FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-COMMUNAUTÉ > Bavardages
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

Bavardages Pour les discussions "sérieuses" de tout genre: vous pouvez parler de philosophie, de couture ou de sexe ou même raconter votre vie.

J'ai repris Yu-Gi-Oh !
Bavardages

Réponse
 
Outils de la discussion
Vieux 09/11/2020, 20h00       #151
Ralgrad
Tottenham Boy
Administrateur
 
Avatar de Ralgrad
 
Membre: novembre 2014
Localisation: Sarcelles, Val d'Oise, France
Messages: 13 657
Il y a un peu plus d'un mois de cela, j'indiquais vouloir proposer un dernier classement sur mes illustrations préférées d'un monstre en particulier et j'avais même annoncé qu'il serait centré sur le mythique "Dragon Noir aux Yeux Rouges" de Joey Wheeler, afin de compléter le trio légendaire de la première série Yu-Gi-Oh ! qui comprenait également le "Dragon Blanc aux Yeux Bleus" de Seto Kaiba et le "Magicien Sombre" de Yugi Muto.

Cette fois-ci, ce sera un peu plus rapide puisqu'il n'existe que cinq illustrations à l'heure où je rédige ces lignes, on commence donc par la cinquième et dernière place du classement.



Cela peut surprendre quand on sait j'apprécie les vrais coups de crayon, mais j'ai beaucoup de mal avec ce dessin et pour cause, je ne reconnais pas trop le "Dragon Noir aux Yeux Rouges". Si je n'avais pas mené des recherches en amont pour trouver le visuel, je l'aurais probablement confondu avec une créature issue de la franchise Monster Hunter. D'autant plus que je n'ai pas l'impression que cette représentation le met grandement en valeur, j'ai l'impression que le sol s'écroule et qu'il va tomber, de même que je n'ai pas la sensation qu'il crache beaucoup de feu, comme s'il était en bout de course. Tout n'est pas à jeter, le simple fait d’apercevoir le feu alors qu'il n'est pas encore passé par sa gueule montre bien que celui-ci brûle à haute température et est capable d'embraser tout ce qu'il y a autour.

Enfin, je rappelle juste que le classer à la dernière place ne signifie pas que je ne l'aime pas, mais plutôt qu'il est celui que j'apprécie le moins. Pour ceux qui souhaitent se le procurer, il faudra beaucoup de patience pour espérer le voir en version anglaise ou française, tout simplement parce que mes recherches m'ont amené à la conclusion qu'il n'est disponible qu'au Japon et en édition limitée.



On passe au suivant et celui-ci peut limite être considéré comme à égalité avec le précédent visuel. Tout ce que j'apprécie ici se résume à cette onde lumineuse qui émane de sa gueule, synonyme de gros danger pour tout ce qui se trouve en face de lui. J'aime beaucoup le fait que cela va jusqu'à créer un effet d'optique, donnant l'impression que ce dragon est rouge, alors qu'il - en réalité - noir. Sauf que ça s'arrête là, je déteste tout le reste, que ce soit cet aura de couleur bleue autour de lui, le fond vert qui ne colle à rien et cette posture que je n'arrive pas à cerner. Après tout, on dirait qu'il va attaquer sur sa gauche, mais a les ailes déployées... mais ses pieds ont l'air d'être posés sur le sol ; bref je ne comprends pas et j'ai globalement du mal à l'apprécier.

C'est pourtant une carte que j'ai en double, j'ai celle du deck de structure : RUGISSEMENT DES DRAGONS et celle du coffret DECKS LÉGENDAIRES 2. Vous savez donc où il faut se diriger pour l'acquérir.



Surprise ! On a à un détail près, la même illustration qu'auparavant et c'est quelque chose que l'on avait déjà eu avec le "Dragon Blanc aux Yeux Bleus" où l'un des visuels était calqué sur l'autre. Inutile donc de revenir sur celui-ci, mais je vais quand même expliquer pourquoi je le classe devant et je pense que vous l'aurez vous-même deviné puisque ça saute aux yeux : l'horrible fond vert a disparu et fut changé pour un fond plus sombre qui se mélange bien avec ce monstre. C'est visuellement plus agréable, dommage que ce soit un "Dragon Noir aux Yeux Rouges" difficile à trouver.

