FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-DIVERTISSEMENT > Cinéma
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

Cinéma Vous trouverez de tout dans cette section: quelques commentaires plus savants de films moins diffusés par de futures jeunes recrues du cinéma, jusqu'aux démolitions ou encensements façon vox populi des derniers navets.


Ciné Confiné
Cinéma

Réponse
 
Outils de la discussion
Vieux 06/05/2020, 20h18       #1
Johnny B. Brand
Collaborateur
F'n Freak
 
Avatar de Johnny B. Brand
 
Membre: août 2009
Messages: 9 988
Ciné Confiné

Hello la Nation.

En ces temps compliqué (qui le seront encore pour beaucoup d'entre nous je pense et ce même après le 11 mai) on se matte pour beaucoup, pas mal de film. Et je me suis dit que ce serait intéressant qu'on partage ici, certains films qui nous ont beaucoup plus, ou qu'on trouve tout simplement intéréssant, MAIS qui ne sont pas des films "cultes" - ce que j'entends par là, des films qu'on retrouvent dans absolument tous les top des sites spécialisés (genre, les Parrains, Retour vers le futur etc. Vous avez compris le bousin)

L'idée c'est d'avoir des nouveaux films à découvrir, ou a redécouvrir pourquoi pas, qui sont peut-être un peu tombé dans l'oublie mais qui ont déjà connu un grand succès (là par exemple, le Fugutif avec Harrison Ford qui m'était complètement sortie de la tête) ou tout simplement vos bonnes découverte personnelles.

J'espère que vous jouerai le jeu en proposant des films plutôt cool, pour qu'on puisse tous passer du bon temps (ça nous servira toujours, et ce même après le confinement soyons sérieux)

J'ouvre les hostilités avec une liste non exhaustive :

Charlie mon Héros (1989) : Film de Don Bluth a qui ont doit Brisby et le secret de Nimh, Le Petit Dinosaure ou Fievel et le nouveau monde. C’est sont 4e film et même si c’est aujourd’hui un classique, il reste à mon sens trop peu plébiscité. L’histoire parle d’un chien qui se fait tuer et qui une fois au paradis, réussi à retourner sur Terre par une arnaque, et tente d’organiser sa vengeance avant de tomber sur une petite fille de 7 ans qui a le pouvoir de parler aux animaux. L’histoire autour de la doubleuse d’Anne-Marie, la petite fille, m’a glacé le sang.

Adam’s Apple (2005) : Film d’humour noir germano-danois avec Ulrich Thomsen dans le rôle d’un ex adepte du néo-nazisme, qui se rend dans la paroisse du pasteur Ivan, un être vraiment particulier. J’en dit pas plus car j’ai découvert le film de la manière la plus innocente du monde, et j’ai passé un excellent moment

Piège mortel (1982) : Huis-clos de Sidney Lumet (a qui ont doit l’excellent 12 hommes en colère) où un auteur de pièce de théâtre essuie échec sur échec, et qui reçoit un jours à sa maison le script d’un de ses ex étudiant. Et surprise, le script est génial. Il fera donc tout pour pour récupérer ce script.

Garde à vue (1981) : Un autre huis-clos où Lino Ventura interroge Michel Serrault sur le meurtre d’une petit fille. C’est très bien écrit, c’est très efficace et percutant.

La Belle Epoque (2019) : Une romance/comédie/drame où Daniel Auteuil à l’occasion de revivre n’importe quelle période de sa vie grâce à la société de Guillaume Canet, qui propose une reconstitution plus que réel de ses évènements.
Malgré une démarche sur le fond assez malsaine - j’ai trouvé le film très bien filmé, très émouvant, avec un Daniel Auteuil désabusé qui ne comprend pas le monde dans lequel il vit. Sur bien des aspects, j’ai été touché par le caractère de certain personnages. C’est léger, et ça fait du bien.

