FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-DIVERTISSEMENT > Cinéma
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

Cinéma Vous trouverez de tout dans cette section: quelques commentaires plus savants de films moins diffusés par de futures jeunes recrues du cinéma, jusqu'aux démolitions ou encensements façon vox populi des derniers navets.


Le topic des films obscurs.
Cinéma

Réponse
 
Outils de la discussion
Vieux 16/03/2020, 17h04       #886
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 705

Half Past Dead - 2002 - Don Michael Paul

Un génie du crime réussi à faire entrer une petite armée avec lui dans une prison de haute technologie pour récupérer un prisonnier aillant en sa possession le secret d,un trésor de 200 millions de dollars. Un agent infiltré en tant que prisonnier est tout ce qui reste pour empêcher le criminel de s'en sortir.

La période gangsta Seagal du début des années 2000 demeure quelque chose que je trouve tout à fait sympathique. Alors que son étoile descendait, Seagal se met en scène avec différents rappeurs pour ajouter un peu de name value à ses films et HALF PAST DEAD, a été un gros effort pour ramener Seagal à jour et le film s'est avéré un échec cuisant qui a ouvert la porte à la carrière Direct-to-DVD de l'acteur. Pas que ce soit très bon cependant, puisqu'on dirait que le film ne sait jamais vraiment la direction qu'il veut vraiment prendre au niveau scénaristique. Le film met un temps fou à se mettre en place pour nous montrer cette prison complètement hermétique, pour finalement voir des criminels immédiatement y entrer et faire ce qu'ils veulent. Si vous appréciez les scènes d'action du début 2000, bourré de ralentis et de montage vidéoclip, vous y trouverez certainement votre compte, j'ai trouvé le tout personnellement assez agressant. On pourra dire que c'est divertissant pour certains, j'aurais tendance à dire que c'est assez inintéressant et que Seagal a été dans des projets où il en faisait plus et était certainement plus marquant qu'ici. Les vilains sont complètement beige, nuls et sans personnalité et montre une incroyable incompétence pour arriver à leur fin quand on devrait pourtant les considérer comme des génies. On peut passer notre tour.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 16/03/2020, 18h57       #887
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 705

Aurora - 2018 - Yam Laramas

Le bateau Aurora s'est écrasé sur les côtes d'une île paisible. Les habitants se font demander de ne pas partir à la recherche des survivants, sauf que d'étranges apparitions arrivent sur l'île, plus particulièrement dans la maison d'une paysane et de sa jeune soeur qui semblent pouvoir connectés avec les morts.

J'aime toujours me plonger dans les films de fantômes internationaux, mais je dois dire que ce AURORA est un peu venu à bout de mes nerfs. C'est que c'est quand même pas mal ennuyeux avec le rythme lent, les couleurs ternes et la réalisation un peu statique, heureusement que l'actrice principal est bonne. Sinon, on semble vraiment vouloir nous stresser avec la musique, mais j'ai toujours eu l'impression que ça ne menait absolument à rien. On a droit à 2 ou 3 apparitions, pas particulièrement effrayantes et on se ramasse plutôt avec un drame fantastique lourd et pas vraiment intéressant.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 17/03/2020, 00h00       #888
Sandman
Collaborateur
F'n Freak
 
Avatar de Sandman
 
Membre: juillet 2002
Messages: 11 893
Je n'ai pas souvent réagit à tes critiques mais sache que je les lis toujours.

Je n'ai simplement rien de particulier à répondre étant donné que je n'ai pas vu les films dont tu parles la majorité du temps. A part dire "ah tu m'as donné envie de voir ce film" ou l'inverse je n'aurai pas grand chose d’intéressant à raconter mais c'est toujours intéressant lire tes critiques
__________________
Live as if you were to die tomorrow. Learn as if you were to live forever.
Sandman est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 21/03/2020, 17h49       #889
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 705
Merci Sandman!


Resurrection - 1999 - Russell Mulcahy

Le Détective Prud'Homme et son partenaire sont assignés au meurtre d'un homme dont le bras a été miticuleusement coupé. Après une série d'autres meurtres, Prud'Homme comprend l'horreur que le meurtrier tente de recréer le corps du christ.



