FN-NATION: Accueil du Portail FN-LUTTE: Section lutte : Nouvelles , chroniques, analyses ppv , wwe , tna , etc... FN-JOURNAL : Le FN-Journal : Chroniques sur la musique, la lutte et autres... FN-FORUM: Le FN-FORUM : Discussions pour les membres de la FN-NATION Infos: Pour en savoir plus sur FN-NATION
http://forum.fnnation.com
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
S'inscrire FAQ Membres Groupes sociaux Marquer les forums comme lus

Chroniques FN-Lutte Chroniques du staff portant sur la lutte

Ces acteurs connus qui ont tourné dans des films des WWE Studios
FN-JOURNAL: Chroniques FN-Lutte

Réponse
 
Outils de la discussion
  #1  
Vieux Chronique de Maximo, publiée 13/06/2019, 11h35
Avatar de Maximo
Maximo Maximo est déconnecté
 

Ces acteurs connus qui ont tourné dans des films des WWE Studios





Normalement à l’évocation des WWE Studios, un sourire en coin doit émerger au visage des personnes devant les souvenirs négatifs que cette pensée entraîne. Il faut dire que la branche cinématographique de la compagnie de Vince McMahon est particulièrement réputée pour tourner des navets qui ne sont souvent même pas diffusés au cinéma mais vendus directement en DVD.

Il est cependant souvent ignoré le mode de fonctionnement des WWE Studios. Quand on pense à ces films, les noms comme The Marine, See No Evil ou The Condemned viennent souvent rapidement en tête. Dans ces cas-là, le budget initial était à chaque fois ridicule pour les standards, le casting s’en ressentait forcément et la tête d’affiche toujours une WWE Superstars. Bien souvent, c’est ces films-là qui sortent directement en DVD.

Les WWE Studios ne fonctionnent cependant pas uniquement sur ce mode-là. Ils leurs arrivent ainsi souvent de s’associer avec d’autres structures cinématographies d’envergure et d’injecter du cash dans la réalisation du film. En échange, il est généralement demandé qu’au moins une Superstar ait un rôle plus ou moins significatif. C’est d’ailleurs de cette manière que les WWE Studios ont démarré en 2002 avec The Rock en vedette du Roi Scorpion. Il arrive cependant parfois qu’aucune Superstar ne joue dans le film mais qu’il s’agisse tout de même d’une production des WWE Studios.

Le fameux Fighting With My Family sur la vie de Paige sorti en février représente ainsi le 56ème films des WWE Studios, le 51ème si on retire les animés tels que Scooby-Doo ou La Famille Pierrafey. Inévitablement au cours de ces 17 ans d’activités, plusieurs gros noms du cinéma sont ainsi passés dans ces productions à différents moment de leurs carrières, voici un Top 20 sous forme de rappel historique:






20ème – Michael Clarke Duncan (2002)

Après avoir obtenu un statut de star mainstream au moment de l’Attitude Era et alors que la lutte et a son dernier très haut point, la WWE commence à être trop petite pour The Rock qui a fait le tour des rings. Afin de s’assurer de le conserver dans ses rangs, la compagnie de Vince McMahon décide donc de l’accompagner dans son projet cinématographique en s’associant au film Le Retour du Roi Scorpion. The Rock tient d’ailleurs la tête d’affiche de ce film dérivé de la saga La Momie et plus précisément du film Le Retour de la Momie. Si le budget de ce dernier film était de 98 millions, celui alloué au Roi Scorpion est bien évidemment inférieur mais pas dégueulasse avec 60 millions. Ce montant servira notamment à se payer les services du fameux Michael Clarke Duncan qui a dû se demander ce qu’il foutait là, lui qui sortait d’Armaggedon (1998), de La ligne Verte bien sûr (1999) et de la Planète des Singes (2001). Duncan n’était d’ailleurs pas au top de ses choix à cette période-là vu qu’il acceptera de faire Daredevil l’année d’après et comme il kiffe les comics, il remettra ça en 2011 avec Green Lantern. Bon ok, entre temps, il aura également fait Sin City, The Island et Kung Fu Panda avant de s’éteindre en 2012. Dans Le Roi Scorpion, on retrouve également Kelly Hu aperçue l’année d’après dans X-Men.