Why Don’t You Just Die! (2018) : Changement de registre avec ce film Russe complètement déjanté où un jeune adulte va pour tuer le père de sa meuf. Mais le père de sa meuf est un flic ripoux. Et un ripoux russe ça plaisante pas.
De l’hémoglobine par litre de cent, c’est du grand n’importe quoi, de la surenchère, du twist, du délire. Ça vole pas haut, mais cette décharge de violence fait vraiment du bien

Green Book (2019) : Oscar du meilleur film, du meilleur scénario original, du meilleur acteur dans un second rôle, Green Book raconte l’histoire de Tony, un homme à tout faire mais qui se sert surtout de ses poings, un poil raciste qui doit escorté dans le Sud des Etats-Unis un pianiste noir durant sa tournée. Road Movie, Buddy Movie, ce film est une bouffée d’air frais. Après l’avoir vu, j’avais foi en l’humanité, mais j’habite Paris, et j’ai du prendre le métro après le film, donc ça n’a pas duré. Mais en tout cas, Green Book est drôle, touchant, émouvant. J’aime beaucoup le rapport entre les deux hommes, c’est fascinant.

3 Billboard (2018) : Mildred Hayes a les nerfs, et à raison, car après plusieurs mois après le viol et le meurtre de sa fille, l’enquête piétine. Mildred décide alors de louer 3 panneaux d’affichages à la sortie de la ville pour afficher constamment l’incompétence des forces de l’ordre à résoudre cette enquête. Film très fort où Frances McDormand brille par son caractère. Les personnages du film sont tous très attachant, et l’histoire qui est dépeinte est captivante.

Perfect Sense (2011) : Film spécial confinement où du jour au lendemain, une étrange maladie se déclare et se repend. Petit à petit, les humains perdent l’usage de leur sens.
Sous cette nappe de science-fiction, on va surtout s’intéresser à l’histoire d’amour entre Ewan McGregor & Eva Green qui devront composer avec cette maladie.
Je me souviens avoir été terrifié par les effets de cette maladie, qui, une fois qu’on en saisi tout les aboutissants, nous laisse vraiment un sentiment d’inconnu. C’est au delà de la perception humaine.

L’Experience (2000) la version allemande : Un groupe de 20 personnes vont se livrer à une éxpérience sociologique pour le moins particulière. 12 joueront des détenus tandis que les 8 autres seront des matons. Et vous l’avez deviné, ça va déraper.

La cité de Dieu (2002) : Film où l’on va suivre la vie de Fusée et Petit Dé, deux enfants, dans une favela de Rio de Janeiro. L’un veut devenir photographe, l’autre le plus grand criminel de Rio.
Je pense que Petit Dé, qui se fera appelé par la suite Ze Pequeno - est l’un des premiers méchants qui m’a littéralement terrifié. C’est un des premiers films où je me suis dit : Des gars comme ça existe en vrai. Et ça m’a foutu les boules mais d’une force.
Quand je pense qu’un pote à moi vans dans les Favelas quand il part en vacance… il tourne pas rond ce con.

Tucker & Dale fighting le mal (2010) : Alors là c’est encore une fois gros délire. Vous voyez les films où une bande de jeunes partent en vacances dans le bayou, et qu’ils sont tués les uns après les autres parce qu’ils tombent sur des pécores tueurs ? Et bah imaginez qu’ils en ai fait une « parodie » très 1er degrés. C’est vraiment un pur kiffe.

Big Nothing (2006) : Un petit film qui est passé assez inaperçu avec David Schwimmer et Simon Pegg où Ross de Friends s’associe à un arnaquer et sa meuf pour faire du chantage (à je ne sais plus qui… demerdez-vous) - Un thriller comique qui se laisse regarder. C’est sans prétention, mais pour ceux qui veulent quelques choses de léger et d’accessible, je pense que ça fera l’affaire.

