FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

Chroniques FN-Lutte Chroniques du staff portant sur la lutte

Critique de Hell In A Cell 2018 : Le meilleur pay-per-view de l'année ?
FN-JOURNAL: Chroniques FN-Lutte

Réponse
 
Outils de la discussion
  #1  
Vieux Chronique de Ralgrad, publiée 18/09/2018, 09h22
Avatar de Ralgrad
Ralgrad Ralgrad est actuellement connecté
 

Critique de Hell In A Cell 2018 : Le meilleur pay-per-view de l'année ?




Premier pay-per-view post-SummerSlam, Hell In A Cell était en quelques sortes, l'évènement premier d'une nouvelle ère. Une nouvelle ère se faisant notamment sans Brock Lesnar avec en plus, la particularité de voir beaucoup de championnat prendre un nouveau départ avec des rivalités fraîchement lancées, tout un symbole.

Si Hell In A Cell est souvent considéré souvent comme étant l'un des évènements les plus durs physiquement pour les corps des superstars de la WWE, est-ce-que cette 10ème édition a tenu sa promesse ? Est-ce-que San Antonio était réellement l'enfer, ce jour-là ? C'est ce que nous allons voir dans cette critique, avec l'habituel tour d'horizon des matches proposés.


Dès le début du show, cette nouvelle cage rouge est descendue, comme pour montrer la couleur -dans les deux sens du terme- et lancer la soirée avec un affrontement opposant Jeff Hardy et Randy Orton. Un affrontement que j'attendais beaucoup, vu ce qu'il s'est passé entre les deux hommes, ces derniers jours.

Ce que j'ai d'abord aimé, c'est qu'ils ne sont pas allés par quatre chemins. Pas de round d'observation, juste de la bagarre pour nous mettre directement dans le grand bain. Ainsi, le combat n'a pas duré pour prendre place à l'extérieur du ring. Et on a eu de belles choses, comme le tacle glissé sur la table allongé au sol, endommageant Randy Orton à l'abdomen. Il y a eu aussi cette belle Poetry in Motion, qui certes était attendue, avec une chaise posée de manière loin d'être subtile. D'ailleurs, vu comment elle était disposée, on se doutait bien que la Vipère n'allait pas pouvoir effectuer son RKO et qu'elle allait forcément servir à son adversaire. Autre chose à noter, l'échelle posée à l'envers par Jeff Hardy. J'ai trouvé que c'était l'un des trois moments les plus extrêmes du match, puisque Randy Orton a fait passer son adversaire à travers les barres qui soutiennent l'échelle, avec une Front Suplex.

Mais si je parle de trois moments très extrêmes, c'est parce qu'il y en a eu deux autres. Si vous avez vu le match, vous savez sûrement que je fais référence à la séquence avec le tournevis. C'était d'ailleurs, bien de voir qu'il n'y avait pas seulement des échelles/tables/chaises d'utilisées. Le tournevis et la ceinture du pantalon de Jeff Hardy amenaient de nouvelles manières de faire mal. Les coups de ceinture portés par The Charismatic Enigma ont fait couler le sang sur le dos d'Orton et probablement sur sa cuisse aussi. J'ai cru à la victoire du frère Hardy après le combo Twisted Fate/Swanton Bomb. La séquence de fin est le dernier moment extrême du match, mais m'a beaucoup déçu. Tout d'abord, Randy Orton s'est enlevé plus tôt, puis avec ce que Jeff Hardy avait déclaré dans un média, je m'attendais à un très très gros moment, mes espoirs étaient placés trop haut.

Ce match était très brutal, j'ai beaucoup aimé malgré la fin. Je pense qu'on peut -sans trop prendre de risque- le considérer comme un des meilleurs matches de l'année à la WWE.



C'est Charlotte Flair et Becky Lynch qui furent chargées de passer après ce gros combat. Le titre féminin était en jeu dans ce que je considère, l'une des meilleures rivalités féminines des dernières années.

