FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

Chroniques FN-Lutte Chroniques du staff portant sur la lutte

Un stage intensif avec David Starr, ca donne quoi ?
FN-JOURNAL: Chroniques FN-Lutte

Réponse
 
Outils de la discussion
  #1  
Vieux Chronique de dapratinho, publiée 14/03/2017, 12h04
Avatar de dapratinho
dapratinho dapratinho est déconnecté
 

Un stage intensif avec David Starr, ca donne quoi ?


Il y’à bientôt un an et demi, j’ai enfin franchi le pas et j’ai pu trouver une école qui proposait des cours de catch à Lyon. Cela va sans dire que j’aurais souhaité commencer bien plus tôt mais mes diverses pérégrinations ne m’ont pas permis de trouver un lieu de vie où je pouvais concilier cette ambition et ma vie professionnelle.

Bref, ne nous perdons pas dans le passé et rentrons dans le vif du sujet. Depuis Octobre 2015, je suis donc des cours 2 à 3 fois par semaine avec plusieurs élèves qui sont notamment sur ce forum. Après avoir beaucoup appris et rapidement progressé, j’ai eu l’envie de me tester que ce soit physiquement ou techniquement mais je voulais également monter un ring, chose que l’on ne peut pas faire à Lyon lors des cours.
Ni une ni deux, je saute sur l’occasion : un stage d’une semaine avec un coach qui, je suis sûr, est connu de la plupart d’entre nous : The King of Taunts, David Starr.

Le stage : son contenu et ses à-côtés

Rendez-vous donc lundi matin 8h au gymnase pour la partie logistique que tous les rookies et catcheurs en devenir connaissent : le déchargement du camion et l’assemblage du ring. De mes yeux de novice, je découvre donc le nombre incalculable de pièces à monter et tous les rudiments de l’installation d’un ring (installation de la mousse, des jupes, fixation des cordes…). Après 45 minutes de travail collectif, le ring est monté… et le stage commence.

David n’arrivant que l’après-midi, nous avons le droit à une séance de lutte avec un coach sportif. On commence de manière douce avec plusieurs exercices montant le cardio petit à petit. Nous enchainons ensuite sur des exercices de corps à corps avant de finir par plusieurs affrontements se terminant par des prises de soumissions ou bien des maintiens au sol. Il va sans dire que certains sont bien plus forts que d’autres et que les affrontements avec un certains mastodonte ont fortement entamés mon énergie.

Après 3h intensive, je suis lessivé mais j’attends le grand moment avec impatience… Celui-ci arrivera à 13h30 lorsque « the product » arrive et s’assoit à côté de moi (je l’avoue je suis comme une groupie qui ferait pipi à côté de Johnny Depp dans une boite parisienne… chose que j’ai déjà vécu).

Exposant mon anglais impeccable, ce qui dégoûte mon prof de catch, je partage une conversation grisante avec David qui m’explique sortir de plus de 20h d’avion en 3 jours de Philadelphie à Lyon en passant par l’Allemagne et 2 shows à la WXW pour défendre son Shotgun Championship. Je me dis que ma vie de Social Media Manager est quand même vachement plus cool… ou pas selon le point de vue.