Attack The Block (2011) : Une attaque d’extra terrestre dans une cité. Voilà c’tout. C’est pété mais vraiment cool

Snake Eyes (1998) : Ce genre de film qui me donne envie de réhabiliter Nicolas Cage qu’on associe trop souvent à ses rôles pourris aujourd’hui, mais là, le gars s’est associé à De Palma pour nous livrer un film « Policier » vraiment intéréssant où des coups de feu se font entendre dans le palais des sport d’Antlantic City durant un match de boxe où le secrétaire d’Etat à la Défense était présent. Y’a du mort, y’a de l’enquête, y’a Nicholas Cage qui pète des câbles comme on l’aime, ça fait le café et c’est cool.

J’ai rencontré le diable (2010) : Un de mes films sud-coréen favoris. On suit l’histoire d’un Serial Killer qui s’en est pris à la mauvaise fille. Après avoir tué la femme d’un agent secret, le dernier se promet de le retrouver et de lui déglinguer sa mère. Et croyez-moi, vous êtes pas prêt.

Ghostland (2018) : Un film d’épouvante français avec Mylène Farmer. Ça vous suffit pas à vous pencher sur le truc ?

Sleepers (1996) : Film adapté d’un roman de Lorenzo Carcarerra, il raconte l’histoire de 4 gamins incarcérés dans une maison de redressement, et qui, 11 ans plus tard, finissent par abattre le gardien qui les a martyrisés pendant toutes ces années.

Elle (2016) : Film de Paul Verhoeven (Robocop, Total Recall, Basic Instinct, Starship Troopers etc.) où Isabelle Huppert interprète une femme d’affaire froide et impitoyable qui rien ne semble arrêter, jusqu’au jour où bah… elle s’en prend plein la gueule par un inconnu. Mais plutôt que de chialer et de s’enfermer chez elle, elle décide de partir à la traque au violeur.

Pinocchio et l’empereur de la nuit (1987) : Suite non officiel de Pinocchio de Disney par la défunte firme Filmation. Il fait partie de ce qu’on appelle la trilogie maudite de Filmation qui réunit donc 3 films qui sont tenu comme responsable de la fermeture de la société d’animation. Je conseille ce film plus que les 2 autres (Bravestarr & Blanche Neige et le château hanté) car vraiment très sombre, avec de nouvelles thématique, et beaucoup de polémique par moment. Le dessin est assez sale ce qui rend les moments de tension vraiment effrayant. L’ayant vu gamin, je reste fasciné aujourd’hui par ce film.

Combats de Maitre(1994) : Mon film favoris avec Jackie Chan (et de Jackie Chan) - suite officiel, non officiel de Drunken Master, ce film c’est un chef-d’oeuvre dans le domaine des arts martiaux - les chorégraphies, la vitesse, l’ingéniosité, les codes utilisés sont parfaitement dosés, des combats très impressionnant et pas mal long. Si on aime les films de Jackie Chan, je vois mal comment on peut passer à côté de cet incontournable pourtant trop souvent éclipsé par la carrière américaine du bonhomme.

Effroyables Jardins (2003) : Histoire qui raconte les évènements qui pousse le père de Lucien à jouer un numéro de clown amateur après avoir été capturés par les Allemands pendant la guerre. C’est un film très touchant, plein d’humilité, humain, et qui utilise un angle que je trouve assez originale pour traiter de son sujet. (Bon, ça vient d’un bouquin, mais quand même)

Fantômes contre fantômes (1996) : Plus léger cette fois ci, il s’agit de l’un des derniers films live où à jouer Michael J Fox. Dans ce film fantastique, MJF (coïncidence Frofro ?) joue le rôle d’un médium qui arnaque ses clients avec l’aide de ses potes fantômes, mais qui sera très vites soupçonnés de meurtre étrange. Il devra donc utiliser ses capacités pour débusquer le véritable coupable et se disculper.

et plein d’autres pour plus tard !

Dernière modification par Johnny B. Brand ; 07/05/2020 à 19h02.
Johnny B. Brand est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 07/05/2020, 08h14       #2
Sir Crocodile
still real to me damnit
F'n Freak
 
Avatar de Sir Crocodile
 
Membre: août 2016
Messages: 2 934
Je valide complètement 3 Billboards et J'ai rencontré le diable (même si ce dernier est quand même un gros classique dans le cinoche coréen).
Un peu plus de présentations pour les films, ça aurait été cool, genre au moins quelques mots pour donner envie aux gens


Breathless (2008), un drame traitant de la misère à Séoul et d'un type enfermé dans la spirale de la violence. Vraiment excellent.

