FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

Chroniques FN-Lutte Chroniques du staff portant sur la lutte

Review des Meltzer Five Stars (P2)
FN-JOURNAL: Chroniques FN-Lutte

Réponse
 
Outils de la discussion
  #1  
Vieux Chronique de Abba, publiée 14/10/2019, 09h42
Avatar de Abba
Abba Abba est déconnecté
 

Review des Meltzer Five Stars (P2)


Pour cette deuxième édition, nous passons en revue deux années de 6 stars selon Dave Meltzer en se limitant exclusivement à des combats de la Jim Crockett's Promotions et de la All Japan Pro Wrestling et à mon avis, le niveau monte ici!


Stan Hansen et Terry Gordy vs Genichiro Tenryu et Toshiaki Kawada (16 décembre 1988, AJPW )




Oh que j’ai hâte, étant un fan de gros bruiser, je ne peux que me réjouir à l’idée de voir Hansen et Gordy en équipe contre deux striker d’exception en Tenryu et Kawada dont les chops de l’un et les kicks de l’autre font partie de la légende. Je suis particulièrement un fan de Hansen, parce que derrière ses massacres se trouvaient des combats bourré d’émotion et de construction. J’ai vu quelques bons combats de Tenryu, mais pas assez pour me faire une idée encore complète, mais pour ce qui est de Kawada, vous allez le revoir souvent dans ses classements puisque lui et Misawa ont eu une des plus grandes rivalités de l’histoire du Puro, offrant certains des plus grands combats de lutte Japonais.

C’est définitivement un combat pour homme et je dois dire tout un combat. Gordy et Hansen sont absolument parfaits en heel qui s’attaquent au jeune et explosif Kawada. Parfois, j’aime un travail méthodique de la part des heels, mais Gordy et Hansen sont carrément des bulldozers qui attaquent constamment en avançant. Tenryu lui, demeure le mec le plus bad ass de l’univers, choppant vicieusement tout sur son passage et sans lendemain et il devient le pivot du combat puisqu’il est le seul pouvant véritablement terrasser les deux monstres devant lui. Une belle histoire dans ce match donc et un storytelling d’excellente qualité. En bookant un combat de la sorte, Kawada paraît comme un jeune lion au cœur incroyable alors que Tenryu devient le messie et les deux gaijin sont solidifiés comme des monstres, tout le monde gagne. La fin est géniale aussi, avec Tenryu qui fait un comeback miraculaire, mais ne peut vaincre Gordy et Hansen à lui seul et devient la victime de la puissante LARIAT de Hansen pour la victoire des heels.

Note : **** pour ce combat à voir. Je ne mets pas plus, car malgré le bon storytelling, j’ai déjà été plus investi dans un combat, mais ça n’en demeure pas moins tout à fait génial.


Ricky Steamboat vs Ric Flair, Chi-Town Rumble, 20 février 1989




Tiré de mon coffre aux mystère de la lutte!

Citation:
Oh que j'ai hâte. Les combats entre Steamboat et Flair ont une belle réputation et faut dire, les styles se complètent parfaitement. Deux bon techniciens, deux bon seller, deux lutteurs parfaitement capable de raconter une histoire. Steamboat était déjà un gros morceau de la NWA avant son départ pour la WWF, mais à son retour chez Jim Crockett, Steamboat a immédiatement été lancé dans une rivalité contre Ric Flair, qui arrivait à point puisque Luger n'était plus du title picture. J'adore quand un Main Event d'un gala présente les deux meilleurs lutteurs de la fédération et on a absolument le meilleur exemple ici, Flair et Savage avec probablement Randy Savage dans la liste étaient les meilleurs lutteurs en Amérique du Nord à ce moment.

