FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-DIVERTISSEMENT > Arts, littérature, bande dessinée
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

Arts, littérature, bande dessinée Littérature, musées, théâtre, photographie, bande dessinée.


Topic des Comics (MARVEL, DC, etc ...)
Arts, littérature, bande dessinée

Réponse
 
Outils de la discussion
Vieux 06/07/2020, 18h37       #541
Sharp
Collaborateur
F'n Freak
 
Avatar de Sharp
 
Membre: août 2008
Messages: 6 408
J'en suis au n° 2 de House Of X/Powers Of X et c'est ... surprenant.
Ça faisait des années que les X-Men ronronnaient et lorsque Hickman a repris le titre, on se doutait qu'il allait faire sauter les codes, et c'est très clairement le cas.
Le 1er softcover HoxPox m'a vraiment choqué par la direction prise par les X-Men, direction que je n'ai pas du tout aimé. Pour moi, Les X-Men, ça reste les défenseurs d'un monde qui les détestent, rêvant d'y être acceptés. Inutile de dire que ce n'est plus du tout le cas.

Le n°2 répond à quelques questions, et ce n'est pas satisfaisant. Les retcons, très peu pour moi, et la continuité en prend un sacré coup. Mais il faudra attendre les 2 prochains volumes pour se faire un avis définitif.


En revanche, les dessins de Larraz et Silva sont absolument magnifiques, tout comme la colorisation de Gracia.
Sharp est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 06/07/2020, 19h06       #542
Ralgrad
Tottenham Boy
Administrateur
 
Avatar de Ralgrad
 
Membre: novembre 2014
Localisation: Sarcelles, Val d'Oise, France
Messages: 12 004
Tu m'étonne avec tes commentaires, car tout le monde dit que c'est une super série. J'ai pas vu un mauvais avis négatif (même s'il doit y en avoir).

Moi j'attends que ça sorte en relié, pour tout lire d'un coup, je ne peux me permettre de mettre de l'argent tous les mois sur les comics.

J'achète 1-2 fois dans l'année, environ 3-4 comics par commandes, ce qui fait 6 à 8 bouquins par an.
__________________
Ralgrad est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 08/07/2020, 07h42       #543
darkside
Maitre du Bestiaire
F'n staff
 
Avatar de darkside
 
Membre: juin 2002
Messages: 8 237


GI JOE Homefront : mes figurines de retour

Après avoir passé des années à combattre les vilains, l’organisation G.I. Joe se révèle officiellement au grand jour sur ordre du Pentagone. Le but de cette manœuvre est de contrer les criminels de Cobra qui pourraient avoir le soutien de la population. Le Commandant Duke n’est pas fan de ce rôle qui n'est plus dans l'ombre. Le Commandant Duke repart en mission et se trouve à la tête d’une équipe expérimenté mais ne doit pas oublier désormais l’image et l'aspect médiatique.

Je découvre la mini-série Homefront, initialement sortie chez IDW en 2013, du scénariste Fred Van Lente et du dessinateur Steve Kurth. C'est bien sur la pure nostalgie qui guide mes pas. C'est un Comic qui m'a plût mais avec des réserves. Globalement, je peux aimer l'envie d'ancrer les GI JOE dans le monde moderne (réseau, médias, wikileak etc) mais parfois assumer le matériel de base (ex : cosmocat vs maitre de l'univers) est mieux et plus fun. Ici, c'est pas très fin la façon dont on veut nous dire que "GIJOE c'est du sérieux maintenant et plus de figurines". Donc ca saigne pour faire ado mais ca reste des gi joe au final.

Heureux de retrouver mes figurines, j'ai cependant pas eu mes préférés ! L’inévitable Duke est là mais sa team c'est pas très motivante (pas de Snake Eye par exemple) et manque sérieusement de charisme. Au fait, j'ai kiffé quand j'ai vu la Baronesse (sexy as fuck) et surtout le passage avec le demeuré Croc Master et ses fidèles croco. Le casting n'est pas le bon chez les gentils en tout cas.


Dessins : simple, dynamique ca passe crème.