Encore une fois je parle comme une groupie… Passons à la première session avec Mr Starr. Pour gagner du temps, l’échauffement sera toujours le même et toujours suivi par une session de « Rolls ». Nous partons donc pour un échauffement plutôt light : 25 jumping jacks, 25 squats, 10 pompes maintenues en bas ou en haut et 50 crunches et cela 4 fois. Pour info, Starr a commencé avec la famille Anoi’A et se tapait entre 700 et 1000 squats pour démarrer chaque journée. Nous enchaînons par groupe de 3 des kick-out à hauteur de 30 chacun avec des tombés différents, jambes ou bras maintenus notamment. Puis une session de « rolls » sur le ring, la base… Avants, arrières, arrières piquées, 3 quart et tiger sont au menu. David’s trick : chaque erreur (pieds qui bougent, distance non assurée) se paie cash : 25 squats. Autant dire que tu t’appliques… Ou pas ! J’ai bien dû faire 600 700 Squats en plus cette semaine et des vrais hein ! pas des trucs de Pédé. On enchaîne ensuite avec la hantise de David et tous les autres : les bumps ou les chutes. Bordel que ça fait mal quand c’est la première fois sur un ring. Une fois certains mauvais élèves (par leur absence de talent) passés après une session TRÈS LONGUE, on applique ces bumps suite à des shoulder blocks autrement dit la base pour une internationale. On se fait péter la gueule 4 fois de suite (Shoulder block, bump, on se relève et TOUJOURS à droite, repeat) et si le bump est pas bon, on recommence. Oui, David Starr est professionnel et perfectionniste. Puis ensuite on casse la gueule 4 fois au suivant. La première journée s’achève sur une internationale (Shoulderblock, Dropdown, leapfrog, HipToss). La base quoi.

On rentre tous au chalet et je découvre le dortoir dans lequel je vais crécher pendant 4 nuits au milieu de jeunes pré-pubères qui ne parlent que de WWE ou chantent Glorious… no I wont give in I wont give in. J’ai 29 ans, imaginez mon état et si on tente un : « vous connaissez Yamato ? »… Silence radio. parlons quand même de cette séance d’hypnose démentielle après le repas. Moi, esprit étriqué que je suis, je n’y crois pas et pourtant voilà qu’avec même tout la force du monde, je ne peux plier mon bras car on me l’a bloqué avec du plâtre et des planches de bois imaginaires. Certains iront bien plus loin dans le délire et verront notamment David avec une coupe iroquoise rose et ne pourront s’empêcher de rire pendant 10 minutes.

Hop, 4h de sommeil il est 6h. Petit dej et on est parti pour la 2e journée et sans courbatures (woop woop). Échauffement + Rolls avant d’enchainer direct sur l’internationale qui prend plus ou moins de temps en fonction des niveaux de chacun. Je suis dans le haut du panier, faut pas déconner… C’est long…très long… Froid…ZZZZ. Je me réveille pour la session de l’après-midi. Echauffement et tutti quanti…. Et la Starr nous demande de nous mettre en duo et de faire une séquence de « shine » ou plutôt 2 avec chaque membre jouant le heel et le face à tour de rôle.

On y va avec Zack et on a 10 min pour faire les deux phases : étant moins avancés que certains, nous restons soft dans nos segments. En heel, je domine et le fout a terre avec un Shoulder Block, on enchaine sur l’internationale suivie par une casadora puis une kimura pour terminer à laquelle j’échapperais en me ruant dans les cordes. En face, je suis humilié, me reprend et résiste à deux trois clothelisne (oui Strowman c’était bien moi sur ce coup), enchaîne une énorme clothesline sans élan avant de finir sur un backbreaker puis un pin. J’ai d’ailleurs taper sacrément fort sur cette clothesline , mon partenaire me le signifiant en prononçant difficilement : tu m’as défoncé, c’était génial. Quelques Michinoku Driver, Codebreaker ou autre Eat Defeat des divers duos plus tard, le cours se termine avec 70min de retard car David corrigeait et commentait tout à chaque fois. Perfectionniste notre américain, je vous l’ai dit. Je reste très orgueilleux sur le fait qu’il nous ait dit que nos « shine » étaient cools et qu’il pourrait chiper l’idée de la clothesline sans élan pour un de ces matchs.

Chalet, Douche, Manger, Dodo, repeat… il est 6h et j’ai survécu à une autre nuit en dortoir où les mots-clés étaient bifle, bite et Yasmina.

Gymnase, Échauffement + Rolls et bam on enchaîne sur des bandejos in et out, et des up and over. Pour les incultes, c’est donc passer par-dessus la top rope en s’aidant d’un coin du ring. L’up and over c’est tout simplement sauter et passer au-dessus de notre opponent quand celui-ci fonce dans le coin. Malgré mon gabarit à la Kevin Steen, je m’en sors plutôt bien et du premier coup. On enchaîne encore sur l’internationale et il est déjà midi….

