FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

Chroniques FN-Lutte Chroniques du staff portant sur la lutte

Critique de TLC 2018 : La dernière ?
FN-JOURNAL: Chroniques FN-Lutte

Réponse
 
Outils de la discussion
  #1  
Vieux Chronique de Ralgrad, publiée 18/12/2018, 06h07
Avatar de Ralgrad
Ralgrad Ralgrad est déconnecté
 

Critique de TLC 2018 : La dernière ?




Je ne sais pas vraiment ce qui se passe actuellement. En faite, je n'ai même pas envie de chercher les réponses. La vérité, c'est que je n'ai plus regardé RAW et SmackDown depuis presque septembre dernier. C'est la première fois depuis le début des années 2000 que je ne suis plus passionné par le catch.

Difficile pour moi de m'intéresser à TLC et aux pay-per-views de la WWE qui sont les seuls shows que je daigne encore regarder. Pour pas vous mentir, je ne sais pas trop quoi dire à propos de ce dernier rendez-vous de l'année. J'ai regardé sans être à fond et ce serait une insulte envers vous de vous proposer une critique.

Du coup, je vais uniquement donner mon opinion sans rentrer dans les détails et c'est peut-être la dernière fois que je me prêterai à ce genre d'exercice, concernant un show de la WWE... du moins, jusqu'à ce que la flamme revienne.



Le début du show : entre amusement et règlement de compte

Comme je l'ai dit juste au-dessus, j'étais pas à fond, donc j'ai eu beaucoup de difficultés à retenir quelque chose du pay-per-view. Donc je vais seulement brièvement donner mon avis sur les évènements du show.

D'abord, je donne un gros pouce vert pour R-Truth, il est assez drôle, tout en étant intéressant sur le ring. Je veux dire par-là, qu'il est mobile, en forme, malgré son âge. J'ai bien rigolé quand il a annoncé qu'ils allaient passer leur vacances à Stamford dans le Connecticut et la tête de Carmella qui voulait tout dire. Le match en lui-même ne m'a pas trop intéressé, je regrettais même qu'il ne soit pas en pré-show, étant donné que je fais partie des gens n'ayant pas regardé le Mixed Match Challenge.

Concernant le match ayant opposé The Usos, The Bar et The New Day... vous pouvez ne pas me croire, mais j'en avais strictement rien à faire du combat. J'ai l'impression de voir les mêmes matches depuis 2016-17. Y a deux ans, je me demandais si on était pas en plein âge d'or du catch par équipes, comme dans les années 90. Aujourd'hui, je me rends compte qu'après ces trois équipes, aucune autre n'a été mise en avant. Cette affiche est redondante, j'espère vraiment que ça s'arrêtera et qu'on passera à autre chose. Le match en lui-même m'a semblé plutôt pas mal, mais j'ai pas réussi à m'y intéresser.



Un démarrage assez lent

Mon intérêt étant au point mort, l'arrivée de Baron Corbin et l'ordre donné à Heath Slater de compter jusqu'à dix pour le déclarer vainqueur par forfait m'a remotivé. Puis quand j'ai vu Braun Strowman avec le bras en mauvais état, j'ai compris que je ne devais m'attendre à rien. J'ai même senti l'arrivée de Kurt Angle quand le Monster Among Men a indiqué qu'un TLC Match était supposément un match sans disqualification. La seule surprise aura été de voir Apollo Crews, Finn Bálor, Bobby Roode et Chad Gable, mais avouez-le, ça n'en fait pas une belle surprise.

J'ajoute que le fait de voir Corbin aux commandes de RAW était plutôt intéressant, mais c'est dommage car je m'attendais à le voir user de son pouvoir pour se diriger vers le titre mondial, comme William Regal en son temps.

Le match d'après a opposé Natalya et Ruby Riott dans un Tables Match. Je dois dire que je suis bien content que la WWE essaye de proposer quelque chose qui ne tourne pas autour des titres, dans la division féminine. J'ai espéré une victoire de Ruby Riott pour qu'elle gagne en visibilité, car je trouve qu'elle est vachement talentueuse, mais j'ai rapidement compris que c'était peine perdue. Au moment où la canadienne a porté la veste de son père, sa victoire ne faisait aucun doute. Le moment à la fin du match était beau à voir, mine de rien. Ça m'a fait plaisir un peu de la voir rendre un dernier hommage à son père. J'ai une petite pensée à Liv Morgan qui semble s'être mal réceptionnée en tombant sur la table.



