FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

Chroniques FN-Lutte Chroniques du staff portant sur la lutte

Impact Wrestling renoue avec le succès avec Slammiversary XVI
FN-JOURNAL: Chroniques FN-Lutte

Réponse
 
Outils de la discussion
  #1  
Vieux Chronique de Maximo, publiée 24/07/2018, 07h56
Avatar de Maximo
Maximo Maximo est déconnecté
 

Impact Wrestling renoue avec le succès avec Slammiversary XVI





Même si comme beaucoup de monde vous avez lâché la TNA Impact Wrestling depuis plusieurs mois ou années, la visite de votre site préféré ce weekend a dû fortement vous rappeler que la compagnie dorénavant basée à Ottawa était en action ce dimanche avec Slammiversary XVI.

Il y a des compagnies, rien qu’avec le nom nous savons à quoi nous attendre. Gros show de la NJPW ? Minimum trois très gros matchs particulièrement aimé par Dave Meltzer. PPV de la WWE ? Ne regardez pas cela va être pourri. Pendant longtemps, l’image de la TNA en matière de PPVs a été similaire à ce constat sur la WWE. C’est pourquoi lorsque la compagnie réussit un événement comme Slammiversary XVI, il est nécessaire de le dire et de ne pas seulement taper sur la compagnie quand son produit est pourri.

Le discours n’est cependant pas de dire qu’Impact Wrestling a tout fait à la perfection et n’est pas critiquable, mais la volonté de bien faire et de se donner les moyens pour y arriver était plus que présent et à souligner. La carte avait de la gueule même si la présence d’anciens (Tommy Dreamer, Madison Rayne) nous laissait deviner que leur mission était de mettre over la nouvelle génération. Même en bookant les OGz (Hernandez et Homicide) avec le sentiment qu’eux avaient vraiment une chance de l’emporter, ils ont tout de même perdu contre plus jeunes.

La réussite de ce show tient tout d’abord de l’aspect visuel. Au premier regard, impossible de se dire que l’on est en train de voir un PPV d’Impact Wrestling. Nous ne sommes pas à l’Impact Zone et la configuration de la salle est donc différente. Les cordes du ring sont jaunes pétantes, soit une couleur que l’on n’associe pas vraiment à la compagnie. Le rendu visuel fait également que le ring est bien éclairé, mais le reste comme les fans beaucoup moins, focalisant du coup le regard du téléspectateur vers l’action. En fait, Slammiversary donnait l’impression de regarder un show Indy, mais alors que cela pourrait sonner dégradant à entendre, cela a donné tout un cachet à la soirée.

Il est également possible de parler du in-ring. Personne ne faisait tâche sur la carte et tous les lutteurs ont été à la hauteur. Les deux principaux botchs de la soirée proviennent d’ailleurs de deux des personnes les plus expérimentées présentes hier avec par exemple Johnny Impact botchant son Starship Pain qui le fait retomber en plein sur la tête de Fenix. Matt Sydal a également gagné sa place à Botchamania en foirant dans les grandes lignes son Shooting Star Press qui l’a fait retomber sur le poteau du ring avec un saut plus vertical que dirigé vers son adversaire sur le ring. Brian Cage se dépêche d’ailleurs d’abréger le combat vu que Sydal a l’air touché.

Résumer Slammiversary à ces deux botchs seraient cependant ridicules. Plusieurs lutteurs ont livré une très grosse prestation comme Fenix qui a été le MVP du 4-Way en opener. Voir Eddie Edwards se défoncer dans un style hardcore lui qui avait jusque-là plus été vu avec un style de lutte "classique" est plaisant également. Pareil pour l’affrontement entre Sami Callihan et Pentagon Jr. qui par moment tendait vers le Deathmatch (mention aux parties blanches du masque du mexicain devenant petit à petit rouges avec le sang coulant).




Dimanche soir, Impact Wrestling a en réalité montré à la WWE ce à quoi Extreme Rules aurait dû ressembler. Trois matchs que l’on pourrait qualifier de Hardcore ont ainsi eu lieu à Slammiversary: Eddie Edwards vs. Tommy Dreamer, LAX vs. OGz et Pentagon Jr. vs. Sami Callihan. Forcément comme il s’agit grosso modo de trois Street Fights, Meltzer va conserver ses étoiles bien au chaud dans sa poche mais il serait injuste de dire que ces affrontements n’étaient pas plaisants. Clairement ils ne mériteront probablement pas un second visionnage par la suite, mais ils ont contribué à faire que cette soirée reste appréciable.

