FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

Chroniques FN-Lutte Chroniques du staff portant sur la lutte

Tout savoir sur le produit actuel de la STARDOM
FN-JOURNAL: Chroniques FN-Lutte

Réponse
 
Outils de la discussion
  #1  
Vieux Chronique de Maximo, publiée 02/02/2020, 20h22
Avatar de Maximo
Maximo Maximo est déconnecté
 

Tout savoir sur le produit actuel de la STARDOM






En octobre 2018, j'avais évoqué ma Découverte de la STARDOM, contestablement la plus grosse compagnie Joshi du Japon même si certains pourraient y trouver à redire en citant à la place la Sendai Girls ou la Ice Ribbon. Depuis cet automne de 2018, j'ai toujours continué à suivre la STARDOM même si avec un peu moins d'assiduité qu'au départ.

La STARDOM a entre-temps fait l'actualité des sites de lutte avec son rachat par la Bushiroad -la maison-mère de la NJPW- et par sa présence à Wrestle Kingdom pour un Dark Match.

Si vous souhaitez jeter un œil à la promotion dans le futur ou si vous souhaitez simplement savoir ce qu'il s'y passe actuellement, voici tout ce qu'il faut savoir sur le produit actuel de la STARDOM avec en bas de chronique un focus sur le mois de janvier particulièrement animé.



Tout d'abord les principaux faits marquants depuis octobre 2018:

- En avril 2019 lors du Draft entre clans, le groupe JAN (dirigé par Jungle Kyona) est contraint d'être dissous après avoir perdu un match. Il s'agissait principalement d'un clan composé de Kyona, Natsuko Tora et des rookies, du coup le groupe perdait presque tout le temps.

- Lors de ce même show, Hana Kimura qui était indépendante après avoir trahi Oedo Tai a eu l'occasion de composer son propre groupe. Elle sélectionna alors principalement Junge Kyona (JAN) et Konami (Queen's Quest). Le clan sera peu après nommé Tokyo Cyber Squad.

- Les anglaises Bea Priestley (Queen's Quest) et Jamie Hayter (Oedo Tai) sont les seules étrangères régulières de la STARDOM même si de nombreuses Guests sont invitées pour des tournées.

- Toujours en avril 2019, les Oedo Tai sont contraintes d'arrêter leur danse d'entrée sur le ring après avoir perdu un Dance vs. Mask contre les Queen's Quest. Ces dernières ne luttent pas masquées mais ont pris l'habitude de se rendre sur le ring avec.

- Après un break de plus de 6 ans, Arisa Hoshiki a fait son retour à la STARDOM en s'alignant de nouveau avec son ancienne coéquipière Mayu Iwatani. Fin avril, elle remportera d'ailleurs le Cinderella Tournament lui donnant droit à un match pour le Wonder Of Stardom Championship ou World Of Stardom Championship.

- Mayu Iwatani a profité du partenariat entre la STARDOM et la ROH pour devenir ROH Women Of Honor pendant deux mois et lutter au Madison Square Garden. Elle a également été désignée lutteuse de l'année 2019 au Japon.

- Hana Kimura (Tokyo Cyber Squad) a remporté le prestigieux 5STAR Grand Prix 2019 et remporte donc un match pour le titre principal de son choix.

- La STARDOM a récupéré en un an plusieurs lutteuses à la concurrence: Cassandra/Andras Miyagi à la Sendai (janvier 2019), Riho à la Gatoh Move (août 2019) et Giulia à la Ice Ribbon (octobre 2019).

- Pendant une bonne partie de l'année 2019, les deux titres principaux de la compagnie ont été détenues par Arisha Hoshiki (STARS) et Bea Priestley (Queen's Quest), soit deux lutteuses n'étant pas leader de leur clan.



