FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

Chroniques FN-Lutte Chroniques du staff portant sur la lutte

Le Coffre au Trésor de la Lutte: WCW Fall Brawl 1999
FN-JOURNAL: Chroniques FN-Lutte

Réponse
 
Outils de la discussion
  #1  
Vieux Chronique de Abba, publiée 09/03/2009, 10h31
Abba
 

Le Coffre au Trésor de la Lutte: WCW Fall Brawl 1999


Un petit review comme ça et le concept revient donc. J’ai pigé dans mes vieux PPV et je suis tombé sur cet évènement, Fall Brawl 1999, un show en plein cœur de la perte de vitesse de la WCW de l’époque. Vous retrouverez beaucoup de lutteurs très douteux dans une période où le roster de la WCW était extrêmement dilué par son booking assez déplorable.

Alors débutons


Vampire et les Insane Clown Posse vs Rey Mysterio Jr, Billy Kidman et Eddie Guerrero

Le combat peut paraître alléchant sur papier mais malheureusement, il est très décevant pour deux grosses raisons, Violent J et Shaggy 2 Dope. Les mecs ont toujours voulu lutter et ils ont eu certaines apparitions à la WCW reste que, outre un attirail de prises très basiques, les Insane Clown Posse ne sont dignes que pour lutter dans une cours arrière avec des matelas. La lutte ne devient intéressante que quand les quatre autres lutteurs s’affrontent entre eux sur le ring et tristement, on doit donc toujours avoir Vampiro sur le ring. Le combat en tant que tel n’est pratiquement que domination du côté des Heels, ce qui est assez pénible à voir, surtout Shaggy 2 Dope (Le maigrichon) qui n’est pas capable de rien foutre sur le ring et qui doit réussir au gros max, deux mouvements dans tout le combat. C’est Vampiro qui vole le show et qui donne les rares excitations dont on a droit, tandis que les trois autres lutteurs sont terriblement limités étant donné que les ICP ne sont foutus que de recevoir des coups mais aucunes prises, alors imaginez les attaques contre eux. Trois moments sympas, un Snap Powerbomb de Vampiro sur Kidman suivi d’un Top Rope Spinning Heel Kick de Vampiro sur ce même Kidman. Plus tard, Vampiro va rejoindre Kidman sur la troisième corde et lui fait un SUPERBE Top Rope Gutwrench Suplex. Mais les Faces auront le dessus et Kidman fera son SHOOTING STAR PRESS sur Vampiro pour la victoire! Vampiro reçoit le pin? C’est la goutte qui fait déborder le vase.

Note : *½, on ne peut vraiment pas avoir plus ici, c’est franchement décevant et honteux comme match.

WCW CRUISERWEIGHT CHAMPIONSHIP
Kaz Hayashi vs Lenny Lane©


La division Cruiserweight de la WCW a manqué terriblement de sérieux durant son déclin. On en a un bel exemple ici. En fait Lenny Lane a été le premier des nombreux champions Cruiserweight très douteux de la fin de la WCW. Si vous ne savez pas qui est Lenny Lane, imaginez un physique à la Chris Jericho avec le tiers du talent et ce avec une gimmick d’homosexuel. Le mec avait des lulus, des paillettes, des froufrous sur sa ceinture et il avait son pote lui aussi très gai Lodi avec lui. La seule chose qui lui a valu le titre était sa gimmick, qu’il jouait relativement bien car sur le ring, Lane était sans doute parmi les pires cruiserweight du roster. Emprisonné par sa gimmick, ses matchs étaient souvent ordinaires. Kaz Hayashi lui est un excellent cruiserweight que la WCW a tenté à quelques occasions d’en faire un pilier de la division, pour n’arriver qu’à des échecs. Car y’a beau avoir du talent, le mec n’avait pas une goutte de charisme ou de personnalité à l’époque. On en a fait un Disco Inferno Wannabe, un Glacier wannabe sans succès et il arrive à Fall brawl, comme aspirant sans gimmick aucune et sans réaction aucune de la foule. Le match est assez pénible durant presque le premier dix minutes, Lane domine et c’est pas excitant une seconde car son arsenal est très limité et sa gimmick vient toujours ralentir le match. Quand Hayashi reprend le contrôle vers la fin, il y a non seulement de belles prises, mais un bon booking avec énormément de near falls, ce qui fait que tout le monde a cru un instant que Kaz Hayashi allait gagner le titre. Le combat est toutefois trop au ralenti la majorité du temps. Quelques beaux moments, Lane fait un GUTWRENCH POWERBOMB sur Hayashi, Lodi et Lane se consolent en bas du ring et Hayashi fait un RUNNING SWANTON BOMB dans le tas, plus tard il va sauter sur les épaules de Lane pour un TWISTING HURRICARANNA. Hayashi va ensuite tenir Lane sur ses épaules pour un SUPERBE LIGER BOMB! Mais bon Lane se dégage toujours, Lodi monte sur l’apron et prend la tête de Hayashi pour un GUILOTINNE sur les cordes et Lane lui fait fait peu de temps après le FULL NELSON FACEBUSTER pour la victoire.

