FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

Chroniques FN-Lutte Chroniques du staff portant sur la lutte

Les chroniques du Loup: Ô Belgique, Ô Mère Chérie
FN-JOURNAL: Chroniques FN-Lutte

Réponse
 
Outils de la discussion
  #1  
Vieux Chronique de Wolf, publiée 21/07/2017, 14h07
Avatar de Wolf
Wolf Wolf est déconnecté
 

Les chroniques du Loup: Ô Belgique, Ô Mère Chérie



"En Belgique, on n'a peut-être pas beaucoup de champions du monde, mais dans le monde, ils n'ont pas autant de champions de Belgique que chez nous."

Philippe Geluck


Bonjour, bonsoir et bienvenue pour cette nouvelle édition des Chroniques du Loup !

Aujourd'hui, pour ceux qui en douteraient, nous sommes le 21 juillet. Un jour somme toute assez banale dans le monde, sauf pour la Belgique dont j'en suis un fière représentant puisque c'est le 21 juillet 1831 que Léopold de Saxe-Cobourg a prêté serment et est devenu notre premier roi en 1831. Jour qui est devenu notre fête nationale.

Pourquoi cette petite brève historique sur un site dédié au catch ? Bon, déjà pour resituer parce qu'il existe encore des belges qui ne savent même pas pourquoi notre propre fête nationale se passe aujourd'hui, mais aussi parce que je vous ai réservé une chronique à la gloire de nos catcheurs belges. Je vais donc vous présenter les lutteurs venant de mon petit pays ayant marqué l'histoire du catch dans le monde.


KARL GOTCH, DIEU DE LA LUTTE



Commençons avec Karl Gotch. Alors non, il ne s'agit pas d'un ancêtre de Simon Gotch, mais bien de l'unique lutteur belge à avoir remporté un titre à la WWE.

Originaire de la ville d'Anvers (et on prononce le "s", merci), Gotch était ce qu'on peut dire l'un des piliers du catch des temps modernes. Débutant sa carrière en 1953 après un échec dans la lutte amateur, il fut l'un des lutteurs les plus en vues dans les plus grosses fédérations existants aux États-Unis dans les années 50, 60 et 70, soit AWA, NWA et WWE (du temps où elle s'appelait encore World Wide Wrestling Federation). Il n'était pas rare de le voir affronter des lutteurs de renoms tels que Lou Thesz, Stan Stasiak, Larry Hennig, Maurice LaPointe, Angelo Poffo, Pierre LaSalle, Pat O'Connor et j'en passe …

C'est en 1971 qu'il rejoint la WWWF où il écrivit l'une des plus belles pages de l'histoire du catch belge en remportant le titre par équipe de la fédération en compagnie du québécois René Goulet. Titre dont ils furent d'ailleurs les seconds détenteurs après Luke Graham et Tarzan Tyler.

Son style très technique et très rude (ou stiff, si vous voulez), fut très apprécié dans le milieu faisant de lui, comme je l'ai dit précédemment, l'un des lutteurs les plus en vues du catch sur le continent nord-américain lors de l'après-guerre. Il était aussi connu pour avoir un entraînement très stricte et très dure à la manière d'un certain Ric Flair. Il n'hésitait d'ailleurs pas à compléter son entraînement à partir d'un fait de la vie quotidienne.

Mais c'est après son aventure américaine que sa carrière va prendre encore plus d'importance. Après avoir perdu les titres par équipes à la WWWF, l'anversois quitte les États-Unis pour le Japon où il participe au tout premier Main Event de la NJPW. Il y affronta le fondateur Antonio Inoki et le vainquit. Donc oui, le premier Main Event de la NJPW a été remporté par un belge !

Ses nombreuses apparitions dans le pays du soleil levant lui forgèrent une très grande réputation auprès du public au point qu'il gagne le surnom de Kamisama, ou Dieu du catch en français. Il décida finalement de rester à la NJPW à la fin de sa carrière et devint entraîneur. Il y imprégna son style qui, avec le temps, deviendra celui qui est maintenant l'une des bases du puroresu moderne. Même Antonio Inoki s'inspira du style de Gotch pour améliorer sa technique et devenir la légende qu'il est devenu dans années plus tard.

À noter d'ailleurs que certains de ses élèves, Minoru Suzuki, Masakatsu Funaki, Yusuke Fuke et Yukari Osawa créèrent des années plus tard la Pancrase, cette fédération de catch réel (non scénarisé) à la base devenue ensuite fédération de combat libre au même titre que l'UFC.

Petit fait intéressant, la German Suplex a été appelée ainsi en hommage à Karl Gotch, dont c'était sa prise favorite. L'explication vient du fait que Gotch avait un gimmick germanique.


