FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

Chroniques FN-Lutte Chroniques du staff portant sur la lutte

Backlash 2018 : Historique mais oubliable
FN-JOURNAL: Chroniques FN-Lutte

Réponse
 
Outils de la discussion
  #1  
Vieux Chronique de Ralgrad, publiée 13/05/2018, 11h39
Avatar de Ralgrad
Ralgrad Ralgrad est déconnecté
 

Backlash 2018 : Historique mais oubliable




J'attendais personnellement la fin de Backlash pour souffler un petit peu. Il faut dire qu'enchaîner trois gros évènements en l'espace de cinq semaines, c'est pas évident à suivre. Le Superstar Shake-up n'a rien arrangé, les transferts se sont fait tels que certains lutteurs de RAW affrontaient des superstars de SmackDown, enlevant -quelques fois- le peu de suspens qui restait.

Mais il faut comprendre que hormis les quatre gros évènements annuels de la WWE, il s'agissait ici du premier pay-per-view à mêler RAW et SmackDown, depuis la séparation des rosters en 2016. Ceci expliquerait partiellement que la WWE voulait offrir quelques affiches opposant les deux shows. Aujourd'hui Backlash fait partie de l'histoire, voyons donc ensemble comment s'est déroulé l'évènement.


Les championnats des équipes, le championnat des poids-moyens ainsi que le championnat universel n'étaient pas prévus au programme, ça n'a pas empêché la WWE de démarrer cette 14e édition de Backlash par un match de championnat. Celui-ci opposait Seth Rollins à l'ancien détenteur de la ceinture intercontinental, The Miz. Le parfait exemple de ce que j'évoquais plus haut, à savoir un combat mettant aux prises deux lutteurs provenant d'un show différent, qui enlevait malheureusement, le peu de suspens qu'il y avait.

Et pourtant, aussi paradoxal que cela puisse être, j'ai cru à une victoire du Miz. Tous les ingrédients étaient là pour tromper les fans, notamment les deux Skull Crushing Finale, conjugués à la blessure au genou de Seth Rollins. Intérieurement, je me disais qu'il était impensable que SmackDown propose deux championnat intermédiaire, mais les deux hommes ont réussi à me faire douter, dans un match de grande qualité, lançant très bien cette soirée.


Passer après un gros match est toujours difficile, mais la division féminine se devait de répondre et avec la manière si possible. Pas forcément pour cet esprit de compétition entre les deux divisions, qui a pris forme en 2015, mais pour envoyer un message au monde entier, elles qui n'étaient pas présentes au Greatest Royal Rumble. J'ai bien compris que cette mise à l'écart était avant-tout liée à des raisons culturelles et peut-être politiques, mais ce match entre Nia Jax et Alexa Bliss était le premier grand match féminin depuis WrestleMania. L'occasion de faire comprendre qu'elles sont aussi bonnes que les hommes était belle à saisir.

Malheureusement pour elles, le match n'a pas vraiment été à la hauteur. Je l'ai cependant trouvé un brin meilleur que celui ayant pris place à WrestleMania, mais la déception reste présente malgré tout. Meilleur car au moment où elle envoyait Bliss d'un côté à l'autre du ring, elle a fait sortir pendant quelques temps ce sentiment de puissance qu'elle se doit d'inspirer, elle qui en a bien besoin contre une Bliss qui a pris l'ascendant lors des promos. Cette dernière a fait honneur à son statut d'ancienne détentrice du titre en passant pas loin d'une victoire après avoir écrasé le visage de Jax contre les marches en acier. Mais comme dit plus haut, c'était juste mieux que le précédent match et vu comment il n'avait pas placé la barre très haute, celui-ci reste encore décevant.


Je sais pas si l'on se rend compte mais, le titre des États-Unis a permis cette année à Randy Orton et Jeff Hardy d'obtenir la distinction de Grand Slam Champion. Je ne peux m'empêcher de penser que la WWE essaye ardemment de rendre ce titre prestigieux et c'est d'ailleurs pourquoi depuis John Cena en 2015, une belle brochette de talents et d'habitués du main-event ont gagné cette ceinture. C'est d'ailleurs grâce à cela que le titre était défendu à Backlash dans une affiche old-school entre deux des plus populaires de la dernière décennie.

