FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

Chroniques FN-Lutte Chroniques du staff portant sur la lutte

Coffre aux mystères de la lutte : WCW Starrcade 1996
FN-JOURNAL: Chroniques FN-Lutte

Réponse
 
Outils de la discussion
  #1  
Vieux Chronique de Abba, publiée 12/12/2021, 02h05
Avatar de Abba
Abba Abba est déconnecté
 

Coffre aux mystères de la lutte : WCW Starrcade 1996



Unification Cruiserweight Match
WCW Cruiserweight Championship vs J-Crown Championshion
Dean Malenko vs Ultimo Dragon


Quel bel opener, comme toujours le faiseur de cartes de la WCW de l’époque mérite un A+ pour son travail pour 1996. D’un côté, Dean Malenko est devenu tellement solide avec ses prestations au courant de l’année, qu’il s’est forgé une certaine réputation de face auprès du public. Constant, innovateur, toujours capable d’intéresser la foule, il était autant un pillier du midcard que Rey Mysterio qui a été la sensation de l’année. De l’autre côté, Ultimo Dragon, beaucoup plus effacé et pratiquement utilisé qu’en PPV avec la WCW, qui s’est taillé la place de top heel de la division au courant des trois derniers mois. Je n’ai jamais vu ce combat et je suis hyper curieux de voir où il pourront avec! Possible MOTN dès le départ.


Wow, tout un combat d’ouverture je dois dire et la foule est burning hot pour ce combat. Ça commence typiquement avec de la technique et Malenko et Dragon sont ici sur un point d’égalité très intéressant à voir, surtout dans les matchs de Malenko. Dragon peut le suivre et le fait bien, même s’il n’a pas la fluidité de Malenko dans l’exécution. La partie technique et de soumissions ensuite n’est pas mauvaise du tout, mon problème est que Malenko passe près de 10 minutes à travailler la jambe de Dragon et qu’à aucun moment dans le combat, Dragon ne vend sa jambe. Il commence ensuite à frétiller et courir partout comme si de rien n’étant, assez décevant. Par contre, le dernier 10 minutes est hyper intense, bourré de power move et de tombés, avec une foule en feu en plus, ça ajoute au plaisir de la chose. Je dirais un combat très solide donc, pour débuter ce PPV. Malenko et Dragon s’échangent pendant presque trente secondes des tentatives d’attaques arrière et Ultimo Dragon, surprend Malenko avec un TIGER SUPLEX pour prendre le titre et posséder maintenant 9 titres!

Note : Ça aurait pu être mieux, mais je bouderais mon plaisir de dire que ce n’était un très bon match, fluide et solide. Malenko termine un excellent règne alors que Dragon en débute un très mérité. Outre le mauvais selling de la jambe, j’aurais dit un combat à voir absolument. ***½

WCW Women’s Championship
Tournament Final
Akira Hokuto/ Avec Sonny Oono et Kensuke Sasaki vs Madusa


AAhh la division feminine de la WCW, promise par Eric Bischoff pour s’assurer de la signature de Madusa et qui ne sera qu’un petit pet dans l’eau. Pet, car la WCW n’a jamais tant tenté de mettre en avant cette division et l’a pratiquement abandonné au milieu de l’année 1997. Malgré tout, Akira Hokuto, une des meilleures Joshi de l’histoire a certainement tout ce qu’il faut pour sortir un bon combat de Madusa, en espérant que ce soit mieux booké que le dernier combat féminin qui était à Hog Wild.

C’est pas très long et honnêtement pas très bon. Madusa et Hokuto ne cliquent simplement pas ensemble et il n’y a vraiment aucun rythme à la chose. C’est Hokuto qui contrôle le combat avec des soumissions et en sellant par çi par là des offensives pas trop crédibles de Madusa qui ici ne se contente pratiquement que d’un Powerbomb et une German Suplex. Honnêtement, j’ai trouvé ça juste un peu nullos et pas prenant une seconde, même si je vois clairement que les deux lutteuses ont tenté de faire quelque chose de bien, mais on aurait dit un combat qui se planifiait sur 15 minutes, qui au fond en a durée 6, rien ne prenant. Alors que l’arbitre ne voit rien, Oono vient frapper Madusa derrière la tête avec le drapeau américain. Hokuto lui fait ensuite un JAPANESE MISSILE DROPKICK et un NORTHERN LIGHT BOMB pour la victoire!


