FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

Chroniques FN-Lutte Chroniques du staff portant sur la lutte

Vue d'ensemble sur Summerslam 2018
FN-JOURNAL: Chroniques FN-Lutte

Réponse
 
Outils de la discussion
  #1  
Vieux Chronique de EdgeRulz, publiée 26/08/2018, 08h26
Avatar de EdgeRulz
EdgeRulz EdgeRulz est actuellement connecté
 

Vue d'ensemble sur Summerslam 2018


Allons-y...

Comme chaque année depuis 2015, Summerslam suit juste derrière un Takeover et forcément, il est très difficile pour un PPV du Main-roster d'égaler avec celui de NXT. Surtout le dernier qui a envoyé l'artillerie avec un majestueux Opener entre Moustache Mountain contre Undisputed-Era, ainsi que le championnat NA et le remarquable LMS en ME.

Surtout quand je voyais la carte de ce Summerslam qui devrait avoir comme slogan "the biggest rematchs of the summer". Certaines choses m'ont surprises en bien, d'autres en mal, d'autres n'ont pas dépassé mes attentes. Parlons-en :


Dolph Ziggler Vs Seth Rollins pour le titre intercontinental

C'est fou comme Ziggler est un habitué des Openers à Summerslam. Dans un vieux sujet sur le forum aussi, on cherchait à identifier qui est "Mr. Summerslam" (au même titre que HBK qui est Mr. Wrestlemania) mais je pense bien que Rollins soit ce gars là. Entre ses très bons matchs contre Cena, The Bar et Balor et un Lumberjack pas horrible (car oui, je trouve cette stipu' horrible en temps normal) contre Ambrose. Et celui de 2018 ? Et bien c'est une intrigue et surtout, il y aura énormément de travail à accomplir de la part des participants car il doit s'agir de la 245ème rencontre télévisée (j'espère que vous avez saisi l'exagération volontaire) entre les 2 sur 3 mois.

Le début était bof, les lutteurs passant leurs temps à l'étudier, s'immobiliser, l'action peine à décoller alors que je suis + intéressé par les éventuelles interventions des 2 lutteurs à l'extérieurs. Et pourtant, le match gagne en intensité et décolle lors d'une Chinlock de Ziggler. Cela aura prit presque 10 minutes mais après, c'est des séquences bien physiques et visuellement terribles qui se suivent. Le rythme demeure lent mais c'est totalement compréhensible et normal, les lutteurs vendant la fatigue. On a quand même eu un petit passage imprécis sur le poteau (lorsque Ziggler a fait chuter Seth).

Il y a eu pas mal de séquences indécises, dont l'une qui s'est finit sur un satané DDT sur le bord du ring. Et Rollins était revenu plus tard sur un Suplex Renversé de la 3ème corde ! Au point, les 2 ont réussit à sortir malgré les soucis de nouveaux spots. J'ai été surpris que même après 20 minutes, toujours pas d'interventions des 2 "intrus". Si ce n'est Ambrose qui vient gêner Galloway à l'occasion.

On a également droit aux Nearfalls de ouf, et l'aspirant se retrouve ensanglanté sans pour autant s'arrêter de se battre (fighting spirit). Finalement, on aura eu la seule implication des 2 lutteurs hors-ring (durant ces 22 minutes) qui aura mené au Finish : Ziggler se laisse honteusement distraire et Rollins capitalise avec le Stomp.

Verdict du match : ****. Un match qui m'indifférait initialement et m'aura finalement conquis comme pas possible, c'est le match (NXT Takeover inclus) du Summerslam Weekend qui m'aura le + choqué de façon positive. Les prestations de Ziggler et surtout Rollins ne font aucunement honte par rapport à celles d'NXT. Bien entendu, il aura fallu attendre 9 minutes de match pour que le tonnerre s'enclenche. Le public a également été pas mal investit à partir de là. Très bonne utilisation des 2 "lumberjack". Mais pour Ambrose, pas compris pourquoi on l'avait fait revenir au Raw d'avant, si c'est pour avoir "juste" ça au final.