Note : Je vais être sévère et donner *¾ car ça aurait pu être excellent ce combat. Si on avait voulu rendre ça excitant, sans essayer de toujours nous vendre la gimmick de Lenny Lane, ça aurait pu avoir un certain rythme. Les bons moments à la fin ne font que rajouter de la frustration à ce que ça aurait bien pu être.

Hugh Morrus et Brian Knobns vs Shane Douglas et Dean Malenko
No DQ Match


Qu’est-ce que Brian Knobbs vient foutre là? D’emblé, ce combat n’a pas grand-chose d’intéressant car même si Dean Malenko est un excellent et que Douglas et Morrus peuvent donner de belles performances, la stipulation NO DQ vient un peu gâcher l’aspect lutte de la chose. Et si il y a quelque de plus nul que de voir Brian Knobs dans un match de lutte, c’est d’avoir Dean Malenko dans un combat hardcore. Le combat est franchement ordinaire, c'est-à-dire qu’il n’a aucun point fort ou de spots un peu excitant, ce qui est une norme dans n’importe quel combat digne de ce nom. On domine le match sans véritable raison, on s’échange l’avantage à toutes les minutes et ça empêche toute construction de se former. Le seul moment hawt est le moment où Knobbs place son dessous de bras au visage de Douglas. Sinon, Knobbs fait trébucher Malenko, Morrus fait le NO LAUGHING MATTER pour la victoire tandis que Shane Douglas ne fout rien en bas du ring. Excellent booking.

Note : *¼, pire match de la soirée jusqu’à présent. Pratiquement rien à dire. Faut que ça s’améliore car c’est vraiment gênant de présenter un PPV de la sorte.

WCW World Television Championship
Rick Steiner © vs Perry Saturn


Autre combat de championnat, et c’est encore un lutteur ordinaire contre un très bon. Rick Steiner on le sait tous, était en équipe avec son frère Scott et ont fait les beaux jours de la WCW dans la division par équipe. En solo et en heel, Rick Steiner a eu un règne bien potable de champion TV même si cette période a surtout aidé à révéler que Steiner était un mec bien trop stiffs qui ne prenait pas soin de ces adversaires. Pour Saturn, moi je l’adore et c’était une autre de ses belles périodes également. Le combat est pas mal du tout, quoiqu’un peut court et trop dominé par Steiner. Néanmoins c’est fluide, Saturn vend bien les prises et Steiner joue bien son rôle de Bully. Quelques beaux moments, un SLINGSHOT TWISTING LEGDROP de Saturn sur Steiner, mais le Dog Face Gremlin un peu plus tard va enlever les matelas en bas du ring et faire un DDT À SATURN SUR LE CIMENT! Saturn va réussir à exécuter le DEATH VALLEY DRIVER mais seulement pour un compte de deux. Plus tard, Steiner va lui faire le STEINER BULLDOG pour la victoire.

