FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-DIVERTISSEMENT > Cinéma
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

Cinéma Vous trouverez de tout dans cette section: quelques commentaires plus savants de films moins diffusés par de futures jeunes recrues du cinéma, jusqu'aux démolitions ou encensements façon vox populi des derniers navets.


Le topic des films obscurs.
Cinéma

Réponse
 
Outils de la discussion
Vieux 07/06/2020, 18h10       #901
Vingtras
Jean Rochefort du catch
F'n Freak
 
Avatar de Vingtras
 
Membre: juin 2007
Localisation: Chez l'ennemi.
Messages: 3 778
Le cow-boy du film est Orelsan.

Sinon, c'est rare mais j'ai vu un des films dont tu parles, et AVANT de te lire.

Hélas, rien à dire sur ce film. Il m'a juste laissé une impression de déception.
Vingtras est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 10/06/2020, 21h13       #902
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 772
Citation:
Envoyé par Vingtras Voir le message
Le cow-boy du film est Orelsan.

Sinon, c'est rare mais j'ai vu un des films dont tu parles, et AVANT de te lire.

Hélas, rien à dire sur ce film. Il m'a juste laissé une impression de déception.
Merci pour le cow-boy, j'ai réussi à retrouver l'intégral de ses interventions!



The Relic - 1997 - Peter Hyams

Un chercheur du musée d'histoire naturelle de Chicago envoi une cargaison en provenance d'Amérique du Sub avec bien peu de contenus. Sauf que ce qui attire l'attention sont les meurtres sauvages survenus dans le cargo qui faisait sa livraison. Alors que les curateurs portent plus attention à la cargaison, une étrange créature se déchaîne dans le musée, éliminant tout sur son passage.


Je l'ai fait attendre tellement ce visionnement de RELIC que je ne m'attendais absolument à rien au moment de mettre la chose dans le VHS. C'est d'un côté, un film avec un monstre vraiment bien et de l'autre, un film franchement chiant et long. La réalisation n'est pas inepte et le film présente quelques beaux moments de tension, mais il semble y avoir bien peu de chair à mettre autour de l'os et ici, l'os sont les séquences avec la bête. D'ailleurs, l'utilisation de la créature est vraiment pas mal, avec des présences très espacés dans la première heure, sauf que le mumbo jumbo scientifique ne m'a jamais particulièrement intéressé. Les scènes sont très sombres et il est bien difficile de bien voir la bête avant sa scène de climax et j'avoue que j'aime aimé cet aspect de mystère. Mais sinon, outre quelques moments bien violents et un succulent personnage d'un chercheur asiatique monstrueusement douchebag, j'ai été peu divertit par la montée de cette histoire qui manque de tonus, bourré de jump scares un peu cheap et de personnages peu intéressants.


Dernière modification par Abba ; 11/06/2020 à 17h23.
Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 13/06/2020, 17h40       #903
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 772

Child Bride - 1938 - HArry Revier

Une enseignante dans un patelin de baumé tente de conscientiser les villageois pour rendre illégal les mariages entre hommes adultes et des adolescentes.

Eurrr je me suis senti sal en regardant, surtout sachant que le film a été produit par le gouvernement américain et que le résultat a probablement été un film qui a émoustillé plus de pervers que d'autres choses. C'est un horrible film en fait, qui sent davantage l'exploitation de très mauvais goût que l'éducationnel et quand on y ajoute de la nudité adolescente, on se rend compte qu'on touche au comble de l'inacceptable. Les acteurs sont horribles, la représentationd e la campagne est insultante et ce CHILD BRIDE est définitivement parmi les plus gros shit biscuit que j'ai pu voir.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 22/08/2020, 02h11       #904
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 772

The Ghouls - 2003 - Chad Ferrin

The Ghouls

Éric est un stringer. Le plus bas de l'échelle éthique de la prise de vue journalistique. Il gagne sa vie à filmer des poursuites et des actes de violences urbaines pour ensuite vendre les vidéos à celui qui donnera le plus. Sauf que de vivre de la misère humaine a complètement détruit sa vie personnelle, sauf qu'elle deviendra bien pire quand il découvre un soir, l'acte de violence ultime quand il découvre des créatures se nourrissant des hobos et SDF de la ville. Prouver leur existence devient une dernière tentative de rédemption.