Pour l’après-midi, après l’échauffement + rolls avec au passage 175 squats pour ma gueule, David veut finir la séance avec des comebacks + pin/Submission. On se paire donc et on dispose de 10 minutes pour ces séquences. Je suis avec un tout novice, j’ai donc le rôle de mentor et de booker à la fois.Je commence en tant que heel : tirage de cheveux, insultes. On parle sur l’internationale mais mon collègue saute trop tard et il chute lourdement sur son leap frog. On se reprend Hip Toss. Je pars récupérer et tenter de me remettre debout dans le coin. À peine le temps de récupérer que je me prends un Sweet Chin Music en pleine gueule, je m’écroule à la Nature Boy puis me faire prendre dans le Yes Lock. À deux doigts d’atteindre les cordes, je tape. En Face, je suis au sol, en train de me prendre des coups. Il me relève, me provoque puis me pousse dans les cordes… L’occasion est parfaite, j’esquive deux clotheslines puis je pars pour en faire une moi-même mais ce con se trompe et se met du mauvais côté… Rien à foutre, je lui fout une grosse avalanche dans la gueule, j’enchaine dans les cordes, clothelisne repeat. Bam il est sol, je fire un peu le public, le prend en World strongest slam, frime en le portant à une moitié de main. Slaaaaaaaaaammmmm, 1 2 3 terminé. Encore une fois, on finira tard et exténué voire enervé de ne pas pouvoir apprendre plus.

Chalet etc mais à 22h, une visite impromptue se dessine, Faust vient se blottir contre moi dans ma couchette et s’engage une discussion de 1h30 qui voit nos points de vue s’accorder sur pratiquement tout malgré que nous n’ayons pas du tout la même consommation de catch : il est très Japan alors que moi je reste dans l’indy (quand j’ai le temps) et le mainstream américain.
Notre conversation s’arrêtera lorsqu’il sera appelé en urgence pour faire sa promo pour son match contre Redlight que vous pouvez voir ici :

Le show est à nous

Bref il est 6h du mat, et c’est le grand jour : le jour des shows. Pour faire simple, à chaque stage un show avec les « stagiaires » est organisé devant un public de fidèles. Un autre show est organisé plus tard avec les plus aguerris et notamment David Starr en action.

Echauffement + Rolls, on enchaîne sur deux ateliers : les strikes et les sorties de ring pour la Battle Royale dans laquelle je ferais mes grands débuts…… Bref, strikes, atémis, kicks et manchettes dorsales sont au menu avec pour enseignants : Louis Napoléon et Shanna qui sont très sympas et drôles. On passera sur le second atelier durant lequel je vais m’ouvrir au niveau de la zone du tibia qui va d’ailleurs gonfler et devenir bleue en 5s. Génial pour mes débuts… Que nenni, je suis un catcheur (ou presque), je serre les dents et on se met à travailler notre 6 men battle royale.
On termine la séance, on mange à l’arrache et le public commence à affluer. L’heure approche…. It’s time. Le show se déroulera très bien devant un public on fire.

Je ne vous spoile pas plus sur le déroulement si vous voulez voir ce show qui a été très bon avec notamment un excellent match entre Faust et Red Light. Je vous mettrai le lien du show en fin de chronique.

Pour ma part, je trouve que Red Light et surtout Faust sont les meilleurs performeurs de cette école ! Ce sont bien sûr les goûts et les couleurs. Faust me faisant quand même mourir de rire à chaque fois. Je crois d’ailleurs que son adversaire avait bien rigolé derrière son masque lors de leur match.

Le deuxième show également avec notamment ce match entre David Starr et l’un des meilleurs catcheurs français… Surprise.En fait, je crois que certains ont déjà spoilié ce match sur le forum. Pi on s’en fout car il est devenu Delta Champion ce week-end, c’est Louis Napoléon, the EyePokeMaster !