Cela n’était d’ailleurs pas une mince affaire vu qu’Impact Wrestling proposait le LAX vs. OGz et le Pentagon vs.Callihan à la suite. L’effet de surdose n’a cependant jamais eu lieu grâce à un très bon booking des matchs. Tout d’abord général à la soirée, Slammiversary a fait en sorte de ne pas tomber dans l’overbooking. Konnan et King étaient pourtant présents aux abords du ring pour le LAX vs. OGz, mais ils n’ont eu aucun rôle conséquent. Pareil pour les oVe qui n’ont pas accompagné Callihan ou les zombies-mariées avec Su Yung. L’overbooking peut potentiellement être critiqué à l’occasion du match Pentagon vs. Callihan, mais cela restait dans l’ordre de l’acceptable.

Pour ces trois Street Fights, Impact Wrestling a surtout réussi la prouesse de faire en sorte de ne pas nous proposer trois fois le même match. Le Edwards vs. Dreamer ressemblait au brawl à l’ancienne, ce qui était voulu pour coller au style de Dreamer et accentuer l’effet passage de torche à Edwards. C’est donc assez logiquement que l’on a retrouvé le classique poubelles/Kendo Sticks/chaises. Le coup de l’agrafeuse était plus surprenant.

Pour le LAX vs. OGz, l’aspect visuel était mis sur les planches en bois présentes un peu partout avec l’idée de vendre que faire passer son adversaire à travers l’affaiblira considérablement. Les tables étonnamment absentes lors du premier match était d’ailleurs visiblement réservées pour celui-ci. Enfin pour Pentagon vs. Callihan, on flirte avec le Deathmatch avec les deux lutteurs se plantant des pointes sur la tête entraînant des forts saignements de chaque côté. Le mexicain nous ressort d’ailleurs son cassage de bras, une première fois sur l’arbitre une seconde sur son adversaire, mais le spot du match restera ce package Piledriver sur plusieurs chaises que Callihan kickera.

Le seul point noir du show restera cependant le Main Event. Plus spécifiquement, le point noir est Austin Aries. Moose ne peut rien faire avec un adversaire pareil qui se considère comme le meilleur du monde et demande donc un traitement équivalent. Tout le long de ces 16 minutes, Aries nous propose donc sa plus belle imitation de Hulk Hogan en se faisant squasher de manière interminable, mais se relevant toujours. Même quand le booking lui donne l’opportunité de perdre dignement suite à une intervention extérieure, Aries se doit de kick out. Tout cela pour porter ensuite un Brainbuster sans intensité sur un Moose qui ne ressort pas grandi de ce match. Le show aurait vraiment gagné de le voir être remplacé sur cette carte.

En conclusion, Slammiversary XVI est à voir. Sur internet, j’ai vu plusieurs éminents specialisets s’en réjouir et le classer dans le top 10 des PPVs de 2018. Est-ce justifié ou non ? A chacun de se faire son opinion mais il en reste que le show était particulièrement digeste à regarder, ce que la NJPW n’est parfois pas avec ses longs et bons matchs. Ici, tous les affrontements étaient relativement courts (entre 10 et 18 minutes), bookés de façon à ce que chacun ait une histoire et surtout au niveau pour ce qui est du in-ring. Alors oui il n’y a pas de MOTY, mais il n’en reste que le fan de lute aura passé une bonne soirée en regardant ce show, ce qui est une belle victoire pour Impact Wrestling.





Vos commentaires
  #2  
Vieux 24/07/2018, 11h28
Ralgrad
 
Jolie chronique et franchement, ça change des miennes ont je prends chaque match les uns après les autres.

C'est pas nouveau l'attitude d'Aries. Il a cette réputation d'être assez chiant de travailler avec lui. Et franchement, la TNA fait pas énormément de ppv, ça aurait été bien de voir le titre changer de main.
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 24/07/2018, 11h34
Dallas Pride
 
Oui et non dans un sens Austin Aries vient tout juste de récupérer le titre à Pentagon et j'aimerais quand même un vrai règne avec quelques défenses avant qu'il ne le perde... mais bon Moose est le candidat parfait, c'est Mr. Impact Wrestling et je le vois bien récupérer la ceinture en ME de Bound for Glory !
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 24/07/2018, 11h45
TLC addict
 
Pas encore eu le temps de le regarder (et faut dire aussi que j'étais pas excessivement pressé) mais tu me hypes bien.

Un pote a fait un peu le même commentaire que toi en quelque sorte, il disait du PPV "qu'il se laisse bien regarder". En gros rien d'exceptionnel mais plaisant à voir.
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 24/07/2018, 12h02
Ralgrad
 
Citation:
Envoyé par Dallas Pride Voir le message
Oui et non dans un sens Austin Aries vient tout juste de récupérer le titre à Pentagon et j'aimerais quand même un vrai règne avec quelques défenses avant qu'il ne le perde... mais bon Moose est le candidat parfait, c'est Mr. Impact Wrestling et je le vois bien récupérer la ceinture en ME de Bound for Glory !