Sur ce pitch vraiment intéressant se révèle un film avec un budget amateur et une technique franchement similaire. Le film a tenté de se vendre comme un film de zombies, sa plus grande erreur, car même s'il y a des créatures dans le film, on a affaire à des Ghouls se nourrissant des morts, qui sont bien peu présents et n'ont pas un look folichon. Le seul véritable intérêt du film se trouve dans son intéressant commentaire social et c'est tout ce qui m,a gardé jusqu'à la fin tellement c'est techniquement faible. Les scènes s'allongent souvent presque inutilement et on passe vite du malaise à l'ennui. On se retrouve avec un film avec un propos plus intéressant que le film lui-même, qui a une atmosphère certes, mais qui n'a pas les moyens techniques et artistiques de ses ambitions.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 30/08/2020, 00h03       #905
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 772

Alienator - 1990 - Fred Olen Ray

Kol est un dangereux criminel supposé être exécuté dans un vaisseau spatial bien lointain. Astucieux et dangereux, il trouve le moyen de s'échapper et de prendre un vaisseau pour s'arrêter sur Terre. Le commandant du vaisseau décide d'envoyer l'Alienator, un robot destructeur et invincible pour éliminer la dangereuse cible. Sauf que Kol est recueilli par une bande de jeunes gens et un garde-chasse et toute la bande devienne la cible... de l'Alienator.


Difficile de constater que le film date de 1990, car sa pue le cheap du début des années 80, que ce soit le look du film où les dégoûtants effets spéciaux. ALIENATOR est ce que je peux appeler, un bon petit nanar, absolument oubliable, mais complètement débile de la première à la dernière minute. Y'a d'abord cette partie dans un vaisseau spatial, qui transpire le cheap et le bad acting, avec un Jean-Michael Vincent, méchant ou pas (Le film ne semble pas trop le savoir) et une scène d'évasion complètement débile avec le vilain qui de null part vient foutre des insectes tueurs dans le visage d'un des gardes. Ensuite ça va sur Terre, les pauvres adolescents sont tristes à voir, mais ça passe encore, mais plus ça avance et plus ça devient n'importe quoi. L'Alienator est l'élément le plus mémorable du film, un look entre sado-maso et robocop foutue sur une bodybuildeuse intimidante. J'y ai pris beaucoup de plaisir, c'est tout ce qui compte j'imagine.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 30/08/2020, 05h53       #906
Carcajou3
Patriote
F'n Freak
 
Avatar de Carcajou3
 
Membre: novembre 2004
Messages: 20 227
Il faut que je revois The Relic
__________________
Carcajou3 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 05/09/2020, 16h41       #907
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 772

Proteus - 1995 - Bob Keen

Un groupe de revendeurs d'héroïne trouve refuge sur une épave, anciennement une plate-forme pour le pétrole. Rapidement, ils découvrent que ce n'est pas une plate-forme ordinaire et que des expériences y ont eu lieu et que certains résultats rôdent encore sur les lieux...


En voilà un autre qui tente de copier un peu à sa façon Alien, dans un autre environnement et je dois dire, il s'en est fait des bien pires dans le genre. Le gros problème du film est que ça ne devient vraiment intéressante que trop tard et qu'il faut endurer une ribambelle de personnages tous plus détestables les uns que les autres. D'un côté, on voit qu'on tente vraiment de faire un film honnête, mais de l'autre, la formule est fatigué de bouts en bout, difficile de vraiment embarquer avant la fin où on est servit par une créature franchement pas mal et un climax agréable. La qualité des effets de Bob Keen doit être souligné, même si on y croit jamais vraiment. PROTEUS a tenté d'en faire beaucoup avec peu et a alourdit considérablement son scénario pour y arriver, dans ce qui s'avère à mon sens une déception. Mais pour l'amateur de gros monstres laids, je vous dirais que celui-là pourrait vous intéresser.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 12/09/2020, 17h13       #908
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 772

Sars Wars - 2004 - Taweewat Wantha

Le Virus du SRAS a évolué et cause maintenant les infectés à devenir de dangereux zombies! Un Condominium en Thaïlande devient un dangereux point d'explosion où scientifiques et Commando font équipe pour empêcher le virus de se propager alors que le gouvernement réfléchit à simplement tout faire exploser.