En effet, il faut se tourner vers le Pack du Duelliste : Bataille-Ville et à priori, il n'y a aucune autre édition.



On est cette fois sur un tout autre délire puisque le dragon est - à priori - dans les airs, l'arrière-fond laisse penser qu'il sous des nuages noirs et que des éclairs l'ont réveillé et mis en colère. Alors oui, il faut faire marcher son imagination, mais c'est la première impression que j'ai eu en regardant cette illustration. L'accent est mis sur ses griffes et les pointes acérées qui parcourent tout son corps, pour la simple et bonne raison qu'il ne crache pas de feu cette fois-ci. Ce qui laisse toutefois penser que même au combat rapproché, il ne sera pas le plus à plaindre. Et puis, je ne sais pas pour vous, mais je le trouve intimidant, plus que sur les autres versions.

On va penser que je bâcle mes recherches mais là encore, je ne trouve aucune version occidentale de la carte. D'après ce que j'ai vu, il n'existe que sur le marché asiatique, principalement en version japonaise.



Était-ce une surprise ? Je dirais non et je trouve ce visuel très beau. Je dirais même qu'il entre dans mon top 3 des plus belles cartes du jeu Yu-Gi-Oh ! Cette représentation du "Dragon Noir aux Yeux Rouges" est presque parfaite, on le voit rugir, prêt à attaquer avec ses ailes déployées, l'impression qu'il a trouvé une proie ou un ennemi et qu'il va lui foncer dessus. Comme quoi, il n'y a pas besoin de flammes, d'éclairs et d'un fond précis ; ici nous avons un dragon noir sur fond noir avec une aura blanche autour de lui pour permettre de bien le discerner. Je le trouve sobre là où les autres ne le sont pas et c'est probablement l'illustration qui va le mieux vieillir avec le temps. Il faut savoir que c'est - en plus - celui qui apparaît dans le dessin animé, ce qui fait qu'il a forcément une place de choix dans mon cœur.

Pour vous le procurer, il faut débourser beaucoup d'argent si vous cherchez l'ancienne carte du deck de démarrage : JOEY. Il est cependant moins cher sur les autres références, puisqu'il a été réédité à maintes reprises que ce soit dans le Retro Pack, le Pack du Millénium ou l'extension Duellistes Légendaires.

On est arrivé au bout, c'était assez court ; je trouve que le "Dragon Noir aux Yeux Rouges" aurait mérité d'avoir d'autres versions, il s'agit d'une des créatures les plus mythiques de la licence Yu-Gi-Oh ! Je pense avoir fait le tour avec ce genre de classement totalement subjectif, mais il n'est pas impossible que j'en refasse à l'avenir. Dites-moi ce que vous en avez pensé et quelles sont vos illustrations préférées.
__________________
Ambassadeur de Tottenham
Ralgrad est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 10/11/2020, 23h26       #152
Ralgrad
Tottenham Boy
Administrateur
 
Avatar de Ralgrad
 
Membre: novembre 2014
Localisation: Sarcelles, Val d'Oise, France
Messages: 13 657
J'ai récemment passé une commande en ligne qui est - depuis - arrivée. Il s'agit du coffret DECK LÉGENDAIRES DE YUGI proposant trois decks de Yugi Muto en anglais. Il faut savoir que c'est un produit qui date d'il y a presque cinq ans et que la version française ne se trouve pas à prix raisonnable, ce qui est fort dommage. Heureusement que l'anglais ne me posera pas de soucis pendant mes parties.



Donc comme je disais, il y a trois decks à l'intérieur et pas n'importe lesquels, puisqu'ils sont ceux qui se rapprochent le plus du dessin animé, tout ce que les fans aiment. C'est un énorme cadeau que fait Konami à ses clients, puisqu'en plus de nous gâter sur le contenu, le prix à la sortie initiale était d'environ 25 euros, ce qui fait un peu plus de 8 euros par decks, hallucinant !