Note : **¼, c’est trop court mais ça se tient bien et c’est de loin le combat avec la meilleure construction jusqu’à présent. Un petit signe d’espoir.

Berlyn vs Hawksaw Jim Duggan

Wow…

Bagwell devait affronter Berlyn mais j’ose croire qu’il s’est blessé pour avoir à nous offrir Jim Duggan dans un PPV. Berlyn, pour ceux qui l’ignore, c’est seulement Alex Wright dans un gimmick de machine de lutte allemande qui a été un floooooooop total. Un PPV qui semblait lever mais qui plonge maintenant dans le bas fond. Le match est absolument ATROCE! Pas juste à cause du talent limité de Duggan mais parce que Berlyn ne montre absolument rien! Le match même en durant un peu plus de cinq minutes est trop long et pénible et tout ce qu’on a droit, ce sont des prises de base et des coups de poing. On sent donc que ça a été booké rapidement et sans grande inspiration. Absolument rien à retenir de ce combat, que Berlyn remporte avec un Neckbreaker dans un finish broche à foin.

Note : *, Inexcusable d’offrir un combat de la sorte dans un PPV.

WCW Tag Team Championship
Harlem Heat vs West Texas Rednecks ©


Bon, on connaît Harlem Heat, Booker T et le gros Stevie Ray, big man au talent très limité. Les West Texas Rednecks était un clan de cowboys dirigé par l’excellent Curt Hennig et ses membres étaient les frères Windham, Vincent et Bobby Duncum Jr. Ici c’est les frères Windham, Barry et Kendall qui lutte tandis que Hennig ne fait qu’accompagner. Barry Windham a été un excellent lutteur dans les années 80 et début 90, ici il est dans ses derniers moments potables mais bon sang qu’il est en mauvaise condition physique. Bedonnant, lent et portant un t-shirt, il fait peine à voir même si il offre une performance bien potable. Son frère Kendall, qui a été un jobber dans la majorité de carrière télévisé lui est dans une shape respectable mais le gars n’a pas l’once du talent de son frère. Il ne se place jamais de la bonne façon pour recevoir les prises, il est sloppy et une limace est plus intéressante à regarder. Le combat en tant que tel n’est pas mauvais tout de même, c'est-à-dire que comme Booker T passe la majorité du combat sur le ring, ça passe bien. Barry Windham fait de son mieux tandis que Kendall est très mauvais et que Stevie Ray offre une performance correcte comme il nous l’a habitué. Le combat a une bonne durée mais n’a pas grand-chose à offrir, il est tout de même bien monté et n’est pas ennuyant du tout à regarder. Windham va y aller avec une superbe SUPERPLEX pour un compte de 2 mais Booker va résister, Stevie Ray ne va pas faire le tag mais va décider de faire un massacre à coups de poings sur la gueule de ses adveraires mais va recevoir un coup de cloche à vache derrière la tête par Curt Hennig mais l’arbitre refuse de faire le compte car Ray n’est pas l’homme légal. Kendall Windham va se relever furieux et recevoir un MISSILE DROPKICK de Booker T pour la victoire et Harlem Heat deviennent neuf fois champion par équipe!

Note : ** Bon combat très honnête mais qui n’a pas grand-chose de spécial. Je dois dire par contre que quand Kendall Windham fait parti de tes meilleurs combats de la soirée, ça augure très mal la qualité d’un PPV.