Le show se termine par un discours de David très humble et émouvant à l’image de sa personne. Un professionnel au grand cœur. Sessions photos, ventes de merchandising… le classique. Il est 19h, il est l’heure de rentrer car malgré la décompression après les shows, on a encore une session demain. Je suis de corvée de bouffe : pates carbo pour 20 avec peu d’accessoires et un comi absent. C’est ça la vie d’un catcheur indy ; je crois même qu’on avait plus de confort car Shanna nous expliquait que lors de ses séjours au Japon, elle dormait direct sur les tapis de la salle de sport.
Couple of beers plus tard, certains vont se coucher, d’autres continuent. J’ai des potes qui arrivent sur Lyon le lendemain, j’ai des bleus de partout, des écorchures sur mes deux jambes, je décide donc de la jouer relax et d’aller au lit mater le replay du show qui était en direct sur Facebook.

6h, Reveil trrrrrrès douloureux… on prépare toutes nos affaires, on nettoie le gite et on décolle avec, il faut le dire, une énergie inexistante. Echauffement + rolls avec la particularité d’être sonore ce matin. Cris de douleurs, soupirs et lenteur sont au rendez-vous ce qui a le don d’énerver David, qui nous raconte avoir chuté d’un échafaudage et le lendemain avoir fait 7h de voiture pour catcher dans une autre féd sans un mot. Traduction : fermez vos gueules, ce n’est pas votre petit show de PD qui va me faire croire que vous avez mal (pourtant je vous jure que certains ont pris des sacrés spots. Hein Snake 😊 )

Pour les deux dernières heures, on refait bandejo et tout le tralalala et David nous laisse du choix entre du « chain wrestling » ou la lucha internationale. Pour ceux qui ne connaissent pas : feinte de Lock up et ankle drop, dropdown, leap frog, roulade arrière les jambes écartées avec l’autre faisant une tiger roll par-dessus, pass by et enfin arm drag. On est par groupe de deux, les mêmes nous font perdre du temps, on s’énerve, se refroidit. Mon tour arrive, je suis avec un des mecs les plus distraits du stage qui se plantera 4/5 fois avant d’enfin y arriver. Mon copain Faust étant tout seul pour le faire, ni 1 ni 2, j’y retourne et cela se passe à la perfection… À tel point qu’on a le droit à des applaudissements (les seuls de la session) et le devenu mythique « Bravo » de Zack, surnommé la machette.

Il est 12h, David s’en va pour aller à son show en Angleterre à la PCW pour le Kris Travis Memorial (match qu’il perdra contre Kenny Williams qui lui ira en finale pour perdre contre Bubblegum qui éliminera l’ancien Pentagon Dark en demi notamment). Il est accompagné en voiture par Gareth Logan qui lui part pour Marseille pour le premier épisode de Férocity de la TPW dans lequel il affrontera……… Le champion de la fed Peter Fischer. Champion vs Champion, Gareth étant le Young Tiger Champ.

L’après-midi sera une session de Yoga, étirement et récupération avant de finalement démonter le ring. Il est 17h, on repart mais mauvaise nouvelle, je dois ramener Faust et Elie à Lyon en échange.. d’un subway. C’est ça le catch 😊

Je vais terminer ma chronique en vous mettant plusieurs liens :

L’école de catch, que je recommande vraiment, dirigée par un coach hors pair animé d’une passion sans faille et un amoureux de son art, Stéphane Noguès :
https://www.facebook.com/ecoledecatchaya/
http://www.aya-andco.com/eca/

Le Show est à vous 3 (dans lequel je participe) :

Et, car il m’a cassé les couilles tout le stage pour que je la partage, la page de Faust et d’autres élèves de cette superbe école.

