FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://lutte.fnnation.com
Page d'accueil Les dernières nouvelles du monde de la lutte Chroniques de lutte Forum de discussions sur la lutte Fnlutte.com, en ligne depuis le 1er novembre 2001
Précédent   FNFORUM | Section nouvelles | Nouvelles et rumeurs | Cartes et résultats
S'inscrire FAQ Membres Marquer les forums comme lus


Résultats - NJPW Wrestle Kingdom 13
Section: Résultats


 
 
Options
  #1  
Vieux 04/01/2019, 02h06
Japon Résultats - NJPW Wrestle Kingdom 13
Nouvelle publiée par schnockelloch


Konnichiwa,

Cela devait arriver un jour, le Prince de vos Nuits a fini par ne pas dormir et devient exceptionnellement le Prince du Soleil Levant. Nous sommes réunis donc ce matin pour Wrestle Kingdom 13, le plus gros show de lutte au Japon et sans doute le plus gros événement de catch au monde hors WWE. Nous détaillerons au fur et à mesure la carte de ce show qui est la 13e édition sous ce nom, mais qui se tient en fait traditionnellement le 4 janvier au Tokyo Dome depuis 1992, les deux premières éditions ayant même été des partenariats avec la WCW.
Nous sommes donc à Tokyo au Japon, 13 millions d'habitants dans la ville, 42 millions même dans ce qui constitue l'aire urbaine la plus peuplée au monde. Nous n'avons évidemment pas la place pour détailler l'histoire de cette ville, alors attardons nous vu l'heure sur un élément simple, le petit-déjeuner japonais. Il est traditionnellement composé de riz avec un œuf cru, de soupe miso et de légumes marinés appelés Tsukemono (concombres, aubergines, prunes et daikon soit le radis blanc japonais). Il est un peu long à préparer (si vous voulez vous en faire un pour vous mettre dans l'ambiance, j'aurais dû prévenir plus tôt) et du coup les jeunes japonais le délaissent en semaine pour des plats plus occidentaux comme les céréales et les toasts mais le prennent le Weekend quand ils ont le temps de le préparer. En guise de protéines, ils ajoutent en outre souvent une omelette japonaise, du saumon ou de l'éperlan grillé et une salade de petits poissons (shirasu) avec du tofu. C'est un repas sain et équilibré obéissant à la règle du kaiseki voulant qu'on serve de nombreux petits plats simultanément.


On nous annonce que c'est la foule la plus importante qui assiste au show en vingt ans

Traditionnellement le pré-show est marqué par une bataille royale histoire de placer tous les lutteurs qui ne sont pas sur la carte. Cette année c'est un peu différent vu qu'on a droit à un Gauntlet Match d'équipes de trois pour obtenir un spot de Number One Contender pour le championnat NEVER

Number One Contender Gauntlet Match for the NEVER Openweight Six-Man Tag Team Championship
CHAOS (Hirooki Goto, Beretta, & Chuckie T) vs. Suzuki Gun (Minoru Suzuki, Lance Archer, & Davey Boy Smith Jr.) vs. Ryusuke Taguchi & Most Violent Players (Togi Makabe, & Toru Yano) vs. Yuji Nagata, Jeff Cobb, & David Finlay vs.The Elite (Marty Scurll, Hangman Page, & Yujiro Takahashi)

