FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

Chroniques FN-Lutte Chroniques du staff portant sur la lutte

Le meilleur combat hardcore de l'histoire ?
FN-JOURNAL: Chroniques FN-Lutte

Réponse
 
Outils de la discussion
  #1  
Vieux Chronique de schnockelloch, publiée 20/03/2019, 20h14
Avatar de schnockelloch
schnockelloch schnockelloch est déconnecté
 

Le meilleur combat hardcore de l'histoire ?


Alors que nous allons arriver à WrestleMania et voyant un topic sur la lutte “sanglante” sur notre forum j’ai décidé de ressortir un vieux texte que j’avais écrit sur un combat datant de 1981 que j’ai découvert grace à YouTube environ trente ans plus tard. Et je me suis demandé instantanément comment le fan de lutte que je suis avait pu passer 25 ans sans connaître ce combat.

Spontanément un match entre Pat Patterson et Sgt Slaughter n’avait rien pour m’attirer. La personne biberonnée à la WWF de Vince McMahon voyait Pat comme un de ses stooges supportant des plaisanteries sur son homosexualité et Slaughter comme un vieux militaire qui hurle dans un angle de mauvais goût sur la guerre en Irak.
Maintenant je me dis qu’au moins cet angle aura permis au Sergent de devenir WWE Champion ce qu’il méritait amplement. Slaughter dans les années 70-80 aura été à la fois un des plus grands heels de l’histoire du catch mais également lors d’un face turn surement le face numéro deux de la WWF (à l’époque) derrière Bob Backlund.
Patterson lui aura certes été le premier champion Intercontinental de l’histoire, mais il aura été aussi un des meilleurs lutteurs à l’ancienne qu’on puisse jamais voir. Le Québécois (ici néanmoins annoncé comme des USA) paiera surement sans doute ses origines, ne bénéficiant pas de l’aura de champion “éthnique” comme le seront Bruno Sammartino pour la communauté italienne de New York et Pedro Morales pour la communauté latino.

D’ailleurs nous reviendrons sur ces spécificités New Yorkaises un peu plus tard, mais passons au build-up.

A l’époque le catch était diffusé lors d’un show télé sur le câble qui passait le samedi matin. Régulièrement le heel naturel qu’était Slaughter lançait un “cobra clutch challenge” offrant 5.000$ à celui qui se dégagerait de sa prise de finition. Ce matin là c’est le Black Demon, le jobber équivalent de Curt Hawkins de l’époque qui devait s’y coller mais devant la fuite de celui-ci Patterson arriva pour le remplacer et cela donna un assaut de Slaughter. A la fin Monsoon, le jeune Rick Martel et un autre lutteur que je n’identifie pas viennent les séparer.
Évidement la lutte le samedi matin cela s’adressait beaucoup aux enfants, et voir un segment avec coups de chaises et du sang était rarissime, voire presque une première. D’ailleurs normalement des “X” rouges apparaissaient sur l’écran et on montre encore ici la foule lors des coups de chaises mais pas vraiment. On essaie de contourner la censure.

Arrêtez-vous juste à un petit détail à 5:45. L’accessoiriste veut retirer la chaise car on ne l’avait pas informé du booking mais le médecin qui lui était au courant l’en empêche. Ce médecin n’est pas n’importe qui, c’est le fameux docteur Zahorian qui sera plus tard l’homme accusé d’avoir prescrit des stéroïdes à Vince McMahon et au roster de la WWE. Il sera acquitté comme Vince mais quittera la WWE pour reprendre ses activités de médecin. A noter qu’on peut trouver curieux qu’il prescrive des stéroïdes et soigne des lutteurs car à la base, sa spécialité est d’être ... urologue.


Tout ceci nous amène donc à ce combat qui se tiendra le 4 mai 1981 au Madison Square Garden, sera consacré à l’époque match de l’année par le Wrestling Observer époque avant Meltzer et fera se soulever le toit de la mythique salle.
Les deux hommes allaient donc régler cela dans un combat de rue, un Alley Brawl sans règles, sans arbitre, qui se concluera uniquement quand un des deux lutteurs demandera l’arrêt.

Un petit rappel du contexte. En 1981 la lutte est dans une période plus que difficile. Le spectacle familial qui berçait l’Amérique depuis la guerre avec des personnages à la Gorgeous George n’attire plus une jeunesse éprise de liberté et qui dans les années 80 a plus subi l’influence Sex, Drug & Rock’n’roll de la décennie précédente. En outre le traumatisme de la guerre du Vietnam a sans doute enlevé une certaine innocence à l’Amérique et le show simpliste qu’est le catch ne répondait plus aux attentes.
On était encore à l’époque des territoires. Et les fédérations de catch avaient de plus en plus de difficultés financières mais on ne le savait pas encore, un homme arrivait dans la fédération de son père et allait changer radicalement la donne en misant sur la télé, les PPV et les ventes de cassettes vidéos et accessoires. Il trouvera deux ans plus tard son héros avec Hulk Hogan, mettra fin à la logique des territoires et changera à jamais, pour le meilleur et pour le pire le paysage du catch, cet homme était Vince McMahon.