On a ici un combat vraiment splendide et sans bavure. Si j'avais à donner des exemples d'un combat de lutte fait à la perfection, j'aurais ce combat dans ma liste certainement. On a de tout ici et pour l'époque, c'était quand même rare. Un brawling hyper intense, de la technique impressionnante et de la haute voltige dirigé par RickY Steamboat qui ici, donne vraiment tout un spectacle. On a vraiment le sentiment de Steamboat contrôle parfaitement le ring et il se permet quelques séquences de lutte qui ferait rougir même les meilleurs lutteurs d'aujourd'hui. Le combat est d'une excellente durée et est assez bien montée, même si il y a un léger creux avant le crescendo final qui lui, offre une multitude de near falls. Finalement, Stemboat fait son TOP ROPE CROSSBODY sur Flair, mais frappe l'arbitre du même coup. Steamboat monte sur la troisième corde et tente un autre CROSSBODY, mais Flair évite et tente le FIGURE 4, sauf que Steamboat le surprend avec un petit paquet pour le compte de trois. Steamboat devient le nouveau champion du monde.


Note: Quel combat! Probablement le meilleur combat de la NWA depuis le premier Starrcade. J'ai rarement vu deux lutteurs avec une aussi bonne chimie entre eux et le meilleur, c'est qu'il va y en avoir d'autres! Combat splendide et le meilleur de la lutte de l'époque. ****¼

Ricky Steamboat vs Ric Flair, 2/3 Falls Match, NWA Clash of the Champions, 2 avril 1989



Voilà le seul combat que cette trilogie que je n’ai pas vu et j’avoue que je suis tout enthousiaste. L’idée d’un long combat entre les deux hommes est géniale et je me demande, quels seront les ajustements kayfabe des deux lutteurs. Dire que les gens ont pu voir ce combat gratuitement à la télé à l’époque me dépasse complètement!

Maintenant que j’ai vu tous les combats de cette trilogie, je dois dire que je suis à me demander si ce n’est pas la meilleure trilogie de l’histoire de la lutte point barre. Ce combat est bien différent du premier dans le sens que la vitesse et les enchaînements du premier combat ont laissé la place à un combat beaucoup plus lent et répétitif. Le terme répétitif est généralement à connotation négative, mais je vous dis ici, la répétition ajoute plus au combat qu’elle n’en enlève. Steamboat par exemple, va passer presque 20 minutes à constamment enfermer Flair dans un HEADLOCK, et ce dernier va constamment essayer de s’en sortir. Flair va travailler la jambe de Stemboat durant tout le combat pour préparer la prise en quatre, mais également le ralentir dans son hugh flying. Tout est pensé et si ce n’avait été d’un cinq minutes que je trouve faible en fin de match, j’aurais dit que ce combat est meilleur que le Chi-Town Rumble. Flair remporte le premier tombé en contrant le petit paquet de Steamboat par le sien, une copie presque conforme du finish du premier combat! Belle façon de montrer que Flair a cheminé. Steamboat emporte le deuxième tombé par soumission avec son STANDING CHICKENWING et à la fin du combat, va refaire la même prise, avec tombé cette fois et va l’emporter, alors que les épaules de Steamboat sont au sol et que le pied de Flair est sous les cordes! Belle façon de préparer l’affrontement ultime avec une fin de la sorte.


Note : **** pour ce combat qui souffre d’un petit creux avec son climax. Une grande performance de psychologie et de selling de la part de Steamboat et Flair qui ont prouvé une fois de plus qu’ils étaient des lutteurs d’exception.


Ric Flair vs Ricky Steamboat, WCW, Wrestlewar, 7 mai 1989

Tiré de mon Coffre aux mystère de la lutte


Citation:
Incroyable que ce combat ne soit pas le Main Event! Considérant la qualité du premier combat, autant s'attendre à encore mieux cette fois. Je n'avais jamais un combat aussi fluide que leur premier affrontement et je dois dire que mes attentes sont élevées ici. J'ai également bien hâte parce que jusqu'à présent, ce gala est tout simplement à CHIER!

