FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

Chroniques FN-Lutte Chroniques du staff portant sur la lutte

Bilan 2018 des pay-per-views de la WWE 1/2
FN-JOURNAL: Chroniques FN-Lutte

Réponse
 
Outils de la discussion
  #1  
Vieux Chronique de Ralgrad, publiée 23/12/2018, 09h17
Avatar de Ralgrad
Ralgrad Ralgrad est déconnecté
 

Bilan 2018 des pay-per-views de la WWE 1/2




Comme l'année dernière, il est temps désormais de faire un bilan des pay-per-views de la WWE, sur l'année qui vient de s'écouler.

Pour rappel, le but ici est de choisir un seul moment par pay-per-view, celui qui a été le plus marquant. Quand on y réfléchi bien, il se passe toujours quelque chose, un minimum intéressant, pas forcément assez pour sauver le show, mais suffisant pour qu'il reste dans les mémoires pendant quelques mois et c'est donc ça que l'on va voir ensemble.

Trêve de bavardages, il est de temps démarrer et on commence avec le Royal Rumble, le premier grand évènement de l'année à la WWE, le show qui lance la fameuse Road To WrestleMania.


Royal Rumble : L'apparition de Ronda Rousey pour clôturer le show


La victoire d'Asuka était tellement attendue que sa victoire n'était pas vraiment marquante. En tout cas, pas plus que celle de Shinsuke Nakamura ou le retour de Rey Mysterio. Le vrai moment du show est en réalité, arrivé à la toute fin du pay-per-view avec l'apparition surprise de Ronda Rousey, qui débarquait comme une cerise sur le gâteau, au terme d'une belle soirée de catch. Voir Charlotte Flair, Asuka et Alexa Bliss faire connaissance avec Ronda Rousey était le moment clé de ce début d'année, un peu l'avant-goût de ce qui allait nous attendre en 2018. À titre de comparaison, Le gros moment de l'édition 2017 était celui du 16e sacre de John Cena, égalisant Ric Flair au palmarès des titres mondiaux.


Elimination Chamber : Braun Strowman mis au tapis par Roman Reigns


On se plaint beaucoup de cette mise en avant de Braun Strowman, qui écrase tout sur son passage, avant de lamentablement se faire détruire dans les matches qui comptent. À Elimination Chamber, c'était déjà le cas. Braun Strowman est passé proche la victoire dans l'Elimination Chamber, éliminant cinq participants lors du match éponyme avant de se faire surprendre par Roman Reigns qui a pris par la même occasion, le ticket pour le main-event de WrestleMania 34. Dans un pay-per-view où la WWE organisait également le tout premier Elimination Chamber Match féminin de l'histoire, l'échec du Monster Among Men est resté le gros moment du show. L'année dernière, c'est la victoire de Bray Wyatt qui est restée dans les mémoires, lui qui gagnait son premier et seul titre mondial (à l'heure actuelle).


Fastlane : John Cena au pied du mur


L'an passé, le gros moment à ce show était cette première défaite de Charlotte Flair en pay-per-view, elle qui enchaînait les victoires avant cela. Cette année, pas grand chose à signaler et donc, par défaut, c'est cette image de John Cena, qui a été retenue. Il faut se rappeler que The Champ cherchait un moyen d'aller à WrestleMania, d'avoir un programme. Fastlane constituait sa dernière chance, mais c'était sans compter sur AJ Styles qui espérait bien rejoindre le plus gros show de l'année en tant que champion. Le gratin du show bleu (Sami Zayn, Kevin Owens, Dolph Ziggler, Baron Corbin et John Cena) a tenté en vain de récupérer la ceinture, sans succès.


WrestleMania : L'Undertaker atomise John Cena


Peu convaincante, cette 34e édition a quand même offert quelques moments marquants, comme le tout premier match de Ronda Rousey, la première défaite d'Asuka, le match décevant de Shinsuke Nakamura et d'AJ Styles, sans oublier le retour à l'action de Daniel Bryan. Mais j'ai finalement retenu le combat entre l'Undertaker et John Cena. Pourquoi ? Parce qu'on était plusieurs à s'attendre à un classique, un combat disputé, c'était une affiche que beaucoup espéraient, que beaucoup attendaient et au final... John Cena a été atomisé en moins de trois minutes. Difficile de trouver plus marquant que ça, même si on est d'accord que ça ne se joue pas à grand chose. En 2017, l'Undertaker avait déjà marqué les fans en déposant sa tenue de catch au milieu du ring, comme un au revoir.