WCW United States Championship
Sid Vicious vs Chris Benoit ©


Alors là je suis intéressé. Sid Vicious, sur le ring, c’est loin d’être un Dieu mais il est tellement imposant, tellement charismatique que je l’ai toujours bien aimé. Alors si il est sur le ring avec Benoit, y’A de quoi s’attendre au mieux. Malgré tout, ce combat est bien correct mais ce n’est pas le show stealer que ça aurait pu être, d’ailleurs il n’y en a aucun dans ce PPV. La raison est simple, Sid Vicious, autant je l’aime autant il vient gâcher un peu le combat car tout ce qu’il vend est extrêmement chorégraphié. Il tombe au sol avant de recevoir un coup, recule avant de recevoir un coup de poing, bouge de façon pas crédible sur le ring pour s’aligner pour Benoit, ça ce voit gros comme un éléphant et c’est agressant et ça tue de beaucoup la magie. En plus que Benoit se fait dominer la majeure partie, comme si il n’y en avait que pour Vicious dans ce combat, qui était dans un storyline de winning streak pour battre celle de Goldberg qui allait se terminer un mois plus tard contre ce dernier. Pour le combat, quelques beaux moments. Benoit place la jambe de Vicious entre le poteau et les escaliers et DROPKICK les escaliers! Il réussi un peu plus tard une GERMAN SUPLEX sur le monstre! Benoit applique son CRIPPLER CROSSFACE mais Vicious est trop fort et se relève pendant que Benoit applique toujours la prise et atteint les cordes! Benoit reprend le contrôle et place Vicious au sol, il monte sur la troisième corde… FLYING HEADBUTT MAIS VICIOUS ÉVITE!! Vicious place Benoit entre ses jambes… POWERBOMB et c’est la fin. Vicious nouveau champion US.

Note : **¾, et je pense que je suis même généreux. Vicious gâche le combat mais Benoit vient en sauver une bonne partie. Les deux hommes vont faire un bien meilleur combat, dans ce fameux combat de championnat où Benoit a gagné le titre de la WCW avant de quitter le navire.

Diamond Dallas Page vs Goldberg

Un combat avec quand même un potentiel entre un Goldberg encore extrêmement populaire et un Diamond Dallas Page délicieux dans son rôle de heel. Ce qu’on remarque d’abord c’est à quel point Goldberg va complètement réveiller la foule qui avait l’air endormi et avec raison avec le triste spectacle présenté. Le combat n’est pas très très bon et fait présence d’attraction et l’assume très bien d’ailleurs. On a l’impression de revenir aux combats dans la fin des années 90 avec Hulk Hogan. Pourtant, c’est vraiment pas désagréable et on embarque très bien là-dedans quand on voit la foule scander Goldberg avec énergie. Diamond Dallas Page est incroyable, pas sur le ring car bon le combat est très moyen, mais il joue le heel à la perfection. Il est poltron, il profite de ses chances, jouent énormément avec la foule et vient même feindre de quitter le combat. En tant que tel, on prend le match pour ce qu’il est, un divertissement rapide et efficace avec deux lutteurs grandioses dans leur rôle. De bons moments surtout causés par DDP, ce dernier peu de temps après le début du match met Goldberg avec un coup de BRASS KNUCKLES en pleine gueule de Goldberg, plus tard il va magnifiquement contrer un HIP TOSS avec un IMPLANT DDT!! Kanyon et Bam Bam Bigelow vont venir intervenir, Kanyon va exploser un contenant de verre derrière la tête de Golberg et DDp v enchaîner avec un SAMBO SUPLEX mais Goldberg va encore s’en échappé. La triade va encore intervenir pendant que DDP va distraire l’arbitre mais Goldberg va démolir les deux lardons suivi d’un SPEAR sur DDP pour terminer avec le JACKHAMMER pour la victoire.

Note : Un bel exemple où la foule fait tout le travail. Je vais donner un **½ bien mérité car c’est assez excitant même si c’est vraiment pas inoubliable niveau lutte. Goldberg et DDP jouent leur rôle respectif à la perfection.

