FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

Chroniques FN-Lutte Chroniques du staff portant sur la lutte

Ouuuui, Chuck Taylor l’a fait !
FN-JOURNAL: Chroniques FN-Lutte

Réponse
 
Outils de la discussion
  #1  
Vieux Chronique de Maximo, publiée 11/07/2017, 14h10
Avatar de Maximo
Maximo Maximo est déconnecté
 

Ouuuui, Chuck Taylor l’a fait !




Il l’a fait !


Après plusieurs mois à batailler contre Zack Sabre Jr. et son acolyte Marty Scurll, Chuck Taylor a détrôné l’anglais vendredi et ramené la joie à la PWG en devenant le nouveau champion de la compagnie.

En plus d’une storyline efficace, ce succès est également une magnifique récompense pour un lutteur qui a toujours été apprécié des fans et des acteurs de la lutte partout où il est passé.






Toujours le rôle du rigolo de service


Même si on a l’impression de le connaitre depuis toujours, Chuck Taylor –qui a hérité ce nom de scène parce qu’il portait des Converse à l’école de lutte- est encore jeune, il n’est âgé que de 31 ans. Nous devrions donc le voir arpenter le circuit Indy pendant longtemps encore d’autant qu’il n’a pas un style de lutte à fort risque.

Même en étant heel à la Chikara ou à la Evolve récemment, Taylor a toujours été un lutteur très apprécié des fans. Même s’il peut être qualifié d’honnête, son niveau in-ring n’est cependant pas sa force principale. Non, ce que le lutteur du Kentucky maîtrise le mieux, c’est l’humour. Il est ainsi souvent juste lorsqu’il faut improviser avec les fans et démontre son esprit créatif dans bon nombre de ses matchs. Il avait par exemple remporté un gros succès d’estime avec sa Slow Motion Grenade au début des années 2000 à la Chikara, fed où justement le sérieux ne prime pas toujours.

Pendant longtemps, Taylor était enfermé dans ce personnage. Il était le gars que l’on faisait venir dans sa fed pour permettre aux fans de souffler et rire un coup entre deux gros matchs à forte intensité. Taylor se distinguait donc des autres, mais l’on sait que la place du petit rigolo est parfaite pour obtenir le soutien des fans mais pas pour devenir Main Eventer. Le lutteur semblait donc destiné à rester dans le midcard. Pour lui, un Dream Match aux yeux des fans est un affrontement contre des Colt Cabana, Kikutaro ou Ebessan, des comedy wrestlers qu’il a déjà bien évidemment affrontés. L’idée ce n’est alors pas de les voir lutter mais plutôt de les voir nous faire rire.

A la PWG, Taylor ne diffère pas de ce rôle. Il est dans les premiers matchs pour apporter le fun par des concepts, comme lorsqu’il refuse de poser ses mains sur son adversaires Candice LeRae mais qu’il trouve la solution, revenir sur le ring déguisé en fille, ou bien lorsqu’avec son adversaire Ricochet, les deux cherchent plus à attraper la mallette suspendue au-dessus du ring (pour le Main Event) plutôt qu’à s’affronter. Taylor se distingue également à la PWG en rejoignant la table des commentateurs et apporter ses commentaires décalés, voir un peu hors-sujet, comme lorsqu’il indique avoir du mal à s’assoir vu que dans son match en opener, il est retombé sur l’une de ses testicules lors d’un saut et ajoute espèrer que cela ne s’est pas trop vu à sa tête.






Best Friends for life


Si Roderick Strong était Mr. ROH, Le titre de Mr. PWG peut très certainement lui être accolé. Taylor fréquente la fédération depuis 2008, rarement jusque-là dans un rôle principal, et est comme à peu près partout devenu le chouchou du public. Si ce titre peut potentiellement lui être disputé par les locaux Young Bucks (Matt et Nick Jackson), ceux-ci ont l’avantage de jouer à la maison, ce qui n’est pas le cas de Taylor. Lui est originaire de la ville de Murray dans le Kentucky, soit à plus de 3 000 kilomètres de Reseda qui accueille les shows de la PWG. Pourtant à chaque fois que Taylor se présente, il est accueilli en héros.

La carrière du Kentucky Gentleman va cependant prendre une tournure inespérée en janvier 2013 quand la WWE va se séparer d’un lutteur pour lequel elle ne voyait plus d’avenir, Trent Barreta. Comme cela n’est pas souvent le cas avec les ex-employés de Vince McMahon, la PWG va immédiatement le prendre sous son aile et l’utiliser sous le nom de Trent?. Les débuts sont cependant chaotiques et l’ex-Dudebuster se fera par exemple détruire deux mois plus tard lors de ses débuts par Roderick Strong. Le style trop WWE est alors fortement reproché à Trent? et plutôt que de ne plus le booker, la PWG va prendre la décision de le déplacer de la division solo à la division par équipes en lui associant un coéquipier qui lui montrera le style Indy. Je vous laisse deviner qui.

