FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-DIVERTISSEMENT > Arts, littérature, bande dessinée
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

Arts, littérature, bande dessinée Littérature, musées, théâtre, photographie, bande dessinée.


Topic des comics Marvel et DC
Arts, littérature, bande dessinée

Réponse
 
Outils de la discussion
Vieux 08/07/2018, 16h16       #406
Pegase
Collaborateur
F'n Freak
 
Avatar de Pegase
 
Membre: juin 2005
Messages: 2 400
La meilleure période des "anciens" x-men est celle avec Neal Adams en 1969.
Pegase est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 09/07/2018, 04h17       #407
Ralgrad
Tottenham Boy
F'n staff
 
Avatar de Ralgrad
 
Membre: novembre 2014
Localisation: Sarcelles, Val d'Oise, France
Messages: 7 076
Citation:
Envoyé par Pegase Voir le message
La meilleure période des "anciens" x-men est celle avec Neal Adams en 1969.
Ah j'y suis presque alors
Ralgrad est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 11/07/2018, 07h52       #408
Ralgrad
Tottenham Boy
F'n staff
 
Avatar de Ralgrad
 
Membre: novembre 2014
Localisation: Sarcelles, Val d'Oise, France
Messages: 7 076
Wouah je suis trop content, je viens de voir que le 26 septembre prochain, un éditeur va sortir une intégrale des premiers numéros des Tortues Ninja, les numéros introuvable en France, à moins de payer des centaines d'euros.

Darkside a eu la chance de pouvoir lire un livre regroupant je crois un ou deux chapitres de mémoire. Et bien là, pour 39,90€ (c'est cher quand même), il y aura les 7 premiers numéros et si ça se vend bien, on peut espérer avoir la suite, c'est super, moi qui suis vraiment intéressé
Ralgrad est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 11/07/2018, 08h58       #409
darkside
Maitre du Bestiaire
F'n staff
 
Avatar de darkside
 
Membre: juin 2002
Messages: 7 707
Zut... J'ai acheté trop tôt alors...
__________________
[SIGPIC][/SIGPIC]
There no where to run there no where to hide from the man from the darkside...REST IN PEACE
darkside est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 11/07/2018, 09h10       #410
Sharp
Collaborateur
F'n Freak
 
Avatar de Sharp
 
Membre: août 2008
Messages: 6 076
Urban va publier en fin d'année Multiversity, je le prendrai mais sans le lire car je n'ai pas encore eu l'occasion de mettre la main sur Infinite Crisis et Final Crisis.
Je me demande même comment font ceux qui lisent actuellement Batman Metal, ça doit être bien coton si on ne connait pas Morrison.
Sharp est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 12/07/2018, 01h36       #411
darkside
Maitre du Bestiaire
F'n staff
 
Avatar de darkside
 
Membre: juin 2002
Messages: 7 707


DC univers rebirth
: je ne sais pas.

Superman est mort, et Lex Luthor a pris sa place dans la Ligue de Justice ainsi qu'en tant que protecteur de Metropolis. Mais un autre Homme d'Acier est prêt à le remplacer, et un ancien héros oublié fait sa réapparition auprès de Flash. Des événements qui annoncent l'un des plus grands mystères à l'oeuvre dans l'Univers des héros DC. DC relance donc ses séries (again) et met en quelque sorte fin au new 52. On débute donc avec Batman qui cherche des news sur Superman et qui soupçonne qu'il n'y ait pas un mais trois Jokers. Soudain, Wally West ! Depuis Flashpoint, il était prisonnier de la Force Véloce, sa présence s'effaçant de l'esprit de tout ceux qui l'ont connu. Pour s'en sortir, il a besoin que quelqu'un se rappelle de lui...

23 séries, un bon pavé complet avec des explications en fin. Rien à dire sur le rapport qualité/quantité/prix du lot. Sans surprise les impressions varient selon les séries. J'ai apprécié Superman, Batman, Batman Beyond et Deathstroke globalement. D'autres séries sont mauvais (Blue Beetle) ou médiocre (Supergirl). La diversité permet par contre la découverte de héros moins mis en avant habituellement comme Red Hood. Alors, on lit l'ensemble assez rapidement ce qui est bon signe et des points préparent l'avenir (le badge!) de DC. Certaines séries sont anecdotiques et on se demande si il était judicieux d'en présenter autant surtout si elles ne donnent pas de suite. On a vraiment le sentiment d'avoir de tout et de passer du coq à l'âne. Ca laisse un arrière goût désagréable.