Si sur le papier, on avait là un match digne de faire le main-event, sur le ring c'était tout autre. Match assez lent à voir, mais qui -paradoxalement- n'a pas duré bien longtemps, un combat ridicule si on le compare à son équivalent intercontinental. Mais qu'en est-il si on évite de le comparer ? Était-il si mauvais ? Je ne partage pas cet avis qui est partagé par une bonne partie des fans. Pour dire la vérité, j'ai trouvé le match juste, pas mauvais, ni bon. Je ne regrette que la fin du match qui s'est terminé par une seule Swanton Bomb, alors que Randy Orton a généralement des ressources et pouvait s'en dégager pour offrir une confrontation plus épique.


Quatrième match de la soirée et le premier combat sans qu'il y ait une ceinture en jeu. Si Big Cass a récemment fait son retour et devait se relancer pour reprendre une place plus importante dans la hiérarchie du roster, Daniel Bryan était quand à lui attendu dans son premier match en pay-per-view en 1 contre 1 depuis l'autorisation des médecins de le laisser combattre à nouveau. Personnellement, je ne sais pas si c'était pour protéger l'ancien champion du monde vu sa récente mise à l'écart des rings ou pour le reposer après sa grande performance lors de Greatest Royal Rumble, mais j'ai été très déçu de la durée du match.

J'avais envie d'en voir plus, de voir Bryan se défouler un peu. Je suppose que les fans de Big Cass auraient aussi aimé que l'affrontement ne tourne pas au ridicule et c'est pourtant ce qui s'est passé. Impossible de crédibiliser l'ancien partenaire d'Enzo Amore en le faisant abandonner si rapidement. Ça donne la sensation que Cass ne supporte pas la moindre douleur et ça ne colle pas du tout avec le bonhomme. Maigre consolation, l'après-match qui voit le géant attaquer le vainqueur, pas sûr que ça puisse sauver les apparences.


Comme pour le premier match féminin, celui-ci se devait de mettre le paquet pour faire honneur à la division. Alexa Bliss et Charlotte Flair sont arrivées au bout de leur parcours en tant que championne et l'objectif était de terminer en beauté et passer ensuite au chapitre suivant. Mais là encore, ce fut difficile d'apprécier le rendu final du match. Carmella a du mal à dégager de la crédibilité, encore plus quand elle affronte la meilleure lutteuse de la WWE. J'ai toujours pensé qu'évincer James Ellsworth était une mauvaise idée, parce qu'il était une plus-value intéressante lors des segments au micro et aidait efficacement lors des matches par des interventions et son absence se ressent clairement depuis quelques temps.

À Backlash, sur les deux matches féminins, aucun n'a tirer son épingle du jeu. Neuf minutes de match incroyablement longues à visionner, ponctuée principalement par des prises de soumission au sol et des cris provenant de la championne en titre. La fin du match était étonnante dans le sens où je voyais mal The Queen perdre aussi facilement et rapidement. J'ai eu un doute sur une possible blessure ayant condamné une durée du match, mais il semblerait que ce ne soit pas le cas. Du coup, je me demande si ce n'était pas plutôt pour légitimer l'ancienne détentrice de la mallette, aujourd'hui fer de lance de la division féminine de SmackDown.


J'ai lu sur internet -et je partage ce sentiment- que beaucoup étaient surpris que le seul match de championnat mondial ne soit pas en main-event. Si clôturer le pay-per-view avec ce combat n'aurait pas obligatoirement envoyé de signal, ne pas le faire a envoyé un bien beau message, celui d'une compagnie ne considérant pas son titre le plus prestigieux aussi bien qu'elle ne laisse le penser. Mais on connait désormais la raison, il n'y avait aucun vainqueur et le public aurait montré son mécontentement.