Au niveau des clans, voici d'ailleurs ce que cela donne:



De g. à dr.: Natsu Sumire, Natsuko Tora, Hazuki, Martina, Jamie Hayter, Kagetsu


Oedo Tai: Kagetsu (leader), Hazuki, Natsuko Tora, Natsu Sumire, Andras Miyagi, Jamie Hayter, Martina

On a beaucoup parlé des Oedo Tai récemment avec les récents départs de Hazuki et Kagetsu, ce qui va créer un gros manque pour le clan vu que ni Tora ni Sumire n'ont les épaules pour être leader. Pour la confidence, Kagetsu et Hazuki sont en couple et les voir partir à peu près au même moment n'est donc pas une surprise. Les Oedo Tai ont passé une année assez quelconque avec en principal point d'orgue la perte de leur danse d'entrée et surtout la volonté de Kagetsu de voir AZM (Queen's Quest) les rejoindre, en vain. Le clan n'aura finalement remporté qu'un seul titre durant cet intervalle avec l'Artists Of Stardom (titre Trios) pour Kagetsu, Andras Miyagi et Natsu Sumire. Il s'agissait d'un moment fort d'ailleurs pour cette dernière, la touche comique de la STARDOM, qui remportait là le premier titre de sa carrière à l'âge de 27 ans, ce qui est particulièrement vieux pour le Joshi, bon nombre de lutteuses prenant leur retraite avant cet âge à l'image d'Hazuki (22 ans). Cela ne durera cependant pas très longtemps. Pourtant amenée à la STARDOM par Kagetsu, elle aussi ex-Sendai Girl, Miyagi s'est retournée contre ses coéquipières. Kagetsu n'a pourtant pas voulu couper le cordon et les deux ont eu un 1 vs. 1 que la leader remportera. Miyagi refusera cependant de revenir vers les siens et quittera officiellement le clan. Cela marquera le second gros départ (en storyline) au sein des Oedo Tai après Hana Kimura en 2018. En un an, l'anglaise Jamie Hayter a sinon pris de plus en plus de la place au sein du clan et il ne serait pas surprenant de voir la STARDOM la récompensait avec un titre Tag ou Trios en 2020.




A genoux: Starlight Kid, Tam Nakano. Debout: Arisha Hoshiki, Mayu Iwatani, Saki Kashima


STARS: Mayu Iwatani (leader), Arisa Hoshiki, Tam Nakano, Saki Kashima, Starlight Kid, Saya Iida (rookie)

Clan actuellement fort de la STARDOM avec Iwatani qui est le visage de la compagnie et actuellement World Of Stardom Champion et Arisha Hoshiki qui marque son retour en prenant le Wonder Of Stardom Championship en mai dernier des mains de Momo Watanabe (Queen's Quest). La principale storyline au sein du clan découle justement du retour de Hoshiki qui s'est rapprochée d'Iwatani avec qui elle reformé AMA. Cette proximité n'a pas plu du tout à Tam Nakano qui a fait preuve de jalousie et rejetée la présence d'Hoshiki qui elle cherchait à apaiser les tensions. Les deux lutteuses ont finalement eu un 1 vs. 1 pour le titre d'Hoshiki qui finira par conserver. Sans grande conviction, Nakano qui commence à avoir du respect envers la championne accepte de faire équipe avec elle lors de la Goddesses Of Stardom Tag League 2019 de novembre dernier ... qu'elles finiront même par remporter ! La grande perdante du retour d'Hoshiki n'est cependant pas Nakano mais Saki Kashima qui a presque totalement perdu sa place dans le groupe, elle qui était jusqu'ici la coéquipière habituelle d'Iwatani. Possiblement pour lui faire avaler la pilule, la STARDOM lui a préparé une mini-storyline la voyant pendant le 5STAR Grand Prix essayer de lancer une mode Revival censée pouvoir l'aider à battre les gros noms de la STARDOM. Cela sera efficace l'effet de deux matchs, le premier avec un gros succès sur Iwatani puis sur un incroyable succès sur Hana Kimura, future gagnante du tournoi, en ... 8 secondes ! Pour sa part, Iwatani laissera les beaux rôles aux autres à la STARDOM pendant une bonne partie de l'année, occupée notamment avec la ROH, et remportera le titre Artists of STARDOM à deux reprises avec Tam Nakano et Saki Kashima. En novembre dernier elle détrône cependant Bea Priestley (Queen's Quest) de son World Of Stardom Championship.




