FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-DIVERTISSEMENT > Arts, littérature, bande dessinée
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

Arts, littérature, bande dessinée Littérature, musées, théâtre, photographie, bande dessinée.


Topic des Comics (MARVEL, DC, VALIANT, etc ...)
Arts, littérature, bande dessinée

Réponse
 
Outils de la discussion
Vieux 05/05/2020, 18h26       #526
Ralgrad
Tottenham Boy
Administrateur
 
Avatar de Ralgrad
 
Membre: novembre 2014
Localisation: Sarcelles, Val d'Oise, France
Messages: 11 711
Je viens de finir Ivar, Timewalker et c'était franchement très bon.
Je prépare ma critique cette semaine.
__________________
Ralgrad est actuellement connecté   Réponse avec citation
Vieux 07/05/2020, 15h19       #527
Carcajou3
Patriote
F'n Freak
 
Avatar de Carcajou3
 
Membre: novembre 2004
Messages: 19 913
















__________________
Carcajou3 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 09/05/2020, 16h44       #528
Ralgrad
Tottenham Boy
Administrateur
 
Avatar de Ralgrad
 
Membre: novembre 2014
Localisation: Sarcelles, Val d'Oise, France
Messages: 11 711
Belle collection Carcajou3, j'ai également le Iron Man "Diable en bouteille".

La dernière chasse de Kraven me tente bien, surtout que c'est considéré comme un titre culte de l'Homme-Araignée.

Sinon, à part la série Deadpool et le Planet Hulk, je ne connais pas trop les autres.
__________________
Ralgrad est actuellement connecté   Réponse avec citation
Vieux 11/05/2020, 09h13       #529
darkside
Maitre du Bestiaire
F'n staff
 
Avatar de darkside
 
Membre: juin 2002
Messages: 8 202
La dernière chasse de Kraven est un must à prendre les yeux fermés.
__________________
[SIGPIC][/SIGPIC]
There no where to run there no where to hide from the man from the darkside...REST IN PEACE
darkside est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 12/05/2020, 22h18       #530
Carcajou3
Patriote
F'n Freak
 
Avatar de Carcajou3
 
Membre: novembre 2004
Messages: 19 913
Citation:
Envoyé par Ralgrad Voir le message
Belle collection Carcajou3, j'ai également le Iron Man "Diable en bouteille".

La dernière chasse de Kraven me tente bien, surtout que c'est considéré comme un titre culte de l'Homme-Araignée.

Sinon, à part la série Deadpool et le Planet Hulk, je ne connais pas trop les autres.
J´ai fais une affaire en or avec les trois Spider-Man sur Ebay. Je voulais avoir absolument Kraven Last Hunt car, j´avais lu beaucoup de bonnes critiques.

Demon in A Bottle c´est un classique

Pour Back to the Future c´est le dernier numéro qui manquait à ma collection.
__________________
Carcajou3 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 12/05/2020, 22h42       #531
Carcajou3
Patriote
F'n Freak
 
Avatar de Carcajou3
 
Membre: novembre 2004
Messages: 19 913
J´ai quelques questions à vous poser sur les vilains.

Quels sont vos vilains favoris et ceux que vous aimez le moins dans l´univers de:

- Spider-man
- Iron-Man
- Captain America
- Hulk
- Thor
- Avengers
- X-Men
- Deadpool
- Black Panther
- Autres


- Batman
- Superman

(pour certain il y a des évidences mais bons...)


Pour Spider-Man

- Doctor Octopus
- Green Goblin - Norman Osborn
- Venom
- Kraven
- Kingpin

- The Lizard
- Carnage
- Mysterio
- Sandman
- Vulture
__________________
Carcajou3 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 12/05/2020, 23h21       #532
Ralgrad
Tottenham Boy
Administrateur
 
Avatar de Ralgrad
 
Membre: novembre 2014
Localisation: Sarcelles, Val d'Oise, France
Messages: 11 711
Il faudrait que je lise davantage avant de donner mon avis, jusqu'ici je n'ai lu que des archives datant des années 60 avec des personnages pas très développé.

Mais disons que la série Daredevil m'a fait aimer le Caïd et ses débuts dans Amazing Spider-Man (que j'ai pu lire) sont très bons.

