PDA

Voir la version complète : le coffre à trésor du cinéma : La digue


raf the warrior
24/09/2008, 19h25
Choix difficile mais je l'assume .


Ce film est une pure production Arte et fut diffusé en 2005, il est assez méconnu, même pour google, wikipédia, etc, pourtant il mérite autant de considération que les autres .



L'héroïne, une mere de famille Italienne se rend dans son village d'enfance, afin de résoudre le meurtre de sa soeur ainée, elle est accompagné par sa fille d'environ 8 ans .

La première chose qui me frappa fut la beauté des décors, typiquement Alpins, typiquement Montagneux, avec ce que cela réserve comme beauté et dangerosité .



L'acceuil est plutôt froid, les villageois en effet se font discret, surtout depuis qu'ils ont vu la fille de l'héroïne qui serait lié à une légende villageoise, en effet, la digue qui surplombe le village serait capricieuse .


L'héroïne, mère de famillle, s'installe dans la maison de sa tante, et est surpris par une photographie, qui représenterait sa tante dans les bras d'un enfant, qui ne serait pas l'héroïne gamine .
Elle se pose alors de nombreuses questions, interroge les habitants, mais ceux-ci s'avèrent peu coopératif, elle fait néanmoins la connaissance d'un jeune homme du village, veuve depuis peu, l'héroïne tombera peu à peu sous le charme de ce beau garçon .

Peu à peu, les informations arrivent et la mère de famille a vent de l'histoire, la légende du village.

Pour calmer la digue, les habitants, il y a longtemps avait procédé à un sacrifice humain, une jeune fille encore vierge et qui n'aurait pas muer, il s'avère que c'est la soeur de l'héroïne, et que sa fille, ressemble comme deux gouttes d'eau à sa tante décédée, les villageois deviennent alors de plus en plus agressif, étant sur que la digue se remettrait à faire des siennes .


Effectivement, le bruit de la digue se fait de plus en plus entendre, les villageois veulent alors réservé le même sort à la petite fille qu'à son aïeul : la noyer .

Pendant ce temps là, la petite fille se met à halluciner, elle voit régulièrement cette jeune fille du même âge qu'elle vêtue d'une simple robe ( chemisette plutôt), le tain très pale .
Leur escapade commune s'arrêtera au barrage, à un endroit symbolique, l'endroit ou la soeur de l'héroïne fut entérée et déposée dans la digue afin que celle-ci apaise ces colères .


Les héros conscient du signe que leur aïeul leur lance, c'est à dire de la changer d'endroit s'exécute, car, le temps est comptée et la digue risque de cède a tout moment .


Ils l'enterre alors au cimetière communal, à un endroit plus approprié, afin que sa mémoire ne soit plus bafouée, ce qui ne sera plus le cas désormais .

Des lors l'enterrement, le barrage se calme, l'alerte est levée, il était moins une, les machines commençait à céder, les villageois sont contrait d'admettre leur imbécilité, et, comble du bonheur, l'héroïne se trouve après son devoir de mémoire un nouvel amoureux.





Le rythme du film est lent, très lent, ce qui laisse l'atmosphère pesante s'installer, il est un clin d'œil à toute ces légendes villageoises Montagneuses , à toute les croyances irrationnel du passé, passé pas si lointain, le film veut prouver également la force de l'âme dans un pays fermement Catholique .


L'histoire aurait très bien pu être réelle, il ne faut pas croire que les croyances villageoises sont des légendes qu'elle n'existe pas, l'obscurantisme est toujours aussi présent dans les coin reculé .

Quand au poids de l'âme, c'est un thème assez récurrent, le mort voulant que son âme gise en paix avec tout les autres,le thème de la mémoire dans une période de sécularisme assez croissante .

Les fantômes ne serait par exemple que le spectre de l'âme d'une personne se baladant dans son domaine, il n'est pas honteux d'y croire et peut-être, les commentaires genre: " tout cela c'est des conneries" ,devraient plutôt mieux réflechir avant de se lancer dans des commentaires de la sorte .


Oui, c'est sur, faut s'encaisser la lenteur du film, dans lequel on a l'impression que rien ne se passe, avec des plans long qui paraissent interminable, mais cela vaut le coup .



il mérite le 12



A vos commentaires ( je sens qu'il n'y en aura pas beaucoup) :happy:










P.S: Prochain film est un reportage d'un journaliste aux USA .

brettangle
24/09/2008, 19h44
J'avoue que je connais pas ce film par contre je connais ceci:
DE NANTES A MONTAIGU LA DIGUE! LA DIGUE!
DE NANTES A MONTAIGU LA DIGUE LA DIGUE LA DIGUE DU CUL!!

ps: désolé j'ai pas pu m'en empêcher:grin:.

raf the warrior
24/09/2008, 20h27
J'avoue que je connais pas ce film par contre je connais ceci:
DE NANTES A MONTAIGU LA DIGUE! LA DIGUE!
DE NANTES A MONTAIGU LA DIGUE LA DIGUE LA DIGUE DU CUL!!

ps: désolé j'ai pas pu m'en empêcher:grin:.


lol


au bord de la rivière , MARGOT MARGOT

se trimballait les fesses à l'air ,

je lui est dit ma belle ,

VEUT VEUT TU

VEUT TU MA BITE DANS LE CUL

ALLLLLLLLLLLLLLLLLLEZZZZ LA CHOUNE , ALLLLEEEZ LA CHOUNE .