FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

Chroniques FN-Lutte Chroniques du staff portant sur la lutte

Cette histoire d'égalité hommes-femmes (à la WWE)
FN-JOURNAL: Chroniques FN-Lutte

Réponse
 
Outils de la discussion
  #1  
Vieux Chronique de EdgeRulz, publiée 03/06/2018, 10h34
Avatar de EdgeRulz
EdgeRulz EdgeRulz est déconnecté
 

Cette histoire d'égalité hommes-femmes (à la WWE)


Il y a un point sur lequel je suis bien en désaccord, c'est sur cette propagande que "les femmes doivent avoir au moins autant que les hommes". Bizarrement déja, je saisis pas trop pourquoi dans de débat on utilise les termes "homme-femme" plutôt que "lutteurs-lutteuses", car en général, on se préoccupe bien + du traitement des personnes qui occupent le rôle in-ring plutôt que de ceux/celles de n'importe quel autre rôle (y compris GM, road agent, vendeur de bouffe ou d'articles, etc).

Par où commencer... si je me souviens bien, tout part avec cette histoire de "Womens Revolution". Puis à un moment donné, il fut question de donner aux lutteuses des spots + marquants comme le HIAC, le MITB, l'Elimination Chamber, Falls count anywhere/No Hols Barred, etc. qui étaient jusqu'à lors réservés aux garçons. Étrangement, elles n'ont pas encore testé le Last Woman Standing (excepté qu'il y en a eu un à la TNA en 2013), le Ladder-match classique ou le 3 Stages of Hell (ironiquement, le dernier match d'Impact Wrestling fut un Casket match féminin). Je me demande aussi si elles peuvent tenter le coup dans un TLC.

Un truc qui me fait tiquer, c'est que le + souvent, elles participent à ces matchs aussi marquants "juste pour que la division féminine en fasse un", leurs rivalités ne sont pas forcément justifiés ou construites pour mener à de tels matchs. Ces matchs féminins à mon sens font donc + l'objet de "fan service" que de suite (ou fin) logique, comparé aux rivalités masculines où ces gimmicks de matchs sont mieux justifiés et buildés (je prends exemples sur le No Holds Barred de Rollins-Ambrose en 2014 qui me parait bien + logique et sensé que n'importe quel gimmick match féminin que la WWE ait voulu produire sur ces dernières années).

Ensuite, le point qui m'intéresse le + c'est par rapport au nombre de talents utilisés "qui doit être identique parce que... 50/50 entre les 2 sexes même si ça n'a pas de sens sinon c'est injuste pour les femmes". Faut se rendre compte d'un truc : il y a bien + d'hommes qui auront choisi le métier de lutteur que de femmes. Dans la WWE et dans n'importe quel Show, les lutteurs sont nettement + nombreux que les lutteuses. Et on peut même citer toutes les autres feds de catchs, et pas seulement les States... donc à partir de là, comment veux-tu filer la même part de gâteau pour les 2 sexes ?

Parce que qu'avec ce raisonnement, je suis tombé sur des constats stupides offerts par la WWE :
- 30 lutteurs pour le Rumble masculin ? Et bien pareil pour l'autre.
- un MITB de 8 lutteurs ? Pareil pour l'autre sexe...

Voilà, cette histoire veut qu'on ait autant de spot féminin que masculin, et je remarque qu'ils ont fait une légère omission cette année pour l'Elimination Chamber, ce qui n'est pas + mal, avec 7 spots masculins et 6 spots féminins. Mais j'ai envie de m’étendre sur les 2 matchs cité au dessus :

Le Money in the Bank

Drôle de contraste avec l'an dernier où seules les lutteuses de SD participaient à ce match et avec la championne + sa challengeuse (Naomi Vs Lana) qui devaient être omis, ça fait qu'il ne pouvait y avoir que 5 places (vis à vis du roster de l'époque). Celui de l'année suivante (qui aura lieu au prochain PPV) les choses auront été + intéressantes : des combats de qualifications, et 3 spots supplémentaires, dues au fait que + de lutteuses qui auront intégré le Main-roster entre-temps et que le fait que le match soit maintenant "Raw et SD".