Les Bella viennent faire un coucou pour de la promotion.


Smackdown tag team titles: The Bludgeon Brothers v. The New Day

Egalement un match dont j'avais rien à foutre et qui n'est pas original. Là aussi, ça a un peu dépassé mes attentes, mais bien moins par rapport à l'Opener. J'étais conscient qu'on n'aurait pas pu avoir un classique cette fois. Mais le match offre un duel tout à fait décent avec les BB qui sont super difficiles à "overcome".

Big E est parvenu à assurer le spectable, avec un bon Hot-tag suivi d'un bon spear sur le rebord. Mais l'un des monstres utilise sa massue pour provoquer la DQ. Assez décevant comme finish, un moyen de promouvoir le rematch à SD où là, il y aura changement de titre.

Verdict : **1/2 Pas désagréable et très solide dans l'ensemble, même si j'ai jamais aimé avoir une opposition "Brolyeque". En fait, les BB sont les Strowman/Lesnar et Rousey de la division Tag. Malgré tout, il s'agit aussi d'un match qui m'a surpris, sans pour autant être réellement bien, à cause du finish. Ce match est un "filler" et je pense qu'il était plutôt dispensable au PPV, surtout quand on voit le rematch ayant eu lieu 2 jours après.

MITB on the line : Braun Strowman Vs Kevin Owens

Si Kevin gagne le match d'une moindre manière, il empoche aussi la mallette.

On poursuit la streak de "who cares match". Le build-up était pourtant assez intéressant, avec l'aide de Jinder Mahal (lors des Raw) montrant que Braun incapable de gagner en vue de ce PPV. On truc donc on pouvait bien se douter de par la stipu, c'est que KO serait bien incapable de gagner par Pin et qu'il allait fortement jouer sur la DQ ou le Count-Out.

Et pourtant rien du tout, Braun met Owens en PLS au bout de 2 minutes grâce à sa réactivité et sa puissance sans précédent. Même quand Owens cherche un temps mort.

Verdit : DUD Même si Owens a prit 3 jolis Bumps (dont un sur l'allée métallique) j'en ai rien à foutre et juste envie de rester sur DUD parce que tout ça... pour un tel squash, qui rappelle beaucoup celui sur Rusev l'an dernier.


Smackdown Women’s title: Carmella v. Charlotte v. Becky Lynch

J'étais assez hyppé pour le match, qui était pas trop mal travaillé dans le Build-up. Ce match là était supposé être "Becky's time". Et bien les fans de la rousse (dont moi) on l'aura eu bien dans l'os. Si ce n'ets un Heel-Turn avec destruction sur la nouvelle championne Charlotte en guise de "lot de consolation".

Le match en lui-même ne m'a pas jamais réellement intéressé, c'est l'un des 3-Way les moins passionnant que j'ai pu voir. J'ai pas saisi le déroulement, ni la construction. Si ce n'est que Carmella est la fuyeuse de service et que les 2 autres veulent juste gagner. On a le droit à quelques jolis spots par ci par là, mais dans l'ensemble, le match n'est pas très relevant à mon sens.

Beaucoup de trash-talk de la part de la championne et elle domine par mal le match malgré son rôle (supposé être faible). Charlotte a sorti son Moonsault en vrille vers l'extérieur, je remarque qu'elle galère à le placer et que les réceptionnistes sont priées de bien se placer comme il faut pour faire réussir le spot, qui aura loupé Becky au final.

On aura toutefois eu un Finish intéressant, avec Becky qui est sur le point de l'emporter avec son Disarmer, mais Charlotte profite de sa position pour son Natural Selection et la capture du titre. *3/4 Un bon finish, des jolies spots mais pour le reste, j'ai trouvé ce 3-Way rarement captivant. Après le match, on voit Carmella qui quitte, sans doute pour laisser place à l'éventuellement trahison, qui a finalement lieu. Divers internautes demande de ne pas conclure à un Heel-Turn de Lynch et pourtant, cela a été confirmé à SD. Me demande si elle sera championne un jour, déja qu'elle n'est déja plus Face alors que le public continue de l'apprécier fortement.