Le premier set contient des cartes que le personnage utilisait lors de la première saison du dessin animé, au Royaume des Duellistes. Le deuxième paquet comprend des cartes principalement employées entre la deuxième et la troisième saison, c'est-à-dire pendant la totalité de l'arc narratif du Tournoi de Bataille-Ville. Enfin, le troisième et dernier deck est composé de cartes mise en avant dans les dernières saisons, de la quatrième à la cinquième.

En plus de tout cela, il y a une pochette contenant neuf cartes dont :

- 3 Secret Rare : la "Tortue Électromagnétique" (0/1800 + effet) et les cartes piège "Cercueil Maléfique" et "Illusion Noire".

- 3 Ultra Rare non-jouables : "La Gloire de la Main du Roi", le "Voyage dans le Royaume", et le "Royaume des Duellistes".

- 3 Dieux Égyptiens Ultra Rare non-jouables : "Obelisk, le Tourmenteur", "Le Dragon Ailé de Râ" et "Slifer, le Dragon Céleste".

Il faut savoir qu'il existe deux versions des Dieux Égyptiens, celles avec un contour marron comme pour tous les monstres à effet, qui autorise ainsi l'utilisation des trois créatures égyptiennes lors des duels et celle avec un contour de couleur bleue, jaune et rouge comme dans le dessin animé qui sert avant-tout aux collectionneurs, d'où le fait que les cartes ne sont pas jouables.

Quoi qu'il en soit, je suis très content, parce que j'ai déjà les versions jouables des Dieux Égyptiens et il me manquait ces cartes de collection que j'ai désormais en ma possession. Je pense que je vais faire un listing complet de tous mes decks et mes cartes, car je commence à en avoir beaucoup et ce sera un bon moyen de voir l'étendue de ma collection.
__________________
Ambassadeur de Tottenham
Ralgrad est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 17/11/2020, 22h50       #153
Ralgrad
Tottenham Boy
Administrateur
 
Avatar de Ralgrad
 
Membre: novembre 2014
Localisation: Sarcelles, Val d'Oise, France
Messages: 13 657
Vous étiez nombreux à apprécier ma première leçon (personne en vérité) et un deuxième chapitre était en préparation depuis le temps, le voici aujourd'hui en ligne.

Celui-ci sera plus long, puisqu'il vous permettra de tout savoir sur les différentes cartes Yu-Gi-Oh et il faut dire qu'il y en a pas mal. Bien entendu, je n'évoquerai ici que les différences entre les cartes des premières saisons, je ne compte pas évoquer les monstres Synchros, XYZ, Pendules, Liens, etc... je garde cela de côté pour de futures leçons et puis, ce sera un bon moyen de ne pas couler les néophytes sous une montagne d'information, même s'ils vont se rendre compte que ce jeu était déjà plus ou moins déjà riche à l'époque.

Vu que ce sera assez long, prévoyez une boisson énergisante comme Monster qui est le sponsor officiel de Tottenham Hotspur, le meilleur club du monde. On commence tout de suite !



La première chose qu'il faut savoir sur le jeu Yu-Gi-Oh, c'est qu'il y a trois familles de cartes : les cartes monstres, les cartes magiques et les cartes pièges.

Pour les différencier, il y a un code couleur assez simple, les cartes magiques sont vertes, les pièges sont de couleur rose ; les autres couleurs sont attribuées aux monstres.



Maintenant que vous arrivez à les différencier, je vais vous expliquer comment les cartes doivent être lues. On va faire un zoom sur "Gaïa le Chevalier Implacable" (2300/2100) pour le voir de plus près :



Notez que la description ne sert à rien si ce n'est combler le vide. Cet emplacement sert généralement à proposer les effets des monstres ou des conditions pour les invoquer, comme on va pouvoir le voir ci-dessous avec trois monstres différents. J'avais indiqué que mis à part le vert et le rose, toutes les autres couleurs servaient à différencier les créatures, l'image ci-dessous met cette distinction en lumière.