L’équipe Best Friends vient de naître et Taylor parvient à enfin rendre populaire Trent? auprès des fans grâce à leur alchimie et leur ingéniosité, comme lorsqu’il joue du nom de leur équipe en se faisant des câlins en plein matchs pour se donner du courage ou quand après un coup de pied accidentel dans les parties, le responsable malheureux laisse la victime lui en porter un également afin "d’égaliser". Le public est également fan d’un concept que Taylor avait développé et auquel Trent? S’est associé: teaser un gros move pendant une quinzaine de secondes pour faire quelque chose de tout pourri ensuite.

Trent? disparait cependant de la PWG pour tout le second trimestre 2015, contraignant alors la PWG a booké Taylor dans des matchs solo et plus précisément dans des openers qu’il remportera à chaque fois. Au retour de Trent? début 2016, la PWG prend la décision de ne pas les associer à nouveau. Pendant six nouveaux mois, l’équipe semble morte. Taylor continue d’enchainer les victoires en openers (dont une surprise contre Marty Scurll) tandis que Trent? rattrape son échec initial contre Chris Hero par des succès surprenants sur Drew Galloway et Adam Cole. Le 29 juillet 2016, l’inévitable se produit, les deux Streaks font s’affronter.

Ce match se voulait comme marquant l’implosion des Best Friends. Avant que l’affrontement ne commence, Taylor propose une poignée de main à son adversaire alors que le public demande un hug. Un Trent? De mauvaise humeur ne fera cependant ni l’un ni l’autre et transformera même leur combat en No Disqualification parce que "Il n’y a pas besoin de règles entre meilleurs amis". Le jeu de destruction commence alors avec l’emploi de chaises, d’échelles et même de punaises ! Celles-ci seront cependant fatales à Trent? qui les avait pourtant ramenées. Le Frankensteiner qu’il a porté dessus à Taylor n’a pas été suffisant, au contraire du Piledriver de son adversaire. A l’image d’un Tommaso Ciampa lors du Cruiserweight Classic, Trent? retient son envie première de continuer son attaque post-match pour tomber dans les bras de Taylor. Les Best Friends viennent de se reformer.






La nouvelle rivalité phare de la PWG


Les six prochains mois de Taylor à la PWG seront plutôt calmes vu qu’il ne jouera qu’un rôle mineur dans le tournoi Battle of Los Angeles 2016 qui sera d’ailleurs remporté par un lutteur qu’il avait précédemment battu, Marty Scurll. Sauf qu’au moment où ce dernier échoue à conquérir le PWG Championship de Zack Sabre Jr, Taylor remporte lui un #1 Contendership Match contre Adam Cole.

Le 18 février 2017 s’avère être un réel tournant au sein de la PWG. La compagnie est en effet en plein renouvellement. Chris Hero qui avait monopolisé les écrans en 2016 est déjà retourné à la WWE, suivi par Roderick Strong et même Mark Andrews qui était souvent utilisé. Kyle O’Reilly, Adam Cole et Bobby Fish risquent eux de partir à tout moment pour la WWE. Les Young Bucks et Ricochet sont signés à la NJPW et ratent donc régulièrement des shows. Sans parler de Drew Galloway qui retournera lui aussi à la WWE peu après. Fin 2016-début 2017, la PWG est donc contrainte de faire venir un paquet d’autres lutteurs et pour cela ne s’embête pas, tous les gros noms de l’Indy arrivent: Matt Riddle, Jeff Cobb, Keith Lee, Lio Rush, Shane Strickland, Dezmond Xavier, Jake Crist et Dave Crist, Hanson et Raymond Rowe deviennent des réguliers ou semblent destinés à le devenir.

La PWG est cependant confrontée à un problème plus important, le public s’est lassé de Zack Sabre Jr. Son style si particulier a attiré la curiosité et le soutien des fans au début, mais la magie n’opère plus. Plutôt que de persister dans un raisonnement tellement WWE, la PWG va prendre la décision de faire turner son champion de la manière la plus idéale possible. Bien que face, Sabre Jr n’a aucune chance de rivaliser contre Taylor niveau popularité à l’occasion de leur match. Si l’anglais avait tendance à être délaissé de la part des fans au cours de ses précédentes défenses de titre, là le contraste est impressionnant et écrasant.

Le booking de Super Dragon (j’imagine que c’est lui) s’avèrera parfait. Sabre Jr. l’emporte après que Taylor se soit évanouit dans la prise de soumission du champion. Le challenger ne voit ainsi pas sa côté trop dévaluée alors qu’une heat monstre se porte sur Sabre Jr. En plus d’avoir battu l’archi-favori des fans, il vient de mettre fin à une Streak victorieuse qui courrait depuis plus de deux ans ! Le point de non-retour est ici atteint et il est impossible pour Sabre Jr. de rester face. Alors qu’il est abandonné de tous, il voit Marty Scurll venir engueuler les fans et leur dire que leur champion mérite le respect. Il propose ensuite à son compatriote de le suivre et de reformer les Leaders of a New School. Sabre Jr, d’abord surpris par cette main tendue, va la saisir et attaquer Taylor avec Scurll. Trent? Viendra faire le sauvetage et démarrer la nouvelle feud principale de la PWG.