WWE title: AJ Styles v. Samoa Joe

Ca pour moi, c'est l'affiche de Smark par excellence. Parce sinon, Samoa Joe vs AJ Styles n'est pas une affiche qui sonne comme un top-tiers match, surtout dans l'un des + gros PPV de l'année. Je pense pas non plus que ce soit une affiche qui attire des fans payeurs. Je suis pas non plus convaincu que tout le public ait investi son temps et son argent pour ce match...

Alors ils ont fait quoi pour rendre le match + attrayant ? Impliquer la famille de Styles. Rien à redire sur l'attitude de Joe au micro, mais ça ridiculise davantage cette affiche (même si ça la rend aussi + "attirante"). On peut admettre OH COMBIEN Joe assure dans sa prestation mais je considère que ce gars est décédé. Et ce n'est pas son Main-event contre Roman Reigns dans un PPV assez récent qui me contredira.

Et tout ce qu'il trouve à faire (à l'écran) pour relever sa côte c'est attaquer le champion dans un segment de signature et ensuite parler en mal de son impact sur sa famille. Ca me rappelle beaucoup d'histoire de Dominick Mysterio en 2005, au même PPV d'ailleurs.

Concernant le in-ring pour ce match, il était pas mauvais tout tout : c'était bien solide, des passages dit "stiff", du fighting spirit, mais dans l'ensemble, qu'est-ce que c'était... pas rythmé pour un sous, même le public n'a pas trop kiffé, préférant scander TNA au début. Je trouve que les séquences entre les 2 dans ce match étaient plutôt du déja-vu, ils n'ont aucunement réussit à démonter les attentes contrairement à l'Opener. Ce qui me gène, c'est que selon-moi (et sans que ce soit de la faute directe des compétiteurs), l’atmosphère et l'ambiance est complètement nickée à la base, comme j'ai dit le soucis de cette confrontation Joe/Styles c'est qu'elle est pour le titre WWE et dans un PPV majeur. Je pense qu'il aurait fallu se détacher de ce fait là pour mieux l'apprécier.

Booker Samoa Joe dans un "top tiers-match", ça peut tenter le coup contre un Reigns, un Lesnar, un Rock, mais pas contre Styles dont le background repose surtout sur l'histoire entre les 2... (hors d'un point de vue "storylines WWE" on n'est pas supposé comprendre).

Cela dit, même si j'ai jamais accroché, j'avoue le match est très propre, bien physique avec un finish original : Joe prend le micro et pousse Styles à l'erreur, provocant la DQ de celui-ci et un éventuel rematch entre les 2. *** Donc un bon finish bien trouvé, pas de botch, un match généralement solide et propre mais dont je ne retiens rien de particulier en 20 minutes (hormis le finish) et que j'ai trouvé assez lent et pas tellement prenant.

La fin du segment tend à montrer que Joe était un pure mythomane avec sa lettre "à l'attention de Wendy".

Petit concert avec Elias, dont le seul but à selon moi était de lui filer du temps d'antenne. Sa guitare se met à casser et c'est tout. Pas de Lashley comme j'imaginais.


The Miz Vs Daniel Bryan

Ca, c'est la meilleure feud du Main-roster. Leur énorme histoire remonte à 2010 depuis NXT. Ils s'étaient également affrontés pour le titre US et avaient aussi eu un accrochage à Talking Smack. The Miz a également fait des mauvaises références sur Bryan lorsque celui-ci avait reformé son équipe avec Kane. Je me souviens aussi des chouettes funérailles par le Mie et même des segments suivants, dont l'un qui était pompé sur celui de Reby Sky (Hardy) avec la poupée-bébé. En gros, Miz fait tout pour exploser les nerfs de son nemesis et en étant hypocrite en tout point de vue (du genre : c'est pas moi c'est Daniel qui ne cesse de brailler).

