FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-DIVERTISSEMENT > Arts, littérature, bande dessinée
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

Arts, littérature, bande dessinée Littérature, musées, théâtre, photographie, bande dessinée.


J'ai lu...
Arts, littérature, bande dessinée

Réponse
 
Outils de la discussion
Vieux 17/01/2020, 20h47       #796
Sir Crocodile
still real to me damnit
F'n Freak
 
Avatar de Sir Crocodile
 
Membre: août 2016
Messages: 3 318
De la nature des choses
Lucrèce

Un magnifique poème servant à expliquer l'Epicurisme. C'est beau, c'est clair et le propos est intéressant. Je conseille de le lire après avoir lu "Lettre à Ménécée" d'Epicure qui explique plus en détail sa pensée.

Certaines de ses idées, en particulier la non crainte de la mort et des Dieux sont très intéressantes.
Sir Crocodile est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 30/01/2020, 01h39       #797
Carcajou3
Patriote
F'n Freak
 
Avatar de Carcajou3
 
Membre: novembre 2004
Messages: 20 522
Histoire générale du cinéma et Anastasie ou la censure du cinéma au Québec: Yves Lever
__________________
Carcajou3 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 03/02/2020, 01h47       #798
Sir Crocodile
still real to me damnit
F'n Freak
 
Avatar de Sir Crocodile
 
Membre: août 2016
Messages: 3 318
Eloge de l'ombre (1933), Junichiro Tanizaki

Tanizaki déplore dans son oeuvre l'occidentalisation du Japon et tout ce qu'elle peut apporter de plus mauvais. Il évoque notamment le domaine de l'architecture, expliquant pourquoi l'architecture occidentale est incompatible avec la culture Japonaise (l'occidental éclaire tout là où le Japonais préfère utiliser les ombres). Il ne se limite pas seulement à ce domaine et évoque le théâtre, évoquant notamment le No et le Bunraku, expliquant en quoi ces formes théâtrales sont dépouillées de leur beauté une fois que l'ombre a été chassée de la scène. Tanizaki s'attarde aussi sur la femme Japonaise de l'époque, décrivant une beauté aux antipodes de ce que l'on attend d'une femme en 2020.

Je ne vais pas développer sur tout ce que Tanizaki aborde, je vais me contenter de recommander le livre. Si l'on s'intéresse à la culture Japonaise et que l'on veut savoir ce qui fait le beau dans le pays du soleil levant, il faut avoir lu ce livre.
Sir Crocodile est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 04/02/2020, 00h35       #799
Sir Crocodile
still real to me damnit
F'n Freak
 
Avatar de Sir Crocodile
 
Membre: août 2016
Messages: 3 318
Le soleil et l'acier (1968), Yukio Mishima

Un livre dans lequel l'auteur, Yukio Mishima (un personnage ô combien intéressant et admirable) parle de sa découverte du monde du corps. Le monde du corps, c'est celui qu'il oppose à celui des mots, celui des faibles, des sous hommes et celui dans lequel nous sommes éduqués à grandir. Le monde des mots, c'est celui de la vérité individuelle, de l'interprétation. Celui du corps, c'est celui de la vie, de l'effort physique, du collectif. Mishima raconte sa découverte de cet autre monde auquel il n'avait jamais eu accès. Il est très tourné vers la mort, expliquant que c'est dans les derniers instants que l'on est réellement en vie car c'est à ce moment là que l'on peut réellement le constater (il explique cela avec l'exemple d'une pomme qui n'aurait d'autre choix que de se fendre en deux pour voir son coeur).

C'est un livre terriblement intéressant publié par Mishima seulement deux ans avant sa mort par suicide qui permet d'en apprendre plus sur ses motivations, sur sa vision du monde et de fait d'expliquer son geste final. Je vous le recommande vivement
Sir Crocodile est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 16/02/2020, 08h17       #800
Sir Crocodile
still real to me damnit
F'n Freak
 
Avatar de Sir Crocodile
 
Membre: août 2016
Messages: 3 318
Discours de la servitude volontaire (1576), Etienne de La Boétie

Ouvrage assez connu et très intéressant dans lequel Etienne de la Boétie, âgé de seulement 18 au moment où il rédige ce texte, explique les raisons qui poussent le peuple à obéir à la volonté d'un seul homme. Propos qu'il nuance néanmoins en rappelant que le tyran bâtit autour de lui une hiérarchie. Il tyrannise B qui lui est inférieur, ce même B tyrannise C et ainsi de suite.