19ème – Sean William Scott (2003)


Probablement le film le plus connu des WWE Studios mais un bide terrible à sa sortie. The Rundown en version originale n’arrivera même pas à rentrer dans ses frais, n’engrangeant que 81 millions de dollars au box-office pour une production de 85 millions. Le casting est sympa pourtant. Si The Rock est une nouvelle fois la vedette, il partage la tête d’affiche avec Sean William Scott, alors au top de sa popularité après American Pie 1 et 2 où il jouait l’inoubliable Stifler. Malgré un budget modeste pour un film, les seconds rôles sont quand même d’envergure avec Rosario Dawson et Christopher Walken en grand méchant. Même Arnold Schwarzenegger vient pointer un bout de sa tête pour un caméo.






18ème – Robert Patrick (2006)

En 2004, la WWE décide de se lancer seule avec le mémorable film d’horreur See No Evil mettant en vedette Kane. Le budget est ridicule, seulement 8 millions de dollars d’où l’absence de noms du cinéma, mais rapportera plus du double de son budget, donc un succès aux yeux de la WWE. Tout cela pour dire que la compagnie voit plus grand en 2006 avec The Marine John Cena qui voit son budget presque doublé (22 millions). Cela reste peu mais permet à la WWE de se payer en antagoniste Robert Patrick, l’inoubliable T-1000 de Terminator 2 (1991) qui avouons-le n’était pas au sommet de sa popularité. Là encore des seconds rôles sympa avec des noms de la TV comme Kelly Carlson (Nip Tuck), Manu Bennett (Deathstroke dans Arrow) ou encore Drew Powell (Solomon Grundy de Gotham). Petit succès commercial avec ce film ayant coûté 15 millions et rapporté 22.






17ème – Vinnie Jones (2007)

L’année d’après, les WWE Studios sortent The Condemned avec Steve Austin, rip-off du film japonais culte Battle Royal. Ici il s’agit d’une sorte de Coupe du Monde où à la fin il n’en restera qu’un (on se demande bien qui). Là on parle vraiment d’un budget ridicule, seulement 3 millions avec presque le triple obtenu grâce aux entrées, on reste cependant sous les 10 millions. Niveau casting, les WWE Studios ne sont pas aller chercher très loin lorsqu’il s’est agit de chercher un anglais inquiétant, l’ex-footballeur Vinnie Jones a ainsi été appelé. Il avait à l’époque une belle petite carrière avec des apparitions dans Snatch (2000) et X-Men (2006). Pour représenter le Mexique la WWE avait fait simple aussi, on rappelle Manu Bennett. Pour l’Estonie, ce fut l’ex-lutteur Nathan Jones qui fut choisi alors qu’il avait pourtant quitté la WWE quatre ans plus tôt (et l’année d’après il jouera dans Asterix aux Jeux Olympiques). The Condemned a également dans ses l’alors inconnu australien Sullivan Stappleton qui percera en 2011 avec la série Strike Back puis surtout en 2015 avec le rôle phare dans Blindspot.






16ème – Joe Manganiello (2009)

A partir de maintenant, les WWE Studios délaissent le cinéma pour se concentrer sur le direct to DVD pour leurs productions propres. C’est donc le Behind Ennemy Lines: Columbia mené par Mr. Kennedy qui essuie les plâtres. Le budget n’est pas connu mais le casting a plusieurs noms sympa à son actif, à commencer par le reconnu Keith David pour quelques scènes, lui le visage connu de Platoon, Armageddon, Mary à Tout Prix, Pitch Black, Requiem For a Dream ou la série Community. Mr. Kennedy n’est cette fois-ci pas le nom principal mais partage la vedette avec Joe Manganiello, alors inconnu même si certains avaient pu se souvenir de son visage dans Spiderman. L’homme au physique de tombeur percera finalement en 2012 grâce au film magic Mike puis sa suite en 2015.






15ème – Danny Glover (2010)

Je ne cite pas tous les films, mais les WWE Studios tournent à cette période à une cadence de 2-3 films par an. Retour cette fois-ci au cinéma avec Legendary voyant John Cena donner la réplique à deux très grand acteur du cinéma américain. Le premier est Danny Glover qui a marqué une génération en tant que Roger Murtaugh, le flic trop vieux pour ces conneries dans la série de films L’Arme Fatale. On retrouve également Patricia Clarkson vue dans Les Intouchables, Jumanji ou encore La Ligne Verte. Beau casting pour un film de seulement 5 millions de budget et qui engendrera au box-office, ne rigolez pas, 200 000 dollars.