Par contre, les lutteurs sont + nombreux mais n'ont qu'une part de gâteau similaire. Et sur certains aspects, je trouve que c'est du foutage de gueule (comme le fait que des gars tels que Jeff Hardy, Daniel Bryan, Seth Rollins, Elias ne feront pas de MITB cette année mais que... pas moins de 8 filles auront cet honneur !).

De ce fait, j'aurais préféré 2 MITB masculin avec pourquoi pas l'idée d'altérer le format : genre 6 spots pour 2 MITB masculins face à 8 spots pour le seul MITB féminin. Notons aussi que la division Tag-team est également allée se faire mettre (donc bye-bye aussi au Revival, Bar, Usos, AOP, Rusev Day ou New Day pour avoir une chance cette année). Oui, je sais que l'un des ND et Rusev ont un spot dans le MITB féminin, c'est pourquoi je les aurais retiré de là pour les mettre dans un MITB tag-team (si la rumeur sur ce match aurait été confirmé).

Donc pourquoi pas aussi : un MITB solo avec 8 spots, un en Tag-tem avec 5 ou 6.

Maintenant, le morceau le + intéressant :

Le Royal Rumble match !

- 30 spots pour le match masculisn, c'était vraiment pas assez.
- 30 spots pour le match féminin, c'était vraiment excessif.

Voilà le résultat avec ce foutu acharnement "d'égalité" : on s'est retrouvé avec des temps morts, sans intérêt avec les participations de Torrie, Molly Holly, Jaqueline, les Bellas, Michelle McCool ou encore Beth Phoenix. Que des retraitées qui étaient là pour un "one-shot" et surtout pour faire ce foutu nombre de 30. Ou encore les 2 compères de Ruby Riot qui n'étaient pas tout à fait aptes à participer. Quant à titre comparatif, beaucoup de lutteurs actifs n'ont pas pu y participer à ce match cette année.

Mais je vais poursuivre en inventant un autre exemple : prenons sur la bouffe et citons un repas de buffet (qui serait 50/50 homme-femme) ou plutôt 2 tartes ou gâteaux au chocolat. Un uniquement pour les hommes, l'autre uniquement pour les femmes. Même si dans le backstage, les hommes sont + nombreux que les femmes, est-ce normal ? Ca fait qu'un homme se retrouvera avec une part bien + petite que cette d'une femme. Et quelque part, c'est un peu comme ça aussi que je ressens l'équation hommes-femmes pour le Royal Rumble match

Voilà, c'est à cause d'un tel fonctionnement qu'on s'est retrouvé avec des spots qui ont été attribués à des personnes qui ne le méritaient aucunement (comme McCool) au détriment de lutteurs qui méritaient davantage. Ca sert à rien d'appliquer ce fonctionnement s'il crée de l'injustice et du bordel au bout du compte. Ce à quoi, je considère que la division féminine, au vu de son effectif, devrait + être considérée comme une brand "comme les autres" (comme la Tag-team, les lutteurs UK ou la CW) plutôt qu'une brand qui doit à tout prix être équivalente "à ce que reçoivent les hommes" vu que les lutteuses ne sont pas assez nombreuses.

Mais en revanche, faire des matchs "big" pour la division féminine, je dis OK seulement si le contexte et la citation le permet (un bon exemple tout récent : le Casket match tout récent à Impact ou le "I Quit" entre Beth Phoenix et Melina vers 2009). A l'opposé où les HIAC et "Iron-Women match" entre Sasha et Charlotte me paraissent davantage "gratuits").