Dessins : c'est plutôt bien dessiné dans l'ensemble. Certaines exceptions sont moches mais vraiment (quand une héroïne ressemble à un mec y a problème).

Conclusion : bon point d'entrée, il faut passer par là pour commencer l'ère actuelle DC. Vous y trouverez forcément votre compte sur certaines séries. D'autres bien moins.
__________________
[SIGPIC][/SIGPIC]
There no where to run there no where to hide from the man from the darkside...REST IN PEACE
darkside est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 14/07/2018, 12h43       #412
Ralgrad
Tottenham Boy
F'n staff
 
Avatar de Ralgrad
 
Membre: novembre 2014
Localisation: Sarcelles, Val d'Oise, France
Messages: 7 076
X-Men l'intégrale 1967



Introduction :

Comme indiqué précédemment, j'ai décidé de suivre les aventures des X-Men, avec cette nouvelle intégrale. Celle reprenant les numéros parus durant la cinquième année des mutants.

Je peux vous expliquer ce choix. Tout d'abord, il faut savoir que j'ai enfin réussi à me la procurer et il était difficile pour moi de m'en passer, tant j'aime la série. J'ai donc pris la décision de reprendre la série dès la première occasion.

Comme vous pouvez le voir, il s'agit ici de l'ancienne version, qui est sortie en 2009. De ce que j'ai vu sur internet, une nouvelle édition fut commercialisée avec le Hurleur en page de couverture.

Du changement :

Première chose que vous avez sûrement remarqué, les X-Men portent des nouvelles tenues. En réalité, cette page de couverture et celle du dernier numéro de l'année 1967 et on ne peut donc voir ces tenues qu'à partir des dernières pages du volume uniquement. Ensuite, on peut aussi remarquer l'apparition de Ross Andru, un dessinateur qui est justement, à l'origine des nouvelles tenues des X-Men. Bien qu'il soit uniquement actif sur les numéros 36 et 37, il est celui qui a imaginé et mis en place ces tenues.

De la nouveauté, mais c'est faiblard :

Comme pour la précédente intégrale, celle-ci est l'occasion de voir quelques nouveaux personnages. Je parlais plus haut, d'une nouvelle édition du tome avec le Hurleur en couverture et bien, c'est justement parce que l'année 1967 marque les débuts du personnage. Cependant, c'est bien le seul personnage débutant, intéressant dans ce volume.

Car j'ai pas réussi à m'intéresser énormément à Cobalt Man, un homme qui réalise une armure faite de cobalt, dans le même genre que celle d'Iron Man. Je me suis pas attaché à Mekano, qui fait aussi ses débuts dans ce tome.

Le chapitre sur le Devin m'a bien ennuyé, je dois dire. J'ai pas trop compris l'apparition de Spider-Man, le but réel de sa venue dans la série. Il est juste dit qu'il voulait s'apaiser un peu hors de New York, mais ça a seulement servi de prétexte pour le mettre dans la série, sans que je sache quel était l'objectif, car au final, il n'apporte rien aux mutants. La bataille entre l'Homme-Taupe et Tyrannus ne sauve pas l'intégrale.

Un bon retour aux sources :

On assiste aussi au retour du Super-Adaptoïde, un personnage quelconque mais qui peu devenir intéressant, je trouve. En faite, c'est la première qu'il débarque dans la série des X-Men et la première fois que je le vois, mais de ce que j'ai compris, il apparait dans la série Tales of Suspense. Mais le point fort du volume, c'est le retour du Fléau et pour le coup, j'étais bien content. C'est un personnage qui m'a bien marqué et j'étais donc très heureux de le revoir, dommage d'ailleurs qu'il ne soit pas en couverture, je voulais déjà qu'il remplace la Sentinelle de l'intégrale 1965 sur la page de couverture.