Je suis la TNA de loin, mais j'ai jamais compris pourquoi Pentagon a eu le titre à Redemption (il me semble). Je veux dire...quel était l'intérêt de lui faire perdre rapidement par la suite ? À moins que le but était de gonfler le palmarès d'Aries...
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 24/07/2018, 12h08
Mister c
 
Bonne chronique. J'ai vu une info sur moose.ca peut expliquer la fin...ou pas!
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 28/07/2018, 16h57
EdgeRulz
 
Merci pour la chronique

Citation:
Envoyé par Ralgrad Voir le message
Je suis la TNA de loin, mais j'ai jamais compris pourquoi Pentagon a eu le titre à Redemption (il me semble). Je veux dire...quel était l'intérêt de lui faire perdre rapidement par la suite ? À moins que le but était de gonfler le palmarès d'Aries...
Je me permets d'y aller d'une théorie : Alberto Del Rio était supposé prendre le titre par Aries mais il a déconné puis a été viré. Ce à quoi on file le titre à un autre mexicain connu. Mais en même temps, ils voulaient surement un champion Heel, ce à quoi le titre à été rendu à Aries après un Heel-Turn (qu'il a certainement fait pour compenser la perte Del Rio).

Concernant les matchs Hardcores, ils étaient effectivement différents mais je les auraient considéré comme tel:

Pentagon/Aries : drama, provocation, volonté de dépasser les bornes, règlement de compte personnel.

LAX Vs LAX : du bourrinage pur et simple.

Dreamer Vs Edwards : repose sur l'histoire de "mais qui est le maître du Hardcore", c'est qui le patron.

Concernant le ME, j'ai remarqué aussi que Aries faisait des comeback assez prodigieux, mais en même temps c'est le champion... il est supposé être tenace. Pour l'intervention dans le Finish, ouyi c'est complètement con et inutile, et c'est à cause de cela que j'ai pas envie de donner*.

Sinon, Morrison aussi a assuré le spectacle dans le match.

Le point noir du PPV c'est le championnat féminin (étrange que tu n'évoque pas la partie féminine du Show). Su Yung c'est juste le poison du catch féminin : tout dans le pompage du Taker (époque Ministry), rien dans le ring. Tu critiquais Aries pour ses comeback abusifs, mais Yung fait mieux que lui.

Mais l'autre combat féminin par contre était superbe.
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 28/07/2018, 17h15
Maximo
 
J'ai essayé de prendre de la hauteur et de ne pas faire du match par match car une seconde chronique à ce niveau devait être publiée. J'imagine qu'elle ne le sera pas en fait.

Mais initialement je défonçais également Yung. Tu lui retires sa gimmick qui est reconnaissons-le classe, notamment avec les vidéos, le niveau in-ring est pathétique. Surtout quand elle est opposée à Madison Rayne qui n'a jamais fait un bon match de sa vie.

C'était le plus mauvais match de la soirée et de loin.
Réponse avec citation
  #9  
Vieux 28/07/2018, 17h47
EdgeRulz
 
Madison Rayne a quand même eu des bons matchs contre Tessa Blanchard récemment.

Mais ouais, le in-ring de Su Yung possède même une anecdote marrante : c'est ce qui a été à l'origine de la dispute entre elle et Rich Swann, menant à la fin aux problèmes de ce dernier.

Curieux de savoir si Swann serait toujours à la WWE si sa femme avait un bon niveau (puisque que c'est de là que est parti le clash).
Réponse avec citation
  #10  
Vieux 29/07/2018, 07h23
Frofro
 
vala j'ai tenu promesse et vu le show :

1) Williams vs Ishimori vs Fenix vs Impact : Absolument fabuleux, incroyable match rempli d'action et de manoeuvres de haute volée. Voilà pourquoi j'aime le catch, c'est ça que je veux voir. 4 lutteurs de très grande qualité, ils ont tous été aussi bons les uns que les autres. J'adore Fenix, incroyable luchador. Williams a aussi été super, il a + que fait le job pour remplacer Swann, dommage qu'il ne soit pas là. L'opener parfait j'ai envie de dire. J'ai kiffé ma race. Je donnerais 4,25*

2) Allie vs Blanchard : ma foi plutôt un bon match, assez équilibré. Allie a effectivement pris cher sur le rana, mais + de peur que de mal. De l'action à l'intérieur comme à l'extérieur du ring. Des nearfalls, match très correct, sans être mémorable. 2,5*