Note ; Malgré mon amour pour Hokuto, le choix de la mettre championne dès le départ m’appraît comme une drôle de décision alors que Madusa allait davantage en profiter pour mettre la division en avant. Ce match n’a pas répondu à mes attentes, il était brouillon, sans rythme et drôlement monté. *½

Jushin Thunder Liger vs Rey Mysterio Jr


Je n’ai non-seulement aucun souvenir de ce combat, j’ignorais que les deux lutteurs s’étaient déjà affrontés! Quand même tout un honneur pour Mysterio, dans sa première année de boulot où il a tout cassé, d’avoir un combat contre Liger sur une plateforme aussi prestigieuse. Maintenat, est-ce que leurs styles vont bien se mélanger?

Avec un tel matchup, Liger se la joue plus heel qu’à l’habitude et c’est bien mieux comme ça, puisqu’il se permet beaucoup de power moves contre Mysterio. Le combat est hyper rythmé et prend très peu de temps mort. C’est d’un côté le point le plus positif du combat, mais aussi son plus gros défaut. D’un côté, c’est extrêmement impressionnant à regarder, mais de l’autre, le combat ne souffle jamais et beaucoup d’action a l’air d’allé trop vite pour la foule, étonnament silencieuse. Je pense que la WCW aurait gagné de mettre ce combat en ouverture. On ne sent pas nécessairement une construction particulière ici, on fait surtout des spots. Honnêtement, ça n’en fait pas un mauvais combat loin de là, mais quelque chose en moi demeure que les deux auraient pu en faire plus, surtout avec un combat d’une durée de 15 minutes. Liger l’emporte avec un LIGER BOMB destruction qui plie littéralement Mysterio en deux.


Note : ***¼, je recommande davantage de Malenko vs Dragon de l’opener, mais celui-là demeure à voir si vous êtes fans des deux lutteurs. J’aurais préféré quelque chose d’un peu plus structuré.


No Disqualification Match
Chris Benoit/ Avec Woman vs Jeff Jarrett


Honnêtement, quelle carte pour débuter le PPV! Je ne suis pas un fan de Jeff Jarrett, mais forcé d’admettre que contre Chris Benoit, ça a le potentiel de donner quelque chose d’excellent. Benoit se solidifie dans le midcard et est l’élément clé des Horsemen. Jarrett a reçu la bénédiction de Ric Flair pour joindre les Horsemen, ce qui ne fait pas particulièrement l’affaire de Benoit qui doit le tester dans le ring d’abord.

Dans le premier 10 minutes, je vous aurais dit, ce combat est absolument excellent! Dans le dernier cinq minutes, je vous dirais que ce combat ne va nulle part! D’abord, Jeff Jarrett est génial dans ce combat, autant pour ses offensives que pour son selling exceptionnel. Je ne suis pas fan, mais ici il m’a bluffé. Benoit est très peu mobile comparément à d’autres combats qu’on a pu voir de lui, mais il fait bien le travail en se concentrant pas mal uniquement sur le brawling. Durant le combat, Arn Anderson arrive et ignore Benoit, ce qui pourrait laisser penser qu’il soutient comme Flair Jeff Jarrett. Et c’est là que ça devient n’importe quoi. Le Dungeon of Doom (Oui encore eux) viennent attaquer Woman. Au même moment, Anderson décide de montrer ses couleurs et fait un DDT en bas du ring à Jarrett et le remonte dans le ring au même moment où le Taskmaster détruit une chaise en bois dans le dos de Benoit. Jarrett est roulé sans le vouloir par-dessus Benoit et fait le pin. Honnêtement, quelle fin merdique et difficile à suivre pour un bon combat qui à mon avis n’en avait pas tant besoin. Le combat n’a pas de climax, n’a pas son moment satisfaisant et on a l’impression parfois que l’action ne va nulle part.


