FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

Chroniques FN-Lutte Chroniques du staff portant sur la lutte

Les lutteurs qui ont quitté volontairement
FN-JOURNAL: Chroniques FN-Lutte

Réponse
 
Outils de la discussion
  #1  
Vieux Chronique de Abba, publiée 31/05/2019, 13h10
Avatar de Abba
Abba Abba est déconnecté
 

Les lutteurs qui ont quitté volontairement


Alors qu'il semblerait que plusieurs lutteurs de la WWE désirait quitter le navire pour aller ailleurs, je me suis penché sur cette situation dans l'histoire de la lutte. J'ai tenté de trouver quelques exemples de lutteurs avec une certaine influence qui ont décidé, dans leur rôle donné, de simplement quitter leur fédération. Pour pousser l'analyse un peu plus loin, j'ai tenté d'analyser également l'impact du départ de chacun des lutteurs cités et de tenter de cibler le potentiel qu'aurait eu le lutteur s'il était resté au lieu de quitter.

Évidemment, tout ça est purement subjectif, vous avez le luxe de détester, détruire et cracher sur mes opinions sans problèmes! J'ai cependant trouvé l'exercice très intéressant.

Je n'ai pas décidé de toucher les départs récents de la WWE, parce que je pense qu'un peu de recul est toujours bon avant d'analyser les cas présentés.



Nailz


Nail est un cas spécial, parce que son histoire est complètement ahurissante. Kevin Wacholz était un lutteur plutôt ordinaire à la base, mais il possédait un bon charisme et une bonne présence qui en ont fait un des plus importants heel de la AWA vers la fin de son existence. Wacholz du haut de ses 6’5 et 300 livres avait tout pour réussir à la WWF, où la présence et le star power prenait encore beaucoup de place. C’est en 1992 que Wacholz arrive à la WWF en tant que Nailz, un prisonnier accusant le Big Bossman de l’avoir tabassé en prison.

Nailz avait un bon potentiel, était un heel crédible et se dirigeait vers une rivalité très hypé contre Undertaker. Mais un différent avec Vince Mcmahon sur de l’argent va tout faire basculer. Nailz voulait plus et une avance de 15 000$, Vince refusait et après une heure d’engueulade, Nailz a fait un statement magnifique… Il a étranglé Vince.

Nailz a donc quitté par lui-même la WWF en attaquant le patron. Ce qui est ma foi, fort intéressant et est un peu un exemple unique. Nailz a amené la WWF en cours, disant que non-seulement Vince l’obligeait à prendre des stéroïdes, mais que Vince lors de cette rencontre lui aurait fait des attouchements sexuels. Et je ne sais pas quoi répondre à cela… Vous lui toucheriez la boîte à malice à ce gentil garçon?

Impact Immédiat : D

Nailz était un projet de la WWF, qui était toujours en construction. Sa place dans le roster n’était donc pas encore faite et sa rivalité avec le Bossman n’a rien montré d’exceptionnel. Nailz était une pièce non importante de l’échiquier comme des dizaines de lutteurs au bon potentiel dans le roster.

Potentiel : D

Nailz aurait probablement été de la chair à canon pour l’Undertaker pour crédibiliser ce dernier face à des adversaires aussi gros et fort que lui. Non seulement sa gimmick avait un potentiel limité, mais son in ring faible lui donnait bien peu de chance d’aller plus loin que les squash match. Dans une ère où les gros mecs sur la sauce était tenu à disparaître avec le scandale des stéroïdes imminent, Nailz avait peu de chances de percer.

--------------------------------------------------------------------------------------------



Sgt Slaughter

L’histoire du Sgt Slaughter et son depart de la WWF en 1985 est une de mes histoires de départ volontaire préférée. Nous sommes en 1985, Sgt Slaugter est non-seulement un gros morceau du roster de la WWF, il est le deuxième face le plus populaire derrière Hulk Hogan.

Slaugter avait un charisme incroyable et était un assez bon brawler pour bien se débrouiller contre pratiquement n’importe qui dans le ring. Son apport à la WWF à l’époque était immense et permettait souvent de tester les prochains adversaires de Hogan. Slaughter considérait qu’il valait plus que sa place à la WWF, surtout qu’il était devenu extrêmement populaire avec la série G.I. Joe qui lui avait dédié un personnage qui cartonnait. Vince Mcmahon par contre, n’appréciat pas de le voir dans un autre média et l’a forcé à choisir entre la lutte ou le dessin animé. Slaughter, énervé par la décision de Mcmahon, exige six semaines de vacances payés ou sinon, il ne se présentera pas pour son prochain match. Vince refuse et Slaughter est renvoyé et ne reviendra pas à la WWF avant cinq années où il aura le plus gros spotlight de sa carrière en tant que Sympatisant Iraquien.