And the new PWG Champion is …


Les deux équipes se chercheront et se croiseront ensuite tous les mois avec une répartition des rôles bien faites: Taylor et Sabre Jr seront mis en avant alors que Trent? et Scurll joueront les faire-valoir. On a cependant cru à un moment que Trent? allait prendre le relai de son coéquipier. Lors du match qui a suivi entre les deux équipes, il a même fait le tombé final sur Sabre Jr, ce qui lui permettra d’obtenir un match de championnat. Trent? ratera cependant le show suivant. Sabre Jr en profitera alors pour regagner du crédit en battant le vétéran japonais Dick Togo alors que du côté des gentils Taylor battra Scurll dans un Street Fight.

Ce Title Match ne sera cependant qu’un leurre visant à élever encore un peu plus Sabre Jr. Trent? échouera ainsi dans sa tentative de remporter son premier titre majeur. A signaler que ce soir-là, Scurll n’était pas présent vu qu’il prenait part au même moment au Best Of The Super Juniors de la NJPW. N’ayant rien pour Taylor, la PWG préférera ne pas le booker plutôt que de lui donner un match bouche-trou.

L’événement suivant de la PWG en juin dernier inquiétera cependant les fans. Bien que les quatre lutteurs soient bookés sur le même show, la carte fait qu’ils ne se croisent pas. Taylor est même de retour en opener qu’il remporte contre Trevor Lee. Le sentiment est alors que le Kentucky Gentleman vient une nouvelle fois de dégringoler l’échelle et que son push est déjà fini. Tel un Sisyphe des temps modernes, Taylor avait amené son rocher jusqu’en haut de la colline et celui-ci venait de retomber, contraignant le favori des fans à tout recommencer à zéro. Trent? est lui dans un match lamba qu’il trouve même le moyen de perdre contre Jeff Cobb. Quant aux Leaders Of The New School, ils remportent un affrontement de prestige contre les reDRagon (Bobby Fish et Kyle O’Reilly) qui jobbent une nouvelle fois avant d’aller à la WWE. Le seul intérêt de ce show aura lieu après ce Main Event. Chuck Taylor arrive et réclame un rematch !

Ce rematch, c’était donc vendredi et le résultat vous le connaissez, Chuck Taylor est devenu le tout nouveau PWG Champion et met ainsi fin au règne de plus de 15 mois de Sabre Jr ! Il réussit là où son partenaire a échoué, remporter son tout premier titre majeur. On parle quand même d’un mec dont la carrière dans la lutte burlesque l’a notamment amené à … remporter un titre féminin. C’était en 2007 du côté de l’IWA Mid-South.

Le seul regret est que la PWG utilise toujours le même schéma pour booker ses futurs champions: l’apprentissage par l’échec. Avant lui, Sabre Jr avait suivi le même chemin en perdant contre Roderick Strong avant d’obtenir son rematch 11 mois plus tard pour l’happy ending. De son côté, Strong perd contre Kyle O’Reilly puis le show suivant, après une nouvelle défense du canadien sur Ricochet, Strong vient réclamer un rematch qu’il obtient immédiatement avec cette fois-ci une victoire. ENCORE avant cela, les anciens coéquipiers Adam Cole et O’Reilly se déchirent et ce dernier échoue en octobre 2013 à prendre le titre au champion qui fait alors partie du clan Mount Rushmore. Après six mois, O’Reilly obtient son rematch avec le résultat que vous devinez. Bref au final, seule la durée change après l’échec, mais le succès est toujours au bout.





Vos commentaires
  #2  
Vieux 11/07/2017, 15h07
g-sty
 
Sacrée histoire qu'a le bonhomme. C'était délicat de le mener au sommet habilement et la PWG a réussi. D'ailleurs, le show de juin était bien pensé pour bien surprendre les fans surtout que la réaction du public à cela montre qu'il était désireux de voir la revanche entre Chuck Taylor et Zack Sabre Jr.

En lisant cette chronique, ça me tente de regarder davantage de matchs mais j'ai du mal avec l'attente de la parution des DVD.
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 11/07/2017, 16h08
ArnoMetallicA
 
Superbement écrit, tu m'as remémoré pas mal de souvenirs sympas. J'ai vu tous les matchs de Chuckie T à la PWG depuis 2011 dont certains plusieurs fois, je te trouve un peu dur sur son in ring, je le trouve très sous estimé à ce niveau : c'est un catcheur très versatile, il a un moveset plutot large et se distingue pas mal dans les No DQ. Il peut être assez étonnant sur le ring, je me souviens d'un springboard somersault plancha sans les mains, donc direct il avait sauté sur la 3 ème corde en équilibre avant de faire un somersault plancha, c'est à ce jour le saut hors du ring qui m'a le plus marqué. J'attends impatiemment le DVD, je sens que ça va être un grand moment ce match.


Et sinon l'histoire de Chuck qui s'écrase une boule pendant l'opener sur une pop up sit out powerbomb c'est un très grand moment de commentaire hahaha
Réponse avec citation
Réponse



Liens sociaux

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT -5. Il est actuellement 09h01.

FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2016
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,10853 seconds with 11 queries