Le gros creux du show

Je ne vais pas aller par quatre chemins, je n'ai rien à dire sur le combat ayant opposé Finn Bálor et Drew McIntyre. La défaite de ce dernier ne me fait ni chaud-ni froid. J'ai du mal à avoir de l'espoir pour certains lutteurs, étant donné que je ne m'attends plus à rien. Surtout que cette affiche est digne d'un épisode hebdomadaire de RAW, pour reprendre une expression souvent utilisée par les fans.

Ça va vous sembler bizarre, mais j'aime plutôt bien le nouveau Randy Orton. C'est d'ailleurs, cette "petite affiche" qui m'intéressait le plus avec le main-event. Après avoir vu ce qu'il avait fait à Jeff Hardy, lors de Hell In A Cell, j'étais en droit d'attendre du bon, venant de lui. C'est le seul combat où j'étais quasiment à fond, dommage que celui-ci s'est avéré être décevant au final. Mais ça restait un match brutal et c'est -en partie- ce que j'attendais. Sa défaite va peut-être l'amener à se déchainer davantage et cela, c'est quelque chose que je n'aimerais pas rater.




Ronda Rousey monte (encore) dans mon estime, les gars au niveau

On est en fin d'année et on peut le dire, Ronda Rousey a mis tout le monde d'accord. J'étais septique en début d'année, mais désormais, je suis plutôt content de la voir à l’œuvre. Elle réussie à rendre ses combats intéressants, malgré le manque de suspens et se débrouille vraiment bien pour une supposée débutante. Le seul point noir du match est la présence de Tamina Snuka, qui n'a pas servi à grand chose. Un gros pouce rouge pour Nia Jax. Je veux bien qu'elle montre son poing pour s'attirer les foudres du public, mais qu'elle nous fasse croire que c'est sa nouvelle arme fatale... j'ai un peu de mal avec cela. Car au final, elle n'avait mise personne au tapis avec ce poing avant Becky Lynch, d'ailleurs, l'irlandaise n'était pas vraiment K-O.

Pour Daniel Bryan et AJ Styles, tout ce que j'ai noté, c'est un démarrage en mode diesel. Poussif, le combat a ensuite grimpé en intensité pour offrir un bon match entre deux des meilleurs techniciens du ring. Là aussi, la victoire du champion ne faisait pas trop de doute, mais certaines séquences m'ont fait douter. Je l'ai trouvé un peu long aussi pour un pay-per-view proposant autant de match. Je suis curieux désormais, de savoir qui va s'amener en challenger numéro un pour le titre mondial.




Les gars baissent dans mon estime, les femmes au niveau

C'est dingue à quel point Dean Ambrose -qui est l'un de mes préférés- ne me fait plus aucun effet. Leur rivalité précédente (2014-15) était l'une des meilleures et celle-ci est l'exact opposé. Je ne sais pas vraiment ce qu'il se passe, j'ai beau ne pas regarder RAW et SmackDown, je lis quand même les résultats et ce qui s'est passé ces dernières semaines ne m'incitait pas du tout à attendre ce match. Dean Ambrose a gagné le titre, à voir ce qu'il va en faire et ce qu'il se passera pour Seth Rollins. J'espère vraiment que la revanche aura lieu à RAW et que les deux hommes pourront se tourner vers un autre programme, chacun de leur côté.

On y est ! C'est avec le Chairs Match, le seul combat que j'attendais. Même si j'adore Becky Lynch, je trouve que c'est super de voir Asuka gagner. Ça a été dit par plusieurs personnes, c'est une juste récompense pour sa carrière, son niveau et son année 2018. J'ai pas trop de soucis pour l'irlandaise, je suis certains qu'elle va se relancer. J'ai d'ailleurs, bien aimé l'altercation en coulisse face à Nia Jax, qu'elle a remis à sa place. Je trouve dommage de voir Ronda Rousey intervenir, mais ça annonce du bon pour les mois à venir. Le match était brutal aussi, il faut le souligner. Globalement, on semble enfin lancé du côté des femmes, la révolution féminine récolte ses premières graines enterrées, il y a maintenant trois ans.

