dix ans. Il s'agissait d'un des deux matches dans la cellule de l'enfer et on peut le dire, le main-event a été tellement décevant avec les arrivées de Seth Rollins, Dean Ambrose, Dolph Ziggler et Drew McIntyre, sans oublier Mick Foley qui faisait un peu tâche dans le match. Le tout n'a abouti à rien, le combat s'étant terminé sur un nul. L'année dernière, le moment retenu était le heel-turn de Sami Zayn qui sauvait Kevin Owens de Shane McMahon.


Super Show-Down : Les vieux de la vieille


Ce n'est pas à proprement parler d'un pay-per-view de la WWE comme on a l'habitude de penser, mais d'un super show organisé à l’international. Après l'Arabie Saoudite avec Greatest Royal Rumble, la WWE est allée faire un tour en Australie avec ce gros évènement. Y a eu un beau moment avec la victoire à domicile de Buddy Murphy sur Cedric Alexander, des surprises avec la victoire rapide de Daniel Bryan sur le Miz pour devenir l'aspirant numéro un au titre mondial, sans oublier le retour de John Cena dans un match par équipe. Mais ce qu'on retiendra sera finalement les vieux de la vieille : Triple H et l'Undertaker. Pas en forme, pas au niveau, les deux vétérans ont offert un match lent, long, mauvais et qui faisait franchement pitié. Si la présence de Shawn Michaels semblait intéressante, suite à ses interventions, celle de Kane ne servait pas à grand chose, un peu comme le match en réalité.


Evolution : L'histoire


C'était une grande première et certains l'ont boycotté, d'autres l'ont critiqué. Au final, il ne fallait surtout pas se rater et se montrer à la hauteur. Et devinez quoi ? C'était le seul pay-per-view où tous les matches étaient à la hauteur des attentes, au-dessus de la moyenne (si on se permet de noter à la Dave Meltzer). Des matches par équipes intéressants, une finale du Mae Young Classic de bonne qualité, certes courte mais de qualité. Une Ronda Rousey qui a confirmé sa bonne année contre Nikki Bella, un des matches de l'année entre Becky Lynch et Charlotte Flair. Bref, c'était mon pay-per-view préféré et au final, ce que l'on retient, c'est qu'elles ont marqué l'histoire en offrant à elles seules, un évènement comme on espère en voir régulièrement.


Crown Jewel : La polémique


Au final, qu'est-ce-qui a été plus marquant que le retour à l'action de Shawn Michaels, le nouveau triomphe de Brock Lesnar, le nouvel échec de Braun Strowman, l'arrivée de Hulk Hogan, la coupe du monde remportée par Shane McMahon ? Et bien c'est simple, le meurtre de Jamal Khashoggi par les services secrets saoudiens en Turquie. Entre pression médiatique, politique, populiste, la WWE est passé proche de rompre son juteux contrat avec l'état saoudien. Chez les fans, on était partagé. Certains ont boycotté le show, d'autres voulaient rester fidèle à la WWE. Chez les superstars, c'était pareil, le vestiaire était apparemment divisé. Daniel Bryan et John Cena n'ont ainsi pas pris part à l'évènement. Aujourd'hui, cela semble du passé et la WWE compte bien repartir en Arabie Saoudite, courant 2019.


Survivor Series : SmackDown reste le B-Show


6-0 ! C'est pas un score que Tottenham aurait pu infliger à une équipe de Premier League. C'était le score que RAW a collé à SmackDown. On a eu là aussi, une petite polémique. Le show bleu avait inscrit un petit point en pré-show, mais celui-ci n'a pas été comptabilisé, donnant l'impression que la victoire des rouges était totale sur les bleus. En réalité, on peut se rappeler que Daniel Bryan a offert une bonne résistance face à Brock Lesnar, Ronda Rousey a gagné par disqualification, mais c'est bien Charlotte Flair qui a démoli son adversaire, Drake Maverick a uriné sur lui, donnant indirectement la victoire aux siens. Sauf que... dans quelques temps, on ne retiendra finalement que le score et ces faits s'oublieront naturellement. Donc oui, RAW a bien conforté sa place de show A, tandis que SmackDown est resté le B-Show. L'année dernière, c'était le combat entre AJ Styles et Brock Lesnar qui avait été retenu, ce dernier sortait enfin un match long de plus de dix minutes, ce qui avait marqué les fans.