Car oui, à l'image du final ayant opposé les deux hommes lors de Greatest Royal Rumble, aucun des deux n'a réussi à conclure le combat, laissant un goût bien amer. Amer car c'était une fin de match un peu répétitive. Pourtant, après un démarrage lent et plat, les choses sont devenus plus intéressantes, plus brutales. La stipulation voulait que les Low-Blows ne soient pas sanctionnés et cela a permis de sauver le match car je pense qu'on était pas loin d'un nouveau match inintéressants avec Shinsuke Nakamura. Je le critique un peu, mais depuis ses débuts à SmackDown, il n'a pas encore sorti de gros combats. Celui-ci le sauve un peu, mais c'est insuffisant au regard de sa réputation. Un petit mot sur l'arbitre, qui compte les deux hommes au sol, alors que dans la plupart des autres matches cette règle n'est quasiment pas appliquée, cela faisait longtemps que je n'avais pas vu un arbitre faire le décompte dans ce genre de cas.


Croyez-le ou non, c'était l'un des matches que j'attendais le plus. Je sais bien qu'il n'a pas été très bien reçu, mais personnellement je savais que j'allais passer un moment léger et amusant avant le main-event et vu le dernier match, heureusement que celui-ci était programmé. Pour moi, le catch est un divertissement avant-tout et le duo formé par Kevin Owens et Sami Zayn est ce qu'il y a de plus amusant à regarder actuellement à la WWE. Je suis d'accord sur le fait que le match n'était pas vraiment intéressant et bon, mais je savais qu'il allait peut-être se passer quelque chose entre les deux québécois.

Et finalement, il y a bien eu des tensions, un avant-goût de trahison -ce que je n'espère pas- et c'est...tout. C'était trop maigre malgré les attentes, dommage aussi de finir sur Kevin Owens alors que Sami Zayn était l'homme légal. Certains ont noté que Bobby Lashley n'a eu besoin que d'une souplesse pour finir le match et quand on y pense bien, c'est tout aussi ridicule que la fin des matches opposant Carmella et Charlotte Flair ou Jeff Hardy et Randy Orton. Sinon, y a pas grand chose à ajouter sur le combat, c'était pas vraiment intéressant, je peux le reconnaitre.


Voilà le match clôturant la soirée, le main-event -pas si attendu que cela visiblement- opposant Roman Reigns et Samoa Joe. Critiqué pour le manque d'enjeu, pour avoir pris le spot qui devait revenir à AJ Styles et Shinsuke Nakamura, les deux hommes se devaient eux aussi de faire taire les critiques et offrir un spectacle digne du main-event. Là encore et j'ai l'impression de me répéter alors que vous êtes juste en train de lire la critique de l'un des pires pay-per-views de l'année, c'était un combat lent et ennuyeux. À la limite, vu que les officiels savaient comment allait se terminer le match pour le titre mondial, je pense qu'ils auraient très bien pu terminer le show sur un Seth Rollins vs. The Miz, comme un signe de la prochaine montée du Miz dans le main-event, mais ils ont préféré persister avec The Big Dog et The Destroyer, ce qui est bien dommage.

Le public était certes décevant, mais c'est bien depuis la foule que le spectacle semblait prendre vie. Au milieu des chants à la gloire de Rusev, du New Day ou de CM Punk, les deux adversaires enchaînaient les prises de soumissions et avançaient dans un combat redondant avec un scénario classique voyant l'ancien membre du Shield subir durant la majeur partie du match, résister, contrer et revenir plus fort que jamais pour finir son adversaire. Seule différence avec les derniers matches du Big Dog, cette fois-ci il a eu besoin de deux Spears pour gagner, était-ce le signe que Samoa Joe montera en gamme prochainement ? Je pense personnellement que les officiels sont désormais plus détendu sur l'utilisation du Spear depuis que la rivalité avec Brock Lesnar est terminée.

Voilà pour cette critique un peu longue d'un pay-per-view un peu long. Hormis les gros évènement, c'était le premier pay-per-view à réunir RAW et SmackDown depuis la séparation du roster en deux, courant 2016. C'était donc historique, mais aussi oubliable car rien de spécial ne s'est passé. Je relève cependant le segment amusant avec Elias, le très bon match d'ouverture et le match de championnat mondial. Le reste est clairement banal et sans intérêt.

