FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

Chroniques FN-Lutte Chroniques du staff portant sur la lutte

Review des Meltzer Five Stars (P1)
FN-JOURNAL: Chroniques FN-Lutte

Réponse
 
Outils de la discussion
  #1  
Vieux Chronique de Abba, publiée 05/05/2019, 13h12
Avatar de Abba
Abba Abba est déconnecté
 

Review des Meltzer Five Stars (P1)


Meltzer Five Stars


Je me fais un trip de lute, moi qui depuis longtemps veut me farcir les plus grands classiques et quoi de mieux que de commencer qu’avec le top du smark numéroun de la lute, Dave Meltzer. Tous les combats donc, noté cinq étoiles (Et plus) par Meltzer seront critiqués par moi, ce que j’en pense, l’effet que j’ai vu eu etc. Certains combats ont déjà été critiqués par moi, dans ma série du coffre aux mystères de la lutte, dans ces cas-là, je ne ferai que copier ma critique dans les chroniques. Le but est de vous faire découvrir de la belle lutte en premier lieu et de discuter de combats légendaires qui en valent le détour.

1. Tiger Mask vs Dynamite Kid, New Japan Pro Wrestling, 21 avril 1983


Combat gigantesque, que je n’ai toujours pas vu imaginé vous donc. Ce qu’il faut noter, c’est que ce combat légendaire n’est pas le premier entre les deux, mais fait parti d’une série de combats, qui a démarré en 1981 et qui va faire développer une énorme chimie entre les deux lutteurs.

C’est honnêtement un splendide combat. La qualité de TM et du Kid est tout à fait phénoménal. J’adore ce dernier, pour la fluidité de sa lutte et sa capacité à lutter n’importe quel style. Je trouve personellement que Dynamite Kid est un parfait mélange entre Bret Hart pour sa fluidité et Chris Benoit pour ses talents en offensives. Le mélange des styles avec Tiger Mask est parfait, ce dernier est moins crisp et fluide que le Kid, mais j’adore son style un peu relâché, on dirait qu’il met tout son cœur dans chacune de ses offensives et ça leur donne un impact et une histoire durant la totalité du combat. À mona vis, ce combat se divise en deux parties. La première partie est de la pure et magnifique lutte, c’est rapide, dynamique, autant avec les prises que les soumissions. Chacun va chercher son lot d’offensives, c’est beau, c’est net, c’est splendide à voir. Ensuite, Dynamite Kid est à l’extérieur du ring et TM lui fait un CROSSBODY SICK où Dynamite plie presque en deux contre la barrière de sécurité, un splendide spot qui me fait croire qu’un Crossbody, bien fait peut avoir un énorme impact. Ensuite, ça ralentit considérablement, avec Dynamite Kid qui pète les plombs et tente de blesser Tiger Mask. C’est lent, les mouvements deviennent saccadés, mais l’émotion est tellement vive qu’on en vient à croire que tout est déjà planifié. Ce qui m’a le plus dérangé, c’est qu’à trois reprises, Dynamite Kid frappe l’arbitre et que rien ne se passe et le combat continue. C’est peut-être l’époque qui acceptait ce genre de truc, mais ça m’a refroidit. Ça se termine avec un DRAW alors que un après l’autre, les deux lutteurs font une TOMBSTONE PILEDRIVER en bas du ring sur l’adversaire. Une fin à l’image du combat donc.

Note : Honnêtement, si ce n’était pas de la partie avec l’arbitre vers la fin du combat, je pense que j’aurais pu pencher vers un cinq étoiles. Je dirais cependant que j’ai moins apprécié le dernier cinq minutes du combat que le reste. Je dois tout de même souligner que ce combat est tout bonnement exceptionnel. Un travail incroyable en psychologie in ring et en lutte et je comprends tout à fait toutes les éloges qui accompagent ce combat. ****½



2. Kazuo Yamasaki vs Nobuhiko Takada, UWF, 5 décembre 1984


Nobuhiko Takada est la grande star du Shoot Wrestling, populaire au Japon à l’époque. Mélangant un brawling très réaliste et la lutte, c’était un style qui permettait quelques belles foires et qui a pavé la route au Strong Style d’aujourd’hui. Takada étant un lutteur exceptionnel en shoot wrestling, je m’attends à un combat exceptionnel et comme je ne connais pas Yamasaki, je me laisse surprendre!

