FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

Chroniques FN-Lutte Chroniques du staff portant sur la lutte

Grandeur et décadence... Quand le rêve de la Nexus a mal tourné
FN-JOURNAL: Chroniques FN-Lutte

Réponse
 
Outils de la discussion
  #1  
Vieux Chronique de Ralgrad, publiée 02/06/2018, 17h57
Avatar de Ralgrad
Ralgrad Ralgrad est déconnecté
 

Grandeur et décadence... Quand le rêve de la Nexus a mal tourné





Je voulais écrire une chronique sur un groupe qui aujourd'hui, est presque tombé dans l'oubli, mais qui mériterait qu'on se souvienne de lui. Car malgré la période éphémère où le clan a pris d'assaut la WWE, il a su marquer profondément les fans de catch. Ainsi, huit ans après les débuts de cette faction, voici une lecture qui je l'espère sera plaisante à suivre.

Après la retraite définitive de Shawn Michaels en 2010, suite à une seconde défaite contre l'Undertaker à WrestleMania, j'ai songé à arrêter le catch. Je n'arrivais pas à apprécier les shows comme avant, il manquait quelque chose. Il faut me comprendre, c'est le lutteur qui m'a le plus diverti durant mes premières années en tant que passionné, à une époque où je n'avais pas internet et où mon seul plaisir hebdomadaire prenait place le jeudi soir, après le premier film sur RTL9.

Nous sommes en juin et alors que je digère toujours pas le départ du Heartbreak Kid, un épisode annoncé comme spécial est diffusé et permet au public d'avoir un pouvoir de décision pour programmer certains matches. Alors qu'on semble droit se diriger en réalité vers un show quelconque, huit hommes débarquent et détruisent tout. Quand je dis tout, tout y passe. Les lutteurs, l'arbitre, les commentateurs, l'annonceur du ring, l'homme chargé de sonner la cloche, les barrières d'insécurité, la table des commentateurs et le ring même sont endommagés. Pas un mot ne sort pour comprendre ce qui se passe, le public comme moi-même sommes sous le choc de ce qui vient de se passer, on ne comprend pas grand chose, l'effet est immédiat. Pour la première fois depuis très longtemps, j'étais pris d'impatience à l'idée de visionner l'épisode suivant, mais il fallait hélas, attendre sept jours pour voir la suite.

Ils étaient huit. Emmenés par Wade Barrett, le groupe était composé des participants de la première saison de NXT, comprenant David Otunga, Justin Gabriel, Heath Slater, Darren Young, Michael Tarver, Skip Sheffield et Daniel Bryan. Ce dernier sera d'ailleurs rapidement évincé du groupe et renvoyé de la WWE pour avoir été visuellement choquant dans le segment des débuts de la Nexus à RAW.

Ils voulaient des contrats, être des superstars de la WWE, intégrer tout simplement la cour des grands. Ils étaient prêts à tout pour obtenir reconnaissance et pour preuve certaine, ils sont même allés user de violence sur Bret Hart, le manager général du show à l'époque.


Les superstars de la WWE ont très vite compris qu'il était impossible de faire face à la Nexus, à moins d'en être une. John Cena, l'un des premiers témoins de cette menace et régulièrement pris pour cible, a finalement pris ses responsabilités et a mis en place une équipe ayant les moyens nécessaires -sur le papier- pour contrer ces jeunes loups assoiffés de grandeur. SummerSlam 2010 marque ainsi le premier grand match du clan en pay-per-view. Comme indiqué plus haut, ils n'étaient plus que sept et Daniel Bryan, qui avait été évincé s'est vengé en intégrant l'équipe adverse.