Y a Bullseye aussi que j'aime bien, J. Jonah Jameson (si on le considère comme un méchant).

Magneto qui en a tellement bavé que je peux comprendre sa haine, même si je ne la partage pas. Après j'aime bien généralement les méchants, c'est comme dans le catch, je les trouve plus intéressant que les gentils de base.
__________________
Ralgrad est actuellement connecté   Réponse avec citation
Vieux 13/05/2020, 00h29       #533
Vingtras
Jean Rochefort du catch
F'n Freak
 
Avatar de Vingtras
 
Membre: juin 2007
Localisation: Chez l'ennemi.
Messages: 3 772
Citation:
Envoyé par darkside Voir le message
La dernière chasse de Kraven est un must à prendre les yeux fermés.
Et bien personnellement, je dois avouer avoir été un peu déçu en le lisant il y a quelque mois.

Je devrais le relire pour vérifier cette déception.
Vingtras est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 28/05/2020, 14h59       #534
darkside
Maitre du Bestiaire
F'n staff
 
Avatar de darkside
 
Membre: juin 2002
Messages: 8 202
Je suis sur From Hell... Vraiment pas facile, j'arrive pas à en voir le bout. Je ferai un topo quand j’aurais réussi à boucler le pavé.
__________________
[SIGPIC][/SIGPIC]
There no where to run there no where to hide from the man from the darkside...REST IN PEACE
darkside est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 23/06/2020, 09h14       #535
darkside
Maitre du Bestiaire
F'n staff
 
Avatar de darkside
 
Membre: juin 2002
Messages: 8 202


From Hell : que se fût dur...

Whitechapel en 1888 : voici le quartier mal famé de l’est londonien où un meurtrier sanguinaire sème la panique. Des prostituées sont étranglées, assassinées, mutilées et éventrées. Le procédé choque le monde entier. Il ne peut être l’œuvre que d’un homme méthodique et rigoureux, exerçant ses activités dans le domaine de la médecine. Plus qu’un simple tueur en série, le meurtrier, désormais surnommé Jack l’éventreur, semble être le rouage d’une véritable machination. En effet, il apparaît avec de plus en plus de certitudes que les hauts représentants de l'aristocratie britannique soient décidés à sauver la couronne d'un terrible scandale... Sir William Gull, chirurgien de la reine, est alors chargé de régler le problème…

Pavé monumental de la BD, From Hell représente un travail titanesque de recherche historique et fourmille de détail sur Londres de l'époque. Alan Moore tire son intrigue de la théorie de Stephen Knight selon laquelle les assassinats faisaient partie d'une conspiration maçonnique. Ca reste donc une fiction mais avec une base solide pour élucider le mystère Jack l'éventreur. C'est aussi et surtout l'occasion de critiquer l'ère victorienne et ses inégalités sociales.

J'ai eu d'énormes difficultés à aller jusqu'au bout. Que cela soit sur la forme (cf dessins après) ou sur le fond, From Hell est difficile d'accès. C'est épuisant, parfois très intéressant, parfois de longs blabla métaphysiques mais toujours fait sérieusement. C'est peut être là la limite : sérieux. On ne prend pas de plaisir, pas de fun bien sûr vu le thème, et ça en devient une épreuve. Le côté sordide des crimes face au manque total d’empathie du tueur ajoute une couche de "gras" et on reste atterré par l'absence d'humanité de beaucoup de personnages. Le sort du coupable idéal jeté à l'eau en fin est une illustration de ce propos. La situation des femmes dans cette Londres victorienne est aussi révoltante que bien décrite, c'est finalement une BD féministe à sa manière.


Dessins : soyons clair, je déteste. Le crayonné noir et blanc "dégueulasse" ca m'a bloqué de bout en bout. On voit mal, c'est pas jolie mais on nous dira que c'est fait express (comme souvent quand c'est moche, facilité...). Mais là on ça dépasse la question de goût, c'est quand ça en devient illisible (chapitre sur un meurtre détaillé de bout en bout). Vraiment le dessin est un obstacle important et si vous ne pouvez pas passer outre, la lecture sera très, très, très difficile.


Pour complément la version originale fut d'abord publié en 10 livrets en noir et blanc, avant de paraître en un seul volume relié de 512 pages.


