FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-DIVERTISSEMENT > Cinéma
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

Cinéma Vous trouverez de tout dans cette section: quelques commentaires plus savants de films moins diffusés par de futures jeunes recrues du cinéma, jusqu'aux démolitions ou encensements façon vox populi des derniers navets.


Le topic des films obscurs.
Cinéma

Réponse
 
Outils de la discussion
Vieux 24/03/2019, 09h00       #856
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 535

The Last Heist - 2016 - Mike Mendez

Un vol de banque part carrément en sucette quand un des hotages dans la banque se trouve à être un terrible tueur en série. Les criminels doivent s'occuper de la police à l'extérieur et du tueur à l'intérieur.

J'avoue avoir été intéressé par la prémisse du film, mais je me rends compte maintenant que beaucoup de ces films direct-to-Neflix ont souvent des bonnes prémisses, masi aucun véritable contenu dans le concret. THE LAST HEIST ne fait aucunement. En fait, c'est extrêmement paresseux dans le traitement du film. On a un film de vol de banque et un slasher deux en un, sauf que le mélange se fait difficilement, car on peut passer près de 20 minutes sans jamais s'intéresser à ce tueur qui pourtant, semble éliminer tous les criminels un par un en leur arrachant leurs yeux. Les voleurs eux, semblent plus préoccuper de discuter avec la négociatrice. À mon avis, l'aspect horreur donne le seul intérêt au film et la partie vol de banque est nulle, lente et remâchée. Henry Rollins est la seul à se démarquer dans le rôle du tueur, mais sa présence, qui démarre pourtant rapidement dans le film, ne remplit qu'environ 15 minutes du métrage. On explique son absence en disant qu'il se déplace dans la ventilation... Eh bien... Faites quelque chose merde! Honnêtement, c'est simplement un film faible avec peu de choses intéressantes.

Film Entier
Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 03/04/2019, 20h08       #857
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 535

Holidays - 2016 - Collectif de réalisateurs

HOLIDAYS est un film d'horreur à sketch, qui offre une histoire sinistre et creepy à propos de nos plus célèbres célébrations.


J'avais super hâte de voir ce film, mais je dois dire que j'en suis sorti plutôt déçu et ce, pour la totalité des courts métrages. La plupart sont très bien faits et ont un look génial. Également, chacun des sketchs ouvre vers quelque chose de fort, d'intéressant qui fait que l'on veut en savoir plus et ensuite... Ça se termine et ça arrive, chaque fois dans un désintérêt le plus total. Je n'ai pas du tout détesté le film, j'ai simplement trouvé qu'aucun métrage ne va jusqu'au bout de son potentiel. On semble beaucoup aimer les scénarios étranges, ce qui est intéressant, mais qui s'éloignent souvent un peu du concept, qui est de parler d'horreur autour d'une fête. Par exemple : Mother's Day, ne se passe pas vraiment à la fête des mère, mais parle du thème de la maternité (Le scénario le moins convaincant du film). Visuellement très beau donc, mais on dirait plusieurs introductions à des films, je suis donc resté sur ma faim.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 04/04/2019, 01h16       #858
Sir Crocodile
Collaborateur
F'n Freak
 
Avatar de Sir Crocodile
 
Membre: août 2016
Messages: 2 415
L'exercice du film à sketchs est vraiment pas simple, parce que toujours pareil, vu que t'as plusieurs personnes sur le projet, tu peux avoir du très bon mais avoir derrière du parfaitement oubliable qui plombe l'ensemble (et c'est ce qui pour moi plombe un film comme V/H/S).


Scooby-Doo sur l'île aux zombies (1998)

Scooby-Doo a beau être une licence connue de tous, je pense que ce modeste film d'animation est relativement méconnu. Alors, vu comme ça, on pourrait se dire qu'il s'agit d'un bête film visant à exploiter une licence arch-populaire et on aurait raison de le penser quand on voit des films comme Scooby-Doo x Batman ou Scooby-Doo x WWE. Mais ici, ça n'est vraiment pas le cas. Car ce film est purement et simplement la meilleure aventure du Scooby Gang et un très bon film d'animation.