Après le succès de Se7en, beaucoup de films à petit budget ont tenté de capitaliser le filon, peu avec autant peu de transparence que RESURRECTION cependant. Le film de Russell Mulcahy s'avère très honnête et généralement bien réalisé avec une belle esthétique et quelques scènes fortes qui viennent donner une atmosphère plutôt lugubre au métrage. Les images sont graphiques et malsaines, les couleurs putrides et sombres, y'a de l'atmosphère faut le dire. En plus, pour un film de la sorte qui frôle le deux heures, ça passe relativement bien rapidement. Par contre, le scénario manque de surprise et s'avère même assez prévisible durant sa totalité. Christophe Lambert ne sort pas non plus une très grande performance en policier rongé du remord de la mort de son fils, en fait, il est probablement le pire acteur dans tout le film. RESURRECTION a quelques bons éléments, mais en a beaucoup trop de problématique pour être un film qui va simplement vous marquer le moindrement.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 23/03/2020, 00h06       #890
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 705

See No Evil - 1971 - Richard Fleischer


Sarah est une jeune femme aveugle retourne dans son patelin pour vivre chez la famille de son riche oncle. Alors qu'elle rentre chez elle après avoir passé du temps avec une vieille flamme, Sarah ne voit pas que toute sa famille est morte dans la maison et qu'elle pourrait très bien être la prochaine victime...



Richard Fleischer est un cinéaste remarquable, il a touché à tous les genres et à mon avis, outre Amythyville 3, n'a jamais fait un mauvais film. Fleischer se distingue toujours par une mise en scène très présente, mais toujours pour appuyer la narrativité et aider le rythme. Quel plaisir il a dû avoir à filmer ce thriller on ne peut plus creepy où le personnage de Mia Farrow passe un bon vingt minutes du film à errer dans la maison avec des cadavres un peu partout dans la maison qu'elle ne peut pas voir. C'est franchement malaisant de tout voir ça et tout ce silence qui accompagne cette partie est tout à fait écrasant. Malheureusement, la deuxième partie du film est bien loin d'avoir la force de la première. Sarah s'enfuit d'une présence que nous pouvons voir, mais qu'elle ne peut pas et on se dit que ça aurait pu se terminer n'importe quand, l'excitation n'est pas à son comble. C'est donc quand ça bouge que ça devient le plus statique, ce qui est paradoxal, mais montre que l'inspiration était surtout pour l'ambiance, pas pour la résolution du mystère de qui est le tueur, qui franchement ne m'a pas intéressé, même dans sa résolution. Un bon thriller cependant, mais très inégal.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 27/03/2020, 20h36       #891
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 705

Ares - 2016 - Jean-Patrick Benes

Dans le futur, la France est devenu un pays désolé avec ses 15 millions de chômeurs et fait parti des pays du tiers monde. Entre la rébellion et l'acceptation se tiennent les fameux combats télévisés, l'attraction principale, faisant la même office que les combats de gladiateurs. Ares, un combattant vétéran et policier de ce monde perdu, obtient une chance en or de sauver ses proches avec une nouvelle technologie.

C'est dommage de voir un film avec quelques idées quand même bien bonne se perdre dans un scénario aussi facile et simple, qui remâche le genre en changeant seulement quelques éléments temporels et qui se révèlent aussi peu intéressant. ARES a de l'ambition, mais c'est dès le départ absolument impossible de croire au scénario. Cette émission de combat a la qualité de production d'un film de série Z et je ne peux pas croire qu'une civilisation entière pourrait être divertit par ses combats, plutôt bien filmés, mais complètement oubliables. On sent que le souçis du détail n'y est simplement pas de la première à la dernière minute et c'est bien dommage. Les acteurs ne sont pas mauvais, les décors et l'esthétique sont pas mal du tout, mais ARES n'est pas assez rythmé pour être bien divertissant, et trop peu convaincant dans son scénario pour pleinement s'intéresser à ses éléments dramatiques.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 27/03/2020, 21h26       #892
TriplA
Vieux bonhomme
F'n Freak
 
Avatar de TriplA
 
Membre: janvier 2009
Localisation: La biblioteca
Messages: 3 510
Pas d'accord avec toi sur ce coup-là.