14ème - Ed Harris (2011)

On continue dans les monstres sacrés du cinéma américain avec Ed Harris au casting de That’s What I Am dans lequel joue également Randy Orton. Au cas où il faille présenter l’homme alors âgé de 60 ans avait déjà notamment joué dans L’Etoffe des Heros, Apollo 13 et The Truman Show avant de rejoindre en 2016 la série à succès Westworld. Si le budget de production n’est pas connu, le film n’a rapporté que … 6 000 dollars. Il faut dire qu’il a été diffusé que dans 10 salles. Si la presse spécialisée a massacré le film, Rotten Tomatoes lui accord un plutôt correct 60%.






13ème – Dominic Monaghan (2011)

Merry du Seigneur des Anneaux est ici la vedette du film The Day qui voit cinq survivants essayer de vivre dans un monde post-apocalyptique et sur cinq personnages mis en avant, la WWE trouvera le moyen qu’aucune Superstar n’obtienne une place. Ce film marque ainsi la première fois (mais pas la dernière) qu’aucun lutteur n’apparaît au générique. Du coup concentrons-nous sur les présents, à commencer par Dominic Monaghan qui a donc tout déchiré au début des années 2000 dans Le Seigneur des Anneaux avant d’enchaîner assez rapidement sur la série à succès Lost. Il est également rejoint par Shawn Ashmore. Lui il faut se creuser un peu plus la tête, mais c’était le superhéros Iceberg dans les films X-Men.






12ème – Collin Farrell (2013)

Les WWE Studios retournent dans les films avec un peu de budget avec Dead Man Down, un film autour de la pègre. Même su le budget n’était que de 30 millions, le casting est beau avec Collin Farrell qui est connu pour … il est connu pour quel film en fait Collin Farrell ? Bon allez citons Minority Report (2002) et Deux Flics à Miami (2006). La suédoise Noomi Rapace de la saga Millenium est également présente, même si seul le premier film n’a à ce moment-là était diffusé. Comme le casting est chargé, on retrouve également Dominic Cooper (star de la série Preacher), Wade Barrett et Terrence Howard, tout premier War Machine dans Iron Man (2008) qui doit regretter d’avoir abandonner le rôle à Don Cheadle par la suite. Il s’illustre actuellement dans la série à succès Empire. Bon par contre Dead Man Down fut une catastrophe industrielle avec 30 millions de budget et seulement 18 récupérés du box-office.






11ème – Isabelle Huppert (2013)

Je triche un peu vu qu’Isabelle Huppert joue également dans le désastreux Dead Man Down. C’est cependant l’occasion de faire un lien entre la WWE et la France. La compagnie américaine a ainsi contribué à un film français avec les Reines du Ring sorti la même année. On voyait ainsi Nathalie Baye, Marilou Berry et Audrey Fleurot s’essayer à la lutte sous les yeux d’Andre Dussollier, CM Punk, The Miz et Eve Torres. 12.4 Millions de budget, 1.7 millions de recette, voilà voilà.






10ème – Halle Berry (2013)

On ne quitte toujours pas l’année 2013 avec le film The Call mené par Halle Berry téléopératrice qui reçoit un appel d’une fille kidnappée par un serial killer. La gamine est d’ailleurs jouée par Abigail Breslin, vu dans Zombieland (2009) et plus récemment la série Scream Queens. David Otunga a également un rôle dans le film mais non, ce n’est pas lui le serial killer. The Call va d’ailleurs réussir à un truc dingue … être rentable. Il aura coûté 13 millions et rapportés presque 69 millions. Pour tout à fait honnête, d’autres films non-présents dans cette liste ont également été bénéficiaires.






9ème – Luke Evans (2013)

Promis, c’est la dernière entrée de 2013. Là encore une réussite avec No One Lives qui a coûté moins de 3 millions et rapporté 75 millions. Ici la WWE trouve le moyen de caser Brodus Clay dans un petit rôle mais toute la couverture est tirée par Luke Evans, seul acteur connu du truc. Le nom n’est peut-être pas super parlant, mais c’est bard L’Archer dans la trilogie The Hobbit. Il a également joué un grand méchant dans les films Fast and Furios 7 et 8.