Pour en venir au match, il n'offre certes pas grand chose d'original, je dois dire que l'ensemble de l'action est de tout ce qu'il y a de + banal : des coups de poings, des kicks, de la provocation, des dropkick... et pourtant, grâce à la tension entre les 2 et au background, j'ai été scotché tout le long et j'ai été prit par le match durant ces 22 minutes. En gros, j'ai trouvé le storytelling dément (le meilleur de tout le Summerslam weekend, juste un peu devant Ricochet/Adam Cole). Les 2 compétiteurs ont bénéficié d'un rôle bien approprié pour eux et ils l'ont joué naturellement bien : Miz le connard et salopard prétentieux de service, Bryan qui veut se faire justice et faire comprendre qu'il fait pas abuser de lui à ce point et qui aimerais prouver que Miz n'est qu'une grande gueule qui tente en réalité de se servir de lui.

Il n'y a rien que j'ai trouvé de prévisible et souvent, je me demander ce qui allait se passer, si tel spot allait être contré... j'ai bien aimé le passage où Bryan prouve que Miz kick "comme une brelle" en faisant un Hulk-up sur les "It" Kicks. Miz dans son comportement réactif et opportuniste réussit à claquer son Skull crush Finale mais seulement sur une Nearfall. A ce stade, on se dit que Miz a porté tout ce qu'il pouvait pour vaincre Bryan sans jamais réussir.

Il a donc eu recours à un objet illégal pour y parvenir. Il laisse donc Bryan le démonter sur la fin du match et rappe son adversaire illégalement contre toute attente et dans la grande dsicrétion. Cela dit, j'ai pas été fan de ce passage.

Verdict : ****+ J'ai tout simplement adoré le match, sans jamais m'ennuyer et même s'il n'y avait aucune séquence spectaculaire. Donc qu'il y a eu quand même un petit botch sur un Bulldog et le finish qui n'était pas super bien foutu pour ma part. Mais dans le genre "réalisme" on a frappé très fort ici, mais j'admet que le background et l'histoire entre les 2 a beaucoup aidé pour cela. Mais ce match sonne bien + "top-match" que le championnat WWE dans ce même PPV.


Demon King Vs Constable Corbin

Après un match bien satisfaisant, on a eu l'idée de nous booker ceci, et ceci justement, n'a aucunement sa place en PPV. C'est un énième match entre 2 gars dans une feud qui m'indiffère absolument (hormis un segment fun de nain).

Donc ce PPV n'aura pas offert non un mais 2 squash. Baron corbin imaginait affronter Finn Balor "dans sa personne de base" (comme il le dira le lendemain à Raw) et non l'alter-ego surpuissant (j'ai adoré quand il avait qualifié cela d'anti-professionnel). Et pour ce qui représente du fan-service, balor vient en démon et met Corbin en PLS en lui déversant les kicks qui lui sont propres.

Verdict : DUD Pour tous ceux qui pensent que Corbin a été enterré par Cena l'an dernier (il avait mit 10 minutes pour le battre, quand même) alors que dire de Finn Balor içi ? Je pense que la crébilité de Baron en prend davantage un coup dans le Summerslam de cette année, mais d'un autre côté, il traîne un rôle de presque "non-lutteur" (vu qu'il ne lutte plus du tout en tenue de lutteur depuis qu'il emmerde Kurt Angle) qui assure donc une petite excuse pour paraître aussi "faible".

Segment en coulisse ou Byran se fait consoler par sa femme, mais Daniel lui demande d'aller malgré tout d'aller savourer le reste de la soirée (faut dire que Bryan est à ce stade bien + endommagé mentalement que physiquement).


US title: Shinsuke Nakamura v. Jeff Hardy

Putain, encore un rematch à la con et qui n'a pas sa place en PPV !!! En +, un match où tu sais que le match sera pas clean parce que Randy Orton va venir s'occuper du cas de Jeff ! Je sais pas, je ressort de Miz/Bryan, d'un "fan service squash", d'un conflit familial et subitement, on m'envoie ça ?