Ares a été filmé avec trois euros et clairement ça se voit. Ca limite forcément les ambitions du film qui en a beaucoup. Alors oui, les combats censé passionner les foules font cheap mais je pense qu'il faut voir le film en faisant preuve d'un peu d'imagination pour le voir comme il aurait dû être et pas comme il est. Il a suffisamment de qualités par ailleurs pour permettre ce petit effort.
Ca fait un petit moment que je l'ai vu donc j'aurais du mal à être précis mais j'avais trouvé que malgré ses limitations, le film atteignait son objectif et qu'en plus d'être divertissant, il incitait à réfléchir. D'ailleurs les notes sur IMDB et Sens Critique sont loin d'être nuls (6.2 et 6.1).
Donc moi j'inciterais plutôt à laisser une chance à ce petit film tout en étant conscient de ses limitations.
__________________

#Team AAA22
TriplA est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 04/04/2020, 17h16       #893
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 705
Je sais pas TriplA, je pense que la qualité un peu médiocre des combats est plus issu d'un manque de talent qu'un manque de moyen. Rendu là, j'ai de la difficulté à devoir faire un effort pour croire au métrage.



The Greasy Strangler - 2016 - Jim Hosking

À Los Angeles, ROnnie roule sa boss en s'occupant d'une médiocre tournée disco et vit avec son fils complètement loser. Quand une jeune femme accapare l'attention de son fils, Ronnie entre dans une malsaine compétition pour son amour. Au même moment, un tueur, qui étrangle ses victimes, recouvert de graisse apparaît dans la ville.


Si vous me demandez ce que j'ai vu de plus étrange ou bizarre depuis 5 ans, je vais vous répondre THE GREASY STRANGLER. Parfois, ce genre d'expérience pousse ma réflexion, mais ici, j'ai vraiment eu l'impression de devenir beaucoup plus abruti à force de voir la chose. C'est également pas tant que c'est bizarre et complètement dingo, mais c'est également absolument dégueulasse. Pas pour l'horreur, mais pour la façon tellement peu flatteuse que la nudité, nourriture et le sexe sont dépeint ici, honnêtement j'ai presque atteint ma limite. Je ne trouve cependant pas que le film est une daube, je l'ai trouvé legit très drôle par moments, surtout pour les dialogues absolument délicieux qui accompagnent le film. Le look du film en jette énormément aussi, on dirait un délire hipster de David Lynch, honnêtement, à voir à vos risques, mais j'en ai retiré quelque chose.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 11/04/2020, 20h37       #894
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 705

Atone - 2019 - Wes Miller

Laura Bishop, une ancienne agente special ops se trouve un nouveau travail à la sécurité de la nouvelle plus grande église des États Unis, qui se retrouve aussi à être un site hautement protégé par la technologie. Laura quitte l'église, pour se rendre compte que sa fille est encore à l'intérieur et qu'une bande de terroristes à pris d'assaut l'endroit,



J'ai trouvé triste ATONE, triste de voir qu'un film aussi merdique et sans contenu puisse passer sur une plateforme comme Netflix, qui est vraiment devenu une poubelle encore pire que ne l'étaient nos clubs vidéos pour les films Z. Je ne peux pas dire que ATONE n'essaye pas quelque chose, le film tente d'avoir une structure classique avec un scénario avec plusieurs personnages et plot twists, sauf que voilà, c'est chiant et faux de la première à la dernière seconde du film. C'est surtout en fait qu'au niveau de la technique, c'est tellement râté que c'est innaceptable. Les effets sonores sont en retard de parfois une seconde, les flingues sont des jouets et lors des scènes d'action et l'enchaînement de l'action laisse penser que c'est presque un film étudiant. J'ai eu honnêtement l'impression que ça n'aurait pas été compliqué de faire mieux du haut de mon inexpérience et c'est un sentiment que je n'ai jamais. En gros, l'histoire est mauvaise, l'action est mauvaise et l'acting est l'Équivalent du néant absolu. On soulignera la présence de Sheamus, un lutteur de la WWE, qui aurait certainement préféré jouer dans un troisième film des Tortues Ninja que de se retrouver dans cette merde.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 18/04/2020, 23h01       #895
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 705

Godzilla 2000 - 1999 - Takao Okawara

Une étrange forme extraterrestre semble sonder le Japon alors que Godzilla marque son grand retour, absent depuis des années. Alors que la population s'affole de l'arrivée du monstre, elle s'affole encore plus que la forme extraterrestre prend une forme encore plus destructrice et meutrière que celle du roi des monstres et le seul capable de l'arrêter est encore... Godzilla.