La Boétie explique que si l'homme est naturellement fait pour la liberté, le conditionnement viendra toujours à bout de sa nature. Il prend en exemple l'expérience de Lycurgue, législateur de Sparte ayant nourri deux chiens différemment pour montrer que la manière avec laquelle ils avaient été éduqué modifiaient leur comportement.

C'est intéressant et très court. Peut-être un peu trop référencé par contre.
Sir Crocodile est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 16/02/2020, 15h27       #801
Hercule Poivrot
non inscrit
 
Messages: n/a
Le suicide de Mishima, on ne va pas se mentir, c'était vraiment une fin absolument pitoyable sur tous les plans. L'événement donne beaucoup de recul à son œuvre justement (une forme de nombrilisme individuel que l'auteur essaye de transformer en conjuration politique).

La littérature asiatique, particulièrement japonaise est riche en métaphores, ce qui permet un décryptage rapide. Raison pour laquelle j'ai toujours ce complexe également avec leurs auteurs de ne pas avoir eu l'impression de m'être cogné le derche à y trouver un concept philosophique.

Nietzsche par exemple donne cette même impression quand t'attaques directement par Zarathoustra au début. T'as l'impression de voir un vieux gosse pisser des évidences sur 400 pages, ce qui fait aussi que c'est l'auteur par excellence de la lecture thérapeutique quand tu sors de l'adolescence.



Vu que je suis actuellement en pleine forme, je pense vouloir m'enfiler du radis ce mois-ci. J'ai acheté le dernier Beigbeder avec un emoji qui pleure de rire et je vous en donnerai des nouvelles.
  Réponse avec citation
Vieux 16/02/2020, 23h57       #802
Hercule Poivrot
non inscrit
 
Messages: n/a
Sinon le mois dernier j'ai essayé de commencer Bonjour Tristesse de Françoise Sagan.
La présentation de l’auteur au début du livre dit que l’ouvrage a fait sensation à l’époque pour sa description inédite de la sexualité féminine. Notez bien.

Et donc dès la deuxième page on est gratifiés d’un « J’aime pas les étudiants de mon âge ils sont trop cons, je préfère les amis de mon père qui sont plus matures, qui me parlent à la manière d’un père et d’un amant ».
Bref je me suis arrêté là.

J'ai très peur de comprendre pourquoi le youtubeur éponyme a opté pour ce pseudo.
  Réponse avec citation
Vieux 17/02/2020, 02h52       #803
Retro Rick
IRON Klub, baybay !!
F'n staff
 
Avatar de Retro Rick
 
Membre: décembre 2011
Messages: 12 548
Françoise Sagan me fait trop golri avec sa dégaine de toxico. La ressemblance avec Sim est frappante, la Say wha' craka ? Simone de Beauvoir du pauvre ne s'arrête pas qu'à l'humour.







Alors, lire ses livres ...

Il serait plus marrant de la comparer à une vraie auteure.

https://www.lefigaro.fr/livres/2008/...ace-a-face.php
__________________
Retro Rick est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 17/02/2020, 07h04       #804
Carcajou3
Patriote
F'n Freak
 
Avatar de Carcajou3
 
Membre: novembre 2004
Messages: 20 522
Pierre Perrault, Un Homme debout.
__________________
Carcajou3 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 17/02/2020, 13h40       #805
Sir Crocodile
still real to me damnit
F'n Freak
 
Avatar de Sir Crocodile
 
Membre: août 2016
Messages: 3 318

Silence (1966) Shusaku Endo

Un livre ayant été adapté en film, notamment par Martin Scorsese (la distribution fut sans doute minable parce que je n'avais jamais entendu parler du film). L'histoire suit celle de deux prêtres allant au Japon à l'époque où les chrétiens étaient persécutés. Le but est de comprendre pourquoi le père Ferreira a apostasié. Le roman est excellent, je l'ai dévoré très rapidement tant j'étais captivé par l'histoire. Pour faire simple, le père Rodrigues (le personnage principal) va être confronté à de dures épreuves, mettant sa foi à rudes épreuves. Endo, lui-même chrétien, ne pond pourtant pas une oeuvre manichéenne, et on peut aussi bien trouver les raisons des "méchants" Japonais aussi valables que celle du prêtre. N'étant pas chrétien, j'ai un peu de mal à me mettre à la place du père Rodrigues, mais je vois tout de même en quoi les épreuves qu'il traverse son insupportable et en quoi sa foi est rudement mise à l'épreuve. C'est monstrueusement éprouvant.

