FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

Chroniques FN-Lutte Chroniques du staff portant sur la lutte

Qui est le plus gros draw des Hardy Boys?
FN-JOURNAL: Chroniques FN-Lutte

Réponse
 
Outils de la discussion
  #1  
Vieux Chronique de Abba, publiée 07/09/2017, 13h37
Avatar de Abba
Abba Abba est déconnecté
 

Qui est le plus gros draw des Hardy Boys?



Le cas des Hardy Boys en est un très intéressant depuis quelques années. Il ne fait absolument aucun doute que la première partie des années 2000 a vu une ascension phénoménale de Jeff Hardy en tant que lutteur qui est devenu littéralement un phénomène face. Jeff a tout pour plaire, il a le look, la talent, il a des spots inoubliables derrière la cravate. Que ce soit à la TNA ou à la WWE, Jeff a toujours eu tous les outils pour être au sommet et même aujourd’hui, malgré son âge, la qualité de ses performances demeure impressionnante.

De l’autre côté, on a Matt. Un bon lutteur, une bien meilleure promo que son frère, mais incapable d’atteindre le même statut que lui. La WWE a bien tenté, avec la splendide rivalité face à Edge dans l’histoire qui mélangeait le réel au kayfabe avec Lita, d’amener Matt à un stade supérieur et si cette rivalité s’est avérée d’une excellente qualité, elle aura davantage servie à cimenter Matt dans un rôle de midcarder de luxe que d’un lutteur prêt à gravir les échelons.

Jusqu’alors, la logique est claire. Jeff a un signe de dollars autour du visage et Matt, est un bon travaillant, un atout solide, mais sur qui on ne peut pas investir trop de temps. La fin du passage des deux lutteurs à la WWE l’a bien montré. En 2011, Jeff Hardy quitte la WWE alors qu’il y a atteint les sommets. Il feud avec CM Punk dans une excellente rivalité, donne tout son momentum à un CM punk en pleine montée et retourne faire le plein ailleurs. Matt lui, termine sa dernière année à la WWE dans une indifférence totale, étant un élément du midcard parmi tant d’autres, avec aucune chance de s’élever et devant assister à l’ascension de jeunes talents à son profit.

Le temps par contre a bien fait les choses pour Matt. Alors que son frère stagnait au sommet de la carte de la TNA, Matt aura appris à se réinventer et profitera de la déchéance de la TNA pour en devenir un élément important du roster. Avant que le Broken Universe se pointe le nez et mélange tout, Matt deviendra le top face pour une courte période pour la fédération dans une rivalité d’underdogs qui verra Matt devenir champion du monde de la fédération. Le règne de Matt est cependant de très courte durée et devient une preuve de plus de la non-confiance des dirigeants envers ses capacités d’être au top. Matt est bon, mais ne peut pas tenir une compagnie sur ses épaules sur du long terme.

Arrive ensuite le Broken Universe, un changement de 180 degrés pour Matt qui semble profiter de la perte de vitesse de la TNA pour honorer ses derniers moments là-bas pour s’amuser un peu avec son frère, qui va nulle part lui aussi. Matt offre un personnage complètement déjanté, irréel et qui englobe ses promos et vidéos d’une qualité de production excellente, mélangé à un ridicule assumé très rafraîchissant.
Le plus surprenant dans cette situation, c’est que le Broken Universe de Matt est très conjointement lié à son frère. Ce frère qui a toujours été au top, qui lui est toujours passé devant devient tout simplement un accessoire pour cimenter le statut de son frère. On en est à se demander si Jeff n’a pas considéré ce moment comme une façon de donner à son fragin, le statut qu’il n’a jamais pu atteindre. Jeff, aura participé pour faire de son frère non-seulement un élément majeur d’une fédération, mais il lui a laissé toute la gloire. Matt deviendra pratiquement le seul point positif de la TNA durant l’année 2016, créant un buzz tellement fort qu’il a secoué la façon même de considérer la lutte, ajoutant une qualité certaine à un divertissement qui a toujours eu un malaise avec l’autodérison (Because wrestling is fake).


Mais avions-nous tord tout le long? Matt était-il au final celui avec le plus de potentiel des deux? Parce qu’il ne faisait aucun doute en 2016 que Matt passait bien au-devant de son frère. Si quelqu’un avait à demeurer à la TNA durant l’année 2017, c’est fort probablement Matt qui y aurait reçu le plus d’exposition. Les gens voulaient voir Matt, voulait le voir entrer de plus en plus profondément dans sa démence et dans son personnage. Alors que Jeff aura passé 16 ans avec le même look, avec les même spots, avec le même genre de performance, Matt aura certainement montré qu’il avait un potentiel d’adaptation exceptionnel et un charisme phénoménal.


