FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Section lutte québécoise
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

Section lutte québécoise Discussions sur les fédérations et lutteurs québécois.


(Galas) - XZW Cabane à Sucre Constantin St-Esprit 25 août 2018
Section lutte québécoise

Réponse
 
Outils de la discussion
Vieux 29/08/2018, 11h38       #1
Grominnetto
Usager régulier
 
Membre: janvier 2008
Messages: 564
XZW Cabane à Sucre Constantin St-Esprit 25 août 2018

XZW 25 août 2018 Cabane à Sucre St-Esprit


Samedi soir, ce fut au tour des spiritoises et des spiritois d’accueillir les sorelois de la XZW



Pour le premier combat, nous eûmes le cowboy Marc Mercer, accompagné de son gérant Buck Lortie, qui fit face au romantique Fernando De La Cruz. Dès les premiers instants du match, Fernando demanda au Cowboy la première dance, ce qui laissa Mercer un peu abasourdi. Ce fut alors que Lortie passa près de Cruz et le fit trébucher. Mercer vit l’occasion d’en profiter et envoya son adversaire dans le coin pour suivre avec son puissant cannonball. Il enchaîna aussitôt avec son sideslam. Une opportunité se présenta devant Fernando de se sortir du pétrin, il renversa la situation avec sa version du flapjack, ce qui projeta Mercer hors du ring. Lorsque le romantique De La Cruz s’élança vers l’extérieur du ring, il reçut un retentissant forearm, ce qui stoppa son envol sur le champ. Par la suite, Mercer envoya son opposant dans le coin avec l’idée de poursuivre son offensive. Mais, Cruz fut plus rapide et esquiva la manœuvre. Il continua aussitôt avec son slingblade, un flying bodypress et un puissant spear. Ce fut alors que le gérant de Mercer, Buck Lortie, tenta de retenir Fernando pour donner la chance au cowboy de l’épingler avec une chaîne. Sauf que, Fernando De La Cruz baissa la tête, ce qui déconcerta Mercer qui vit son manager se faire assommer ainsi. Cruz en termina avec son Last Dance pour la victoire




Le Vainqueur : Fernando De La Cruz




Le vétéran Big Fat Seb eut fort à faire contre ses trois adversaires affamés : le Bulldog Alex Turner, Shawn Mason et Jay Lachance, ce qui ne sembla guère l’enchanter. Il empoigna alors le micro afin de haranguer la foule. Il eut à peine le temps de terminer sa diatribe que ses trois opposants se projetèrent sur lui afin d’y mettre fin. Par la suite, ce fut le tour de Turner de se faire des ennemis et il reçut les foudres de ses deux adversaires. Le retour dans le ring du colosse se fit sentir, au grand désarroi de Lachance qui reçut son concert de chops. Le bulldog trouva une parade pour ne pas se faire frapper par Seb, il mordit les doigts de celui-ci. Par contre, il se reprit en envoya une big boot directement sur le pauvre Turner. Le pauvre Bulldog ne fut guère au bout de ses peines : Shawn Mason reprit ses esprits et lui asséna un foudroyant spinebuster suivi d’un lionsault. Plus tard, Lachance et Turner eurent, chacun de leur côté, l’idée de tenter de choper Big Fat Seb…sans trace de succès. Par la suite, les quatre belligérants se retrouvèrent sur le ring pour tenter de s’assommer à qui mieux mieux : une ronde dropkick, des chop et même une myriade de superkick. Le public fut ébahi de voir Big Fat Seb tenter un moonsault de la troisième corde et fut surtout très enchanté de voir son adversaire s’enlever de sa piste d’atterrissage. Mason en profita pour se propulser vers celui avec son yakuza kick. Turner voulut bien en terminer avec Mason, mais Jay Lachance eut une autre idée en tête : il agrippa Turner lui servi son future shock pour la victoire. Le vétéran Big Fat Seb, désabusé du résultat final, tenta de s’en prendre à Shawn Mason qui passa proche de lui. Mais, Mason répliqua aussitôt, ce qui amena Big Fat Seb à retraiter aux vestiaires.



Le Vainqueur : Jay Lachance



Le prochain combat opposa High Class Adam Matthews au StarBoy du Plateau Mont-Royal Urban Miles, accompagné de son agent George Peyton qui tente de se remettre de la perte de son Ipad. Urban voulut bien d’être plus malin que son adversaire, sauf que Mathews fut trop rapide pour celui-ci. Adam asséna une retentissante clotheline à StarBoy du Plateau pour enchaîner avec sa dizaine de coups de poing dans le coin du ring, ce qui amena Miles à sortir du ring. Lorsqu’Adam s’envola vers l’extérieur du ring, il fut violemment accueilli par un fulgurant coup de poing du StarBoy. High Class reprit l’ascendant du combat, quelques instants plus, en infligeant un flapjack directement dans le coin à son adversaire. Il enchaîna immédiatement avec sa running clotheline et de son enzuguiri. Lorsque le StarBoy vit sa chance s’offrir à lui, il agrippa le bras de son opposant pour lui administrer arm breaker. Cette ouverture lui donna l’opportunité de poursuivre avec sa running low clotheline et de se préparer pour son célèbre Marché Jean Talon, exécuté avec brio. N’écoutant que son courage, Adam Mathews tenta de reprendre ses esprits. Il envoya le StarBoy au plancher avec son roundkick, suivi de tonitruant kneelift et de sa version du overhead slam. Malgré le fait que le StarBoy répliqua avec son Bixi Knee et de son slam urbain, Adam nous démontra toute sa puissance avec sa german suplex et de son shining wizard. Pour tenter d’en terminer avec le StarBoy, Mathews monta sur la troisième corde. Malheureusement, George Peyton lui vida son verra de StarBoy en plein figure, ce qui déconcerta le pauvre High Class. Le StarBoy en profita pour exécuter son foudroyant AirMiles pour la victoire