Points positifs :
+ Seth Rollins contre le Miz
+ Le segment avec Elias
+ Pas déçu du Nakamura/Styles, c'est déjà un bon point

Points négatifs :
- La fin de pratiquement tous les matches (inclus le segment avec Nia Jax)
- L'ordre douteux des combats
- La durée de ceux-ci
- Le scénario répétitif de certains matches

Dernière modification par Ralgrad ; 14/05/2018 à 04h57.



Vos commentaires
  #2  
Vieux 13/05/2018, 13h12
Acetylsalicilique
 
Je suis un des seuls à avoir vraiment bien aimé le Reigns/Joe, et les gens qui sont partis sont juste des gros cons.
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 13/05/2018, 13h57
Ralgrad
 
Citation:
Envoyé par Acetylsalicilique Voir le message
Je suis un des seuls à avoir vraiment bien aimé le Reigns/Joe, et les gens qui sont partis sont juste des gros cons.
Qu'est-ce-qui t'a plus dans le match ?
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 13/05/2018, 14h19
HELLS
 
reigns vs joe etait pas si nul que ça le début du match avec le passage a travers la table avant le début officiel et quand joe va chercher reigns dehors pour lui porter enfin son corccina cluch .apres j avoue c etait lent avec les prises de soumissions qui ne sont pas le finish de joe.un combat classique ou l'indestructible' est mis en danger et dominer et qui revient c etait pas de l exptionel mais pas une daube une sorte de classique.ca donne certe une défaite a Joe mais ça lui donne du heat pour pouvoir jouer le haut de la carte à SD.et c est pas parce que Reigns est dans un match que le match est forcément pourri
tout a fait ok avec toi avec un super opener et le reste décevant et oui comme toi bien aimé le styles vs nakamura j en attend plus mais c etait pas mal.
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 13/05/2018, 14h51
TLC addict
 
C'est un détail mais je suis pas trop d'accord que c'est un PP historique. La WWE a rien fait dessus d'ailleurs. Oui c'était le 1er PPV hors big 4 interbrand depuis 2016, mais bon justement c'était interbrand encore en 2016. C'est pas une nouveauté et les PPV à brand unique était au final qu'une parenthèse.

Mais oui le PPV est oubliable mais on s'en rappellera peut être pour l'unanimité autour de sa médiocrité.
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 13/05/2018, 15h24
Nianing
 
Citation:
Envoyé par Acetylsalicilique Voir le message
Je suis un des seuls à avoir vraiment bien aimé le Reigns/Joe, et les gens qui sont partis sont juste des gros cons.
Comme tous ceux qui ne sont pas d'accord avec toi et ta bien pensance. On a l'habitude.
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 13/05/2018, 15h30
EdgeRulz
 
Ce PPV, c'est un peu comme le Battleground de l'an dernier qui avait un superbe Opener (Usos Vs New Day) et toute la suite plus ou moins mauvaise.

Puis il n'est pas vraiment historique vu qu'il n'y a pas eu d’événement à noter, sur le fond c'est un PPV de transition entre Wrestlemania et Money in the Bank.

Et contrairement à toi je suis déçu sur le segment d'Elias. Pourquoi dans un PPV on nous présente ceci (un non-match total) mais qu'on garde ses affrontements avec Roode sur Raw ? Autant proposer une signature de contrat en PPV pour un match en weeklie.

Roman Vs Joe : effectivement le début est cool, mais ça ne représente même pas le quart de l'affrontement. Je suis OK pour dire que des Chinlock et de la lenteur ça ne rend pas un match mauvais dans l'absolu mais ici ? Si, étant donné que l'action ne faisait aucun sens et qu'il n'y avait aucune intensité, ni anticipation et il n'y a rien qui se raconte.
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 13/05/2018, 16h19
HELLS
 
Citation:
Envoyé par EdgeRulz Voir le message
Ce PPV, c'est un peu comme le Battleground de l'an dernier qui avait un superbe Opener (Usos Vs New Day) et toute la suite plus ou moins mauvaise.