Assises: Bea Priestley, Momo Watanabe, AZM. Debouts: Utami Hayashishita, Leo Onozaki, Hina


Queen's Quest: Momo Watanabe (leader), Bea Priestley, Utami Hayashishita, AZM, Hina (rookie), Leo Onozaki (rookie)

L'ancien clan de Io Shirai, partie en juin 2018 à la WWE et remplacée dans le rôle de leader par la toute jeune Momo Watanabe (19 ans aujourd'hui). La fin d'année 2018-début 2019 était une période de reconstruction au sein des Queen's Quest avec une leader non-établie, Konami une bonne up-midcarder, Viper déjà en partance pour la WWE, Bea Priestley qui commençait à devenir une régulière et la jeune et prometteuse AZM. Probablement pour légitimer Watanabe dans son rôle de leader malgré son jeune âge, la STARDOM lui donnera un règne de presque un an pour le Wonder Of Stardom de mai 2018 à mai 2019. La fin 2018 voit également l'émergence de la Super Rookie Utami Hayashishita (21 ans aujourd'hui), fille du présentateur TV Kiyoshi Hayashishita, qui a le droit dès le départ à un très gros push, n'ayant ainsi pas droit au traitement rookie ou young lion habituel pour directement aller concurrencer les lutteuses établies du haut de carte qu'elle regarde dans les yeux. Elle accumulera très vite les ceintures et battra même son premier gros nom étranger en janvier 2019 avec sa coéquipière Viper, devenant par la même occasion championne International de la EVE en Angleterre sans jamais y avoir mis les pieds. Une blessure fin 2019 lui fera cependant rater deux mois de compétition et la sortira du coup du tournoi 5STAR Grand Prix. Hayashishita représente clairement le projet à long terme de la STARDOM qui pour le moment ne veut pas l'amener trop haut trop vite et ne lui donne en conséquence pas de ceinture principale. Initialement, Bea Priestley semblait destinée à n'être que la numéro 3 du clan et une midcard solide. C'est donc avec surprise qu'on a vu l'anglaise prendre le titre World Of Stardom de Kagetsu, pourtant leader des Oedo Tai. Priestley le tiendra d'ailleurs pendant 6 mois avec notamment des succès contre ses coéquipières Watanabe et Hayashishita. Enfin la STARDOM est dans une période où elle essaie de solidifier le statut d'AZM (17 ans) de rookie à lutteuse établie. C'était dans ce but qu'une storyline a vu Kagetsu vouloir l'attirer au sein des Oedo Tai, tout comme la midcarder Natsu Sumire qui lui a permis de remporter sa première grosse victoire contre une lutteuse établie.




Rina, Jungle Kyona, Avary, Hana Kimura, Konami


Tokyo Cyber Squad: Hana Kimura (leader), Jungle Kyona, Konami, Bobbi Tyler, Zoe Lucas, Death Yama-san, Rina (rookie), Ruaka (rookie)

