FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-DIVERTISSEMENT > Cinéma
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

Cinéma Vous trouverez de tout dans cette section: quelques commentaires plus savants de films moins diffusés par de futures jeunes recrues du cinéma, jusqu'aux démolitions ou encensements façon vox populi des derniers navets.


Le topic des films obscurs.
Cinéma

Réponse
 
Outils de la discussion
Vieux 11/10/2020, 21h09       #916
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 854

Spookies - 1986 - Genie Joseph

Après avoir pris un mauvais raccourçi, cinq jeunes adultes se retrouvent dans une maison mystérieuse. Malheureusement pour eux, un sorcier omnipotent y vit et a besoin de sacrifices humains pour donner une vie éternelle à sa magnifique femme.

J'ai rarement vu quelque chose d'aussi scénaristiquement confus je dois dire alors que je m'attendais à quelque chose de bien classique. SPOOKIES est sans l'ombre d'un doute un mauvais film, parce que la narrativité et la logique tombent rapidement aux oubliettes. C'est très disparate et le film avait beaucoup d'idées, mais peu de contenu pour tout lier ensemble. Les effets spéciaux sont géniaux et certaines créatures ont un look d'enfer avec en tête de fil, la femme araignée qui est complètement creepy et offre une scène de mort mémorable. Les maquillages et les effets spéciaux à la main sont superbes et les morts généreuses. Sauf que voilà, SPOOKIES a trois avenues scénaristiques, celle d'un enfant attaqué au début du film, le groupe qui entre dans la maison et le sorcier qui apparaît dans des scènes à part avec sa femme éternelle. Rien ne lie logiquement le tout ensemble et il semble évident que le film a eu besoin de reshooting (En ajoutant le méchant sorcier) pour meubler sa durée. Si vous aimez vos films bien random, celui-là est clairement en tête de file.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 12/10/2020, 18h09       #917
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 854

The Hard Way - 2019 - Keoni Waxman

Après avoir appris la mort de son frère, un ancien soldat d'élite fait appel à d'anciens alliés pour trouver l'assassin, ce qui le rend en Roumanie où quelque chose de bien plus important se trame.

Déjà quand on voit que ça se passe en Roumanie on se dit '' Wé ok, j'en connais qui se sauve de taxes '', mais bon c'est sans surprise que je vous écris que THE HARD WAY est un film cliché et sans surprise au niveau scénaristique. Un film de série B avec un Michael Jay White, qui continue de me surprendre par sa présence et son charisme, le mec bouffe l'écran dans des films de la sorte. Étonamment, les scènes d'action et la réalisation ne sont pas dégueus, mais c'est ce script sans une seule vraie bonne idée à lui qui fait de ce film, un projet tout à fait quelconque. Je considère THE HARD WAY comme ce genre de film tout à fait supportable, mais sans substance dont regorge maintenant Netflix et autres plateformes. En gros, une sympathique perte de temps, rien de plus.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 24/10/2020, 21h36       #918
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 854

Gremlin - 2017 - Ryan Bellgardt

La famille Thatcher reçoit une mystérieuse boîte mystérieuse provenant d'un proche parent. La boîte contient une créature, extrêmement meurtrière, qui tue chaque fois, quelqu'un de proche et aimé du père de la famille. Rapidement, avant de perdre tout ceux qu'il aime, il tente de briser la malédiction.