Impact Immédiat : B

Slaughter était un gros morceau de l’échiquier à l’époque, il était probablement à son summum de popularité. Andre le Géant, bien que populaire, était en pente descendante et ne pouvait plus travailler contre n’importe qui. Seulement Jimmy Snuka et Hogan était à l’époque, assez over avec Andre pour headliner un gala. L’impact de son départ fut donc grand, mais permettra à Vince Mcmahon de faire un exemple de Slaughter et de donner de la place à d’autres lutteurs, comme le Junkyard Dog et Ricky Steamboat. Et même si ces deux lutteurs étaient excellents dans leurs rôles, Slaughter avait plus d’outils pour rester au top qu’eux.

Potentiel : A

À mon avis, si Slaughter était resté à la WWF, nous n’aurions pas eu une rivalité avec Hogan en 1991, mais bien avant. J’ai toujours l’impression que nous n’avons pas pu profiter du prime du Sgt Slaughter et son départ alors qu’il était au top, aura aidé la AWA, mais la WWF aurait eu un heel mémorable pour affronter Hogan durant ses meilleurs moments. La rivalité politique de 1991 a quelque chose d’un peu déplorable honnêtement, parce que Slaugher était moins solide, Hogan aussi et que tout était fait pour que Slaughter ne paraisse pas bien. Slaughter à son prime contre Hogan à son prime? Ça en aurait énormément jeté.

--------------------------------------------------------------------------------------------



Raven

En voilà un que j’aime bien, mais qui n’est pas du tout compliqué. Raven est arrivé à la WCW en 1997, il traînait une excellente réputation à la ECW où il a paufiné à la perfection son personnage à travers les années. Sur une plus grande plateforme, Raven avait tous les outils pour accéder au Main Event, avec son charisme, son style de lutte efficace et son personnage.

La WCW utilisera plutôt bien Raven en tant que midcarder. Il prendra du temps à devenir un vrai régulier du roster, étant utilisé pendant plusieurs mois comme un simple spectateur, grandissant son clan de semaine en semaine. L’équipe créative avait cependant mis l’élément que Raven était le free agent le plus en vue à la WCW et que selon son contrat, tous ses combats étaient selon des Raven’s Rules, ce qui encouragait les premiers balbutiements du hardcore pour la fédération.

Raven a collé quelques belles victoires contre quelques gros noms du Upper Midcard, est même devenu champion US, pour seulement un jour avant de le perdre contre un plus gros projet que Raven, celui de Goldberg. Ce fut le début de la fin pour Raven qui n’aura littéralement rien d’intéressant pour la suite des choses. Raven était over, était un heel efficace qui aurait pu, avec une rivalité avec un lutteur plus haut gradé, facilement monter les échelons. Mais la WCW au lieu de le développer, décidera de lentement diminuer son ascension au profit des mêmes vétérans. Raven aura quelques segments plutôt nulles laissant entendre qu’il est un bébé gâté de classe riche, mais luttera peu en 1999 et ultimement, joindra le clan éphémère du Deadpool avec Vampire et les ICP pour affronter différents cruiserweights. Rien de la trempe du potentiel de Raven.

En août 1999, Eric Bischoff rencontre tous les lutteurs de la WCW dans le vestiaire et leur propose de quitter s’ils ne sont pas contents de leur statut. Raven est le seul à se lever et à quitter le navire, alors que son personnage n’allait tout simplement nulle part. Raven aura donc quitté le navire en confrontant son patron passivement et retournera à la ECW avant d’ultimement signer à la WWE. Le reste de l’histoire n’est pas plus joyeux malheureusement jusqu'à son passage à la TNA.


Impact Immédiat : D

La WCW était submergé de talent à l’époque et Raven, depuis environ un an avant de quitter était devenu un élément extrêmement mineur du roster. La WCW n’a jamais tenté de faire de Raven quelque chose de gros et aura gardé sa très bonne storyline de la Raven’s Flock au stade du midcard où il a trouvé une belle façon de s’exprimer. Mais ensuite, Raven avait l’air complètement perdu dans une mer de talents à la dérive et son départ n’a donc eu aucun impact ultimement.