On se dirige désormais vers WrestleMania avec les habituels rendez-vous du début d'année, j'espère que ce sera passionnant. En attendant, je vous laisse avec les points positifs et négatifs du show.

Points positifs :
+ R-Truth
+ L'envie de la WWE d'offrir des combats féminins ne tournant pas autour d'un titre
+ Ronda Rousey
+ Le main-event de la soirée

Points négatifs :
- Des matches qu'on a déjà vu plusieurs fois
- Le TLC Match entre Braun Strowman et Baron Corbin
- Le match entre Seth Rollins et Dean Ambrose
- Une soirée bien trop longue



Vos commentaires
  #2  
Vieux 18/12/2018, 10h51
StraightSalinger
 
Quelle horreur Ambrose Rollins. Ambrose est probablement le lutteur le plus surestimé de la WWE. Il est présenté comme un upper midcarder hyper dangereux alors que bon.. chiant dans le ring, chiant en promo, ne peut interpréter qu’un seul gimmick qui en plus est totalement inefficace.
Et Rollins, il lui arrive quoi ? Je trouve qu’il devient de plus en plus prévisible, ses matchs sont plus chorégraphiés que ceux de Ronda.
Enfin bref, je comprends que tu désintéresses du produit, on était vraiment dans une période creuse mais j’ai la naïveté de penser que ça va devenir bcp plus intéressant à partir du Rumble.
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 18/12/2018, 11h05
iknepack
 
Ambrose sans stipulation ses matchs sont bof. C est le seul a avoir fait un match pourri a mes yeux contre Ziggler.
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 20/12/2018, 10h24
EdgeRulz
 
Je pense que sans Rollins, Ambrose peine à décoller, à évoluer ou se démarquer. Du coup, il reçoit des Pushs mais ne capitalise jamais (et dire que la IWC bashait Billy Gunn pour ça).

Et pourtant, Ambrose catch bien, voire très bien, parle bien au micro mais c'est pour autant, c'est pas le gars que tu verrais au final comme une star.

Le PPV est dire à juger, j'ai envie de dire qu'il était + que bon vu la qualité de la moitié des matchs mais qu'au final, j'en ressort sur une impression amère.
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 20/12/2018, 13h29
Ralgrad
 
Y a de la bonne qualité à la WWE, ça c'est sûr.

La plupart des superstars sont d'un niveau très élevé (Rollins, Styles, Flair, Asuka, Lynch, Bryan, Zayn, Owens, etc ...).

Le soucis, c'est la répétition des matches, on voit trop les mêmes affiches.

C'est redondant, fatiguant à la longue. Tu prends Rollins par exemple, depuis sa blessure au genou (en 2017) et bah dans chaque match, il va te vendre une douleur au genou, c'est toujours pareil sur sois-disant une mauvaise réception, sans compter qu'il fait les mêmes matches (le même schéma, chorégraphié jusqu'à la moelle).

J'ai jamais été autant blasé dans ma vie de passionné.

J'ai eu un court passage à vide quand Shawn Michaels a pris sa retraite, mais c'était juste par tristesse de plus le revoir catcher et la WWE a lancé la Nexus quelques mois après, donc ça allait.

Mais là, c'est quand même abusé, je m'ennuie, j'en peux plus. Braun Strowman a gagné son match et va affronter Brock Lesnar pour -j'ai l'impression- la 50e fois et je suis sûr qu'il perdra à nouveau.
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 27/12/2018, 10h12
Incubus
 
Mais comme je suis d'accord avec toi!! C'est toujours pareil et les combats ne m'enchantent pas. Les lutteurs manquent de peps et de créativité. c'est de plus en plus morne.
Réponse avec citation
Réponse



Liens sociaux

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT -5. Il est actuellement 00h04.

FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2018
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,12847 seconds with 11 queries