FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

Chroniques FN-Lutte Chroniques du staff portant sur la lutte

Critique de NXT TakeOver - Phoenix : Comme d'habitude
FN-JOURNAL: Chroniques FN-Lutte

Réponse
 
Outils de la discussion
  #1  
Vieux Chronique de Ralgrad, publiée 30/01/2019, 16h50
Avatar de Ralgrad
Ralgrad Ralgrad est déconnecté
 

Critique de NXT TakeOver - Phoenix : Comme d'habitude




Contrairement aux années précédentes, le calendrier des pay-per-views de la WWE s'est ouvert avec NXT UK TakeOver : Blackpool. Et si le show était pas mal, sa grande sœur américaine se devait de bien répondre avec cet épisode produit à Phoenix et montrer le gouffre séparant les deux divisions. Et comme d'habitude, tout semblait maitrisé, préparé minutieusement et le résultat est presque parfait. Presque car un match a été en-dessous des autres et si vous suivez la NXT, vous avez probablement une idée duquel.

Quoi qu'il en soit, le show fait désormais partie de l'histoire et si une partie de la carte s'avérait peu innovante, c'est le show s'est laissé couler et on arrive au moment habituel où je vous invite à y replonger une nouvelle fois pour faire un tour d'horizon de ce qui s'y est passé.


Championnat des Équipes de la NXT
Undisputed Era (c) vs. War Raiders


C'est devenu presque une habitude, les équipes sont chargés d'ouvrir le bal et très souvent, ça offre le match qui rentabilise directement le prix du ticket. Samedi dernier n'a pas fait exception, Hanson & Rowe sont devenus champions de la division, au terme d'un super match. Comme souvent, Roderick Strong et Kyle O'Reilly n'auront pas démérité, mais il était temps de passer le flambeau. On peut noter la superbe entrée des vikings, qui a bien mis dans l'ambiance du champ de bataille qu'allait être Phoenix. Le schéma du match est cependant assez banal et c'est peut-être le seul reproche que j'aurais. L'Undisputed Era a fait preuve de vice pour avoir temporairement l'avantage et Rowe a fini par s'en sortir pour laisser Hanson se déchaîner. J'aime toujours autant les Backbreaker de Strong, encore plus quand ils sont portés sur des lutteurs plus lourd que lui, donnant l'impression que leur colonne vertébrale -plus longue- est plus sujette à se briser. Le High & Low des champions m'ont brièvement mis le doute sur le résultat du match, mais les War Raiders étaient trop fort pour perdre une nouvelle chance de remporter les titres.


Grudge Match
Matt Riddle vs. Kassius Ohno


Je profite de cet instant pour faire un autre reproche qui concerne le manque de stipulation sur la carte. Et entre nous, on est bien d'accord qu'un Grudge Match, c'est de la connerie ? Parce que j'ai pas trop vu la différence par rapport à un match dans les règles classiques. Enfin bref, si la victoire de Matt Riddle ne faisait -hélas- aucun doute, j'ai beaucoup apprécié cette domination de Kassius Ohno, qui n'a ainsi pas trop été affecté par la défaite. En frôlant les dix minutes, le match n'est ni trop court, ni trop long et c'est parfait pour un tel combat. Tout ce que je retiens c'est donc cette domination qui aurait pu totalement être éclipsée par la mauvaise réception -visuellement parlant- sur la Suplex de Riddle. Mais plus de peur que de mal, car il n'est pas blessé apparemment. Je trouve dommage que le public s'était déjà endormi, alors qu'il s'agissait uniquement du deuxième match de la soirée et que généralement, les pay-per-views de la NXT sont assez rapide à voir. On passera sur la fin qui voit Ohno se rendre après une suite de coups de coude, je ne savais pas qu'on pouvait abandonner comme s'il s'agissait d'une soumission. Mais bon, ce n'est pas bien méchant, on va pas en faire tout une histoire.