Ne vous trompez pas, on n'est pas dans l'univers de Joe Dante, mais dans quelque chose de beaucoup moins inspiré. Ça saute aux yeux dès le départ, il n'y a personne pour bien diriger les acteurs dans ce projet et bon sang que ça fait mal de les voir se compromettre de la sorte dans ce gros mélange d'horreur, mais surtout de drame familial interminable. Parce que c'est pas nécessairement horrible comme concept, c'est même parfois intéressant, mais le film prend tous les chemins pour ne rien offrir de satisfaisant. On ajoute un policier pour remplir le temps dans des scènes de la plus totale inutilité, vous n'aurez aucune surprise sur l'enchaînement des choses et une musique beaucoup trop présente ne vient pas aider à l'immersion. Mon point positif est que la créature est pas mal et le fait qu'elle soit petite, mais extrêmement vicieuse offre un ou deux bons moments, malheureusement gâché par du sang CGI de la pire des qualités. Chaque fois que j'aime un élément de ce film, deux autres viennent tout gâcher.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 07/11/2020, 19h08       #919
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 854

Death Tunnel - 2005 - Philip Adrian Booth

Pour une initiation étudiante, cinq jeunes femmes sont enfermés dans un hôpital psychiatrique abandonné dnas le Kentucky qui aurait été le lieu de départ d'une grave infection tuant plus de 50 000 personnes au début des années 1900. Sauf qu'elles découvrent rapidement que les activités paranormales ne sont pas que des rumeurs.

C'est pas original, c'est pas bien fait, c'est difficile à suivre et c'est définitivement pas très bon. DEATH TUNNEL a vraiment l'air de vouloir tout faire pour en mettre plein la gueule, mais évidemment dans les limites des compétences des gens présents. Le scénario est abominable et veut nous mener avec des indices en l'air sur une fin dont on a simplement rien à foutre. La multitude de jump scares ne menant absolument à rien, passe d'insignifiants à insupportables rapidement. Je donnerai ceci au film par contre, les décors sont de belle qualité et il y a visiblement un effort au niveau de l'esthétique, même si c'est parfois maladroit au niveau de l'éclairage. Dommage d'avoir été aussi prétentieux sur ce scénario faussement profond, en ne s'intéressant qu'à sa fin, alors qu'il ne développe pratiquement aucun personnage pour nous investir dans la chose. Vraiment pas grands choses à en tirer.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 14/11/2020, 00h47       #920
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 854

Samurai Cop - 1991 - Amir Shervan

Joe Marshall et Frank Washington sont deux tenaces policiers aux méthodes peu orthodoxes qui tentent d'arrêter le Katana, une organisation criminelle bourré de vicieux tueurs et de revendeurs de drogue.

En voilà un solidement, mais SOLIDEMENT gratiné. L'aventure HOLLYWOOD COP que j'avais adoré m'a amené à voir un autre film de réalisateur, le plus culte SAMURAI COP qui ma foi, n'a jamais cessé de m'impressionner par son incompétence continue. D'abord, niveau direction d'acteurs, zéro absolu. Notre pauvre héros doit sortir des dialogues débiles dans des scènes de dialogue sans coupe où il ne fait que passer pour un con. Les dialogues sonnent à la limite inhumains tellement ils comportent des détournements impossibles, meilleur exemple, le dialogue surréaliste que notre héros a avec une infirmière qui lui demande dans la première minute si il veut coucher avec elle, de la grande classe. C'est esthétiquement pas très beau et on comprend bien que le souçis du détail n'est pas la matière forte du réalisateur. On s'en rend compte quand la solution pour réparer la problématique capillaire de son héros, qui s'est coupé les cheveux après le premier tournage, a été d'affubler son héros d'une ridicule perruque pour femmes qu'il trouvera le moyen de perdre dans une scène de combat (Eh non, pas coupé au montage!). Toujours succulent de voir quelque chose avec autant peu de conscience artistique, parce que vraiment, ça pue le shooting rapide sans deuxième regard. Ça veut être un buddie cop film rigolo, mais c'est tellement ridiculeusement fait, que les scènes d'humour volontaires n'en paraissent que plus déconnectés. Honnêtement, un très très grand cru.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 22/11/2020, 18h46       #921
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 854

The Forbidden Photos of a Lady Above Suspicion - 1970 - Luciano Ercoli

Minou vient de se marier avec un homme d'affaires criblés de dettes. Elle se retrouve rapidement dans une histoire de chantage avec un homme violent et vicieux, qui aurait des preuves que le mari de Minou est un meurtrier.

