FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

Chroniques FN-Lutte Chroniques du staff portant sur la lutte

5 superstars pour le titre universel à WrestleMania 35
FN-JOURNAL: Chroniques FN-Lutte

Réponse
 
Outils de la discussion
  #1  
Vieux Chronique de Ralgrad, publiée 13/01/2019, 10h19
Avatar de Ralgrad
Ralgrad Ralgrad est déconnecté
 

5 superstars pour le titre universel à WrestleMania 35




Pour un fan de la WWE, le début du calendrier marque le commencement de la Road To WrestleMania. Le plus grand évènement de catch de l'année voit régulièrement son programme se dessiner à partir du Royal Rumble et c'est en partie pour cela que je vous propose cette chronique avant la tenue de l'évènement, histoire que ce soit plus amusant à deviner.

Pour rappel et comme pour l'année dernière, le but est ici d'établir le classement des cinq superstars les mieux placées pour obtenir le titre mondial à WrestleMania. Le seule règle est de partir du principe que le champion conservera sa ceinture jusqu'au plus gros show de l'année et donc, de ne pas l'inclure dedans. On commence cette partie dédiée au show rouge dès maintenant, avec celui que je classe à la cinquième position.

#5 Baron Corbin



Son année 2018 : Son année est marqué par une succession d'échecs, mais paradoxalement, une prise de pouvoir de grandissante au sein de l'organisation. Rapidement éliminé du Royal Rumble par Finn Bálor, Baron Corbin manque sa chance de remporter le titre mondial à Fastlane avant d'être le dernier éliminé lors de l'André The Giant Memorial Battle Royal. Il rejoint finalement RAW et obtient un pouvoir de décision qui s'amplifie à travers les mois, remplaçant progressivement Kurt Angle au poste de manager général du show. Malgré cela, il échoue à remporter ses rivalités contre Finn Bálor, Roman Reigns et enfin, Braun Strowman.

Mon avis et pourquoi cette 5e place : Baron Corbin n'a pas connu une très belle année 2018, mais on ne l'a jamais autant vu dans le haut du panier. Plus en confiance et habitué aux matches à enjeux, le Lone Wolf est aussi à l'origine du sacre de Brock Lesnar à Crown Jewel et pourrait de ce fait, négocier un match de championnat pour affronter The Beast.


#4 Bobby Lashley



Son année 2018 : Presque dix ans après son départ, Bobby Lashley est revenu à la WWE, durant la période post-WrestleMania. D'abord en tant que partenaire de Braun Strowman, puis en se lançant dans une rivalité contre Sami Zayn, où il ressort triomphant. Son fait marquant restera sa victoire contre Roman Reigns à Extreme Rules, un succès qui ne lui permet cependant pas de capitaliser pour la course au titre universel. Il manque même l'opportunité de participer au SummerSlam. L'arrivée de Lio Rush pour le manager l'aide à obtenir quelques victoires comme aux Survivor Series où il termine le combat comme membre non-éliminé aux côtés de Braun Strowman et Drew McIntyre.

Mon avis et pourquoi cette 4e place : Bobby Lashley l'a répété plusieurs fois en interview, il veut Brock Lesnar. Les deux hommes ont un profil quasiment identique et un match entre les deux n'est pas impossible. Managé par Lio Rush, le lutteur de Denver peut désormais se concentrer sur ce qu'il se passe dans le ring, pendant que son agent se charge de programmer ses matches. Ça tombe bien, il aura droit à un match de championnat intercontinental, en attendant le titre universel ?


#3 Finn Bálor



Son année 2018 : Plus de 57 minutes dans le Royal Rumble Match, Finn Bálor a prouvé qu'il en avait sous le ventre. 2018 marquera l'année de ses débuts à WrestleMania où il passe pas loin de gagner le titre intercontinental. Il participe également au Money In The Bank Ladder Match, pour la première fois de sa carrière. The Demon lui permet de détruire Baron Corbin au SummerSlam en moins de deux minutes, permettant à l'irlandais de passer à autre chose. Et cette chose, c'était le titre universel qu'il n'avait jamais perdu. Il obtient enfin un match pour le titre, mais Roman Reigns s'impose finalement. Il enchaîne les victoires aux Survivor Series et à TLC contre Drew McIntyre, pour terminer l'année sur une bonne note.

