FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-DIVERTISSEMENT > Cinéma
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

Cinéma Vous trouverez de tout dans cette section: quelques commentaires plus savants de films moins diffusés par de futures jeunes recrues du cinéma, jusqu'aux démolitions ou encensements façon vox populi des derniers navets.


Le topic des films obscurs.
Cinéma

Réponse
 
Outils de la discussion
Vieux 29/01/2021, 21h08       #931
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 962

The Creation of the Hamnoids - 1962 - Wesley Barry

Les survivants de la race humaine après la guerre nucléaire ont reconstruit la société à avec l'aide de cyborgs qui font pratiquement tout. Alors que les humains font de moins en moins d'enfants, les humanoïdes se multiplient, créant beaucoup de tension dans la société. Alors qu'une franche radicale anti-cyborgs prend le pouvoir, des mouvements rebels de cyborgs prennent eux également, beaucoup de place et la situation est sur le point d'exploser.

Tout petit film de science-fiction d'à peine 75 minutes, THE CREATION OF THE HUMANOIDS n'en demeure pas moins une petite pépitte du cinéma à petit budget. Sans aucune scène d'action, avec un script sophistiqué qui touche avec sensibilité les thèmes des minorités, le film est aujourd'hui plus pertinent que jamais. L'univers est très bien recréé, avec de jolis décors en toute continuité avec ce qui se faisait à l'époque. Peut-être que pour certains, on se retrouve avec quelque chose de trop bavard, mais j'ai trouvé au contraire les dialogues fascinant et le sujet traité intéressant de la première à la dernière seconde. On peut dire que j'ai donc été très surpris du film qui a de l'audace et qui utilise merveilleusement son thème de science-fiction pour y aller d'un superbe message.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 06/02/2021, 20h20       #932
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 962

Blood Hook - 1986 - Jim Mallon

C'est la folie dans une petite ville américaine durant un prestigieux concours de pêcheurs. Cependant, un tueur psychopathe, utilisant des tactiques de pêcheurs pour éliminer des pauvres personnes innocentes. Une bande de jeunes motivée à faire la fête le découvrira à leur dépens.

BLOOD HOOK me fait mal, pas parce que c'est un navet, mais parce que c'est un autre projet de Trauma que J'AIMERAIS apprécier, mais que je ne peux simplement pas. Je peux dire les meilleurs éléments d'entrée, la réalisation tente quelques trucs et se débrouille bien, le sujet est aussi idiot qu'intéressant, mais j'ai l'impression que ça s'arrête là. J'ai trouvé BLOOD HOOK ennuyant et manquant d'inspiration, surtout pour son aspect slasher. Y'a vraiment ce sentiment de petit village qui est bien transmis par le film, mais tout l'aspect horreur et même comique tombe à plat presque immédiatement. Les acteurs, sont comme souvent chez Trauma, absolument épouvantables et je dois dire... à la limite du regardable ici. Le gros défaut demeure cependant pour moi, l'ennui des scènes de meurtre qui auraient dû voler la vedette, mais qui se révèle ici étrangement convenue. J'en ai pas eu pour mon argent donc (Même si j'ai pas rien payé pour voir la chose).

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 07/02/2021, 22h48       #933
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 962

Haunt - 2019 - Scott Beck et Bryan Woods

À l'Halloween, une bande de potes vont dans une de cese maison hantée extrême qui sont si populaires chez les jeunes. Sauf que voilà, la maison n'est pas une attraction, mais le repère d'une bande de malades utilisant la pub pour se trouver des victimes.

On sait déjà dès le départ que ça va pas réinventer la roue au niveau du scénario, mais j'ai trouvé ce HAUNT vraiment efficace. On voit que tous les efforts ont été mis pour offrir un film efficace au niveau de l'ambiance et je dois dire, le film frappe assez fort à ce niveau. Les décors les costumes sont d'une impressionnante qualité. Le film va en ligne droite du début à la fin, dans une construction que vous connaissez déjà tous, mais on utilise parfaitement le potentiel de tension de cette maison hantée pour garder le tout frais et brasser parfois la sauce. Les vilains ont des look du tonnerre... leur costume sont géniaux, mais ce qui a sous le masque vaut également le détour. C'est rare que je dis ça, mais j'aurais presque aimé en savoir plus sur eux avant le film! HAUNT est une bonne entrée dans le genre, sans rien d'exceptionnel, ni rien pour vraiment bien le différencier des autres films semblables, mais c'est un film qui connait ses forces et les travaillent bien.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 13/02/2021, 19h29       #934
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 962