Il s'agit du clan le plus récent, créé seulement seulement en avril 2019 ex nihilo, Kimura ayant terminé 2018 et commencé 2019 avec des alliances temporaires avec la mexicaine Mary Apache et l'anglaise Bobby Tyler, soit des lutteuses venues pour une tournée. C'est vraiment lors du Draft qu'elle constitue sa base en piochant Jungle Kyona et Konami pour être ses numéros 2 et 3. La non-signée Kaori Yoneyama (ex-JAN) a également droit à un repackaging efficace avec la gimmick de Death Yama-san, lutteuse au personnage hard rock faisant tout le temps le signe avec les deux doigts en l'air et en répétant "Death". Cela lui donnera même droit à un très court règne de High Speed Champion (C-Title). Pour solidifier les fondations des TCS, on passe immédiatement sous silence que Jungle Kyona aurait légitimement pu être déçue de passer de leader des JAN à simple bras droit de Kimura. Konami, régulière de la STARDOM aurait également pu titiller sa leader. Rien de tout cela n'a eu lieu et le trio fort des TCS a même pris le titre Trios (Art Of Stardom) très rapidement au mois de mai et le conserveront presque 6 mois. Pour sa première année en tant que leader, la STARDOM préserve Kimura et ne lui donne aucun match solo, hormis lors de tournois. C'est notamment à l'occasion du plus gros d'octobre à novembre, le 5STARS Grand Prix, que Kimura remporte la finale contre sa coéquipière Konami. Elle a donc droit à un match pour le titre de Mayu Iwatani ou Arisa Hoshiki mais n'a pas encore révélé son choix. Lors du show du 25 décembre dernier, Kimura s'illustrera également en venant mettre une claque au président-fondateur de Bushiroad qui était venu se présenter au public de la STARDOM. Pour leur part, Junke Kyona et Konami sont présentées comme de solide représentantes des divisions par équipe. Actuellement elles sont Goddesses Of Stardom Champions depuis le mois de juillet. Bien que tenantes des ceintures Tag Team, Kyona et Konami se sont cependant vautrées lors du tournoi Goddesses Of Stardom Tag League 2019 d'octobre-novembre où elle trouveront le moyen de finir éliminées en poule avec un total d'une victoire, trois défaites et un nul. Motif de satisfaction cependant, les STARS (Arisa Hoshiki et Tam Nakano) ont remporté le tournoi mais n'ont pas réussi à remporter le match de championnat qui a suivi.




Starlight Kid et Riho


Non-affiliées: Riho, Giulia, Andra Miyagi, Saya Kamitani (rookie), Itsuki Hoshino (rookie)

Le plus gros nom de cette liste est sans conteste Riho (22 ans), actuelle championne féminine de de l'AEW. Dès son arrivée, la STARDOM lui donne immédiatement son titre High Speed (C-Title) dont elle ne fera pas grand chose au final. Riho s'est principalement illustrée cette année 2019 en créant une équipe avec Starlight Kid, sans pour rejoindre les STARS pour autant. Giulia (23 ans) est la plus récente arrivée et a déjà eu droit aux honneurs du Tokyo Dome pour représenter la STARDOM. Elle commence gentiment à disposer de midcarders (Hazuki, Saki Kashima, Andras Miyagi) afin de se créer une winning streak en prévision de sa première grosse rivalité contre Hana Kimura qu'elle a ciblé sans particulière raison. Finalement au show de Noel, les deux lutteuses feront un Time Limit Draw (15 minutes). La rivalité continue. Saya Kamitani (23 ans) est dans la même tranche d'âge que les deux premières mais est une rookie qui a commencé depuis le mois d'août. La STARDOM la gâte d'ailleurs en faisant d'elle la "chef des rookies", à comprendre que lorsqu'elle affronte d'autres rookies dans des matchs par équipe, c'est toujours son équipe qui gagne et elle qui fait le tombé. Elle a d'ailleurs remporté le tournoi Rookie Of Stardom 2019 récemment contre la lutteuse avec qui elle a formé l'équipe 3838 Tag, Saya Iida (STARS). Pour le moment, Kamitani s'illustre principalement par sa grande taille vu qu'elle met une tête de plus que quasiment toutes les lutteuses du roster de la STARDOM alors qu'elle ne fait pourtant pas plus d'1m70. Itsuki Hoshino est elle une lutteuse qui vient tout juste de démarrer (novembre) et qui pour le moment est souvent associée aux 3838 Tag dans des matchs contre d'autres rookies.



Focus Janvier 2020

La STARDOM avait bien conscience que son clan historique Oedo Tai manquait de star power et a pris plusieurs décisions fortes afin de remédier à cela. Tout d'abord Saki Kashima qui était donc rétrogradée dans la hiérarchie au sein des STARS a fait un turn en se retournant contre sa leader Mayu Iwatani le 3 janvier dernier.