Comme vous pouvez le voir, le code couleur des monstres à effet est le marron, tandis que les fusions sont violettes et les créatures que l'on peut invoquer rituellement sont de couleur bleue. Sur ces cartes, il n'y a pas de description, juste des effets et condition pour pouvoir les jouer, elles sont généralement plus intéressantes que les cartes dites "normales" comme "Gaïa le Chevalier Implacable".

Les effets des monstres peuvent être complexes même si les cartes assez anciennes sont abordables pour les néophytes. Les monstres fusions ne sont jouables qu'en respectant les conditions indiquées sur les cartes. Par exemple, pour jouer le "Spadassin des Flammes" (1800/1600), il faut combiner le "Manipulateur de Flammes" (900/1000) et "Masaki le Spadassin Légendaire" (1100/1100) à l'aide d'une carte magique intitulée "Polymérisation". Enfin, pour ce qui est des monstres rituels, il faut une carte magique spéciale qui nous donne les explique elle-même les conditions ; généralement, il faut sacrifier des monstres dont le niveau total des monstres sacrifiés est égal à celui du monstre rituel que l'on souhaite invoquer. En l'occurrence, pour "Ruine, Reine de l'Oubli" (2300/2000 + effet), il faudrait que la somme des niveaux des monstres sacrifiés soit de huit, car la carte a 8 étoiles. Vous aurez probablement remarqué que les monstres rituels peuvent avoir un ou plusieurs effets, c'est également le cas des monstres fusions ; mais leur statut particulier fait qu'ils ont un code couleur pour les différencier des monstres à effet classiques comme "Gearfried le Chevalier de Fer" (1800/1600 + effet).

Une dernière chose à savoir sur les monstres, ils ont un niveau qui est représenté par un nombre d'étoiles. Dans Yu-Gi-Oh, cela a une grande importance pour les monstres normaux et à effet, voici pourquoi :

1 à 4 étoiles : invocable directement.
5 à 6 étoiles : invocable en sacrifiant un monstre sur le terrain
7 étoiles ou plus : invocable en sacrifiant deux monstres sur le terrain

Si vous avez bien suivi, ces conditions en rapport avec les niveaux des cartes ne s'applique pas aux monstres fusions et rituels qui ont des conditions spéciales. Nous allons désormais nous focaliser sur les cartes magiques/pièges et je vous rassure, il n'y aura pas d'étoiles ou de couleur additionnelle, mais seulement certains symboles permettant de définir le statut de certaines cartes au cours de la partie.



Là, vous vous dites sûrement que ça va être compliqué mais pas vraiment, il y a une certaine logique derrière ces symboles. Tout d'abord, notez qu'on ne les trouve que sur les cartes magiques/pièges et non sur les monstres.

Comme dans tous les jeux de cartes, il est possible d'équiper les créatures, d'où le fait que certaines cartes magique auront le symbole de "équipement" (voir l'image ci-dessus), celles-ci améliorent les statistiques des monstres équipés ; n'hésitez pas à cliquer sur les liens pour avoir un exemple. On passe au deuxième symbole, l'occasion pour moi de vous inviter à consulter ma première leçon, puisque je montrais qu'il y avait un emplacement sur le terrain pour jouer des cartes magiques de "terrain". Il faut savoir qu'elles affectent aussi bien vos monstres que ceux de votre adversaire et seule une carte terrain peut être jouée à la fois. Cela signifie que si votre adversaire en joue une et que ses monstres se retrouvent plus puissants qu'auparavant, vous pouvez jouer votre carte magique de terrain pour supprimer la sienne et booster vos créatures. C'est comme un "équipement" sauf qu'il affecte tous les monstres sur le terrain et non pas qu'un. Le troisième symbole représente un éclair, il s'agit des cartes magiques "jeu-rapide", elle se jouent pour surprendre l'adversaire et certaines cartes magique jeu-rapides permettent de contrer des cartes magies/pièges, elles surprennent beaucoup les adversaires d'où l'idée de cet éclair qui frappe rapidement. Le quatrième symbole, celui du "rituel" a été plus ou moins évoqué plus tôt, il s'agit des cartes magiques jouées pour faire l'invocation rituelle des monstres rituels, suivant les conditions à respecter pour cela. L'autre symbole appelé "continu" indique que la carte magique et/ou piège reste sur le terrain tant qu'elle n'a pas été détruite. Pour ce qui est de ce symbole, les cartes pièges sont aussi concernées, car il en existe, comme le montre l'exemple que j'ai placé dans le lien. Enfin, le dernier symbole, celui du "contre" est unique car il est le seul qui est apposé aux pièges. Il permet de contrer toutes les autres cartes, un peu comme les cartes jeu-rapide mais en plus puissant hiérarchiquement parlant (je reviendrais sur la hiérarchie des cartes magiques/pièges plus tard).