C'est un film que j'ai vu quand j'étais vraiment un gosse et je dois l'admettre, certains passages m'avaient fait peur. Pourtant, je regardais les épisodes de la série de 1969 sans jamais ressentir la moindre peur, encore pire pour la série "Quoi d'neuf Scooby-Doo" (mais celle-là c'est sans doute parce qu'elle est merdique). Et même si un adulte ne frissonnera pas devant Scooby-Doo sur l'île aux zombies, il pourra quand même constater qu'il y a un véritable travail sur la présentation. Le flm cherche véritablement à créer la peur (un plan en particulier serait véritablement flippant dans un film en prise de vue réelle) et c'est vraiment louable.

Ce film a tenté quelque chose, proposer une version un peu plus mature de Scooby-Doo. L'histoire est bien plus sombre et on sent vraiment que le Scooby Gang est en danger et ça mine de rien, c'est une première à cette époque. La direction artistique est vraiment bonne et les couleurs sont vraiment belles et sombres comme il faut. L'animation est de bonne facture mais je ne peux pas plus en parler que ça, j'y connais pas grand chose. L'humour est quand même présent, ça reste du Scooby-Doo mais parfois il n'est pas là juste pour faire marrer. Dans les courses poursuites de Scooby-Doo, on va souvent avoir des passages comiques jusqu'à ce que le méchant se fasse attraper et démasquer. Ici, durant la course poursuit avec les zombies, on a un véritable gag qui peut sembler étrange au vu du ton du film. Sauf que plus tard, un élément du scénario vient nous faire repenser que ce gag n'avait à aucun moment pour but de nous faire rire. Alors, c'est un détail mais quand même, pour un petit film qui sort uniquement en DVD, on peut saluer l'initiative.

Ce film est largement la meilleure aventure du Scooby Gang, au dessus de la série de 1969, au dessus des films médiocres des années 2000 (mais pour lesquels j'ai une certaine sympathie), bref, la licence n'a jamais connu mieux. Un film qui tente des choses et qui y arrive toujours. Un film que j'avais adoré à l'époque, que je n'ai pas revu depuis mais que je conseille véritablement tant c'est rafraîchissant.

Si vous aimez Scooby-Doo vous n'avez purement et simplement pas le droit de ne pas avoir vu ce film.
Sir Crocodile est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 01/05/2019, 21h02       #859
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 535

Alienate - 2016 - Michael Shumway

David va en voyage d'affaires, la Terre est attaqué par des méchants Alien et David doit retourner sur ses pas pour retrouver celle qu'il aime.

Je ne savais pas à quoi m'attendre, mais honnêtement, je me permets de dire que maintenant, quand je regarde un film de genre sur Netflix que je ne connais pas, je suis en droit de dorénavant m'attendre au pire. On est tellement loin du charme des Direct-to-VHS/DVD de l'époque et ALIENATE... est probablement un des films les plus chiants que j'ai pu voir depuis longtemps. Honnêtement, je préférerais me faire gifler que de revoir cette chose où il ne se passe pratiquement rien. Le gros gros gros probléme de ce film, est qu'il est vendu comme un aventure sci-fi alors que c'est presque juste un drame... complètement inintéressant sur un couple qui ne va pas bien. Le personnage principal passera d'ailleurs la majorité du métrage à avoir des flashs backs de sa relation alors que le seul intérêt du film, qui s'éteint rapidement, est de voir où mène cette invasion. Étonnament, Netflix allait faire un film presque pareil avec HOW IT ENDED, bien meilleur en passant. En tous les cas, je me dis que n'importe qui pourrait faire un film quand j'analyse plus profondément ce shit biscuit.