Très joliement stylisé ce Ercoli, qui se classe difficilement dans le Giallo, tellement la violence est non-présence, mais outre cet élément, on a pratiquement toutes les obligations du genre. Beaucoup d'éléments sont intéressants : Le titre trop long, Morriconne à la bande sonore et le fait que le film tient sur des madames fort charmantes. On a un bel exemple d'un film où la réalisation tire vers le haut un film avec une histoire on ne peut plus simple digne d'un téléfilm. Vous aurez certainement deviner rapidement la conclusion du récit et sa twist, mais le chemin pour s'y rendre, avec quelques bonnes scènes de tension où d'érotisme un peu slimy, rendent le tout bien divertissant. Un bel exemple d'un film bien mené, un bon thriller vintage qui en vaut la peine.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 11/12/2020, 19h47       #922
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 854

Digging Up the Marrow - 2014 - Adam Green

Un tournage d'un documentaire prend une tournure on ne peut plus étrange, quand l'équipe se fait approcher par un homme pouvant, selon son propre aveu, prouver l'existence de monstres.

Étonnant film assez Meta, réalisé par Adam Green, responsable des deux premiers films de la franchise HACHET, Green se permet également le rôle principal de ce faux documentaire, qui essaye bien fort de nous faire croire en sa véracité. Pour ma part, j'adore les faux documentaires depuis le premier BLAIR WITCH PROJET et je demeure convaincu qu'avec une bonne réalisation, ce sont parfois des expériences hyper prenantes. DIGGING UP THE MARROW est un film lent, avec bien peu de scènes fortes, mais il demeure un film intéressant tout du long avec une belle atmosphère et une réalisation qui cohabite parfaitement avec le doute constant du spectateur sur la véracité ou non des dit monstres. C'est dans la forme donc plutôt audacieux au final, mais on prépare bien les choses pour offrir un dernier vingt minutes des plus réussis. Je vous conseille d'en lire le moins possible sur le film avant de le voir, j'ai pour ma part été bien charmé.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 23/12/2020, 19h36       #923
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 854

Chopping Mall - 1986 - Jim Wynorski

Une bande d'adolescents employés d'un centre commercial décide d'y passer la nuit illégalement. Le centre d'achats a cependant un nouveau système de sécurité, des robots qui après un problème dans leur système, s'en prennent maintenant à tout le monde.

Je voulais un bon petit nanar et je dois dire, c'est vrai que c'est con, mais ça semble vraiment bien reconnaître ses limites. CHOPPING MALL ne se prend pas au sérieux et s'avère un film rythmé, pas ultra généreux, mais suffisament sympathique pour remplir tout à fait son mandat. Les effets spéciaux sont pas vilains et on a droit à des robots qui tirent des beau gros laser pour éliminer les pauvres ados qui ne demandaient qu'à forniquer entre eux! Le film à un bon souffle et même si on y croit jamais vraiment que les robots sont des tueurs, y'a assez d'amour pour qu'on veuille s'y rendre jusqu'à la fin. J'ai particulièrement apprécié que les robots demeurent polis au moment d'éliminer les êtres humains et ce pauvre concierge qui ne méritait pas ce triste sort! Si vous voulez un beau petit plaisir bien 80's, celui-là est bien gratiné!

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 26/12/2020, 05h01       #924
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 854

Sequence Break - 2017 - Graham Skipper

Un réparateur électronique vit des hallucinations étranges et subit des transformations inquiétantes quand il devient obsédé par la nouvelle machine d'arcade dans l'entrepôt ou il travaille.