8ème – Jason Momoa (2014)

Il est là Aquaman ou Khal Drogo de Game of Thrones, c’est selon. D’ailleurs on verra plus tard qu’un paquet de gens de GoT sont passés par les WWE Studios. Jason Momoa tient ici le rôle vedette de Road To Paloma, joyeux film qui le voit pourchassé par la police pour avoir tué le violeur de sa mère. On va dire que 2014 c’est un moment creux de sa carrière. Khal Drogo c’est fini et DC Comics ne l’a pas encore contacté pour jouer le roi d’Atlantis. Ce film lui permet cependant de jouer avec sa future femme, Lisa Bonet, Denise du Cosby Show.






7ème – Dean Cain (2015)

Big Show est tellement fort qu’on l’oppose ici à Superman aka Dean Cain. Le film est également tourné par les sœurs Soska qui étaient en charge de See No Evil 2 sorti un an auparavant. L’affiche fait un petit clin d’œil à la WWE avec en phrase d’accroche "Get Ready For Hell I A Cell". Un Dean Cain balafré parce qu’il est badass est un détective qui se fait volontairement emprisonner afin d’aller s’occuper du meurtrier de sa femme enceinte, alias le Big Show. On comprend pourquoi la WWE n’a pas des masses fait la promotion de ce film à Raw et Smackdown.






6ème – Eric Roberts (2015)

Bon ok il me fallait un nom supplémentaire pour aller jusqu’à 20, mais je vous jure que vous le connaissez. C’est également le moyen de mettre en avant une suite, la seule de la liste d’ailleurs, ce que les WWE Studios adorent faire. Le pitch est ici le même que l’original de 2007 sauf que Randy Orton remplace Steve Austin. Son père est ici joué par Eric Roberts qui était du Loup de Wall Street (2002) mais surtout l’un des grands méchants d’Expendables (2010). Il avait également eu un petit rôle dans The Dark Knight (2008). Breaking Bad fait d’ailleurs une petite incursion dans ce film Steven Michael Quezada, l’agent de la DEA Steven Gomez qui joue ici l’un des méchants.






5ème – Vince Vaughn (2016)

L’ex de Jennifer Aniston produisait le film Term Life et s’est donné le rôle phare où il jouait un planificateur de cambriolage (?) qui revendait ses plans aux plus offrants, forcément cela finit par mal tourner. Vaughn connu pour Jurrasik Park (1997) et DodgeBall (2004), fait ici jouer son carnet d’adresse bien rempli pour notamment faire venir Jon Favreau qui avait pris une envergure nouvelle en réalisant auparavant les films Marvel Iron Man (2008), Iron Man (2010), Avengers (2012), Iron Man 3 (2013) et Avengers : Age of Ultron (2015). On peut légitimement se demander ce qu’il foutait là. Terrence Howard fait ici sa seconde apparition chez les WWE Studios et fun fact, tourne avec Taraji P. Henson qui jouait au même moment sa femme dans la série à succès Empire. Ah oui et sinon le combattant de l’UFC Cain Velasquez passe aussi une tête, tout comme Brock Lesnar. Si vous n’avez cependant jamais entendu parler de ce film, c’est normal, il n’a fait que 13 000 dollars au box-office.






4ème – Aaron Eckhart (2016)

Le fameux Double Face du film Dark Knight (2008) Aaron Eckhart est ici la vedette d’Incarnate où il interprète un scientifique en chaise roulante appelé par le Vatican pour exorciser un petit garçon (pourquoi pas). Il y avait un peu de budget dans ce thriller surnaturel qui a coûté 5 millions et rapporté presque le double au box-office. Si Mark Henry a un petit rôle dans ce film, on retrouve cependant un casting très série TV avec le Bruce Wayne de Gotham David Mazouz et la Melisandre de Game of Thrones Carice Van Houten.






3ème – Wesley Snipes (2017)

Première incursion de Seth Rollins au cinéma mais il laisse logiquement la tête d’affiche à un acteur bien expérimenté que lui, Mr. Blade et Demolition Man Wesley Snipes. La carrière de celui-ci est un peu dans le dur cependant malgré sa présence au casting du troisième Expendable (2014), c’est surement pour cela qu’il a accepté de jouer dans ce navet où il joue un chef de commando médical se rendant dans une base où des choses bizarres se déroulent. Le film se permet même le luxe de faire Gene Simmons, alias The Demon, le chanteur du groupe Kiss. Le site Rotten Tomatoes a tellement adoré le film qu’il lui a donné une note de 0%.