Le Vainqueur : Le StarBoy Urban Miles



El Mosquito eut le loisir de défendre sa ceinture GEN-X par lui-même dans un combat un contre un. L’aspirant pour ce titre fut nulle autre que La Mosca. El Mosquito débuta ce combat bien rapidement pour son adversaire. Il en profita pour envoyer La Mosca hors du ring avec son flying headscissors. La Mosca tenta de se montrer plus malin que son opposant en le propulsant directement sur le poteau. Il voulut même décapiter le champion avec sa bigboot. El Mosquito ne fut guère découragé. Il puisa dans son répertoire pour agresser La Mosca avec une running clotheline et d’un belly to belly suplex. Après une échange de suplex, les deux belligérants eurent la même idée : affliger à son adversaire une violente clotheline. Les deux protagonistes se retrouvèrent chacun sur le dos. La Mosca exécuta un hiptoss qui fut transformé en backbreaker. Il grimpa sur la troisième corde et s’envola pour un frogsplash. Mal lui en prit, car El Mosquito brandit ses deux genoux, ce qui ralentit passablement La Mosca. Le champion tenta d’en finir avec son fireman carry, mais La Mosca bloqua cette manœuvre. L’aspirant fut à son tour dérangé dans sa manœuvre pour ravir le titre au champion. Ce fut alors qu’El Mosquito ne manqua point son coup. Il ramassa La Mosca avec son fireman carry dévastateur pour la victoire



Le Vainqueur et toujours champion GEN-X : El Mosquito



Le prochain duel opposa le vétéran Jason Petitclerc à la jeune sensation Kevin Béru. Dès les premiers instants du match, Béru fit preuve de vitesse avec sa running clotheline suivi de son running knee. Lorsque le jeune manqua l’atterrissage de son moonsault, Petitclerc vit une occasion d’asséner un violent michinoku driver sur son adversaire. Un peu plus tard, Béru retrouva ses énergies et revint en force : il se releva avec un kip up. Il envoya Jason hors du ring avec son running dropkick. Malheureusement, Kevin Béru fut brusquement stoppé dans son suicide dive par l’avant-bras puissant de Jason Petitclerc. Il ne s’arrêta pas là. Il enchaîna avec deux running clothelines et d’une flying clotheline. Il utilisa même les cordes pour tenter d’étrangler le pauvre Béru. Un running knee propulsa Béru hors du ring. N’écoutant que son courage, Kevin réussit à empoigner son opposant et à lui envoyer la tête directement sur le poteau du ring. Béru grimpa sur les cordes pour aussitôt s’envoler sur Petitclerc dans la foule avec son lionsault. De retour sur le ring, Jason fut en mesure de bien riposter. Il asséna une violente clotheline suivi d’une tentative de swanton de la troisième corde. Kevin eut la brillante idée de lever les genoux directement dans le dos de son assaillant. Il tenta bien d’en finir avec une paire de superkick. Mais, le vétéran agrippa le jeune Béru pour lui administrer son puissant package stunner pour la victoire




Vainqueur : Jason Petitclerc



Le prochain combat fut un quadruple menace par équipe : La Secte ( Syl le Sadique, Marty Lang et leur gérante Mercedez), Bryan O’reiily avec Frank O’neil, Jason Idol avec Tony Pizza et finalement Nico Perez avec Mike Diamond. Dès les premiers instants, les coups fusèrent de tous bords et de tous côtés : Lang avec une fireman carry, Pizza avec une standing suplex sur O’Reilly. Lang qui récidiva sur O’Reilly avec son sideslam. Son partenaire ne fut guère en reste avec son london bridge sur Perez. Pizza qui attrapa O’Reilly tout comme Idol qui attrapa Diamond pour les rabattre violemment sur le ring chacun de leur côté. Insatisfaite de ses ouailles, Mercedez alla se procurer une échelle pour les aider. À son grand désarroi, ce fut plutôt Diamond qui l’utilisa pour s’envoler sur son adversaire. La Secte se vengea de belle façon, il agrippèrent Diamond pour l’envoyer valser loin dans la foule. Frank O’Neil en profita pour exécuter une paire d’avalanches dans le coin pour ensuite en finir avec son inverted DDT pour la victoire des siens