Note : **¾, on aurait atteint les trois étoiles dans ce dernier cinq minutes, Jarrett a été excellent et Benoit bien intense. Mais le booking… Le booking.

WCW World Tag Team Championship
The Outsiders ©/Avec Syxx vs Face of Fear/Avec Jimmy Hart



Étonnament le combat que j’attendais le plus de cette carte, je suis peut-être le plus grand fan des Faces of Fear et je considère encore que c’est un outrage qu’il n’est pas été champions par équipe à un moment donné. Deux mecs gigantesques, avec une aura, un style à eux et qui faisait réagir la foule. Ici contre les Outsiders, je m’attends à quelque chose de bien violent et du bon brawling, j’espère seulement que ce sera rythmé.

J’ai bien aimé ce combat, mais clairement, quelque chose s’y est passé qui a changé radicalement sa structure en milieu de match. Les Outsiders sont supposés être les heels du combat et les Faces of Fear, étrangement les faces. On voit bien dans les séquences de départ que beaucoup de spots des FOF sont là pour amener la foule avec eux. Malheureusement, les Faces of Fear se font salement huer et les Outsiders acclamés. Visiblement donc, la deuxième partie du combat semble avoir été complètement improvisé pour que les rôles soient renversés et ça se sent malheureusement pas de la bonne façon. Les spots sont pas du tout paufinés et la fin du combat arrive comme un cheveux sur la soupe. Le combat en tant que tel est cependant assez agréable et les Faces of Fear sont simplement géniaux quand il tabasse Scott Hall pendant un bon cinq minutes. Malheureusement, ça traîne légèrement en longueur dans la deuxième partie. Barbarian tente un BIG BOOT, que Nash va éviter et va ensuite simplement faire son JACKNIFE POWERBOMB pour la victoire.


Note : **½, si vous aimez le brawling et les Power Moves, ce combat là fait le boulot. Le changement de ton de deuxième partie a baissé la qualité du combat considérablement, mais ce qui semble avoir été prévu d’avance était de très bonne qualité.

Finale Tournoi
WCW U.S. Championship
Diamond Dallas Page vs Eddie Guerrero


Voilà un bel exemple d’une longue rivalité bien ficellé. DDP et Guerrero sont en rivalité depuis pratiquement six mois et il y a maintenant une twist dans la rivalité. DDP et Guerrero ont effectivement des comptes à régler, sauf que cette fois, la NWO a aidé DDP a remporté tous ses combats dans le tournoi pour l’inciter à joindre la NWO. Nous sommes sur le point d’assister à la phase clé de l’évolution de DDP du Midcard à sa montée en Main Event. Pour le combat, je m’attends à quelque chose de solide, mais peut-être overbooked si la NWO est impliqué.


Je pense qu’on a un combat solide ici, qui manque d’un peu de souffle cependant. La foule est clairement fatiguée, Guerrero est face et ne génère ici aucune réaction et la foule semble davantage derrière DDP. De plus, outre quelques très beaux spot, le combat manque simplement de prendre son envol niveau rythme, on reste toujours assez statique ici. DDP cependant, montre encore une fois avec ce combat qu’il est avec Ric Flair, le meilleur seller de tous les lutteurs poids lourds de la WCW de l’époque alors que Guerrero continue d’enchaîner les combats de qualité avec régularité. En comparaison, on a un combat d’une bien meilleure qualité que celui de Halloween Havoc, il manquait clairement un quelque chose pour l’amener au stade supérieur cependant. Scott Hall profite d’une distraction de Syxx pour s’amener au ring et à la surprise générale, fait son OUTSIDER’S EDGE à DDP ce qui permet à Guerrero de monter sur la troisième corde et faire son FROGSPLASH pour devenir champion des États-Unis. Cette intervention surprise, était un outil pour prouver à DDP qu’il avait tout avantage à joindre la NWO et c’est ce qui l’amènera à faire un face turn en début d’année 1997!