Le match était beaucoup plus court, donc forcément, je vais moins m'y attarder dessus. Ce que je peux dire, c'est que j'ai bien aimé le début de match avec le jeu des soumissions. La championne voulait affaiblir la jambe de l'irlandaise, pour préparer sa Figure Eight. Cette dernière voulait en revanche, briser le bras de son adversaire pour que son Disarm-her soit fatal. On avait donc-là, un match qui se déroulait de manière logique. Il était très technique, bien maitrisé, fait de prise et de contre. Il était pour être clair, très propre. Seul un petit raté de Becky Lynch est à noter, elle était courte lorsqu'elle tenta un Missile Drop Kick du haut du coin, qui devait être contré par Charlotte Flair. Contrairement à beaucoup de personnes, j'ai adoré la fin du match, avec le contre du Spear en tombé final. J'ai aussi l'impression que c'est devenu rare de voir des matches de championnat se terminer de manière incontestable, du coup, j'ai accueilli cette victoire avec beaucoup de plaisir et je suis bien entendu, très content pour Becky Lynch.



Après deux très bons matches, la soirée continuait avec le championnat des équipes de RAW, défendu par Dolph Ziggler et Drew McIntyre, contre Seth Rollins et Dean Ambrose. Et contrairement à ce que le visuel peut laisser penser, le titre intercontinental n'était pas de la partie.

Si on compare ce combat aux deux précédents, le début de match était un peu ennuyeux. Je sais pas si c'est parce que j'ai l'impression d'avoir vu Seth Rollins et Dolph Ziggler s'affronter une centaine de fois en l'espace de deux mois, mais j'ai eu beaucoup de mal à rentrer dedans. À un moment du match, ça s'est accéléré, c'est allé plus vite, même si le Sleeper Hold de Ziggler coupait quelques peu l'élan du match. J'ai bien aimé l'intervention extérieur de Drew McIntyre pour faire tomber Dean Ambrose et empêcher le changement, je m'y attendais pas. L'espèce d'Alabama Slam inversé était beau à voir également. L'intervention de Dolph Ziggler, empêchant l'arbitre de voir le changement adverse était là aussi, super car il augmentait la tension de Dean Ambrose qui voulait entrer dans le ring depuis plusieurs minutes. Je suis d'accord pour dire qu'il y a cette impression de voir les mêmes matches par équipe, mais si les ingrédients sont les mêmes, ils arrivent malgré tout, à rendre le tout intéressant.

La Claymore de fin était aussi très bien amenée, je m'y attendais pas du tout, vu que je voyais les deux membres du Shield gagner, après que Rollins se soit dégagé du Zig Zag. La séquence de fin voyant Drew McIntyre porter son coéquipier jusqu'au grand écran et se retourner pour lâcher un dernier regard, concluait un -encore une fois- très bon match.



Le titre le plus important historiquement parlant de la WWE était défendu par AJ Styles, contre Samoa Joe, une revanche du SummerSlam. Si certains s'offusquent encore de voir ce titre en plein milieu de la carte, moi, je m'y suis fait, même si c'est un peu triste quand on y pense.

Si je trouve que Samoa Joe n'est pas aussi captivant sur le ring, que quand il s'exprime avec le micro, il est pour autant, loin d'être ridicule techniquement parlant. Il l'a prouvé une nouvelle fois à Hell In A Cell, où cet affrontement contre AJ Styles était de qualité. Pour tout vous dire, j'avais peur de les voir passer après trois bons matches, mais finalement, ils ont été à la hauteur. Pour tout vous dire, à part la fin du combat, j'ai pas grand chose à relever. Je trouve que ce match était bon, honnête et dans la lignée du précédent. Je me trouverais répétitif en disant aimer les mouvements de tel ou tel lutteur, même si pour le coup, la Lariat de Joe mérite d'être évoquée. En faite, j'ai le sentiment qu'il manquait Wendy Styles, elle qui fut mêlée de près ou de loin à cette rivalité, j'ai trouvé son absence fort dommage. La conclusion est cependant frustrante, car je voulais vraiment voir le Destroyer gagner. Je trouve aussi qu'AJ Styles passe pour un malhonnête, car il aurait très bien pu dire à l'arbitre qu'il avait abandonné. Au final, cette fin sert de prétexte à mettre en place le match de Super Show-Down, qui était déjà annoncé sur le site officiel de la WWE, sans qu'il y ait de réel argument pour.