C’était mon premier combat de Yamasaki et je dois avouer, que si son arsenal m’a laissé froid, son style fonceur contre un Takada extrêmement violent m’a beaucoup plu! Ici, je considère que l’attrait principal du combat est sa construction. Dès le départ, les deux lutteurs tentent de prendre le dessus sur l’autre avec les soumissions pour affaiblir l’adversaire. Cette partie du combat dure une majeure partie du combat et paraît par moments assez statiques. Par contre, elle amène le fait que chaque d’offensives, aussi petit soit-il, a beaucoup plus d’impact et c’est pourquoi la fin est aussi efficace et excitante, avec un Yamasaki qui finalement arrive à placer quelques mouvements qui font exploser la foule à la fin. C’est loin d’être le meilleur combat que j’ai vu et ce n’est pas à mona vis un 5 étoiles, mais une solide pièce de match building.


Note : Construction très rigoureuse, mais quelques moments un peu morts, font que je donne à ce combat la note, quand même excellente de ***¾.

3. Tiger Mask vs Kuniaki Kobayashi (9 Mars 1985, AJPW)

Très hâte de voir ce combat après avoir vu le match entre TM et Dynamite Kid. Je n’ai vu que Kobayashi dans le ring en fin de carrière, je m’attends à du très haut niveau.

Voilà un splendide spotfest sasn relâche de la part des deux lutteurs. Tiger Mask comme à son habitude est très dynamique et attaque constamment son adversaire avec des mouvements de tous les styles, c’est d’ailleurs sa plus grande force, celle de l’imprévisibilité. Sinon, Kobayashi complète extrêmement bien Tiger Mask, son style est moins téméraire, mais c’est son intensité qui le démarque dans ce combat. Ça dure environ 15 minutes et il y a 0 temps mort et la construction en crescendo fonctionne très bien. Mon seul bémol avec ce combat, c’est que j’ai remarqué 3 spots un peu râté, par positionnement ou parce que les deux lutteurs esayaient simplement d’aller trop vite. Ça se termine de façon classique, un double décompte extérieur, mais encore une fois, ce n’est pas nécessairement mauvais.

Note : J’aurais tendance à donner un bon ***¾ pour ce combat également, surtout pour quelques spots qui m’ont dérangés, mais sinon, quelle vitesse et quelle intensité! Un autre combat de Tiger Mask à découvrir.


4. Ric Flair vs Barry Windham (14 février 1986)

On arrive en Amérique! Cette fois pour un combat que je n’ai jamais vu malgré ma quête de tout voir de la NWA et de la WCW. Le Show était télévisé pour la NWA à l’époque et était le culminant de la montée de Barry Windham en tant que face à la NWA, lui qui était littéralement un jeune prodige pouvant aspirer à autant de Flair. Windham n’est jamais devenu Flair, malgré son statut aujourd’hui légendaire, mais en 1986, il était plus hot que de la lave en fusion. Je n’ai jamais été le plus grand fan de Windham, je le trouve parfois un peu mou, mais j’ose croire que ce combat sera digne de mention.

En termes de qualité, ce combat est absolument incomparable à leur rivalité de 93-94, Flair et Windham sont dans des shapes exceptionnelles pour ce combat et c’est littéralement, la meilleure lutte par rapport au produit de l’époque. C’est technique, c’est rythmé, c’est bien monté. L’aspect que j’ai le plus apprécié est le selling parfait des deux lutteurs pour chaque assaut de son adversaire, Windham particulièrement qui joue le white meat baby face à la perfection. Je suis prêt à dire que ce qui manque à ce combat est une vraie histoire, mais la construction qui voit Windham constamment tenter de challenger Flair sur toutes les facettes de sa lutte, est une histoire en elle-même, mais elle ne permet pas la construction la plus émotionnellement chargé. Cependant, c’est quelque chose de voir deux athlètes de la sorte constamment s’échanger l’avantage. Le finish est un DOUBLE COUNT OUT, parfait selon moi pour solidifier Windham comme véritable challenger et menace pour Flair. Chapeau à Flair et Windham pour montrer un tel cardio et je dois dire, je fais un peu la paix avec Barry Windham avec un match de la sorte.