Conclusion : Divertissant et plaisant il en reste moins fun et décomplexé qu'un Cosmocat VS Maîtres univers car semble s'être moins assumé. A voir avec la suite...
__________________
[SIGPIC][/SIGPIC]
There no where to run there no where to hide from the man from the darkside...REST IN PEACE
darkside est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 08/07/2020, 12h59       #544
Ralgrad
Tottenham Boy
Administrateur
 
Avatar de Ralgrad
 
Membre: novembre 2014
Localisation: Sarcelles, Val d'Oise, France
Messages: 12 004
Fred Van Lente, auteur d'Ivar, Timewalker aussi
__________________
Ralgrad est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 08/07/2020, 17h20       #545
Ralgrad
Tottenham Boy
Administrateur
 
Avatar de Ralgrad
 
Membre: novembre 2014
Localisation: Sarcelles, Val d'Oise, France
Messages: 12 004


Deadpool (Panini Comics / 2018)

Depuis les deux récents films l'ayant mis en avant, Deadpool est devenu un incontournable chez Marvel. Deux films que... je n'ai jamais regardé. Les bandes-annonces du premier volet ne me donnaient aucunement envie d'aller le voir, l'humour ne m'intéressait pas et la vulgarité qui en ressortait, a fini de me convaincre qu'il ne me ciblait pas. Pour autant, j'étais impatient de démarrer la lecture pour enfin apprendre à connaitre celui qui se fait également appeler Wade Wilson et pour voir si cet humour présent dans les films était réellement issu du comic-book ou s'il s'agissait d'une conséquence provoquée par une mode qui s'est développée avec le MCU (Marvel Cinematic Universe).

J'ai désormais la réponse à ma question et oui, l'humour est bien présent dans le comic-book et est même carrément à mon goût sur certains passages. Ce fut ainsi un réel plaisir de lire cette mini-anthologie, sentiment renforcé par le choix des numéros proposés qui sont intéressants et divertissants.

Pour vous présenter brièvement le personnage, Wade Wilson est un homme qui se sait condamné par un cancer en phase terminal et qui décide de ce fait, de devenir cobaye d'une expérience qui le sauve... mais lui donne également un pouvoir d'autoguérison ; difficile de ne pas être intrigué par la suite de sa vie personnelle ou professionnelle en sachant qu'il est presque immortel. À l'image d'un Eric O'Grady (Ant-Man) qui va saisir l'avantage de son pouvoir et l'user pour sa propre cause, Wade Wilson décide d'en faire de même et en se lançant dans le mercenariat sous le nom de Deadpool.



J'ai personnellement beaucoup aimé le numéro où Deadpool raconte ses origines à des scénaristes afin d'avoir un film sur lui à Hollywood et devenir une méga-star ; autant pour les dialogues qui m'ont bien fait rire que les dessins absolument sublimes de Leandro Fernandez, conjuguée à un découpage des cases, donnant l'impression de voir carrément un film sur le personnage. En clair, c'est moderne, ça en met plein les yeux et c'est bien drôle. Les quatre numéros de la "Poursuite Circulaire" sont dans la même veine, j'ai eu l'impression de regarder une série avec une narration rythmé et équilibrée où on est amené à suivre plusieurs personnages qui ont tous le même objectifs et qui finissent par se croiser à la fin. Bien qu'il s'agisse d'un comic-book sorti en 1993, le dessin n'a pas tant vieilli que cela et on prend plaisir à suivre Deadpool et découvrir certains personnages qui lui sont intimement liés comme Cable. L'annual avec Daredevil et les derniers numéros avec Hitler et le mariage de Wade Wilson sont divertissant, j'ai bien aimé les lire mais sans plus. J'ai un peu de mal avec le graphisme de Bernard Chang, notamment les gros contours noirs autour des personnages, ça renforce un côté cartoon qui ne colle pas avec les personnages d'Elektra et Daredevil, mais c'est peut-être l'encreur qui en est responsable, allez savoir... moi je ne m'y connais pas trop, donc je met ça sur le dos du dessinateur, toujours est-il que c'est un style qui me dérange visuellement parlant.