Ça faisait un bon moment que je n'avais pas regardé un bon Kaiju et je dois dire que j'ai passablement apprécié ce GODZILLA 2000, qui est un espèce de reset de la série et une suite directe du revamp des années 80. C'est cependant un peu toujours la même chose pour les défauts, les personnages humains sont complètement inintéressants et ne font qu'ajouter du temps au film. Ici, on a vu pire et ils se révèlent plus intéressants à mesure que le film avance, mais rien de bien folichon. Cependant, j'ai trouvé qu'on donnait beaucoup de temps à Godzilla ici et on sent qu'ils ont vraiment voulu en mettre plein la gueule avec les effets spéciaux. D'abord, Godzilla et la créature extraterrestre ont des looks absolument géniaux et le combat final est probablement parmi les meilleurs que j'ai pu voir de la série avec la scène mythique où Orga tente d'avaler notre héros. Je surligne cependant la présence d'un CGI absolument dégueulasse et indigne, même de l'année 1999 ici, qui heureusement n'est pas trop présent dans le film. C'est à mon sens un des films de la série qui tient le mieux la route et un de deux avec le meilleur rythme, GODZILLA 2000, pour les amateurs est donc un à ne pas manquer.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 16/05/2020, 16h46       #896
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 705

Carver - 2008 - Franklin Guerrero Jr.

Basé sur une histoire vraie, Carver raconte l'histoire d'une abnde d'amis qui a mystérieusement disparu dans la ville de Haylcon Ridge, pour ne plus jamais être retrouvée.

CARVER se plaît bien dans son rôle de petit film dégueulasse et fauché, on le sent dès la première scène et j'avoue que j'aime bien voir des réalisateurs tentés de faire leur TEXAS CHAINSAW MASSACRE. Ici, on a un film plein d'effets spéciaux à faire levé le coeur dans un film, qui en tire littéralement son seul véritable attrait. Ça démarre assez lentement et on installe une ribambelle de personnages dont on a absolument rien à foutre qui prennent tous de très très mauvaises décisions. Malgré le fait que la réalisation soit quand même soignée (Une stabilité de caméra rare pour ce genre de film aujourd'hui), le scénario est d'une simplicité à la limite de l'insignifiance avec si et là quelques bonnes scènes dont celle où les personnages se rendent compte qu'ils regardent un snuff movie. Y'a beaucoup de caca, beaucoup de zizi qui se font tranchés ou arrachés et j'en suis vraiment venu à me demander si ce n'était pas un peu du désespoir de choquer à ce point, parce que c'est dégueulasse, mais ça ne restera pas dans les mémoires comme un TEXAS CHAINSAW MASSACRE, un STAR DOGS ou un LAST HOUSE ON THE LEFT, qui vous mettront bien plus mal à l'aise en en faisant beaucoup moins. Une tentative de cacher un manque de talent par de la surenchère peut-être? En tout cas, on aura vu bien pire.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 17/05/2020, 18h35       #897
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 705

Mandinga - 1976 - Mario Pinzauti

Les tribulations d'un propriétaire de plantation et sa femme adultère qui abusent des esclaves pour assouvir leur désir.

Richard Fleischer avait offert un intéressant MANDINGO, que j'avais bien aimé en 1974 et les Italiens ont décidé d'en faire une version série Z se nommant MANDINGA. Évidemment, ce n'est pas aussi bon et MANDINGA n'est rien de moins qu'un film de fesse soft. La morale, c'est que tout le monde se met avec tout le monde avec en tête de fil, la femme du proprio qui se tape des esclaves enchainés. Y'a vraiment que ça à en tirer, c'est très laid comme film, la technique est assez amateure également et les scènes érotiques s'allongent beaucoup trop. Je dois dire aussi et sans vouloir être méchant, que beaucoup d'actrices sont jolies, mais que beaucoup d'autres sont moins agréables pour les yeux disons. Si vous cherchez un film de sexploitation, il s'en est fait des bien meilleurs.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 18/05/2020, 16h12       #898
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 705

Home Sweet Home - 1981 - Nettie Pena

Une armoire à glace s'évade de l'hôpital psychiatrique et trouve refuge chez une famille fêtant Thanksgiving et les élimine un par un.