Pour qu’il n’y ait absolument un gagnant, trois légendes : Lou Thez, Pat O'Connor et Terry Funk sont les juges qui décideront du gagnant s’il se rend à la limite. Alors on vend le fait que le combat pourrait bien se rendre à la limite tout le long du combat, ce qui ne sera pas le cas. Le combat est d'ailleurs bien différent de leur premier affrontement. Le premier combat est une clinique de lutte, de technique, d'enchaînement et de positionnement sur le ring. Ce combat est beaucoup plus violent et les deux lutteurs préconisent davantage le brawling. C'est un changement important, qui amène cependant beaucoup plus d'émotion au combat et les deux lutteurs vendent parfaitement cette guerre. Je pense cependant que le premier combat demeure supérieur, car il avait une construction tout simplement parfaite, avec un excellent début-milieu et une fin aletante. Ici, le début est bien, car ils se poivrent dangereusement la gueule et le combat monte en intensité, mais la fin arrive un peu trop de nulle part. Par contre, c'est une sacrée guerre qu'on assiste et le combat a cet aura des combats spéciaux, ceux qui semblent arrêter le temps. Le combat se termine quand Steamboat tente un BODYSLAM sauf que Flair fait rouler Steamboat vers l'avant au moment de recevoir la prise et le couvre au sol pour le compte de trois.

Note: Un autre combat splendide entre les deux hommes, un peu moins bien construit que leur combat de Chi-Town Rumble. J'y vais avec ****, parce que c'est techniquement sans faille et d'une qualité impressionnante.

Genichiro Tenryu vs Jumbo Tsuruta, AJPW, 6 juin 1989


Oh j’ai hâte. Depuis que j’ai vu le combat plus haut de Tenryu contre Hansen et Gordy, j’ai regardé un peu son œuvre et je dois dire, je suis vraiment sur le cul Tenryu est le bad ass parfait, il a les meilleurs chops avec Kobashi et cette gueule de Grompy Cat constante, ça ne dégage que du charisme sans avoir à dire un mot. Tsuruta était l’ace de la AJPW à l’époque et avec raison, il faisait franchement bien son boulot et avait été plus tôt dans l’année, le premier Triple Crown Champion de la AJPW. Un lutteur d’exception et ce que j’adorais le plus de lui était que chacun de ses coups avait de faire mal, que ce soit un High Knee ou un Dropkick, je n’aimerais jamais recevoir une prise de Tsuruta.

Beaucoup semblent considérer ce combat comme un pilier de puroresu et comme un initiateur du style de combat King’s Road bourré de false finishs et de montée en puissance. Ce combat est tout simplement une petite merveille, sur à peu près tous les niveaux. Énormément d’éléments m’ont plu dans ce combat et je dis d’abord, le selling absolument incroyable de Tenryu dans ce combat. Tsuruta ne le lâche pas une seconde, on dirait qu’il veut lui donner une leçon d’humilité, ce qui fait du sens au niveau du booking et Tenryu reçoit tout et répond assez peu, mais garde le reste de son énergie pour un puissant burst d’attaques à la fin du match. Tsuruta d’ailleurs, est détesté comme jamais dans ce combat et il limite constamment les comebacks du challenger, ce qui créée une attente constante de la foule et une explosion complète dans le dernier cinq minutes. Exactement le genre de combat que j’adore et qui en plus a un finish merveilleux avec un splendide comeback de Tenryu qui y va de deux POWERBOMBS pour l’emporter.

Note : ****½, j’ai été emporté de la première à la dernière seconde, Tenryu a été le face ultime dans ce combat.



Ric Flair vs Terry Funk, I Quit Match, WCW, Clash of the Champions, 16 novembre 1989


J’ai redécouvert Terry Durant l’année. Quand j’ai fait le review du combat de Funk contre Flair au GAB, j’ai vu un Funk que je connaissais pas du tout dans les années 90, lui qui s’était recyclé à l’époque en Légende Hardcore. J’ai découvert que Funk était un incroyable lutteur, avec des combats splendides aux USA, mais surtout au Japon. Funk était à la fin de sa carrière en tant que grappler en 1989, mais j’ai extrêmement hâte de le voir dans ce combat face à Flair, mieux coté que leur combat du GAB. C’est un I Quit Match, donc l’adversaire doit verbalement abandonner pour que le combat se termine et c’est la fin d’une rivalité de cinq mois entre les deux hommes, donc le combat ultime.

