FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-DIVERTISSEMENT > Arts, littérature, bande dessinée
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

Arts, littérature, bande dessinée Littérature, musées, théâtre, photographie, bande dessinée.


Critiques Mangas
Arts, littérature, bande dessinée

Réponse
 
Outils de la discussion
Vieux 26/02/2019, 13h19       #196
Ralgrad
Tottenham Boy
F'n staff
 
Avatar de Ralgrad
 
Membre: novembre 2014
Localisation: Sarcelles, Val d'Oise, France
Messages: 8 414
Citation:
Envoyé par Johnny B. Brand Voir le message
Ils vont ressortir une nouvelle édition de Slamdunk d'ailleurs ?
Les deux premiers tomes de la nouvelle version viennent de sortir.
__________________
Tottenham is my club, my one and only club.
Ralgrad est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 26/02/2019, 14h14       #197
Johnny B. Brand
Luttologue Elite
F'n Freak
 
Avatar de Johnny B. Brand
 
Membre: août 2009
Messages: 9 181
Citation:
Envoyé par Ralgrad Voir le message
J'avais lu la version basique courant 2008, celle des éditions "J'ai Lu" (je crois) et c'était tellement ancien (mais bon) que cette version deluxe va à coup sûr être plus potable et belle, rien que sur la qualité du papier, le nombre de page (on passe de 27 tomes à 14-15 environ) et bordel le prix est très intéressant (environ 7€ en neuf chez certains vendeurs professionnels).

Si tu veux mon avis, elle vaut largement le coup, mais c'est avant-tout destiné aux gros fans de la série. Si tu as uniquement vu l'animé, je suis pas certains que tu sera charmé.

7euros ? Putain, moi qui ai acheté les 4 premiers au prix fort, ça reste quand même dans l'ordre des 14 euros hein.



Mais je me fais aussi Gantz Ultimate Edition, et je pense me choper celle sur Akira et Blame.
Johnny B. Brand est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 26/02/2019, 14h25       #198
Jojoalmanie
Usager régulier
 
Avatar de Jojoalmanie
 
Membre: avril 2009
Messages: 1 073
Citation:
Envoyé par Ralgrad Voir le message
J'avais lu la version basique courant 2008, celle des éditions "J'ai Lu" (je crois) et c'était tellement ancien (mais bon) que cette version deluxe va à coup sûr être plus potable et belle, rien que sur la qualité du papier, le nombre de page (on passe de 27 tomes à 14-15 environ) et bordel le prix est très intéressant (environ 7€ en neuf chez certains vendeurs professionnels).

Si tu veux mon avis, elle vaut largement le coup, mais c'est avant-tout destiné aux gros fans de la série. Si tu as uniquement vu l'animé, je suis pas certains que tu sera charmé.
Je me suis jamais vraiment intéréssé à l'animé, je préfère les mangas et c'est surtout pour découvrir le travail de celui qui a inspiré Miura pour Berserk. Sanscompter que les dessins sont magnifique. Par contre je les ai eu pour un peu moins de 14€, j'ai pas trouvé à 7€.
__________________
[CENTER][CENTER]$ Simply Priceless $

Jojoalmanie est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 26/02/2019, 14h35       #199
Ralgrad
Tottenham Boy
F'n staff
 
Avatar de Ralgrad
 
Membre: novembre 2014
Localisation: Sarcelles, Val d'Oise, France
Messages: 8 414
Au temps pour moi, c'est bien 14 euros environs.

J'ai vu sur Rakuten qu'ils étaient à 7€ "comme neuf", donc bon...
__________________
Tottenham is my club, my one and only club.
Ralgrad est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 27/02/2019, 01h11       #200
Sir Crocodile
Collaborateur
F'n Freak
 
Avatar de Sir Crocodile
 
Membre: août 2016
Messages: 2 352
Je lis Kenshin le Vagabond en ce moment, j'en suis au tome 8. Je trouve ça sympathique pour le moment. On a pas mal de mangas qui parlent de l'ère Edo, mais des mangas qui parlent de l'ère Meiji, je n'en avais jamais lu. Beaucoup de qualités pour le moment !

