FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-NATION > La Taverne
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

La Taverne Nos chroniqueurs s'expriment sur des sujets divers...

Life is a bitch (into trouble)!
FN-JOURNAL: La Taverne

Réponse
 
Outils de la discussion
  #1  
Vieux Chronique de schnockelloch, publiée 25/09/2016, 17h29
Avatar de schnockelloch
schnockelloch schnockelloch est déconnecté
 

Life is a bitch (into trouble)!


http://forum.fnnation.com/showthread.php?t=78459

Ca va faire sept ans que j’ai publié ce texte. C’est amusant parce que des fois j’ai l’impression qu’en fait rien n’a changé dans ma vie. La vie est toujours une salope avec moi. J’y suis surement pour quelque chose mais c’est sans doute la pire des salopes que j’ai jamais rencontrée.

Les soirées du samedi soir quand on a passé la nuit du vendredi soir à une soirée électro c’est toujours particulier. Couché à six heures du matin au plus tôt, seul cette fois-ci, essayant de dormir après avoir bu environ un litre d’eau pour évacuer tant bien que mal le mélange alcool-drogue et musique obsédante qui continue à tourner dans ma tête. Du coup le réveil est un peu dur, vers deux heures de l’après-midi et l’après-midi se traine lentement jusqu’au soir. Je m’écoute de la musique, de circonstance, plutôt du genre calme, voire mélancolique, mais que j'aime bien. Dans ces circonstances je suis capable seul chez moi d’écouter dix fois dans la journée la même chanson. Aujourd’hui c’est “into trouble” du groupe Lilly Wood and the Prick. J’ai toujours adoré cette chanson, mais pourquoi aujourd’hui encore plus, mystère ?


Vers minuit toujours dans un état un peu second, après tout pourquoi complétement redescendre de l’état planant de la veille, je décide de sortir.

Arrivé au bar, pas grand monde que je connais ce soir. Je sens que je vais prendre une bière et partir, pas la peine d’insister. Je commence, tape la discute avec une connaissance de passage, vois que la clientèle féminine ne présente aucun interêt à mes yeux. Je termine mon verre, dis au revoir poliment à mes relations utiles de la soirée, et je m’apprête à sortir.

Pourquoi c’est toujours à ce moment-là qu’il m’arrive quelque chose? Nombre de fois j’avais la petite sonnette d’alarme qui me disait dans ma tête, “Xavier, rentre chez toi, ne t’arrête pas!”, mais là je n’avais aucune raison de voir un danger.

Je vois un gars qui me fait des grands signes et qui me dit “Xavier!”. Christophe est une vieille connaissance, pas vraiment un ami, mais j’aime bien discuter avec lui. On était à l’école ensemble, on se voit régulièrement, on a les mêmes gouts pour les voyages, la bonne bouffe et les discussions absurdes. Comme je l’ai sur mon Facebook je sais qu’il revient d’Espagne. Cela lance la discussion.
Il me paie un Cuba Libre, l’alcool doit légèrement relancer les molécules toxiques de la veille qui n’ont pas forcément disparu complétement de mon organisme. Et comme il était avec un couple d’amis à lui du coup il s’ennuyait un peu à tenir la chandelle. Donc on parle de chose et d’autres et la discussion porte sur moi je ne sais pas pourquoi.

- Tiens j’ai croisé Coralie l’autre jour, me dit-il, vous vous voyez toujours ?
- Oui on est resté super potes.
- J’avais trouvé que vous alliez super bien ensemble à l’époque
- En fait on est pas resté longtemps ensemble. On était fait pour être potes peut-être. Ou alors je ne l’ai pas rencontrée au bon moment. Elle venait de divorcer et moi j’étais en plein conflit avec mon ex pour la garde de mes gamins à l’époque.
- Dommage... Et tu es de nouveau célibataire maintenant ?
- Oui
- Ah c’est fini avec ta gamine infirmière ?
- Claire ? Oui, ça fait un an maintenant.
- En fait elle je trouvais que vous n’alliez pas ensemble.
- Moi non plus
C’est marrant parce que la discussion n’est pas forcément agréable pour moi mais je ne me sens pas mal. Peut-être est-ce une réminiscence de MD qui m’adoucit, peut-être que ça me fait du bien de parler un peu de ça tranquillement aussi, avec quelqu’un de suffisamment proche pour comprendre mais en même temps de suffisamment éloigné pour que je n’ai pas vraiment à me soucier des conséquences de ce que je dis. Néanmoins la conclusion de la conversation s’impose à moi et j’ai envie de parler d’autre chose, et du coup de me reprendre à boire. Je n’entends plus la musique du bar, j’ai de nouveau “Into Trouble” dans la tête.
- C’est un peu l’histoire de ma vie depuis mon divorce. J’ai rencontré les bonnes personnes au mauvais moment et les mauvaises personnes au bon moment.
Mon pote se sent un peu gêné du coup et me dit.
- Bah tu as la belle vie.
- Mouais. Quelqu’un qui voit ma vie de l’extérieur devrait se dire ça, effectivement... Écoute, je te paie un autre verre, je vais juste me fumer une clope dehors, je reviens.