The Witch in the Window - 2018 - Andy Mitton

Simon, qui vit un moment difficile avec sa femme, décide de renipper une maison dans le Vermont avec son fils, question de tout redémarrer à neuf avec sa famille. Cependant, ils sont hantés par l'esprit de Lydia, l'ancienne propriétaire de la maison et plus les réparations se font, plus elle gagne en puissance.

J'ai toujours peur aujourd'hui de m'aventurer dans un film de fantômes, puisque c'est devenu le festival du jump scare dans plusieurs cas, alors l'idée d'un film plus dramatique et lent comme THE WITCH IN THE WINDOW m'a intéressé. À mon avis, le film fonctionne beaucoup mieux en tant que film dramatique que film d'horreur et le mélange est correct sans plus ici. C'est très bavard, mais j'admets avoir apprécié les différents dialogues entre le fils et le père, même si parfois, c'est juste trop lourd. L'horreur manque de présence à mon goût et on ne sent pas le film 100% investit dans sa prémisse horrifique. Le pire c'est qu'il y a quelques scènes efficaces, mais comme on a jamais l'impression que l'apparition est vraiment dangereuse, la tension tombe toujours à plat. Je pense qu'on a un intéressant twist au film de fantôme habituel et que certaines scènes sont amenés avec créativité, sans jamais aller dans l'accès et pour ça, j'ai aimé, mais on je considère le tout à peine comme un film d'horreur.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 14/02/2021, 22h31       #935
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 962

Nightmare in Wax - 1969 - Bud Townsend

Un curateur de musée de cire défiguré par un rival assassine tout ceux qui se sont mis dans son chemin et les expose ensuite dans sa gallerie.

Cameron Mitchell qui se prend pour le fantôme de l'opéra, voilà qui est intéressant! En fait, malgré la réputation immonde de ce film, je me suis beaucoup amusé. Sauf que voilà, la réalisation est horrible, mais horrible horrible! Malgré ce côté amateur du réalisateur Bud Townsend, qui semble incapable de bien cadré n'importe quoi, y'a assez de folie pour y trouver son compte. Y'a beaucoup de couleurs et de tentatives d'en mettre plein la gueule au niveau visuel, mais ça a surtout l'air d'une grosse bouillie à gogo. C'est bavard, mal joué et clairement bien con, mais voir Cameron Mitchell perdre la tête à cirer ses ennemis m'a mis un sourire aux lèvres du début à la fin. La finale est vraiment pas mal et assez psychédélique, définitivement le point fort du film. Peut-être pas un grand crû, mais j'y ai trouvé mon plaisir!

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 06/03/2021, 18h30       #936
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 962

Malevolence - 2004 - Stevan Mena

Un groupe de criminels en cavale s'arrête pour s'occuper un des leurs blessés. Ils pensent s'être arrêtés dans une maison abandonnée, elle est plutôt le repère d'un tueur en séries.

Je continue et je continue de lire des critiques disant que MALEVOLENCE est correct, que c'est un film qui se débrouille bien patati patata, je ne sais pas d'ou sort autant de clémence, mais je vous le dis, MALEVOLENCE est le film d'horreur le moins original de l'humanité. Parfois on tente quelque chose pour faire différent comme un contexte particulier, un tueur avec quelque chose de spécial, un lieu spécial. Ici, non rien, une maison abandonnée, un tueur masquée, une musique qui ressemble presque en tout point à celle d'HALLOWEEN. Ce n'est pas mal fait, la réalisation essaye des choses (Réalisateur qui a produit, écrit et fait tout sur ce projet), mais c'est tellement convenu, difficile d'entrer dans la chose même quand on fait des efforts sur l'atmosphère. À part pour les hardcore slashers fans, honnêtement je vous le dis carrément, y'a rien de spécial ici.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 11/03/2021, 00h48       #937
Sandman
Collaborateur
F'n Freak
 
Avatar de Sandman
 
Membre: juillet 2002
Messages: 12 126
Citation:
Envoyé par Abba Voir le message

The Witch in the Window - 2018 - Andy Mitton

Simon, qui vit un moment difficile avec sa femme, décide de renipper une maison dans le Vermont avec son fils, question de tout redémarrer à neuf avec sa famille. Cependant, ils sont hantés par l'esprit de Lydia, l'ancienne propriétaire de la maison et plus les réparations se font, plus elle gagne en puissance.