Conclusion : Très bon moyen de découvrir Deadpool

C'est probablement grâce à la popularité -encore fraîche- de Deadpool que Panini et Carrefour ont décidé de consacrer une mini-anthologie au personnage et c'est pas plus mal, car il reste relativement peu connu et il n'y a pas mieux qu'un bouquin de ce genre pour offrir une vue d'ensemble aux lecteurs et mieux cerner cet anti-héros pas comme les autres. Je ne regrette absolument pas l'achat, encore moins la lecture et je compte bien acheter du Deadpool à l'avenir pour le découvrir davantage.




J'ai aimé :
+ Le personnage en lui-même
+ Tous les numéros proposés dans cette mini-anthologie
+ Les dessins de Leandro Fernandez, principalement

J'ai moins aimé :
- Cette limitation à 240 pages qui bride l'éditeur et provoque...
- L'absence des couvertures originales

Contenu :
X-Men Origins : Deadpool (2010) 1 par
Deadpool : The Circle Chase (1993) 1
Deadpool : The Circle Chase (1993) 2
Deadpool : The Circle Chase (1993) 3
Deadpool : The Circle Chase (1993) 4
Daredevil/Deadpool (1997) Annual 1
Deadpool (2012) 26
Deadpool (2012) 27 (I)
Deadpool (2012) 27 (III)
Deadpool (2012) 27 (VI)


© 2018 MARVEL
__________________
Ralgrad est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 08/07/2020, 18h21       #546
Baron
Collaborateur
F'n Freak
 
Avatar de Baron
 
Membre: avril 2008
Messages: 5 233
Citation:
Envoyé par darkside Voir le message
Globalement, je peux aimer l'envie d'ancrer les GI JOE dans le monde moderne (réseau, médias, wikileak etc) mais parfois assumer le matériel de base (ex : cosmocat vs maitre de l'univers) est mieux et plus fun.
Sauf que les Gi Joe en comics ont toujours été ancrés dans un monde réaliste (avec nuance, c'est un monde réaliste de comics). Et c'est la version originale, le matériel de base. Même le dessin-animé a commencé en reprenant de telles histoires et a attendu quelques années avant de se lâcher.
Baron est actuellement connecté   Réponse avec citation
Vieux 09/07/2020, 08h42       #547
darkside
Maitre du Bestiaire
F'n staff
 
Avatar de darkside
 
Membre: juin 2002
Messages: 8 237
Citation:
Envoyé par Baron Voir le message
Sauf que les Gi Joe en comics ont toujours été ancrés dans un monde réaliste (avec nuance, c'est un monde réaliste de comics). Et c'est la version originale, le matériel de base. Même le dessin-animé a commencé en reprenant de telles histoires et a attendu quelques années avant de se lâcher.
D'une certaine manière oui car armée US mais niveau figurines, on parle quand comme même d'un gars qui attaque avec des crocodiles qui lui obéissent, un être crée à partir de cellules de Napoléon, Attila et autres (Serpentor), ou encore des robots autonomes (BAT!)... Donc c'est surtout très fun, chercher à s'ancrer sur une base "réel" mais sans limite réaliste sinon une partie des figurines n'existerait même pas.

Donc c'est surtout ce côté décomplexé que je n'ai pas trouvé assez dans ce 1er volume et je trouvais ca "lourd" de parler de médias, réseaux sociaux et autres pour faire "vrai". Mais j'attends de voir la suite...
__________________
[SIGPIC][/SIGPIC]
There no where to run there no where to hide from the man from the darkside...REST IN PEACE
darkside est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 09/07/2020, 15h27       #548
darkside
Maitre du Bestiaire
F'n staff
 
Avatar de darkside
 
Membre: juin 2002
Messages: 8 237


Batman et les tortues ninja FUSION : j'ai tenté l'association de la chauve souris et des tortues

On commence avec un Batman élevé par Splinter et avec ses frères tortues ninja ayant des tenues de super héros connu. Puis le méchant apparaît sous la forme d'une fusion Shredder/Joker. Ok. Donc ca à l'air étrange mais rapidement un ancien Raphael vient expliquer la situation à nos héros... Une énième histoire de multivers ?