Pour ce que c'est, HOME SWEET HOME est définitivement une pièce du cinéma d'horreur slasher qui peut s'avérer plutôt intéressante. C'est un film amusant, avec un bon rythme, mais qui manque un peu de générosité et qui a plusieurs éléments énervants, dont un que tout ceux qui auront vu le film s'entendront, l'ado qui joue de la musique est insupportable et est là TOUT LE TEMPS. Certains diront que c'est la seule chose mémorable du film et je dois dire, ils auraient totalement raison. Les meurtres ne sont pas très sanglants et le film semble viser un côté fun, tout en gardant une bonne tension dans certaines scènes, surtout vers la fin. Sauf que les dialogues, vraiment faibles, ont tendance à s'allonger inutilement et je ne comptais simplement plus les scènes où les personnages cherchent d'autres personnages sans but, attendant seulement de mourir. En tant que film d'horreur, HOME SWEET HOME est un peu faible, en tant que divertissement avec quelques éléments stressants, on peut dire qu'il en a un peu à donner.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 25/05/2020, 22h27       #899
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 705

Doomed to Die - 1940 - William Nigh

Pour empêcher des graves incidents entre la Chine et les États Unis, le détective James Lee Wong est envoyé pour enquêter sur le meurtre d'un magnat du transport, assassiné en même temps qu'un bateau comportant des millions de dollars qu'il possédait a été cambriolé et coûlé. Alors que le fiancé de la fille de la victime est suspecté, Wong penche vers une autre possibilité, moins évidente.

Quand même assez léger ce film de la série du Détective Wong mettant en vedette Boris Karloff dans le rôle principal. Beaucoup de dialogues comiques, de confrontations hommes-femmes et de petits moments cocasses d'un film sinon, vraiment pas marquant. Ces films-là sont simplement trop lents pour moi et même si à la fin, c'est plutôt bien ficelé comme punch, c'est difficile de se rendre jusqu'à la fin. Je dois dire également que William Nigh a déjà semblé plus inspiré, certaines scènes sont mal cadrés et la caméra suit mal les acteurs, au point de paraître presque amateur. Honnêtement, ce film qui est le dernier de la série, est juste faible, parfois rigolo, mais au final complètement oubliable.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 06/06/2020, 23h13       #900
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 705

Girls with Balls - 2018 - Oliver Afonso

Les Falcons, une équipe féminine de volleyball, doivent se rendre à un important, sauf que leur bus tombe en panne dans le milieu de nulle part et ils se retrouvent en campagne avec des dégénérés qui veulent les chasser. Alors que leur esprit d'équipe était défaillant au départ, c'est le travail d'équipe qui leur permettra de survivre.



C'est un peu triste de regarder GIRLS WITH BALLS, une aventure française dans la comédie d'horreur qui est râté sur pratiquement tous les points. Parce que d'un côté, ça ne se prend pas au sérieux, mais pas assez pour entrer à fond dans la folie et de l'autre, ça manque cruellement d'imagination pour être le moindrement marquant. Parce que non, de voir des filles se défendre avec des ballons de volleyball, ça ne m'a pas fait rire, les dialogues constamment hurlés par les personnages féminins ne m'ont pas fait rire et les cannibales dégénérés non plus. Le film n'a pas un look dégueu, les quelques effets gore dans le film sont généralement très bien fait et certains acteurs tirent leur épingle du jeu, mais c'est quand même ennuyant pour un film de seulement 80 minutes et ça a l'air 20 minutes trop long. Le seul point que j'ai vraiment bien aimé était le cowboy à la guitare faisant une narration complètement inutile durant le film, pour le reste, je n'ai pas ris.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Réponse



Liens sociaux

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-DIVERTISSEMENT > Cinéma

Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 11h24.



FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2020
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,10207 seconds with 11 queries