J'ai toujours peur aujourd'hui de m'aventurer dans un film de fantômes, puisque c'est devenu le festival du jump scare dans plusieurs cas, alors l'idée d'un film plus dramatique et lent comme THE WITCH IN THE WINDOW m'a intéressé. À mon avis, le film fonctionne beaucoup mieux en tant que film dramatique que film d'horreur et le mélange est correct sans plus ici. C'est très bavard, mais j'admets avoir apprécié les différents dialogues entre le fils et le père, même si parfois, c'est juste trop lourd. L'horreur manque de présence à mon goût et on ne sent pas le film 100% investit dans sa prémisse horrifique. Le pire c'est qu'il y a quelques scènes efficaces, mais comme on a jamais l'impression que l'apparition est vraiment dangereuse, la tension tombe toujours à plat. Je pense qu'on a un intéressant twist au film de fantôme habituel et que certaines scènes sont amenés avec créativité, sans jamais aller dans l'accès et pour ça, j'ai aimé, mais on je considère le tout à peine comme un film d'horreur.
Comme film de fantômes qui ne repose aucunement sur les jump scares (c'est même le contraire en fait), je recommande A Ghost Story ! Agréablement surpris par ce film.
__________________
Live as if you were to die tomorrow. Learn as if you were to live forever.
Sandman est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 11/03/2021, 03h11       #938
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 962
J'ai vu oui, très beau film.

Avec une scène de tarte aussi inoubliable que dans American pie.
Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 11/03/2021, 04h46       #939
Sandman
Collaborateur
F'n Freak
 
Avatar de Sandman
 
Membre: juillet 2002
Messages: 12 126
J'aime le fait que cette scène est considéré "controversée". La scène de la tarte va faire décrocher beaucoup de gens. Je crois que ça doit être vu comme un test, genre si tu peux passer ce cap tu peux comprendre la complexité de l'oeuvre et on est récompensé après.

Certains trouveront ces 92 minutes interminables quand d'autres se laisseront porter par l'émotion qui sort de cette histoire.
__________________
Live as if you were to die tomorrow. Learn as if you were to live forever.
Sandman est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 13/03/2021, 22h34       #940
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 962

Curve- 2015 - Iain Softley

Mallory doit se rendre à son mariage sur lequel elle a encore quelques doutes. En chemin, son camion tombe en panne et son cellulaire meurt. Heureusement pour elle, un charmant autostoppeur l'aide et répare le véhicule. Elle lui offre de l'embarquer et le gentil monsieur devient soudainement un creep total et violent et la seule façon pour Mallory de s'en sortir est de laisser tomber la voiture dans un ravin. Son assaillant s'en sort sans problème, mais elle, se retrouve coincé dans la voiture, incapable de bouger. Ne sachant pas quand le psychopathe va revenir, elle survit tant qu'elle le peut et tente de trouver une solution.

J'avais pas d'attentes et je dois dire, ça commençait bien. Les personnages étaient bien plantés et tout l'aspect survie dans a voiture était à mon avis, très très intéressant et les jeux psychologiques incessants du méchant monsieur ont volé la vedette dans le film. Par contre, ça devient beaucoup... beaucoup, mais beaucoup moins intéressant quand l'héroïne sort de la voiture pour se venger. Faut vraiment pas être exigeant pour trouver la dernière partie intéressante tellement elle est convenue et sans intérêt. CURVE a ce petit côté, film de fin d'après-midi sur le câble, avec juste un peu plus de violence pour dépasser ce statut. Les acteurs sont corrects, mais dans les deux cas, je dois dire, j'ai de la difficulté à croire en eux. Surtout notre tueur, qui est un psychopathe pour en être un, sans explication, sans raison, sans même un petit background pour nous expliquer quelque chose non, il est méchant et tue tout le monde. CURVE ne dépassera jamais le stade d'intéressant, malgré une réalisation tout à fait correcte et une bonne idée de départ, manque de folie, d'imagination et surtout, une conclusion pas du tout satisfaisante.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 21/03/2021, 17h53       #941
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 962