Potentiel : B

J’ignore si même avec une plus grosse exposition, Raven aurait pu s’accrocher à son rôle de Main Eventer comme à la ECW. Par contre, je suis certain que la WCW aurait pu capitaliser avec sa popularité pour lui donner des rivalités contre des plus gros noms comme Sting, Bret Hart et Piper où les forces de tout le monde auraient bien pu être exploité. Raven n’aurait pas pu passer les politiques en coulisses pour devenir champion du monde, mais aurait pu avoir un parcours beaucoup plus marquant à la WCW.




CM Punk

Nous sommes en 2014, CM Punk est toujours un des lutteurs les plus importants de la WWE. Punk sans l’ombre d’un doute avait été la star de l’année 2012 à la WWE, stardom démarré officiellement avec son fameux pipebomb qui demeure encore aujourd’hui, un des meilleurs storylines modernes de la WWE. Punk a toujours eu le potentiel d’aller loin, mais son pipebomb a été une fusée vers un statut que l’on peut débattre comme étant légendaire.

L’année 2013 sera quand même plutôt bonne pour Punk, qui bon… perdra tristement son titre contre The Rock, étant complètement écarté de l’équation pour Wrestlemania pour laisser la place à John Cena. Il aura cependant une très bonne rivalité avec Undertaker pour Wrestlemania et en aura même une avec Brock Lesnar plus tard dans l’année. C’est par la suite que les choses vont un peu se gâcher, puisque Punk va servir à élever des talents émergents en feudant avec des lutteurs comme Curtis Axel et Ryback, alors qu’il était encore dans son prime. La WWE semblait sincèrement vouloir garder Punk loin du titre mondial et cela va faire mijoter longuement la frustration de Punk qui pour beaucoup de gens, a démarré après sa perte du titre contre The Rock.

Après avoir démarré une rivalité contre l’autorité et le Shield, Punk fera sa dernière apparition à la WWE au Royal Rumble alors qu’il sera éliminé par… Kane, dans une performance où Punk semblait être un vulgaire midcarder. Punk va quitter simplement la WWE pour ne plus jamais y revenir à ce jour. Refusant de travailler et d'honorer son contrat. Punk s’est mis à détester le catch qui était avant sa plus grande passion, dégoûté par les politiques backstage et le fait qu’il n’était pas utilisé à sa juste valeur. Le reste de l'histoire... On la connaît...

Impact : B

Le départ de Punk a fait mal à la WWE c’est certain. Il était un lutteur d’exception, qui excellait dans son domaine, autant dans le ring qu’au niveau des promos. Il avait le potentiel, à mon avis, de s’élever au rang de plusieurs autres lutteurs légendaires.

Mais je ne vais cependant pas surévalué son départ, puisque Punk était utilisé comme un Upper Midcarder durant la deuxième partie de l’année 2013. La WWE tassait lentement Punk, comme leçon d’humilité peut-être ou par punition pour son attitude peut-être, pour laisser la chance à d’autres peut-être, mais elle ne s’entêtait certainement pas à le laisser au top et semblait préférer la gigantesque montée d’un Daniel Bryan plutôt. Si le départ de Punk a fait mal, il y avait beaucoup de relève à la WWE pour prendre son spot et je pense que la WWE était bien au courant de cela.

Potentiel : A

Je pense qu’un CM Punk motivé et utilisé à sa juste valeur aurait facilement pu rester au top de la montagne de la WWE, sans que l’univers de la WWE s’en lasse ala John Cena Invincible par exemple. Punk était tellement versatile et tellement intelligent dans ses promos, il avait tout pour rester au top et cimenter son statut si ça avait été le désir du comité de booking.

Le fait que Punk soit encore aujourd’hui la plus grande inspiration de tous les fantasy booking est une preuve qu’il manque aux fans et pourrait facilement améliorer le produit actuel. Avec un berceau de talent aussi riche que celui d’aujourd’hui, Punk aurait pu avoir à la WWE, des combats d’anthologie avec des Kevin Owens, Aj Styles, Sami Zayn, Shinsuke Nakamura et j’en oublie. Il ne fait donc aucun doute à mon sens que si Punk n’avait pas quitté le navire, il aurait eu le potentiel d’amener son étoile encore plus haute dans la stratosphère du catch.