Dernier train pour Busan (2016), un excellent blockbuster avec des zombies, vraiment une dinguerie, ça s'approche presque du film catastrophe dans certaines scènes

A bittersweet Life (2005), un film de vengeance vraiment très bon avec Lee Byung-hun dans le rôle principal

1987: When the day comes (2018), blockbuster coréen qui romance un peu des événements réels. L'histoire, c'est qu'un étudiant communiste a été torturé et accidentellement tué, l'Etat a tenté d'étouffer l'affaire et cela a bouleversé le pays. Très intéressant.

A Dirty Carnival (2006), un film sur la mafia vraiment top

Dans le noir du temps (2001), un court métrage de Jean Luc Godard, une claque, c'est d'une beauté folle

La Vérité (1960), on retient trop Clouzot pour Le Salaire de la Peur (qui est un monument) et pas assez pour La Vérité, peut-être son film le plus sombre et cruel. Un grand film et clairement un de mes préférés. On peut rajouter les autres films de Clouzot, ce cinéaste était incroyable.

Le trou (1960), film sur lequel je suis tombé complètement par hasard où l'on suit une évasion, j'ai trouvé le film vraiment captivant

Les oeuvres de Georges Méliès, on connait tous le voyage dans la lune, mais Méliès qui était magicien, a aussi réalisé beaucoup de courts métrages et c'est impressionnant de voir ce qu'il faisait à une telle époque.

Climax (2018) une sorte de voyage au bout de l'enfer que propose Gaspar Noé. A voir

La Belle Equipe (1936) et Marie-Octobre (1959), deux films que j'ai beaucoup apprécié. Je pense d'ailleurs que vous pouvez les trouver sur youtube. Julien Duvivier, excellent cinéaste français !

La cabane dans les bois (2012), sans aucun doute un des meilleurs films d'horreur de la décennie alors que c'est avant tout un film de divertissement

Patients (2017), le premier film de Grand Corps Malade, vraiment un bon film qui ne tombe pas dans la facilité, j'ai adoré

Quand passent les cigognes (1957), sans doute le plus beau film d'amour que j'ai pu voir et un film magnifique sur la guerre. Un de mes films préférés avec l'une des plus belles fins de l'histoire du cinéma.

Belladonna (1973), un film d'animation au style unique, vraiment à voir, c'est beau, c'est captivant, c'est vraiment quelque chose à part

The Raid 2 (2014) Encore meilleur que le premier qui était déjà un concentré d'action ultra jouissif

Le Garçon et le monde (2013) Un film d'animation Brésilien absolument magnifique, il faut l'avoir vu

La femme des sables (1964) Un film japonais que j'ai vu par hasard sur dailymotion, impossible de ne pas être agacé en voyant ce qui arrive au personnage principal

Possession (1981) J'ai vu ce film sur les conseils d'un ami et je dois dire qu'il s'agit d'un des meilleurs films d'horreur que j'ai pu voir, c'est monstrueusement malsain et j'étais à fond du début à la fin

L'Oeuf de l'Ange (1985) Une perle de l'animation Japonaise, une oeuvre contemplative à laquelle on trouvera les explications que l'on voudra. Toujours est-il que c'est magnifique et que ça propose un univers dans lequel on veut rester plus d'1h11

Scooby Doo sur l'île aux zombies (1998) une excellente surprise, c'est pas incroyable mais je m'attendais à un épisode banal de scooby doo en un peu plus long, j'ai finalement eu un métrage vraiment travaillé et cherchant à faire peur à son public

Pierre et le loup (1946) et Jazz Band contre Symphony Land (1935) deux films Disney que j'aime beaucoup et dans lesquels la musique joue un rôle central, vraiment deux petits chefs d'oeuvres injustement méconnus