The Curse of Nostradamus - 1961 - Federico Curiel et Stim Segar

Un vampire aristocrate jure de venger son père et éliminer les gens responsables de sa mort. Pour chaque personne qu'il élimine, le vampire leur annonce d'avance le moment exacte de leur mort.

Ce petit film de vampire mexicain a bien des défauts, mais il n'en demeure pas moins plutôt sympathique. Ici, il n'y a pas de Nostradamus, mais le vampire est son descendant et peut voir dans l'avenir! D'ailleurs, ce vampire est sacrément bien joué et rappelle un style très Lugosi dans l'interprétation. J'ai tendance à dire que d'en faire un vampire était superflu, mais a surtout servit à surfer sur la popularité des vampires dans le cinéma mexicains de l'époque, on aurait pu juste avoir quelqu'un qui tue ses victimes en regardant l'avenir. La réalisation se démarque à quelques moments avec les attaques du personnage principal et on se dit presque que c'est bon et ensuite... On s'enmerde pendant 20 minutes avant un autre moment digne de ce nom. Une fin abrupte succulente vient clôre le tout, mais ne nous trompons pas, c'est le premier film d'une quadrilogie rien de moins et j'ai presque le goût de les regarder!

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 31/03/2021, 21h21       #942
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 962

The Invisible Ray - 1936 - Lambert Hillyer

Janos Rukh est un scientifique visionnaire, qui réussit à convaincre une bande de scientifiques de l'accompagner en Afrique dans une expédition pour retrouver une importante pièce de météorite. Rukh trouve la météorite, mais les radiations font que son touché devient mortal pour tout être humain. Heureusement pour lui, un collègue, le Dr. Benet crée un antidote demandant des doses régulières et utilise ensuite la météorite pour trouver un remède aux gens aveugles. Le fait que Benet obtienne la gloire de la découverte amène Rukh dans une terrible rage meurtrière qui l'amène à faire plusieurs victimes dans son chemin.

Chaque fois que Karloff et Lugosi partagent l'écran, c'est rarement décevant. Cette fois ne fait pas exception, dans ce film au récit bien tragique avec ce pauvre scientifique dont la vie est chamboulé par le rayon invisible. Le film est merveilleusement porté par Karloff, qui joue son personnage avec sensibilité et intensité alors que Lugosi joue le scientifique sagement alors que j'ai presque attendu tout le métrage qu'il devienne méchant. Le film démarre lentment, mais je ne l'ai jamais trouvé ennuyant, d'abord parce que le look est vraiment bien, mais aussi parce que la mise en place paye au niveau dramatique pour la suite des choses. On est plus dans un thriller scientifique qu'un véritable film d'horreur, mais les scènes de tension sont plutôt bien faites. C'est donc un bon petit film, mauvais sur aucun niveau, mais exceptionnel sur aucun et ce genre de métrage, sympathique et quand même prenant, ne font pas tâche dans la filmographie des deux légendaires acteurs.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 05/04/2021, 20h30       #943
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 962

Body Snatchers - 1993 - Abel Ferrara

Une adolescente suit, sans aucun enthousiasme, son père et sa belle-mère sur une base militaire où tout le monde agit bizarrement. En fait, la base est envahit par une invasion extraterrestre qui élimine tout le monde et prend leur place.