2ème – David Hasselhoff (2017)

A cette époque, nous étions en plein dans la période David Hasselhoff revival avec notamment la fausse téléréalité suivant le retour au premier plan du mythique Mitch Buchannon d’Alerte à Malibu (ou Michael Knight dans K 2000 pour les plus anciens). Le pitch est assez déluré. Un homme endetté joué par Ken Jeong (la trilogie Very Bad Trip et Community) compte régler ce qu’il doit en tuant David Hasselhoff. Ce film est cependant l’occasion de balancer du Guest à gogo pour des caméos vu que l’on retrouve notamment Justin Bieber, Mel B des Spice Girls, l’humoriste Jim Jeffries, l’ex-NBA Rick Fox, le rappeur Kid Cudi ou l’ex-playmate Gena Lee Nolin.






1er – Nick Frost (2019)

On termine ce top avec la dernière parution des WWE Studios, le louangé Fighting With My Family produit par Dwayne Johnson sur la vie de Paige. Ce film au budget relativement bas (11 millions) est un vrai succès d’estime avec une note de 92% sur Rotten Tomatoes et déjà 39 millions engrangés au box-office. Les WWE Superstars sont logiquement très présentes et l’on retrouve notamment The Miz, Sheamus, Big Show ou même John Cena. Les lutteuses Tessa Blanchard et Thea Trinidad ont elles joués les doublures. Dwayne Johnson fait ici son retour au sein des WWE Studios 15 ans après sa dernière apparition mais surtout avec le statut d’un des acteurs les plus bankables du monde. On retrouve également dans ce film un visage bien connu du cinéma anglais avec Nick Frost dans le rôle du père de Paige, lui qui s’est particulièrement illustré dans Shaun of the Dead (2004) ou encore Hot Fuzz (2007). Game of Thrones fait ici une nouvelle apparition avec la détestable Cersei Lannister Lena Headey dans la peau de la mère de Paige. Pour une raison ou pour une autre, Vince Vaughn est encore là également.


Sont également passés par les WWE Studios:
Johnny Knoxville (Jackass)
Cobbie Smulders (Robin dans How I Met Your Mother)
Manu Bennett (Deathstroke dans Arrow)
Steven Bauer (Manny dans Scarface)
Aidan Gillen (Lor Baelish dans Game of Thrones)
Ariel Winter (Alex dans Modern Family)
Yeardley Smith (la voix de Lisa Simpson)
Michael Rapaport (La Guerre à la Maison et Prison Break)
Michael Cudlitz (Abraham dans Walking Dead)
Boyd Holbrook (le policier blond dans Narcos)
Eric McCormack (Will dans Will & Grace)
Neal McDonough (Damien Darhk dans Legends of Tommorow et Arrow)
Noomi Rapace (Millenium)
Dominic Cooper (The Preacher)
Karen Gillan (Nebula dans le Marvel Universe)
Jonathan Banks (Mike Ehrmantraut dans Breaking Bad et Better Call Saul)
Trey Songz (rappeur)



Vos commentaires
  #2  
Vieux 13/06/2019, 12h12
Carcajou3
 
Tes oubliés:

- Christopher Walken: The Rundown
- Ewen Bremner: The Rundown
- Rosario Dawnson: The Rundown
- Steven Bauer: Behind Enemy Lines: Colombia
- Michael Imperioli: The Call

- Rory Cochrane: The Mirror
- Kurt Fuller: No Holds Barred (Shane Distribution Company)
- Tiny Lister: No Holds Barred
- Mark Pellegrino: No Holds Barred

- Bill Henderson: No Holds Barred
- Kyra Sedgwick: The Game Plan
- Morris Chestnut: The Game Plan
- Michael Rooker: The Marine 2
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 13/06/2019, 12h14
schnockelloch
 
Citation:
Envoyé par Carcajou3 Voir le message
Tes oubliés:

- Christopher Walken: The Rundown
- Ewen Bremner: The Rundown
- Rosario Dawnson: The Rundown