Je sors, je fume ma clope. Je profite pendant cinq minutes de l’air doux et frais du dehors. Quelques images de Coralie ou Claire passent dans ma tête mais ça va. Je ne sais pas si c’est l’alcool, la MD ou bien simplement que je suis complétement désabusé ce soir et que du coup je n’ai envie de rien. Et pas d’envie, pas de besoins, pas de manques, pas de tristesse !

Je reviens dans le bar et je vois Christophe avec une jolie brune, 1m70, petite quarantaine, un sourire à tomber par terre, mince, mignonne et manifestement un peu éméchée. D’où sortait-elle? Mystère je ne l’avais pas vue avant. Je rassemble un peu mes esprits pour me rendre compte que ce n’était pas une hallucination et je reviens.
- Xavier, me dit Christophe, je te présente Caroline
- Bonsoir!
Pendant que je fais la bise, il me dit qu’elle travaille pour le lycée où on était ensemble et organise une réunion d’anciens le samedi suivant. J’ai horreur de ce genre de truc mais comme Caroline me plait bien et que Christophe insiste, je promet d’y aller. Autre critère important, Christophe est marié et bien amoureux de sa femme, je sais que c’est juste une amie pour lui.
- Vous êtes professeur, lui demandais-je ?
- Non je gère les relations aux entreprises et le financement de nos classes préparatoires aux grandes écoles.
- OK

Je reprends un verre, j’ai trop bu, elle aussi, Christophe aussi, on fait l’andouille tous les trois en dansant sur absolument n’importe quoi (le bar est capable de passer autant du Major Lazer que du Gilbert Montagné). Caroline et moi on discute, le courant passe bien, Christophe tient la chandelle pour la deuxième fois de la soirée.
On commence à se toucher, à se tenir par la taille, par le cou. Christophe est un mec bien, il vient et nous dit:
- Sylvia (sa femme) est rentrée de sa soirée copines, je vais rentrer aussi.
- D’accord bonne soirée, ça m’a fait plaisir.

On est tous les deux. Je propose encore un verre, elle prend une coupe de champagne, moi une autre bière. J’ai vraiment trop bu maintenant, elle aussi. On se retrouve à deux centimètres l’un de l’autre. Le baiser est inévitable, d’abord doux, ensuite beaucoup plus prononcé. On continue à discuter en buvant nos verres, on est capable de danser sur “Femmes que j’aime” de Jean-Luc Lahaye, on s’en fout!
On se rend compte que celui des deux qui habite le plus près c’est elle. On décide donc d’aller chez elle.

Une simple nuit comme tant d’autres entre deux personnes bourrées qui se plaisent bien, comme tant d’autres, comme trop d’autres.

Dans un charmant petit appartement plein centre ville de Strasbourg, elle me propose de boire quelque chose, j’opte pour le café, il est 3 heures du matin mais je ne dormirai pas et je pense qu’il faut que je réessaie d’éliminer une partie des substances bizarres que j’ai en moi. Elle me suit. Je sens qu’on a la même expérience.

- Je met un peu de musique, me dit-elle ?
- Volontiers

Elle ne me demande pas ce que j’aime. Elle prend son Iphone et le branche sur le haut-parleur. C’est là où cela bascule dans l’imprévu.

Les premières notes de musique sortant des baffles me font presque renverser mon café. Je crois même un instant qu’en fait je n’entends pas ce qui passe mais bien ce que j’ai encore dans ma tête. La chanson qu’elle a choisie de nous passer, que l’Iphone crache tel un pervers c’est “Into Trouble”.

J’ai deux secondes d’hésitation, je ne sais pas quoi dire.

- Lilly Wood and the Prick ?, dis-je complétement sonné.
- Tu connais, peu de gens connaissent.
- Oh quand même c’est connu, depuis “prayer in c”
- Oui mais celle-là seuls les vrais fans.
- C’est une de mes chansons cultes depuis sa sortie. Je la trouve tellement belle et en plus les paroles me correspondent bien.