J’aime quand on termine une rivalité et que le combat ultime a vraiment l’air d’un combat où les deux mecs veulent s’entretuer. Flair et Funk ont l’air de vouloir arracher les yeux l’un de l’autre et j’adore Flair, qui est face et qui a sa première offensive en étranglant carrément Funk. Les coups sont stiffs, on a droit à quelques beaux spots, généralement reçus par Funk qui donne la majeure partie du spectacle ici. Mon seul problème avec ce combat, c’est que le combat est partagé seulement dans le premier cinq minutes et qu’ensuite, ce n’est qu’une domination de Funk et ensuite une domination de Flair, j’aurais aimé qu’on m’en donne un peu plus. Cependant c’est très très bien booké et parfois, je tombe dans la suranalyse de certains combats, mais ici j’ai vraiment été transporté par la chimie des deux lutteurs. Flair l’emporte avec son FIGURE FOUR avec Funk qui va se débattre de douleur au micro pendant une minute avant d’abandonner.

Note : ***¾ pour ce beau combat intense, mais j’aurais préféré une autre construction. Ça n’en demeure pas moins un excellent combat d’une qualité certaine.


Mitsuharu Misawa vs Jumbo Tsuruta, AJPW, 8 juin 1990


Pas le dernier combat de Misawa que j’aurai à critique pour cette série de review. Vraiment hâte de voir le tout, car je n’ai pas regardé un combat de MIsawa depuis une éternité. En gros, Misawa est considéré comme peut-être le meilleur lutteur de tous les temps, surtout par rapport à son habileté à construire un bon combat. Misawa avait des offensives légendaires et sans conteste, les meilleurs ELBOW SMASH de l’histoire de la lutte. L’idée d’un combat face à un Jumbo Tsuruta, qui est dans son prime de bons combats, est absolument délicieux. Ce combat arrive peu de temps après que Misawa ait perdu la gimmick de Tiger Mask pour devenir lui-même et cet affrontement est considéré comme un point du tournant majeur du Puro pour débuter les années 90.

Beau combat entre les deux et je dois réitérer mon amour de Jumbo Tsuruta qui à mon avis est celui qui se démarque le plus dans ce combat. TOUS les coupes, TOUTES les prises de Tsuruta ont l’air de faire mal. Je pense même que Tsuruta a mon DROPKICK préféré de la lutte, pas parce que c’est le plus beau, mais parce que c’est le seul qui a vraiment l’air d’avoir un vrai impact! Je dois dire que le combat est excellent, mais ce n’est pas le plus prenant que j’ai pu voir dans cette liste. Misawa est excellent, mais n’est pas encore au sommet de son art. Le rythme du combat est donné par Tsuruta qui ne lâche jamais et qui essaye toutes les prises possibles pour l’emporter sur un Misawa qui montre un excellent selling tout du long. Après avoir tout essayé comme prise, Tsuruta tente un BACKDROP renversé par Misawa qui retombe sur son adversaire et le surprend pour la victoire.


Note : J’ai adoré la fin, car elle place encore Misawa comme un jeune opportuniste face à l’Ace Tsuruta. Un beau combat intense où Tsuruta excelle, mais le combat ne m’a pas particulièrement emporté comme d’autres classiques du Puro. ****



Vos commentaires
  #2  
Vieux 14/10/2019, 14h58
IndyFan
 
J'ai re regardé avec plaisir le Tsuruta vs Misawa que j'adore, même si je préfère les Misawa vs Kawada.
En tout cas merci pour tes chroniques qui me donnent envie de revoir ces matchs légendaires.
Réponse avec citation
Réponse



Liens sociaux

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT -5. Il est actuellement 12h50.

FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2018
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,06097 seconds with 11 queries