Film complet
Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 19/05/2019, 16h47       #860
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 535
Sudden Fear - 1952 - David Miller


Myra Hudson est une célibataire endurcie qui a amassé une bonne fortune en tant que script de théâtre. Un jour, l'acteur qu'elle a refusé pour un rôle se pointe chez elle pour mieux comprendre sa décision et les deux tombent immédiatement en amour. Myra compte bien transférer sa fortune à son nouveau mari, mais alors qu'elle a laissé son enregistreur roulé sans le savoir, elle entend que son mari a non-seulement une aventure avec une autre femme, mais qu'il compte la tuer pour empocher tout le magot de l'héritage.

Hitchcock n'aurait certainement pas craché sur un scénario de la sorte qui touche complètement ses codes. Réaliasé par David Miller, SUDDEN FEAR est certainement un thriller de belle qualité, qui trouve le moyen par sa réalisation et la qualité de ses interprétations de se démarquer. Joan Crawford est tout simplement parfaite dans le rôle principal, elle semble être 100% de son personnage et elle prend le film complètement d'assaut à partir du moment où on sait la vérité sur son mari. Palance lui, est également tout à fait délicieux dans le rôle du mari aux mauvaises intentions, juste assez gentil pour paraître aussi attachant qu'inquiétant. La réalisation est à noter pour la façon dont elle alimente la paranoïa du personnage principal, devenant parfois frénétique alors que Miller prend généralement beaucoup son temps pour alimenter l'atmosphère. Un thriller de belle qualité donc, intense et bien mené avec un intéressant scénario. À voir.

Film Entier
Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 12/06/2019, 11h16       #861
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 535

The Lost World - 1960 - Irwin Allen

Le professeur Challenger est devenu la risée de la communautée scientifique après avoir affirmé que des dinosaures vivaient dans un coin reclus de la forêt amazonienne. Challenger forme une expédition pour prouver ses dires, mais certains d'entre-eux ne sont tout simplement pas préparés à affronter les dangers qu'ils les attendent.

Je ne m'attendais pas à passer un moment aussi ordinaire je dois dire. J'ai toujours trouvé ce genre de film plutôt divertissant, mais ici, c'est le sentiment d'avoir vu mieux et avec un budget moins gros qui m'a vraiment déçu. Première choe qui frappe, les effets spéciaux sont dégueulasses et pour faire des dinosaures, on a collé des petites cornes en plastique sur la tête de quelques iguanes. Rien d'impressionnant et aucune interaction intéressante ne se fait entre les acteurs et les créatures. Ça devient plutôt un ennuyeux film d'expédition avec des tribus et de la trahison et des personnages inutiles. Le bout de la merde est le personnage féminin principal, supposé être femme de tête et forte, qui ne fait que crier et hurler face au moindre danger. C'est au final, un décevant film, avec bien peu de choses pour l'aider.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 24/06/2019, 14h02       #862
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 535

Cyber Tracker - 1994 - Richard Pepin

Eric est un agent entraîné confiné à assurer la sécurité d'un sénateur qui compte bien utiliser un programme de cyborg indestructible pour assurer la sécurité de la ville. Quand Éric apprend que son patron est verreux et veut utiliser les robots pour son compte, il devient la cible de son ancien employeur, qui envoi des robots destructeurs à ses trousses.

Je ne peux pas dire que ça vole très haut dans ce CYBER TRACKER, qui copie évidemment ROBOCOP, mais pompe également allègrement TERMINATOR avec le robot destructeur habillé en motard qui tente d'éliminer le héros. Les décors sont horribles, le budget est peau de couilles, mais j'avoue m'être laissé prendre dans ce petit film qui fait vraiment de son mieux pour offrir quelque chose de potable. Don le Dragon Wilson ajoute un peu de gueule avec quelques scènes de tatanne et je dois dire, ce robot increvable est aussi ridicule qu'intéressant à voir évoluer dans les différents combats et environnements présents. Ça n'a tristement rien de mémorable et je me suis dit qu'ils auraient facilement pu couper quelques explosions de véhicule pour essayer d'ajouter un peu de qualité à la production générale du film.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 24/06/2019, 16h27       #863
Carcajou3
Patriote
F'n Freak
 
Avatar de Carcajou3
 
Membre: novembre 2004
Messages: 19 172
Miami Connection (1987) une pure merveille des années 80. Angelo Janotti est magnifique!