Mon avis et pourquoi cette 3e place : Il n'a jamais perdu le titre universel et si Finn Bálor semble pas très armé pour vaincre The Beast, l'irlandais peut toujours faire appel au Demon. À l'image d'un Naruto Uzumaki pouvant faire appel à Kyûbi, l'ex-Fergal Devitt peut compter sur une force destructrice qui lui a permis de remporter tous ses matches jusqu'ici, Brock Lesnar est prévenu.


#2 Seth Rollins



Son année 2018 : Une année compliquée que l'on peut diviser en deux parties. D'abord celle où Seth Rollins et Jason Jordan perdent le championnat des équipes de RAW. La période de WrestleMania le voit entrer en rivalité avec The Miz et gagner le titre intercontinental. Le membre du Shield s'en tire bien lors d'une rivalité contre Dolph Ziggler et Drew McIntyre qui marque le retour de Dean Ambrose. Mais c'est là que ça se gâte pour lui. Détruit par son partenaire le soir même du départ de Roman Reigns pour cause de leucémie, Rollins perd les ceintures par équipe tout seul contre les AOP et son titre intercontinental en fin d'année contre Dean Ambrose. Sans oublier que sa victoire contre Nakamura aux Survivor Series a été très critiqué par les fans.

Mon avis et pourquoi cette 2e place : Aujourd'hui, Seth Rollins reste malgré le lutteur le plus populaire de RAW. Capable de tenir plus d'une heure sur un ring, The Architect reste l'un des seuls à ne pas avoir perdu contre Brock Lesnar, alors qu'il l'a déjà affronté en 1 contre 1. Le départ de Roman Reigns lui offre un boulevard qui pourrait l'amener plus aisément au titre universel.


#1 Drew McIntyre



Son année 2018 : Passé par la NXT, Drew McIntyre fait son retour au roster principal après WrestleMania. Son duo formé avec Dolph Ziggler s'impose rapidement dans une division qui peine à offrir une réelle opposition. Seth Rollins lui crée quelques soucis, mais une alliance avec Braun Strowman lui permet de s'approcher discrètement du titre universel. Il atomise Kurt Angle à RAW et enchaîne aux Survivor Series avant de se faire surprendre par Finn Bálor, lors du dernier pay-per-view.

Mon avis et pourquoi cette 1e place : Il a eu beau faire son retour comme Bobby Lashley, McIntyre a malgré tout gagné un titre et s'est placé comme un élément dangereux du show rouge. Très peu de soucis pour l'écossais qui a pu obtenir plusieurs succès tout au long de son année et s'est même débarrassé de Dolph Ziggler qu'il considère comme un poids mort pour lui. Physiquement au sommet de sa forme, l'ex-champion de la NXT semble inarrêtable et WrestleMania 35 approche au bon moment.

Cette seconde partie consacrée aux superstars de RAW s'achève, je vous retrouverai prochainement pour la critique de NXT UK TakeOver : Blackpool.



Vos commentaires
  #2  
Vieux 13/01/2019, 10h57
Frofro
 
Drew, Balor, Rollins U-champs en 2019 c'est possible, si on reste sur WM35, à l'heure actuelle la tendance irait + vers Rollins, avec Reigns qui se pointe le féliciter, happy ending, confettis et larmes en perspective. Si c'est Rollins, moi ce qui m'intéresse c'est ce que HHH tente de faire, à savoir lui redonner ce côté sauvage qu'il avait lorsqu'il était heel. Veulent-ils le refaire basculer de ce côté là, c'est la grande question, même si ce serait dommage à l'heure où après le départ de Reigns, la deubdeubi a un besoin criant de top babyface.

A noter l'absence de Strowman de cette liste, probablement parce qu'il aura déjà eu sa chance au Rumble, mais sait-on jamais....

Et comme pour SD, je vais ressortir ma carte sauvage : Black, qui pourrait tout péter en 2019 et pourquoi pas être le plan B en cas d'échec dans l'opération Omega.