On commence avec
The Elite (Marty Scurll, Hangman Page & Yujiro Takahashi a. Chase Owens) vs Yuji Nagata, Jeff Cobb & David Finlay
Assez rapidement Finlay profite d'une mésentente entre Page et Owens suite à une intervention ratée pour faire un roll-up et obtenir le tombé. Il y a de la dissension parmi The Elite après ceci.
Gagnants : Yuji Nagata, Jeff Cobb & David Finlay
CHAOS (Hirooki Goto, Beretta, & Chuckie T) vs Yuji Nagata, Jeff Cobb & David Finlay
Nagata intervient plusieurs fois pour briser des tombés, Chuckie T tente un Moonsault mais esquivé et Finlay porte un nouveau roll-up pour la victoire.
Gagnants : Yuji Nagata, Jeff Cobb & David Finlay
Suzuki Gun (Minoru Suzuki, Lance Archer, & Davey Boy Smith Jr.) vs Yuji Nagata, Jeff Cobb & David Finlay
Smith porte sur le ring l'Olympic Slam, le Standing Moonsault et une Saito Suplex pour le compte de deux mais hors du ring Suzuki cherche une chaise et envoie Finlay contre la balustrade. Dans le ring Lance Archer porte son finisher sur Finley et c'est fini.
Gagnants : Suzuki Gun
Tony Makabe arrive en tenue de rugby et un ballon ovale mais le rookie et ses partenaires sont accueillis dès l'allée par Suzuki Gun qui en profitent pour charger Kevin Kelly et Don Callis, les commentateurs anglais.
Suzuki Gun (Minoru Suzuki, Lance Archer, & Davey Boy Smith Jr.) vs Ryusuke Taguchi & Most Violent Players (Togi Makabe, & Toru Yano)
Evidemment Suzuki donne une leçon traditionnelle de l'ancien au rookie pour commencer et passe le relais au fils du British Bulldog qui nous fait des poses à la Hogan et Lance Archer ensuite fait le old school à la Undertaker. Tagushi se dégage avec le hip attack et passe à Makabe et ils en profitent pour s'échanger des coups ultra-stiff en aimant ça. Yano prend le relais, défait la protection du coin dans un registre un peu comique. Archer et Smith portent la Hart Attack mais Yano se dégage à deux. Taguchi brise un autre tombé et Suzuki porte le sleeper sur Yano, contre le hip attack une fois mais pas deux de Taguchi. Ca part dans tous les sens et Yano porte un low blow sur Archer pour le tombé.
Gagnants : Ryusuke Taguchi & Most Violent Players (Togi Makabe, & Toru Yano)
Ca continue à l'extérieur avec Suzuki frustré qui frappe ses partenaires puis s'en va tandis que les vainqueurs rigolent dans le ring pour conclure cet opener bien sympa.


On se retrouve d'ici une vingtaine de minutes pour le show principal. Peut-être un peu plus car NJPW World est saturé à cause du trafic.

On revient pour l'Opener de la carte principale qui a été annoncé à l'avance. Un Dream Match pour certains toutefois la hierarchie étant un concept important pour les japonais, il est possible que les deux lutteurs soient un peu volontairement "en dedans" vu cette position. C'est Will Ospreay qui entre en premier sous une bonne pop, il est suivi de Kota Ibushi, une des vedettes montantes au Japon.
NEVER Openweight Championship
Kota Ibushi (c) vs Will Ospreay

Ca commence fort avec une grosse confrontation et les acrobaties de Ospreay qui se retient à chaque fois au dernier moment vu que Ibushi les esquives. Ibushi finit toutefois en bas et Ospreay porte son Tiger Drop (un suicide dive en saut périlleux arrière). On part pour des strikes et Ibushi plus puissant envoie son adversaire en bas avant de faire un springboard moonsault depuis le tablier.
On revient dans le ring et Ibushi porte une german suplex énorme avec ponté pour le compte de deux (Ospreay à un gros historique de blessures au cou). Ospreay reprend le dessus avec un Rolling dropkick, nouvelles esquives, powerslam de Ibushi mais Ospreay lui porte un kick alors qu'il était dans le coin.
Suit un nouvel échange de coups d'avant-bras, les lutteurs se défiant. Ibushi finit par porter un gros chop mettant l'anglais au sol. Ospreay évite une powerbomb, dropkick, superbe échange de powerbomb contrés et un spanish fly de Ospreay pour conclure, les deux sont au sol sous les applaudissement du public. Ospreay porte un superkick par derrière puis un stormbreaker mais Ibushi contre pour le copte de deux. German de Ospreay. Ibushi revient avec un running knee à la Nakamura et une Last Ride Powerbomb pour le compte de deux. Ospreay contre une charge par un balayage de jambes, Ibushi est la tête en bas dans le coin et Ospreay lui porte des claques assis tranquillement devant lui jusqu'à ce qu'Ibushi réponde toujours la tête en bas, Ospreay du coup porte des coups de pied à la tête. Il relève Ibushi pour l'asseoir sur le coin mais Ibushi se relève et porte un double stomp sur Ospreay depuis le coin et tombe tête la première sur le ring du coup il saigne du nez.
Ospreay contre encore le japonais et Ospreay lui porte un Rolling low dropkick, Ibushi parvient par revenir avec une german pour le compte de deux et on repart pour des coups conclus par un gros clothesline du britannique. Ospreay tente le stormbreaker mais Ibushi le contre en une sorte de package pile driver mais l'anglais se dégage à deux. Ospreay revient avec un gros running elbow sur l'arrière du crane du japonais. L'arbitre vérifie la santé du japonais et Ospreay revient et cette fois porte le stormbreaker pour le titre.
Gagnant et nouveau NEVER Openweight Champion : Will Ospreay
Ospreay célèbre avec sa ceinture tandis que des officiels viennent prendre soin de Ibushi complétement inanimé dans le ring et le placent dans une civière pour l'évacuer.