Est-ce-que cette série de bon match à Hell In A Cell allait être interrompue par ce match par équipe mixte ? Je vais vous donner mon avis tout de suite, la réponse est non. Les deux couples ont été à la hauteur ou devrais-je dire, les deux hommes ont sauvé le match.

Le dernier épisode de SmackDown nous avait déjà donné un belle indice sur les capacités de Maryse à faire un match. Ça s'est confirmé dimanche dernier. Déjà que son niveau était loin d'être parfait à l'époque où elle combattait à temps plein, aujourd'hui, elle ne peut juste pas lutter. Ou alors, elle se préserve possiblement pour Evolution, le pay-per-view 100% féminin qui approche. En tout cas, le seul point positif que je trouvais à cela, c'est que ça ajoutait un peu de tension au match car Brie Bella voulait vraiment en découdre avec elle. Donc pour en revenir au match, c'est bien Daniel Bryan et le Miz qui ont combattu et c'est pas dégelasse à voir. Là aussi, on a l'impression de revoir la même chose, mais c'est toujours aussi bon. Voir le Miz copier l'arsenal de Bryan, se moquer de la foule, empêcher Brie Bella d'atomiser Maryse et profiter de cette dernière pour revenir dans le match, c'est toujours super à voir.

Y a une chose cependant que je supporte pas, c'est la manie qu'a Daniel Bryan de se tenir la tête, pour faire croire qu'il était retombé dessus, alors qu'elle n'a pas touché le sol, après que le Miz ait esquivé son Running Drop Kick dans le coin. La WWE voulait déjà nous faire croire à chaque match de Seth Rollins, que ce dernier avait le genou fragile et du coup, on se retrouvez à chaque fois avec Rollins se tenant le genou, dans chacun de ses matches. Fin de la parenthèse, on revient au match et là encore, la fin est quelques peu frustrante avec une Maryse qui vole littéralement le match. Je m'attendais pas à la victoire du It Couple, mais ça relance en tout cas, le suspens du match qui opposera les deux hommes à Super Show-Down, car j'ai du mal à voir Daniel Bryan perdre trois fois de suite en pay-per-view et quand on sait que le vainqueur deviendra challenger au titre mondial, ça sent pas bon pour le Miz.



Avant dernier match de la soirée et surtout, match le plus court du pay-per-view. Bon, ne me jeter pas de pierre, c'est Wikipédia qui le dit. Malgré tout, il a duré dix minutes de plus que j'attendais. Ronda Rousey a prouvé -une nouvelle fois- être capable de lutter en solo sur plus de dix minutes et si la première fois, elle affrontait Nia Jax. Cette fois-ci, c'était Alexa Bliss.

Bon, c'était loin d'être un chef-d’œuvre, mais c'était pas pire que ce que la WWE nous offrait, il y a quelques temps. Ça se regardait et le principal soucis que j'avais avec ce match, c'est les lutteuses à l'extérieur du ring. On sentait bien qu'une intervention allait arriver à un moment du match. Le pire dans tout ça, c'est qu'elle fut ratée avec une Mickie James trop courte pour attraper le pied de Ronda Rousey. Ce qu'il y d'encore plus pire, c'est qu'Alexa Bliss est tellement légère que Mickie James et Alicia Fox n'ont pas réussi à tomber naturellement sous le poids de leur amie. Du coup, quand cette dernière semblait K-O...on y croyait pas du tout et c'était un peu ridicule à voir. Ça tombait bien, parce que Bliss est revenu dans le match par la suite. La séquence finale du match était bien pensée, je trouve. Parce que même si Bliss abandonne aussi vite, elle donne l'impression de ne pas vouloir gouter à la douleur du Armbar et c'était donc loin d'être illogique.