Voilà qu’arrive un retour à la WWE, un peu arrivé de nulle part, mais qui place déjà les Hardy Boys en avant plan. Les titres par équipe dès le retour et paf, du Hardy Boys comme si on était revenu en début 2000, alors que pourtant Matt s’était complètement réinventé (et c’est probablement ce qui a le plus favorisé la signature des deux frères à la WWE). Les troubles judiciaires entre la TNA et les Hardyz font en sorte que la WWE n’est pas dans une situation pour exploiter véritablement le personnage de Matt, qui doit retourner exactement au personnage qui a fait stagner sa carrière. L’effet de surprise du retour étant dissipé, que reste-t-il de Matt outre un bon lutteur in ring, mais vieillissant alors que des lutteurs plus jeunes et plus talentueux frappent à la porte et n’attendent que d’être utilisés?

Le constat à mon sens est éloquent. Malgré les qualités certaines de Matt Hardy, Jeff a une proximité avec le fan de lutte moyen, que Matt n’atteindra jamais sans y mettre un gigantesque montant d’effort. Jeff est resté le même depuis son ascension solo en 2002, il n’a pas changé son look, son personnage, ni véritablement son style de lutte durant cette période de temps. Jeff reste encore un peu au goût du jour, alors que Matt doit encore une fois trouver une façon de se démarquer pour sortir du lot.


Ce portrait détaillé de la situation ne sert au final qu’à trouver la raison du pourquoi. Pourquoi Jeff sera toujours l’élément le plus vendeur en comparaison avec son frère. Simplement parce que pour Jeff tout est facile, rien n’est à changer et que c’est exactement le contraire pour son frère. En termes d’investissement et de promotion, Jeff Hardy est une mine d’or pratiquement inépuisable alors que l’excavation pour Matt pourrait peut-être s’avérer plus rentable, mais demande un investissement et un temps difficile à accorder. Matt aura eu la chance d’être dans une fédération majeure en pleine déchéance, ce qui lui a permis d’avoir un contrôle créatif lui permettant d’investir dans quelque chose de nouveau, une situation qui n’est évidemment pas le cas pour la WWE qui a la plus grosse part du gâteau.

Nous pouvons en arriver à la conclusion cependant que nous avons été choyés durant toutes ses années d’avoir deux personnages comme Matt et Jeff, complètement différents pour ce qui touche la rentabilité en termes de promotion, mais qui ont eu deux carrières aussi impressionnantes et divertissantes. Si Matt sera longtemps resté dans l’ombre de son frère, il aura eu son moment de gloire et aura trouver le moyen de se positionner comme un des lutteurs avec la meilleure capacité d’adaptation des 50 dernières années dans le monde de la lutte. Un fait qui sera peut-être oublié dans les annales de la lutte, mais qui demeure fascinant et tout à l’honneur de Matt qui aura vraiment fait de son mieux pour avoir une place sur le roster partout où il allait. Jeff quant à lui est un véritable phénomène, une exception comme on en voit peu de nos jours. Un personnage intemporel, efficace sur tous les points. Le rêve de n’importe quel promoteur.

Dernière modification par Abba ; 08/09/2017 à 08h14.



Vos commentaires
  #2  
Vieux 08/09/2017, 02h19
Maximo
 
C'est vrai que c'est incroyable de voir comment Matt à inverser la tendance. Même à la TNA, à un moment il y avait plus rien pour, c'était chaud.
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 08/09/2017, 03h35
AW24
 
Très bonne interrogation, par contre c'est en 2009 que Jeff quitte la WWE
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 08/09/2017, 07h29
darkside
 
Matt a toujours été à la traîne, il était trop ordinaire. Le seul moment où il aurait pu monter c'était, en effet, à la période Lita/Edge avec un effet sympathie très fort pour lui de la part des fans. Malheureusement pour lui, ça a finalement et bizarrement plus servi Edge. Sur le fond, il manquait de personnalité, charisme pour s'imposer. C'est pourquoi son changement de gimmick à la TNA l'a aidé à exister de nouveau. Mais de retour à la WWE, il va avoir du mal à concrétiser.
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 08/09/2017, 09h55
Maximo
 
On doit quand même reconnaitre que personne n'imaginait un jour que Matt pourrait être le lutteur le plus intéressant à suivre de l'année 2016
Réponse avec citation
Réponse



Liens sociaux

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT -5. Il est actuellement 13h58.

FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2016
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,09348 seconds with 8 queries