La première chose que j'ai eu le goût de dire après avoir SARS WARS est bel effort. Parce que je ne suis pas particulièrement tombé sous le charme de cette tentative de comédie d'horreur, mais j'ai apprécié de voir tous les efforts et artifices mis en place pour donner quelque chose aux spectateurs. Le film oscille beaucoup entre des moments super intéressants et de l,humour bien pensé, pour deux minutes ensuite, nous offrir quelque chose de tellement con et gros qu'on en revient à lever un peu les yeux. J'ai bien aimé la ribambelle de personnages colorés et certains très bon dialogues du film, qui accompagnent bien l'action, très présente. Pas trop de gore, mais les maquillages et les effets sont plutôt bien faits. En gros, pour une petite expérience beau bon pas cher, SARS WARS se débrouille. Je dois souligner cependant la très piètre qualité de l'édition DVD du film, dont le son décalle après environ une heure et ce problème semble commun à tout ceux qui possèdent le film.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 19/09/2020, 23h09       #909
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 772

The Pumaman - 1980 - Alberto de Martino

Il y a des milliers d'années, des extraterrestres ont visité la Terre et ont créé l'Homme-Puma, un homme Dieu aux pouvoirs exceptionnels, tous détenus par un masque d'or pouvant contrôler l'esprit des hommes. Ce masque par contre, tombe entre de mauvaises mains, mais un prêtre aztèque compte bien trouver l'homme Puma avant que tout soit trop tard.

Pour amateurs de nanars superhéros, PUMAMAN est un incontrounable sur tellement de niveaux, qu'on a pratiquement l'impression d'être saoul quant on regarde le film. C'est surtout le sérieux de la chose devant une absence totale de moyen qui donne tout le charme à la chose. Quand L'Homme Puma prend son envol pour la première fois... Difficile de ne pas être charmé devant des effets spéciaux aussi à côté de la plaque. Ensuite, les succulents costumes qui agrémentent le film, dont celui du héros, qui a probablement coûté 5$, cape incluse, mais aussi celui des vilains, surchargé de cuirs noirs avec en tête de liste, Donald Pleasance complètement sans âme dans le rôle du vilain. Finalement, les scènes d'action, filmés sans inspiration et avec une mollesse visible, réutilisant constamment les même scènes durant certaines séquences. C'est beau de voir autant de merde dans un film et je dois, j'ai été conquis. Le film est un peu mou sur le rythme cependant et je ne le considère pas dans les tops du genre, mais pour le sous-genre nanar héros, en voilà un bien bon cru!

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 20/09/2020, 19h44       #910
Ralgrad
Tottenham Boy
Administrateur
 
Avatar de Ralgrad
 
Membre: novembre 2014
Localisation: Sarcelles, Val d'Oise, France
Messages: 12 972
J'ai pas feuilleté toutes les pages du topic, je voulais savoir si l'un d'entre vous a regardé "The Man From Earth" ?

J'ai vraiment bien aimé, je le conseille à tout le monde, il est rapide à voir (1h20 environ) et intéressant.

Abba a dû le voir je pense.
__________________
Membre honoraire de la Yid Army & ambassadeur non-officiel de Tottenham.
Ralgrad est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 20/09/2020, 20h40       #911
Samoan
Usager régulier
 
Membre: février 2013
Localisation: Paris
Messages: 1 560
Citation:
Envoyé par Ralgrad Voir le message
J'ai pas feuilleté toutes les pages du topic, je voulais savoir si l'un d'entre vous a regardé "The Man From Earth" ?

J'ai vraiment bien aimé, je le conseille à tout le monde, il est rapide à voir (1h20 environ) et intéressant.

Abba a dû le voir je pense.
Je ne connaissais pas du tout ce film et j’avoue que le synopsis me donne clairement envie.
Samoan est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 20/09/2020, 22h38       #912
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 772
Citation:
Envoyé par Ralgrad Voir le message
J'ai pas feuilleté toutes les pages du topic, je voulais savoir si l'un d'entre vous a regardé "The Man From Earth" ?

J'ai vraiment bien aimé, je le conseille à tout le monde, il est rapide à voir (1h20 environ) et intéressant.

Abba a dû le voir je pense.
Non je ne l'ai pas vu!


Population 436 - 2006 - Michelle Maclaren

Un responsable du recencement doit se rendre dans une petite ville où depuis cent ans, la population est restée à exactement 436 habitants. Deux pneus crevés dès son arrivée lui permettront de constater exactement pour l'étrange culte de ce village bien marginal.

