FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-NATION > La Taverne
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

La Taverne Nos chroniqueurs s'expriment sur des sujets divers...

Le choc des chiants
FN-JOURNAL: La Taverne

Réponse
 
Outils de la discussion
  #1  
Vieux Chronique de Franco, publiée 24/08/2004, 02h00
Franco
 

Le choc des chiants


Chronique originalement publiée le: 22 octobre 2003

Le choc des chiants

La sombre histoire que je vais vous relater tient place en 1997. Je terminais mon bac en histoire et un bal des finissants avait été organisé au Loews le Concorde, hôtel bien connu de Québec. Les organisateurs du bal avaient loués une salle de réception de l’endroit et nous invitait à louer des chambres pour la soirée. Ce que j’ai fait avec mes potes Culboul (il a toujours détesté ça) et Carbo (l’homme qui est disparu sans laisser de traces). Si vous savez compter, vous arrivez comme moi à un compte de 3 pour une chambre qui pouvait en contenir 4. Nous étions résolu à être 3, indifférent au fait de devoir payer un peu plus. Mais tout allait basculer la journée même du bal.

Au moment où nous étions à la réception de l’hôtel et que Carbo allait prendre possession de notre chambre, il est arrivé. Il, si je me souviens bien, s’appelait Jean-François et aux dernières nouvelles il travaillait au Soleil de Québec. C’était pour moi l’ennemi naturel, le genre de type que j’ai toujours détesté, un prétentieux, un faux-cul. Le genre de personne qui s’implique dans les associations étudiantes pour se donner de l’importance, le genre de personne à citer allègrement le Nouvel Observateur ou Le Devoir pour se donner l’air intelligent. Vous voyez sans doute le genre. En cette journée le type est venu nous voir, au courant du fait que nous étions 3 dans la chambre, il a demandé à se joindre à nous. On a fait l’erreur d’accepter.

On n’a pas réalisé l’erreur sur le moment, seulement quelques heures plus tard. Après le souper et un peu de festivités, le party des finissants en histoire et débutant chômeur c’est transporté dans les chambres. Moi, Culboul et Carbo sommes allés dans la notre avec quelques amis et amies. Rapidement nos voisins de chambre nous ont invité dans leur chambre, ce qui faisait notre affaire. Quant à prendre le risque de faire du trouble, autant le faire ailleurs. Au moment où nous sommes sortis il est arrivé lui, le fameux Jean-François qu’on n’avait pas vu de la soirée. Mais il n’était pas seul. Dans le programme d’histoire il y avait une étudiante qui était l’équivalent féminin de notre « ami ». En fait non, elle était bien pire que lui. En plus d’être laide à faire peur et d’avoir l’air d’une bitch, elle avait un nom de famille composé, signe presque à coup sûr de prétention et de chiantise aigu. En nous apercevant, elle a lancé à son ami Jeff (hi hi ça doit le faire chier de se faire appeler ainsi) :

- Quoi, tu es avec EUX! (Eux de prononcé de façon méprisante dans sa trappe à merde)

Osti de bitch, en disant cela elle nous a donné raison, nos préjugés contre elle n’en étaient pas. Mais n’allez surtout pas croire que nous étions les seuls en histoire à ne pas aimer ces deux individus. Nous sommes donc partis dans la chambres voisine sans ce douter de la tragédie qui se déroulait dans la notre; un véritable choc des chiants!

Dans la chambre voisine nous avons parlé des deux individus abhorrés, puis nous avons réalisé tous en même temps que pendant que nous médisions, un acte contre nature se déroulait sans doute dans notre chambre. Nous nous sommes ressaisis, faisant abstraction de notre peur et nous sommes allés dans la chambre avec l’intention de sauver l’humanité du désastre… Il était trop tard, l’incube et le succube avaient quittés les lieux, laissant derrière eux des preuves du crime odieux. Un des lits avait été utilisé, les draps déplacés témoignaient, et comble d’horreur, un condom souillé jonchait au fond de la poubelle, confirmant ainsi nos pires craintes. Notre chambre avait été le lieu d’un accouplement infernal, d’un choc des chiants. Notre chambre avait été violé, souillé, et nous aussi indirectement.

Ce n’était que le début des malheurs qui m’affligent, la malédiction est encore à l’œuvre.



Vos commentaires
Réponse



Liens sociaux

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-NATION > La Taverne
Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 15h34.

FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2020
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,07359 seconds with 9 queries