La fin de l'année 1967 voit le retour de quelques ennemis mutants des X-Men, comme le Colosse, le Fantôme qui s'appelle désormais The Vanisher, comme dans la version originale, on retrouve aussi le Cerveau et Unus, l'intouchable. Un retour aux sources que j'accueille avec plaisir, moi qui était charmé par la première intégrale que j'ai lu, il y a presque trois ans, qui regroupait les premiers numéros où apparaissaient justement ces quatre super-vilains.

Une manière différente de procéder :

Il y a une chose qui m'a un peu perturbé, c'est l'enchaînement des chapitres. Avant, on pouvait lire les numéros sans qu'il y ait forcément un lien entre le précédent et le suivant. Cette fois-ci, c'est différent, les numéros se suivent et ce qui se passe avant a des répercussions que l'on peut voir dans le chapitre qui suit juste après.

Ce que je veux dire, c'est que en lisant quatre ou cinq chapitres, j'ai eu l'impression de lire que la même histoire, qui était juste un peu longue, alors qu'avant, on n'avait pas cela. Sauf pour les numéros sur les Sentinelles ou Magneto, qui duraient au minimum deux chapitres.

C'est pas forcément négatif, mais disons que c'est un peu lourd à encaisser, si on enchaîne plus de trois numéros par jour pour essayer de connaitre le fin mot de l'histoire.

Un autre point noir :

Si vous me lisez régulièrement, vous savez sans doute que j'attendais la suite des bonus sur les origines des X-Men. On avait droit à certains bonus à la fin de l'intégrale 1965, mais le volume 1966 n'offrait rien. Et bien cette fois-ci, toujours rien et pourtant, c'était l'année où les bonus avaient été publiés.

C'est d'ailleurs pour cela que les deux derniers numéros sont plus court, car l'auteur avait choisi d'utiliser certaines pages pour offrir d'autres récits sur les origines des mutants. Finalement, d'après ce que j'ai lu, il faudra attendre la prochaine intégrale pour y avoir droit, dommage car ils furent publiés en 1967.

Conclusion :

X-Men l'intégrale 1967 est un livre plaisant à lire, mais sans plus. On est loin de l'année précédente, qui était ma préférée. On a toujours pas de bonus, des personnages assez ennuyeux, le Hurleur est intéressant, mais n'apparait que très peu car se fait kidnapper. Le retour aux sources sauve un peu le volume, mais ça reste très faiblard dans l'ensemble.

Note :

***

Informations :

Auteurs : Roy Thomas, Werner Roth et Ross Andru
Éditeur américain : Marvel Comics
Publication originale : 1967
Nombre de chapitre : 12 (28 à 39)
Éditeur français : Panini Comics
Publication française : 2009
Ralgrad est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 14/07/2018, 13h12       #413
Sharp
Collaborateur
F'n Freak
 
Avatar de Sharp
 
Membre: août 2008
Messages: 6 076
Avant de lire 1968, il va falloir renouveler ton stock de verveine, car là, tu vas morfler!
Sharp est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 14/07/2018, 13h52       #414
Ralgrad
Tottenham Boy
F'n staff
 
Avatar de Ralgrad
 
Membre: novembre 2014
Localisation: Sarcelles, Val d'Oise, France
Messages: 7 076
Citation:
Envoyé par Sharp Voir le message
Avant de lire 1968, il va falloir renouveler ton stock de verveine, car là, tu vas morfler!

Je vais stopper X-Men quelques temps et lire autre chose en attendant. Mon prochain comic-book est Superman : Fin de Siècle. Un one-shot de chez DC Comics, commercialisé par les défuntes éditions LUG. Je sais pas si Urban Comics a réédité le livre.
Ralgrad est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 16/07/2018, 01h04       #415
darkside
Maitre du Bestiaire
F'n staff
 
Avatar de darkside
 
Membre: juin 2002
Messages: 7 707


Revolution
: pas facile mais y avait du potentiel

Plusieurs mois après l'annexion controversée de la Terre par Optimus Prime au sein du Cybertronian Council of Worlds, la situation politique reste instable. Les tensions avec les hommes augmentent après que les dépôts d'Ore-13 de la Terre commencent à se déstabiliser rapidement, menaçant la planète d'annihilation nucléaire. Le Président des États-Unis réactive les G.I. Joe mais qui ont été infiltrés par une race de métamorphes extraterrestres (Dire Wraiths). Pendant ce temps, Manheim (le méchant de MASK qui là est Directeur de Mask ?) a conclu un accord avec le conquérant extradimensionnel Baron Karza. La bataille s'engage alros entre GIJOE et Trasnformers mais arrive, en plein milieu, débarque Rom le Space Knight qui hésite pas à tuer dans les rangs des GIJOE (et de manière gore)... Je n'irais pas plus loin dans l'histoire pour ne pas trop révéler.