Je suis content que tu n'aies pas mis the Rock aussi, qui serait une pure escroquerie.

Pour en revenir à Balor, on sent aussi un frémissement avec lui, peut-être que le gros push va enfin arriver pour lui, mais c'est vrai que pour battre Lesnar, on aurait du mal à y croire, à moins de le faire venir en démon, ce qui pourrait faire un duel intéressant.
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 13/01/2019, 11h39
VonDerChuck
 
Est-ce que le gagnant du Rumble doit absolument défier dans sa brand ? Parce que pour moi voir Kevin Owens sauter à Smackdown et défier Bryan ça aurait de la gueule.

Sinon pour le final "confetti et larmes" avec Rollins ça serait ridicule, car il a déjà été champion. Shawn Michaels à WM12 et Chris Benoit à WM20 c'était l'atteinte enfin du sommet après une longue carrière à ne jamais y arriver, on savait qu'il y avait longtemps qu'ils en rêvaient...

En 2019, seulement deux personnes peuvent encore m'y faire croire si je les vois pleurer de joie en gagnant le titre mondial, c'est Dustin Rhodes ou R-Truth. Aucune chance que cela se produise.
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 13/01/2019, 13h37
Frofro
 
oui : "the champion of his choosing" pour le vainqueur, ils l'ont bien dit et répété, j'ai même la preuve en image qui lèvera tous les doutes :

Réponse avec citation
  #5  
Vieux 13/01/2019, 16h36
EdgeRulz
 
Perso, je vois pas Drew gagner le Rumble car il irait soit contre un Heel (Lesnar) ou un autre (Bryan, à moins d'un re face-turn ?) et un affiche comme ça es impossible pour WM (qui aura toujours au moins un Face).

Si Lashley s'en va contre Lesnar ça ne serait pas à Wrestlemania.

Il est question de 2 pushs de Faces à Raw : Rollins (y a même des rumeurs pour le Rumble) et Balor. Mais je verrais + le second. Remarque, aucun des 2 n'a encore eu sa chance contre Brock.
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 13/01/2019, 18h45
Frofro
 
Pour Balor comme je disais ailleurs, s'il est parti pour être davantage présent au Royaume Uni pour se rapprocher de sa famille et participer à NXT UK de façon récurrente, ça risque d'être compliqué pour son push, enfin faudra voir s'il va vraiment s'absenter déjà
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 13/01/2019, 21h46
VonDerChuck
 
Puisque c'est autant mis en évidence que le gagnant du Rumble affronte le champion de son choix, c'est clair que Balor jumpe à Smackdown pour défier Bryan.

Pour RAW on aura une guerre au spot pour occuper le roster. J'ai gros espoir que Strowman arrive à Wrestlemania en champion, après tant de shots il serait temps. Et là McIntyre sera un excellent challenger.
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 14/01/2019, 02h28
Frofro
 
A mon avis le « champion of his choosing » mis en evidence servira surtout pour les femmes (car la stipu vaut aussi pour les femmes bien sur)

Dernière modification par Frofro ; 14/01/2019 à 17h21.
Réponse avec citation
  #9  
Vieux 14/01/2019, 16h49
VonDerChuck
 
Ouais comme la nouvelle qui envoyait Charlotte et/ou Becky à RAW ça serait logique vu ce qui a été commencé aux Survivor Series.

Mais côté hommes, anyway, peu importe de quel show provient le gagnant personne de moindrement intelligent et logique n'irait se lancer contre Lesnar, à voir comment ce dernier démolit tout le monde depuis 2 ans, s'il peut prendre Bryan à la place. Oui la lutte c'est fake, mais faut quand même garder une certaine "crédibilité" non ?

Espérant encore une fois une victoire de Strowman sur Lesnar !
Réponse avec citation
  #10  
Vieux 01/04/2019, 03h35
Ralgrad
 
J'étais pas loin, Seth Rollins a son opportunité, à lui de la saisir.
Réponse avec citation
  #11  
Vieux 01/04/2019, 04h18
Frofro
 
ou pas
Réponse avec citation
Réponse



Liens sociaux

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT -5. Il est actuellement 05h27.

FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2018
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,12896 seconds with 11 queries