Conclusion : Il est difficile de ne pas reconnaître l'oeuvre mais nulle obligation de partager l’enthousiasme des critiques sur celle-ci. C'est d'ailleurs plus un COMIC pour les critiques que pour le grand public je trouve (comme un film d'auteur). Personnellement, je n'ai pas pris de plaisir dans la lecture c'est certain... Mais c'est certainement le but recherché...
__________________
[SIGPIC][/SIGPIC]
There no where to run there no where to hide from the man from the darkside...REST IN PEACE
darkside est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 25/06/2020, 10h54       #536
Ralgrad
Tottenham Boy
Administrateur
 
Avatar de Ralgrad
 
Membre: novembre 2014
Localisation: Sarcelles, Val d'Oise, France
Messages: 11 711
Les 10 comics à 5€ de Urban Comics sont sortis hier.

Alors que je comptais les acheter, je ne vais en prendre aucun et pour cause, l'imprimé "4,99€" sur la première page de couverture qui gâche tout.

Vraiment dommage, ils font un bon truc mais trouvent le moyen de foutre une merde pareil dessus.

Les comics de Carrefour avaient le mérite de mettre le prix derrière, sur la 4e page de couverture, je ne comprends pas pourquoi Urban ne les a pas imité...

Tant pis, ce sera sans moi. Je suis curieux de voir si cette opération commerciale marchera, pas mal de gens se sont plaint de cet imprimé (pourquoi ne pas l'avoir directement mis au milieu sur le visage de Batman pendant qu'on y est).
__________________

Dernière modification par Ralgrad ; 06/07/2020 à 17h06.
Ralgrad est actuellement connecté   Réponse avec citation
Vieux 25/06/2020, 19h04       #537
Ralgrad
Tottenham Boy
Administrateur
 
Avatar de Ralgrad
 
Membre: novembre 2014
Localisation: Sarcelles, Val d'Oise, France
Messages: 11 711


Quand j'ai acheté ce comics, je ne savais pas trop sur quoi j'allais tomber, mais comme on dit, "il faut se jeter à l'eau" et mon premier contact avec Valiant Comics eut lieu à ce moment-là. Aujourd'hui, je ne regrette absolument pas mon choix, qui a été réconforté tout au long de la lecture. Explications.

Ivar, Timewalker (Bliss Édition / Valiant Comics)

Pour ceux qui ne le savent pas, je suis passionné par l'histoire ; le monde dans lequel nous vivons n'est que l'héritage du passé et j'aime personnellement l'étudier, le comprendre. Forcément, quand une bande-dessinée met en avant un homme capable de voyager à travers le temps et que l'on va pouvoir le suivre à travers presque 300 pages, l'excitation est à son maximum.

Ici, le héros (ou plutôt antihéros) s'appelle Ivar Anni-Padda et n'a qu'un objectif, empêcher Neela Sethi de découvrir le voyage dans le temps, chose qu'elle s'apprêtait à faire au Grand Collisionneur de Hadrons (du CERN, en Suisse). Si les raisons sont au départ floues, la physicienne obtient un élément de réponse en devenant la cible de conquérants de l'espace-temps, qu'elle tente de fuir avec Ivar, qui utilise des arcs temporels pour voyager à travers le temps et l'espace. Dès lors, on est plongé dans ce qui est une course poursuite et l'esprit créatif Fred Van Lente revisite certaines des époques plus ou moins sombres de notre histoire, comme les prémices de l'Allemagne nazie, l'ère coloniale, le Jurassique, sans oublier le futur avec le Néo-Japon de l'an 4001.

Honnêtement, j'ai été largement satisfait du résultat final, j'ai enchaîné les numéros très rapidement, l'auteur avait pas mal d'idées. Celle de la puce anti-racisme qui finalement provoque quand même des discrimination est superbe, les mondes parallèles, les époques passées revisitées, voir l'astéroïde de Chicxulub sous un autre angle, les monstres humanoïdes, tout cela est génial, j'ai vraiment adoré.