__________________
Carcajou3 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 31/08/2019, 10h51       #864
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 535

Fallen Knight - 1998 - Jean-Marc Piché

On a creusé un peu trop profond sous terre et une présence maléfique, pouvant prendre possession de n'importe quel corps est sur un chemin de destruction pour éliminer l'humanité. C'est à un templier nommé Lukas que repose la tâche d'éliminer ce démon avant qu'il ne soit trop tard.

Quand même Lundgren lui-même semble désinteressé du film, on sait qu'on embarque de quelque chose de pénible. FALLEN KNIGHT est simplement un film à chier et bourré d'idioties prétentieuses et religieuses cachés dans un film d'action faible de la première à la dernière seconde. En fait on dirait que personne n'a essayé avec ce film, sauf le scénariste qui était probablement sur la cocaïne. Les scènes d'action n'ont aucun impact, les dialogues sont interminables et vont dans toutes les directions et les acteurs vont soi dans le très mauvais ou dans le '' je n'en ai rien à foutre ''. Le film évidemment est un peu une sous-version de END OF DAYS (Déjà mauvais en plus) et FALLEN, mais sans aucune vision. J'ai rarement vu quelque chose d'aussi mal torché et aussi peu intéressant depuis longtemps je dois dire et cette final... Oh mon Dieu avec des moines défendant une église à la mitraillette est venu à bout de moi. Que c'est con.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 08/09/2019, 19h51       #865
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 535
Ça va faire mal - 1982 - Jean-François Davy

Rien ne va plus pour Vladimir : sa société de production de films est au bord de la faillite et il est harcelé par Léopold, un inspecteur du fisc. Par-dessus le marché, son amie Pamela le trompe avec son assistant, Valentin. Pour échapper à la banqueroute, il accepte l'importante somme d'argent que lui propose un garagiste pour tourner un film érotique. Vladimir engage le réalisateur François Léaud et une poignée d'acteurs, spécialistes du genre, avant que le garagiste lui apporte l'argent. Mais ce dernier, blessé par la police en braquant un péage, succombe à ses pieds. Vladimir se retrouve du coup avec un butin et un cadavre sur les bras...

Je touche bien peu à la comédie, sauf quand je tombe sur quelque chose qui en vaut vraiment la peine. ÇA VA FAIRE MAL est un espèce de champ de bataille comique, où s'accumule gags pipi caca, érotique bien bien soft et bombardement débile et non subtil sur l'industrie du cinéma, tout en un, sans trop brassé le mélange avant de bien le cuire. C'est essouflant à regarder, mais c'est très sympathique également. J'ai cette impression que tout le monde a eu un plaisir fou à jouer dans ce film et ce plaisir se sent également par la réalisation complètement déjanté qui accompagne le métrage. Et ce petit jingle... TAGADADADA Çaaaaa va faiiiire maaaalll! Toujours un délice à entendre. Bon, c'est pas très drôle, mais c'est tellement premier degré, que ça le devient presque. Personnellement, en voilà un que je serais prêt à réécouter n'importe quand.