Puis il n'est pas vraiment historique vu qu'il n'y a pas eu d’événement à noter, sur le fond c'est un PPV de transition entre Wrestlemania et Money in the Bank.

Et contrairement à toi je suis déçu sur le segment d'Elias. Pourquoi dans un PPV on nous présente ceci (un non-match total) mais qu'on garde ses affrontements avec Roode sur Raw ? Autant proposer une signature de contrat en PPV pour un match en weeklie.

Roman Vs Joe : effectivement le début est cool, mais ça ne représente même pas le quart de l'affrontement. Je suis OK pour dire que des Chinlock et de la lenteur ça ne rend pas un match mauvais dans l'absolu mais ici ? Si, étant donné que l'action ne faisait aucun sens et qu'il n'y avait aucune intensité, ni anticipation et il n'y a rien qui se raconte.
ca raconte un mec qui resiste a la submission machine dans la douleur et avec les SD on verra les mecs s evanouir ou taper tres vite a la big cass(dans ce ppv) apres oui ça casse pas des briques je pense que ça a servi à builder (construire) les 2 persos
Réponse avec citation
  #9  
Vieux 13/05/2018, 16h23
Frofro
 
Historique pour sa médiocrité unanime, je rejoins TLC là-dessus.

Segment Elias ça faisait surtout bouche-trou, vu que le show dure 3h30 en mêlant désormais les 2 brands, on essaye de caser un max de gens, d'ailleurs je ne serais pas étonné que les futurs PPV hors Big 5 contiennent aussi ce genre de segment collégial.

Joe/Reigns : oui l'avant match était sympa (intensité, Joe offensif, tables des commentateurs malmenées) mais ça n'a duré que 3mn et la cloche n'avait même pas encore sonné (j'ai même cru à ce moment là que le match n'aurait pas lieu, je vous raconte pas les huées s'ils avaient fait ça pour clore le show). Mais pour le reste c'était chiant à mourir, les restholds de Joe interminables, un public déjà la tête ailleurs à cause de ce qu'il avait vu auparavant et comme dab un Reigns au booking absolument insupportable. La coquina clutch est devenue une prise de moineau, c'était formidable.
Réponse avec citation
  #10  
Vieux 13/05/2018, 17h30
Ralgrad
 
Citation:
Envoyé par HELLS Voir le message
reigns vs joe etait pas si nul que ça le début du match avec le passage a travers la table avant le début officiel et quand joe va chercher reigns dehors pour lui porter enfin son corccina cluch .apres j avoue c etait lent avec les prises de soumissions qui ne sont pas le finish de joe.un combat classique ou l'indestructible' est mis en danger et dominer et qui revient c etait pas de l exptionel mais pas une daube une sorte de classique.ca donne certe une défaite a Joe mais ça lui donne du heat pour pouvoir jouer le haut de la carte à SD.et c est pas parce que Reigns est dans un match que le match est forcément pourri
tout a fait ok avec toi avec un super opener et le reste décevant et oui comme toi bien aimé le styles vs nakamura j en attend plus mais c etait pas mal.
Attention, je dis pas qu'il est nul parce que Reigns est dedans. J'ai pas de haine envers le Big Dog.

Pour moi, ce combat est pourrie car non seulement il offre un contenu pauvre, mais surtout attendu (souvent pareil) avec un résultat téléphoné à l'avance. Il intervient après plus de trois heure de show donc difficile de suivre un tel match, il fallait qu'il soit dynamique à l'image des matches de Lesnar, on rentre dans le tas et on ne perd pas de seconde, je pense que les fans auraient plus aimé.

De plus, dans un match sans réel enjeu, une victoire de Joe aurait été plus utile qu'une victoire de Reigns, car on sait bien que Joe va probablement viser le haut du panier à SmackDown, tandis que Reigns est déjà au sommet de la montagne en l'absence de Lesnar.
Réponse avec citation
  #11  
Vieux 13/05/2018, 17h34
Ralgrad
 
Citation:
Envoyé par TLC addict Voir le message
C'est un détail mais je suis pas trop d'accord que c'est un PP historique. La WWE a rien fait dessus d'ailleurs. Oui c'était le 1er PPV hors big 4 interbrand depuis 2016, mais bon justement c'était interbrand encore en 2016. C'est pas une nouveauté et les PPV à brand unique était au final qu'une parenthèse.