Vos commentaires
  #2  
Vieux 03/06/2018, 10h54
Ralgrad
 
Très intéressant à lire et dire que je comptais faire une chronique sur le sujet, je crois que je la garderai pour 2019

Sinon, d'accord avec toi sur le système de parité égale et les "gimmicks matches" qui sont donnés plutôt que mérités. Je pense que c'est passé inaperçu, mais je crois (et c'est juste mon avis) que le tournoi mixte par équipe sur facebook était aussi un moyen de rapprocher les deux divisions dans l'inconscient collectif, comme pour dire qu'ils sont du même niveau et qu'ils seront mélangés le temps d'un tournoi. Après, il était plaisant à voir, donc on va pas cracher sur tout
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 03/06/2018, 10h57
Fry
 
Bravo tu as compris à quel point le féminisme de part son obsession pour l'égalité propose parfois (souvent) des solutions bancales et injustes à divers "problèmes d'inégalités" au sein de la société
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 03/06/2018, 14h10
Sir Crocodile
 
L'égalité à outrance ne peut mener qu'à la bêtise, peut importe le domaine et l'inégalité que l'on combat. Malheureusement, beaucoup de tarés ne l'ont pas encore pigé.

La Women's Revolution devrait se faire de manière bien plus intelligente, tout le monde y gagnerait. J'ajouterais aussi que parler de Women's Revolution quand on donne le titre à des Nia Jax ou des Alexa Bliss, c'est une vaste blague, surtout quand on a un roster aussi riche que celui qu'a actuellement la WWE.

La Women's Revolution qui fonctionnera sur le long terme sera celle qui proposera des matchs compétitifs entre des femmes que l'on peut réellement qualifier d'athlètes. Pas celle qui se contentera de griller toutes ses first time ever en un an parce que c'est dans l'air du temps.
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 03/06/2018, 15h15
Ralgrad
 
Ce serait intéressant d'avoir l'avis des lutteuses qui sont les principales intéressées. Est-ce-qu'elle se rendent compte du soucis que l'on pointe tous ? Ou est-ce-qu'au contraire, elles pensent réellement que la WWE porte de l'attention à cette division ?


Il faudrait des shoots interviews, ce serait super intéressant.
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 03/06/2018, 15h29
EdgeRulz
 
Citation:
Envoyé par Sir Crocodile Voir le message
J'ajouterais aussi que parler de Women's Revolution quand on donne le titre à des Nia Jax ou des Alexa Bliss.
Je pense pas que les détenteurs de ceinture pose spécifiquement problème à la division. Suffit de voir justement les autres divisions, comme celle de SD où le règne des BB est une vaste blague, sauf après personne ne vient plaindre la division Tag-team derrière. Je crois qu'on plains juste celle de Raw (où là, la B-Team y pose un sérieux problème et auquel les autres équipes derrière font office de clowns, au vu du segment BBQ). Et pour autant, il n'y a pas grand monde se plaindre ou réclamer du progrès dans la division Tag.

Citation:
Ce serait intéressant d'avoir l'avis des lutteuses qui sont les principales intéressées. Est-ce-qu'elle se rendent compte du soucis que l'on pointe tous ? Ou est-ce-qu'au contraire, elles pensent réellement que la WWE porte de l'attention à cette division ?
Hélas, j'imaginerais mal les lutteuses actives s'exprimer pour le moment (en tant qu'employées WWE, ça ne serait pas en leur faveur d'émettre un seul pet de travers vis à vis du travail du management). Je pense qu'il faudrait + attendre l'avis de lutteuses retraités ou hors de la WWE (pourquoi pas avoir un jour l'avis d'Emma, tiens).
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 03/06/2018, 15h31
Hercule Poivrot
 
Boarf.
Le moment où j'ai commencé à rejoindre l'école schnocko-nevranienne de la théorie on s'en bat les klawis du booking c'est justement à la Women's (à l'époque encore Divas, souvenez vous) Revolution.

On avait tous pesté, à raison, de la manière dont les Horsewomen d'NXT avaient été introduites en urgence et à l'arrache dans le roster. Souvenez vous de ce segment ultra cringe avec Stephanie McMahon qui annonçait les nouvelles venues Becky, Charlotte, Sasha comme des chiens à un concours canin, dans un silence d'église. Avant que lesdites filles ne se regroupent dans une espèce de rivalité clanique triangulaire qui n'avait aucun sens (PCB putain). Que Nikki Bella ne batte le record d'AJ dans un match oubliable, dans lequel Charlotte avait l'air d'une grosse conne à chialer etc.