Lors du show du 19 janvier, les anglais Bea Priestley (Queen Quest) et Jamie Hayter (Oedo Tai) ont pris les ceintures par équipes aux Tokyo Cyber Squad (Jungle Kyona et Konami). Jamais une Gaijin n'avait juste que là détenu cette ceinture. C'est donc une grande nouveauté de voir ces nouvelles championnes provenant en plus de clans différents.

La situation va cependant très vite évoluer pour Bea Priestley. En Main Event de ce show du 19 janvier, elle se retournera contre sa leader Momo Watanabe pour ensuite annoncer son ralliement aux Oedo Tai, bien possiblement dans un rôle de leader. Les Queen Quest ne souffriront pas trop de ce départ vu que la compagnie cherche à builder Utami Hayashishita à un niveau Main Eventer et faire d'AZM une midcarder crédible.

- Giulia est toujours en rivalité avec Hana Kimura et avait challengé sa Némésis dans un Faction vs. Faction Match qui était étonnant, Giulia n'étant dans aucun clan. Finalement lors de cette soirée, cette dernière dévoilera son nouveau groupe appelé Donna del Mondo ("Femmes du Monde" jouant sur ses origines italiennes). Ce clan est ainsi composé de Maika ex-Just Tap Out mais surtout Syuri. Âgée de 30 ans, celle-ci était une ancienne lutteuse qui avait mis sa carrière entre parenthèse de 2017 à 2019 pour partir vers le MMA. Elle est d'ailleurs actuellement signée à l'UFC mais a perdu ses trois derniers combats. Elle a fait son retour en lutte à l'été 2019 et a travaillé pour la plupart des autres compagnies de Joshi (Sendai, Ice Ribbon, WAVE, OZ Academy, ...).



Maika, Giulia, Syuri

Dernière modification par Maximo ; 02/02/2020 à 21h24.



Vos commentaires
  #2  
Vieux 03/02/2020, 00h29
raf the warrior
 
Chronique très complète, parfaitement écrite par un expert de l'indy, parfaite pour les néophytes.

Grâce à Max, je viens de découvrir une fédération entièrement féminine (du moins à ce que j'en perçois).
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 03/02/2020, 02h00
Sandman
 
J'adore Utami Hayashishita. Elle est très legit avec son judo. Elle a eu un gros push imméditament mais elle montrée que c'est mérité. Elle a une bonne présence sur le ring ce qui fait qu'on est toujours intéressé à voir ce quelle fera et elle a connectée tout de suite avec les fans à son premier combat. Son selling, son bumping et son offense sont déjà tellement excellent, si elle reste en santé elle peut très bien devenir celle à qui on pense en premier quand on pense à la STARDOM.
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 03/02/2020, 03h15
Otaku San
 
Yep, merci pour ce rattrapage !

N'ayant plus le temps de suivre la fédé depuis quelques mois, ça fait plaisir de pouvoir en lire des résumés !
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 03/02/2020, 12h08
EdgeRulz
 
Merci bien pour la consécration d'une longue chro. sur la Stardom.

Cela dit, perso, j'aurais bien aimé que tu parles aussi des styles de lutte pratiqué et de l'orientation du produit, à savoir à quel point est poussé le côté humour ou sérieux.
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 03/02/2020, 14h43
Maximo
 
C'est vrai que j'aurai pu mettre l'accent dessus même si au final c'est assez court pour cette partie.

Il y a zero comedy match à la Stardom, à la limite un spot marrant de Natsu Sumire et seulement elle tous les 10 shows. Et encore les tentative d'humour de cette dernière c'est surtout dans les interviews d'avant-match qui s'avèrent excellentes parfois. La Stardom c'est du Joshi classique, c'est pa stiff à la Goto/Ishi/Shibata mais ça se met quand même des grands coups dans la gueule.

Tous les shows commencent par l'utilisation de rookies qui soient s'affrontent entre elles, soit se font démonter par des aînées. C'est assez vite redondant et j'ai tendance à squizzer ces matchs. Cela donne cependant l'occasion aux rookies de travailler avec des lutteuses établies et de progresser j'imagine.