Dernière modification par schnockelloch ; 04/01/2019 à 03h29.
  #2  
Vieux 04/01/2019, 03h34
 
Ajout par schnockelloch


On commence par l'arrivée de Sho et Yoh accompagnés de Rocky Romero qui porte sur son dos une bombonne de gaz carbonique qu'il projette sur la foule avant de rejoindre les commentateurs américains. Arrivent ensuite Bushi et Takagi et Suzuki Gun qui arrivent calmement chemises noires
IWGP Junior Heavyweight Tag Team Championship
Suzuki-gun (Yoshinobu Kanemaru and El Desperado) (c) vs. Roppongi 3K (Sho & Yoh, a. Rocky Romero) vs. Los Ingobernables de Japon (Bushi & Shingo Takagi)

Sho & Yoh envoient Suzuki Gun en bas et leur portent un double suicide dive. Ils veulent le refaire sur Los Ingobernables mais ils sont plus prompts et les accueillent avec des coups de coude. Yoh parvient à se dégager au bout d'une ou deux minutes et à passer le relais à Sho. Shingo parvient à prendre le relais de force sur Kanemaru et fait valoir le bon style stiff des Suzuki Gun faisant monter le volume sonore de la salle. Cela redevient confus et part dans tous les sens et on finit par Sho et Yoh portant un double jumping knee sur le desperado puis un knee strike sur Kanemaru pour le compte de deux. Les jeunes japonais chauffent la foule mais Takagi profite d'une intervention pour porter son clothesline une fois dans le dos, et une fois de face mais Sho se dégage. Bushi sort Yoh du ring et Takagi porte son Last to the Dragon pour la victoire.
Gagnants et nouveaux champions : Los Ingobernables de Japon


La Revolution Pro est une fédération affiliée à la NJPW. L'anglais Zach Sabre Jr qui est un peu bloqué dans son pays vu que la WWE commence à mobiliser le marché britannique, s'est donc réorienté vers une carrière au japon et a rejoint Suzuki Gun. Il arrive avec Taka Michinoku, l'ancien de la WWE faisant une promo bien reçue par le public mais comme je parle mal le japonais, j'ai du mal à vous la traduire. Arrive ensuite le japonais.
Revolution Pro British Heavyweight Championship
Tomishiro Ishii (c) vs Zach Sabre (a. Taka Michinoku)

Premier échange d'esquives dominé par Ishii mais dès le second échange Sabre nous porte un armbreaker et part pour ses soumissions avant qu'au bout d'une minute Ishii atteigne les cordes. L'anglais se concentre logiquement à torturer le bras de Ishii, les mains et fait ses routines sur les articulations puis des kicks (peu crédibles comme l'échange de coups qui suit). Du coup Sabre repart sur une torsion sur les articulations d'un bras, puis un autre et Ishii atteint les cordes.
Nouvel échange et Sabre porte une ankle lock mais cette fois Ishii parvient à la renverser et à porter une de son cru. Sabre se dégage et se prend un gros coup de bélier du japonais, l'anglais ne fait pas le poids. Ishii porte des chops. L'échange se poursuit par une overhead belly-to-belly du japonais, suivi d'une superplex de la deuxième corde mais l'anglais se relève et essaie de casser le bras de son adversaire avant d'enchainer par ses torsions du bras sous toutes les formes possibles, concluant par une octopus et une powerbomb pour le compte de deux.
Sabre tente un Zach Driver (sa version du Michinoku Driver) puis tente des kicks sur le japonais, ce qui le fait rire et il porte un gros clothesline au britannique et une powerbomb pour le compte de 2 3/4. Gros coup de boule du japonais, énorme clothesline pour le compte de 2 1/2 aussi. Ishii tente son brainbuster mais Sabre se dégage et tente une rear naked choke. Ishii tente un lariat, gros échange et nearfall de Sabre, Enziguri contré du japonais mais il revient avec un clothesline sur Sabre assis. Sabre contre encore le brainbuster par une clé de bras et travaille encore les articulations. Sabre porte à nouveau la pieuvre mais cette fois il amène le japonais au sol pour lui attaquer les deux bras en même temps et prendre la ceinture par soumission.
Gagnant et nouveau British Heavyweight Champion : Zach Sabre Jr.
Un officiel présente la nouvelle ceinture de championnat à Sabre.