Mais en tout cas ce combat montre peut-être une première tentative de sortir du cliché traditionnel du catch comme divertissement familial, et la foule New Yorkaise toujours particulière que connaissait bien la WWF dont elle était le territoire s’y prétait sans doute bien. Le New Yorkais aime historiquement le combattant qui va tout donner, Big Apple se mérite, se conquiert mais ne s’obtient jamais et voir des gars donner leur sang dans cette salle mythique est sans doute logique.

D’ailleurs on est en plein dans ce qu’on appellerait aujourd’hui la “kayfabe Era”. On ne brisait jamais le Kayfabe et ce combat a une autre particularité. Vince McMahon Sr était quelqu’un qui croyait dur comme fer au kayfabe. Et à cause de cela, et même si cela paraît incroyable quand on connait son fils, il était très discret. Il ne donnait jamais d’interview, faisait très peu d’apparitions publiques et n’assistait jamais aux galas dont il était le promoteur.
Ce combat est une exception. Vous pouvez voir arriver à 11 minutes environ au premier rang debout un homme en veste noire et chemise blanche qui tient des documents. C’est Vince Sr. et ce sont parmi les très rares images qu’on ait de lui.

Le combat proprement dit : rien à dire si ce n’est que tout amateur de lutte doit l’avoir vu au moins une fois dans sa vie.
Les deux hommes ont sans doute donné les bases de ce que doit être un bon combat hardcore aujourd’hui : du brawling sans fioriture, ils ont évidemment accepté de se taper vraiment dessus et de ne pas retenir leurs coups, un gros bladejob de Slaughter mais logique, jouer avec la stipulation en utilisant des armes mais sans avoir à en rajouter (une ceinture et les fameuses bottes de cowboy renforcées de Patterson suffiront)...
Et surtout un selling extraordinaire des deux et une vraie psychologie. Slaughter reste heel mais montre bien qu’il ne lachera jamais, Patterson joue le bon héros New Yorkais plein de courages et de tripes devant un adversaire plus fort. En voyant ce combat vous ne pouvez plus regardez Sgt Slaughter de la même façon et Patterson non plus.

Oubliez juste le reste, deux des meilleurs lutteurs de l’histoire vous offrent un des meilleurs combats de l’histoire, c’est tout !


Dernière modification par schnockelloch ; 20/03/2019 à 20h20.



Vos commentaires
  #2  
Vieux 21/03/2019, 04h20
TLC addict
 
Sympa la chronique, ça donne bien le décor du combat et c'est vraiment intéressant. Tu me l'as bien vendu et du coup je me le suis lancé.

C'est marrant de revoir des matchs de cette époque, et de voir comment la foule embarque dedans. Alors déjà je me doute qu'on ne peut pas comparer les époques, les attentes, et ce qui est vendu. Mais ce que j'apprécie justement dans le fait de garder la keyfabe c'est de pouvoir raconter des histoires. Et quand t'arrives au match tu ne vois pas que un combat, mais une histoire qu'on te raconte. Et c'est aussi comme ça que tu peux entrer dans n'importe quel type de match. C'est rafraîchissant de revoir un peu ça.

Après c'est pas forcément mon dada, je vais pas faire semblant ni faire mon "luttologue". Mais je trouve qu'il est plutôt bien construit et la durée est ce qu'il faut. Y avait pas besoin d'en faire +. Je vais m'abstenir de juger ce combat, ce n'est pas mon époque ni une époque que j'ai beaucoup regardé donc je ne saurais vraiment l'évaluer, mais en tout cas il m'a diverti et j'ai apprécié. C'est le but du jeu non?
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 21/03/2019, 04h27
TLC addict
 
Par contre si on devait juste répondre à ta question en titre, j'admets avoir personnellement un faible pour le Orton vs Foley. Une histoire qui a duré de nombreux mois, il y a eu des humiliations pour Foley, c'était pour un titre qu'il n'avait jamais eu, ils ont appuyé sur la gimmick de Legend Killer d'Orton, y avait une vrai histoire de racontée qui allait se conclure de manière brutale sur le terrain de Foley. Le match je l'ai trouvé bon, bien construit, une histoire qui se raconte et qui a bien montré 2 lutteurs qui se donnent jusqu'au bout, et avec des spots sympas.

Après c'était 2003 ou 2004 ce match, c'est la lutte de ma jeunesse, donc j'en garde forcément un meilleur souvenir et la nostalgie joue, mais je trouve quand même objectivement que ce match racontait une super histoire. À titre de comparaison j'ai aimé le Edge vs Foley mais il n'y avait pas la même histoire derrière. Le Orton vs Foley racontait vraiment quelque chose.
Réponse avec citation
Réponse



Liens sociaux

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT -5. Il est actuellement 05h28.

FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2018
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,11434 seconds with 9 queries