Tout ça pour qu'au final, quelque mois plus tard, un TT sans cohérence de book de 15 minutes à Wrestlemania ne fasse l'unanimité, que le titre ne change et que tout le monde finisse par trouver naturel la présence de matchs de qualité impliquant des meufs dans le Main Roster.

De la même manière qu'une feud un peu bordélique entre Flair et Banks, avec des changements de titre tous les 15 jours, n'a pas décrédibilisé, ni le titre, ni les deux lutteuses sur le moment.

Aujourd'hui on a un roster féminin dans lequel la présence des 4 Horsewomen pourrait être presque oubliable quand on voit l'avènement des Bliss, Asuka, Jax, Naomi, Mella, Moon. En attendant la venue que vous attendez tous de Shayna Baszler bien entendu.
Et dont la portée de l'épiphénomène a été tellement puissante, qu'il a fini par attirer en son sein, en full-contract, une ancienne star mondiale du MMA, qui fut carrément il y a deux ans la sportive féminine la plus populaire du monde (de tous les temps ?), la Kurt Angle en puissance 10k qu'est Rousey.


Et tout ça avec un booking à 90% catastrophique, des matchs juste pour faire des matchs - au passage, on l'a tous trouvé sympa le Rumble féminin, et ce malgré la moitié de retraitées et le record d'éliminations pour Michelle McCool bien que ça n'ait aucune putain de cohérence sportive -, de la com très maladroite genre Nia Jax et la fat-acceptation ou la promo de Paige sur le frère mort de Charlotte etc


Le succès définitif qu'est la Women's Revolution à la WWE, c'est d'être un succès en dépit de tous les bâtons qu'on leur a mis dans les roues dès le départ, pour des raisons de négligence professionnelle (PCB souvenez vous encore. Putain PCB quoi).

Aujourd'hui qu'elles aient un Money in the Bank à 8, soit autant que les hommes même si leur roster est moins profond, je crois que ça ne choque personne. Faut soit se frotter les yeux et creuser la question, soit être un nerd qui juge de la cohérence d'une série, en supposant que dans la vraie vie les gens sont cohérents.
Ça paraît naturel, parce qu'elles sont douées, parce que la WWE a scrappé l'idée d'en faire des héroïnes de sitcom sexy, parce qu'elles répondent présent tout simplement.


Un Roman Reigns en ME, un Jinder Mahal WWE hamp, par exemple, sont encore des trucs qui ne me paraissent pas naturels. Dieu sait que je les défends et que la plupart des critiques qu'on leur adresse est infondée pourtant.
Un ME Charlotte-Ronda l'année prochaine à WM par contre, me semblera tout à fait legit.
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 03/06/2018, 15h39
Hercule Poivrot
 
Maintenant si vous voulez déporter la question sur un débat à propos du féminisme en 2018, jpref être honnête. La théorie sociopolitique, c'est comme le booking. Les gens ont une propension naturelle à s'en foutre.

Ce n'est pas les contrats de consentement (que personne ne respecte sur place) qui vous empêcheront de baiser, ce n'est pas les podcasts d'Ollyplum sur la liberté de revendiquer mes couilles qui vous empêcheront de trouver une meuf, ce n'est pas la Women's Revolution qui empêchera la WWE de signer Kenny Omega, ce n'est pas le trend à la mode du féminisme et les histoires de quotas qui va vous castrer ou vous empêcher de trouver un taf.

Les problèmes sociaux liés au féminisme existaient déjà avant même les années 2000. La majorité malsaine de femmes au sein des affaires familiales ou de l'Education Nationale n'est pas un truc qui est soudainement apparu le lendemain de l'affaire Weinstein.

Faut juste dealer avec ça. Ça veut pas non plus dire qu'il faut se comporter comme Acétylsalicylique non plus. Mais juste que bon, en fait le monde ne change pas vraiment.
Réponse avec citation
Réponse



Liens sociaux

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT -5. Il est actuellement 03h25.

FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2018, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2018
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,06787 seconds with 11 queries