J'ai pas trouvé le match mauvais, mais pas vraiment prenant. En général, c'est du 50/50 où les 2 lutteurs font leurs moves dans une certaine indifférence, surtout parce qu'on ne fait qu'attendre une arrivée inévitable de Randy. Entre-temps, + spécialement vers la fin du match Jeff enchaîne des Twist of Fate et dans une séquence intéressante, le champion US se place vers le bord et Jeff tente alors son Swanton en montant même sur le poteau et dans le Bump de la soirée (disons, égalité avec le Tornado DDT dans l'Opener) Nakamura esquive et Jeff se mange le rebord.

Le finish est dont à sens unique avec le Kinshasa. **1/2 Certes les 8-10 première minutes sont tout à fait quelconques, avec le manque d'ambiance flagrant mais les dernières minutes avec ce spot brutal mérite à mon sens de booster la note. Cela dit, ils avaient fait un match bien meilleur à SD (qui a finit en DQ).

Orton se pointe après le match, mais seulement pour faire coucou. Faut croire que Randy excelle dans les moments "oubliables" à Summerslam. Et Jeff Hardy de son côté, continue sa série de défaites dans ce PPV.


RAW Women’s title: Alexa Bliss v. Ronda Rousey

Finalement, une rencontre inédite dans ce PPV !! Mais je crois qu'ici, seul le build-up a tenu ces promesses parce que le match... drôle de match. Bliss est venue sur le ring toute seule, alors que Rousey possède (en + de sa puissance bien à elle) le soutien de Natalya et des jumelles Bella.

Dans une idée intéressante, Ronda laisse volontairement une méga-ouverture à la championne (et tout le temps qu'il lui faut), et pour une des rares fois dans sa carrière, Alexa est montrée comme pas très futée en choisissant un collier arrière sur la star de MMA surpuissante. Ce à quoi, on connait la suite et Bliss finit par manger sa PLS sur une inévitable soumission.

Verdict : 1/2... allez, juste pour arrêter de distribuer des DUD et que je suppose qu'il fallait pas en attendre autre chose dans le contexte présent. J'avoue que Alexa a été assez fun pour le peu qu'elle a eu à faire, mais pour Ronda, je donnerais juste mon avis à moi en considérant (et juste pour m a part) qu'elle est un cancer pour la division (mais j'imagine que non pour à cause de sa renommée et du "money").

Le seul truc qui pouvait mettre dans le doute, c'est avec un Heel-Turn des spectatrices mais je suppose que le management ne voulait aucunement laisser passer l'occasion du "feel good moment" pour Ronda (et attends, après madame Styles, on nous fait bouffer monsieur Rousey). Quand je pense que Becky n'y a pas eu droit...

WWE Universal title: Brock Lesnar v. Roman Reigns

On finit donc le PPV sur du déja-vu. Donc rien à redire sur le build-up, si ce n'est que ce match est l'occasion ultime pour empêcher Lesnar n'avoir un + long règne que celui de Asuka à NXT. Et que de toute manière, il faut que le titre change de main, même si on n'aime pas Reigns.

Le match a le mérite de décoller aussitôt alors que Reigns surprend Lesnar avec des Superman Punch, mais celui-ci revient avec des Suplex (je note qu'un des Punch a loupé sa cible sur Brock, même si celui-ci le vend malgré cela). C'est assez intense et déja hautement meilleur que leur match à Wrestlemania.

Puis Braun se pointe (lui qui disait tantôt dans le PPV qu'il n'irait pas casher en traître, à l'opposé de presque toute le monde avant lui) et fait le spectateur. Dans un beau spot, il se mange par accident une Plancha de Reigns. Puis Lesnar lui forte son F5 (d'ailleurs, étonnant qu'il puisse le faire sans être capable de parer), il le tabasse à coup de chaises pour bonne mesure et lance sa mallette aussi loin qu'il peut pour éviter moindre cash.

Dans un déroulement cool, cela laisse aussi une méga-ouverture pour Reigns qui capitalise sur le temps "perdu" par Lesnar pour l'achever sec avec son spear. **1/2 C'est pas forcément un "ME digne de ce nom" mais il était passionnant pour le long et l'arrivée de Braun a offert de l'intrigue et un retournement final bien cool. Mais ce match a aussi l'avantage d'être bien court (pour une finale de PPV). Ironique au vu du salaire de Lesnar. Le gars qui aura été payé "je ne sais combien" par la WWE pour lutter à peine 7 minutes.