Le premier gros test, celui qui devait montrer au monde qu'ils avaient les armes nécessaires pour intégrer le haut niveau, ne s'est pas déroulé comme prévu. Le début du match a même rapidement tourné en faveur de l'équipe WWE avec les éliminations rapides de Darren Young et Michael Tarver. Il a fallu attendre la rentrée de Sheffield pour reprendre l'ascendant numérique et les trahisons d'Edge et Chris Jericho pour lancer la Nexus vers la victoire. Mais c'était sans compter sur John Cena qui élimina à lui tout seul, les deux derniers membres du clan.

Dès lors, on s'est tous demandé quel était le but de ce match. Pourquoi les envoyer directement dans le mur ? Si attaquer John Cena était logique tant "The Champ" représentait la WWE, les voir perdre de manière pitoyable venait freiner l'ascension d'une faction qui avait énormément de potentiel.

Mais l'espoir n'était pas totalement perdu. Le groupe a pris sa revanche, a fait de John Cena un membre à part entière du groupe après une défaite à Hell In A Cell. Et l'espoir de voir le leader de la Nexus trôner au sommet de la montagne est revenu. Les Survivor Series devaient d'ailleurs marquer le début d'un règne de terreur où la Nexus aurait pris les commandes de RAW. Tout indiquait que c'était le bon moment. Wade Barrett affrontait seul Randy Orton. Bien qu'arbitre du match, John Cena se devait de donner la victoire à son leader afin d'être libéré de la Nexus et éviter d'ailleurs, un renvoi du show en cas de défaite. De plus, avec le premier revers survenu à Bragging Rights, on pouvait difficilement croire à un second échec consécutif. Sans oublier que le leader du clan posait fièrement sur le poster du pay-per-view. Autant le dire maintenant, on sentait cette odeur de triomphe arriver.


Et pourtant, Wade Barrett fut à nouveau mis à terre. Randy Orton a conservé sa précieuse ceinture et malgré la stipulation, John Cena est revenu quelques jours plus tard pour asséner le coup de grâce au leader de la Nexus, à TLC. C'était le début de la fin d'un clan qui a tenté de prendre un second souffle, sans succès.

Aujourd'hui encore, beaucoup sont frustrés par la tournure des évènements. Certains gardent ce goût amer dans la bouche et pensent à ce qu'auraient pu devenir les membres du clan. Difficile à dire qu'ils auraient pu être les superstars des années 2010 ou une référence en tant que faction aux côtés des Four Hoursemen ou de la D-Generation X.

Ce qui est sûr, c'est que la WWE avait une opportunité en or de développer son roster et ne l'a pas saisie. J'aime à penser que cette Nexus n'a en réalité été qu'un prototype de ce que fut le Shield, quelques mois plus tard.

Ce rêve de grandeur était au final peut-être trop grand pour d'aussi jeunes loups.



Vos commentaires
  #2  
Vieux 02/06/2018, 18h04
Frofro
 
Pas mal, c'est bien de reparler de ce clan qui a je pense marqué pas mal de monde, d'autant que cela reste relativement récent. J'ai même été jusqu'à acheter leur t-shirt (pourtant j'en n'ai que 2 niveau catch), même si l'inconvénient et qu'il est insortable dans la rue . Quand on y repense D.Bryan avait déserté le groupe et rejoint la team Cena, s'il était resté dans la Nexus sa carrière aurait peut-être été tout autre qui sait...
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 02/06/2018, 18h23
EdgeRulz
 
Bonne remarque, faut-il croire qu'il faille rester le moins longtemps possible dans ce clan pour mieux réussir ? Surtout quand on remarque que David Otunga est celui qui en aura le + longtemps fait partie (en comptant la version de CM Punk).

Le ME de Summerslam 2010 fait partie de ces quelques matchs où le résultat est important. Et parlant du Shield, qu'en serait-il s'ils avaient perdu à leur débuts à TLC 2012 ?