Sinon, des gens suivent l'animé Jojo's Bizarre Adventures ? Les épisodes de la partie 5 sortent actuellement et c'est de très bonne qualité ! Je me suis tapé les scans y'a 2 ans, ils étaient d'une qualité déplorable et très difficile à trouver donc une adaptation animé de très bonne facture, c'est appréciable.
Sir Crocodile est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 20/03/2019, 05h36       #201
Ralgrad
Tottenham Boy
F'n staff
 
Avatar de Ralgrad
 
Membre: novembre 2014
Localisation: Sarcelles, Val d'Oise, France
Messages: 8 414

À moins de parler japonais et de pouvoir surfer sur les sites nippons, vous ne trouverez pas beaucoup d'informations concernant Yui Hata sur le web français. Et pour cause, cette femme n'est encore qu'une débutante dans son domaine. Le manga que je vais évoquer dans quelques instants est d'ailleurs, son tout premier projet. N'allez pas croire que c'est une œuvre légère et oubliable, les éditions Akata ont commercialisé une belle série, certes courte, qui souffre de quelques défauts, mais qui sait se montrer intéressante du début à la fin.

Je n'aurais probablement jamais eu l'idée de lire "Les Royaumes Carnivores", mais après la lecture de Darkside, y a presque un an, je gardais ce manga dans un coin de ma tête et voici donc mon avis.

Tout d'abord, sachez que le manga ne met en scène que des animaux. Ils parlent, agissent et se comportent comme les hommes, au point où certains se déplacent sur deux pattes. L'histoire se déroule dans une savane et plus précisément, dans un royaume, dirigé par la tribu royale des Lions. Une espèce carnivore qui s'est placée comme la force dominante de la région et oblige les autres à respecter leur autorité. Pire encore, les herbivores qui servent habituellement de nourriture sont utilisés comme esclaves, si elles ont mauvais goût. C'est le cas des gazelles de Thomson. Et parmi elles, une certaine Buena décide qu'il est grand temps de stopper cette tyrannie. Pour cela, elle n'a d'autres choix que de faire appel notamment à la "Démone Blanche", la dernière guépard blanche, seule espèce capable de mettre à mal les lions.

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, ce manga n'est pas une simple ode à la rébellion, il est plus profond que ça. Yui Hata réussi le tour de force de dénoncer -en seulement trois tomes- certains travers de notre société, comme la surconsommation, l'abus de pouvoir, la haine de l'autre, la luxure et le péché d'orgueil. Se faisant, on se rend compte qu'on a là un manga pensé, qui nous amène à réfléchir sur notre mode de vie.


Autre grande force du titre : les dessins. Difficile de les ignorer tant ils sont un régal pour les yeux. Yui Hata charme par ses environnements détaillés, ses personnages pleins de vie et ses scènes de combat à couper le souffle. Un bon point aussi pour être allé au bout des idées et ne pas avoir fait dans la censure, illustrant des planches difficile à regarder, tant certains moments sont cruels et dégueulasse à voir.

Une sorte de rappel à la réalité, la nature est belle mais peut sembler parfois injuste. Dans cette même idée de réalisme, on peut évoquer ces lions. S'ils semblent foncièrement mauvais dans "Les Royaumes Carnivores", il faut se rappeler que ces derniers se situent au sommet de la chaîne alimentaire et un animal agissant par instinct ne fera pas de cadeau à ses proies.

Là où j'ai plutôt été déçu, c'est sur la fin. Quand on sait que la série n’excède pas les trois tome, voir le combat contre Marsias durer sur plus de cent pages, amène un peu de frustration. Plus on approche de la fin, plus on se rend compte qu'il s'agit finalement du dernier combat que nous -lecteurs- seront amenés à voir. Buena a toujours pour objectif de renverser cet état totalitaire, mais ce sera visiblement sans nous et c'est fort dommage sachant que l'auteur n'hésite pas à teaser un ennemi bien plus important que Marsias et Moussa.

Conclusion : Âmes sensibles s'abstenir

Je ne regrette absolument pas d'avoir lu "Les Royaume Carnivores", ça reste un manga plaisant et intéressant dans le fond. Le dernier tome est frustrant, tant on a pas ce mot de la fin, mais il n’éclipse en rien le merveilleux travail offert précédemment. Yui Hata se fera probablement une belle réputation dans les années à venir, je saurais personnellement à quoi m'attendre en voyant son nom sur une première page de couverture.