La maison en petits cubes (2008) un court métrage très touchant, à voir absolument

Le hérisson dans le brouillard (1975) Court métrage d'animation russe vraiment très beau

Chirin No Suzu (1978) Moyen métrage assez surprenant tant ce qu'il raconte rappelle énormément de nekketsu dont la popularité explosera des années plus tard

Shutter (2004) Un film Thaïlandais d'horreur vraiment flippant qui a d'ailleurs fait l'objet d'un remake US (à chier)

Kairo (2001) J'en ai vu des films effrayants mais alors celui-là, je ne sais pas pourquoi mais il m'avait vraiment foutu les boules, les scènes d'épouvantes sont vraiment excellentes d'après moi

The Descent (2005) Un des meilleurs films horrifique des années 2000, de loin et si vous êtes claustrophobe, vous allez suffoquer juste en le regardant

Hababam Sınıfı (1975) Une amie m'avait parlé de ce film, le décrivant comme un véritable classique du cinéma Turc, je l'ai regardé, honnêtement, c'est pas top, pas nul, ça se regarde. A voir si on a envie de découvrir un très grand classique populaire du cinéma Turc
Sir Crocodile est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 07/05/2020, 08h36       #3
Ralgrad
Tottenham Boy
Administrateur
 
Avatar de Ralgrad
 
Membre: novembre 2014
Localisation: Sarcelles, Val d'Oise, France
Messages: 11 181
Citation:
Envoyé par Johnny B. Brand Voir le message
L'idée c'est d'avoir des nouveaux films à découvrir, ou a redécouvrir pourquoi pas, qui sont peut-être un peu tombé dans l'oublie mais qui ont déjà connu un grand succès (là par exemple, le Fugutif avec Harrison Ford qui m'était complètement sortie de la tête) ou tout simplement vos bonnes découverte personnelles.
D'ailleurs, si je ne dis pas n'importe quoi, le film a inspiré le manga Monster de Naoki Urasawa, non ?

J'ai un doute mais je crois que c'est le cas.

Bonne idée de topic, je ne vais pas trop réagir car je rattrape tout mon retard (moi qui ne regardait pas trop les séries TV/Films quand j'étais jeune) en regardant exclusivement les grosses sagas bien connue, mais ça me donnera des idées de visionnage pour les mois qui arrivent. J'espère qu'ils sont trouvable sur Netflix ceux que vous partagez.
__________________
Ralgrad est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 07/05/2020, 09h48       #4
Sir Crocodile
still real to me damnit
F'n Freak
 
Avatar de Sir Crocodile
 
Membre: août 2016
Messages: 2 934
Je pense qu'aucun des films que j'ai cité n'est trouvable sur netflix

Je conseille aussi The House that Jack Built, jouissif
Sir Crocodile est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 07/05/2020, 09h49       #5
Nianing
FN Freak
F'n staff
 
Avatar de Nianing
 
Membre: février 2010
Localisation: France
Messages: 13 519
Déjà que j'ai pas vu Fight Club, vous me parlez de ces films... Bande de fous.
__________________
Un jour je serai intelligent. Mais pas demain, je traîne sur le topic foot.

F'N Survivor Ligue 1 - Winner (1st edition) - Victoire finale face au loser TLC Addict.
Nianing est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 07/05/2020, 10h16       #6
Johnny B. Brand
Collaborateur
F'n Freak
 
Avatar de Johnny B. Brand
 
Membre: août 2009
Messages: 9 988
Citation:
Envoyé par Sir Crocodile Voir le message
Je valide complètement 3 Billboards et J'ai rencontré le diable (même si ce dernier est quand même un gros classique dans le cinoche coréen).
Un peu plus de présentations pour les films, ça aurait été cool, genre au moins quelques mots pour donner envie aux gens
Je vais faire ça oui !
Par contre, merci pour ta liste de films, je vais surement m'en mater certain !
Johnny B. Brand est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 07/05/2020, 11h42       #7
Sir Crocodile
still real to me damnit
F'n Freak
 