La toute dernière partie me dérange, je n'ai pas aimé la façon dont elle est racontée, mais en dehors de ça, je trouve que c'est un sans faute.
Sir Crocodile est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 17/02/2020, 14h18       #806
Hercule Poivrot
non inscrit
 
Messages: n/a
Citation:
Envoyé par Retro Voir le message
Françoise Sagan me fait trop golri avec sa dégaine de toxico. La ressemblance avec Sim est frappante, la Say wha' craka ? Simone de Beauvoir du pauvre ne s'arrête pas qu'à l'humour.
L'expérience de Despentes, Sagan, Angot, semble montrer que pour être une grande écrivaine à Paris, il faut s'être faite tripoter par papy à l'âge de 11 ans et tourner aux opioïdes.
  Réponse avec citation
Vieux 07/05/2020, 15h47       #807
Carcajou3
Patriote
F'n Freak
 
Avatar de Carcajou3
 
Membre: novembre 2004
Messages: 20 522
__________________
Carcajou3 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 19/06/2020, 21h25       #808
Carcajou3
Patriote
F'n Freak
 
Avatar de Carcajou3
 
Membre: novembre 2004
Messages: 20 522
Pas lu mais commandé:

__________________
Carcajou3 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 03/08/2020, 03h16       #809
Sir Crocodile
still real to me damnit
F'n Freak
 
Avatar de Sir Crocodile
 
Membre: août 2016
Messages: 3 318
Je n'ai jamais eu l'occasion de me mesure à l'oeuvre d'Amélie Nothomb, j'ai entendu parler d'elle et de sa grande carrière sans jamais pourtant franchir le pas. Un ami débarque et me prête deux de ses livres, Stupeur et Tremblements et Tuer le père. Le premier est je crois son premier grand succès tandis que le second est plus récent. Un bouquin de la jeune Amélie et un autre de l'auteur confirmé.


Stupeur et Tremblement:
L'oeuvre traite d'une partie de la vie de l'auteur qui est allé travailler au Japon dans une grande entreprise. Que dire ? Si vous connaissez un peu le monde de l'entreprise au Japon, vous n'apprendrez rien, on passe en revue tous les lieux communs possibles et imaginables. Ca va du untermensch qui fait réimprimer encore et encore les mêmes pages au personnage principal, à la collègue prête à tout pour empêcher les autres de réussir, en passant par les réflexions sur la déprime. Si encore Nothomb livrait une vraie description de ses sentiments, ça pourrait être intéressant, mais ça reste trop banal pour être captivant. Difficile de ne pas souffler d'exaspération devant ce personnage irritant qui arrive avec sa morale occidentale et qui vient expliquer aux Japonais comment ils devraient faire.

Tout ça, je suis prêt à l'excuser si au moins, elle savait écrire. Mais c'est que c'est en plus fabuleusement mal écrit. Le style est plat, les phrases sont courtes, on se contente du minimum syndical, on en reste à des descriptions très simples. Au final, que dire de plus ? Le livre se lit vite, c'est déjà ça.



Tuer le père: Quand ce livre sort, Nothomb connait déjà la gloire, j'imagine qu'elle s'est améliorée. J'étais naïf, cette fois-ci, c'est clair, Amélie fait ça pour remplir le frigo. C'était nul, c'est simple, il n'y a juste rien de bon. Et le pire c'est qu'elle conserve ce qui la rend insupportable, cette absence totale de style. C'est si mauvais que ça en devient finalement assez reconnaissable, il y a cet humour absurde qui n'est jamais drôle, des fulgurances de vulgarité (pour réveiller le lecteur léthargique) et des phrases extrêmement courtes.


C'est tellement mauvais qu'il m'a fallu deux jours pour en venir à bout (alors que ça se lit en moins de 1h30). 18 euros pour ça, j'ai eu de la peine pour mon ami (avant de me souvenir qu'il était celui qui m'avait prêté ces horreurs).

Savoir qu'elle vend autant est assez inquiétant car même si on peut aimer ce qu'elle raconte, comment peut-on nier la pauvreté d'une telle littérature ?
Sir Crocodile est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 15/11/2020, 18h01       #810
Carcajou3
Patriote
F'n Freak
 
Avatar de Carcajou3
 
Membre: novembre 2004
Messages: 20 522
__________________
Carcajou3 est déconnecté   Réponse avec citation
Réponse



Liens sociaux

Tags
descartes > bergson

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-DIVERTISSEMENT > Arts, littérature, bande dessinée

Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 19h18.



FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2021, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2020
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,09453 seconds with 9 queries