Je me dis que sur le fond, la Nexus était un moyen d'occuper John Cena. D'où le fait que le clan ait eu une hype de malade, qu'ils aient été mit en avant et tout.
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 02/06/2018, 18h25
TLC addict
 
Ca a été minablement géré par les bookers. C'était un poulet sans tête. Summerslam en est un excellent exemple. Les faire perdre pourquoi pas, vouloir Cena en superhéros s'ils veulent, mais c'est mal booké, et ça n'a rien amené. Aucune vision, aucune direction, c'était que des évènements ponctuels et on voit après.

Mais bon, dans tout les cas pour moi ils étaient trop nombreux pour faire quelque chose de cohérent et qui intéresse sur la durée. 7 c'est beaucoup trop. Ça fonctionne si dans les 7 t'as aussi des vétérans et/ou des femmes (lutteuses et/ou manageuses) mais là non. Pour faire de bonnes histoires et bien impliquer tout le monde ça aurait été galère.

Rien que s'ils avaient fait une Evolution à prendre tout les titres, y en aurait encore eu 3 derrière à occuper. Ils auraient occupé toute la carte tu pouvais envoyer tous les autres heels à SD.
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 02/06/2018, 19h23
Ralgrad
 
Notez bien que l'épisode de RAW dans deux jours, marquera les 8 ans des débuts de la Nexus, c'est pour cela que j'ai publié la chronique maintenant, histoire d'avoir un petit flash-back sympa avant l'épisode de lundi.


Remarque : en réalité, c'était le le 7 juin 2010, mais ce lundi on sera un 4 juin, mais ne chipotons pas
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 03/06/2018, 02h59
Ralgrad
 
Y a 8 ans, c'était la Nexus et bien je viens de voir qu'il y a 4 ans, c'était la fin du Shield...


Il va se passer un truc à RAW demain, cette date est importante
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 03/06/2018, 04h55
Frofro
 
Sanity, on y croit tous
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 03/06/2018, 07h07
Hercule Poivrot
 
Boarf, je pense que le but c'était de pusher Wade Barrett et de trouver un prétexte pour caler les 7 autres dans le roster et qu'à la fin Barrett n'avait pas offert assez de garanties pour aller dans le Main Event c'est tout.

Je rappelle que le plan de base, c'était qu'il aille chercher la streak du Taker à Wrestlemania. Lui aussi aurait dû être the guy quelque part.
Réponse avec citation
  #9  
Vieux 03/06/2018, 07h08
EdgeRulz
 
Le même jour où Rollins a mit fin au Shield, c'était aussi le dernier jour de Batista à la WWE (de point de vue canonique du moins).

Ah ouais, ils pourraient surprendre en faisant débarquer "from nowhere" Sanity en même temps que AOP et qui entreraient en rivalité ou formeraient un clan.

Citation:
Mais bon, dans tout les cas pour moi ils étaient trop nombreux pour faire quelque chose de cohérent et qui intéresse sur la durée. 7 c'est beaucoup trop.
J'ai l'impression aussi que les membres étaient bookés un peu trop faible "sur le plan individuel" d'où le fait que dans le contexte, ça prenait "tous les 7 d'entre eux" pour faire le grabuge nécessaire. D'ailleurs, le Nexus a perdu en éclat avec la perte de quelques membres (Darren Young, Skip puis Tarver) et ils ont éprouvé le besoin d'en rajouter 2 autres (Harris et McGuilicuty).

Par rapport à Evolution ou autres quatuor, le truc c'est que ces gars là sont bookés bien + forts : d'ailleurs chacun des membres d'Evolution a eu droit à une rivalité avec HBK. Les gars du Nexus n'auront jamais jouit d'un truc pareil.

Sans parler de l'Undisputed Era, qui perd rarement, qui est composé uniquement de membres rachitiques et parviennent quand même à venir à bout des AOP.

Mais question "'surnombre dans le clan" rien ne devrait battre les Immortals de la TNA.
Réponse avec citation
  #10  
Vieux 03/06/2018, 07h35
Litchim
 
Citation:
Envoyé par Ralgrad Voir le message
Y a 8 ans, c'était la Nexus et bien je viens de voir qu'il y a 4 ans, c'était la fin du Shield...