Avatar de Sir Crocodile
 
Membre: août 2016
Messages: 2 934
Citation:
Envoyé par Nianing Voir le message
Déjà que j'ai pas vu Fight Club, vous me parlez de ces films... Bande de fous.
Pas grave, y'a encore un an, je l'avais pas vu
Sir Crocodile est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 07/05/2020, 16h09       #8
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 688
Je joins la danse, je pensais faire une petite liste à chaque semaine, en tous les cas, ce confinement a vraiment permis de me donner plus de temps pour le septième art!

Night of the Hunter, Charles Laughton, 1955 : C'est peut-être un de mes films favoris. C'est un film extrêmement audacieux qui mélange meurtre, religion, abus d'enfants, mais c'est d'une beauté somptueuse. À mon sens également, une des grandes performances de l'histoire du cinéma pour Robert Mitchum, qui joue à mon sens, un des grands vilains du grand écran. C'est également très accessible pour une personne qui n'est pas dans le cinéma répertoire, mais tout le monde peut y trouver son compte.

Love and Death, Woody Allen, 1974
: J'aime bien Woody Allen, pas tant ces films récents, mais sa période 70 et 80 vont définitivement le détour. Je n'entends pas beaucoup parler de Love and Death, qui est une de mes comédies préférés. Bourrés d'existensialisme, de références à Bergman et à Dostoievski et ça se révèle étrangement léger et Allen offre à mon avis ses meilleurs one liners. Un film rapide, fluide et qui continue de me faire marrer à chaque écoute. Je suis un grand fan de la scène d'assassinat de Napoléon.

Age of Innocence, Martin Scorsese, 1993 : J'Apprends de plus à aimer à apprécier le cinéma de Martin Scorsese, et malgré tous ses films constamment cités, j'en reviens toujours à ce magnifique petit film d'amour, que Scorsese continue de nommer comme son film le plus violent. Je n'aime pas les films d'amour, mais d'un autre côté, rien n'a plus d'effet sur moi qu'un film romantique bien fait. Le film est tellement chargé d'émotions, de sentiments non-dit, il dégage quelque chose en plus d'être visuellement magnifique. Je ne crois pas que ce soit pour tout le monde, mais je crois que ceux qui y trouveront leur compte vont s'en enticher.

The Ballad of Cable Hogue, Sam Peckinpah, 1970
: J'adore tous les films de Peckingpah, probablement pas le seul que je vais parler sur ce topic. Celui-là est mon préféré de sa filmographie, c'est film western comique et doux, bien loin du style nihiliste du réalisateur et si la sauce ne prend pas toujours sur certains éléments, il y a une atmosphère paisible dans ce film que je peine à retrouver ailleurs. Beaucoup de gens détestent ce film, pour ma part, je l'adore et une grande performance de Jason Robards.

Closer, Mike Nichols, 2004 : Des gens magnifiques qui se font des choses horribles, voilà comment je pourrais résumer ce film, entièrement axé sur le dialogue. Sur un bassin de quatre personnages : chacune des scènes est deux d'entre-eux qui se blessent constamment. C'est adapté d'une pièce de théâtre, ce qui explique la forme du film, mais je n'ai jamais trouvé que c'était ennuyeux, j'ai été au contraire absorbé par la qualité du jeux des acteurs et la montée en crescendo émotif de chaque scène. Ce film là est largement tombé dans L'oubli et je peux quand même comprendre pourquoi, mais je le revisite souvent avec affection.
Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 07/05/2020, 19h02       #9
Johnny B. Brand
Collaborateur
F'n Freak
 
Avatar de Johnny B. Brand
 
Membre: août 2009
Messages: 9 988
Ma liste est à jours Croco (et les autres)
Johnny B. Brand est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 08/05/2020, 15h12       #10
Sir Crocodile
still real to me damnit
F'n Freak
 