Faust : https://www.facebook.com/Faust-1244068088951468/

Red Light : https://www.facebook.com/MaskedRedLight/

Gareth Logan : https://www.facebook.com/Gareth-Alph...?hc_ref=SEARCH

Rafael Belmont : https://www.facebook.com/profile.php?id=100014358034855

Eddy Marston : https://www.facebook.com/EddyMarstonFR/

Ceci étant ma première chronique comme on dit aux states : Shoot. Questions, critiques, autres chroniques potentielles… Tout sera bon à prendre 😊

Tchou



Vos commentaires
  #2  
Vieux 14/03/2017, 12h08
Mister c
 
Niveau experience tu pourras jamais battre ça:
http://forum.fnnation.com/showthread.php?t=95742 (les anciens connaissent ce topic magique)

Plus serieuseument.Merci de nous faire partager de l'interieur ce type de stage.
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 15/03/2017, 05h02
Tyr
 
Moi j'aime toujours bien les histoires d'apprentissages, tout ça ...
(et j'ai maté la vidéo ... je partage ton avis sur Faust et Red.
Par contre, toi tu es qui ? le barbu dans la Royale du début ?).

PS : Surtout le passage de la couchette !
... on imagine que ça a dû catcher à mort !
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 15/03/2017, 05h45
dapratinho
 
Je pensais que mon commentaire : "mon physique à la Kevin Steen" me rendrait beaucoup plus identifiable

Yes c'est bien moi.

J'ai bien sur forcer le trait sur le passage de la couchette. Ayant des couchettes individiuelles et vu mon physique tu te doutes bien qu'on était forcément serrés

Mister C : grace a toi je prends enfin conscience de qui est la personne derrières toutes les remarques sur le pti slip rouge
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 15/03/2017, 05h50
TriplA
 
J'ai tout lu et j'ai tout regardé.
Je suis admiratif et un peu envieux de gars comme toi et Ving qui vont au bout de leur passion et se donne les moyens de la vivre.
J'aurais aimé faire pareil mais n'étant pas de la même génération, les opportunités existaient beaucoup moins à l'époque et c'est pas à 46 piges avec des douleurs aux articulations que je vais m'y mettre.
Je pense que certains vont commenter en mode "J'ai regardé, c'était à chier" mais bon, toujours facile de critiquer derrière son clavier.
Sinon, c'est qui les autres qui sont sur le forum?
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 15/03/2017, 06h02
dapratinho
 
Citation:
Envoyé par TriplA Voir le message
J'ai tout lu et j'ai tout regardé.
Je suis admiratif et un peu envieux de gars comme toi et Ving qui vont au bout de leur passion et se donne les moyens de la vivre.
J'aurais aimé faire pareil mais n'étant pas de la même génération, les opportunités existaient beaucoup moins à l'époque et c'est pas à 46 piges avec des douleurs aux articulations que je vais m'y mettre.
Je pense que certains vont commenter en mode "J'ai regardé, c'était à chier" mais bon, toujours facile de critiquer derrière son clavier.
Sinon, c'est qui les autres qui sont sur le forum?
J'ai pas forcément leur pseudo à part bien sur Ving

Personnellement. La critique fait partie du jeu et est importante. Meme nous entre nous, on en parlait sur nos selling, fails ou moves pour progresser/ Quand je regarde la Battle royale et mes vieilles clotheslines par moment ou certaines attitudes, tu vois qu'il y a du boulot mais j'ai pris du plaisir a bosser/progresser et comme tu dis vivre une de mes passions.

Apres, rien ne t empeche un jour si tu es sur Lyon ou autre de venir te faire un pti kif avec nous ! Mais faut connaître Yamato
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 15/03/2017, 06h30
TriplA
 
Citation:
Envoyé par dapratinho Voir le message
J'ai pas forcément leur pseudo à part bien sur Ving

Personnellement. La critique fait partie du jeu et est importante. Meme nous entre nous, on en parlait sur nos selling, fails ou moves pour progresser/ Quand je regarde la Battle royale et mes vieilles clotheslines par moment ou certaines attitudes, tu vois qu'il y a du boulot mais j'ai pris du plaisir a bosser/progresser et comme tu dis vivre une de mes passions.

Apres, rien ne t empeche un jour si tu es sur Lyon ou autre de venir te faire un pti kif avec nous ! Mais faut connaître Yamato
Des imperfections, j'en ai vu plein pendant la Bataille royale mais je ne me permettrais pas de dire ce qui va ou pas. J'ai aucune légitimité pour ça. Je pense que le visionnage que tu peux avoir tout seul ou avec les autres catcheurs vous amène suffisamment de critiques bien plus valides que celles d'un forumeur non pratiquant. Et puis je parlais plus de petites phrases assassines que de critiques construites.
Et au final ce qui compte, c'est que tu t'éclates (même si ça fait mal).