J'ai beaucoup parlé des clans mais je n'ai pas évoqué leurs positionnement face/heel. Déjà il n'y a aucune lutteuse particulièrement heel à la Baron Corbin, seulement quelques tendances chippie. La Stardom, c'est clairement grand public avec jamais de sang.

Du coup les Stars d'Iwatani c'est les babyfaces de chez babyfaces, jamais un pet de travers. Les Queen's Quest suivent dans le baromètre des faces. Les trois autres Oedo Tai, Tokyo Cyber Squad et Donna Del Mundo, c'est plus du style Tweener mais quand même plus proche de face que heel.

Mais c'est vraiment dur d'être heel à la Stardom. Il n'y a pas d'attaque coulisse ni d'intervention pendant les matchs.
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 04/02/2020, 01h15
Sandman
 
Oedo Tai est beaucoup plus proche de heel même que je dirais que c'est le seul clan heel. Le reste est plus proche de face oui.
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 04/02/2020, 11h20
Maximo
 
Le Oedo Tai actuel pas trop quand même depuis qu'Hana Kimura et Andras Miyagi leur ont turn dessus. Kagetsu qui baisse son pantalon et est prête à pardonner Miyagi malgré son turn, c'est pas très heel tout ça
Réponse avec citation
  #9  
Vieux 04/02/2020, 22h39
Sandman
 
Bea qui attaque Momo en traitre pour se joindre au clan c'est pas très face. Après c'est pas 100% pure heel qui se prend trop au sérieux non plus mais c'est le clan qui se rapproche le plus de heel. C'est une question de comment voir les choses j'imagine. Comme tu a dis, c'est dur d'être vraiment heel à la Stardom. C'est ce qui a de bien avec la Stardom, ils divisent pas tous le monde en "face vs heel" et chacune est différente.
Réponse avec citation
  #10  
Vieux 11/02/2020, 18h02
RainMakeR
 
Quand tu dis "Kagetsu et Hazuki sont en couple " c'est vraiment genre elles sont ensemble dans la vie ?
Parce que du coup y'a favoritisme vu que c'etait sa meilleure eleve oO
Réponse avec citation
  #11  
Vieux 11/02/2020, 18h06
Maximo
 
Vraie couple apparemment, favoritisme supposé même si Hazuki est également très douée quoi qu'il en soit
Réponse avec citation
  #12  
Vieux 11/02/2020, 21h02
RainMakeR
 
Citation:
Envoyé par Maximo Voir le message
Vraie couple apparemment, favoritisme supposé même si Hazuki est également très douée quoi qu'il en soit
j'espere. Par contre j'aurai bien aimé que Maximo developpe un peu. Ca me fait halluciner que les filles commencent si tot, et s'arrete encore plus tot....

Ca paye pas, c'est trop dur etc... ?
Réponse avec citation
  #13  
Vieux 12/02/2020, 00h35
Maximo
 
Honnêtement, je n'ai pas d'infos sur la partie salariale, j'imagine qu'effectivement cela ne paie pas trop vu les beignes qu'elles se prennent. Ça me fait un peu penser à la MLS en soccer. Ce n'est pas rare de voir un mec de 25 prendre sa retraite parce qu'il a trouvé un job bureautique mieux payer.

Concernant le jeune âge, c'est juste qu'au Japon ils te mettent sur le ring dès qu'ils estiment que tu as le niveau. Vu qu'il n'y a pas de limite d'âge pour commencer, elles sont donc matures plus jeunes.
Réponse avec citation
  #14  
Vieux 13/02/2020, 00h06
RainMakeR
 
Nan mais niveau je veux bien mais bon même si ce n'est "que" du catch, ils sont pas mal stiffs les japs, et defoncer une gamine de 12-15a ....

Surtout que ca demande beaucoup d'entrainement et c'est pas super compatible avec une croissante normale pour une ado.

Et je parle même pas du complexe lo|icon :s
Réponse avec citation
Réponse



Liens sociaux

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 08h59.

FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2020
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,17478 seconds with 11 queries