Avatar de Sir Crocodile
 
Membre: août 2016
Messages: 2 934
Y'a des films sympas, j'irais sans doute en voir certains
Tucker et Dale c'est typiquement le truc qui hurle "grosse merde" et pourtant, c'est du divertissement bien fait, c'est franchement une belle surprise ce film

Citation:
Envoyé par Abba Voir le message
Night of the Hunter, Charles Laughton, 1955 : C'est peut-être un de mes films favoris. C'est un film extrêmement audacieux qui mélange meurtre, religion, abus d'enfants, mais c'est d'une beauté somptueuse. À mon sens également, une des grandes performances de l'histoire du cinéma pour Robert Mitchum, qui joue à mon sens, un des grands vilains du grand écran. C'est également très accessible pour une personne qui n'est pas dans le cinéma répertoire, mais tout le monde peut y trouver son compte.
C'est quand même un classique absolu La nuit du chasseur, tu le retrouves souvent dans des tops.
Le personnage de Mitchum est fantastique
Sir Crocodile est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 08/05/2020, 15h44       #11
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 688
Citation:
Envoyé par Sir Crocodile Voir le message
Y'a des films sympas, j'irais sans doute en voir certains
Tucker et Dale c'est typiquement le truc qui hurle "grosse merde" et pourtant, c'est du divertissement bien fait, c'est franchement une belle surprise ce film



C'est quand même un classique absolu La nuit du chasseur, tu le retrouves souvent dans des tops.
Le personnage de Mitchum est fantastique
Je doute cependant que ce soit un visionnement que la majorité des lecteurs de ce forum est la chance d'avoir fait et comme c'est un film accessible je ne m'empêche pas d'en faire la promotion.
Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 08/05/2020, 17h57       #12
Johnny B. Brand
Collaborateur
F'n Freak
 
Avatar de Johnny B. Brand
 
Membre: août 2009
Messages: 9 988
Je l'ai vu il y a quelques mois, et j'ai été assez déçu, car je sais que c'est un classique, que Mitchum est un pilier dans son domaine - mais je n'ai pas réussi à le trouver si intéressant que ça au final. Je sais qu'il faut le remettre dans le contexte de l'époque etc. Mais il faut bien avouer que toute la 3e partie est plutôt chiante.
Johnny B. Brand est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 08/05/2020, 18h14       #13
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 688
Citation:
Envoyé par Johnny B. Brand Voir le message
Je l'ai vu il y a quelques mois, et j'ai été assez déçu, car je sais que c'est un classique, que Mitchum est un pilier dans son domaine - mais je n'ai pas réussi à le trouver si intéressant que ça au final. Je sais qu'il faut le remettre dans le contexte de l'époque etc. Mais il faut bien avouer que toute la 3e partie est plutôt chiante.
Je n'avoue rien, c'est ma partie préféré!
Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 08/05/2020, 19h02       #14
Johnny B. Brand
Collaborateur
F'n Freak
 
Avatar de Johnny B. Brand
 
Membre: août 2009
Messages: 9 988
Citation:
Envoyé par Abba Voir le message
Je n'avoue rien, c'est ma partie préféré!

Comme quoi



Qu'est-ce que tu en penses toi ? Ton avis m’intéresse.
Johnny B. Brand est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 08/05/2020, 20h10       #15
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 688
Citation:
Envoyé par Johnny B. Brand Voir le message
Comme quoi



Qu'est-ce que tu en penses toi ? Ton avis m’intéresse.
Je pense personnellement que le personnage est un manipulateur qui est habitué de toujours arriver à ses fins, les enfants qui lui échappent sont des éléments déstabilisateurs qu'il n'a jamais eu à gérer et qui le pousse à plusieurs décisions douteuses dans le film, voir même vers un certain pathétisme.

Et quand on parle de la troisième partie, je suis surtout toujours frappé dans le magnifique face à face entre Mitchum et Lilian Gish et la scène de la chanson Leaning.
Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Réponse



Liens sociaux

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-DIVERTISSEMENT > Cinéma

Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 16h06.



FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2020
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,09188 seconds with 11 queries