--------------------------------------------------------------------------------------------



Steve Austin

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’année 2001 et 2002 n’auront pas été très bonnes pour Steve Austin par rapport à la satisfaction qu’il avait de son propre travail. Déçu de son heel turn râté de 2001 et immédiatement sur ses gardes après l’arrivée de Hulk Hogan en début 2002, Austin était dans une étrange zone où il demeurait un visage important de la compagnie, mais descendait peu à peu du haut de la carte. Après avoir refusé un combat contre Hulk Hogan à Wrestlemania parce qu’il refusait de prendre le pin (Et vice versa du côté de Hogan). La WWF se tournera vers The Rock pour le combat. Ce combat mènera à la jolie run de Hogan qui profitera énormément de sa défaite pour faire un grand comeback durant l'année.

Le lendemain de Wrestlemania, après un combat très ordinaire contre Scott Hall, Austin no show RAW citant qu’il est au bout du rouleau et ne reviendra qu’après le début du draft, où Austin sera un point central de la rivalité entre Mcmahon et Flair. Austin va à RAW et débute une très oubliable rivalité avec Flair et Big Show et va publiquement critiquer la WWE pour le manque de direction de son personnage.

Austin devait le 10 juin, perdre à RAW contre la recrue montante Brock Lesnar, mais décidera de simplement refuser et de quitter l’aréna. Austin sentant que son personnage valait mieux que cette défaite, décidera de ne pas pas lutter le restant de l’année et ne reviendra qu’en février 2003, pour une rivalité avec Eric Bischoff et un combat à Wrestlemania contre The Rock, qui sera son dernier combat à la WWE.

Je dois préciser cependant que l'épisode des no shows de Austin n'a jamais causé un renvoi et que suite à son combat contre The Rock, Austin prendra simplement sa retraite des rings.

Impact : B

Austin est un des plus grands lutteurs de tous les temps, il est évident que son départ a eu un impact à la WWE. Par contre, moins que ce qui aurait pu arriver peut-être un an plus tôt. La beauté du draft est qu’elle a permis à énormément de talents qui stagnaient dans le Midcard de prouver qu’ils étaient prêts à grimper aux sommets. Le départ de Austin n’a fait qu’ouvrir la porte à d’autres talents qui attendaient patiemment leur tour à RAW.

Austin était encore très populaire, mais son rôle aurait dû simplement en être un de transition en 2002 alors que la WWE devait construire de nouveaux talents. Mais il est difficile pour un lutteur frustré de son rôle de passer le flambeau de la sorte.

Potentiel : C

Austin avait déjà une nuque en compote en 2002, ses performances dans le ring étaient de moins en moins impressionnantes et son attitude était loin d’être remarquable. Si on peut dire que certains Dream Match auraient pu être possibles avec des Hogan, Lesnar etc, je dois dire que j’imagine mal Austin dans l’échiquier de la WWE pour 2003 en tant que lutteur régulier. Probablement que sa santé précaire l’aurait rapidement rattrapé dans l’année.

--------------------------------------------------------------------------------------------



Marcus Cor Von

Quand Monty Brown a fait ses débuts à la TNA, il était un des rares lutteurs de la division Heavyweight à être un talent développé par la fédération pouvant aspirer aux plus gros honneurs. Malgré le fait qu’il n’était pas un lutteur exceptionnel, Brown avait une bonne base d’athlétisme pour avoir fait du football professionnel, il avait un physique imposant et menaçant, un brawling correct, un charisme émanant de tous les pores et surtout, un des finishers les plus cools et intenses qu’on pouvait voir dans un ring.

Brown avait tout pour avoir du succès à la TNA, mais cette dernière gardera principalement Brown dans le midcard. Après quelques bonnes rivalités à la TNA, Brown recevra une offre de la WWE et on peut bien dire qu’il avait tout pour être un gros élément là-bas. Le look, le charisme, le physique, tout y était pour que Brown, renommé Marcus Cor Von, perce dans la plus grosse fédération du monde.

Cor Von sera directement envoyé à la ECW avec plusieurs autres talents émergents et sera dans le clan des jeunes lutteurs assoiffés de gloire face aux légendes vieillissantes de la ECW. Tout indiquait que Cor Von pourrait se retrouver dans un show principal avant longtemps, mais d’un coup, suite à la dissolution de son clan, Cor Von perdra un combat contre CM Punk pour ne plus jamais remonter dans le ring.