★★★★☆

Scénario et dessins : Yui Hata
Éditeur original : Shūeisha via Miracle Jump (2014-2016)
Éditeur français : Akata (2017)
Nombre de tome : 3

JASMIN © 2014 by Yui Hata / SHUEISHA Inc.
__________________
Tottenham is my club, my one and only club.
Ralgrad est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 20/03/2019, 16h16       #202
Ralgrad
Tottenham Boy
F'n staff
 
Avatar de Ralgrad
 
Membre: novembre 2014
Localisation: Sarcelles, Val d'Oise, France
Messages: 8 414
Mon prochain manga : Judge, par le même auteur que Doubt.
__________________
Tottenham is my club, my one and only club.
Ralgrad est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 20/03/2019, 16h30       #203
Jojoalmanie
Usager régulier
 
Avatar de Jojoalmanie
 
Membre: avril 2009
Messages: 1 073
J'ai beaucoup aimé aussi mais ce manga nous laisse sur notre faim, 2 ou 3 tomes de plus n'auraient pas était de trop.
__________________
[CENTER][CENTER]$ Simply Priceless $

Jojoalmanie est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 26/03/2019, 09h48       #204
darkside
Maitre du Bestiaire
F'n staff
 
Avatar de darkside
 
Membre: juin 2002
Messages: 7 847
Ah tu l'as enfin lu ! Content qu'il t'ai plu car c'était une découverte par hasard me concernant et j'ai été charmé par le manga.
__________________
[SIGPIC][/SIGPIC]
There no where to run there no where to hide from the man from the darkside...REST IN PEACE
darkside est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 26/03/2019, 22h15       #205
Ralgrad
Tottenham Boy
F'n staff
 
Avatar de Ralgrad
 
Membre: novembre 2014
Localisation: Sarcelles, Val d'Oise, France
Messages: 8 414
D'ailleurs, ça fait quelques temps que tu n'a pas replongé dans les mangas, non ?
En tout cas, je garde toujours vos suggestions de côté et je lirais à un jour ou l'autre (mangas comme comics).
__________________
Tottenham is my club, my one and only club.
Ralgrad est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 27/03/2019, 02h51       #206
darkside
Maitre du Bestiaire
F'n staff
 
Avatar de darkside
 
Membre: juin 2002
Messages: 7 847
Je suis sur mes séries fleuves type My Hero, AOT, HXH et OPM donc pas grand chose de novateur à chroniquer.
__________________
[SIGPIC][/SIGPIC]
There no where to run there no where to hide from the man from the darkside...REST IN PEACE
darkside est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 30/03/2019, 17h25       #207
Ralgrad
Tottenham Boy
F'n staff
 
Avatar de Ralgrad
 
Membre: novembre 2014
Localisation: Sarcelles, Val d'Oise, France
Messages: 8 414


L'année dernière, j'ai eu l'occasion de lire Doubt de Yoshiki Tonogai. Une manga dont je n'attendais pas grand chose et qui m'a pourtant littéralement scotché à mon lit. Dès lors, il ne s'agissait que d'une question de temps avant que je mette la main sur Judge, autre thriller psychologique offert par ce même Tonogai.

Un thriller qui nous invite à suivre la mésaventure d'Hiroyuki, un jeune adolescent qui se retrouve séquestré dans un tribunal visiblement à l'abandon, avec huit autres personnes. Ils apprennent que tous incarnent l'un des sept péchés capitaux. Tous les 12 heures, ils devront se juger et voter pour une personne. Celle qui a le plus de voix à chacun des procès, n'aura autre choix que de mourir. Au final, seulement quatre d'entre eux pourront ressortir des lieux et retrouver la liberté.

Personnellement, je trouve pas que le synopsis soit bien original, y a pas mal de ressemblances avec Doubt, rien que sur le déroulement de l'histoire, l'utilisation des masques, le caractère de certains personnages, mais je trouve que la formule est toujours aussi efficace.