J'en enfin complété tous les films des la ''Série'' alors qu'aucun film ne se suit véritablement. Je trouvais la base vraiment intéressante, avec le fait que l'invasion se fait dans un endroit considéré comme le nec plus ultra de la sécurité. Visiblement il y a un propos sur le militarisme et le désir d'éliminer la personnalité à travers la masse. Par contre, j'ai trouvé ça définitivement moins puissant que la version des années 70 et 50 et qu'aucun acteur ne trouvait le moyen de bien de distinguer, en fait, tout le monde est plutôt ordinaire. Outre Meg Tilly, qui vole la vedette avec un monologue qui donne froid dans le dos, rien ne ressort au final. Sinon, le film a son lot de scènes dégueux, de moments de doutes sur qui est quoi et même une peu de nudité et même une mort d'enfant, donc on peut dire que BODY SNATCHERS n'a pas lésiné sur l'effet choc, mais malgré tous ses beaux artifices, le film ne prend jamais visiblement son rythme entre des scènes ultra fortes et des moments presque gênants. Je m'en tiendrai aux versions précédentes.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 11/04/2021, 19h59       #944
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 962

Cyborg Cop - 1993 - Sam Firstenberg

Jack reçoit un message d'alerte de son frère Philip sauf que voilà, Philip est mort il y a plusieurs années. Le message provenant d'une petite île des caraïbes, Jack y enquête sur un scientifique qui vend des cyborgs sur le marché noir.

C'est du Terminator à rabais, comme il y en avait une tonne à l'époque, mais je dois dire, ce CYBORG COP est vraiment agréable et à mon avis, vaut particulièrement le détour pour son impressionnant dernier 10 minutes. Y'a un peu de tout, des flingues, des combats à mains nues et même de la nudité absolument gratuite. L'action est cependant assez bien présenté etDavid Bradley est assez crédible dans le rôle principal pour faire oublier le manque de technique de certaines scènes. Honnêtement, ça passe vite, ça ne se prend pas trop au sérieux et la finale est de la pure dynamite. On a droit à une performance vraiment en roue libre de John-Rhys Davis qui se la joue méchant scientifique et bon sang qu'on se demande comment il a pu jouer Gimli dans LORD OF THE RINGS en regardant la chose. Honnêtement, un bon petit nanar avec juste assez de folie pour avoir le goût de le redécouvrir.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 18/04/2021, 16h35       #945
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 962

Son of Frankenstein - 1939 - Rowland V. Lee

Wolf Frankenstein n'a jamais vraiment connu son père, mais déjà arrivé dans la maison qu'il a hérité de lui, les gens sont hirissés de peur en entendant le nom Frankenstein. Pour Wolf, son père était un génie qui a simplement mal utilisé toutes ses idées révolutionnaires. Wolf rencontre Ygor, l'ancien assistant de son père qui le mène à la créature qui est dans un coma pour l'aider à réanimer la bête. Mais Ygor a ses propres intérêts dans cette situation et bientôt, les meurtres recommencent et l'histoire se répète.

On parle beaucoup des deux premiers films de la ''trologie'' Frankenstein de James Whale en oubliant presque systématiquement SON OF FRANKENSTEIN qui à mon avis, se classe tout autant dans les tops de la collection Universal que ces deux films précédents. Ce n'est pas la même chose cependant dans la présentation, alors que les films de James Whale se démarquent par la mise en scène, on a plutôt décidé de focuser sur la qualité du scénario et les interprétations et une esthétique rappelant davantage l'expresionnisme allemand. Deux visions donc, mais au final, SON OF FRANKENSTEIN est un film d'une rare et belle élégance, dans son déroulement et dans ses interprétations. Boris Karloff revient dans le rôle de la Créature, mais se révèle plutôt en retrait pour donner beaucoup de place à Basil Rathbone dans le rôle principal et à Bela Lugosi qui vole la vedette dansle rôle d'Ygor, à mon sens, la meilleure performance de toute sa carrière. Niveau scénario, le film est plus linéaire, mais se permet beaucoup de temps pour bien développer son splendide personnage principal, qui devient peu à peu la copie de son père, lui aussi scientifique fou, mais amène une belle conclusion qui s'avère assez refraîchissante. À mon sens, le film se classe légèrement en dessous des deux films précédents, mais il ne faudrait pas bouder son plaisir, c'est un film d'une belle qualité.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Réponse



Liens sociaux

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-DIVERTISSEMENT > Cinéma

Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 17h16.



FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2021, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2020
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,11686 seconds with 10 queries