Fin de la série entre Batman et les Tortues Ninja avec la fusion des personnages : les tortues Robin/Night and co, Alfred/Splinter, Anti-Monitor/Krang etc. Ces mélanges donnent quelques bons moments (association Splinter Shredder !) mais on arrive pas forcément à bien se sentir concerné par l'histoire. Une fois passé le moment découverte (On cherche où est machin ou bidule), c'est un peu foutoir. Puis la partie "défusionné" est expédié et certains personnages DC font vraiment de la figuration. La bataille contre Krang n'est d'ailleurs pas spécialement épique. Alors tout n'est pas à jeter car le concept de fusion fait son petit effet mais finalement le COMIC ne repose que sur cela.


Dessins : pas grand chose à se mettre sous la dent. C'est correct parfois pas terrible (le joker non fusionné très moche), quelques bonnes idées graphiques (Raphael d'origine en noir et blanc) mais au final très oubliable.


Conclusion : Pas convaincu. De base c'est vrai, j'ai toujours trouvé le concept de multivers un peu facile scénaristiquement pour justifier des crossovers (plus difficile de trouver un vrai scénario permettant une association c'est sur !). Mais là, on reste un peu sur notre faim.
__________________
[SIGPIC][/SIGPIC]
There no where to run there no where to hide from the man from the darkside...REST IN PEACE
darkside est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 09/07/2020, 15h43       #549
Ralgrad
Tottenham Boy
Administrateur
 
Avatar de Ralgrad
 
Membre: novembre 2014
Localisation: Sarcelles, Val d'Oise, France
Messages: 12 004
Tu achète généralement ou tu emprunte ?

Je pose la question, tu es assez souvent déçu ces derniers jours, j'espère que tu as pas le sentiment d'avoir perdu ton argent
__________________
Ralgrad est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 09/07/2020, 18h20       #550
Baron
Collaborateur
F'n Freak
 
Avatar de Baron
 
Membre: avril 2008
Messages: 5 233
Citation:
Envoyé par darkside Voir le message
D'une certaine manière oui car armée US mais niveau figurines, on parle quand comme même d'un gars qui attaque avec des crocodiles qui lui obéissent, un être crée à partir de cellules de Napoléon, Attila et autres (Serpentor), ou encore des robots autonomes (BAT!)... Donc c'est surtout très fun, chercher à s'ancrer sur une base "réel" mais sans limite réaliste sinon une partie des figurines n'existerait même pas.

Donc c'est surtout ce côté décomplexé que je n'ai pas trouvé assez dans ce 1er volume et je trouvais ca "lourd" de parler de médias, réseaux sociaux et autres pour faire "vrai". Mais j'attends de voir la suite...
C'est pour ça que j'ai précisé "réaliste de comics". Mais Serpentor est un cas à part qui fait toujours grincer des dents
Baron est actuellement connecté   Réponse avec citation
Vieux 10/07/2020, 07h29       #551
darkside
Maitre du Bestiaire
F'n staff
 
Avatar de darkside
 
Membre: juin 2002
Messages: 8 237
Je les achètent . Mais d'occasion ! Après j'ai aussi mes petits plaisirs coupables par exemple les Vestron (Aliens, Predator, GIjoe, Judge etc) où je sais que c'est généralement médiocre mais les franchises me plaisent donc j'y vais. Bon là je m’attaque à du plus solides avec La cour des Hiboux et Red Son (les comcis à 5€) donc ca va compenser.
__________________
[SIGPIC][/SIGPIC]
There no where to run there no where to hide from the man from the darkside...REST IN PEACE
darkside est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 10/07/2020, 22h49       #552
Ralgrad
Tottenham Boy
Administrateur
 
Avatar de Ralgrad
 
Membre: novembre 2014
Localisation: Sarcelles, Val d'Oise, France
Messages: 12 004
Moi je suis en train de m'acheter Batman New 52, il y a 9 tomes, j'en ai déjà acheté 5.

Je viens aussi de commander quelques comics :
- Batman Anarky
- Superman Secret Identity
- Superman American Alien
- Green Lantern : Terre 1 / tome 1
- Magic Order
- Warren Ellis présente John Constantine
- j'ai aussi eu le lot des 14 free comic book day france de l'année 2020

Je voulais prendre Superman Red Son aussi, mais il est introuvable, tout est en rupture de stock et j'ai pas envie d'acheter l'édition souple à 5€, je cherche l'édition Deluxe à 15€.