J'ai bien aimé la réaction de Neela Sethi, qui se rend compte du pouvoir et de l'avantage qu'elle a et le fait qu'elle souhaite l'utiliser pour réparer un des aléas de sa vie. Ça me conforte dans l'idée que le récit a été pensé en amont et qu'ils ont choisi d'aller avec la logique ; car c'est ce que ferait -probablement- toute personne ayant le pouvoir de voyager dans le temps. Autre chose que j'ai apprécié, la bonne dose d'humour, que ce soit avec Ivar ou ses deux frères. Les auteurs n'en ont pas abusé et les moments drôles ne cassent pas le rythme de la série, ils sont amenés au bon moment, rendant l'histoire plus équilibrée.

Un style de dessin particulier

Par contre, les dessins qui m'ont légèrement ennuyé. Non pas que c'était décevant à voir, mais le style m'a trop fait penser aux BD franco-belges et j'ai longtemps bloqué sur cela, ça me rappelle surtout que les comics sont variés et que le genre super-héroïque ne se limite pas aux corps musclés et aux capes. C'était assez beau, mais pas le style que j'affectionne, je regrette d'ailleurs qu'on ait pas eu des dessinateurs pouvant offrir des planches plus compréhensibles et fluides au niveau des scènes d'actions. En revanche et c'est assez rare que je cite des coloristes, je suis bluffé par le travail fourni ici par Andrew Dalhouse et Brian Reber. On a droit à une alternance entre les couleurs vives et sombres en fonction des époques et je trouve le rendu impeccable, c'est vraiment très beau. La magnifique couverture est quand à elle, signée Raul Allén, qui été également derrière la première de couverture d'Harbinger Wars : Blackout.

Des détails qui font tâche, mais seulement des détails

Honnêtement, je ne trouve pas de gros problème par rapport à Ivar, Timewalker. Disons juste que certains seront embêtés avec les chiffres romains (je l'avoue, mon cerveau m'a déçu à un moment) et que ceux ont du mal à comprendre le langage scientifique, seront un peu perdu, car certains termes utilisés sont hors de portée, mais donnent au comic-book un goût plus réaliste. Je vous rassure, c'est pas un récit difficile à comprendre, ce ne sont là que des détails. Personnellement, j'ai aussi été déçu qu'on ait pas une petite présentation du personnage et du comics dans des pages d'introductions d'ordre éditorial, comme c'est le cas chez Urban ou Panini. C'était déjà quelque chose que je regrettais avant de commencer la lecture de Valiant High, je trouve dommage qu'on ait pas eu droit dans ce bouquin.

Cette BD peut constituer une porte d'entrée raisonnable pour découvrir davantage l'univers Valiant. On y découvre ainsi certains personnages, liés à Ivar, comme l'Eternal Warrior ou Armstrong, mais on comprend vite que le récit est compréhensible sans qu'il n'y ait besoin de lire leurs séries respectives. Ce n'est pas pour autant que je ne compte pas les lire, ce bouquin m'a tellement plu que je compte bien acheter d'autres comics Valiant à l'avenir.

Conclusion : C'est ce que doit être la BD en général

Je ne regrette absolument pas mon achat, c'est selon moi, exactement ce que doit être la bande-dessinée. C'est un art qui doit nous transporter, nous faire rêver et Ivar, Timewalker remplie ce rôle. C'est peut-être le passionné d'histoire qui vous parle et certains lecteurs vont trouver cela ennuyeux, mais dans mon cas, c'est tout le contraire. D'autant plus qu'il s'agit d'un choix de lecture judicieux, tant l'envie de découvrir et plonger dans l'univers Valiant -encore assez peu connu- s'est accrue.



Points positifs :
+ L'idée de revisiter certaines époques de notre histoire
+ Le personnage d'Ivar
+ L'humour dosée convenablement
+ Le trait, l'encrage des contours et les couleurs utilisées

Points négatifs :
- Pas de pages éditoriales chez Bliss ?
- Un style de dessin qui m'a un peu perturbé
- Trop court à mon goût

Contenu et auteurs :
Ivar, Timewalker (2015) #1 à 12 par Fred Van Lente, Clayton Henry, Francis Portela & Pere Pérez
__________________
Ralgrad est actuellement connecté   Réponse avec citation
Vieux 26/06/2020, 14h46       #538
Sharp
Collaborateur
F'n Freak
 
Avatar de Sharp
 
Membre: août 2008
Messages: 6 390
J'ai fait la review de ce titre il y a quelques années mais je ne sais plus où... .


