FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-DIVERTISSEMENT > Cinéma
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

Cinéma Vous trouverez de tout dans cette section: quelques commentaires plus savants de films moins diffusés par de futures jeunes recrues du cinéma, jusqu'aux démolitions ou encensements façon vox populi des derniers navets.


Critique de la semaine : Our Hospitality
Cinéma

Réponse
 
Outils de la discussion
Vieux 02/12/2018, 21h23       #1
Abba
Bientôt en burnout
F'n staff
 
Avatar de Abba
 
Membre: novembre 2001
Messages: 10 408
Critique de la semaine : Our Hospitality


La rivalité entre les Canfield et les Mckay est si intense, que chaque membre des deux familles a pour but principal d'éliminer systématique les membres de l'autre. Willie Mckay a été envoyé en ville pour être élevé par sa tante suite au meurtre de son père par les Canfield. Il décide cependant à l'âge adulte de retourner sur ses terres pour reprendre ce qui lui revient. En voyage de train pour aller à destination, il tombe immédiatement en amour avec une belle jeune femme... Qui s'avère être une Canfield et immédiatement arrivé, Willie doit éviter la famille rivale qui est prêt à tout pour l'éliminer.

En tant que premier long métrage comique pour Keaton, OUR HOSPITALITY est certainement un impressionnant tour de force. Inégal certes et avec des séquences comiques beaucoup moins poussées que certains de ses autres films. D'ailleurs, on remarque une utilisation du train comme outil comique, exactement comme dans son film le plus populaire, THE GENERAL. Sans s'y comparer en termes de mise en scène, il est intéressant de voir la fascination que pouvait voir Keaton dans le comique possible d'une locomotive.

La filmographie de Buster Keaton est absolument fascinante, elle montre un artiste qui tentait de se réinventer souvent et qui devait constamment en donner plus pour répondre aux exigences de son public. Monument du cinéma comique des premiers temps, Buster Keaton aurait également à être davantage connu pour avoir tourné dans des comédies très ambitieuses pour son temps. OUR HOSPITALITY, une comédie dramatique aussi drôle que touchante est à mettre au rang de ses grands films un peu trop oubliés.


On a droit à un Buster Keaton plus en retenu au niveau des cascades dans OUR HOSPITALITY, pour se concentrer davantage sur un humour de situation, touchant autant le timing et le gag visuel, que le pari difficile de rendre le malaise comique dans un film muet. Ma séquence préférée du film est sans aucun doute, la partie où Keaton est dans le manoir de la famille rivale et ces derniers, à cause de règles ancestrales, ne peuvent pas tuer Keaton à l'intérieur de la maison. Cette règle bien aléatoire, permet un vingt minutes de gags continue, efficace et qui permet de jouer sur plusieur sphères. Keaton

Parce que, outre plusieurs bons gags, Keaton offre dans le film, une des plus excitantes séquences d'action des années 20, quand, dans une séquence où il n'y a absolument aucun humour, se lance dangereusement dans une chute d'eau pour attraper sa dulcinée. C'est un emploit de travail de caméra évidemment, mais de timing qui montre tout le génie de Keaton, plus que conscient de son positionnement et de l'importance du corps à l'écran. C'est dans des séquences de la sorte, que l'on comprend ceux qui parlent de Keaton comme du maître de l'action, car il peut l'exprimer dans sa totalité, en épargnant les coupes, tout en demeurant extrêmement cinématographique dans son rendu.

Le seul bémol que j'apporterais au film, est la scène d'ouverture beaucoup beaucoup trop sombre par rapport à l'atmosphère générale du film. Oui le film est dramatique, mais il débute le film d'une drôle de façon que le métrage prend beaucoup de temps à rattraper ensuite. Néanmoins, on peut excuser bien des choses à Keaton, qui préparait bien d'autres films mémorables pour la suite de carrière.

Abba est déconnecté   Réponse avec citation
Réponse



Liens sociaux

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-DIVERTISSEMENT > Cinéma

Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT -5. Il est actuellement 07h49.



FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2018, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2018
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,05549 seconds with 11 queries