La révolution marque le début de l'initiative de reconstruction de Hasbro, qui converge les histoires présentées dans les Transformers, G.I. Joe avec l'ajout de Micronauts, Rom, Action Man, et M.A.S.K . Cepandant, ce projet d'après ma chronique sur les jouets semble avorté. Pourtant on parle d'un "First Strike" qui serait la suite ? Alors sur ce volume que dire ?

Déjà, je n’étais pas assez renseigné sur les histoires des Hasbro figurines donc j'étais paumé. Si quelqu'un peut m'aider sur MASK : depuis quand le méchant est Directeur du Mask ? Et depuis quand le héros est noir ?? j'ai loupé un truc. De plus, je ne connais rien à Micronauts, Rom... Ca aide pas. Malgré mes grosses lacunes, j'ai apprécié ce mélange hétéroclite qui n'étais vraiment pas facile à réaliser. J'ai été surpris par le côté presque gore (au moins violent) de certains dessins vu que j’attendais à un truc pour les enfants. Donc agréablement surpris par cette tentative de maturité.

Dessins : j’apprécie le côté dynamique et la constance dans le dessin. C'est simple mais punchy. On reconnait nos figurines rapidement et malgré la diversité presque improbable des univers tout fonctionne avec un style de dessin adapté.

Conclusion : j'ai aimé mais frustré par mon manque de connaissance et par le fait de savoir par quoi continuer (j'ai acheté un Révolution "Heroes" mais est-ce après ou avant ?? ).

ACTU : j'ai commencé Revolution Heroes et il vaut mieux le lire en premier ca aide à expliquer l'origine de certains.
__________________
[SIGPIC][/SIGPIC]
There no where to run there no where to hide from the man from the darkside...REST IN PEACE

Dernière modification par darkside ; 17/07/2018 à 00h52.
darkside est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 16/07/2018, 04h35       #416
Baron
Collaborateur
F'n Freak
 
Avatar de Baron
 
Membre: avril 2008
Messages: 4 777
Citation:
Envoyé par darkside Voir le message
Si quelqu'un peut m'aider sur MASK : depuis quand le méchant est Directeur du Mask ? Et depuis quand le héros est noir ??
Depuis le reboot/la réinterprétation en comics IDW.
Baron est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 17/07/2018, 12h16       #417
Ralgrad
Tottenham Boy
F'n staff
 
Avatar de Ralgrad
 
Membre: novembre 2014
Localisation: Sarcelles, Val d'Oise, France
Messages: 7 076
Superman : Fin de siècle



Introduction :

Si on prend les bande dessinées les plus lues au monde, un personnage surclasse les autres en terme de popularité, au point d'être devenu une icône de la pop culture américaine.

Largement plus populaire que les Astérix, Tintin, Sangoku ou encore Batman, Superman est devenu légendaire et s'est forgé au fil du temps, un héritage et est reconnaissable par une majorité des gens de la planète. Me concernant, je le connaissais grâce aux dessins animés, aux films et bien plus encore. Et ce n'était qu'une question de temps avant que je lise des comic books sur Superman.

Je cherchais un moyen de pénétrer l'univers du personnage, mais il était difficile de trouver une porte d'entrée avec toutes les séries sur le super-héros. Avec Fin de siècle, j'ai trouvé ce qu'il me fallait, un livre rapide à lire et qui ne demandait pas énormément de connaissance vis-à-vis du personnage.

Synopsis :

Contrairement à ce que laisse suggérer le titre du livre, il ne s'agit pas d'une histoire d'apocalypse à l'aube d'un nouveau siècle.

En faite, l'action prend place juste avant l'an 2000 et voit Lex Luthor batailler avec sa femme pour la garde de Lena Luthor, leur fille. Pour cela, le riche homme d'affaire de Metropolis a orchestré la mort de sa femme, Erica Del Portenza, pour obtenir légalement le droit de garder sa fille. Sauf que la comtesse Del Portenza est immortelle et tente de récupérer son enfant.