Je suis bien loin de Lyon donc peu de chances que je vienne vous voir et pourtant je connais Yamato, ils font de super motos.
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 15/03/2017, 06h43
dapratinho
 
ahahaha

Plus sérieusement, tu n'a pas besoin d'être un élitiste comme certains sur ce forum, pour pouvoir juger et faire des retours.

Je suis curieux d'avoir ton point de vue sur la BR car on a tous eu a peu pres les mm retours
Réponse avec citation
  #9  
Vieux 15/03/2017, 07h54
Maximo
 
J'aime toujours lire ce genre de chroniques de mecs qui effectivement vont au bout de leur curiosité.

Après les exercices en eux-mêmes ne montrent jamais une originalité folle, mais ça reste toujours sympa à lire.
Réponse avec citation
  #10  
Vieux 15/03/2017, 12h43
Tyr
 
Moi je ne déteste pas regarder les gens qui débutent ou qui se cherchent. J'y trouve un intérêt qui n'a rien à voir à voir avec une forme de bienveillance paternaliste. C'est comme se mettre à la Lucha, au Shoot ou au Hard-core ... ça pique un peu les yeux, puis après on y prend goût.

Après, c'est un peu mon trip à moi ... Dans un jeu de rôle, je serais plus du genre à buter les gobelins qui font chier les paysans du coin, qu'à aller débusquer Tiamat dans les abysses ...

Ps : J'adorais la FCW, et si je ne regrette pas que NXT soit tout autre chose je ne serais pas contre un Show de lutteurs en entrainement ...
Réponse avec citation
  #11  
Vieux 15/03/2017, 16h40
Davey Cruz
 
Tl:dr..

Je vais te poser LA question, LA seule qui importe...

As-tu couché avec lui?

Réponse avec citation
  #12  
Vieux 15/03/2017, 16h55
dapratinho
 
Citation:
Envoyé par Davey Cruz Voir le message
Tl:dr..

Je vais te poser LA question, LA seule qui importe...

As-tu couché avec lui?

ahahah non mais son slip rose a fait des émues dans le premier rang
Réponse avec citation
  #13  
Vieux 15/03/2017, 16h57
Davey Cruz
 
Ha d'accord...

Alors l'histoire n'en vaut pas la peine.
Réponse avec citation
  #14  
Vieux 18/03/2017, 11h37
Vingtras
 
Mon moment préféré, c'est lorsque tu ne parles pas de ce satané fripon de Tornado Kid malgré ses "spots" dangereux dans le show suivant, soit "Holy Shit".

https://www.facebook.com/Tornado-Kid...51268/?fref=ts

Bon, sinon ça me semble fidèle à la réalité, sachant que c'était un stage concentré sur les basiques (mais en même temps, c'est ce qui permet de démarquer le niveau entre les lutteurs).

D'ailleurs, je vois que j'ai bien fait de te soudoyer. Tu me fais une charmante pub. Surtout que les lecteurs vont penser que tu as exagéré mes défauts alors que tu les as atténués. J'ai eu raison de t'acheter. Je n'ai peut être pas le minois de Red Light (en même temps, il est masqué ...), la taille de Logan, l'athlétisme de Tornado Kid, la sociabilité de Belmont, la puissance de Blackwood ou bien la ceinture de Marston mais en ce qui concerne la fourberie, je ne crains personne !
Réponse avec citation
  #15  
Vieux 06/04/2017, 04h17
NRG
 
Très intéressant à lire !

Je serais au stage auprès de Tucker pour le coup en fin d'avril prochain,j'espère t'y croiser.

La bise.
Réponse avec citation
Réponse



Liens sociaux

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT -5. Il est actuellement 11h35.

FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2016
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,17118 seconds with 9 queries