Cor Von n’en voulait pas à la WWE, il n’était pas insatisfait de son rôle comparément à plusieurs dans cette liste. Non, c’est la mort qui fera en sorte que Cor Von quittera la WWE. Après la mort de sa sœur, les enfants de cette dernière se retrouvait seul et sans parents et c’est Marcus Cor Von qui demandera de prendre du temps pour prendre soin d’eux. Cor Von quittera carrément le monde de la lutte pour avoir un boulot sans trop de voyage en tant qu’entraîneur personnel. Une triste fin, mais on ne peut que saluer le courage de Marcus Cor Von, qui a tout laissé de côté pour prendre soin de sa famille.

Impact : E

Cor Von avait beaucoup de potentiel, mais à l’époque à la WWE, la liste de lutteurs avec des potentiels étaient simplement énormes. Avec un roster de la ECW qui était absolument stacked, Brown peinait pour véritablement se distinguer. Son départ n’a eu que très peu d’impact, parce que son passage fut simplement trop court.

Potentiel : B

Peut-être suis-je trop généreux concernant Monty Brown, mais le Alpha Male avait montré à la TNA tout d’un Main Eventer potentiel et durable. Brown avait les outils pour aller au top et je pense qu’en solo, MCV aurait pu prétendre à des titres secondaires pour que l’on voit véritablement son niveau. Maintenant, est-ce que Brown, à l’époque où il était, avait ce qu’il fallait en comparaison à d’autres lutteurs en émergence, à mon avis oui aussi. Il était plus mobile et talentueux qu’un big man ordinaire et avait une présence que peu de lutteurs dégagent. Il demeure un des gros points d’interrogation par rapport aux lutteurs avec des potentiels inachevés.

--------------------------------------------------------------------------------------------



Cody Rhodes

Quand Cody Rhodes a débuté à la WWE, on s’entendait généralement pour dire que son futur allait être probablement plus que glorieux dans la plus grande compagnie de lutte du monde. Rhodes débutait en étant le fils du légendaire Dusty Rhodes, un look de beau gosse, un physique de qualité, un charisme en plein développement et une bonne base in ring.

Rapidement, Rhodes se fera une bonne place dans le midcard de la WWE, surtout en s’alliant avec Randy Orton dans le clan Legacy. Une rivalité qui va permettre, grâce à Orton, de suffisament crédibiliser Rhodes et Ted Dibiase de partir en solo. Alors que son collègue Ted Dibiase Jr. ne pourra jamais vraiment décoller, Rhodes aura au contraire un excellent passage à Smackdown où Rhodes sera non-seulement un élément important du show, mais sera un excellent champion intercontinental. Rhodes montre une incroyable progression au niveau de son charisme et de son style in ring, pouvant jouer un personnage complexe et pouvant tenir dans le ring avec des vétérans. Tout indique que Rhodes deviendra dans peu de temps un Main Eventer.

Un transfert à RAW ne permettra pas à Rhodes de décoller, mais le fera carrément stagner dans le midcard avec un passage correct, mais sans histoire en tant que heel à RAW qui lui permettra d’aller chercher un titre par équipe avec Drew Mcintyre et d’avoir une équipe divertissante avec Damien Sandow. C’est au moment de faire son face turn en sortant d’une excellente rivalité contre le Shield que Rhodes se retrouve dans une situation que personne n’avait vu venir…

Rhodes revient en équipe avec son frère Goldust et devient… Stardust. Stardust est une version à la Cody de Goldust et comment dire… C’était ÉVIDENT dès le départ que Stardust n’aurait jamais pu aller plus loin que le Midcard. Le personnage était simplement trop limité et ne connectait en rien avec le public. Rhodes offrira cependant quelques combats par équipe excellents, mais Rhodes demeurera au point neutre par la suite. Même un heel turn n’aidera pas Stardust qui se dirigera vers un côté plus comic book dans une rivalité interminable et chiante à mort avec Neville. Finalement, après avoir perdu QUATRE RAW de suite contre Apollo Crews ajouté à une défaite à Superstars contre Zack Ryder, Rhodes demandera sa libération.

Rhodes aurait demandé pendant six mois à changer de personnage et désirait redevenir en tant que lui-même, pour finalement être constamment ignoré par l’équipe créative de la WWE. Frustré, il prendra le risque d’aller sur le circuit indépendant et le reste, est une belle histoire qui à laquelle il reste plusieurs chapitres à écrire!