Et la nuit se passe, mélange de sexe, de discussion musicale et d’écoute d’une playlist hallucinante que j’aurais pu composer moi-même, entre Kate Bush, David Bowie, Lilly Wood, The Sisters of Mercy, et pour commencer à faire l’amour elle met “a forest” des Cure.

Je vois vingt ans de ma vie défiler avec une femme qui me dit qu’elle habite là depuis huit ans, soit à deux cents mètres de chez moi, qui a manifestement des amis communs avec moi, qui travaille dans le lycée où j’ai étudié et que je n’avais jamais rencontrée pourtant.

Life is a bitch !!! A fucking bitch !!!

On continue à écouter la playlist, entre deux séquences sexe on discute, on se raconte nos vies, on dort et on se réveille, on prend le petit-déjeuner et on continue à discuter.
Je suis juste bien, je ne sais pas combien de temps ça va durer et ça peut durer. Je ne sais pas quelle est la part de reliquats de MD ou d’alcool, je m’en fous je suis avec elle je n’ai pas envie de redescendre. Vraiment pas.

Je ne peux m’empêcher de lui poser cette question mais là encore elle va prendre les devants.
- C’est marrant qu’on ne se soit jamais rencontrés plus tôt.
- On devait se rencontrer un jour
- Inévitable - grand sourire et éclat de rire commun.
- Ca doit être un putain de destin. Je me demandais juste pourquoi je ne t’ai pas rencontrée il y a cinq ans, tu m’aurais peut-être évitée la connerie de mon infirmière.
- C’est comme ça, il n’y a rien à faire !

Cela ne durera peut-être qu’une nuit, j’en sais rien.

Life is a bitch!

On va voir ce qu’elle me réserve encore.

Lilly Wood and the Prick - Into Trouble (merci à eux pour cette chanson)

Persistant, dreams at night
Rêves persistants la nuit
I'm fully aware,
Je suis tout à fait consciente
There's gonna be a fight
Qu'il va y avoir un combat
Now rest your head, calm down
Maintenant pose ta tête, calme-toi
Now lay your body, next to mine
À présent repose ton corps, près du mien
Boy I have gotten myself into trouble (x2)
Mec, je me suis mise dans le pétrin
Perfection nights in a dark dark place
Nuits de perfection dans un sombre sombre endroit
The kids once they told me,
Les enfants un jour ils m'ont dit
I'm just trouble
Que je ne suis que des ennuis
Now give me your head
Maintenant donne-moi ta tête
This time
Cette fois
Replace your body with mine
Remplace ton corps par le mien
Boy I've been waiting around for a while (x2)
Mec j'ai attendu là depuis un moment
Frustration, takes me to a bad bad place
La frustration, m’entraîne vers un mauvais mauvais endroit
They all try to tell me,
Ils ont tous essayé de me dire,
I'm just trouble
Que je ne suis que des ennuis
Let go off my hands now,
Laisse aller mes mains maintenant,
It's time
Il est temps
Get out of my head
Sors de ma tête
There's gonna be a fight
Il va y avoir un combat
Boy I have gotten myself into trouble (x5)
Mec, je me suis mise dans le pétrin
It's what I need
Voilà ce dont j'ai besoin

Dernière modification par schnockelloch ; 25/09/2016 à 17h40.



Vos commentaires
  #2  
Vieux 25/09/2016, 17h41
Iron Pat
 
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 02/10/2016, 10h57
Valia
 
On a pas la vie qu'on mérite parrain ...
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 11/10/2016, 23h18
ti-loup
 
Tu me rappelles des souvenirs
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 12/10/2016, 01h56
Bogora
 
Elle est passée où la chronique avec Clotilde? Elle était bien marrante celle là
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 12/10/2016, 02h36
Monsieur Mito
 
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 13/10/2016, 06h29
schnockelloch
 
Citation:
Envoyé par Bogora Voir le message
Elle est passée où la chronique avec Clotilde? Elle était bien marrante celle là
http://forum.fnnation.com/showthread.php?t=126586

Dans la section lutte...
Putain je suis en train d'accomplir le rêve de Clotilde, faire d'elle une star !!!

Quand on songe qu'elle nous fait chier avec ses 100 followers Instagram alors qu'ici on a entendu parlé plus de 4000 fois d'elle!
Réponse avec citation
Réponse



Liens sociaux

Tags
alcool, drogue, into trouble, lilly wood, prick, sexe

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-NATION > La Taverne
Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT -5. Il est actuellement 06h46.

FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2018, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2018
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,12270 seconds with 11 queries