Championnat d'Amérique du Nord
Ricochet (c) vs. Johnny Gargano


Le troisième match de la soirée était probablement celui que beaucoup attendaient. Il faut dire que vu les noms qui s'affrontent, sur le papier, le match a tout du "showstealer" par excellence. Cette fois-ci, l'affiche était fraîche et le résultat difficile à deviner. C'était parfait pour être dans le bain et le public semblait donc se canaliser pour se lâcher pendant ce match. Des Superkicks à briser des mâchoires, des DDT plantés jusqu'au sol, des enchaînements rapides comme l'éclair... ce combat était l'un des meilleurs chez les deux hommes, depuis le début de leur arrivée à la NXT. Forcément et vu que ce sont des hommes, il fallait bien quelques temps morts pour qu'ils récupèrent et très honnêtement, même si je comprends cela, ça m'embête un peu car ça donne un match hachée. Johnny Gargano qui hésite à agir comme Tommaso Ciampa... on y retrouve une petite touche psychologique qui permet de voir où en est "Johnny TakeOver" et c'est bien sympa. Le voir triompher en agissait maléfique-ment m'a bien fait sourire, d'abord parce qu'il a gagné un titre en solo -ce qui est une juste récompense- et parce que cela ouvre la possibilité de le voir s'allier à son ex-ami et peut-être ex-rival dorénavant.


Championnat Féminin de la NXT
Shayna Baszler (c) vs. Bianca Belair


Dans mon introduction, je parlais d'un match en-dessous des autres et bien, on y est. Il y a quelques temps, je commençais à trouver les matches de Baszler assez bon, sans être des classiques de la discipline. Mais son bilan reste quand même quelques peu négatif. Elle a affronté Ember Moon, Kairi Sane ou encore Nikki Cross en pay-per-view, des adversaires différents dans le style et ça a toujours été mitigé. Contre Bianca Belair, qui joue sur sa force physique pour détruire ses adversaires, ça n'a pas pris aussi. Et pourtant la séquence où elle tire la tresse de la EST of NXT pour l'attirer droit dans le poteau, c'était bien pensé et j'aurais aimé que la championne voit cela comme un désavantage pour Belair et continue d'utiliser la tresse à ses propres fins, chose qui n'est pas arrivée. La fin du match est super et permet de maintenir la crédibilité de Bianca Belair intacte. Cette dernière a héroïquement résisté à la soumission de la championne, s'évanouissant après avoir longuement résisté. C'est de cette manière qu'aurait dû perdre Becky Lynch, mais on y reviendra prochainement, lors de la prochaine critique.


Championnat de la NXT
Tommaso Ciampa (c) vs. Aleister Black


La soirée s'est terminée sur un main-event opposant Tommaso Ciampa et Aleister Black, pour le championnat majeur de la NXT. Un bon match pour clôturer la soirée, bien que je n'ai pas trop apprécié l'utilisation abusive des prises de finition, notamment le Fairy Tail Ending. Le résultat ne faisait que peu de doutes, c'est d'ailleurs ce qui a fait que j'ai eu du mal à rentrer vraiment dedans au début. Mais sinon, c'était plutôt propre, Black s'est concentré longuement sur la jambe du challenger. Un bon travail qui a porté ses fruits sur la fin du match, voyant ce dernier difficilement porter la Black Mass et perdant le combat sur cette action. La scène de fin, celle voyant Tommaso Ciampa célébrer aux côtés de Johnny Gargano est un segment qui m'a bien plu. Il y a quelques mois j'écrivais une chronique pour dire que la WWE ne méritait pas #DIY et ce que la NXT fait avec les deux hommes, me conforte dans mes idées.

Quand on est trop souvent au sommet de son art, il faut trouver quelque chose pour continuer à épater son public. Et dans le cas de NXT, je ne sais pas comment ils font cela, mais à chaque fois, je me dis qu'on a probablement un des cinq meilleurs de toutes l'histoire. Sauf qu'il y en a environ une bonne quinzaine dans ce cas-là et c'est là qu'on voit à quel point, la branche jaune & noire est au-dessus du lot. NXT TakeOver : Phoenix était un très bon pay-per-view et je ne peux que baver d'impatience avant de voir la suite. En attendant, un petit cadeau pour ceux qui n'ont pas eu le courage de tout lire, avec les points positifs et négatifs.

Points positifs :
+ Dans l'ensemble, 3 matches sur 5 de très haut niveau
+ La tenue de Johnny Gargano et l'entrée Viking des War Raiders
+ Kassius Ohno et Bianca Belair perdent avec les honneurs

Points négatifs :

- Carte avec peu de fraîcheur
- Des résultats trop attendus
- Un match féminin décevant



Vos commentaires
Réponse



Liens sociaux

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT -5. Il est actuellement 17h51.

FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2018
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,10974 seconds with 11 queries