Impact Immédiat : D

Cody Rhodes n’avait plus de valeur lors de son départ et la WWE semblait avoir tout fait pour limiter la présence de Rhodes a du jobbage. Stardust demeurait un élément pouvant apparaître à RAW et il demeurait aussi quelqu’un capable de toujours sortir un bonne promo, mais vu son utilisation, difficile de le voir remonter la pente éventuellement. Le départ de Rhodes était dommage, considérant son potentiel, mais n’a eu que très peu d’impact au final.

Potentiel : B

Cody Rhodes pouvait devenir un Main Eventer. J’en suis convaincu et de ce que je vois de Cody Rhodes en ce moment, j’en suis plus convaincu que jamais. Rhodes n’est pas le meilleur lutteur, ni la meilleure promo, mais il est un total package en évolution depuis ses tout débuts. On sent en ce moment qu’autant dans le ring que dans son personnage, Cody se développe vers quelque chose de majeur.

Je ne serais pas surpris de voir dans cinq ans, un Cody Rhodes revenir à la WWE (Tout dépendant de ce qui se passera avec la AEW évidemment) dans un rôle majeur et qu’il y trouve du succès. Rhodes a un Star Quality évident et qui aurait mérité d’être davantage développé par la WWE. Tout ceux qui voyaient Rhodes en tant que champion Intercontinental en tant que Dashing Cody Rhodes ont pu profiter d'un lutteur de haut de carte de par sa façon de prendre le contrôle d’une promo et par sa façon de s’adapter aux lutteurs avec différents styles, tout y était. La WWE semblait davantage voir un bon élément pour en développer d’autres en ascension. C'est ce que je considère comme une erreur et la WWE s’est privé d’un grand talent en le laissant partir et surtout, d’un talent qui continue son ascension et qui aujourd'hui pourrait leur faire mal.

--------------------------------------------------------------------------------------------



Neville

Quand PAC, un lutteur indy anglais très populaire a signé avec la WWE en 2012, la réaction à sa signature était divisée. Certains voyaient en PAC le prochain Rey Mysterio, considérant son incroyable talent in ring et son agilité alors que d’autres doutaient qu’un lutteur comme Neville puisse vraiment se démarquer dans une fédération comme la WWE. J’étais personnellement dans la deuxième catégorie et si le futur m’a donné raison, tout indiquait que j’avais tord au départ.

PAC renommé Neville est devenu instantanément un chouchou du réseau de développement NXT, devenant le premier champion par équipe de NXT avec Oliver Grey. Un passage en équipe contre la Wyatt Family permettra de cimenter sérieusement Neville pour une éventuelle montée en Main Event où Neville mettra fin au règne de Bo Dallas. Tout indiquait que Neville, utilisé de cette façon, avait un énorme potentiel à la WWE. On lui laissait des longs combats, on ne le faisait pas parler, on mettait en fait ses forces en valeur.

L’arrivée de Neville en Main Roster était intéressante, mais peu concluante. La WWE mettant constamment Neville dans les mêmes combats contre les mêmes adversaires, ce dernier s’est retrouvé avec peu d’adversaires dignes de bien montrer son talent et un personnage sans direction. La solution de la WWE fut de le mettre dans une rivalité interminable et bien peu intéressante face à Stardust, en donnant à Neville des traits de superhéros, donnant la responsabilité à Neville de jouer avec ses faiblesses en entertainment, ce qu’il n’a évidemment pas pu bien accomplir. Tout indiquait que la fin approchait rapidement pour le lutteur anglais.

Neville profite de l’arrivée de 205 Live pour revenir et complètement revamper son personnage. Il devient heel, méchant de bord en bord et avec son physique imposant pour sa taille, il avait le look pour dominer la division. Définitivement, ce fut la meilleure période de Neville à la WWE où il développait davantage un personnage efficace et laissait un peu de côté son in ring pour le faire, tout en demeurant un lutteur d’exception. Le problème n’était plus seulement Neville cependant, c’était la totalité de la division Cruiserweight qui attirait une indifférence totale du public avec leur intégration à RAW. Neville déjà n’était pas fan de la façon dont la WWE utilisait les Cruiserweights à l’extérieur de 205 Live, mais ce fut la perte de son deuxième titre aux mains de Enzo Amore, le lutteur le plus controversé des cinq dernières années, qui était tout ce que Neville n’était pas (Un mauvais lutteur, mais avec un charisme exceptionnel) que Neville va finalement décider de rester chez lui, frustré par son utilisation à la WWE.

Neville restera chez lui et les négociations sur son contrat n’allant nulle part, Neville passera huit mois avec un contrat gelé par la WWE avant de finalement être libéré pour redevenir PAC sur le circuit indépendant.