Dans la catégorie, c'est pas vraiment très bon, mais ça se regarde jusqu'à la fin, je dois dire que je classe POPULATION 436 assez haut. C'est un film sans surprise, qui manque de scènes fortes, mais qui a une base scénaristique juste assez intéressante pour nous faire durer le 90 minutes. La réalisation ne prend pas beaucoup de risque et la tension est souvent drôlement mené, les acteurs ne sont pas véritablement très bon et on a l'impression tout du long que ça aurait pu donner plus. Sauf que merde, un scénario où une ville doit OBLIGATOIREMENT rester au même nombre d'habitants est cool dès le départ et comme c'est bien long à se défiler, on a le goût de savoir ce qui va se passer. Au final, c'est franchement bof et rien n'est véritablement surprenant. Y'a visiblement de la belle volonté ici d'offrir quelque chose de bien, je pense juste que le film n'avait pas le talent derrière son excellent pitch. Shout out à Fred Durst de Limp Bizkit dans le rôle du Shériff et aussi pour la seule vraie bonne scène du film qui est une espèce de célébration de village qui prend une étrange tournure!

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 22/09/2020, 22h29       #913
Ralgrad
Tottenham Boy
Administrateur
 
Avatar de Ralgrad
 
Membre: novembre 2014
Localisation: Sarcelles, Val d'Oise, France
Messages: 12 972
Citation:
Envoyé par Samoan Voir le message
Je ne connaissais pas du tout ce film et j’avoue que le synopsis me donne clairement envie.
N'hésite pas, ça dure moins de 1h30 ; malheureusement je ne peux l'évoquer sans spoiler. Si tu aime, je suis sûr que tu le regardera au moins une fois tous les 2-3 ans.

Citation:
Envoyé par Abba Voir le message
Non je ne l'ai pas vu!
Surpris.
Je ne sais pas si tu compte le regarder mais je surveillerai ce topic au cas où.
__________________
Membre honoraire de la Yid Army & ambassadeur non-officiel de Tottenham.
Ralgrad est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 03/10/2020, 19h20       #914
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 772

Cinderella 2000 - 1977 - Al Adamson

2047, tout sexe est défendu. Les dirigeants utilisent leurs pouvoirs omniprésents pour empêcher toute personne de faire la chose. Sauf qu'une jeune femme, tyranniser par sa tante et ses cousines, trouvera le moyen de renverser le tout pour être avec l'homme qu'elle aime.

C'est toujours une expérience un film d'Al Adamson, réputé pour ses films d'explotation hyper fauché, mais celui-là dans la catégorie ''C'est filmé avec des pieds '' devrait remporter la palme d'or. On dirait que le pauvre ne sait même pas faire des cadrages. Ajoutons que le film, malgré une courte durée, ne passe vraiment pas vite, entre des scènes de sexe sans inspiration ou des performances musicales et chantées assez génantes. Ce n'est ni une bonne comédie, ni un film érotique réussi, ni une comédie musicale de qualité, c'est simplement mauvais sur plusieurs niveaux. Les acteurs cabotinent un max avec seulement Catherine Burgess, tolérable dans le rôle principal. Au final, c'est un navet assez innoffensif qui a le seul mérite de ne pas se prendre au sérieux.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 04/10/2020, 18h19       #915
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 772

Edmond - 2005 - Stuart Gordon

Edmond Burke termine son boulot dans sa firme. Il est triste et décide de s'arrêter chez une diseuse de bonne aventure qui lui dit qu'il n'est pas où il devrait être. Il décide donc d'abandonner son mariage et décide de déambuler dans New York, passant d'un bar, à un bordel, un pawnshop et un restaurant où il trouve toujours le moyen de causer un problème. Sa soirée prend une tournure extrêmement sinistre alors qu'il pense avoir trouvé une femme pour enfin l'écouter...

Un beau petit moment passé pour ce thriller, finement mené par un William h. Macy plus pathétique que jamais et un Stuart Gordon en plein contrôle de son sujet. Le casting demeure quand même de belle qualité, avec quelques beaux noms qui se débrouillent très bien dans des rôles souvent se limitant à une seule scène. Le film est très bavard, mais à une atmosphère vraiment prenante, avec Macy qui déambule dans une ville qui ne fait que lui en foutre plein la gueule à chaque scène, même quand il pense être en contrôle. Ce côté humour noir est très bien rendu, et s'avère bien plus intéressant que le dernier 20 minutes, qui chamboule pratiquement tout le film vers autre chose. Le film a un super look au passage, l'atmosphère de la ville est merveilleusement bien rendu par Gordon, qui dans le domaine, demeure très difficile à battre. Un bon petit film qui trace un intéressant portrait d'une descente en enfer.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Réponse



Liens sociaux

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-DIVERTISSEMENT > Cinéma

Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 19h38.



FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2020
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,10500 seconds with 11 queries