Il va se passer un truc à RAW demain, cette date est importante
Espérons car avec ce dernier mois je suis pas vraiment satisfait des programmes de la wwe..
Réponse avec citation
  #11  
Vieux 03/06/2018, 07h39
Hercule Poivrot
 
Nan je suis pas d'accord. C'était plutôt cohérent d'imaginer que des rookies soient assez faibles individuellement (surtout les Tarver, Young, Slater) et ne foutaient le bordel que groupés. Justement ils ont été bookés comme trop forts amha à l'époque. Cf Slater qui pinnait Jericho et Edge.

A mon avis les seuls qui avaient quelque chose de planné, c'était Barrett-Sheffield-Gabriel. Et Daniel Bryan dont on ne saura jamais si il devait faire partie de la storyline, ou si son renvoi était prévu et sciemment fait pour troller l'IWC.
Réponse avec citation
  #12  
Vieux 06/06/2018, 11h19
Ralgrad
 
Citation:
Envoyé par Litchim Voir le message
Espérons car avec ce dernier mois je suis pas vraiment satisfait des programmes de la wwe..

C'était finalement un show bien pourrie
Réponse avec citation
  #13  
Vieux 06/06/2018, 15h57
TLC addict
 
Citation:
Envoyé par EdgeRulz Voir le message
J'ai l'impression aussi que les membres étaient bookés un peu trop faible "sur le plan individuel" d'où le fait que dans le contexte, ça prenait "tous les 7 d'entre eux" pour faire le grabuge nécessaire. D'ailleurs, le Nexus a perdu en éclat avec la perte de quelques membres (Darren Young, Skip puis Tarver) et ils ont éprouvé le besoin d'en rajouter 2 autres (Harris et McGuilicuty).

Par rapport à Evolution ou autres quatuor, le truc c'est que ces gars là sont bookés bien + forts : d'ailleurs chacun des membres d'Evolution a eu droit à une rivalité avec HBK. Les gars du Nexus n'auront jamais jouit d'un truc pareil.
Oui mais pareil, tu peux pas en booker 7 de trop "fort". Comme je disais dans ce cas tu prends les 7 en principaux heels de Raw et t'envoies tous les autres à SD parce que y a plus de places pour eux. Tu peux pas trouver autant de storylines pour autant de gens. Mais du coup au final on avait des gars "insignifiants", et fallait les utiliser tous en même temps du coup comme tu dis. Mais tu peux pas booker un clan qui attaque à 7 tout le temps pendant 1-2 ans. Tu fais ça quelques mois.

En plus ce clan servait aussi à mettre en avant certains lutteurs, principalement le leader Barrett. Le fait d'avoir des lutteurs qu'on voit vraiment plus faible autour de lui fait justifier son leadership et ça l'élève pour en faire LA menace en 1 vs 1.

Alors que l'Evolution que tu cites en exemple, la configuration permettait autre chose (outre le fait d'être que 4). Triple H était déjà une grande star, multiple champion du monde, donc son leadership et sa supériorité n'était pas discuté. Surtout qu'autour on met un vétéran (Ric Flair), un "rookie" (Orton), et un enforcer qui était également plutôt débutant (Batista). On connaît les rôles de chacun.

La Nexus ils avaient tous le même statut, des nouveaux qui sortent de NxT. Fallait donc bien marquer les différences.

7 ça pourrait aller si t'as un peu de tout. Un veteran, une lutteuse qui pourrait faire manager, des personnages en plus quoi. Mais 7 jeunes nouveaux lutteurs c'est juste impossible à booker sur la durée. Ca va pour une ou 2 storylines.
Réponse avec citation
Réponse



Liens sociaux

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT -5. Il est actuellement 22h13.

FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2018, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2018
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,13072 seconds with 11 queries