On doit être un peu en retard car on passe très rapidement à la suite avec l'arrivée des Young Bucks sans artifices particuliers. Arrivent ensuite Evil & Sanada, façon prince des ténèbres matiné de Final Fantasy.
Arrivent ensuite les champions, nouvelle version du Bullet Club avec Bad Luck Fale et le maitre du Kendo Stick Jado. C'est parti pour a priori un spotfest.

IWGP Tag Team Heavyweight Championship
Guerrillas of Destiny (Tama Tonga and Tanga Loa a. Bad Luck Fale & Jado) (c) vs. Los Ingobernables de Japon (Sanada and Evil) vs. The Young Bucks (Matt Jackson and Nick Jackson)

Chacun part pour un tag à une autre équipe. Evil emmène Matt Jackson sur la rampe et lui porte un gros clothesline avec 20 mètres d'élan environ. Du coup Tanga Loa s'occupe de Evil et les Bucks reviennent avec leurs acrobaties habituelles. Matt porte un dropkick à travers les cordes sur Sanada puis ils enchainent avec un double team sur Evil. Les Guerrilla of Destiny encouragent Evil qui contre un superkick et passe à Sanada. Il porte la Paradise Lock enroulant un Bucks sur lui-même puis enchaîne sur tous les lutteurs crossbody par dessus la troisième corde.
On enchaîne le spotfest avec un Magic Killer sur Tama Tonga avec Tanga Loa en partenaire involontaire, Jackson intervient mais tout le monde se retourve sur le coin. On porte une powerbomb qui en envoie trois au sol et Nick Jackson porte un 450 sur Sanada. Jado monte dans le ring, Fale le retient et les Bucks portent un double superkick que se prend Jado. Fale les sort mais ils reviennent après un magic killer de Evil & Sanada sur Tama Tonga pour un double superkick sur Tanga Loa. Ils se placent pour leur finish mais Tama Tonga intervient. Evil et Sanada reviennent et enchainent le Magic Killer sur Tonga et un moonsault sur Jackson au sol pour la victoire.
Gagnants et Nouveaux Champions : Los Ingobernables de Japon (Evil & Sanada)




Dernière modification par schnockelloch ; 04/01/2019 à 04h25.
  #3  
Vieux 04/01/2019, 04h30
 
Ajout par schnockelloch


Après ce spotfest on devrait revenir à plus simple, arrive Juice Robinson. Et amis des jolis fesses, voici arriver Cody et son épouse Brandi qui a sorti le trikini bleu. (oui elle n'a pas pu s'empêcher de le tweeter, le voilà).


IWGP United States Championship
Cody (c. a. Brandi Rhodes) vs Juice Robinson

Avant la cloche Cody essaie de décapiter Juice mais Robinson l'esquive , envoie Cody au sol qui simule une blessure au genou, Juice revient, Brandi monte sur le tablier mais Robinson porte un spine buster. Robinson veut enchainer par une descente de la troisième corde mais Brandi monte sur le ring et se couche sur son époux. Robinson hésite mais finalement descend du coin et demande à Brandi de sortir, ce qu'elle fait en défiant le challenger de la frapper.
Cody tente le crossrhodes sur le tablier, esquivé et finit par envoyer Robinson sur le poteau et enchaine par une domination. Il distrait l'arbitre et Brandi porte un spear sur Robinson suivi d'une clé de bras jusqu'à ce que l'arbitre ne la voit. Finalement elle est renvoyée en coulisses. Cody porte le crossrhodes du coup dans le ring mais Robinson se dégage à 2 1/2.
Cody domine jusqu'à ce que Juice contre un nouveau crossrhodes en un crossrhodes de son cru pour le compte de 2 1/2. Cody domine de nouveau et finit par frapper son adversaire au sol avec sa ceinture puis le frappe. Le challenger revient avec des chops et suit un échange de coups dont Robinson finit par prendre le dessus. Cody porte un superkick et veut enchainer par un disaster kick mais Robinson lui porte une énorme droite, puis un autre et son finish le pulp frictions (un Twist of Fate amélioré). Il en porte un second plutôt que de tenter le tombé et cette fois enchaîne par le tombé et la victoire et mettre fin au plus mauvais match de la soirée et de loin
Gagnant et nouveau champion IWGP US : Juice Robinson