Impact : E

Neville était à la WWE un lutteur d’exception in ring, mais la WWE n’a jamais tenté dans le Main Roster d’en faire un lutteur dominant outre que son intéressant heel turn à 205 live. Malgré tout, la façon dont la fédération utilisait les cruiserweights dans le Main Roster ne leur donnait aucune valeur et c’est à mon sens de cette façon que Neville a quitté, dans une indifférence totale parce qu’il y avait une dizaine de cruiserweights dans sa même situation, bon in ring, incapable de se démarquer.

Il était dommage de voir Neville quitter, mais un départ sans fanfare n’était pas à mon avis surprenant.

Potentiel : D

J’ai toujours trouvé que Neville ne fittait pas à la WWE. On pouvait bien le comparer à Rey Mysterio, mais on semble parfois oublié que ce dernier avait beaucoup de charisme. Neville n’en avait pas assez pour bien se démarquer et on peut comparer son utilisation à NXT à celle de la WWE, sauf que, on sait tous que les foules sont différentes et qu’on ne touche pas au même produit.

Je pense qu’un Neville heel avait plus de chances de percer, mais qu’un retour à RAW ou Smackdown aurait passé dans un contexte différent. J’aurais aimé voir Neville en équipe avec un heel à la Tony Nese où le manque de charisme aurait pu être pallié par la dynamique du combat par équipe. Mais même là, j’ignore si Neville aurait bien pu aller plus loin qu’un simple midcard

Je dois certainement oublier certains cas! Je me fis à vos connaissances pour me les dire!



Vos commentaires
  #2  
Vieux 31/05/2019, 13h34
schnockelloch
 
Pour être honnête Austin lors de son départ avait aussi une histoire de violences conjugales sur Debra qui l'a aidé à être poussé vers la sortie.
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 31/05/2019, 13h39
Baron
 
Tu es sûr de l'année pour le Sgt Slaughter ? Parce qu'il est apparu chez les GI Joe en juin 86 (pour le comics) puis septembre (pour la série animée). Certes, il faut du temps pour produire les dessins, mais sa signature a été un cas particulier : il fallait un remplaçant "célébrité" pour remplacer Rocky Balboa suite à un désistement de Stallone. On peut reconnaitre le visage et l'attitude du boxeur/de l'acteur sous la moustache du comics. On peut donc en déduire une signature sous une certaine urgence.

En 1991, le heel turn a eu lieu alors que la seconde série animée devait sortir, le Sgt Slaughter devant y tenir l'un des principaux rôles. Mais son changement d'attitude lui a fallu un contrat cassé avec Hasbro et un changement des scénarios non tournés. Entre le ring et le dessin animé, il a donc choisi le ring.
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 31/05/2019, 13h43
Abba
 
Citation:
Envoyé par Baron Voir le message
Tu es sûr de l'année pour le Sgt Slaughter ? Parce qu'il est apparu chez les GI Joe en juin 86 (pour le comics) puis septembre (pour la série animée). Certes, il faut du temps pour produire les dessins, mais sa signature a été un cas particulier : il fallait un remplaçant "célébrité" pour remplacer Rocky Balboa suite à un désistement de Stallone. On peut reconnaitre le visage et l'attitude du boxeur/de l'acteur sous la moustache du comics. On peut donc en déduire une signature sous une certaine urgence.

En 1991, le heel turn a eu lieu alors que la seconde série animée devait sortir, le Sgt Slaughter devant y tenir l'un des principaux rôles. Mais son changement d'attitude lui a fallu un contrat cassé avec Hasbro et un changement des scénarios non tournés. Entre le ring et le dessin animé, il a donc choisi le ring.
Tu as raison pour le comics et la série, mais G.I. Joe c'était surtout une ligne de jouets.

La figurine de Slaughter est apparu en 1985 avec une nouvelle édition chaque année jusqu'en 1989.
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 31/05/2019, 14h11
Baron
 
Citation:
Envoyé par Abba Voir le message
Tu as raison pour le comics et la série, mais G.I. Joe c'était surtout une ligne de jouets.

La figurine de Slaughter est apparu en 1985 avec une nouvelle édition chaque année jusqu'en 1989.
Oui et non. La figurine de 1985 n'était pas en vente. C'était la fameuse figurine bonus disponible en rassemblant les coupons de toutes les autres figurines sorties dans l'année. Le système avait été instauré dès la première série car la figurine de Cobra Commander n'était pas terminée. L'année suivante en avait pourtant montré les limites, Duke avait été si mal commandé que les stocks avaient été écoulés en vendant la même figurine dans la série suivante.