J'ai ainsi été intrigué dès le premier volume sur ce qui allait se passer, je voulais savoir qui était à l'origine de cette séquestration, j'ai eu également cette curiosité morbide de voir le sort qu'allait être réservé aux jugés. Honnêtement, c'est un manga qui marche tout seul, le concept est bon, les dessins sont super, le découpage des cases et les plans définis font penser aux films hollywoodiens. Difficile de ne pas être séduit.



Le système des procès apporte énormément à la série. Voir le temps qui défile, les condamnés arriver au tribunal, sentir le stress qui entoure les personnages, la tension qui y règne, bref on a tout une atmosphère malsaine, tellement bien pensée et amenée.

Alors bien entendu, y a quelques petits trucs qui ne vont pas. Je pense notamment à l'absence de logique chez un des personnages qui se fait plusieurs fois avoir mais semble toujours aussi têtu alors que sa vie ne tient à presque rien, n'importe qui aurait agi différemment. De plus, j'ai beaucoup de mal à accepter la fin du manga, lorsque l'on découvre qui est à l'origine de cette séquestration, car le personnage a agi constamment en attirant l'attention sur lui et pouvait ainsi mourir sans réaliser son objectif. De plus, je trouve que l'auteur abuse un peu trop des retournements de situation.

Enfin, si de base, les personnages sont jugés en rapport aux péchés qu'ils ont commis, ceci sera progressivement mis aux oubliettes ou peu exploité dans le manga. Seules les premières pages de couverture agiront comme une sorte de rappel avec ces fameux masques qui représentent les sept pêchés capitaux.

Conclusion : Une bonne lecture

Ki-oon est sans conteste l'un des plus gros éditeurs de manga en France et personnellement l'un de mes préférés, me permettant de découvrir des titres un peu "underground", souvent solides et intéressants. Judge rentre dans cette catégorie. Malgré la fin assez pénible, j'ai pas eu la sensation d'avoir perdu mon temps. C'est un manga bon manga, qui se lit assez vite et surprendra très probablement ceux qui ne sont pas habitué aux thrillers psychologiques.

★★★★☆

Informations :

Scénario et dessins : Yoshiki Tonogai
Éditeur japonais : Square Enix via Monthly Shônen Gangan (2010-2012)
Éditeur français : Ki-oon (2011-2013)
Nombre de tome : 6


© Yoshiki Tonogai / SQUARE ENIX CO., LTD.
__________________
Tottenham is my club, my one and only club.
Ralgrad est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 08/05/2019, 09h03       #208
Ralgrad
Tottenham Boy
F'n staff
 
Avatar de Ralgrad
 
Membre: novembre 2014
Localisation: Sarcelles, Val d'Oise, France
Messages: 8 414
Je viens de finir un nouveau manga : Chobits du collectif CLAMP à qui on doit notamment Sakura Card Captor.

La critique arrivera prochainement, je vais essayer de faire moins de pavé que les dernières fois.
__________________
Tottenham is my club, my one and only club.
Ralgrad est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 19/05/2019, 11h28       #209
Ralgrad
Tottenham Boy
F'n staff
 
Avatar de Ralgrad
 
Membre: novembre 2014
Localisation: Sarcelles, Val d'Oise, France
Messages: 8 414
Chobits



Lire constamment un même type de manga pendant des années n'est pas quelque chose que je recommande. Et pour cause, on comprend -à force de lecture- facilement les codes littéraires, on devine approximativement le schéma des histoires et une petite mais lente sensation de saturation pointe le bout de son nez, forçant le lecteur à aller voir ailleurs. Je ne vais pas dire que c'est ce qui m'a poussé à lire Chobits, car ce n'est pas totalement vrai, ni totalement faux, mais une chose est sûre, on ne peut prendre conscience des différences qu'il peut exister dans cet univers qu'est la bande dessinée, que si on varie notre lecture.

Personnellement, je connaissais légèrement le collectif CLAMP à qui l'on doit notamment Sakura Card Captor, je savais à peu près sur quoi j'allais tomber en ouvrant le premier tome. On peut plaisanter en disant que c'est un manga ciblant avant tout un lectorat féminin, que ce n'est pas pour les "vrais mecs", mais on peut aussi passer outre ces bêtises, se montrer mature et voir toute la richesse proposée par cette série. Une série qui est davantage un mixte des trois types de manga les plus répandus : le shonen, le shojo et le seinen.