3) Edwards vs Dreamer : extrême...ment frustrant. Y avait les ingrédients de l'extreme match, on nous l'a vendu tel quel, mais au final il a clairement manqué quelque chose. Ca partait pourtant pas trop mal, on voulait bien-sûr tous que dreamer enflamme la table, mais hélas on n'aura pas eu cette joie. Le passage de témoin était un peu exagéré, edwards ne l'a pas spécialement mérité dans ce match (j'ai rien suivi des storylines je précise). Match trop court. 2,25*

4) Sydal vs Cage : match plutôt correct, même si j'ai trouvé que le rapport de force n'avait pas été trop respecté, sydal tenant trop souvent cage en respect. Cage aurait dû se montrer + destructeur que ça. J'ai pas trouvé l'alchimie folle entre les 2. On ne reparlera pas du botch final, le match devait de toute façon se finir là, avec Cage qui contre le air bourne en groupant les genoux. J'aime bien les 2 lutteurs pourtant, mais j'ai pas été emporté par ce match. 2,25*

5) Yung vs Rayne : le match n'était pas si atroce que ça, même s'il a été assez vite abrégé par la suite. Le côté resident evil aurait pu être + fun que ça s'il avait été davantage exploité, c'est dommage. Après c'est sûr, dans l'ensemble c'était vraiment pas génial. 1,5*

6) Lax vs OgZ : de l'action, des spots sur les tables plutôt cool, un hernandez investi malgré sa shape assez approximative. Mais j'ai pas été + embarqué que ça dans ce match. Le storytelling était plutôt brouillon. La fin est ok quoique classique. Le post-match se laisse voir. 2,75*

7) Callihan vs Pentagon Jr : Superbe! Voilà un vrai extreme match comme on les aime! J'ai souillé mon boxer 2 fois, j'avoue. Superbe ambiance, super moment catchesque. Le moment où Penta se trompe et brise le bras de l'arbitre était bien trouvé. Juste dommage que Callihan ne vende pas son bras cassé après le match. Comme le public le demandait, dommage qu'il ait pas rasé sa barbe. Très bon moment. 4*

8) Moose vs Aries : 15mn de match assez creux, j'ai vraiment pas vu grand-chose. Moose n'a pas + de qualités qu'un Titus O'Neil, il a pas un moveset très développé (je me fie qu'à ce match car je l'avais jamais vu à l'oeuvre avant). Match déséquilibré au final, avec un Aries beaucoup trop technique et rusé pour Moose. Match vraiment pas top. 2,25*

Au final un show qui effectivement dépasse la plupart des PPV WWE qu'on a pu voir ces derniers temps. Un show qui se laisse voir comme un bon pinard devant une côte de boeuf saignante. Ca se digère bien, même si on n'en mangerait pas tous les jours. Parfois quelques aigreurs d'estomac (allie/rayne, edwards/dreamer, main event), mais avec un bon coup de flotte dans le gosier, ça passera mieux.

Dernière modification par Frofro ; 29/07/2018 à 07h37.
Réponse avec citation
  #11  
Vieux 29/07/2018, 12h14
EdgeRulz
 
Et bah je suis bien content, vu ta réaction t'as dû avoir l'impression de voir une nouvelle fed

Par contre, mes notes sont un peu différentes, je note ***1/4 pour le match de Tessa.

Dreamer vs Edwards est effectivement bien lent, mais je trouve que cela avait du sens pour l'histoire. Puis les matchs Tomasso/Gargano étaient pas + rapides, et pourtant.

J'avais oublié le passage de Pentagon aveuglé qui confonds du coup Sami avec l'arbitre. Mais le vrai perdant de ce match, c'était en fait le pauvre gars qui était allé pisser (cf : segment du dernier Impact). Et c'est là qu'on voit que c'était dans l'intérêt de Callihan la défaite.


J'aime bien les commentaires qui disent que Callihan est ce que Dean Ambrose devrait être.
Réponse avec citation
  #12  
Vieux 29/07/2018, 13h15
Frofro
 
pas faux pour ambrose
Réponse avec citation
  #13  
Vieux 29/07/2018, 15h10
Mirrorthrone
 
De toutes façons la WWE c'est de gros troll qui ne respecte même pas le concept de leurs PPV... Extreme Rules, j'ai rien vu d'extreme, c'était ennuyeux, à chier. Ceux qui aiment le catch se tourneront vers l'Indy et les vrais shows !

Du coup je vais le télécharger
Réponse avec citation
Réponse



Liens sociaux

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT -5. Il est actuellement 12h35.

FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2018, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2018
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,16069 seconds with 8 queries