Mais cette dernière traîne un étrange secret qui est sur le point de ressurgir. Son fils, Luca, qu'elle a enfanté au XIXe siècle, immortel et possédé par une soif-de-sang refait surface et Superman tente de le contrer.

Une histoire en deux temps :

Un livre qui fait moins de 100 pages et qui exploite des personnages loin d'être connu du grand public, que je n'avais jamais entendu parler, il fallait le faire et Stuart Immonen s'est très bien débrouillé. Pour cela, il a usé à certains moment, de flashbacks qui nous plongent dans les années 1800 et nous montrent le passé des deux personnages immortels. À côté de cela, l'histoire avance tranquillement en 1999.

Ça me fait vaguement penser au manga 20th Century Boys, qui se déroulait en quatre temps.

Dessins magnifiques :

C'est la première fois que je lis une œuvre de ce genre, alternant le dessin habituel et la peinture. Si je trouve que les dessins sont de base très beaux, Immonen m'a définitivement séduit avec ses peintures qui représentent les flashbacks. Ça ajoute un réel côté rétro à ce qui se passe au XIXe siècle et c'est franchement un délice pour les yeux.

Dommage :

Ce qui est dommage, c'est que c'est un ancien livre qui fut édité au début des années 2000 par Semic, un éditeur qui -je crois- n'existe plus ou n'est plus actif. Et ni Panini Comic, ni Urban Comics n'ont relancé le titre. Du coup, à part en occasion, difficile de le trouver en neuf.

Ensuite, j'ai appris grâce à la chaîne de Sn Parod, que la couverture utilisée par Semic n'est en rien la couverture originale, mais plutôt celle du 755e numéro de Action Comics. C'est un peu de la triche, pour tenter de vendre, visiblement.
Conclusion :

J'ai personnellement adoré lire ce bouquin. C'est compréhensible, rapide, divertissant et beau. J'ai pas senti comme certains que l'absence de Superman au premier plan était regrettable et contrairement au comic book de Batman, que j'ai lu, il y a quelques semaines, j'ai pas de goût amer à la fin de ma lecture, car tout semble rentrer dans l'ordre, on a une vraie fin et c'est exactement ce que j'aime avec les one-shots. Seul bémol, aucun éditeur n'a relancé le titre et j'ai peur que celui-ci sombre petit à petit dans l'ombre.

Note :
★★★★★

Informations :

Auteurs : Stuart Immonen
Éditeur américain : DC Comics
Publication originale : 2000
Nombre de chapitre : 1
Éditeur français : Semic
Publication française : 2002
Ralgrad est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 17/07/2018, 15h30       #418
Ralgrad
Tottenham Boy
F'n staff
 
Avatar de Ralgrad
 
Membre: novembre 2014
Localisation: Sarcelles, Val d'Oise, France
Messages: 7 076
Mon prochain comic book : Ant-Man, l'incorrigible homme-fourmi.
Ralgrad est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 18/07/2018, 10h07       #419
Dallas Pride
Dirty Smart Ass
 
Avatar de Dallas Pride
 
Membre: mars 2009
Localisation: Corse
Messages: 7 934
On m'a offert les 2 premiers tomes de "Batman : Metal" mais j'ai l'impression qu'il faut avoir lu le DC Rebirth pour comprendre est-ce le cas ?
__________________
Balance ton Quoi... Même si tu parles mal des filles je sais qu'au fond t'as compris.
Balance ton Quoi... Peut-être qu'un jour ça changera...
Dallas Pride est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 18/07/2018, 10h42       #420
Sharp
Collaborateur
F'n Freak
 
Avatar de Sharp
 
Membre: août 2008
Messages: 6 076
Il faut avoir lu Batman par Grant Morrison, Final Crisis, DC Rebirth.... .


Et bien d'autres choses... .
Sharp est déconnecté   Réponse avec citation
Réponse



Liens sociaux

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-DIVERTISSEMENT > Arts, littérature, bande dessinée

Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT -5. Il est actuellement 21h03.



FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2018, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2018
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,08665 seconds with 11 queries