Arrive ensuite Bone Soldier Taiji Ishimori. Arrive ensuite un enfant avec la coupe de cheveux et la ceinture de Kushida qui est rattrapé par un savant fou sur le stage dans une parodie de retour vers le futur. De la fumée sort du stage et Kushida arrive à la place de l'enfant (les japonais sont bon public, ils rient de bon cœur).
IWGP Junior Heavyweight Championship
Kushida (c) vs Taiji Ishimori

Dropkicks de Kushida dont un très beau cartwheel dropkick pour commencer.
Mais Ishimori place le champion dans une Yes Lock pendant un bon bout de temps avant qu'il n'atteigne les cordes avec ses pieds. Ishimori continue sa domination avec un bon sliding german entre autres jusqu'à ce que Kushida le contre avec un armbreaker pour accueillir un springboard 450.
Il fait la transition en Triangle jusqu'à ce que Ishimori finisse par se dégager. Kushida tente un sprinboard back elbow, divers contres et ce bel écahnge se conclut par un gros kick après avoir posé littéralement Ishimori sur l'arbitre. Ishimori finit après divers échange que mon Stream n'a pas permis de voir par porter la Bloody Cross pour prendre le titre.
Gagnant et nouveau champion IWGP Junior Heavyweight : Taiji Ishimori



Dernière modification par schnockelloch ; 04/01/2019 à 05h17.
  #4  
Vieux 04/01/2019, 05h04
 
Ajout par schnockelloch


On a le droit à un récapitulatif de la rivalité entre Okada et Jay White, avec Gedo qui trahit Okada et le clan CHAOS pour rejoindre Switch Blade Jay White. Okada arrie tout en blanc, et arrive ensuite le faiseur de pluie qui fait monter le bruit puissance 10. Il est sans ballon et reçoit une énorme pop car il est en short et non en pantalon, dans sa tenue à l'ancienne.


Kazuchika Okada vs Jay White (a. Gedo)
White domine toutefois le début du combat et envoie rapidement le japonais au sol contre la barrière. White continue à dominer le combat mais Okada finit par réveiller la foule en ripostant. White lui porte une claque, esquive une charge, nouvelle claque mais enfin Okada porte à son tour une claque, puis une autre et envoie le néo-zélandais au sol et reçoit encore une pop. Il porte un DDT pour le compte de deux. Okada finit ensuite par placer White assis sur le coin et porte un dropkick sur la poitrine de White. On finit en bas, White passe par dessus la barricade et Gedo essaie d'intervenir, du coup Okada le passe aussi au-dessus et porte un running crossbody par dessus la troisième corde sur les deux, avant de recevoir une nouvelle salve d'applaudissements.
Okada fait ensuite son ancienne pause et tente le rainmaker. Toutefois White contre par un flatliner, une german et un uranage. Gefo amène une chaise, tente de venir sur le ring et se fait repousser. White tente de frapper Omega avec la chaise mais Okada le contre et projette White et la chaise sur le fourbe manager.
White revient avec une souplesse, et le kiwi crusher son finisher mais Okada se dégage à 2 1/2. Okada contre le Blade Runner (roll the dice) et porte un tombstone pile driver et une pop "Okada" part.Okada reprend le dessus, White contre le Rainmaker, White contre le tombstone, Okada contre un Urinage et cette fois il porte le rainmaker.
Okada tente un nouveau rainmaker mais à la surprise de tous White le contre en Bladerunner et gagne.
Gagnant: Jay White
White célèbre la plus grosse victoire de sa carrière tandis que des soigneurs ramènent Okada en coulisses et que Gedo le nargue et va vanter la "nouvelle ère" auprès des commentateurs.