Parce que oui, au-delà des apparences, cette œuvre propose bien plus qu'une simple histoire d'amour propre aux mangas "pour filles". À travers les huit volumes qui composent l’œuvre, on ne cesse de se questionner sur l'importance et l'omniprésence des nouvelles technologies dans notre quotidien, tout comme on s'interroge sur la valeur et la pertinence des sentiments humains.

Publié au tout début des années 2000, Chobits nous plonge dans un futur pas si lointain où la norme est de posséder un ordinateur à forme humaine. Leur aisance à satisfaire presque tous les besoins de leur possesseurs, font qu'ils prennent une place bien trop importante dans le quotidien des gens. Certains vont même jusqu'à vivre uniquement pour leur(s) robot(s) en rompant tout contact humain. Vivant seul et n'ayant pas les moyens de s'acheter un ordinateur, Hideki Motosuwa ne peut résister à l'envie de récupérer le modèle qu'il vient de croiser dans les poubelles du quartier. Ne comprenant rien à l'informatique, il va petit à petit se rendre compte que son nouvel outil technologique n'est autre qu'un chobit, un ordinateur humanisé, capable de ressentir des émotions.

À partir de là, le manga a piqué ma curiosité et pouvait avancer tout seul. L'aventure peu commune qui s'offrait aux personnages principaux et les dessins sympathiques des auteurs étaient l'assurance d'avoir une lecture agréable.

Je regrette cependant que l'histoire traine par moments, donnant la sensation de lire des chapitres déjà-vus et d'être en plein dans le quotidien -monotone- des personnages. Dommage également que les personnages soient aussi stéréotypés entre le jeune homme niais qui ne connait rien aux ordinateurs, le "geek" qui sort de l'enfance mais fait office d'encyclopédie de l'informatique ou la belle fille naïve qui ne demande qu'à apprendre la vie. Enfin, il est malheureux que cette touche "shonen" personnifiée par le duo habillé en noir n'ait pas été davantage importante, tant elle a été annoncé comme une menace pour les personnages principaux. J'espérais personnellement que les deux mystérieux personnages aient un impact sur les dernières pages du récit, mais ce ne fut pas le cas.

Conclusion : Une jolie lecture

Et oui, malgré mon dernier paragraphe, Chobits a été plaisant à lire. C'est une œuvre que je conseille à ceux qui ont envie de découvrir autre chose. Ce fut une petite bouffée d'air frais, l'ensemble est intéressant, charmant, drôle par moments mais triste aussi. Je ne vais pas jusqu'à dire que le manga offre une leçon de vie, il n'a pas été assez développé pour ça, mais il a le mérite d'ouvrir un débat, de nous questionner. Publier cela à une époque où l'omniprésence des nouvelles technologies n'était qu'à ses balbutiement était un pari osé, bravo à CLAMP.

★★★★☆

Informations :

Scénario et dessins : CLAMP
Éditeur japonais : Kodansha via Young Magazine (2000-2002)
Éditeur français : Pika Édition (2002-2004)
Nombre de tome : 8
__________________
Tottenham is my club, my one and only club.
Ralgrad est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 23/05/2019, 06h17       #210
bookerfan1
Orton's advocate
F'n Freak
 
Avatar de bookerfan1
 
Membre: mars 2008
Messages: 3 200
CHOBITS, j'ai vu l'anime la première moitié des années 2000 (2004-2005) je pense.

Je crois qu'on peut dire que cette oeuvre était un peu en avance sur son temps. Ça peut faire une histoire à la Black Mirror (par ex, l'épisode : "Be right back").

Est-ce qu'à la lecture du mange, tu penses qu'on peut plus l'apprécier à 30-35 ans qu'à 14-15 ans?
__________________
Autoproclamé BASIC BROCKONOMICS : Eat sleep suplex repeat. Eat Sleep F5 repeat. Eat sleep beat repeat. Eat sleep conquer John Cena
bookerfan1 est déconnecté   Réponse avec citation
Réponse



Liens sociaux

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-DIVERTISSEMENT > Arts, littérature, bande dessinée

Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT -5. Il est actuellement 13h09.



FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2018
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,11628 seconds with 11 queries