Sinon, je me suis pris Batman Silence et Batman Le Chevalier Noir lors de l'opération d'été de Urban à 4,90 euros. Le papier mat est d'une qualité moyenne, mais le format grande taille est une agréable surprise. Le prix est vraiment avantageux.
Sharp est actuellement connecté   Réponse avec citation
Vieux 29/06/2020, 00h19       #539
Ralgrad
Tottenham Boy
Administrateur
 
Avatar de Ralgrad
 
Membre: novembre 2014
Localisation: Sarcelles, Val d'Oise, France
Messages: 11 711
Citation:
Envoyé par Sharp Voir le message
J'ai fait la review de ce titre il y a quelques années mais je ne sais plus où... .

Sinon, je me suis pris Batman Silence et Batman Le Chevalier Noir lors de l'opération d'été de Urban à 4,90 euros. Le papier mat est d'une qualité moyenne, mais le format grande taille est une agréable surprise. Le prix est vraiment avantageux.
Ce serait cool qu'à l'image de Darkside, tu partage des critiques sur ce topic, ça donne des idées de lectures et d'avoir un l'avis d'un connaisseur/passionné depuis longtemps.

---

J'ai parlé avec Urban Comics pour savoir si l'éditeur allait sortir une intégrale de la série Batman New 52 (la principale, celle avec Cour des Hiboux), mais apparemment, c'est pas prévu alors qu'ils ont déjà commercialisé des intégrales de Green Arrow New 52, Justice League New 52, Aquaman New 52, Batman & Robin New 52.

J'imagine que les tomes de Batman se vendent encore suffisamment bien pour ne pas sortir dès maintenant une intégrale. Je voulais à tout prix m'éviter d'acheter +9 tomes, j'aime bien les compilations en 2-3 volumes seulement mais je vais devoir me résigner et achat les tomes à l'unité
__________________
Ralgrad est actuellement connecté   Réponse avec citation
Vieux 06/07/2020, 17h20       #540
Ralgrad
Tottenham Boy
Administrateur
 
Avatar de Ralgrad
 
Membre: novembre 2014
Localisation: Sarcelles, Val d'Oise, France
Messages: 11 711


X-Men (Panini Comics / 2018)

Cela fera bientôt deux ans que Panini Comics et Carrefour se sont associés pour offrir des comics à prix réduits pour attirer un public plus large et tenter de surfer sur le succès des productions cinématographiques, qui engendrent -encore aujourd'hui- milliards sur milliards.

Issue de la collaboration entre les deux groupes, la Super Heroes Collection est la première série annuelle à avoir vu le jour et ma dernière lecture en date concerne le troisième volume, centré sur les X-Men.

Petit rappel pour les non-initiés, les X-Men sont des personnes porteurs d'un gène X, leur donnant des capacités extraordinaires et qui ont choisi d'utiliser leurs pouvoirs aux côtés du Professeur Charles Xavier et de travailler à maintenir la paix entre l'homo sapiens et l'homo superior (c'est ainsi qu'ils sont définis). En revanche, d'autres préfèrent suivre Magneto dans son idée que l'espèce évolue naturellement et que la leur doit se répandre et conquérir la planète. C'est ce qui fait que les X-Men sont haïs et craints par un monde qu'ils ont pourtant juré de protéger.

Grâce à certains arcs narratifs désormais considérés comme légendaires, X-Men s'est imposé avec le temps comme l'un des comics les plus aboutis sur l'évocation des thèmes comme le racisme, l'extinction de l'espèce, l'évolution et les guerres. Prenez donc le meilleur de la riche histoire des mutants Marvel et vous obtiendrez approximativement ce bouquin. Il faut dire que ce volume n'est pas avare en numéro de qualité et reprend ainsi certains des récits les plus importants et passionnants de l'histoire des X-Men.