Le contrat a donc bien été signé en 1985, et la figurine prévue. Mais elle n'a été envoyée dans les foyers qu'au début de 1986. Il n'y avait alors aucun moyen de savoir si elle allait être populaire. Et au passage, pas de nouvelle figurine en 1987.

De manière générale, l'année d'apparition et comics ou en dessin animée est la même que la sortie en jouet. Il s'agissait de coordonner la publicité pour les nouvelles figurines. La seule véritable exception est la Baronne, mais c'est la seule à avoir un parcours à contre-courant.
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 31/05/2019, 14h25
Carcajou3
 
Sgt. Slaughter

https://gijoe.fandom.com/wiki/Sgt._Slaughter




Avant l´invasion Irakienne du Koweit par l´Irak en 1990, j´aurais été curieux de voir comment Sgt. Slaughter aurait pu devenir heel dans les années 80. Si savais été le cas sa aurait été surement une histoire de patriotisme entre lui et Hulk Hogan. À savoir qui était le plus grand patriote de la WWF.

Les départs par choix: Hulk Hogan, Rick Rude, Brock Lesnar, Chris Jericho, Batista, Molly Holly, Johnny Polo, Ryback et Jack Swagger.

Dernière modification par Carcajou3 ; 31/05/2019 à 14h37.
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 31/05/2019, 14h32
schnockelloch
 
Celui de rude effectivement.

Lesnar est parti pour faire autre chose, du football américain à l'époque. Ce n'est pas pareil. Dans ce cas là tu peux aussi mettre the rock si tu vas par là.
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 31/05/2019, 14h40
Carcajou3
 
Citation:
Envoyé par schnockelloch Voir le message
Celui de rude effectivement.

Lesnar est parti pour faire autre chose, du football américain à l'époque. Ce n'est pas pareil. Dans ce cas là tu peux aussi mettre the rock si tu vas par là.
Dans certaine liste Lesnar est -là, quitté pour vouloir faire autres chose c´est à mon avis un départ volontaire.

Lex Luger peut-être?
Réponse avec citation
  #9  
Vieux 31/05/2019, 15h08
schnockelloch
 
Luger n'avait pas été viré pour stéroïdes prononcés à la wwf puis pour drogue abusive à la WCW ?
Réponse avec citation
  #10  
Vieux 31/05/2019, 15h52
Abba
 
Citation:
Envoyé par Baron Voir le message
Oui et non. La figurine de 1985 n'était pas en vente. C'était la fameuse figurine bonus disponible en rassemblant les coupons de toutes les autres figurines sorties dans l'année. Le système avait été instauré dès la première série car la figurine de Cobra Commander n'était pas terminée. L'année suivante en avait pourtant montré les limites, Duke avait été si mal commandé que les stocks avaient été écoulés en vendant la même figurine dans la série suivante.

Le contrat a donc bien été signé en 1985, et la figurine prévue. Mais elle n'a été envoyée dans les foyers qu'au début de 1986. Il n'y avait alors aucun moyen de savoir si elle allait être populaire. Et au passage, pas de nouvelle figurine en 1987.

De manière générale, l'année d'apparition et comics ou en dessin animée est la même que la sortie en jouet. Il s'agissait de coordonner la publicité pour les nouvelles figurines. La seule véritable exception est la Baronne, mais c'est la seule à avoir un parcours à contre-courant.
Mais ça ne change rien au débat, du fait qu'en 1985, Slaughter était lié à GI Joe par la figurine, que la WWF n'était pas chaude à l'idée et que Slaughter a fait son choix, ce qui fait que l'année 1985 est donc correct.
Réponse avec citation
  #11  
Vieux 31/05/2019, 16h47
Carcajou3
 
Citation:
Envoyé par schnockelloch Voir le message
Luger n'avait pas été viré pour stéroïdes prononcés à la wwf puis pour drogue abusive à la WCW ?
C´est Sting qui a demandé à Luger de revenir à la WCW.
Réponse avec citation
  #12  
Vieux 31/05/2019, 21h36
Sandman
 

Une rare promo de Nailz avec sa vrai voix.
Réponse avec citation
Réponse



Liens sociaux

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT -5. Il est actuellement 21h18.

FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2018
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,24208 seconds with 11 queries