Note : J’ai bien aimé le combat, mais outre quelques séquences, ça manquait drôlement de vie ce combat. La fin ne me dérange pas du tout et permet d’un côté d’élever Guerrero et de l’autre d’amener DDP à un échelon supérieur futur. **½

The Giant vs Lex Luger

Avec l’arrivée dominante de la NWO et la disparition de Sting, Lex Luger est lentement devenu le top face de la WCW. Maintenant, il affronte un Giant qui lui aussi a repris du gallon avec son entrée dans la NWO. J’ai honnêtement l’impression qu’on peut avoir un combat très décent, si on prend en compte leurs combats précédents, ici si on utilise les forces de chacun, c’est-à-dire de garder le storytelling au top de la priorité du match.


Comparément au Main Event de PPV qu’ils ont eu plus tôt dans l’année, j’ai trouvé ce combat là bien moins intéressant. En fait, j’ai trouvé le combat assez ennuyant avant son dernier cinq minutes. Malgré tout, je dois dire que j'ai beaucoup aimé comment Luger est dessiné comme futur top face ici et la WCW tentait également de garder le Giant très fort parce qu'il est au centre des storylines en ce moment. En gros, la foule est en feu et monte intelligemment le combat jusqu'à la montée en puissance de Luger. On a droit à de l'overbooking à son meilleur quand l'arbitre tombe, puisque Luger enferme le Giant dans le TORTURE RACK, sauf que Nick Patrick, le méchant arbitre arrive et kick littéralement Luger derrière la jambe! Luger repousse Patrick et RÉENFERME le Giant dans le TORTURE RACK, mais cette fois c'est Syxx qui arrive et fait un SPINNING KICK à la gueule de Luger et le tabasse, SAUF QUE STING ARRIVE! Syxx et Patrick quittent et Sting parle à l'oreille des deux lutteurs avant de laisser son bat de baseball au centre du ring. Luger fait un LOW BLOW au Giant, prend le bat et BALAYE LA JAMBE du Giant pour faire le pin pour cette impressionnante victoire.


Note : Étonnament, j'ai beaucoup aimé l'overbooking de la fin. Le combat en tant que tel est correct sans plus, mais j'ai beaucoup aimé la fin. **¼
¸
Main Event
Non Title Match
Hollywood Hogan vs Roddy Piper


C’est donc considéré à ce jour, comme le plus gros combat de l’histoire de la WCW, encore plus gros en termes de marketing que l’affrontement entre Flair et Hogan en 1995. Les chiffres donneront raison à la WCW, ce combat a attiré beaucoup de gens. Par contre, dans ce très long storyline, Piper va passer pour un vrai débile. Parce qu’ici, Piper s’est vanté à la télé que les détails du contrat du combat sont de lui-même et le pauvre n’a même pas pensé mettre un combat de championnat dans le combat. D’ailleurs la WCW fait absolument TOUT pour vous faire oublier que le titre n’est pas en jeu. L’annonceur Michael Buffer met énormément d’emphase durant l’entrée d’Hogan sur le fait qu’il est champion, comme si on essayait de détourner l’attention. Pour le combat en lui-même, le combat a une très mauvaise réputation, donc je ne m’attends à rien.


Hum, j’ai trouvé ce combat bien moins mauvais que ce qu’on m’a vendu, cependant, c’est pas du grand art ici. Hogan et Piper ont lutté exactement comme dans les années 80 et si la foule demeure énergique, aucun spots ne vient ajouter à la qualité du combat. Il a bien peu d’action outre des punchs et quelques prises de soumission et il me semble que la SUPLEX de Piper sur Hogan est le spot le plus excitant du combat. C’est pas désagréable à regarder cependant et on voit qu’ils sont restés sages, mais c’est pas une purge, c’est juste sans saveur pour le Main Event du plus gros gala de l’année. Ça s’overbook vers la fin quand le Giant intervient alors que l’arbitre a le dos tourné sauf que voilà, l’arrivée innatendue d’un fan pour attaquer Hogan gâche le spot final. Le Giant attrape Piper pour son CHOKESLAM et le soulève, mais comme le fan attaque Hogan, le Giant passe près de 20 secondes comme un con à attendre que Hogan arrive pour que Piper le kick au visage. Ensuite, Piper est envoyé en bas du ring et Piper enferme Hogan dans un SLEEPER HOLD et Hogan tombe dans le pays des rêves pour la victoire de Piper… Qui je vous le rappelle ne gagne pas le titre.