Mais oui le PPV est oubliable mais on s'en rappellera peut être pour l'unanimité autour de sa médiocrité.
Mon titre de chronique est plus une pique envoyée à la WWE qu'un développement de ma pensée.

La WWE a fait une promo où on voit carrément les lutteurs danser et chanter (brisant la kayfabe au passage) pour dire que deux mondes vont désormais entrer en collision et se partager les affiches. Sur le papier, on voulait nous faire comprendre que c'était un évènement historique.

Citation:
Envoyé par EdgeRulz Voir le message
Et contrairement à toi je suis déçu sur le segment d'Elias. Pourquoi dans un PPV on nous présente ceci (un non-match total) mais qu'on garde ses affrontements avec Roode sur Raw ? Autant proposer une signature de contrat en PPV pour un match en weeklie.
Moi j'ai bien aimé, ça m'a bien diverti et Elias est assez marrant. Après c'est vrai qu'il ne mène à rien ce segment et sert juste à faire souffler le public pendant deux minutes.
Réponse avec citation
  #12  
Vieux 13/05/2018, 18h46
Frofro
 
Elias fut pour moi le seul gagnant de ce segment malgré le glorious DDT final. Il a encore su parfaitement gérer les réactions imprévues du public en jouant sur le "je me casse... oh et puis non, je veux rendre hommage à Bruce", et là il a le génie de faire ses allers-retours et le public a marché à fond en faisant "wouhhh.... hey... wouhhh... hey". Bref faut qu'Elias ait sa place au MITB, il l'a amplement méritée.
Réponse avec citation
  #13  
Vieux 14/05/2018, 01h25
Sir Crocodile
 
Citation:
Envoyé par Nianing Voir le message
Comme tous ceux qui ne sont pas d'accord avec toi et ta bien pensance. On a l'habitude.
Pour le coup, il a quand même raison, les gens ont boycotté pour le plaisir de boycotter, le match n'était clairement pas une purge et ne méritait pas un tel accueil. C'était simplement un caprice des fans comme on a l'habitude de trop en voir.

Surtout que celui qui sera pénalisé dans l'histoire, c'est sans doute Joe, les officiels vont sans doute se dire que ce dernier n'est pas capable d'intéresser les gens et d'ainsi les faire rester jusqu'à la fin d'un show (on se doute bien qu'ils ne rejetteront pas la faute sur notre maître à tous, Roman Reigns).
Réponse avec citation
  #14  
Vieux 14/05/2018, 02h39
Nevran
 
Citation:
Envoyé par Nianing Voir le message
Comme tous ceux qui ne sont pas d'accord avec toi et ta bien pensance. On a l'habitude.
Le problème est qu'Ace peut faire un message avec une argumentation.

Chose que tu n'as jamais réussis a faire.

Et on sait tous que ca sert a rien d'avoir une discussion sur ce forum, donc...
Réponse avec citation
  #15  
Vieux 14/05/2018, 03h17
kevin.jensen
 
Citation:
Envoyé par Sir Crocodile Voir le message
Pour le coup, il a quand même raison, les gens ont boycotté pour le plaisir de boycotter, le match n'était clairement pas une purge et ne méritait pas un tel accueil. C'était simplement un caprice des fans comme on a l'habitude de trop en voir.

Surtout que celui qui sera pénalisé dans l'histoire, c'est sans doute Joe, les officiels vont sans doute se dire que ce dernier n'est pas capable d'intéresser les gens et d'ainsi les faire rester jusqu'à la fin d'un show (on se doute bien qu'ils ne rejetteront pas la faute sur notre maître à tous, Roman Reigns).
Nan il savent que c'est de la faute du ppv qui c'est fini tard, alors que le dimanche les gens doivent se coucher tôt, car le lundi il taff
Réponse avec citation
Réponse



Liens sociaux

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT -5. Il est actuellement 21h58.

FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2018, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2018
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,07802 seconds with 9 queries