Les Vainqueurs : Frank O’Neil et Bryan O’Reilly




Le puissant Dave La Justice eut fort à faire lors du prochain contre un adversaire de taille : le colosse Spike. Malgré la force démontrée d’entrée de jeu de Spike, Dave répliqua avec de puissants shoulder tackle, ce qui envoya Spike hors du ring. Lorsque l’occasion se présenta, Spike ne la manqua guère : il frappa son adversaire à répétition et de toutes ses forces. Il enchaîna même avec son two handed chokeslam. La Justice tenta de reprendre le dessus à l’aide d’une pléiade de coups, les plus dévastateurs possible. Après son frontslam, il crut bon de tenter son fireman’s carry, mais il manqua d’énergie. Spike en profita pour envoyer son opposant vers l’arbitre pour porter sournoisement un coup bas à La Justice. Spike voulut continuer ses tactiques déloyales. Il ramassa sa chaîne, laissée dans le coin, pour s’élancer vers son adversaire. Heureusement pour Dave La Justice, Spike manqua sa tentative. Jouissant de cet avantage, il ramassa Spike sur son dos pour le rabattre avec son fireman’s carry pour la victoire



Le Vainqueur : Dave La Justice



Les champions par équipe de la XZW, Rock and Road, n’eurent aucune idée ce qui alla se passer durant leur combat contre les héros d’Hochelaga : Mobster 357 et Dirty Buxx Belmar, accompagné de son gérant Oz Richter. Pour bien installer sa folie dans ce duel, Buxx mit son genou au sol afin de proposer son alliance avec son partenaire, éminemment ému de ce geste. Afin de bien ébahir la galerie, Belmar demanda à ses fans de l’aider à briser un record : celui de tout simplement compter plus loin que 21!! Ce que s’empressa de faire ses disciples, au grand désarroi de ses pauvres adversaires. Après une vaine tentative de tarabuster leurs adversaires, Rock and Road eurent la mauvaise surprise de recevoir, chacun, un étranglement via les cordes des héros de Hochelaga. Belmar vit l’occasion d’assommer son opposant avec son running kneelift, ce qui propulsa celui-ci dans le coin. Il enchaîna avec son célèbre ithyphalle volant. Ce fut alors que Le Prince Stevenson eut son instant de romance : il tenta de verser sa bière dans ses pantalons afin de séduire le Roi de la Crasse. Mais, ce fut en vain. Il avait déjà promis son cœur au Mobster 357. Frustré de ce refus, Le Prince envoya son protagoniste hors du ring, il l’installa bien assis confortablement sur une table, s’élança vers celui-ci. Dirty Buxx refusa encore d’acquiescer aux idées de Stevenson. Belmar invita les enfants présents à former un cercle autour du Prince Stevenson. Et le Roi de la Crasse leur demanda de rire de son opposant, de rire aux éclats. Tous ces émotions eurent travaillé sur Belmar, il trouva que la température eut monté dans la salle, il invita donc tous les convives à sortir et de poursuivre les activités vers l’extérieur. Le changement de température eut comme effet d’augmenter le degré de folie du Roi de la Crasse : il tenta de convaincre MadMax de consommer sa magie verte ( du vulgaire gazon). Le nouveau tourtereau de Belmar eut maille à partir avec le Prince Stevenson avant de sortir de la salle, ce qui se poursuivit vers l’extérieur lorsque le Prince voulut anéantir le pauvre Mobster avec une violente suplex sur le sol…directement sur la magie verte. Après s’être bien colletaillé avec MadMax, Buxx se prit pour un papillon. Il empoigna son adversaire et décida de revenir par la fenêtre ouverte dans la salle. De retour sur le ring, Mobster 357 supplia son partenaire de commencer à lutter pour réussir à détruire ces deux belligérants, ce que commença Buxx. Il fit un retentissant bodyslam au Prince. Le Prince répliqua presqu’aussitôt avec son spinebuster. Mobster vengea Belmar avec son DDT. MadMax s’immisça dans la conversation avec son inverted DDT. Le Roi de la Crasse ramassa MadMax avec son gutbuster, suivi d’un big boot pour le Prince. Mobster nous fit son fameux elbowdrop et Dirty Buxx Belmar fit son dévastateur legdrop de la troisième corde pour la victoire. Mobster 357 prit le micro et affirma que ce fut une de ses rares sorties hors de Montréal, mais que ce fut une de ses plus plaisantes. Voyant cela, les Rock and Road offrirent une bière aux deux vainqueurs afin de bien célébrer la fin de ce combat rempli de folie et de lutte. Oz reprit le micro afin de donner l’opportunité aux nouveaux fans de St-Esprit de pouvoir échanger avec leurs nouveaux héros et de bien terminer ce gala mémorable à St-Esprit




Les Vainqueurs : Les Héros de Hochelaga : Dirty Buxx Belmar et Mobster 357



Prochain gala : « Get with the green » le 8 septembre 2018 à Sorel avec The Green Phantom

Dernière modification par Grominnetto ; 29/08/2018 à 11h45.
Grominnetto est déconnecté   Réponse avec citation
Réponse



Liens sociaux

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Section lutte québécoise

Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT -5. Il est actuellement 17h46.



FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2018, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2018
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,05203 seconds with 9 queries