Greatest Royal Rumble : 50 superstars dans le Royal Rumble Match


Pour son premier gros show en Arabie Saoudite, la WWE a vu les choses en grand. En plus des titres masculins mis en jeu, le public local a eu droit à un Royal Rumble Match réunissant pas moins de cinquante superstars. Seulement quelques jours après WrestleMania, les fans allaient assister à un nouveau show aussi bon... du moins, sur le papier. En réalité, le show a été fortement critiqué par les fans, que ce soit pour l'absence de changement de titre, le peu de surprises, un public presque muet, un Royal Rumble sans enjeu, etc ... La seule chose que l'on retiendra finalement, c'est le match en lui-même et cette envie du pays organisateur de montrer son développement à travers la WWE.


Backlash : Pas le bon main-event


Il s'est passé beaucoup de choses pendant cette édition de Backlash : Seth Rollins donnait un avant-goût de ce qu'il allait réaliser en 2018 avec pas mal de combats de qualité, Bobby Lashley commençait déjà à subir quelques critiques, tandis que Big Cass se faisait humilier en moins de huit minutes par Daniel Bryan. Mais le moment marquant de ce pay-per-view, c'est la stupéfaction des fans de ne pas voir le championnat de la WWE clôturer le show. Brock Lesnar n'était pas là et c'est finalement Roman Reigns et Samoa Joe qui furent choisis pour prendre le main-event. Résultat : beaucoup d'énervement, des gens qui quittaient la salle avant même la fin du match et un Samoa Joe qui venait peut-être de griller l'un de ses jokers auprès de Vince McMahon. En parlant de joker, l'an passé, c'est Jinder Mahal qui pouvait en bénéficier avec sa prise de titre, qui avait surpris le monde du catch.


Money In The Bank : Braun Strowman et le nouvel espoir


Après ses échecs à No Mercy 2017, au Royal Rumble 2018 et à l'Elimination Chamber 2018, Braun Strowman avait une nouvelle possibilité de se rapprocher du titre universel de Brock Lesnar. Objectif atteint à Money In The Bank, après avoir décroché la mallette dans un match comprenant quelques prétendants comme The Miz, Kevin Owens, Rusev ou Finn Bálor. Il s'agissait-là, du gros moment de la soirée, même si on peut aussi souligner la victoire d'Alexa Bliss, qui n'a pas hésité à encaisser son contrat dans la même soirée, on a eu droit aussi au tout premier match en solo de Ronda Rousey, qui s'est bien débrouillée contre Nia Jax, mais c'est finalement Braun Strowman qui a fait parler à la suite de son triomphe. Une victoire aussi marquante que celle de Carmella en 2017, qui avait utilisé James Ellsworth pour parvenir à ses fins.

C'est tout pour cette fois, je vous donne rendez-vous dimanche prochain pour la seconde et dernière partie de cette chronique.



Vos commentaires
  #2  
Vieux 23/12/2018, 10h47
EdgeRulz
 
J'aurais ajouté un autre détail pour MITB : les 2 championnes qui sont sorties de ce PPV avaient été couronnées grâce au MITB (Carmella face à Charlotte puis Bliss face à Nia).
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 23/12/2018, 15h51
schnockelloch
 
Je trouve aussi que tu sous-estimes la victoire de Strowman et Nicholas à Mania.
Je pense que c'est un moment qui restera sur le long terme.
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 23/12/2018, 18h23
Ralgrad
 
Citation:
Envoyé par schnockelloch Voir le message
Je trouve aussi que tu sous-estimes la victoire de Strowman et Nicholas à Mania.
Je pense que c'est un moment qui restera sur le long terme.
C'est dommage que Nicholas ne pouvait pas garder la ceinture jusqu'au prochain ppv, ça serait resté plus en mémoire.

Sur l'instant T, c'était pas mal effectivement, ça m'a un peu choqué, car j'attendais Bobby Lashley comme les rumeurs le laissaient entendre.
Réponse avec citation
Réponse



Liens sociaux

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT -5. Il est actuellement 20h31.

FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2018
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,10272 seconds with 8 queries