Film entier
Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 11/09/2019, 05h37       #866
Sir Crocodile
Collaborateur
F'n Freak
 
Avatar de Sir Crocodile
 
Membre: août 2016
Messages: 2 415


Tetsuo de Shinya Tsukamoto (1989)
Un moyen métrage expérimental dans lequel on voit un homme devenir une machine. C'est un film à voir tant c'est une expérience à part. Après, le visionnage de ce film n'est clairement pas un plaisir et si l'oeuvre est subversive, elle manque quand même sacrément de subtilité. Toujours est-il que ça a de la gueule avec une esthétique qui rappelle parfois Akira ou le Videodrome de Cronenberg. Certaines scènes sont très fortes, celle avec la femme à lunettes, celle où la femme viole le personnage principal ou encore toute la scène chez la femme. Le reste est un peu chiant malheureusement. On aime ou on aime pas, en ce qui me concerne, je suis très mitigé, il y a du bon mais je trouve quand même ça trop expérimental et malheureusement pas assez intéressant à certains moments. La seconde partie du film m'a globalement emmerdé. S'emmerder sur un film d'une heure, c'est moyen quand même.
Sir Crocodile est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 15/09/2019, 11h52       #867
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 535

Dracula's Daughter - 1936 - Lambert Hillyer

Val Helsing est sur le point d'être mis au procès pour le meurtre de Dracula, mais le corps du Conte disparaît mystérieusement et est brûlée. Les corps vidés de leur sang réaparaissent à Londres. La responsable, une comtesse qui tente de trouver de l'aide pour éliminer le mal en elle, mais pourra-t-elle vaincre sa véritable nature?


Je ne peux classer ce film au même niveau que le DRACULA de Browning et même que je dirais que ce petit film manque beaucoup de souffle pour s'en approcher. Mais voilà une belle petite pièce dramatique que ce DRACULA'S DAUGHTER, qui tente quelque chose de bien nouveau, en ajoutant un vilain sympathique tourmenté féminin qui est le centre d'attention du métrage. On s'éloigne de l'horreur pour aller davantage dans le drame ici. Le look du film est superbe, j'adore l'utilisation du brouillard et des décors. MAis c'est clairement les personnages qui volent tout le spectacle. Ce n'est pas seulement le personnage de la comtesse qui est intéressant, mais l'étrange relation qu'elle entretient avec son gardien, l'incroyablement inquiétant de Irving Pichel, qui ajoute une couche de plus à la terrible situation du personnage de la Comtesse. Au final, malgré quelques moments d'humour à mon avis mal placé, ce DRACULA'S DAUGHTER est un solide film de vampires, avec une belle profondeur et une originalité à applaudir.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 19/09/2019, 13h34       #868
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 535

Stitches - 2012 - Conor Mcmahon

Richard alias Stitches, est un clown loser, pas drôle et dégueulasse. Lors d'un party pour enfants, certains d'entre-eux font la blague de lui attacher les souliers et Stitches tombe tête première sur un couteau et meurt. Six ans plus tard, un rituel étrange clownesque ramène Stitches à la vie et ce dernier compte bien se venger de ceux qui ont causé sont accident.

Je n'aime pas les clowns, je l'ai probablement déjà dit sur ce blog, les clowns me foulent encore à 31 ans la pétoche. Alors, après avoir survécu au film IT original, je m'étais dit que les clowns au cinéma pour moi, c'était terminé. Mais je me suis laissé tenté, un mardi soir par ce slasher dont je n'avais jamais entendu parler. STITCHES est une belle surprise, car il trouve le moyen d'être non-seulement un slasher genré clown de qualité, mais le film est legit drôle et ce malgré un budget visiblement petit. Évidemment, c'est un film classique dans sa construction, mais deux éléments font que le film se démarquent particulièrement bien dans l'emballage. D'abord, l'acteur Ross Noble est fantastique dans le rôle principal malgré qu'il n'est l'air au premier abord, de rien. Juste assez creepy, mais surtout juste assez drôle pour tenir le métrage. Ensuite, les meurtres sont graphiques et inventifs et d'excellentes qualités. Je trouve que le film se perd légèrement cependant dans son dernier vingt minutes, qui détonne avec l'atmosphère du métrage avec toute l'histoire de secte et d'âme emprisonnée, mais ça demeure divertissant tout du long quand même.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Réponse



Liens sociaux

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-DIVERTISSEMENT > Cinéma

Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT -5. Il est actuellement 15h04.



FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2018
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,11543 seconds with 10 queries