On arrivait au main-event de la soirée et jusqu'ici, tous les matches étaient de bonne qualité et plaisant à voir. Est-ce-que ce match Hell In A Cell entre Roman Reigns et Braun Strowman a été à la hauteur des autres ? A-t-il gâché le pay-per-view ? De mon point de vue, oui et c'est fort dommage.

Mon principal problème avec le main-event de RAW, c'est que j'ai ce sentiment qu'il ne termine jamais. Il n'a pas de fin, parce qu'il est toujours coupé. Prenez le main-event du SummerSlam, on s'attend et Braun Strowman l'annonce lui-même, il va utiliser sa mallette. Résultat, il n'y arrive pas. Au RAW du lendemain, c'est la même chose, pas à cause de Brock Lesnar, mais cette fois-ci suite à une intervention du Shield. À Hell In A Cell, on a encore une des interventions, ce qui m'a encore énervé. Et le pire, c'est qu'au moment de vous écrire ces lignes, je viens de voir que le main-event du dernier RAW s'est aussi terminé avec des interventions. J'en peux plus. Quand je dis qu'il n'y a pas de fin, que c'est toujours coupé, je parle de ça. À RAW, le fan que je suis n'entrevoit pas la fin de l'histoire, n'a pas de vainqueur incontestable et c'est fatiguant. Jusqu'où iront-ils ?

Je doit certainement être l'un des seuls à ne pas avoir aimé la rivalité ayant opposé Roman Reigns et Braun Strowman courant 2017 et ce match ne m'inspirait franchement pas. Pas du tout. Je ne vous ment pas en disant que je savais que ça allait finir sur une intervention, certes pas de Brock Lesnar, mais une intervention quand même. Je sentais qu'il fallait que les sbires soient là pour offrir un spot avec la grande cage, parce que c'est pas les gros costaux qui allaient s'y risquer. Et je suis désolé, mais aussi doués soient-ils, pour moi, Dolph Ziggler, Drew McIntyre, Dean Ambrose et Seth Rollins, sont bien des sbires dans cette histoire. La présence de Mick Foley n'a servie à rien, j'ai pas compris son utilité en tout cas. Je vais conclure sur ce match en donnant les deux choses qui m'ont plu dans ce combat. D'abord, il faut dire que c'était assez brutal, pas autant que le premier match, mais assez pour le souligner. Et surtout, le retour de Brock Lesnar qui est la grosse surprise du pay-per-view. Dire que j'indiquais que Hell In A Cell était le début d'une nouvelle ère qui se faisait sans The Beast...

Voilà pour cette critique de Hell In A Cell, à part quelques fins de match frustrantes, c'était dans l'ensemble un très bon pay-per-view, un peu comme ceux qu'on a pu avoir en début d'année. Après, est-ce-qu'on peut dire qu'il s'agissait du meilleur de l'année ? J'attends de voir la suite pour me prononcer, mais cette 10e édition de Hell In A Cell a tenu ses promesses et San Antonio accueillait bel et bien l'enfer, ce jour-là. Pour ceux qui n'ont pas eu le courage de tout lire, voici les points positifs et négatifs du pay-per-view.