Voilà un peu tout ce qu'il fallait retenir, comme vous vous en rendrez compte, je n'évoque ici que les anciennes cartes, celles des premières saisons et il y a pourtant un paquet d'informations à retenir. J'ai donc fait appel à Mauricio Pochettino pour nous faire un récapitulatif, écoutez-le bien ou ce sera dix tours de terrain.



"Buenos días a todos", première chose à retenir, il y a trois familles de cartes : monstres/magies/pièges. C'est comme au football, on a des défenseurs, des milieux de terrain et des attaquants.

Deuxième chose à savoir, les monstres ont des différences entre eux, ils ne sont pas tous pareil, certains ont des effets, d'autres sont des fusions, certains sont jouables uniquement par le biais d'un rituel et il y a les monstres dits "normaux" comme les joueurs de football qui n'ont rien de spécial, à l'image de mon Lucas Moura.

Troisième et dernière chose à retenir, il existe des légères différences avec les cartes magiques et pièges, comme pour les monstres, sauf que là, il ne s'agit pas de code couleur, mais de symbole. Relisez tout pour bien comprendre, moi je m'arrête là, je suis à peine payé donc je ne vais pas rester davantage, "adiós a todos".
__________________
Ambassadeur de Tottenham
Ralgrad est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 19/11/2020, 03h12       #154
Ralgrad
Tottenham Boy
Administrateur
 
Avatar de Ralgrad
 
Membre: novembre 2014
Localisation: Sarcelles, Val d'Oise, France
Messages: 13 657
Il y a quelques jours, j'ai reçu les trois decks de structure en langue anglaise que j'avais précédemment commandé en ligne. Je suis très excité de pouvoir enfin jouer avec, malgré que certaines de ces cartes étaient en ma possession lorsque j'étais plus jeune.

J'avais dit que j'évoquerai plus en détail le contenu des paquets au moment de la réception et bien même si je ne vais pas lister tout le contenu, je compte bien évoquer quelques trucs ici et là.



Tout d'abord, je me rends compte que même si je possède le deck de structure : FOLIE ZOMBIE pour la première fois, il y a pas mal de cartes en commun que j'ai déjà, notamment via le deck de structure : LE MONDE DES ZOMBIES ; je pense notamment à la "Tortue Pyramide" (1200/1400 + effet) et au "Moissonneur d'Esprit" (300/200 + effet), ainsi que les cartes magiques et pièges incorporées au deck. Du coup, je n'aurais pas trop de mal à m'adapter au paquet quand je l'utiliserai en partie et c'est "déjà" un bon signe pour mon ratio de victoires/défaites qui a vraiment besoin de se refaire une santé.

En revanche, c'est la première fois que je peux me dire que j'ai le "Vampire Genesis" (3000/2100 + effet) et ce sera excitant de voir ce que je pourrais faire avec lui. Quand j'étais gosse, c'était un monstre que je voulais me procurer et je ne sais toujours pas ce qu'il s'est passé pour que je passe à côté du deck.

Pour ce qui est des deux autres sets, je les connais un peu mieux pour les avoir eu par le passé, même si le deck FEU appartenait davantage à mon grand frère, tandis que moi, j'avais le deck EAU. Je remarque néanmoins quelque chose à laquelle je n'y avais pas prêté attention quand j'étais plus jeune : les decks sont plutôt équilibrés entre eux, on voit qu'il y a des monstres qui sont équivalent à d'autres, tant dans les statistiques que sur les effets.