Avis aux amateurs de film techno/mutations/sexuelles à la Cronenberg, ce SEQUENCE BREAK semble bien vouloir nous en mettre plein la vue au niveau visuel et avec les effets spéciaux. Sauf que, au niveau du scénario, j'ai trouvé le tout totalement inintéressant. En fait, ça commence de belle façon et malgré le côté linéaire au départ, c'est très intrigant. Par contre, ça part en sucette, parce ce scénario fait bien des efforts pour rester continuellement trop ambigus et vous laisser avec un absolument non-satisfaisante. Les deux acteurs principaux font un travail tout à fait honnêtes, mais je dois dire que l'histoire m'a simplement perdu en milieu de route et que j'ai fait un effort pour finir le tout, qui semblait vraiment se plaire dans son côté disjoint.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 30/12/2020, 00h42       #925
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 854

The Legend of the 7 Golden Vampires - 1974 - Roy Ward Baker et Cheh Chang

La Hammer rencontre le Kung-Fu! Le Professeur Van Helsing se fait approcher pour aider un village victime d'une malédiction chaque année par 7 Vampires qui terrorisent la population. Sans le savoir par contre, Van Helsing découvre que Dracula s'est joint à la partie pour avoir des pouvoirs sans limites!

Oulala, la Hammer a tout tenté au niveau de l'exploitation ici, mélangeant un film de Kung-Fu traditionel avec son approche classique de film d'horreur. Le résultat n'est pas particulièrement convaincant niveau qualité, mais on ne pourra pas dire que la chose n'est pas amusante. Peter Cushing est de retour dans le rôle principal et je dois dire, semble moyennement intéressé par la chose alors qu'on ajoute plusieurs rôles oubliables pour l'accompagner. L'horreur est assez effacé pour faire place à une série de combats bourrés de tatanes et de vampires au look absolument ridicule. Les dits combats sont quand même pas mal, mais du tout fait avec la même rigueur que les grands films du genre. En fait, à vouloir trop se mélanger, on se demande bien quelle est l'identité de ce film, sympathique, mais affreusement débile. Christopher Lee n'est pas de retour dans le rôle de Dracula et l'affrontement final avec Van Helsing est une sombre blague. Disons que tout semble un peu trop forcé, malgré que je n'ai pas détesté.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 30/12/2020, 21h30       #926
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 854

Let Us Prey - 2014 - Brian O'Malley

Rachel, une policière recrue, se débute à faire son premier quart de travail dans une station dans une petite ville écossaise. Étrangement, la nuit est plutôt occupé et plusieurs criminels se retrouvent derrière les barreaux et clâment chacun leur innocence. Un mystérieux étranger, sans nom et sans identité, va venir semer le chaos et la mort pour ceux qui se croient innocents.

En voilà un que je ne connaissais pas du tout et qui m'a agréablement surpris. LET US PREY est simplement un film à petite échelle qui se regarde comme un petit charme. Le film commence lentement et on comprend rapidement qui est ce mystérieux individu qui traîne la mort avec lui. Sauf que le film prend une tournure franchement déroûtante avec un personnage qui berce la deuxième partie du film pour l'amener à être bien dynamique et tendu. Liam Cunningham vole la vedette dans le rôle de l'homme sans nom alors que le reste du casting fait un travail allant de passable à acceptable. C'est surtout pour l'intensité, la violence vraiment gratuite et la tension du dernier 20 minutes que le film prend tout son intérêt au final. La mise en scène se perd un peu dans certains effets scénaristique flous et le film se donne une certaine prétention qui semble presque déplacé devant la simplicité du concept, mais pour un film d'horreur un peu différent et assez efficace, LET US PREY fait bien le travail.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 03/01/2021, 20h44       #927
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 854

Best Worst Movie - 2009 - Michael Paul Stephenson

En 1989, une bande d'acteurs de l'UTAH ne savait pas qu'ils allaient jouer dans ce que plusieurs considèrent le pire film de tous les temps. 20 ans plus tard, le petit garçon qui était le personnage principal du film décide de profiter du statut culte du film pour ramener dans le portrait des acteurs qui y ont participé et le réalisateur.