TLC : Asuka remonte au sommet


Après un début d'année solide, Asuka s'est perdue au fil des mois, avant de revenir sur le devant de la scène. Un retour dans les main-events qui s'est soldé par une victoire face à Charlotte Flair et Becky Lynch, dans ce qui est considéré comme l'un des meilleurs matches de l'année. Une juste récompense pour la japonaise qui méritait cette ceinture, plus que la moitié des superstars de la division. Le reste du show n'a pas été suffisamment intéressant pour être retenu. Les victoires surprises de Rey Mysterio sur Randy Orton et Finn Bálor sur Drew McIntyre ne pèsent pas lourd face au match féminin de SmackDown. Le combat entre Seth Rollins et Dean Ambrose a beaucoup fait parler en mal, il faut le souligner. L'année dernière, TLC marquait le retour à l'action de Kurt Angle, qui s'était associé au Shield pour affronter The Bar, Kane, The Miz et Braun Strowman.

Voilà pour cette deuxième partie du bilan 2018 des pay-per-views de la WWE. N'hésitez pas à partager votre avis en commentaire, je vous donne rendez-vous prochainement pour une nouvelle chronique à l'approche du Royal Rumble.



Vos commentaires
  #2  
Vieux 30/12/2018, 10h55
kevin.jensen
 
Belle chronique 👍
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 30/12/2018, 11h42
Vincio's
 
Pour les Survivor Series, j'aurais quand même mis le beatdown de Charlotte sur Ronda. Dans quelques temps, comme tu le dis, on se souviendra plus de ça que du score à mon avis, surtout si les deux s'affrontent à Wrestlemania.
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 30/12/2018, 11h49
Ralgrad
 
Citation:
Envoyé par kevin.jensen Voir le message
Belle chronique 👍
Merci
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 30/12/2018, 11h58
Nianing
 
C'est dommage, à mon avis il manque ton avis personnel. Ça reste une chronique donc j'aurais bien vu une dernière image en mode "mon moment à moi" ou tu prends celui qui t'a le plus marqué dans ces ppv (même s'il n'est pas le plus marquant du PPV en lui-même d'ailleurs)
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 30/12/2018, 12h13
Hercule Poivrot
 
Citation:
Envoyé par Nianing Voir le message
C'est dommage, à mon avis il manque ton avis personnel. Ça reste une chronique donc j'aurais bien vu une dernière image en mode "mon moment à moi" ou tu prends celui qui t'a le plus marqué dans ces ppv (même s'il n'est pas le plus marquant du PPV en lui-même d'ailleurs)
Je trouve pas. Ralgrad a plutôt habilement bien tourné le sujet selon moi. Ça se voit qu'il prend de la plume.
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 30/12/2018, 12h22
schnockelloch
 
Par contre moi j'avais bien aimé le main-event overbooke de hell in a cell. Puis il ne mentionne pas l'apparition surprise de Lesnar qui était quand même marquante.
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 30/12/2018, 14h04
Ralgrad
 
Citation:
Envoyé par Hercule Poivrot Voir le message
Je trouve pas. Ralgrad a plutôt habilement bien tourné le sujet selon moi. Ça se voit qu'il prend de la plume.
Depuis le temps... fallait bien que je progresse.

Citation:
Envoyé par schnockelloch Voir le message
Par contre moi j'avais bien aimé le main-event overbooke de hell in a cell. Puis il ne mentionne pas l'apparition surprise de Lesnar qui était quand même marquante.
J'étais tellement déçu, je voulais une vraie fin et finalement, on est resté en suspens. Sinon, c'est vrai que j'aurais pu parler de Lesnar, j'ai carrément zappé.
Réponse avec citation
Réponse



Liens sociaux

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT -5. Il est actuellement 20h38.

FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2018
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,08832 seconds with 8 queries