Par exemple, on voit clairement que la "Mère Grizzly" (1400/1000 + effet) est l'équivalent EAU de la "Tortue OVNI" (1400/1200 + effet) qui est d'attribut FEU. De même que chez les monstres normaux, on retrouve des similitudes entre le "Guerrier Serpent de Mer des Ténèbres" (1800/1500) et "Angus Gigantesque" (1800/600).

Bien entendu, je testerai ces decks, je jouerai avec et je proposerai mes résultats ainsi que certaines combinaisons qu'il est possible de faire.
__________________
Ambassadeur de Tottenham
Ralgrad est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 20/11/2020, 19h17       #155
Ralgrad
Tottenham Boy
Administrateur
 
Avatar de Ralgrad
 
Membre: novembre 2014
Localisation: Sarcelles, Val d'Oise, France
Messages: 13 657
Yu-Gi-Oh étant l'une des franchises les plus populaires au monde, il n'est pas surprenant de voir l'éditeur possédant la licence décider de renouveler sa marque en créant de presque tous les 2-3 ans de nouvelles séries. En plus d'apporter de nouvelles histoires, personnages et cartes, celles-ci introduisent par la même occasion de nouvelles mécaniques de jeu et enrichissent davantage le jeu de cartes original.

Aujourd'hui, je vais vous proposer un petit récapitulatif des séries sorties et évoquer la ou les différences qui existent entre elles. Ne m'en voulez pas si je ne rentre pas énormément dans les détails, puisque je n'ai pas regardé toutes les séries même s'il s'agit de quelque chose que je compte bien entreprendre et tant pis pour les gens qui verront en moi un gamin de 9 ans, la passion est plus forte



L'image ci-dessus vous présente les personnages principaux des six premières séries et il est fort probable que vous ayez déjà vu l'un des héros au moins une une fois par hasard, probablement parmi les trois de droite, qui sont les plus anciens. Il faut savoir que cette image n'est même pas à jour puisqu'un septième spin-off vient d'être lancé au Japon, mais on en reparlera plus tard, on va d'abord voir celle qui a lancé le phénomène que l'on connait aujourd'hui, j'ai nommé "Duel Monsters".

Yu-Gi-Oh ! Duel Monsters (2000-2004)


Si l'introduction du jeu de cartes s'est faite via une sombre et courte série datant de 1998, c'est "Yu-Gi-Oh ! Duel Monsters" (2000-2004) qui a popularisé le jeu de cartes, en plus d'en définir clairement les règles. En France comme au Japon et dans la plupart des pays du monde, ce fut un véritable carton, permettant la commercialisation à succès de plusieurs milliards de cartes par Konami. Le personnage de Yugi Muto et sa coiffure particulière ont marqué une génération entière ; le mythique "Dragon Blanc aux Yeux Bleus" est quand à lui devenu l'une des mascottes de la franchise. S'étalant sur plus de 200 épisodes et cinq saisons, "Duel Monsters" a souvent tenté de lancer de nouveaux concepts comme les "capsules de monstres" ou les "monstres de dés de donjon" au travers de courts arcs narratifs ; sans vraiment pousser le concept au bout, si ce n'est par le développement de certains jeux vidéos.

Se basant majoritairement sur l’œuvre de Kazuki Takahashi (1996-2004), cet animé a accouché d'un film qui n'a pas eu le succès attendu ; mais il aurait été idiot de s'attarder sur ce simple échec et ne pas surfer sur la belle cote du dessin animé en lançant une nouvelle série. C'est ce qu'ont fait Tokyo TV et les Studios Gallop en lançant "Yu-Gi-Oh ! GX", une semaine seulement après la diffusion du dernier épisode de "Duel Monsters".