Alors certes, l'historique n°1 de 1963 va paraitre ridicule en comparaison aux chapitres suivants, tant dans la narration que sur les dessins, mais c'est le jeu des livres qui se veulent anthologiques. Pour autant, n'allez pas croire que le travail de Stan Lee et Jack Kirby est moins bon que celui d'un Grant Morrison et Frank Quitely, tout est une question de goût dans l'art ; on peut aimer ou détester, mais ce serait maladroit de hiérarchiser les styles entre eux. Pour ma part, j'ai beaucoup de mal avec les planches de New X-Men, je trouve le coup de crayon de Quitely banal, il a un style assez inégal avec parfois un manque de détail et des expressions du visage -à mon sens- ratées (voir image 1) et pourtant, il arrive parfois à mettre en valeur ses dessins en apportant beaucoup de détail sur les seconds plans (voir image 2). Je préfère davantage voir du John Byrne, même si son graphisme commence à vieillir.

Difficile en revanche, de nier que j'ai passé un bon moment en lisant ce volume. Entre les numéros qui ont inspiré le film "Days of Future Past" en 2014, le Giant-Size X-Men qui a relancé la série en 1975, le procès de Jean Grey de 1980 et le premier numéro de 1963 que j'avais déjà pu lire en 2015 via une intégrale qui constituait ma porte d'entrée dans le monde des comics, je peux dire que ce bouquin ne m'a pas déçu.

Tout n'est pas super, je vous l'avoue.

Tout d'abord, je ne comprends pas pourquoi l'Annual n°12 est proposé, surtout en fin de volume après qu'on ait lu certaines des meilleures histoires, le chapitre tombe ainsi comme un cheveu sur la soupe. En effet, alors qu'on a l'impression d'avancer chronologiquement, on repart quelques années en arrière pour un récit que j'ai trouvé peu passionnant et qui est daté visuellement parlant. J'ai bien vu sur internet qu'il avait eu beaucoup de succès aux États-Unis, mais ça n'explique pas -à mon sens- le fait de l'incorporer au livre, surtout à la toute fin.

J'ai l'impression que Panini et Carrefour ne savaient pas quoi proposer pour occuper les dernières pages et ont choisi aléatoirement un one-shot et que sous-prétexte qu'il fut écrit par Chris Claremont, ça légitimerait la présence du numéro auprès des acheteurs. Un raisonnement stupide -s'il est avéré vrai- vu que l'objectif premier de la Super Heroes Collection est de séduire un lectorat débutant qui ne demande qu'à être charmé par cet univers de la BD américaine.

Autre problème que l'on avait déjà sur le volume précédent centré sur les Avengers, c'est la limitation aux 240 pages, ce qui empêche d'avoir les couvertures originales en fin de volume et c'est personnellement quelque chose qui m'embête toujours quand on y a pas droit.

Conclusion : Un tome qui vaut vraiment le coup


Malgré la limite des 240 pages, le volume se révèle être très riche en contenu (de qualité) et rentabilise largement son prix bas, il doit être trouvable à moins de cinq euros aujourd'hui. C'est une manière de démarrer les X-Men, d'avoir une bonne idée de ce qui a pu être fait auparavant et de voir les thèmes qui ont été abordés sur les plus de cinquante dernières années. Autant j'avais quelques déception sur le volume consacré aux Avengers, autant là, à part un chapitre dispensable, tout le reste est légitime et intéressant, je ne peux que vous le recommander.




Points positifs :
+ La plupart des récits sont intéressants et prenant
+ Certaines pages sont magnifiques
+ Le rapport qualité/prix

Points négatifs :
- Le dernier numéro avec les X-Babies
- L'absence des couvertures originales

Contenu et auteurs :
X-Men (1963) 1 par Stan Lee & Jack Kirby
Giant Size X-Men (1975) 1 par Len Wein & Dave Cockrum
Uncanny X-Men (1963) 137 par Chris Claremont & John Byrne
Uncanny X-Men (1963) 141 par Chris Claremont & John Byrne
Uncanny X-Men (1963) 142 par Chris Claremont & John Byrne
New X-Men (2001) 114 par Grant Morrison & Frank Quitely
New X-Men (2001) 115 par Grant Morrison & Frank Quitely
New X-Men (2001) 116 par Grant Morrison & Frank Quitely
Uncanny X-Men (1963) Annual 12 par Chris Claremont & Arthur Adams
__________________
Ralgrad est actuellement connecté   Réponse avec citation
Réponse



Liens sociaux

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-DIVERTISSEMENT > Arts, littérature, bande dessinée

Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 12h15.



FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2020
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,10667 seconds with 11 queries