Note : **** à mon sens, ça n’a pas le storytelling de d’autres grands combats, ça n’en demeure pas moins de la lutte d’exception et d’un rythme complètement incroyable.


5. The Sheepherders vs The Fantastics, NWA Crockett Cup, 19 avril 1986


Attendez… Les Sheepherders dans un 5 Stars Match, ceux qui sont devenus les Bushwackers? J’ai de la difficulté à y croire et ce même si les Sheepherders étaient une bien meilleure équipe que ce que leur carrière à la WWE semblait montrer. Les Fantastics sont une des équipes les plus sous-estimés de tous les temps à mon sens, Fulton et Rogers étaient deux lutteurs très complets et capable de s’adapter à tous les styles, plus intéressants à voir lutter à mon avis que les Rock N Roll Express.

C’est définitivement le combat le plus faible de Meltzer jusqu’à présent dans sa liste, c’est même plutôt étrange de voir ce combat avec autant de combats mémorables. Attendez, je ne dis pas que c’est mauvais, mais on est en présence d’un combat intense certes, mais décousu et très classique en fait. C’est un bon combat par équipe sans l’ombre d’un doute, mais c’est un bon combat à travers une mer de bons combats par équipe. Les heels sont efficaces, juste assez intenses et bien salauds alors que les Fantastics se démarquent par leur tenacité devant des lutteurs bien plus dangereux. Ça part en sucette quand l’arbitre se fait frapper et tout le monde s’en donne sur la gueule avec un bâton de bois et finalement tout le monde est disqualifié. Quand même, on en est à trois combats sur cinq jusqu’à présent qui n’ont pas de gagnant.

Note : Un bon match par équipe, mais je ne vois pas ce qui le distingue plus de d’autres grands combats, à part sa belle intensité. *** pour ma part



6. Barry Windham vs Ric Flair (11 Avril 1987, NWA Crockett Cup)

Rematch parmi d’autres avec Flair et Windham, cette fois, Windham n’est plus un white meat baby face, mais a davantage d’attitude et a pris de la masse musculaire. La foule est complètement en feu juste à l’annonce des lutteurs, y’a de quoi s’attendre à du grand art.

Cette fois à mon avis, le combat n’a pas le même pace que leur affrontement précédent dans cette liste, mais l’histoire entre les deux, la rivalité naturelle, permet d’ajouter une couche de plus que j’ai beaucoup aimé. En plus, ils ont avec eux peut-être dans le top 5 des foules les plus bruyantes que j’ai pu voir pour un combat. Windham est visiblement considéré comme le messie. Flair et Windham ne luttent pas, ils flottent carrément dans le ring, semblent toujours se trouver, même sans se voir. Les transitions sont superbes, le storytelling splendide, ça n’a par contre pas l’intensité balls to the wall du combat de 1986. Ce que j’aime, c’est que la foule est gagné avant le combat, pas besoin d’en faire des tonnes, juste de bien faire les spots et de les amenés au bon moment. À mon avis, ce combat est légèrement supérieur, parce qu’il transporte plus de bagage. Flair l,emporte avec un ROLL UP en tenant le maillot et la foule pourrait bien lui arracher la tête.

Note : ****¼, une autre clinique de lutte, de simplicité et d’efficacité de deux grands génie du ring. Je redécouvre Barry Windham grâce à Meltzer et pour le mieux!



7. Wargames Match (4 juillet 1987, NWA)
Four Horsemen (Ric Flair, Lex Luger, Arn Anderso, J.J. Dillon et Tully Blanchard) vs Super Powers ( Road Warriors, Dusty Rhodes, Nikita Koloff et Paul Ellering)


Pourquoi est-ce que je n’ai jamais critique ce combat dans ma longue série de critiques de PPV de la NWA /WCW? Parce que ce combat était la finalité de la tournée Great American Bash de 1987 et que ce n’était pas évènement unique comme un PPV. C’est la finale d’une longue tournée, qui a également un peu conclut la légendaire rivalité entre Ric Flair et Dusty Rhodes. Le line up est assez démentiel, avec des Power Houses face comme des maîtres seller heel, j’ai l’impression que ça sera absolument délicieux. J’ignore ce que Ellering et Dillon, deux managers, vont apporter au combat cependant.