SALVATORE BELLOMO, LE SAUVAGE



Alors qu'un partait en retraite, un autre lutteur belge faisait son apparition à la NWA: Salvatore Bellomo. Bien qu'annoncé d'Italie, il nous vient d'un petit village de la région liégeoise, à Flémalle, pour être précis.

Si Karl Gotch fut le plus grand catcheur belge de son histoire, Salvatore Bellomo est très loin de démériter. Comme il le dit lui-même, un simple voyage d'une semaine dans une fédération en Allemagne s'est transformé en 30 ans de carrière dans le monde.

Et quoi de mieux que de commencer sa carrière dans l'antre de la famille Hart ? C'est en effet à la Stampede qu'il débute véritablement sa carrière en 1977 avant de continuer à la NWA, d'abord au Canada, puis aux États-Unis, toujours avec un franc succès. Il faut dire qu'à cette époque, les Heels étranger étaient toujours très apprécié.

C'est grâce à Rocky Johnson, père de Dwayne "The Rock" Johnson, qu'il entre à la WWF. La fédération cherchait un remplaçant à Bruno Sammartino, parti en retraite anticipée et Bellomo était l'homme qu'il fallait. Le voilà alors projeté au-devant de la scène, affrontant Mr. Fuji au Madison Square Garden. Ce fut sa première de ses 26 apparitions au fameux MSG (ce qui est autant que Randy Orton, au passage). Il a eu l'occasion d'affronter de nombreuses légendes, tel que Bob Orton, Brutus Beefcake, Greg Valentine, les Demolition, plusieurs membres de la famille Hart, Randy Savage ou Roddy Piper.

Mais ce n'est pas seulement son épopée de 6 ans à la WWF qui aura marqué sa carrière. Celui qui se fit appeler "The Wildman" fut également l'un des piliers de la ECW qu'il intègre peu après sa création. Il participa par ailleurs au tout premier match comptant pour le ECW Championship face à Jimmy Snuka, qu'il perdit. À noter aussi qu'il fut l'un des fondateurs des Full Blooded Italians avec entre autres, Little Guido Maritato (ou Nunzio pour certains), Mabel, Davey Pezono (Kid Kash) ou The One Man Gang.

Le belgo-italien revint finalement sur ses terres aux débuts des années 2000 et créa la Belgian Wrestling School (devenant plus tard la Belgian Catch Wrestling Federation) qui est encore à l'heure d'aujourd'hui la première fédération de Belgique.

Comme vous avez pu le remarquer, Sal a incarné durant la majeure partie de sa carrière un gimmick d'italien, qu'il soit Heel ou Face. Il a adopté un style de catch classique des lutteurs des années 80. Sa spécialité; le Pizza Splash, lui a valu quelques railleries, notamment durant un Piper's Pit ou Bellomo, imprévu au segment, s'était ramené sur le ring avant que Roddy Piper ne lui demande ce qu'il faisait là, car il n'avait pas commandé de pizza.

C'est tout pour moi aujourd'hui. Tenez le site à l’œil, car le prochain Top 100 F'N Lutte arrivera très vite.Je vous retrouve dans quelques semaines pour une nouvelle chronique, qui je pense, devrait vous plaire.

Et vive la Belgique !





Vos commentaires
  #2  
Vieux 21/07/2017, 15h51
Glorious
 
Sympa comme concept, j’ai appris des trucs en plus
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 21/07/2017, 15h52
Jacob
 
Je n'ai qu'une chose à dire :

Réponse avec citation
  #4  
Vieux 21/07/2017, 16h01
Litchim
 
Étant Belge originaire d'Hannut non loin de liège, j'ai particulièrement apprécié ta chronique et j'ai pris un plaisir à la lire !
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 21/07/2017, 16h10
Maximo
 
Très intéressant !

C'est vrai que si on m'avait demandé de lier la Belgique et la lutte, j'aurai pas mal été emmerdé. Au final vous vous êtes pas trop mal débrouillé.

Juste dommage qu'il y ait plus rien depuis 20 ans.
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 21/07/2017, 16h16
Hercule Poivrot
 
En gros il y a eu deux grands catcheurs belges et il y en a un qu'on a étiqueté allemand et l'autre italien.
C'est comment d'être une non-nation ? (c.f. Nigel Farage)
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 21/07/2017, 16h23
Jacob
 
Citation:
Envoyé par Hercule Poivrot Voir le message
En gros il y a eu deux grands catcheurs belges et il y en a un qu'on a étiqueté allemand et l'autre italien.
C'est comment d'être une non-nation ? (c.f. Nigel Farage)
On aime ça en maudit.
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 22/07/2017, 04h08
Ralgrad
 
Super chronique Wolf.

Je savais pas que l'origine du nom de la German Suplex était lié à Karl Gotch, tout comme le tout premier main-event de l'histoire de la NJPW.
Réponse avec citation
Réponse



Liens sociaux

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT -5. Il est actuellement 08h15.

FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2016
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,10855 seconds with 8 queries