Si vous n'avez pas vu encore TROLL 2, laissez ce que vous faites et allez vous plonger dans un nanar à tout épreuve, bourré d'incohérences, d'acting horrible et de situations stupides. Alors maintenant, le ptit garçon qui jouait dans le film réalise le tout. C'est super sympathique, mais c'est à se demander si le réalisateur n'a pas voulu se sortir de la réputation du film en disant que le film n'était que de la merde. Au niveau éthique, certains moments laissent perplexes, mais indéniablement, c'est comique et de voir l'ampleur du phénomène demeure impressionnant. Mon moment préféré demeure quand le gentil dentiste, jouant le père du réalisatuer dans le fils, se rend dans une convention de films d'horreur pour faire la promotion du film et demande à foutre le camp parce qu'il se rend compte que personne ne se gargarise avec du rince-bouche! Au final, BEST WORST MOVIE permet d'ajouter une couche à l'expérience déjà marquant qu'est TROLL 2 et de le voir sous une autre perspective, tout aussi ridicule.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 09/01/2021, 19h09       #928
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 854

Histeria - 2008 - James Lee

Six adolescentes pourris gâtés décident d'humilier une autre étudiante sans défense et se retrouvent tous à faire des travaux à l'école durant le weekend. Par contre, la blague de mauvais goût a réveillé un démon se nourrissant de sang humain.

Un film d'horreur malaisien! J'ai toujours un peu peur quand je me lance dans des projets cinématographiques de pays qui n'ont une grande filmographie et ses craintes ici sont complètement fondées. On a ici un film tout à fait classique de monstre, et je dis classique dans le sens, rien de nouveau, rien d'intéressant et sans intérêt. Les actrices sont nombreuses et sont toutes plus mauvaises les unes que les autres avec des dialogues vraiment navrants pour accompagner le tout. Ce que j'ai apprécié cependant, c'est la fameuse créature et les quelques moments sanglants, pas du tout malfait au final. La fin, qui s'avère un beau petit foutage de gueule digne d'une nouvelle littéraire d'un étudiant de 14 ans, est pour moi le dernier clou dans le cercueil du métrage. HISTERIA fait parti de ces films d'une vague de métrage du genre malaisien et je dois dire que j'ai peur d'en voir d'autres! Ça manque de vision et de finition.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 17/01/2021, 22h37       #929
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 854

The Children - 1980 - Max Kalmanowicz

Un accident dans une usine nucléaire fait qu'un puissant nuage toxique touche un autobus bourré d'enfants. Alors que toute la population cherche les enfants, ces derniers reviennent en espèce de zombies atomique ou un seul touché amène les adultes à être dangereusement atomisé.

Je suis tellement heureux d'avoir vu ce petit film d'horreur, terriblement cheap et fauché, Parce que derrière un manque visible de moyen, THE CHILDREN est un film assez efficace et creepy, qui profite bien de son image granuleuse grindhouse. Toutes les scènes avec les enfants atomiques valent le détour, parce qu'elles assurent un côté plutôt creepy et aussi des mises à mort hyper violentes et dégoûtantes, que ce soit les gens qui se font atomiser ou les enfants qui se font littérallement couper les mains pour ne pas donner de câlins mortels à leurs parents. Le seul problème du film et il est majeur, c'est que les enfants ne sont pas assez dans le film! On doit attendre un bon 20 minutes pénible pour avoir un avant-goût de ce qui va se passer et ensuite, on a l'impression que le film ne prend jamais un bon rythme de décollage, même vers la fin. J'ai néanmoins trouvé le tout, très très divertissant et original, faut en prendre et en laisser, mais c'est pour moi une belle surprise.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Réponse



Liens sociaux

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-DIVERTISSEMENT > Cinéma

Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 23h22.



FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2021, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2020
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,10630 seconds with 10 queries