MAJ : C'est bon, je l'ai trouvé chez un libraire lyonnais, je l'ai commandé.
__________________

Dernière modification par Ralgrad ; 14/07/2020 à 15h59.
Ralgrad est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 14/07/2020, 16h04       #553
Ralgrad
Tottenham Boy
Administrateur
 
Avatar de Ralgrad
 
Membre: novembre 2014
Localisation: Sarcelles, Val d'Oise, France
Messages: 12 004


BLACK PANTHER (2018 / Panini Comics)

Black Panther n'est que l'ultime preuve confirmant la capacité qu'a Marvel de créer des superstars. Certes, il a fallu qu'il apparaisse au cinéma pour enfin se faire connaitre auprès du grand public, mais le souverain du Wakanda a une longue et riche histoire en version papier et est bien connu des passionnés de comic books. Cette mini-anthologie invite justement les lecteurs -principalement débutants- à faire un petit tour dans le passé et vivre certains des plus grands récits qu'a connu le personnage.

Après la mort de son père, T'Challa -pour reprendre son vrai nom- doit prendre le pouvoir et diriger le Wakanda, pays souverain d'Afrique centrale. Il dispose pour cela d'une tenue, celle de la Panthère Noire, avec laquelle il se met en quête de protéger son pays contre les envahisseurs qui lorgnent sur les richesses du pays, notamment les gisements de Vibranium, qui sont exclusifs aux terres wakandaises, qui en font le pays le plus riche au monde et le plus avancée technologiquement parlant.

C'est principalement sur cette base que se construisent les histoires de Black Panther que j'ai pu découvrir dans ce bouquin. Les chapitres sont globalement tous intéressants et divertissants, même si les plus anciens ont vraiment vieilli et sont plus difficiles à savourer, surtout celui de 1977 sous la plume de Jack Kirby... qui n'est d'ailleurs, pas un récit complet si on se fie à la dernière page qui voit l'apparition d'une grande menace. Dommage qu'il faille passer par l'intégrale pour avoir la suite de cette histoire, même si c'est le but recherché derrière la publication de cette mini-anthologie. Quand aux numéros modernes, ils montrent que T'Challa peut se montrer vraiment badass quand il le souhaite ; sa relation avec Tornade est touchante et les problèmes qu'il doit affronter sont plus profonds et recherchés que les habituelles tentatives d'invasion qu'il avait l'habitude de repousser.



Comme toujours dans ce type de livre, on note un gros décalage graphique qui peut toujours gêner, même si je suis désormais habitué avec les volumes que j'ai lu précédemment. Le style de Jack Kirby devrait gêner pas mal de lecteur, il faut dire que c'est un style qui a beaucoup vieilli, là où les planches de John Byrne restent toujours impressionnantes à voir aujourd'hui, notamment le travail fait sur les expressions des visages et plans choisis sur les scènes d'actions qui font que l'on comprend tout ce qu'il se passe, là où c'est parfois plus difficile à cerner avec Kirby. Le dessin de Mark Texeira peut également surprendre avec son côté peinturé et honnêtement, j'ai eu du mal avec ça, c'était différent d'un Stuart Immonen, mais j'ai beaucoup apprécié les gros plans sur Black Panther, ça lui donne un côté réaliste et plus sombre. J'ai enfin compris pourquoi John Romita Jr. a une aussi mauvaise réputation ; sur Black Panther, il a un coup de crayon pas loin d'être cartoonesque, avec peu de détail sur les personnages et les arrières plans, mais j'ai trouvé le récit tellement bon que je n'ai pas spécialement été dérangé. Enfin, le visuel ci-dessus montre le Black Panther de Brian Stelfreeze dans un style plus épuré, plus accrocheur, mais je trouve dommage que l'on perde des détails et que l'on se retrouve au final, avec une silhouette marquée par un encrage trop appuyé au niveau du visage, de l'abdomen et des bras.