Points positifs :
+ Pratiquement que des bons matches plaisants à voir
+ Becky Lynch qui gagne le titre féminin de SmackDown
+ Un pay-per-view pas très chargé et des matches pas très court
+ Ronda Rousey à la hauteur

Points négatifs :
- Le début du troisième match
- Les petits soucis du match féminin opposant Ronda Rousey et Alexa Bliss
- La fin et les interventions habituelles du main-event



Vos commentaires
  #2  
Vieux 18/09/2018, 16h07
iknepack
 
Il a déjà une chose pour lui, pas de Takeover la veille, ça retire une comparaison immédiate et pas flateuse pour les ppv du mainroster.
Je n'ai pas pigé la fin du premier match, on se demande pourquoi Jeff Hardy a fait cette manoeuvre qui lui a couté la fin, dommage le match était plaisant.
J'ai aimé que Miz gagne même si ça nique mon prono, je m'attendait vraiment à ce qu'il serve la soupe à Daniel Bella.
Becky qui gagne avec panache avec un super contre qui se transforme en pin.
Très heureux d'être enfin débarrasser de Lesnar son retour m'a vraiment surpris, du coup j'ai apprécié.
Pour DZ et Rollins ça fait plusieurs fois qu'ils commencent en mode diesel pour finir en mode V12 ferrari, malgré leur nombre de match on a l'impression qu'ils se jaugent encore c'est loin d'être fini entre les deux et tant mieux pour DZ qui ne sert plus faire valoir aux prétendant au main event.
Merci pour la chronique
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 18/09/2018, 16h50
Ralgrad
 
Citation:
Envoyé par iknepack Voir le message
Je n'ai pas pigé la fin du premier match, on se demande pourquoi Jeff Hardy a fait cette manoeuvre qui lui a couté la fin, dommage le match était plaisant.
Il a pas réussi à gagner avec son combo Twisted Fate + Swanton Bomb, donc il devait prendre un risque comme l'a dit Edgerulez sur le topic du ppv, donc il l'a payé cash avec une esquive d'Orton.

Citation:
Envoyé par iknepack Voir le message
Pour DZ et Rollins ça fait plusieurs fois qu'ils commencent en mode diesel pour finir en mode V12 ferrari, malgré leur nombre de match on a l'impression qu'ils se jaugent encore c'est loin d'être fini entre les deux et tant mieux pour DZ qui ne sert plus faire valoir aux prétendant au main event
Oui, ils se jaugent beaucoup, moi ça ne me dérange pas si ça dure 5 min, mais quand c'est près de la moitié du match, ça me fatigue.

Citation:
Envoyé par iknepack Voir le message
Merci pour la chronique
Merci à toi de m'avoir lu
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 18/09/2018, 17h15
schnockelloch
 
On peut critiquer de ci de là sans problème et la majorité de ce que tu dis est plutôt juste.

Toutefois cela faisait longtemps (depuis le Rumble en fait je crois) que je n'avais pas regardé un PPV de la WWE en entier sans m'ennuyer au moins à un moment et que je n'avais pas vu les 3h30 passer. Le défaut c'est qu'effectivement il y a un niveau d'ensemble mais pas non plus de trucs particulièrement ouf, et c'est finalement l'homogénéité du truc qui a été une force. On est dans un bon rhytme dès le début et ça ne bouge pas, sans accélération mais sans gros freinage non plus, du coup je suis resté devant tranquille.

Bref j'ai passé un bon moment et je n'en demande après tout pas plus.

C'est pour ça que je dis aussi que regarder un show en live et le regarder en replay même sans spoiler n'est pas la même chose. Il y a une notion de rythme du show que l'on perd si on fait du FF, des pauses ou bien pour les weeklys si on les regarde sans pubs.
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 18/09/2018, 18h13
Ralgrad
 
C'est pareil pour moi, j'ai tout de suite pensé au Royal Rumble en début d'année, même si je sens que ce Hell In A Cell est légèrement devant car il ne profite pas du merveilleux concept du Royal Rumble Match.
Réponse avec citation
Réponse



Liens sociaux

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT -5. Il est actuellement 13h22.

FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2018, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2018
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,06462 seconds with 8 queries