Note : *¾, niveau storytelling, l’élément le plus intéressant est la tension entre le Giant et Hogan. Pour le reste, on crédibilise Piper et niveau storytelling, le combat fait progresser les choses, ce qui est la force de la WCW à l’époque. Mais bon, indigne d’un Main Event de Starrcade.

Note générale : J’ai bien aimé ce Starrcade, même ce qui n’est pas très bon demeure intéressant et les combats en général sont très agréables. Malenko vs Ultimo Dragon prend la cerise du meilleur combat, mais entre la qualité générale des combats et les storylines qui se dessinent très bien devant, on a ici un gala très solide.




Vos commentaires
  #2  
Vieux 12/12/2021, 05h43
Sandman
 
Je suis d'accord que les Faces of Fear auraient été intéressant comme champions. Je pense la même chose du Barbarian pour son équipe avec le Warlord, les Powers of Pain.

Warlord étaient insanely powerful et Barbarian était talentueux et agile. C'est vrai qu'ils étaient des Legion of Doom rip-offs, mais Demolition aussi.

Ça me déçoit que les Powers of Pain ont jamais eu le push qu'ils méritaient, ils était super over.
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 13/12/2021, 18h07
Jrcthethrill
 
Ah ça faisait un moment !
Vraiment con ce main event sans titre en jeu, ça spoil le résultat
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 15/12/2021, 13h07
VonDerChuck
 
Je suis également d'accord pour les Faces of Fear. Mais il y avait beaucoup d'équipes intéressantes à l'époque (même chose, même encore plus, à celle des Powers of Pain) et les Outsiders étaient partis pour un long règne... Mais plus tard, quand on était rendu avec la mère à Bagwell, avant l'arrivée des jeunes Mamalukes, Perfect Event et compagnie, le moment aurait été bien choisi, mais je ne me souviens plus où ils étaient... Meng a refait un bout en solo je crois, il me semble que Barbarian était de moins en moins présent à partir de 97-98

Dean Malenko sinon est un lutteur solo largement sous évalué. Il a fait d'excellents combats face à Mysterio, Benoit, Guerrero, Jericho, tous de futurs main eventers, et Malenko était tout autant talentueux qu'eux sur le ring. La même catégorie que des Daniel Bryan selon moi pour comparer avec du plus récent.
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 17/12/2021, 15h51
Abba
 
Citation:
Envoyé par VonDerChuck Voir le message
Je suis également d'accord pour les Faces of Fear. Mais il y avait beaucoup d'équipes intéressantes à l'époque (même chose, même encore plus, à celle des Powers of Pain) et les Outsiders étaient partis pour un long règne... Mais plus tard, quand on était rendu avec la mère à Bagwell, avant l'arrivée des jeunes Mamalukes, Perfect Event et compagnie, le moment aurait été bien choisi, mais je ne me souviens plus où ils étaient... Meng a refait un bout en solo je crois, il me semble que Barbarian était de moins en moins présent à partir de 97-98
Ils se sont séparés en 1998 et ont feudé ensemble pour un court temps. Ils se sont réunis en début 1999 et ont refeudé ensemble pratiquement imméditement ensuite.
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 17/12/2021, 17h05
darkside
 
C'est bien ca a l'air moins douloureux que certains PPV passés, tu commences à prendre plaisir à la WCW !
Réponse avec citation
Réponse



Liens sociaux

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 22h22.

FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2022, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2020
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,06922 seconds with 11 queries