Dernière modification par schnockelloch ; 04/01/2019 à 05h44.
  #5  
Vieux 04/01/2019, 05h32
 
Ajout par schnockelloch


Chris Jéricho est à la NJPW ce qu'est Brock Lesnar à la WWE. Un part-timer qui apporte du star power avant de repartir avec sa ceinture pour plusieurs mois (3 combats en 2018). Son challenger Tetsuya Naito arrive l'air badass avec un masque de chien enragé. Suit ensuite le canadien, maquillé et chapeau façon zombie.
IWGP Intercontinental Championship
No Disqualification Match
Chris Jéricho (c) vs Tetsuya Naito

Naito attaque de suite Jéricho avant qu'il ne rentre. Du coup le combat se transpose sur la rampe et Naito porte un gros powerbomb dessus. On revient dans le ring, Naito défait la protection du coin du ring et frappe le "alpha" avec. Naito enchaine avec un gros head scissor, continue son assaut et porte un clothesline qui envoie Jéricho en bas mais le canadien accueille la tentative de suicide dive (je suppose) avec un kendo stick.
Du coup le canadien domine la suite enchaine par des coups de kendo stick et étrangle Naito avec . Il enlève son t-shirt montrant une forme que nous qualifierons de "relative". Jéricho porte son springboard dropkick sur Naito sur le tablier. On est en bas, Jéricho prend une caméra et filme Naito au sol avec. Nous sommes maintenant sur les tables des commentateurs et Jéricho porte un gros pile driver sans que les tables ne se brisent. On repasse par dessus la barricade et Jéricho sonne la cloche et défie le public. Crossbody du canadien depuis la troisième corde et il défie le public. Cela permet à Naito de récupérer un peu mais Jéricho porte le lionsault. Naito revient après de nouvelles provocations du canadien et porte un low dropkick. Jéricho tente de le frapper à la tête mais Naito demande plus de coups, porte un backbreaker puis un neckbreaker. Naito met son pied sur la tête de Jéricho et salue la foule. Jéricho accueille un lowdropkick du canadien et enchaîne par le Walls of Jéricho. Naito finit par se relever, contre le code breaker et porte un swinging DDT puis un Triangle pour le compte de deux. Jéricho contre le finisher de Naito et repart pour le Walls of Jéricho. Après une minute Naito parvient à attraper le kendostick qui trainait par là et frappe Jéricho avec. Il enchaîne avec un gros coup de bâton dans le bide proéminent du canadien. Le japonais mime une frappe de baseball mais Jéricho l'esquive et porte le codebreaker pour le compte de … 2 3/4.
Jéricho cherche le kendostick mais finalement renonce à l'utiliser et va chercher une bonne dizaine de chaises qu'on avait entassées sous le ring de peur de manquer. Il en prend une, frappe le japonais dans le ventre et sur le dos, tente une powerbomb sur le tas de chaises mais Naito le contre en DDT, sort les chaises et porte … le codebreaker pour le compte de 2 1/2. Naito monte sur le coin avec le bâton mais Jéricho lui lance une chaise et va le chercher. Naito porte une german suplex sur une chaise, Jéricho esquive le finish de Naito, pousse l'arbitre, le fameux "red shoes" et porte un low blow puis un code breaker pour le compte de 2 3/4. Jéricho cherche une chaise mais finalement descend chercher la ceinture. Il demande à Naito de se lever si il veut être un champion, mais le japonais projette Jéricho sur le coin exposé plus tôt et porte son finisher le Destino. Jéricho se dégage à 2 3/4, Naito va chercher la ceinture et frappe Jéricho avec avant un nouveau Destino pour la victoire.
Gagnant et nouveau champion Intercontinental : Tetsuya Naito
Jéricho frustré frappe un officiel et s'en prend au public en partant pendant que le nouveau champion célèbre dans le ring. Une pop Naito part et il repousse Red Shoes avant de cracher au visage du fils de celui-ci qui lui donne la ceinture.



Dernière modification par schnockelloch ; 04/01/2019 à 05h59.
  #6  
Vieux 04/01/2019, 06h10
 
Ajout par schnockelloch


On passe au main-event et on commence par l'arrivée de l'Ace, l'as, monsieur Wrestle Kingdom et l'homme qui avec Nakamura et Okada a sorti la NJPW du trou dans laquelle elle était, Hiroshi Tanahashi. Arrive ensuite le champion IWGP, Kenny Omega dans une tenue de chevalier ailé, un ange à une aile évidemment façon aussi Final Fantasy et dans une entrée sous le signe des jeux vidéo.
J'ai bien peur que la victoire de Jay White nous ait spoilé une défaite de Omega et son départ de la NJPW et que le néo-zélandais soit son successeur. On verra bien. Normalement Ibushi devait seconder Omega dans le coin mais il semble vraiment blessé et est remplacé par les Young Bucks.