Conclusion : Il faut s'accrocher au début mais la suite vaut le coup

Cette mini-anthologie nous permet d'avoir une belle idée sur les récits qu'il faut lire et ceux qui sont à éviter, selon nos goûts. Personnellement, je trouve que les séries plus récentes sont plus divertissantes et prenantes au niveau du scénario et de la narration, notamment celle de 2005 qui m'a vraiment plu tandis que le Black Panther de Jack Kirby a pris un énorme coup de vieux, même si l'auteur est à l'origine de cette tenue et cette allure qui caractérise bien le super-héros. Pourtant, je ne suis pas forcément dérangé par le old-school, j'ai lu suffisamment de numéro datant des années 60 pour apprécier et relativiser mon opinion sur les anciens récits, mais j'ai eu beaucoup de mal avec cet ancienne version du personnage.




J'ai aimé :
+ Découvrir le personnage et son univers
+ Le personnage dans des récits plus récents
+ Voir qu'il était lié aux X-Men

J'ai moins aimé :
- Que l'on n'ait aucun rien sur son passé d'Avengers
- Le chapitre de 1977 qui n'est pas un récit complet
- Les anciens numéros
- L'absence des couverture originales

Contenu et auteurs :

Fantastic Four (1961) 52-53 par Stan Lee & Jack Kirby
Black Panther (1977) 1 par Jack Kirby
Marvel Team-Up (1972) 100 par Chris Claremont & John Byrne
Black Panther (1998) 1 par Christopher Priest, Joe Quesada & Mark Texeira
Black Panther (2005) 1, 8-9 par Reginald Hudlin, John Romita Jr. & David Yardin
X-Men (1991) 175-176 par Peter Milligan & Salvador Larroca
Black Panther (2016) 1 par Ta-Nehisi Coates & Brian Stelfreeze

© 2018 MARVEL
__________________
Ralgrad est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 16/07/2020, 16h23       #554
Ralgrad
Tottenham Boy
Administrateur
 
Avatar de Ralgrad
 
Membre: novembre 2014
Localisation: Sarcelles, Val d'Oise, France
Messages: 12 004


Iron Man (2018 / Panini Comics)

Bonjour tout le monde !

Vous l'avez sans doute remarqué, ces derniers temps, j'enchaîne exclusivement les comic books. La raison derrière cela est que tout était fermé durant le confinement, dont les médiathèques, ce qui m'a amené à piocher dans ma chambre et voir ce que j'avais sous la main et qui -sur le coup- me donnait envie. Même si je peux dès à présent réemprunter, je préfère avancer et finir cette série de huit volumes issus de la Super Heroes Collection que j'avais acheté, il y a presque deux ans déjà.

Cette fois-ci, c'est Iron Man qui est à l'honneur.

Vous le connaissez probablement de nom ou même visuellement, puisqu'il est devenu un des super-héros Marvel les plus populaires depuis 2008 et la sortie du film qui a lancé le MCU (Marvel Cinematic Universe). Depuis, il s'est imposé au cinéma en ayant droit à deux autres projections dans les salles obscures et apparaissant dans les films Avengers ou Spider-Man. Chez les fans de comic books, le personnage est connu depuis bien longtemps puisqu'il fut lancé en 1963 par Marvel dans le 39e numéro du mensuel "Tales of Suspense", avant d'avoir droit à sa propre série en 1968. C'est là que l'anthologie se révèle pertinente, puisqu'elle permet de faire un petit tour dans le passé du super-héros en armure et (re)vivre certains des meilleurs récits de l'histoire de Tony Stark... et oui, c'est son vrai nom.

Tony Stark est à la tête d'une grande entreprise qui fournit des armes pour l'armée américaine. Dans l'optique de présenter sa dernière invention, il se rend au Vietnam pour la dévoiler aux militaires qui sont sur place ; un séjour qui tourne mal puisqu'une mine explose près de lui. Pour survivre, Tony Stark doit construire une armure afin de protéger son cœur de l'éclat d'obus qu'il a reçu et qui peut provoquer sa mort à tout instant. Par la suite, se rendant compte des désastres que ses œuvres ont provoqué, il décide d’œuvrer pour la paix et la justice sous l'armure d'Iron Man.



Personnellement, je ne suis pas fan de tout ce qui est robotique, je fais un blocage sur les Power Rangers, Transformers, Gundam et de ce fait... Iron Man également. C'est donc avec un peu d'appréhension que j'ai ouvert ce bouquin et je dois dire que j'ai été assez surpris, positivement parlant.