Yu-Gi-Oh ! GX (2004-2008)


"GX" est donc arrivé dans la foulée et le succès ne s'est pas démantelé, probablement parce qu'il n'y a pas de très grande différence avec "Duel Monsters". Il faut dire que la série se déroule à la même époque et le premier épisode voit même une apparition de Yugi Muto qui rencontre Jaden Yuki, son successeur en terme de personnage principal. D'ailleurs, c'est la seule série (à ce jour) qui n'a incorporé aucune nouvelle mécanique de jeu à Yu-Gi-Oh, accentuant fortement l'idée qu'il s'agit d'une "suite". De plus, le fait que l'histoire se déroule dans une académie de duels mise en place par Seto Kaiba (personnage de "Duel Monsters") et que les élèves sont répartis en trois échelons aux noms de Dieux Égyptiens (apparus dans "Duel Monsters"), maintient cette sensation d'être dans le même univers, rendant difficilement le dépaysement.

Enfin, vu que le format télévisuel est généralement plus fort que le manga à l'international, c'est à partir de "GX" que l'animé devient l’œuvre originale, puisque celle-ci doit servir de vitrine à la vente de cartes. Le manga ne démarre ainsi qu'un an plus tard et peinera à s'imposer sur le marché étant donné que la sortie des volumes n'est qu'annuelle puisqu'elle doit constamment attendre de voir où l'animé se dirige.

Yu-Gi-Oh ! 5D's (2008-2011)


Là encore, les fans n'ont pas eu à patienter avant de découvrir les aventures de Yusei Fudo, puisque ce dernier a débarqué sur les écrans nippons une semaine seulement après le dernier épisode de "GX". Contrairement à cette dernière, la nouvelle série introduit une mécanique de jeu et deux nouveaux types de cartes : les "Syntoniseurs" et les "Synchros". Cependant, ce qui frappe les téléspectateurs et ceux qui avaient plus ou moins stoppé Yu-Gi-Oh, c'est les duels sur... motos ! Bien évidemment, résumé l'animé à cela serait malvenue ; mais entre les moqueries engendrées et le fait que l'histoire se déroule dans le futur, certains passionnés furent convaincus qu'il était temps de passer à autre chose.

C'est à ce moment-là que l'on a senti une réelle baisse d'intérêt pour la franchise, même si elle a été suffisamment forte pour garder sa popularité et profité de cela pour lancer de nombreux jeux vidéos tournant autour de l'univers "5D's". Il faut aussi savoir qu'il est le seul spin-off à pouvoir se targuer d'avoir apposé son nom sur les paquets de cartes commercialisés par Konami.

Yu-Gi-Oh ! Zexal (2011-2012)


Une semaine et demi après le dernier épisode de "5D's", Tokyo TV lance "Zexal" (à prononcer "Zéal") et contrairement aux autres séries, celle-ci est diffusée le lundi plutôt que le mercredi. Elle est plutôt courte et se base d'ailleurs sur un manga que l'éditeur Shueisha a démarré un an auparavant, alors même que "5D's" était en cours de publication. "Zexal" apporte son lot de nouveauté également avec une autre mécanique de jeu qui facilite les invocations depuis l'extra-deck. Les monstres "XYZ" font leur apparition et profitent d'un assemblage de créatures en fonction de leur niveau pour être invoqués.

Probablement dans le but de susciter le même intérêt qui existait au moment de la sortie de "GX", le héros de "Zexal" Yuma Tsukumo ressemble beaucoup à Jaden Yuki, puisqu'il ambitionne de devenir le meilleur duelliste alors que son niveau laisse à désirer. La série n'a pas duré très longtemps et la franchise Yu-Gi-Oh a fait une légère pause avant de se relancer à l'écran.

Yu-Gi-Oh ! Arc-V (2014-2017)


Presque un an et demi après la diffusion de "Zexal", une nouvelle et cinquième série fait son apparition ; d'où le sobre intitulé "Arc-V". Diffusé le dimanche, l'animé peine à convaincre les passionnés et souffre de la comparaison avec les précédentes séries. En effet, "Arc-V" est pointé du doigt pour avoir facilité encore plus les invocations spéciales depuis l'extra-deck. Le système utilisé avec les monstres pendules a rendu les anciens decks et cartes largement moins intéressantes, déséquilibrant fortement le jeu. Par ailleurs, les nouvelles cartes à moitié monstres et magies donnent la sensation que le jeu original a perdu sa base primaire et que l'éditeur ne se réinvente plus et se contente essentiellement de mixer ce qu'il a déjà sous la main. À noter également que le terrain de duel a connu une modification avec l'ajout d'une nouvelle zone, une première depuis le lancement du jeu de cartes.