IWGP Heavyweight Championship
Kenny Omega (c a. The Young Bucks) vs Hiroshi Tanahashi

On commence par se repousser gentiment, Omega mais une petite gifle au Japonais qui répond par une grosse claque. Omega se fâche et frappe l'As à coups de poing. Tana ne s'affole pas et finit par envoyer le cleaner au sol et lui porter une clé de jambes. Les deux s'échangent des gifles la prise de jambes maintenue, on se dégage et suite à d'autres échanges de coup Omega enchaine par un coup de genou et un Elbow drop. Le combat va durer, on commence lentement avec des stiff kicks de Omega et des prises de torsion du japonais. Tana contre une fois en bas par un gros dropkick mais Omega revient rapidement avec un bodyslam par dessus la barricade qui envoie le japonais sur Masa Chono et les commentateurs japonais. Il enchaine par un moonsault sur le japonais d'une table par dessus une autre, se moque d'un commentateur et va installer une table en bas du ring.
Tana revient, les deux font un défi de chops mais Tana a le dessus, porte un dragon screw et une senton de la deuxième corde et une pop "Tanahashi" part.Tana finit en bas et Omega fait son suicide dive, les deux sont au sol sur la rampe, l'arbitre compte (je ne sais pas à combien on s'arrête au Japon), Omega le ramène à 11. Tanahashi revient avec un dropkick depuis le coin.
Omega reprend le dessus et finit par un énorme Big Voot et se place pour le One Wind angle mais le japonais contre, Omega porte un Rolling senton mais vend une blessure au genou ce dont le japonais profite par une dragonscrew depuis la deuxième corde.
On enchaine par un cloverleaf sur Omega. Ca dure le canadien se dégage mais Tanahashi porte un … Styles Clash et enchaine par un frog splash depuis le coin mais Omega l'accueille en levant les genoux. Omega charge dans le coin mais Tanahashi esquive, se sert des cordes pour tordre le genou de Omega, porte une slingblade sur le tablier, place Omega sur la table installée plus tôt et monte sur le coin pour porter un frog splash sauf que Omega n'est plus là et le japonais se fracasse et la table avec comme un idiot. L'arbitre compte, alors c'est jusqu'à 20 au Japon. Omega a de l'honneur il ramène le japonais dans le ring plutôt que de gagner par count-out et enchaine les powerbombs pour le compte de deux à chaque fois. Omega est frustré de voir le japonais à chaque fois se relever. Suit un énorme et long échange de coups conclu par une german d'Omega mais le japonais se relève encore, Omega enchaine par le knee-Trigger et il se relève encore, d'autres coups et une slingblade, il est encore debout. Omega tente un dragonscrew puis un reverse hurricanrana et cette fois le japonais est au sol. Omega porte le V-trigger mais Tanahashi se relève encore, il tente le One-Winged-Angel mais Tanahashi contre et porte une dragon suplex pour le compte de deux.
Tanahashi enchaine par un crossbody de la troisième corde puis on enchaine par son finisher mais Omega se relève à deux. On enchaine par une dragon suplex de la troisième corde.
Omega reporte un V-trigger mais se fait contrer le One Winged Angel sous une grosse pop. Le japonais porte une slingblade et enchaine par son splash pour la victoire et son huitième titre.
Gagnant et nouveau IWGP Heavyweight Champion : Hiroshi Tanahashi

On soigne Omega sur le ring avant qu'il ne parte et on remet à Tanahashi sa ceinture pour conclure le show.

Toutes les ceintures ont changé de mains pendant ce show.



Dernière modification par schnockelloch ; 04/01/2019 à 06h52.
 


Dernières nouvelles, rumeurs et résultats
Annonces Google
Navigation Rapide
  Fnlutte.com > Section nouvelles > Nouvelles et rumeurs > Cartes et résultats

Outils de la discussion


FNLUTTE est un site indépendant qui vous offre, depuis novembre 2001, des nouvelles, des opinions et des discussions sur le monde de la lutte professionnelle. Nous ne sommes pas associés, affiliés ou liés d'aucune façon avec la World Wrestling Entertainment (WWE), la Total Nonstop Action Wrestling (TNA), ou autre fédérations de lutte/catch/wrestling.


Fuseau horaire GMT -5. Il est actuellement 20h27.



FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2018
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,23894 seconds with 9 queries