Au passage, Brock fait tous les ME de ce PPV depuis 2014, en sera-il de même en 2019 puis 2020 ?

Mon verdict sur le PPV en général : C

D'une façon générale, ce Summerslam était un peu meilleur par rapport à mes attentes. Le Miz-Bryan a été à la hauteur et le championnat IC a incroyablement assuré. Ce sont là et de loin les 2 meilleurs matchs de la soirée. Les 12 dernières minutes du match IC + ce Miz/Bryant sont les seules périodes du PPv qui peuvent prétendre à pouvoir presque rivaliser avec NXT Takeover.

Pour le reste, quelques bons spots lors de ces quelques autres matchs, mais sinon des squashs sans intérêt, des fillers qui auraient mieux fait d'être laissés pour Raw/SD. Et un championnat WWE qui aura hautement satisfait beaucoup de monde (sur le net) sauf moi...

Quelques surprises et événements aussi, avec un Heel-Turn arrivé dans un match (Becky) mais pas dans un autre (Rousey). Et surtout, Lesnar qui n'est enfin plus champion.

Dernière modification par EdgeRulz ; 26/08/2018 à 12h14.



Vos commentaires
  #2  
Vieux 26/08/2018, 12h11
Ralgrad
 
Je suis en train de lire, juste petite correction dans ton introduction : c'est pas le championnat UK qui avait été défendu, mais le championnat NA (nord-américain).

Pas mal le slogan de ton SummerSlam

Je me demandais aussi si Owens allait tenter quelque chose, cette stipulation contre Strowman avait le mérite de rendre le truc intéressant, mais non, dommage.

Je pense sinon que si Lashley devait faire partie du show, la meilleure occasion était le segment d'Elias, mais la WWE a bien vu que contre le guitariste, il a du mal à obtenir des pops.

Pas d'accord sur Corbin. Je trouve pas que la défaite contre le Démon fait plus mal que celle contre Cena, quand bien même, le match avait duré 10 minutes. La défaite contre Cena arrive au moins où tous les espoirs en lui tombent (il venait de rater son cash, son statut de possible main-eventer passe à la trappe et cette défaite était comme une goutte d'eau faisant déborder le vase.

Contre le Démon, il n'était pas prêt, il s'y attendait pas. C'est comme s'il avait perdu par surprise, par roll-up.
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 26/08/2018, 12h25
EdgeRulz
 
Je pense pas que Corbin s'en allait dans un statut de Main-eventer l'an dernier (et ce terme à mon sens, ne veut plus dire grand chose en 2018). Après tout, plusieurs anciens détenteurs de MITB n'ont pas scellé leur place au top : Swagger, Sandow, Sheamus, Thz Miz (qu'ils finissent champions du monde ou pas) et il y a moyen de trouver du spot dans un statut moindre (comme Elias, The Miz).

Après sa défaite contre Cena, Baron a immédiatement rebondit sur AJ Styles en lui prenant le titre US. Et Cena lui-même n'avait pas le statut de main-eventer à l'époque, puisque c'était un combat d'ouverture.

Pour l'affrontement contre Demon Balor, et bien... c'est pas non plus comme s'il l'avait attaqué en traître, rappelons que ce même Demon King a fait exactement pareil contre Bray Wyatt l'an dernier, et lui, il lui avait tenu tête pour + de 10 minutes. Et ce même Corbin n'a pas été vaincu "par surprise", il a finit KO, au sol en 2 minutes.

Citation:
mal le slogan de ton SummerSlam
Mais de rien !
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 26/08/2018, 13h12
Frofro
 
Interessant d’avoir une analyse un peu à rebrousse poil, notamment sur le titre WWE.
Réponse avec citation
Réponse



Liens sociaux

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT -5. Il est actuellement 10h39.

FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2018, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2018
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,13628 seconds with 11 queries