J'ai bien aimé lire les origines du super-héros par Larry Lieber et Don Heck, de même que j'ai été séduit par les numéros 128 et 232, avec de très belles planches de John Romita Jr. et Barry Windsor-Smith et de bons récits signés David Michelinie où l'on voit notamment le personnage sombrer dans l'alcool. Ça se gâte un peu après avec les trois chapitres sur la série Invincible Iron Man parce que j'étais un peu perdu, je ne savais pas trop ce qu'il se passait, un peu à l'image de Tony Stark qui avait effacé une partie de sa mémoire et puis il faut dire que les dessins sur ces trois numéros étaient très difficile à apprécié, étant donné que les War Machine vidaient leurs chargeurs sur plusieurs pages, ce qui rendaient celles-ci trop bordéliques. Le récit -offert gratuitement aux USA- avec Iron Man et Thor était super, on y voit les deux Avengers faire équipe pour empêcher des habitants de la Lune détruire la Terre, c'était court mais drôle ; c'était dessiné par Romita Jr. et c'est dingue de voir à quel point son style a changé entre 1979 et 2010, certaines cases donnent l'impression d'avoir été dessinés par une toute autre personne. Les trois derniers numéros de cette mini-anthologie sont cool à suivre, Iron Man se retrouve encore dans une galère, cette fois à l'autre bout de la galaxie et la raison est assez drôle quand on y pense. J'ai bien aimé les dessins et les couleurs flashy utilisées, ça accentue le côté futuriste du personnage et de ses aventures.

Conclusion : Je donnerai une nouvelle chance au personnage

À part Invincible Iron Man, j'ai pratiquement aimé tout le reste, même s'il y a deux-trois petits trucs qui m'ont dérangé. Au final, ce bouquin m'a donné une nouvelle vision du personnage, qui se révèle être plus qu'un simple milliardaire en armure qui joue le héros à travers les États-Unis, c'est un homme qui a des problèmes et qui se bat aussi bien contre l'ennemi que contre lui. Je n'irai pas jusqu'à dire que mon sentiment sur tout ce qui est lié à la robotique a changé, mais j'ai envie de lire d'autres aventures du personnage et le découvrir davantage.




J'ai aimé :
+ Découvrir les origines du super-héros
+ Se familiariser avec ses problèmes personnels
+ Tous les récits, sauf...

J'ai moins aimé :
- Les chapitres sur Invincible Iron Man
- Les dessins de Don Heck et John Romita Jr.
- Le fait qu'on ne voit que très peu d'ennemis du personnage
- L'absence des couverture originales

Contenu et auteurs :

Tales of Suspense (1959) 39 par Larry Lieber & Don Heck
Iron Man (1968) 128 et 232 par David Michelinie, Bob Layton, John Romita Jr. & Barry Windsor-Smith
Invincible Iron Man (2008) 500, 500.1 et 503 par Matt Fraction, Salvador Larroca, Kano, Nathan Fox, Carmine Di Giandomenico & Howard Chaykin
Free Comic Book Day (2010) Iron Man/Thor 1 par Matt Fraction & John Romita Jr.
Iron Man (2012) 6 à 8 par Kieron Gillen & Greg Land


© 2018 MARVEL
__________________
Ralgrad est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 18/07/2020, 18h54       #555
Ralgrad
Tottenham Boy
Administrateur
 
Avatar de Ralgrad
 
Membre: novembre 2014
Localisation: Sarcelles, Val d'Oise, France
Messages: 12 004
Salut, par curiosité, je voulais savoir vous avez à peu près combien de comic book chez vous ?
Moi je viens de passer la barre des +50 bouquins, je pense que je vais les lister sur ce topic et si je peux avoir des avis/conseils de lectures, je suis preneur.

Si jamais vous comptez lister vos comics, ce serait cool aussi, ça me donnera des idées d'achats
__________________
Ralgrad est déconnecté   Réponse avec citation
Réponse



Liens sociaux

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-DIVERTISSEMENT > Arts, littérature, bande dessinée

Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 20h09.



FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2020
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,10611 seconds with 11 queries