- Steven Bauer: Behind Enemy Lines: Colombia
- Michael Imperioli: The Call

- Rory Cochrane: The Mirror
- Kurt Fuller: No Holds Barred (Shane Distribution Company)
- Tiny Lister: No Holds Barred
- Mark Pellegrino: No Holds Barred

- Bill Henderson: No Holds Barred
- Kyra Sedgwick: The Game Plan
- Morris Chestnut: The Game Plan
- Michael Rooker: The Marine 2
Tu n'as pas lu l'article...
Comme nous avec tes post note bien.
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 13/06/2019, 12h22
Carcajou3
 
Citation:
Envoyé par schnockelloch Voir le message
Tu n'as pas lu l'article...
Comme nous avec tes post note bien.
J´ai vu dans Rundown suave que je voulais voir la face de Christophe Walken plutôt que Sean William Scoot. Je crois Walken est quand même une plus grosse pointure que Scott.


Dernière modification par Carcajou3 ; 13/06/2019 à 12h27.
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 13/06/2019, 12h41
schnockelloch
 
Quel rapport ?
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 13/06/2019, 14h20
Kab
 
Citation:
Envoyé par Maximo Voir le message
Jon Favreau qui avait pris une envergure nouvelle en réalisant auparavant les films Marvel Iron Man (2008), Iron Man (2010), Avengers (2012), Iron Man 3 (2013) et Avengers : Age of Ultron (2015).
Si je puis me permettre.

Iron-Man 1 et 2. C'est tout. Avengers 1 et 2 sont réalisé par Josh Whedon (créateur de Buffy notamment) et Iron Man 3 est réalisé par Shane Black réalisateur de Kiss Kiss Bang Bang ou Nice Guys (mais surtout connu pour être le scénariste de l'arme fatale, dernier samaritain, joué dans Predator...)
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 13/06/2019, 15h27
AdamWalker
 
Tellement d'erreur dans un seul article ses magnifique ��
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 13/06/2019, 16h01
Maximo
 
Citation:
Envoyé par AdamWalker Voir le message
Tellement d'erreur dans un seul article ses magnifique ��
C'est*

Mais n'explique pas pourquoi, ça serait dommage
Réponse avec citation
  #9  
Vieux 13/06/2019, 16h15
The Fox
 
Citation:
Envoyé par AdamWalker Voir le message
Tellement d'erreur dans un seul article ses magnifique ��
Le gland mouhahaha
Réponse avec citation
  #10  
Vieux 13/06/2019, 16h22
Carcajou3
 
La carrière d´Eric Robert c´est 99% de mauvais films. Son rôle de Salvatore Maroni dans The Dark Knight sauve la mise.
Réponse avec citation
  #11  
Vieux 13/06/2019, 18h33
schnockelloch
 
Citation:
Envoyé par Carcajou3 Voir le message
La carrière d´Eric Robert c´est 99% de mauvais films. Son rôle de Salvatore Maroni dans The Dark Knight sauve la mise.
J'avais un voisin qui s'appelait Éric Robert...
Réponse avec citation
  #12  
Vieux 13/06/2019, 20h23
Saints Flow
 
beaucoup d'acteurs "connus" qui font maintenant que des films straight to dvd
Réponse avec citation
  #13  
Vieux 14/06/2019, 00h07
Sir Crocodile
 
Le pire c'est que le meilleur film des studios WWE n'avait même pas un de ces acteurs connus.
Le film c'est Oculus si certains sont curieux. Bon après ça reste un film d'épouvante Américain donc rien de bien intéressant mais c'est pas de la merde comme Ouija et autres Truth or Dare qu'on nous sort en salles depuis trop longtemps.

J'aimerais bien voir le film sur la vie de Paige par contre, je me demande ce que ça donne.
Réponse avec citation
Réponse



Liens sociaux

Navigation Rapide
Précédent   F'N Forum > FN-LUTTE > Chroniques FN-Lutte
Outils de la discussion

Navigation rapide

Fuseau horaire GMT -5. Il est actuellement 09h22.

FNNATION.COM
Édité par : vBulletin® version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Créé par RaZor Edge - Cliquez pour voir le profil

Conception et réalisation: RaZor Edge
Une production: FN-NATION et son équipe
FN-NATION © 2001 - 2018
Un présentation fnnation.com
 
Page generated in 0,08474 seconds with 9 queries