MAIN EVENT
WCW World Heavyweight Championship
Hulk Hogan © vs Sting


Mise en situation sur la rivalité entre les deux hommes. Hogan revenait en rouge et en jaune et Sting voulait la ceinture. Hogan voit l’opportunité d’affronter Sting dans un combat loyal entre deux légendes mais Lex Luger vient semer la bisbille et dit qu’Hogan est toujours un salopard et qu’il va poignarder Sting dans le dos. On en arrive donc à ce combat, qui nest pas très mémorable avec un Hogan qui à l’époque ne pouvait plus donner grand-chose. On commence de façon très lente… et par lent je veux dire leeeeeeennnnnntttt. Ensuite on entre dans du pur brawling sans grande inspiration. L’idée ici était de surprendre les fans par le booking involontairement maladroit qu’il y avait eu pour ce combat. Pour vous expliquer, le combat tient sur le fait qu’Hogan pouvait redevenir heel. Pour encourager cette théorie, Hogan sort tout l’arsenal de son temps NWO, il va étrangler Sting avec un câble, va le mordre et lui griffer le dos mais OH SURPRISE quand on en arrive à la fin, c’est STING qui va trahir Hogan et c’est lui qui va faire un heel turn et devenir champion. Le problème est que la WCW pensait vraiment qu’un Heel turn de Sting allait fonctionner mais la réaction du public à été tout autre. Au moment de frapper Hogan avec le bâton de baseball, la foule est entrée dans une euphorie absolument incroyable et le pauvre Sting semblait tout perdu devant la réaction des fans ! Ensuite c’est la fête dans l’aréna comme si Sting venait de libérer le monde d’un tyran. La WCW a donc complètement raté son coup avec le heel turn de Sting et le pauvre allait perdre le titre un mois plus tard contre Goldberg et redevenir l’idole des fans par la suite. Le combat est donc très ordinaire, et la fin, complètement chaotique où y’à Bret, DDP, Vicious, Luger vient donner un peu de vie mais la conclusion, absolument hilarante par son ratage total, vaut à elle seule le visionnement du PPV.

Note : Je ne peux pas donner plus que *¾, ce match ne vaut le fast forward que pour sa conclusion.

Verdict : PPV médiocre d’une fédération qui manquait visiblement de jus. Les choix de combats sont extrêmement douteux et la carte n’est pratiquement pas intéressante. Il n’y a pas vraiment un vrai bon combat, plutôt beaucoup de matchs décevants ou complètement ratés. Je ne saurais donc vous conseiller un gala de la sorte car c’est vraiment pas très bon, outre l’intérêt historique de voir une fédération de grosse réputation se péter complètement la gueule.


Dernière modification par Abba ; 09/03/2009 à 19h41.



Vos commentaires
  #2  
Vieux 09/03/2009, 10h34
Mr Bison
 
Excellente review Abba et je suis vraiment content que tu ai reprit les coffres au trésor de la lutte.
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 09/03/2009, 11h31
R-Val
 
Sa serait donc plutôt pour ce PPV pas le coffre au trésor mais la déchetterie de la lutte
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 09/03/2009, 11h32
R-Val
 
Très bonne review par contre
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 09/03/2009, 12h00
ifyasmell
 
Très bien Abba, pour quelqu'un comme moi qui n'as pas connu la WCW tu me nourris ( je parle de ma connaissance de lutte ).
Continue comme cela et et rassasie-moi.
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 09/03/2009, 12h09
cloclos
 
à quand une review du légendaire WCW new blood rising ?
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 09/03/2009, 15h54
THE KING
 
Excellent Abba, j'ai bien aimé ta review !

J'aimerais bien que tu fasses une review des autres PPV de la WCW SVP.
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 09/03/2009, 19h38
SUICIDE
 
Coffre au trésor et tu nous nous review un PPV de merde ?

Bonne review quand même. J'espère juste que c'était une vidéo tirée au hasard comme avant. Et j'espère un bien meilleur show reviewé la prochaine fois.
Réponse avec citation
  #9  
Vieux 16/03/2009, 05h39
Fano
 
Berlyn ou comment raté une gimmick, il arrivait au début avec une dizaine de gardes du corps, je trouvais Alex Wright cool dans le rôle ... puis vient le début tant attendu, face à Jim Duggan, type fort sympa mais bon j'aime pas dire du mal des gens mais il est sympa quoi IoI. Finalement Berlyn a affronté son homme de main qui s'appelait The Wall non ? et a repris son rôle d'Alex Wright (les cheveux en moins) en conclusion si ma mémoire est bonne.
Réponse avec citation
Réponse



Liens sociaux

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT -5. Il est actuellement 21h26.

FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2016
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,12700 seconds with 9 queries