À mon avis, un Wargames Match se doit d’être divertissant, rapide et avec une fin marquante. Ce premier Wargames est certainement un combat divertissant, mais à mon avis il est en dessous de certains bien meilleurs. Malgré tout, c’est très rapide, tout le monde fait un beau boulot et la foule est tellement en feu que c’est difficile de ne pas être soi-même enthousiasmé. Je ne crois pas cependant que ce soit un GRAND COMBAT, c’est un spectacle, bien fait avec une belle intensité, mais j’ai trouvé mon intérêt descendant à mesure que le combat avançait. Dillon et Ellering apparaissent dans le combat carrément comme des lutteurs et Dillon se fait royalement tabasser par tout le monde qu’il croise et c’est d’ailleurs lui qui abandonnera pour son équipe après avoir reçu un DOOMSDAY DEVICE.

Note : ***¼ et pas davantage pour ma part. C’est divertissant et rapide et c’est pas mal tout en fait pour ma part.


Le reste... À suivre!



Vos commentaires
  #2  
Vieux 05/05/2019, 13h35
Sharp
 
Et ben, il doit y avoir 140 five stars à l'heure actuelle, tu n'es pas près d'en finir. Sincèrement, faire ta propre liste serait bien plus intéressant, ceux de Meltzer, on s'en fout un peu en 2019.
J'espère que tu as compris que le Tiger Mask de la NJPW et celui de la AJPW n'est pas le même. Celui de 1985 est un certain Misawa, il a fait une petite carrière pas trop dégueulasse, tu vas le voir très souvent chez Meltzer.
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 05/05/2019, 14h14
The Fox
 
Dans dix ans tu pourras faire la même chose avec les matches auxquels il aura attribué 6,7,8 ou 12 étoiles.
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 06/05/2019, 03h54
EdgeRulz
 
Fun ton idée de chronique, merci.

Citation:
Envoyé par The Fox Voir le message
Dans dix ans tu pourras faire la même chose avec les matches auxquels il aura attribué 6,7,8 ou 12 étoiles.
Et merde, tu m'a devancé.

Moi, je suis impatient justement de lire la série Omega/Okada.
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 06/05/2019, 06h17
The Fox
 
Citation:
Envoyé par EdgeRulz Voir le message
Fun ton idée de chronique, merci.



Et merde, tu m'a devancé.

Moi, je suis impatient justement de lire la série Omega/Okada.
Normal je suis très rapide, dans l'intimité aussi malheureusement
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 06/05/2019, 06h48
Frofro
 
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 06/05/2019, 08h24
Maximo
 
J'ai survolé la chronique mais je peux pas, le Puro je ne suis à la base pas très fan, pareil pour tout ce qui remonte à avant l'Attitude Era

Mais les deux ensemble ...
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 07/05/2019, 04h28
Sharp
 
Sinon, je vais revenir à ta liste. Je n'ai pas de five stars dedans mais je conseille fortement les 2 Flair vs Windham et Tiger Mask vs DK qui est lui le seul match du lot qui a eu un impact réel dans l'histoire de la Lutte en tant que "précurseur". Le shoot est une curiosité mais on peut largement faire l'impasse sur les autres.
Mon préféré du lot est le Flair vs Windham de BOTB2, gros gros match avec Flair qui n'est pas la caricature qu'il va devenir par la suite.
Réponse avec citation
  #9  
Vieux 10/05/2019, 17h42
Sandman
 
J'ai vu le combat des Sheepherders contre les Fantastics et je vois vraiment pas de 5 étoiles là dedans. C'est un bon petit combat par équipe comme il en a des centaines d'autres. J'ai pas vu tous les combats de sa liste mais je pense quand même qu'on peut dire que c'est son combat le plus weird. S'il donne 5 étoiles à ça, pas étonnant qu'il donne maintenant des 6 et 7 étoiles.
Réponse avec citation
Réponse



Liens sociaux

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT -5. Il est actuellement 13h20.

FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2018
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,17482 seconds with 11 queries