Malgré les critiques, "Arc-V" s'étale sur quatre années et dure étonnamment plus longtemps que son prédécesseur. Par ailleurs, durant sa diffusion, la franchise Yu-Gi-Oh se fait plus timide au niveau des jeux vidéos sur consoles et ne mise pas vraiment sur la série pour développer ses rentrées d'argent, si ce n'est au Japon et sur les smartphones.

Yu-Gi-Oh ! VRAINS (2017-2019)


Intitulé "VRAINS" pour Virtual Reality (VR), Artificial Intelligence (AI) et Network System (NS) ; la nouvelle série Yu-Gi-Oh n'est même pas encore sortie aux États-Unis et en Europe à l'heure où j'écris ces lignes que des decks sont pourtant "déjà" disponibles. "VRAINS" introduit de nouveaux monstres appelés "Liens", qui sont accompagnés d'une nouvelle zone sur le terrain de jeu. Ceux-ci permettent de débloquer des zones sur le terrain pour invoquer davantage de monstres depuis l'extra-deck, en fonction des flèches indiqués sur les "Liens". Le jeu devient ainsi plus stratégique et invoquer un monstre lien dans le bon emplacement a désormais une importance sur l'issue du duel. Les critiques ont été sévères et à juste titre, puisque les règles officielles furent modifiées pour ne permettre qu'une seule utilisation de monstre depuis l'extra-deck à la fois. Avec l'avantage que procure les "Liens" et donc l'utilisation multiple de monstres depuis l'extra-deck, il est presque obligatoire d'en utiliser pour ne pas connaître un gros désavantage face à l'adversaire.

Enfin, il faut savoir que la zone pendule a été déplacée dans la zone des cartes magies/pièges, une manière de rééquilibrer le jeu face aux aficionados des invocations pendules. Au niveau des jeux vidéos, il faut savoir que le Speed Duel provient de l'animé et a été adapté en jeu mobile sous le nom "Duel Links".

Yu-Gi-Oh ! Sevens (2020-en cours)


Toujours en cours, ce spin-off constitue la septième série Yu-Gi-Oh, d'où le nom "Sevens". Sachant qu'aucune nouvelle mécanique de jeu fut introduite et que la franchise est revenu sur une précédente règle, on peut se demander si "Sevens" n'est pas une série de transition pour corriger le tir. En effet, il est désormais possible d'invoquer des monstres de l'extra-deck en les jouant n'importe où sur la zone monstres. Les flèches indiquées sur les cartes "Liens" gardent leur effet de débloquer des zones, car la limitation à une seule invocation depuis l'extra-deck est toujours en vigueur. À défaut d'enrichir le jeu de cartes original, "Sevens" se montre cependant innovant en lançant un nouveau jeu, le Rush Duel. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, il ne s'agit pas d'une version 2.0 du Speed Duel ; il y a de nouvelles règles, le design des cartes a changé et il s'agit davantage d'un jeu parallèle qu'à une version plus rapide du jeu que nous connaissons déjà.

Pour le moment, il est difficile d'évaluer la popularité de la série et quand on sait que "VRAINS" n'a pas encore été diffusé chez nous, on peut se dire que ce n'est pas demain que "Sevens" débarquera en occident.

Je pense avoir globalement dit ce qu'il fallait dire ; si certains se sont perdus au milieu des mécaniques de jeu et des règles, sachez que je développerai tout cela dans d'autres leçons prochainement. D'ici-là, n'hésitez pas à me faire part de votre avis et dites-moi comment vous avez trouvé ce long pavé.
__________________
Ambassadeur de Tottenham
Ralgrad est déconnecté   Réponse avec citation
Réponse


Liens sociaux

Tags
#tottenham

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-COMMUNAUTÉ > Bavardages

Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 04h33.



FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2020
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,07530 seconds with 11 queries